Une aide pour protéger vos données sur internet

Nous avons publié l’an dernier un article sur les risques numériques, vous avez été nombreux à réagir et à nous faire part de vos questions, de vos craintes et de vos suggestions. Nous avons étudié chacune de vos réponses avec grande attention. Certaines nous ont particulièrement marqués et inspirés…

« Les piratages de boîte mail sont de plus en plus fréquents malgré les signalements et transferts au site des mails suspects (…) Tous les conseils que pourra donner la MAIF seront les bienvenus. » A.

« Je me suis posé cette question « pourquoi la MAIF s’occupe de cela ? ». En fait, si on a confiance dans la MAIF et qu’elle peut contribuer à des initiatives allant dans ce sens (…) cela concourt à une démarche citoyenne qui permettra aux sociétaires d’être plus conscients et confiants dans la société numérique (…) Continuez » J.

« Ce serait génial si la MAIF pouvait proposer un service de sauvegarde, même payant (mais pas trop !). Je n’ai encore trouvé aucun système facile et sûr pour sauvegarder le contenu de mon PC et de mon smartphone. La MAIF est, sans doute, le meilleur garant de la fiabilité et de la sécurité d’un tel système (on pourrait dire d’une telle « assurance »). » M.

MAIF s’est engagée pour un monde numérique résolument plus humain et éthique : vos commentaires et votre soutien nous motivent et nous portent au quotidien.

En s’appuyant sur chacun de vos retours, notre équipe a travaillé d’arrache-pied ces derniers mois pour construire une solution de Sécurité Numérique qui réponde précisément à vos demandes.

Le résultat : des outils et des services gratuits ou à tarifs négociés, que vous pouvez dès aujourd’hui utiliser pour sécuriser votre identité et vos activités sur internet :

  • stockage gratuit de vos données sur un Cloud,
  • application gratuite d’alerte en cas de piratage de votre email,
  • pack logiciel de sécurité complet à tarif négocié,
  • assistance informatique à la demande (…)

Découvrez en détails les services de Sécurité Numérique, une nouvelle solution MAIF construite avec vous et pour vous.

183  Commentaires

  • Bonjour. Ce message est le type même du message qui est à la fois séduisant et porteur de risques. Qui ne serait pas séduit par des conseils en matière de sécurité informatique ! Mais faut-il pour autant cliquer sans réfléchir sur le lien « Découvrez en détails les services de Sécurité Numérique » ? C’est donner un mauvais réflexe aux utilisateurs d’un ordinateur, surtout s’ils sont peu avertis en la matière. En effet, n’importe quel féru d’informatique peut imiter votre site ou faire référence à la Maif et profiter de ce « clic » pour prendre le contrôle de votre ordinateur. Rien ne prouve en effet que l’adresse « https://www.danslescoulissesdelamaif.fr/ » est bien un site « MAIF ». Le plus sûr serait de dire aux lecteurs intéresséss : allez sur le site « Maif.fr » et cliquez sur la rubrique « Conseils en sécurité informatique ». Là au moins, on serait sûr qu’on n’a pas affaire à la Maif et pas à des arnaqueurs. Votre intention est bonne. La méthode ne l’est pas (à mon avis).

    mdh / 24 août 2019 - 15h25

    • Avatar

      Bonjour,

      Dans l’absolu, votre méfiance est légitime et votre pratique consistant à saisir vous même l’URL du site dans la barre (plutôt que de suivre un lien) est un bon moyen de se prémunir de liens indélicats.

      Si vous avez un doute sur un lien, vous pouvez vérifier l’url de destination réelle du lien en utilisant le clic droit de votre souris sur le lien, puis en choisissant propriétés : la fenêtre vous indique l’URL de destination réelle.

      Si vous avez une grande crainte d’utiliser des liens, vous pouvez aussi continuer à saisir manuellement les adresses dans la barre de saisie de votre navigateur.

      Il est important de faire confiance à des adresses (URL) que vous connaissez ou recommandées officiellement par des tiers de confiance.

      Dans le cas présent le site https://www.danslescoulissesdelamaif.fr est bien un site édité par la Maif et la page https://www.maif.fr/securitenumerique aussi.

      Vous pouvez aussi, comme vous le recommandez, aller sur le site https://www.maif.fr puis dans la barre de menu gris clair, cliquer sur services au quotidien, puis sur découvrir dans le dernier pavé intitulé « Protection RISQUES NUMERIQUES »

      Bonne navigation

      Frédéric Responsable de projets / 26 août 2019 - 13h41

  • Bonjour Madame, bonjour Monsieur,
    pouvez-vous me dire si la MAIF – Toulouse propose des formations séniors à l’ informatique?
    Si oui, quelles en sont les modalités?
    Sincères remerciements. C.Colombié.

    colombié / 20 août 2019 - 17h36

  • Je suis quelque peu perdue par les différents changements de sigle chez IMA ? nous en sommes me semble t’il à IMA PROTECT ? j’ai choisi il y a longtemps cette société qui qu fonctionnait avec la MAIF – Qu’en est il actuellement ? ma demande ne met nullement en doute le bon fonctionnement de IMA PROTECT dont je suis pleinement satisfaite jusqu’à présent. Mais j’aimerais savoir : IMA PROTECT ? MAIF ? qu’en est il ? Merci de bien vouloir m’apporter un réponse ?

    Léonie / 20 août 2019 - 11h01

    • Avatar

      IMA Protect (anciennement IMT) est la filiale de télésurveillance du groupe IMA dont MAIF est un actionnaire principal. Le groupe IMA réalise 2,3 millions d’assistances par an (dépannage auto, rapatriements…) ce qui en fait un leader français de son domaine.

      IMA Protect, qui propose des équipements et un service pour protéger son logement contre le vol mais aussi l’incendie, l’inondation…, recueille de très forts taux de satisfaction, comme vous en témoignez.

      Pour en savoir plus :

      http://www.imagroupe.eu/fr/qui-sommes-nous/actionnariat.php

      https://www.imaprotect.com/maif/a-propos-ima-protect

      Frédéric Responsable de projets / 21 août 2019 - 12h34

  • Bonne initiative de la part de la MAIF mais j’ai du mal à changer mes habitudes n’étant pas très à l’aise avec l’informatique.

    Julette / 16 août 2019 - 05h21

  • J’ai 82 ans et bien des facteurs concernant le fonctionnement de la Toile me sont indéchiffrables au même titre que les Mystères qui régissent la religion catholique dans laquelle je fus élevée: je suis persuadée que l’opacité qui règne dans les deux cas est de nature assez semblable et délibérément souhaitée par ceux qui en tirent le plus grand profit! Lire les commentaires de vos adhérents et lecteurs m’a rendue dingo pour deux heures et aggravé peut-être mes problèmes cardiaques!
    Et la MAIF envisagerait, moyennant une modeste participation financière de notre part, de nous assurer de la protection de tout mal? Décidément, je préfère encore faire confiance aux Mystères de la religion, car, à la base de toutes les élucubrations ultérieures, il y avait le charisme désintéressé d’un Homme dont l’Histoire a pu attester l’existence!
    Excusez-moi, mais j’ai l’impression que « vous vous foutez de ma vieille gueule! »
    Je vous remercie néanmoins, ce coup de gueule était certainement plus bénéfique pour moi qu’un comprimé de valium!

    Titine / 15 août 2019 - 18h44

  • un conseil pratique pour les gens peu au courant des risques:
    fuyez gmail, qui pille vos données et pirate vos boîtes mail. Fuyez aussi les mails des fournisseurs d’accès à internet.

    Une solution simple et sûre pour le plus grand nombre est LILO. Depuis peu, ils proposent des boîtes mail, non pistées et anonyme bien sûr. Ils demandent une petite participation de 2€.
    Ils ont aussi un moteur de recherche, mais comme il est basé sur google, je ne l’utilise pas personnellement, j’utilise STARTPAGE, gratuit, et qui ne vous piste pas.

    Si tous les sociétaires adoptaient déjà ces 2 conduites, on avancerait!

    Vega / 14 août 2019 - 11h36

  • Veuillez rétablir, je vous prie, la date de « démarrage  » de ma « protection informaique » d’essai, que vos sous-traitants datent du 9 aôut, mais dont l’installation effective est de hier soir, 23h30, soit le 13 août. Bravo ? A voir

    Denis / 14 août 2019 - 10h26

    • Avatar

      Je vous remercie pour notre échange téléphonique du 16 août et la satisfaction témoignée, très encourageante pour les équipes qui s’emploient à développer les services souhaités par les sociétaires.

      Frédéric Responsable de projets / 19 août 2019 - 09h33

    • Y-a-t-il un système vraiment inviolable ? Les hackers sont ceux qui fabriquent les sauvegardes, de même que les virus sont fabriqués par les vendeurs d’antivirus, non ?

      Michèle / 17 août 2019 - 08h41

    • Avatar

      Les prestataires indiqués sur http://www.maif.fr/securitenumerique ne sont pas des sous-traitants : Il s’agit d’éditeurs de référence sélectionnés auprès desquels nous avons négocié des conditions pour vous.

      Pour cette rectification, je vous invite à contacter le support technique de l’éditeur concerné depuis son site ou application.

      Merci de nous avoir fait remonter l’information

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 13h02

  • Quand j’étais chez SFR, mes contacts ont tous été piratés, puis carrément effacés ! Maintenant que je suis chez Gmail, est-ce que le risque demeure ?

    Dominique PERRET / 14 août 2019 - 04h33

    • Avatar

      Hélas… oui

      cela peut venir de mails que vous ouvrez ou même de la vunérabilité de l’éditeur qui gère votre boite mail. Les géants du web sont aussi particulièrement visés par les attaques numériques.
      Des facebook, Adobe… où autres ont eu des vols de centaines de millions de comptes d’utilisateurs avec des données personnelles comme le mail, le mot de passe…

      Un test de votre mail sur l’appli gratuite mesdatasetmoi, vous permet de vérifier si votre
      mail était dans ces vols massifs et est présent dans les fichiers de données revendus actuellement sur le dark web avec des conseils pour vous protéger.

      à retrouver sur http://www.maif.fr/securitenumerique

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 11h35

    • c’est encore pire, fuyez gmail.
      Il y a peu, ils ont piraté plein de comptes! comme je le dis dans mon com ci dessous, vous pouvez aller chez lilo, par exemple, ils proposent des mails sans pistage pour 2€ en tout. Et ensuite, avec un code gratuit, vous pouvez inviter des ami-e-s.

      Vega / 14 août 2019 - 11h31

  • il y a bien des solutions pour ne pas être pisté ou autre sur internet!
    arrêter d’utiliser tous les produits google déjà!
    moi, j’utilise le navigateur TOR, ou opéra avec VPN, et jamais aucun problème, on est invisible sur le net avec ça.
    Utiliser un moteur de recherche qui n’enregistre pas vos recherches et ne vous piste pas: le meilleur est STARTPAGE
    et sauvegarder ses données toutes les semaines sur un bon vieux disque dur externe. Bien plus sûr et anonyme que tous les clouds du monde, et qui ne pollue pas, contrairement à tous ces datas stockées…….et surveillées.
    Ne surtout pas avoir son mail chez un fournisseur d’accès, et encore moins un gmail, bien sûr, à bannir!
    Moi, je suis chez riseup, mail militant, mais il y a lilo qui offre des mails non pistés, disent ils.
    Avec ces précautions et un mac, jamais eu aucun problème! aucune pub, aucun mail non désiré, rien!
    On peut donc facilement, si l’on est curieux et méfiant, se débrouiller sans problème pour être anonyme sur le net.
    Si vous connaissiez mon nom et le recherchiez sur google, vous ne me trouveriez pas, alors que je navigue tous les jours sur le net!
    voilà.
    Je pense que ce n’est pas le rôle de la MAIF d’essayer de pallier la mauvaise gestion du net par certains sociétaires!

    Vega / 13 août 2019 - 21h14

    • Avatar

      Merci pour votre témoignage.

      La MAIF répond aux souhaits exprimés par une majorité de ses sociétaires qui attendent un accompagnement de la MAIF comme nous avons pu le recueillir à l’occasion d’une grande enquête réalisée sur le sujet.

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 11h23

  • Je découvre un peu tardivement les informations et conseils sur la sécurité numérique . Très bien.
    Cosy Cloud est tentant et permets d’abandonner Google Drive, Photos. Pas à l’aise dans ce genre d’actions me fait hésiter. Une « initiation collective » serait elle possible?

    Martinat / 13 août 2019 - 14h00

    • Avatar

      Bonjour,

      Votre crainte est légitime.

      Vous pouvez tester gratuitement Cozy pour vous faire une opinion en conservant un certain temps vos données sur Google Drive.

      Vous pouvez tester en ouvrant un compte depuis le pavé cozy de la page http://www.maif.fr/securitenumerique

      Dupliquer vos données de Google Drive sur votre ordinateur puis utiliser l’application Cozy Drive qui permet de synchroniser un dossier sur l’ordinateur (par défaut le dossier Cozy Drive) avec le Cozy, c’est à dire que tous les documents placés dans ce dossier seront automatiquement envoyés par l’application dans le Cozy. Il suffit donc, après avoir récupéré les photos et autres depuis Google, les placer dans ce dossier pour qu’elles soient automatiquement sauvegardées dans le Cozy.

      Vous pourrez ensuite utiliser cozy drive pour l’ajout automatique de documents. Autre fonctionnalité permise par Cozy, la récupération automatique de vos factures, relevés de compte… selon votre choix

      Le stockage est gratuit jusqu’à 5 Go, si vous avez un gros volume de documents, vidéos, il faudra peut être ensuite étendre votre capacité de stockage en prenant un abonnement : 2,99€ pour 50 Go, 9,99€ pour 1000 Go

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 11h19

  • Je serais intéressé par un moyen de protection au risque de piratage, car un bon antivirus ne protège pas de tout hélas, cependant j’essaie de prendre des précautions en changeant souvent mes mots de passe

    Pasteur Claude / 13 août 2019 - 06h54

  • Il existe un service très peu cher, quelques euros mensuels, qui s’appelle Phonecopy et qui fonctionne très bien.

    Dominique / 12 août 2019 - 15h03

  • Bonjour,
    Autant j’ai apprécié et diffusé largement vos premières approches de la sécurité informatique, réalisées de façon ludique et efficace, autant je trouve vos derniers efforts que je salue néanmoins, très limités, partiels, pour ne pas dire partiaux.
    J’ai suivi « pour le fun » votre test concernant mes pratiques, je n’ai pu obtenir que 3/5, sachant pertinemment le verdict qui m’attendait derrière, notamment car je ne pouvais passer aux questions suivantes sans cocher des réponses dont aucune ne correspondait à mon cas, voire même à l’attitude qu’il faudrait avoir; je pense notamment à la 3ème page sur 5.
    Questionnaire tendancieux, comme c’est hélas souvent le cas lors des sondages (dommage que vous tombiez à votre tour dans ce travers) qui amène forcément au résultat que vous souhaitez.
    – On peut parfaitement survivre aux réseaux sociaux en adoptant la bonne attitude, qui curieusement ne fait pas partie des choix que vous proposez ( en modifiant par exemple la réponse 1 de ce sujet).
    – On peut parfaitement survivre aux virus sans suivre votre choix d’options, par exemple en adoptant un système autre que Windows, non? J’ai vécu 25 ans d’informatique personnelle et surtout professionnelle quotidiennes sans avoir jamais un seul anti-virus installé. Et je ne suis pas le seul dans ce cas.
    Etc. etc.
    Je ne fais pas le malin, je sais que cela peut arriver à tout le monde, mais je fais en sorte de limiter les risques, mais en adoptant une autre attitude que celle que vos conclusions m’amèneraient à adopter. Votre questionnaire est inadapté à son but : on en fait pas de la pédagogie « sécuritaire » avec un QCM limité comme le vôtre, mais est-ce bien le vôtre?

    Cela m’amène à autre chose : un peu plus de transparence serait souhaitable sur votre service proposé de sauvegarde distante. Qui s’en charge? Vous vous équipez vous-même d’un data center et embauchez des personnel MAIF? Non, évidemment! Vous le sous-traitez… Alors restez dans votre domaine, pour lequel vous excellez, et ne vous lancez pas dans la sous-traitance dans un domaine où cela conduit forcément à ne plus maitriser grand chose (1ère condition de la sécurité en informatique!).
    Un exemple : regardez ce qui arrive à la Poste, qui sous-traite tous ses services ( de mail notamment!) à un sous-traitant et qui se retrouve avec une certification ( mécanisme essentiel de l’authentification et donc de la sécurité n’est-ce pas?) réalisée par un obscur service espagnol non reconnu par les autres acteurs du secteur, et les conduisant à des refus de délivrer les mails.

    Drevon / 12 août 2019 - 08h16

    • Avatar

      Le quizz n’est effectivement pas parfait et ultra court.
      Sa concision était un parti-pris correspondant au souhait d’une majorité d’utilisateurs.
      Il y a tant de situations de risques numériques et tant de stratégies de protection possibles qu’un questionnaire exhaustif aurait rebuté de nombreux utilisateurs.

      Ce quizz ne prétant donc pas vous donner une appréciation précise de votre protection. Le scoring réalisé et ultra simpliste et vous pouvez légitimement ne pas vous reconnaître dans la note.

      L’objectif de ce mini quizz réalisable en moins d’une minute est juste de faire prendre conscience des limites possibles de sa protection et surtout d’identifier le cas échéant de nouvelles pratiques ou des solutions permettant de la renforcer.

      Nous produisons d’autres contenus pédagoqiques plus détaillés sur ces thématiques par exemple sur le site http://www.mesdatasetmoi.fr.

      Pour ce qui est du Cloud, ce n’est pas la MAIF qui stocke ou gère le service et nous sommes transparents sur ce point. Nous préconisons une solution réalisée par un spécialiste dont nos experts estiment que la solution est sûre et conforme aux valeurs qui sont celles de nos sociétaires que nous représentons : un internet plus humain et éthique.

      Cozy cloud est une alternative aux géants du web pour les sociétaires souhaitant sécuriser leurs données dans un cloud. La solution permet aux individus de reprendre la main sur leur données. Elle a servi de socle technique au pilote http://www.mesinfos.fing.org/ (selfdata) que la MAIF soutient.

      Je vous invite à découvrir sa spécificité plus en détail :

      https://cozy.io/fr/about/
      https://cozy.io/fr/privacy/
      https://support.cozy.io/article/303-ou-sont-heberges-vos-serveurs

      La MAIF répond aux souhaits de la majorité de ses sociétaires qui attendent davantage de la MAIF sur ces sujets. En effet, en plus de la contribition de sociétaires au projet, une étude a été réalisée auprès d’un panel de 876 sociétaires représentatifs : Ceux-ci estiment que la MAIF est compétente notamment pour protéger du vol d’identité (84%) garantir la sécurité des paiements (75%), protéger des données dans un espace de stockage MAIF (81%), protéger ses données personnelles (77%) et la vie numérique de la famille (74%)…

      La MAIF propose donc des solutions attendues tout en restant dans son domaine :
      – en préconisant des spécialistes techniques reconnus explicitement identifiés,
      – en encourageant des solutions alternatives (comme pour cozy cloud)

      En espérant vous avoir rassuré sur ces points.

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 11h01

  • Bel enfoncage de portes ouvertes, comment ferons nous avec le vieillissement de la population pour accéder à nos espaces personnels avec des login et des mots de passe aussi nombreux et à changer régulièrement,

    Jol / 11 août 2019 - 23h33

    • Avatar

      Si vous évoquez le sujet de la complexité de gestion des mots de passe, sachez qu’il existe des solutions appelées « gestionnaire de mot de passe » qui permettent d’en simplifier la saisie. Le pack sécurité évoqué sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique en intègre un que vous pouvez tester gratuitement.

      Si il s’agit de la problématique de la fracture numérique ou celle de l’humain dans un monde numérique, c’est des sujets auxquels nous sommes particulièrement attentifs.

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 09h55

  • penzez a la pollution internet (navigation inutile, cloud, mail) et essayez de vous passer
    des GAFA !!!!!

    mimi / 11 août 2019 - 13h28

  • Commençons par dire NUAGE au lieu de parler comme tous ces « Bisounours »…

    Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la chose, c’était du temps de MS-DOS (1980) avant de tâter très brièvement du système Apple puis je me suis lancé dans la création de sites internet…

    Aujourd’hui, dans le cadre de mon activité, j’assemble tous mes PC et je m’occupe également du parc machines de ma compagne qui possède une entreprise de santé…

    Après avoir été partisan du développement des nouvelles technologies, je les dénonce, je ne veux plus me soumettre à leur dicta !

    Contrairement, à ce que vous répètent inlassablement, les politiques, les médias, les vendeurs, etc., le bilan des nouvelles technologies est plutôt négatif…
    Tous ces substituts technologiques provoquent trop souvent des réactions violentes, engendrent des comportements déviants (n’avez-vous pas été confronté à ce problème au sein de votre famille, au travail, au collège, au lycée, dans la rue ?), ils nous coupent de la réalité, nous poussent à consommer toujours davantage, nous rendent inconscients, dépendants, soumis, irascibles.
    Pire, ils transforment la fracture sociale en abyme, opposent la ville à la campagne, isolent les plus fragiles les rendant encore plus dépendants du système mis en place pour mieux nous contrôler, nous exploiter…

    Arrêtez de croire béatement qu’elles sauveront la planète et nous apporteront davantage de sécurité (les systèmes de vidéo-surveillance, les éoliennes, les panneaux solaires, les batteries électriques, etc. : des impostures qui détruisent l’environnement, polluent les sols, pillent les pays producteurs de terres rares) ; elles sont là pour enrichir davantage les plus riches et les plus opportunistes ; elles sont là pour vous priver de libertés !

    Nous ne sommes plus des êtres humains, nous sommes devenus les cobayes d’élites dont la morale désincarne l’homme.

    Au mois de juillet dernier, je me trouvais à Arequipa (Pérou), des milliers de gens manifestaient dans la rue contre la corruption et les politiques menées dans le pays (projet minier Tia Maria).
    La planète brûle partout car souvent les classes sociales les plus modestes et les plus responsables rejettent ce monde qu’on veut nous imposer sans concertation !

    Une seule alternative crédible s’offre à nous ; nous devons convaincre les nations de diviser la population mondiale au minimum par deux, cesser tous ces programmes GPA, PMA et encourager la décroissance.

    Je refuse d’être considéré comme une ligne de codes, un outil de croissance, un matricule, d’être géolocalisé, d’être rafistolé pour devenir centenaire, de payer une personne qui poussera ma chaise roulante.

    Tout cela vous le savez déjà, je n’invente rien ; alors pourquoi, ne réagissez-vous pas ; pour qu’elle raison vous comportez-vous comme des mollusques ?

    Je suis conscient de mon discours provocateur ; aussi, dois-je vous rassurer sur mes intentions ; je ne méprise personne, bien au contraire ; je souhaite simplement que vous preniez conscience de la situation.

    VENDETTA / 11 août 2019 - 11h50

    • La situation de crispation est aujourd’hui amplifiée par l’utilisation massive des « Algorithmes ». C’est une forme de totalitarisme à la soviétique.Issus du vieux monde le nouveau sera terrible matraqué par les nouveaux « Robotcops » qui mettrons en place une nouvelle société déjà décrite dans le meilleur des Mondes d’ Aldous Huxley!

      Tonton Cristobal / 11 août 2019 - 16h37

  • Bonjour à tous, développeurs MAIF et blogueurs.
    La sécurité numérique est un vrai sujet et c’est une bonne chose que la MAIF veuille soutenir ses sociétaires sur le sujet.
    Personnellement je pense que ce n’est pas en confiant nos données à un Cloud, aussi éthique soit-il, que nous allons trouver la sécurité. En plus, le Cloud est un poison écologique et toutes ces datas stockées dans des serveurs contribuent à la pollution et au réchauffement de notre belle planète.
    Restons maîtres de nos données en matérialisant nos sauvegardes ( disque dur et clés USB) et en nous libérant de Google Facebook et autres géants du traçage.
    Les solutions existent. Faisons-les connaître, militons pour Mozilla, Qwant, Mailo et Wire, cessons d’utiliser Amazon et WhatsApp.
    Si la MAIF a un rôle à jouer, ce pourrait être :
    – de mutualiser les réponses existantes sur le sujet de la sécurité numérique sous forme de « plateforme ressource »
    – de faire de la pédagogie auprès des sociétaires non-spécialistes, sous forme de fiches techniques, ou de supports vidéo
    – de faire la promotion des outils alternatifs, d’ouvrir un forum d’entraide entre sociétaires …
    En tous cas merci à vous d’avoir ouvert le sujet !

    Pacsale / 11 août 2019 - 07h17

    • Avatar

      Merci

      C’est précisément le rôle joué et vous retrouverez notamment sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique tous les liens utiles, notamment :

      – la plateforme ressource http://www.mesdatasetmoi.fr éditée par la MAIF où vous retrouverez de nombreux contenus (articles d’experts, outils pédagogiques, événements,observatoire…)
      – vers des fiches pratiques https://www.maif.fr/conseils-prevention/les-risques-numeriques.html . Vous pouvez aussi retrouver des fiches sur le site de cybermalveillance.gouv dont MAIF est membre contributeur : http://www.cybermalveillance.gouv.fr/contenus-de-sensibilisation/
      – vers les solutions alternatives : cozy est justement un cloud alternatif (certes, pouvant utiliser des serveurs comme tous les usages internet et on peut regretter que la chaleur produite par les serveurs soit encore insuffisamment recyclée), un cloud français open source différent des solutions proposées par les Gafas avec l’ambition de redonner le contrôle des données aux utilisateurs (selfdata)

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 09h46

  • Les vols et piratages existent depuis que l’homme existe! Autrefois il était question d’agressions physiques directes (pirates des mers, apaches de la « Belle époque » ou auberge sanglante, ..). Autres temps, autres moeurs. L’argent ne circule plus que sous forme de transferts numériques donc nous sommes confrontés au piratage numérique.
    Dans mon cas personnel, je n’ai pas de compte Facebook tout simplement parce que je n’en vois guère l’utilité. Nous avons une panoplie de moyens assez sécurisés comme Skype, Viber ou même le mail pour échanger messages et photographies. Autrefois les gens voyageaient groupés! De nos jours, il s’agit de veiller au piratage et surtout de veiller à ce que l’on donne comme informations! Je pense à ces jeunes qui s’exhibent sur Facebook sous prétexte de liberté. Ces idioties les rattraperont le jour où il ne le faudrait pas. Je pense sincèrement que la sécurité n’est pas un problème nouveau et que le premier article relatif à la sécurité est la prudence dans toute action.

    Sirène / 10 août 2019 - 18h49

  • Sécurité internet …
    D’abord, nettoyer l’ordinateur: exterminer Google et son armée de programmes additionnels.
    Certains sites proposent maintenant de choisir vos pubs: décochez tout, ou mieux, allez voir ailleurs!
    Utiliser un moteur de recherche honnête (moi c’est Qwant, et il est français en plus!),
    Utiliser un navigateur du genre Firefox, ou mieux Opéra (qui empêche l’utilisation de votre PC par des logiciels invisibles qui utilisent vos ressources de calcul, par ex. la gestion des bitcoins qui fait faire ses calculs par tous les ordinateurs accessibles du monde, en temps partagé, en les démultipliant – car il y en a une quantité astronomique!)
    Utiliser un bloqueur de pub (Opéra fait ça très bien) un pare-feu,
    un bon antivirus, payant (savoir que si c’est gratuit, c’est vous le produit !) et faire les mises à jour. Moi j’ai Kaspersky.
    Sauvegardez vos données sur un DD externe ET une clé USB, qui s’ouvrent par un mot de passe (un vrai mot de passe, pas le nom du chien ! ) c’est plus sûr que les clouds, en lesquels je n’ai aucune confiance. Qui peut croire que Microsoft ou d’autres n’ont pas les moyens de lire le contenu de celui-ci? Savez-vous que la NSA lit TOUS les courriels qui s’échangent dans le monde? Et puis faut-il vraiment tout sauvegarder? Posez-vous la question.
    Et pensez à verrouiller votre ordinateur par un mot de passe système (un vrai, là encore, différent de celui du DD !)
    Pareil pour votre portable: mettre un mot de passe, selon ce qu’il propose: code, empreinte, zig-zag …
    Eviter les sites trop bizarres, soyez rationnel devant un mail suspect: jetez-le sans l’ouvrir, car cela peut être suffisant à vous piéger. Et méfiez-vous de certains sites trop « ressemblants » à des sites officiels. Prenez la minute nécessaire à un examen un peu critique.
    Et méfiez-vous des forums !!! C’est jack-pot tous les jours pour les pirates de toutes sortes. Là, le pseudo est de rigueur encore plus qu’ailleurs!
    Vous pouvez aussi utiliser un VPN (Opéra en propose un). C’est pas cher, et vous serez quasiment invisible et anonyme sur le réseau.
    Bref, soyez un peu parano, mais pas trop quand même .
    Moi, je ne reçois jamais aucun pourriel, aucune pub, rien jamais. Et ça fait douze ans que j’ai la même adresse chez le même FAI.

    darthieul / 10 août 2019 - 17h55

    • Avatar

      Merci pour votre contribution.

      Je rajouterai, bien que le risque zéro n’existe pas, de privilégier:
      – des solutions ayant eu les meilleures appréciations des sites indépendants et les meilleurs avis d’utilisateurs
      – des solutions hébergées en France ou soumises à la législation européenne pour potentiellement réduire le risque d’atteinte à la vie privée évoqué

      La MAIF a choisi de référencer l’antivirus d’un éditeur européen et une solution de Cloud française.

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 09h11

  • Bonjour. 5 Go représente un espace de stockage adapté à la conservation de papiers. Et encore, à condition de numériser dans une résolution assez basse.
    Par contre, la conservation de photos numériques en résolution normale nécessite beaucoup plus d’espace, au moins 10 fois ou 20 fois plus en fonction des habitudes familiales.
    Il serait donc bon de nous informer sur les solutions payantes, et de les comparer aux autres offres. En effet, la gratuité est souvent une amorce publicitaire qui masque des niveaux de profit élevés, ce qui a de l’influence sur les tarifs. Il faut en effet financer cette gratuité….
    Par ailleurs, la MAIF n’est pas suffisamment précise sur les garanties de conservation de ces documents dans deux cas : l’incident technique majeur dans l’entreprise concernée, et le défaut de cette entreprise. Quelle garantie avons nous de retrouver nos données, et si possible intactes ? Y a-t-il un système technique de sauvegarde, lequel ? Qui garantit le transfert des données en cas de faillite (il peut en effet y avoir cessation brutale de service et blocage des actifs) ?
    Il me semble que l’initiative de la MAIF est bonne. Mais elle apparaît actuellement plus comme un argument publicitaire que comme une réelle sécurisation des données numériques familiales.
    Par ailleurs, la paranoïa dominante fait toujours craindre les « autres ». Le pire danger pour nos données est d’abord sur notre chaise, assis devant notre ordinateur.

    Mbolo / 10 août 2019 - 12h19

    • Merci pour la réponse claire qui permet de situer les rapports de Cozy et de la MAIF.
      Cela ne change cependant rien au fond du problème : on a transféré sur les particuliers un modèle « entreprise » d’accès au cloud. L’entreprise négocie un contrat qui correspond à ses choix dans le rapport coût-risques. Si les risques sont élevés, elle paiera plus cher pour plus de garanties, et répercutera sur ses tarifs propres
      Comme on veut vendre du cloud aux particuliers, on leur propose des contrats permettant de dégager des marges brutes suffisantes, ou au contraire servant de produits d’appel. Donc peu d’espace et peu de garanties, car on pense que les personnes ne voudront pas payer.
      Or, ce que les particuliers veulent héberger dans le cloud, ce sont des choses de valeur maximale : leurs papiers précieux numérisés et leurs souvenirs. Ce qu’ils souhaitent, pour une partie d’entre eux, c’est une offre leur apportant un espace suffisant, dynamique, et une vraie sécurité. Il me semble que le rôle d’un assureur serait justement de participer à la création d’une offre à haut niveau de garanties, en apportant ce que Cozy ne peut apporter : un calcul au plus juste du rapport risque-cotisation et la mutualisation du risque. Et pour ce qui concerne cette offre gratuite comme pour les payantes, ce n’est pas le cas.

      Mbolo / 14 août 2019 - 16h26

    • Avatar

      Comme vous l’indiquez l’ensemble des acteurs qui proposent du cloud, prévoient de fortes limites de responsabilité dans leurs conditions générales, notamment en cas de perte de données.

      Le choix d’un cloud français, soumis aux exigences et à la réglementation française et européenne offre de notre point de vue davantage de sécurité que l’utilisation d’un Cloud non soumis à cette réglementation.

      Aussi, si nos sociétaires font le choix d’utiliser un cloud pour sécuriser leur données des dommages qui pourraient toucher leur matériel, nous leur conseillons un cloud français et dans la mesure du possible éthique, leur permettant de reprendre le contrôle de leur données (voir l’expérimentation selfdata http://www.mesinfos.fing.org/ soutenue par MAIF).

      En toute transparence, la MAIF a participé dès 2016 à la levée de fonds de la start up Cozy pour sécuriser son développement car il s’agit d’une plateforme qui permet aux individus de reprendre le contrôle de leurs données.
      https://entreprise.maif.fr/presse/communiques-de-presse/cozy-maif-innovacom-final
      https://cozy.io/fr/about/

      La solution va dans le sens des valeurs éthiques que la MAIF porte dans le numérique et correspond à des besoins exprimés par des sociétaires pour un espace de stockage proposé par MAIF (81% des sociétaires estiment la MAIF compétente, 48% des sociétaires sont intéressés et 11% prêts à payer pour le service)

      Enfin, à ce stade, on ne peut pas dire que Cozy dégage des bénéfices au profit de MAIF.

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 14h05

    • Suite à la réponse de la MAIF. Il apparaît effectivement à travers cette réponse que Cozy ne fait l’objet que d’un référencement de la MAIF, sans participation de celle-ci à une quelconque garantie de qualité de service. La MAIF a sélectionné Cozy sur des critères locaux et « éthiques », en particulier en matière de données personnelles.
      On peut constater à la lecture des CGU que les déclarations éthiques ne manquent pas, ce qui est très bien, et surtout respecte la loi ! Mais on y trouve aussi beaucoup de dégagements de responsabilité, en particulier financière.
      Ainsi, si Cozy venait à manquer à ses obligations ou commettait des erreurs détruisant des données, il semble qu’on pourrait lui réclamer au maximum la somme qu’on lui a réglée sur un an. Soit rien pour les offres gratuites….
      Ce qui est en gros le cas de la plupart des autres offres….
      Et Cozy est un petit peu plus cher que les autres dans ses tarifs de premier niveau.
      Je trouve que ce positionnement de la MAIF comme conseiller commercial est à débattre : Cozy paie-t-il la MAIF pour être référencé ? La MAIF participe-t-elle aux bénéfices induits de Cozy ?
      Pourquoi ne pas nous présenter un tableau analytique et critique des différentes offres européennes, qui respectent toutes le RGPD ?

      Mbolo / 14 août 2019 - 10h55

    • Avatar

      Vous retrouverez les informations utiles sur le site de Cozy cloud :
      https://support.cozy.io/article/117-tarifs
      https://support.cozy.io/category/5-securite-et-confidentialite
      https://cozy.io/fr/privacy/
      Conditions générales d’utilisation
      https://files.cozycloud.cc/TOS-2.0.0.pdf

      L’usage de Cozy est gratuit jusqu’à 5 Go d’espace de stockage avec accès à toutes les applications présentes (Cozy Banks, Cozy Drive, Cozy Contacts, Cozy Store) :
      il coûte 2€99 par mois pour 50 Go et 9€99 par mois pour 1000 Go.

      Bonne lecture

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 08h51

  • Oui votre proposition m’interesse.
    Cordialement
    Alain Bonifas

    bonifas / 10 août 2019 - 09h41

  • Bonjour je suis très déçu par la maif je vais vous quitter bientôt déjà niveau voiture c’est fait nouveau contrat à la Bred et le reste va suivre. Depuis 2012 mon épouse a eu un accident elle a entièrement raison mais à la Réunion on marche sur la tête elle a été traité comme quelqu’un qui a provoquer l’accident le médecin expert qui l’a vu la insulter et la mise en loque ne me parler pas d’humain de votre part c’est encore nous prendre pour des pigeons à bon entendeur salut. Un client très très déçu de vos prestations. Bernard Picot maif Réunion.

    Picot Bernard papy / 10 août 2019 - 04h22

    • Avatar

      Bonjour, je suis navrée de lire votre déception. Je vous contacte en privé afin d’approfondir votre commentaire et de faire le point avec vous sur le dossier évoqué.

      Aude animatrice du blog / 12 août 2019 - 09h55

  • – stockage gratuit de vos données sur un Cloud,
    – application gratuite d’alerte en cas de piratage de votre email,
    – pack logiciel de sécurité complet à tarif négocié,
    – assistance informatique à la demande (…)

    C’est à mourir de rire !

    Les données personnelles sont systématiquement pillées, vendues, cédées, louées, données, perdues, c’est pour cela que de nombreuses officines proposent leurs services profitant de la situation pour s’enrichir sur le dos des populations.

    A la Maif et dans bien d’autres institutions, quand comprendrez-vous qu’il n’y a pas de solutions, quand cesserez-vous de nous tromper dans ce domaine ?

    La sécurité numérique n’existe pas et n’existera jamais…

    Le numérique c’est une salmonelle, un virus plus puissant que celui de l’immunodéficience humaine (VIH) contre lequel il n’ y aura aucun remède !

    En fait, comme tout ceux qui nous dirigent (nous manipulent est le terme qui leur convient mieux) vous êtes pris à votre propre piège ; vous vous êtes soumis aux lobbies !

    Vous ne pouvez plus reculer alors vous foncez droit dans l’abime en entrainant tout le monde derrière vous… Le numérique nous conduira peut-être au suicide collectif ?
    Remarquez tant mieux car c’est sans doute le seul moyen de sauver la planète terre et l’espace où quelques « bezosiens irresponsables » veulent exporter notre médiocrité.

    Quand je serai mort, merci de me tenir au courant puisque vous avez toutes les solutions en mains 🙂

    VENDETTA / 9 août 2019 - 21h50

  • cet article me parait fort intéressant; est ce que cela pourrais représenter un antivirus ? les antivirus gratuit sont difficiles à trouver, et surtout à conserver: au bout d’un temps très court, ils proposent des prix assez élevés à l’année. Je souhaiterais payer une somme plus faible… pourriez-vous nous orienter vers une solution peu onéreuse, comme vous l’avez fait pour l’énergie ?? ce serais formidable!

    Jean Amic/ / 9 août 2019 - 19h27

    • Avatar

      Vous retrouverez sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique un lien vers un éditeur antivirus européen. Il n’est pas gratuit mais vous pouvez le tester gratuitement un mois et nous avons négocié pour vous une réduction de -25% sur le tarif public.

      Il s’agit d’un pack complet qui ne fait pas seulement antivirus : il intègre aussi un gestionnaire de mot de passe, un VPN, la securisation navigation et des paiements…

      Le tarif dépend du nombre d’appareils protégés : il est de 60€ par an pour 3 appareils.

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 08h33

    • Si vous utilisez Windows version 10, vous avez un antivirus gratuit sur votre ordinateur.
      Et si vous faites un usage normal de votre machine, cela suffit en général….

      Mbolo / 11 août 2019 - 19h16

  • Bonjour,
    Voici, me concernant, ce que je fais pour me protéger:
    Concernant l’usage du Cloud, je pense qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Par exemple:
    Service-public.fr pour carte identité, permis de conduire, justificatif domicile.
    Digiposte/Cozy cloud pour rapatriement doc CAF, Maladie, Assurances, Factures, etc
    Un cloud open source pour photos et les autres docs.
    Framagenda/Nextcloud pour agendas et fichiers partagés.
    Pareil pour les adresses mails:
    Une adresse pour CAF, administration,..
    Une adresse pro + collègues + amis proches + achats
    Une adresse pour cartes fidélité, réseaux sociaux, connaissances etc.
    Tout recevoir dans Thunderbird, par exemple. Tri automatique des pubs avec vidage automatique. Vidage automatique corbeilles lors de la fermeture. Gros fichiers: liens à durée limité depuis ma freebox dont je maîtrise le stockage et la diffusion.
    .Mots de passe différents listés dans pochette plastique (permet de changer les feuilles trop raturées) et changés régulièrement.
    Dans Mozilla/Nordnet: Connexion sécurisée pour Achats, banques, administrations.
    Réglage « Tous les cookies tiers », « Supprimer Cookies et données » à la fermeture, Vider l’historique à la fermeture. Moteur de recherche: QWANT.
    Sur le portable, désactiver les autorisations inutiles. Géolocalisation pour utiliser OSMand, pas pour Google, Office. Micro autorisé pour OpenCamera, pas pour le reste, etc. Utiliser Mozilla Klar sur le téléphone portable avec ses propres marque-pages. Cela prend un peu de temps mais la protection est relativement efficace.
    Je trouve en revanche que la MAIF doit rester dans son rôle de prévention et de conseil neutre, mais pas créer des produits qui existent.

    Jeanne / 9 août 2019 - 14h04

    • Avatar

      Merci pour votre commentaire qui démontre une pratique avisée que chacun peut s’approprier.

      Je vous invitre à voir les solutions sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique : vous constaterez que quand les produits existent, nous les conseillons en négociant auprès des opérateurs les meilleures conditions pour nos sociétaires (exemple : pack logiciel de sécurité F-Secure).

      Bonne visite

      Frédéric Responsable de projets / 14 août 2019 - 08h26

  • La MAIF se croît-telle plus compétente que le nombreuses sociétés qui agissent dans le domaine de la sécurité numérique. Mon opinion est que non. Elle cherche seulement a faire du buisness et à en faire payer les frais par la collectivité de ses adhérents.

    Je suggère que la MAIF se recentre sur son corps de métier: l’ASSURANCE

    Limulus / 9 août 2019 - 11h30

    • Avatar

      Votre point de vue est légitime et nous le respectons.

      Sachez qu’il n’est pas aujourd’hui partagé par la majorité des sociétaires

      En effet, nous avons fait réaliser une étude par un cabinet indépendant pour justement connaître l’avis des sociétaires sur le sujet (étude auprès d’un panel de 876 sociétaires représentatifs).

      Ceux-ci estiment que la MAIF est compétente notamment pour indemniser des préjudices de cyber-criminalité, protéger du vol d’identité, garantir la sécurité des paiements, protéger les données dans un espace de stockage, protéger le matériel des risques numériques, intervenir en cas de frauide ou de piratage, protéger les données personnelles et la vie numérique de la famille et diagnostiquer les équipements et les risques… avec des taux allant de 70% à 86% sur chaque item.

      Malgré tout, pour réaliser les services, et ceci sans que cela représente un coût pour l’ensemble des sociétaires, la MAIF a fait le choix de nouer des partenariats avec des acteurs techniques reconnus disposant des infrastructures et de l’expertise dans leur domaine et pouvant offrir les meilleures conditions aux sociétaires : Darty, F Secure et CozyCloud

      La mise en oeuvre de ces services plus techniques n’a donc pas d’incidence sur le montant de votre prime d’assurance.

      Par ailleurs, les services pour lesquels la MAIF a choisi de laisser un accès totalement gratuit visent à conforter sa singularité d’entreprise à mission et son engagement pour un monde numérique résolument humain et éthique. Ils permettent de nourrir l’image de la MAIF et de susciter l’intérêt d’un nouveau public partageant les valeurs mutualistes et ainsi de perenniser le modèle MAIF dans le temps.

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 16h20

  • Bizarre le pack F-secure n’est pas proposé pour Linux ?

    peut-être est-ce inutile pour Linux ?
    Peut-être que sous Linux tout va bien ?

    Ou encore que le monde est si pourri par le fric, qu’il soit dominé par quelques riches ?

    jacques / 9 août 2019 - 11h12

  • Je découvre, et c’est une très bonne initiative, juste le temps d’approfondir davantage !
    Sentiments mutualistes.

    Gérard BONNET / 9 août 2019 - 10h57

    • Avatar

      Merci

      Les contenus sont riches (nombreux articles, fiches conseils, outils) :

      La page « portail » pour y accéder http://www.maif.fr/securitenumerique

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h52

  • Stocker ses données sur un Cloud n’est sûrement pas un gage de sécurité ! On ne compte plus les sociétés ou organismes gouvernementaux dont les données ont été piratées (y compris Orange !).
    Il vaudrait mieux apprendre aux internautes comment stocker leurs données sur leur ordinateur personnel ou sur un disque externe en toute sécurité (création de partitions chiffrées), leur conseiller d’utiliser le moins possible les réseaux sociaux, d’utiliser des systèmes d’exploitation alternatifs à Windows, des logiciels libres… Les solutions existent et sont de plus en plus abordables par les néophytes !
    Mais si l’on ne jure que par Google, Facebook, Instagram et… le Cloud, alors le combat est perdu d’avance.

    Jacques / 9 août 2019 - 10h55

    • Avatar

      Le risque zéro n’existe effectivement pas.

      Cependant nous encourageons nos sociétaires à utiliser des solutions qui leur permettent de retrouver leur données même si le logement est victime d’un vol, d’un incendie, d’une surtension électrique… – des événements qui arrivent malheureusement plus souvent qu’un hack de Cloud et pour lesquels nos sociétaires sont souvent très désemparés.

      Il convient dans ce cas de faire le bon choix de Cloud en privilégiant des solutions très sécurisées hébergées en France.

      Nous comprenons toutefois votre point de vue sur le recueil des données par les Gafas et leur vulnérabilité.

      Pour répondre à jacques, l’indemnisation pure ne remplace pas la perte de données, de photos… Ceci dit, il est parfois possible de récupérer des données sur un appareil endommagé.

      Aussi la MAIF a prévu dans la formule 3 de son contrat habitation une indemnité couvrant les frais de reconstitution des données informatiques perdues suite à sinistre couvert :
      https://www.maif.fr/particuliers/habitation/assurance-habitation.html

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h50

    • Merci d’avoir exprimé ce que, j’espère, ce que nous sommes nombrés à penser….
      Comment arriver à freiner ces façons de faire ?
      NB

      NB / 9 août 2019 - 14h06

    • Je ne retire rien de cette remarque.

      Pourtant on peut ajouter qu’il suffit de coder (au sens crypter) les données envoyées au cloud pour les rendre inutilisables à autrui dès-lors que la qualité de l’encodage soit suffisant. Dans ce cas le piratage est indolore – mais pas le vol / destruction./ chantage .. l’appat du gain ..

      Néanmoins, rien ne garantit vraiment de la destruction totale ou partielle des données.
      Je doute qu’une assurance oserait mettre quelques garanties « raisonnables » ..
      Combien vaut ma tranquillité ?
      Si le prix de l’abonnement sert de niveau de garantie, autant se débrouiller autrement.

      La création de partitions chiffrées sur un disque externe n’est pas une garantie suffisante, il faut au moins 2 supports (disque, clé, ..) différents, chiffrés.pour espérer une sureté suffisante.

      Personnellement j’ai dédié un viel ordi à cela monté en RAID avec des disques de fabrications différentes. Très simple à faire, sous Debian.

      jacques / 9 août 2019 - 11h30

  • Merci pour tout ce que vous faites .Adhérente à la MAIF depuis cinquante ans ,j’ai toujours entretenu d’excellentes conversations très constructives avec mes interlocutrices et interlocuteurs .BRAVO !
    Par contre , je ne maitrise pas très bien l’outil informatique et une aide est toujours précieuse dans ce domaine .

    KIKS / 9 août 2019 - 10h35

    • Avatar

      Vos remerciements nous vont droit au coeur.

      Vous retrouverez l’ensemble des services, les liens vers les pages de conseils… sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique

      Bonne visite

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h34

  • « Certaines nous ont marquéES ou inspiréES » , vous êtes vraiment certains de l’orthographe ?

    GERREN / 9 août 2019 - 10h03

    • Avatar

      Merci pour votre vigilance, la coquille est corrigée !

      Aude animatrice du blog / 9 août 2019 - 10h54

  • Bonjour,
    J’ai eu ces 3 dernières années deux accrochages avec ma nouvelle voiture(j’ai eu un peu de mal à bien m’y habituer, c’est une voiture basse alors que j’avais l’habitude de voitures plus hautes – 3 scénic) je n’avais pas eu de problèmes à ma charges depuis plus de 30 ans et dans les dernières 50 années, je n’ai pas eu grand chose, mais le dernier accrochage que j’ai eu il y a environ 1 an et demi m’a fait augmenter très sensiblement mon assurance. Je suis en train de me demander s’il est bien nécessaire de prendre une assurance tout risque alors qu’en fait l’augmentation de ma cotisation couvrira en fait tous les dégâts et je me demande à quoi sert le socle de l’assurance que je payais avant cet accrochage ?
    bonne réception

    pierre / 9 août 2019 - 09h19

  • Ce monde impose le numérique . Avec la liberté de lire, écrire, télécharger mais sans véritable sécurité . Les piratages sur les comptes bancaires sont fréquents et coûtent cher aux banques, le piratage et l’utilisation abusive de nos données sur les réseaux sociaux bien sûr mais même sur nos données privées . On a beau faire attention, utiliser d’autres moteurs que GOOGLE comme QWANT , le numérique n’est pas fiable . Rien ne remplace le courrier papier qui pollue bien moins que les centres DATA .. Lisez donc le livre « L’homme nu » dont je n’ai plus les références complètes mais que je peux rechercher si cela vous intéresse .

    PIERRE / 9 août 2019 - 09h14

    • « Ce monde impose le numérique . Avec la liberté de lire, écrire, télécharger mais sans véritable sécurité . »
      Oui. impose.
      Disons que l’optimum du rendement de la rente capitaliste impose le numérique.
      Nous ne sommes clairement pas en démocratie.

       » Les piratages sur les comptes bancaires sont fréquents et coûtent cher aux banques,  »
      NON, coutent chers aux usagers… Les banques n’ont pas de problèmes de rentabilité .. Explosion des couts d’un compte en banque OBLIGATOIRE…. hiatus .

      Euh, le courrier n’est pas sûr du tout !!

      Exemple récent familial, vol de clé USB envoyée par courrier …
      Le courrier est très facile à intercepter. Cela a été utilisé et probablement sert encore, aux officines d’Etat et leur moralité n’est pas une sécurité ..

      La fiabilité d’un système dépend beaucoup de qui l’utilise et comment . Mais tout ce qui peut tomber en panne tombe en panne.
      Même un missile intercontinental ou une centrale nucléaire…

      jacques / 9 août 2019 - 11h44

  • Merci pour ces conseils simples et même s’ils semblent évidents à suivre, on les ignorent facilement !
    Ces conseils entreront désormais dans mes pratiquent.

    Bien cordialement,
    D. Gozdowki

    D. Gozdowski / 9 août 2019 - 09h13

    • Avatar

      Heureux qu’ils vous soient utiles.

      N’hésitez pas à utiliser les outils gratuits

      http://www.maif.fr/securitenumerique

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h20

  • D’accord avec ce mail à 100 pour cent. Tout cela mériterait un large débat non pas avec la MAIF qui essaie de faire ce qu’elle peut. C’est un débat de société, politique. Et avec les médias et la mondialisation…….

    André

    plasse / 9 août 2019 - 09h01

    • Un débat ?
      Mais on appelle cela le fonctionnement démocratique non ?
      Débat avec les médias ?
      Les institutions politiques n’existent donc pas ?
      N’avons-nous pas des parlementaires, des élus, … ?

      jacques / 9 août 2019 - 12h25

  • Bonjour à tous
    le système le plus sûr des sauvegardes est la copie sur un disque dur USB ; vous ne dépendez de personne et surtout pas des risques lors des transferts via internet (parfois même chiffrés).
    Je ne peux que vous recommander d’utiliser un navigateur et un courrielleur du monde libre (Mozilla par exemple), ce qui signifie gratuits mais surtout surveillés par toute une communauté de bénévoles à même de détecter et corriger toute faille de sécurité ou cheval de troie.
    La licence publique GNU garantit que les utilisateurs (de tout type) peuvent avoir accès (et droit de modification) au code jusqu’au noyau qui sert de fondement au système d’exploitation Linux. Microsoft garde tout bien précautionneusement secret.

    Et vous méfier des mondes Google (gmail) et Microsoft.

    J’utilise ce système d’exploitation depuis plus de quinze ans sans antivirus ni pare feu et n’ai pas eu, à ce jour, de problème.

    Les logiciels courants sont tout à fait semblables et plus respectueux des normes internationales que ceux de Microsoft. Le tableur et le traitement de texte peuvent lire les fichiers de ce dernier, ce qui n’est pas réciproque. Mozilla fonctionne sous les deux OS.

    Et maintenant, Linux dépasse Microsoft pour les serveurs, surtout dans le cloud et les plateformes des grands fournisseurs, y compris de Microsoft. Devinez pourquoi ?
    Microsoft bénéficie de la vente forcée (pourtant illégale) de son OS avec les machines des particuliers. Et plus fort, il faut payer pour le faire enlever et mettre un OS concurrent !
    Vous pouvez essayer Linux sur vos machines à partir d’un démonstrateur sur CD sans rien changer de votre configuration.

    Hélas, je n’ai jamais remarqué que la Maif, comme d’autres, ne mentionne cela.

    Bien amicalement.

    Daniel38 / 9 août 2019 - 08h55

    • Bravo pour ton article . Je suis bien d’accord avec toi . C’est une bataille commerciale et de monopole .

      PIERRE / 9 août 2019 - 09h17

  • Il existe un système « à trous » : Windows, gogol, facedebouc… voleurs et vendeurs de données.
    Il existe un système presque secure : Linux, Qwant et autres . Pourquoii ne pas faire la promo du monde des logiciels libres et respectueux des utilisateurs ?

    Pourquoi, alors que la loi l’interdit, ne vendre que des ordinateurs équipés de windows ? Qui peut interdire à la Fnac et autres vendeurs d’imposer aux clients ce système malhonnête ?
    La MAIF me semble bien placée pour promouvoir le bon au détriment des voleurs.

    Nullix007 / 9 août 2019 - 08h52

    • Avatar

      Merci pour votre confiance.

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h16

  • Certaines nous ont particulièrement marquées …… Etes vous certains des trois lettres de la fin du dernier mot ?

    Jules / 9 août 2019 - 08h15

    • 73 commentaires pour l’instant,beaucoup de verbiage ,2 seulement qui remarquent les fautes d’orthographe, et tout cela sur le site de la Mutuelle Assurance des INSTITUTEURS de France …

      GERREN / 9 août 2019 - 10h43

  • La MAIF est comme toujours une société d’assurance responsable,à l’écoute de ses sociétaires et préoccupée par eux. Comme d’habitude un grand bravo !

    Pp / 9 août 2019 - 08h10

    • Avatar

      Merci pour vos encouragements

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h14

  • ok et partant pour les propositions outils et services

    STREIFF / 9 août 2019 - 08h02

  • Ah vraiment ce questionnaire c’est du grand n’importe quoi ! Faites l’expérience :
    Cochez toutes les cases et vous vous retrouvez avec un 4 sur 5, même si vous dites que vous n’utilisez ni internet, ni les réseaux sociaux…etc… il n’y a que sur la gestion des mots de passe que vous perdez 1 point.
    MAIF JE VOUS CROYAIS PLUS SERIEUX QUE ÇÀ !

    Monz / 9 août 2019 - 07h43

    • Avatar

      Je comprends votre réaction.

      Pour le test « quizz », le score tient compte des réponses mais il y a parmi elles des réponses « pièges » qui semblent de bonnes pratiques, mais qui ne le sont pas forcément telles qu’elles sont écrites.

      Le but de ce quizz en 5 questions est de faire prendre conscience des limites de sa protection et d’identifier éventuellement au travers des conseils de nouvelles pratiques ou des solutions permettant de la renforcer.

      Merci pour votre retour, au delà du quizz, je vous invite à découvrir les autres contenus, le site mesdatasetmoi…

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h12

  • Bonjour,

    Personnellement, j’utilise le logiciel Acronis True Image qui fait une image complète automatiquement tous les mois de mon disque dur et des pilotes. En cas de problème, rançongiciel, virus, etc. je réinstalle la dernière image et hop tout refonctionne !!

    Cordialement
    Patrick Rougé

    2202115R / 9 août 2019 - 07h39

    • Pour un linuxien c’est « amusant » de lire cela.

      Autrefois j’ai utilisé cet excellent outil quand j’étais contraint par la doxa d’utiliser window$ pour enrichir des déjà milliardaires…
      Sous Linux on fait un tar et/ou un dd … et cela fait le travail pas besoin de dépendre d’outils du commerce pour sauvegarder la copie d’une partition.

      Mais le plus simple est d’utiliser rsync et de sauvegarder de manière différentielle (les modifs) là où on veut disque/clé local ou distant. Voir aussi filezilla (toutes plateformes) qui permet de faire des sauvegardes à peu près correctement.

      jacques / 9 août 2019 - 14h59

  • Bonjour. Plus tôt que de se préoccuper de la sécurité de nos courriels, que de nombreuses sociétés savent très bien faire, je souhaiterai que la MAIF réponde à ceux-ci et apporte des réponses aux sociétaires.
    UN assuré mécomptant.

    Lili947 / 9 août 2019 - 07h18

    • Bonjour Aude.
      Je suis disposé à « échanger » sur mon problème en privé.
      J’attends vos instructions pour cette opération.
      A bientôt.

      Lili947 / 10 août 2019 - 08h19

    • Avatar

      Parfait, je prends tout de suite contact avec vous.

      Aude animatrice du blog / 12 août 2019 - 09h32

    • Avatar

      Bonjour, je prends connaissance de votre commentaire. Souhaitez-vous échanger sur le sujet en privé ?

      Aude animatrice du blog / 9 août 2019 - 10h26

  • Je voudrais connaître l’adresse mail pour signaler un mail frauduleux
    Sentiments mutualistes
    Marc Marpaux

    marpaux / 9 août 2019 - 06h29

  • Bonjour
    Cela me paraît intéressant mais bien sur,une question importante : le prix
    C’est cette question qui me fera prendre une décision.

    MATHIEU / 9 août 2019 - 06h14

    • Avatar

      Les tarifs sont indiqués sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique

      En résumé :
      – Application d’alerte email mesdatasetmoi : Gratuite
      – Espace de stockage (cloud) : 5 Go gratuit (ensuite tarif en fonction du besoin de capacité de stockage)
      – Pack sécurité complet : 1 mois gratuit puis -25% sur le prix public (tarif en fonction du nombre d’appareils protégés : exemple 60€/an pour 3 appareils)
      – Assistance informatique : forfaits (39€ par téléphone, 69€ en magasin (incluant main d’oeuvre))
      – Garantie vol casse panne (inclusion dans contrat assurance habitation formule 3)
      – Garantie Utilisation frauduleuse d’un moyen de paiement, atteinte à l’image ou à la vie privée, usurpation d’identité, propriété intellectuelle incluse dans contrat protection juridique

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 14h55

  • Le vice congénital d’internet et des géants mondiaux qui en ont pris le contrôle et écrit les règles à les seul avantage, c’est que « par défaut » nous sommes supposés consentir à tout, alors que par défaut nous devrions être considérés comme ne consentant à rien.
    Tout ce qui reste en notre pouvoir est de faire passer par le net le moins possible d’informations sur nous-mêmes et sur nos contacts, et de n’ouvrir aucun compte sur les réseaux sociaux. On peut fort bien se servir quotidiennement d’un ordinateur et d’un smartphone, sans pour autant publier son intimité sur les vecteurs modernes de l’exhibitionnisme que sont Facebook, Twitter et autres Instagram… pour peu qu’on veuille bien brider un peu son narcissisme. Certes on n’empêchera pas pour autant les géants du net de se gaver d’informations sur nous, ni les hackers les plus astucieux de les pirater pour nous plumer, mais on n’est pas obligé de s’inoculer soi-même la maladie… avant de cotiser pour le remède.
    Je ne sais si la MAIF est encore dans son rôle et dans les limites de sa compétence quand elle nous propose d’acheter ses systèmes de sécurité, mais je voudrais être sûr qu’elle milite avec autant de zèle auprès des instances politiques pour obtenir d’elles une réglementation protectrice contre le siphonnage de nos données personnelles aujourd’hui en vente libre sur un marché mondial hors contrôle.
    Pour l’heure, le marché de la sécurité est le complément systémique du marché des données personnelles, et la marchandise, c’est toujours nous.

    Philippe / 8 août 2019 - 22h59

    • Avatar

      La MAIF, qui se positionne comme une entreprise à mission, se singularise en militant effectivement pour une reprise de contrôle des données par les usagers.

      Concrètement, la MAIF :
      – a mis en oeuvre une charte numérique ( http://chartenumeriquemaif.fr/ ) en amont de la mise en oeuvre de la règlementation sur la protection des données qu’elle a accueilli comme une opportunité.
      – soutient les initiatives « selfdata » comme le pilote « mes infos » avec la Fing http://mesinfos.fing.org/ ou la start up CozyCloud qui permet de reprendre en main ses données
      – propose des outils et des contenus mettant en garde le public sur le « siphonnage de nos données personnelles » (articles, contenus interactif (une journée de données, au coeur de la data…) : à retrouver sur le site mesdatasetmoi.fr
      – participe à diverses conférences et instances nationales sur le sujet et est membre de cyberlmalveillance.gouv qui lutte contre l’usage frauduleux des données

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 14h54

  • Tous branches sur le site de bercy, là nous serons à l’abri des pirates

    Gaby / 8 août 2019 - 20h52

  • Aucun système n’est fiable et encore moins les sauvegardes sur un « nuage » !

    A la Maif, vous êtes vraiment des « enfants de cœur »…

    L’ère du numérique est une Hydre de Lerne que personne ne maitrise et encore moins vous et nos responsables politiques…

    Il faut combattre ce nouveau fléau !

    VENDETTA / 8 août 2019 - 20h47

  • Je me permets quelques remarques générales qui ne reflètent que mon avis.
    Je pense qu’un monde « plus humain » ne peut pas être numérique, mais le choix est déjà fait.
    De même, un monde humain n’a probablement rien d’éthique, il est malheureusement fondé sur la sélection, comme tous les systèmes vivants.

    Ayant connu l’informatique du temps où elle était encore maîtrisable (un gros ordinateur avait quelques centaines de ko de mémoire, puissance de l’ordre du Mfop), je n’ai pu que constater que c’est devenu un système tellement complexe qu’il relève quasiment du vivant, il consomme une part non négligeable de sa puissance rien que pour se gérer (l’écart entre la puissance crête, c’est à dire la puissance théorique à usage « médiatique », obtenue sur un programme dédié, résultat d’une optimisation laborieuse, et la puissance moyenne obtenue avec des utilisateurs réels est affligeant). En outre le parallélisme massif ne les rend même plus parfaitement répétitives.
    En faire un système « sûr » est un peu vain. Même au niveau du particulier, il convient de distinguer la confidentialité et la sécurité des données. Malheureusement cela se concerne les données que l’on maîtrise totalement, et non les informations de type messagerie où le cloisonnement devient un défi. La sécurité est simplement assurée par des sauvegardes régulières sur support amovible, la confidentialité relève du chiffrement (un mot de passe de plus, à moins de mettre partout le même, ce qui n’est pas scandaleux s’il est robuste, c’est à dire long).
    Une solution efficace de cloisonnement, mais pas très simple il est vrai, est d’accéder à l’internet via une machine virtuelle (logicielle) installée sur une machine réelle à accès très limité voire nul à internet.
    Pour le mots de passe, la diversité des règles de constitution des mots de passe affichées par beaucoup de sites, est la meilleure preuve que la complexité du mot de passe n’est pas le bon critère : un mot de passe de 10 caractères utilisant les 106 possibilités du clavier est moins sûr qu’un mot de passe à 15 caractères alphabétiques uniquement minuscules ou majuscules. La « passe phrase » est donc une bonne solution pour mémoriser un mot de passe sûr. Les sites qui nous embêtent avec des !\#,… n’ont rien compris. Cela étant, les mots de passe sont stockés sûr un bout de papier, dans le tiroir du bureau, jamais sûr la machine, sous quelque forme que ce soit, car on n’a jamais vu de pirate informatique sortir de votre machine et ouvrir le tiroir du bureau….

    ladislas / 8 août 2019 - 19h09

    • Concernant les sauvegardes sous support amovibles :

      Sous Window$ l’USB est très souvent très compromis.

      Donc la sauvegarde aussi !
      J’avoue, ne l’utilisant pas, ne pas connaitre les derniers développements des contre-mesures mais j’ai des doutes sur la sécurité chez Micro$oft.

      jacques / 9 août 2019 - 15h37

    • « En faire un système « sûr » est un peu vain. Même au niveau du particulier, »

      ce n’est pas tout à fait exact.

      On peut faire du codage sûr de données.
      On met sur une machine jamais connectée à Internet des données.
      On peut les coder (crypter) avec une clé privée aléatoire de la taille des données.
      Sans cette clé privée, il est impossible pour autrui de décoder ces données chiffrées.
      Je parle ici d’une clé unique générée avec soin par du pseudo aléatoire bien réalisé servant à la fois de codage et décodage.

      C’est peu pratique mais c’est sûr.

      ATTENTION

      l’accès à l’Internet par une machine virtuelle ne change rien au problème. Je vous invite à regarder ce qu’en disent les marchands (pas tous) …

      La seule chose au compte est de n’avoir pas de données à piller.

      jacques / 9 août 2019 - 15h31

  • Rien à ajouter .

    Chilou / 8 août 2019 - 19h05

    • Bonjour,
      Oui, chiffrer les données personnelles que l’on stocke sur son disque dur de PC ou sur son smartphone, ce n’est vraiment pas du luxe.
      Avec AxCrypt, par exemple, il est simple et facile de chiffrer et déchiffrer ses fichiers et dossiers en quelques clics.
      https://www.axcrypt.net/
      Bien à vous.
      JD

      John Doe / 9 août 2019 - 21h31

  • Bonjour,
    J’apprécie votre souci de sécuriser davantage les pratiques liées à l’usage d’internet mais je souhaiterais avoir votre avis sur un point précis.
    J’avais quelques bitcoins sur une plateforme internet apparemment sérieuse et hautement sécurisée (mail de contrôle, code sms, mot de passe béton à chaque ouverture du portefeuille…) mais un beau jour, plus rien: un pirate avait réussi à vider le compte.
    D’après les diverses infos que j’ai pu recueillir, il n’y a dans ce cas aucun recours. Est-également votre avis et avez-vous des conseils à prodiguer en ce domaine?
    Cordialement,
    krikri

    krikri / 8 août 2019 - 17h54

    • Avatar

      Je ne peux vous répondre précisément.
      Les possibilités de recours peuvent effectivement être minimes voires nulles.

      La plateforme est-elle située en France ? A-t-elle un statut juridique ? Couvre-t-elle ce risque ? Le piratage a-t-il été prouvé ?

      Peut-être disposez vous du contrat protection juridique MAIF https://www.maif.fr/particuliers/services-au-quotidien/protection-juridique/accueil.html

      Si oui, mais selon les possibilités de recours, la MAIF peut peut-être vous accompagner : dans ce cas, appelez la MAIF pour déclarer ce litige, et le conseiller vous apportera une réponse.

      L’investissement dans des bitcoins (monnaie virtuelle) représente aujourd’hui une part de risque importante du fait de son imprévisibilité, sa volatilité, son encadrement juridique et, comme vous l’avez vécu, du niveau de sécurité de son stockage.

      Votre triste expérience témoigne aussi des risques auxquels nous pouvons être confrontés malgré l’apparence sérieuse des sites que nous utilisons y compris pour des usages plus courants que l’investissement dans des crypto monnaies.

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 14h16

    • Concernant un système dont où l’identité est exclusivement maintenue et sécurisée par une clé privée (comme bitcoin et d’autres blockchain) , si la clé est compromise ou perdue, il n’ y a rien à faire SI personne n’a une copie de cette clé où elle pourrait être récupérable.

      Sur une plateforme qui garderait une clé privée (bitcoin ou autre) et si cette plateforme n’a pas été vandalisée, il reste un espoir.
      dans les autres cas rien puisque LA clé a disparue.

      La sureté dans ce cas est de ne pas passer par une plateforme intermédiaire pour accéder à la blockchain mais de gérer soi SA clé privée. Et d’en garder une copie dans un ou plusieurs « coffres-forts ».

      jacques / 9 août 2019 - 15h20

  • Facebook et messenger ne me permettent pas de lire les messages annonces par leurs propres soins. Que faire?

    Lam / 8 août 2019 - 17h48

    • Avatar

      S’agit-il de messages filtrés par messenger qui ne vous parviennent pas? Est-ce en rapport avec ceci : https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-tech/20160408.RUE2637/une-boite-a-messages-cachee-dans-facebook-comment-y-acceder.html

      Pour ce qui concerne des fonctionnalités propres à certains sites ou applications, notre blog n’est pas le plus pertinent pour trouver une réponse. Je vous invite à vous rapprocher de l’assistance de l’éditeur (Facebook) ou de rechercher la réponse sur des sites d’utilisateurs à partir de votre moteur de recherche.

      Bon courage

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 13h51

  • Bonjour,

    Il est vrai que nous sommes désarmés lors d un piratage.
    Nous nous servons pratiquement plus que de l informatique.
    Très bien que la MAIF prenne les choses en main.

    À très vite pour de nouvelles informations sur ce sujet.
    Bien à vous
    Sophie Randretsa

    Georges Randretsa / 8 août 2019 - 17h35

    • Avatar

      Merci pour vos encouragements.

      Si vous le souhaitez vous pouvez déjà accéder à partir de la page http://www.maif.fr/securitenumerique à de nombreuses informations sur ce thème, des conseils sur les pages prévention, des articles de fond sur mesdatasetmoi…

      Bonne visite

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 13h28

  • Curieux comme questionnaire…. j’ai coché ce qui correspondait aux bonnes réponses et je me retrouve avec un 1 sur 5 ! Et lorsque je verifie le « corrigé », on me notifie la recommandation adaptée à la bonne réponse que j’avais coché !!
    Le message subliminal que je perçois :
     » tu es nul, le resultat de ce questionnaire le prouve, j’ai peur, il faut donc prendre l’antivirus et la suite de sécurité de la Maif. La Maif est une bonne assurance, leur antivirus est sûrement meilleur que les autres antivirus ! »
    Blabla… ne soyons pas naïfs

    Monz / 8 août 2019 - 17h23

    • Avatar

      Pour le test « quizz », le score tient compte des réponses mais il y a parmi elles des réponses « pièges » qui semblent de bonnes pratiques, mais qui ne le sont pas forcément telles quelles.

      Un exemple : la réponse « je me contente de suivre les recommandations lorsqu’elles m’indiquent que j’ai un virus », pénalise le score car tout dépend d’où proviennent les recommandations. En effet, des sociétaires nous ont témoigné s’être fait piégés par des messages de ce type.

      Les conseils sont effectivement les mêmes quel que soit le scoring. Comme le souhaitaient les sociétaires, nous avons fait le choix d’un questionnaire rapide en 5 questions et d’afficher toutes les bonnes pratiques d’un thème même si vous en réalisez certaines (le questionnaire succinct ne permettant pas de rentrer finement dans le détail de votre pratique).

      Je comprends votre doute et votre perception mais nous ne cherchons pas à effrayer nos sociétaires.
      Nous répondons simplement aux craintes et souhaits exprimés : En effet, outre les témoignages qui nous sont remontés et les entretiens qualitatifs réalisés, nous avons fait réaliser une grande enquête auprès d’un échantillon représentatif de sociétaires (876 répondants) par un cabinet indépendant.

      Je vous livre quelques éléments de l’étude qui vous permettront peut être de comprendre pourquoi la MAIF propose ces services et la manière de le réaliser:

      La prévention et la protection des risques numériques constitue une préoccupation pour 68% de nos sociétaires ; 89% des sociétaires estiment qu’internet est un lieu à risque et 55% nous ont déclaré avoir été déjà victime de cyber-risques ; 43% ne savent pas si leur contrat les couvre ou non et 47% ont indiqué avoir de l’intérêt pour savoir quelle assurance couvre le problème rencontré ! Les services mis en avant ont recueilli un intérêt allant de 70% à 30% (14% du public seulement n’est intéressé par aucun service).
      Plusieurs d’entre eux sont proposés gratuitement.
      Pour l’antivirus en tant que tel, nous permettons aux personnes qui en recherchent un de profiter d’une réduction de -25% négociée sur le tarif public d’un éditeur Européen réputé.

      Les sociétaires demeurent libres de choisir les solutions qui leur conviennent le mieux.

      J’espère que ces informations vous permettrons de comprendre notre démarche. Ce projet s’inscrit dans la raison d’être de la MAIF qui revendique un statut d’entreprise à mission et n’a pas été réalisé avec un l’objectif de réaliser des profits économiques.

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 13h21

  • On attend plus de précisions sur les conditions tarifaires et le contenu des services. Bonne initiative en tous cas.

    hemamalo / 8 août 2019 - 16h52

    • Avatar

      Les tarifs sont indiqués sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique

      En résumé :
      – Application d’alerte email mesdatasetmoi : Gratuite
      – Espace de stockage (cloud) : 5 Go gratuit (ensuite tarif en fonction du besoin de capacité de stockage)
      – Pack sécurité complet : 1 mois gratuit puis -25% sur le prix public (tarif en fonction du nombre d’appareils protégés : exemple 60€/an pour 3 appareils)
      – Assistance informatique : forfaits (39€ par téléphone, 69€ en magasin (incluant main d’oeuvre))
      – Garantie vol casse panne (inclusion dans contrat assurance habitation formule 3)
      – Garantie Utilisation frauduleuse d’un moyen de paiement, atteinte à l’image ou à la vie privée, usurpation d’identité, propriété intellectuelle incluse dans contrat protection juridique

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 11h18

  • Bonjour,
    Je suis très intéressé par la SECURITE informatique ,voici mes précautions:
    1/ J’utilise surtout LINUX, je n’ai pas d’antivirus sur cet ordinateur.
    2/ J’ai encore Windows 7 sur l’autre machine avec AVAST gratuit.
    3/ J’utilise Signal spam qui m’est d’un grand secours.
    4/ Avec windows 7 j’utilise CCleaner et Malwarebytes (gratuits)
    5/ Je ne réponds à aucun message non identifié (même au téléphone)
    6/ Je me déconnecte de tous les sites après service (Mails, Banque..)
    7/ Je change assez souvent mes mots de passe.
    8/ Je fais tout cela machinalement et peut-être il y a d’autres précautions.

    Je vous précise que je suis un SENIOR de 82 ans et que pour l’instant ,on touche du bois,mais je n’ai pas eu de problèmes.
    Bien cordialement
    LOUMAU

    LOUMAU / 8 août 2019 - 16h28

    • Avatar

      Merci pour vos témoignages qui démontrent bien que la maîtrise des outils informatiques n’est pas qu’une histoire de génération

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 11h10

    • Tout à fait d’accord avec vous pour l’utilisation de Linux. Mais pourquoi conserver un W7 ? Personnellement je n’ai plus du tout de Windows depuis plus de 15 ans et je n’en ai jamais eu besoin.
      Je travaille avec Qwant. Jamais piraté Jamais envahi de spam.
      Je suis un petit jeune de 78 ans.
      Bravo l’ainé.

      nullix007 / 9 août 2019 - 08h58

  • Bonjour
    J’ai opté pour Digiposte. On peut stocker photos documents liste de mots de passe… plus s’y faire adresser directement pas les organismes de son choix: contrats, factures, impôts bulletins de salaire…. et documents Maif bien sûr! Un seul mot de passe à retenir pour l’accès à ce coffre on n’a plus besoins des autres.
    Site français simple et pas cher:3€/mois si plus de 4 organismes enregistrés sinon c’est gratuit. Elle est pas belle la vie?!

    Pirouette / 8 août 2019 - 16h17

    • Avatar

      Cozy Cloud vous permet également de recevoir automatiquement les factures, relevés de comptes des organismes…

      Gratuit jusqu’à 5 Go de stockage.

      Cozy Cloud intègre des fonctionnalités complémentaires : à découvrir

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 11h00

    • Bonjour,
      Bien pratique en effet.
      Peut-être est-il précieux, pour chaque outil de stockage de données utilisé, de s’assurer de l’absolue confidentialité des données confiées et de la pérennité de ses propres accès.
      Donc, que penser de ceci (Est-ce vrai ? Pouvez-vous nous éclairer ?) :

      https://www.bastamag.net/Comment-La-Poste-tente-de-constituer-une-base-de-donnees-geante-sur-tous-les

      https://118500.fr/telephone-service-client-digiposte

      John Doe / 8 août 2019 - 20h34

  • J’ai commencé le processus d’inscription à Cosy Cloud mais me suis arrêté quand j’ai vu
    qu’il existait des codes promo. Cela indique que le service n’est pas gratuit. Sans doute l’est-il jusqu’à un certain nombre de gigas, Mais qu’en est-il quand on dépasse? Je trouve qu’avant de passer à l’inscription il serait bon de disposer d’un peu plus d’informations.

    Salutations mutualistes.
    Jean

    jean / 8 août 2019 - 16h13

    • Avatar

      5 Go de stockage sont offerts.

      Cette capacité de stockage permet de stocker des documents importants, des factures, des carnets de contact…

      Si vous souhaitez étendre votre capacité de stockage pour stocker un patrimoine de photos ou des vidéos, vous pourrez :

      Le prix est de 2.99€/mois pour 50 Go et 9.99€/mois pour 1000 Go

      Ci-dessous la page qui décrit les prix

      https://cozy.io/fr/pricing/

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 10h56

    • En fait, j’ai vu la réponse plus loin. Il s’agirait de 5 gigas gratuits. C’est ridiculement bas.

      Jean / 8 août 2019 - 16h34

  • C’est bien sympathique de donner des conseils mais il me semble que pour les mots de passe, vous semblez ignorer les usages actuels de banques (Banque Postale, BPVF) qui nous demandent de changer nos mots de passe (le mien avait de la robustesse avec majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux).
    BPVF demande 8 chiffres et la Banque Postale 6, sur des claviers qui changent à chaque connexion.
    Qu’en pensez-vous ?
    Ne faudrait-il pas modifier vos conseils enconséquence ?
    Sentiments mutualistes.

    musclor / 8 août 2019 - 16h07

    • Avatar

      Merci pour votre retour

      L’accès à votre espace personnel MAIF est sécurisé, votre mot de passe doit faire 8 caractères minimum (pas uniquement des chiffres comme sur les pavés aléatoires de saisie de code bancaire).
      La difficulté est de trouver le bon compromis entre une complexité qui renforce la sécurité et une simplicité d’utilisation (beaucoup de sociétaires oublient leur code et le redemandent, la fréquence de consultation de son espace personnel MAIF étant moindre que celle de son compte bancaire).

      En synthèse, nos conseils sont les suivants :

      – Utilisez des mots de passe différents selon la sensibilité de vos applications (banque, messagerie, services annexes…)
      – Evitez les mots de passe trop simples : utilisez 12 caractères minimum mêlant des chiffres, des majuscules et des caractères spéciaux, sans données personnelles facilement retrouvables (date de naissance, noms et prénoms…)
      – Changez vos mots de passe régulièrement et au moindre soupçon. Ne les communiquez à personne et ne les laissez pas traîner à la portée de tous. Utilisez si besoin un gestionnaire de mots de passe
      – Utilisez des moyens mnémotechniques pour retenir vos mots de passe.
      – Activez la fonction de double authentification

      L’utilisation d’un gestionnaire de mot de passe permet de simplifier la saisie de ses mots de passe.

      Pour en savoir plus :
      https://www.maif.fr/conseils-prevention/les-risques-numeriques/securiser-mots-de-passe.html

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 10h37

    • Le mot de passe robuste est, il est vrai, un minimum :
      https://www.ssi.gouv.fr/guide/mot-de-passe/

      Je me permets d’ajouter l’intérêt de la double authentification. Ce n’est pas du luxe non plus :
      https://www.numerama.com/tech/177626-comment-securiser-facilement-ses-comptes-avec-la-double-authentification.html

      Bien à vous.
      JD

      John Doe / 8 août 2019 - 21h08

  • Bonjour,

    Si on doit parler sécurité, il faut parler smartphone : les smartphones fonctionnant sous Android et l’OS d’Apple ne respectent pas la vie privée même s’ils le disent et sont des passoires en matière de sécurité. Est-ce que la MAIF peut aider ceux qui le souhaitent à obtenir à un bon prix quand il sortira le Librem5 qui normalement doit répondre à ces deux critères ?
    https://puri.sm/products/librem-5/
    Merci.

    Ardennes / 8 août 2019 - 15h55

    • Avatar

      Je ne peux vous répondre pour le moment.
      Nous allons regarder la question.

      L’adhésion du grand public pour des solutions alternatives aux 2 systèmes d’exploitation dominants (Android et ios) dépendra certainement de leur capacité à offrir un ecosystème d’applications et une expérience utilisateur robuste.

      Sur le thème de la réappropriation des données par les usagers, la MAIF soutient la start up Cozy Cloud qui propose un cloud personnel hébérgé en France et respectueux de votre vie privée. A découvrir

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 10h11

    • En attendant Librem5, voici 10 principes de sécurité à connaitre :
      1. Tenir à jour ses logiciels (celui du smartphone et ceux des apps).
      2. Utiliser un logiciel de sécurité fiable et à jour.
      3. Ne télécharger que les apps nécessaires et uniquement depuis le Google Play (Android) ou l’Apple Store (Apple), en veillant à refuser celles qui vous demandent d’autoriser un voire plusieurs accès inappropriés (ex.: Chrome a-t-il vraiment besoin d’accéder à votre Liste de contacts ?).
      4. Dans les paramètres, forcer l’arrêt des applications préinstallées NON INDISPENSABLES à votre usage, qui fouillent dans vos données personnelles et les exfiltrent à tout va.
      5. Paramétrer les autorisations que vous souhaitez donner ou refuser aux différentes applications de votre logithèque.
      6. Éviter de vous connecter aux Wifi publics non sécurisés.
      7. Utiliser autant que possible, pour communiquer à l’externe (surf, mail…), un réseau privé virtuel (VPN).
      8. Ne rester connecté au Wifi que le temps de l’utiliser.
      9. Crypter vos données personnelles.
      10. Utiliser une application de filtrage de trafic comme NetGuard ou AFWall+
      https://www.01net.com/actualites/sur-android-facebook-vous-surveille-que-vous-ayez-un-compte-ou-non-1602958.html
      Bien à vous.
      JD

      John Doe / 9 août 2019 - 22h38

  • Bonjour,
    N’auriez-vous pas également une (ou plusieurs) recette(s) pour clouer le bec définitivement aux coups de téléphone intempestifs (2 ou 3 reçus au moment des repas et 4 ou 5 par jour en moyenne : démarchages la plupart du temps enregistrés, qui continuent de nous harceler malgré la prétendue baisse annoncée au 1er août) ? Merci

    Périgprdingue / 8 août 2019 - 15h41

  • Sur le sujet je vous suggère de lire l’article de mon blog, lien http://cessenon.centerblog.net/6573267-mouch-soupconne

    Cros Jacques / 8 août 2019 - 15h08

    • Avatar

      Merci,

      Votre témoignage recoupe plusieurs situations qui nous ont été remontées de nombreuses fois par les sociétaires.

      37% d’entre vous indique avoir déjà été victime d’arnaques par e-mail.

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 16h03

  • Bonjour,
    Plusieurs spams par jour…..signalés à « abuse@orange.fr » sans effet. Récemment j’ai effectué une mise à jour qui a pris 2 jours 1/2 avec mon moteur de recherche Firefox, c’était 10 bit Uninstaller 8 qui la proposait.Puis j’ai créé un compte Firefox avec un mot de passe.Avast antivirus gratuit propose des services mais me demande de désactiver « microsoft security essentials ». j’accepte. « agent anti rootkit » est activé d’un clic, avec le « smart com » et il s’affiche: Vous pouvez naviguer en toute confiance……j’accepte de payer 39,99 euros……et depuis ça a l’air de marcher, je n’ai eu à jeter que 2 ou 3 spams.
    J’ai ensuite mis à jour Java.
    Je suis actuellement tranquille, pourvu que ça dure.
    Tous vos conseils seront toujours les bienvenus.MERCI.

    Andrée / 8 août 2019 - 15h03

    • Avatar

      Vous pourrez découvrir des conseils et des solutions depuis la page http://www.maif.fr/securitenumerique

      Les collaborateurs MAIF et les sociétaires qui ont travaillé avec moi et sur la définition et la mise en oeuvre des services sécurité numérique sont particulièrement sensibles à vos encouragements. merci

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 15h50

    • Bonjour,

      Je ne saurais trop vous conseiller de prendre Signal Spam en ajoutant d’ailleurs une extension correspondant à votre navigateur.
      Je peux vous assurer que c’est d’une redoutable efficacité,et c’est GRATUIT.
      Il y a aussi un site gouvernemental dont je ne me suis pas encore servi.

      Cordialement
      Loumau

      LOUMAU / 8 août 2019 - 16h33

  • Le risque INFORMATIQUE peut avoir des conséquences aussi lourdes que tout
    accident . La MAIF propose déjà la couverture des risques de la circulation (Assurance
    Automobile des Instituteurs …) des risques au domicile, au jardin, à l’atelier du
    bricoleur, les risques juridiques ..; alors créons une couverture pour les dommages
    que le numérique entraine.
    Salut mutualiste !

    savoyard 43 / 8 août 2019 - 14h51

    • Avatar

      Merci pour vos encouragements.

      La MAIF a réfléchi à une assurance complètement dédiée au risque numérique mais pour le moment les sociétaires (les particuliers) nous déclarent être peu intéressés.

      C’est pour cela que la MAIF a intégré une couverture contre le VOL, la CASSE et la PANNE du matériel numérique dans son nouveau contrat d’ASSURANCE HABITATION (formule 3). Les frais de reconstitution de données peuvent également être pris en charge. (sous certaines conditions)

      D’autre part, le nouveau contrat CONTRAT PROTECTION JURIDIQUE intègre également les démarches et le cas échéant les frais de procédure judiciaire quand un recours est possible suite à l’utilisation frauduleuse d’un moyen de paiement, d’atteinte à l’image ou à la vie privée, d’usurpation d’identité, propriété intellectuelle.

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 15h30

  • Ayant déjà été piratée je ne souhaite pas que cela recommence.
    Gros pbs avec carte bleue et tablette.

    Corpsvoix / 8 août 2019 - 14h33

  • J’ai une dizaine d’adresses mail, dont je change le mots de passe chaque premier du mois.
    Avec un système « familial » noté sur un cahier, avec la manière de les reconstituer, et j’apprends par coeur la partie variable qui va avoir un mois de durée de vie.
    J’utilise TOUJOURS ma mémoire humaine qui me conforte dans ma condition d’être humain.
    Depuis mon départ de ma vie d’enseignant j’ai toujours continué à apprendre, des textes, des langues, des langages informatiques normalisés pour internet, XML, HTML, CSS, JAVASCRIPT, afin de mieux comprendre ce qui se passe « sous » le capot.
    dans le département de Haute-Savoie, je crée des formations et un journal « amiral » LA CHAINE SAVOYARDE…pour revenir à des zones à taille humaine, telles que des zones postales.

    renardberbere / 8 août 2019 - 13h36

  • Bonjour,
    Cet été, j’ai lu un livre de poche intitule « La guerre des intelligences » du dr Laurent Alexandre. Je conseille vivement cet ouvrage à tous les lecteurs de la Maif curieux des nouvelles technologies du numérique.
    Je pense que tous nos problèmes de confidentialité de nos données sont dépassés. Les géants du numérique possèdent plus d’informations sur nous que l’on ne l’imagine. Il faudrait que toutes les personnes qui utilisent des smartphones aient conscience des milliards de données collectes par seconde par ces entreprises. Un nouveau monde est en train de naitre et nous ne sommes qu’au début d’une nouvelle ère. Malheureusement l’Europe ne fera pas partie des découvreurs, nous ne ferons que subir …
    Bonne lecture.
    S. Morel.

    Morel / 8 août 2019 - 13h26

    • Bonjour,
      Si la prise de conscience touche quelques-uns de nos contemporains (dont vous) depuis 2010 et 2013 -en fait, depuis les révélations respectives de Julian Assange et Edward Snowden- le vol par ruse et recel généralisé des données personnelles court en réalité les canaux numériques depuis bientôt 30 ans.
      Le phénomène n’a rien d’un scoop (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Five_Eyes et https://fr.wikipedia.org/wiki/Stay-behind ). Simplement, l’avènement du numérique grand public au début des années 1990 associé aux progrès de l’ingénierie sociale a fait du numérique un médiateur incontournable (par exemple, aurions-nous de l’électricité pour écrire et lire ce présent post sans une gestion informatisée de la production et de la distribution de l’énergie électrique ?), démultipliant ainsi les capacités de surveillance des individus autant que de commerce de leurs données personnelles fines et actualisées.
      Bien à vous,
      JD

      John Doe / 9 août 2019 - 21h09

  • Votre offre me tente beaucoup. Par contre il se trouve que j’ai déjà pris un abonnement iCloud et que je suis en quelque sorte « captive » car je ne sais pas vraiment comment récupérer les documents qui y sont stockés, des photos notamment. Avez-vous une solution ?

    C.B. / 8 août 2019 - 13h20

    • Avatar

      Je vous invite à voir avec le support technique d’Apple. Peut être que la page suivante vous aidera :
      https://support.apple.com/fr-fr/HT206170

      Ensuite, pour importer vos fichiers dans Cozy, il faudra créer un compte Cozy depuis la page suivante https://cozy.io/fr/maif/?pk_campaign=maif&pk_kwd=securitenumerique

      et vous pourrez installer et utiliser l’application Cozy Drive https://cozy.io/fr/download/#desktop

      Cette application permet de synchroniser un dossier sur l’ordinateur (par défaut le dossier Cozy Drive) avec le Cozy, c’est à dire que tous les documents placés dans ce dossier seront automatiquement envoyés par l’application dans le Cozy. Il suffit donc, après avoir récupéré les photos et autres depuis iCloud, de les placer dans ce dossier pour qu’elles soient automatiquement sauvegardées dans le Cozy.

      Frédéric Responsable de projets / 13 août 2019 - 15h29

  • pas de commentaire pour le moment

    Clavel Davignon / 8 août 2019 - 13h18

  • Madame, Monsieur,

    A travers le monde, les petits dictateurs sont progressivement écartés du pouvoir mais un plus grand mal est à notre porte…

    La dictature du high-tech mise en place par nos responsables économiques et politiques est bien plus grave que toutes les précédentes car elle fait disparaître complètement l’humain au profit d’intérêts plus sordides les uns que les autres.

    Elle met en danger la survie de nos civilisations, de nos libertés, de notre planète !

    Elle transforme l’être humain en lignes de codes et est en train de créer de graves problèmes de santé publique surtout à l’endroit des plus jeunes qui n’ont rien connu d’autre, qui sont nés cernés par les algorithmes… Certaines de nos élites se gardent bien de nous en informer !

    Les décideurs de « tout poil » à commencer par certains gourous de l’Éducation Nationale, nous rabâchent à longueur de discours que les jeunes passent trop de temps sur leurs smartphones, ordinateurs, etc., mais ces mêmes moralistes de pacotille font tout pour nous asservir, nous plonger dans une dépendance totale à la dictature du numérique, nous soumettre à une monstrueuse mondialisation dans tous les secteurs d’activité.

    Premier exemple : à ce jour, le 08/08/2019, les pharmaciens ne peuvent plus fournir d’insuline aux patients diabétiques car elle est manquante ; « manquant fabricant » est le message que toutes les pharmacies de france peuvent lire actuellement sur leurs écrans !

    Aucune raison n’est fournie aux professionnels de santé sur cette situation qui concerne également beaucoup d’autres médicaments indispensables à la survie des malades…

    Second exemple : après nous avoir bien saoulé avec la maladie de Creutzfeldt-Jakob ou encéphalopathie spongiforme subaiguë et contraint de nombreuses exploitations à éradiquer leurs troupeaux, l’Europe signe le CETA avec un partenaire qui continue de nourrir les animaux à l’aide de farines de viande animale !

    Ce nouveau modèle de société qu’on nous impose sans concertation avec le plus grand mépris à l’égard des citoyens, ce de manière particulièrement inconsciente et alimentée tour à tour de façon contradictoire par des sources obscures est un fléau qui va détruire les générations à venir !

    Tous les spécialistes de santé – responsables – savent que nous allons vers une catastrophe car le monde est devenu fou, engendre de nouvelles formes de maladies – notamment mentales – et tout particulièrement chez les plus fragiles qui sont addicts à la dopamine, nos enfants…

    Désinformation, dictature du high-tech, maladies mentales et programmes liberticides sont les nouveaux fléaux du 21ème siècle.

    Aujourd’hui, il est urgent de réagir et d’agir, nous devons faire de la désobéissance civile notre cheval de bataille !

    Nous devons nous indigner à la manière d’un Stéphane Hessel et entrer en résistance comme un Pierre Rabhi…

    Résistons !

    VENDETTA / 8 août 2019 - 13h13

    • OUI
      Nous avons laissé-faire le capitalisme.
      IL nous domine, « totalement ».

      CHOSE bizarre nous VOTONS encore et toujours POUR LUI.
      Alors tant pis pour nous puisque NOTRE CHOIX.

      Il faut savoir ce que nous voulons.
      Et ne pas se laisser conter des fables.

      Comme les avantages du néolibéralisme, de la mondialisation :

      les catastrophes sont advenues. C’est trop tard…

      bon reste de vie.

      jacques / 10 août 2019 - 08h30

    • Bonjour VENDETTA
      Bien d’accord ; il ne manque qu’un mot dans votre message, comme presque partout ailleurs : « capitalisme »
      l’indignation est dépassée. Seules les actions comptent maintenant.
      Meilleurs sentiments.

      daniel38 / 9 août 2019 - 09h24

    • Je ne sais pas si Stéphane Hessel et Pierre Rabhi sont de bonnes références, mais ce dont je suis certain c’est que les risques pointés par Vendetta sont réels et que nous en sommes déjà les victimes consentantes. Il est en effet temps de réagir. Voilà un post positif !

      Jean / 8 août 2019 - 16h24

  • Combien coûte Mes daras et moi ?

    Colliat / 8 août 2019 - 13h07

    • Avatar

      0 € (Gratuit)

      Une large majorité de sociétaires (71%) nous ont déclaré leur intérêt pour l’appli d’alerte mail mesdatasetmoi. Son coût est totalement mutualisé.

      D’autre part, la MAIF a choisi de donner un accès totalement libre à ce service qui conforte sa singularité et son engagement pour un monde numérique résolument humain et éthique. Elle permet de nourrir l’image de la MAIF et de susciter l’intérêt d’un nouveau public partageant les valeurs mutualistes et ainsi de perenniser le modèle MAIF.

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 14h37

  • Nous sommes intéressés par une gestion des mots de passe et un livret simple des procédures à appliquer en cas de piratage, de désabonnement…etc

    Monique / 8 août 2019 - 13h02

    • Avatar

      Vous trouverez sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique un lien vers un pack complet de logiciel de securite F Secure qui intègre un gestionnaire de mot de passe.

      Vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 30 jours.

      F Secure est un éditeur Européen et a été élu ‘Meilleure Protection’ par AV-TEST, une organisation indépendante qui teste et évalue les logiciels de sécurité.

      Si vous êtes déjà infecté d’un virus que vous n’arrivez pas à endiguer par vous même, ou d’une perte de données, … vous pouvez solliciter l’assistance d’un informaticien ( voir le pavé « assistance informatique  » de la page http://www.maif.fr/securitenumerique / coût 39€)

      En cas de ransomware,phishing, arnaque, malveillance sur les réseaux sociaux, spam.. vous pouvez accéder aux fiches réalisées avec cybermalveillance.gouv dont nous sommes membre : elles vous indiquent précisément, cas par cas, la marche à suivre pour le signaler aux autorités compétentes (info escroqueries, internetsignalement, phishinginitiative, signal-spam…) et déposer plainte le cas échéant.

      https://www.cybermalveillance.gouv.fr/contenus-de-sensibilisation/

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 14h13

  • Pour la sauvegarde des données informatiques des ordinateurs et téléphones mobiles, il n’y a aucun système de sauvegarde facile et sur dans le cloud, que ce soit géré par la MAIF ou par n’importe qu’elle autre entreprise. Par définition tout ce qui est sur le net est hackable..

    Personnellement je n’ai que très peu de données sur le disque dur de mon PC. Tout est stocké sur un disque dur externe qui n’est branché à mon PC que pour les sauvegardes ou les recherches. Et les données sont en plus dupliquées sur un second disque dur externe à part. Et pour finir j’ai un antivirus (performant..) à jour. Ce n’est pas imparable mais c’est un peu mieux

    Pour la gestion des mots de passe, pas de logiciel, un bloc note simplement 🙂

    erwan / 8 août 2019 - 12h59

    • Avatar

      Votre vigilance est légitime, le risque zéro n’existe pas et l’utilisation d’un cloud ou d’un gestionnaire de mot de passe peut constituer un véritable dilemme pour nos sociétaires.

      En effet, si votre disque dur est connecté à votre PC, même occasionnellement, il est également exposé au risque de piratage ou virus et vous faites bien de souligner l’importance d’un antivirus performant et mis à jour, intégrant éventuellement un serveur virtuel (VPN).

      La duplication de vos données sur un disque dur externe est une solution pertinente plutôt que de laisser vos données seulement sur un seul PC, notamment quand on souhaite sauvegarder de gros volumes de contenus (photos, vidéo…).

      Cependant, un disque dur externe local est exposé aux mêmes risques que l’ordinateur au domicile : vol, orage/surtension électrique, incendie…

      La perte de ses données numériques est un événement plus fréquent que leur vol.
      Ainsi, pour beaucoup de sociétaires, ayant notamment été victimes de perte de données, le cloud constitue une alternative intéressante (46% des sociétaires nous ont déclaré leur intérêt).

      Un cloud sécurisé et avec un cryptage de qualité, avec stockage en France et soumis à la réglementation française, apporte un niveau de protection supérieur au disque dur en permettant de retrouver vos documents même si il arrive un événement à votre logement et à vos équipements numériques.

      Comme l’indiquent Janclode et Erwan ci-dessous, il en va de même pour la mémorisation des mots de passe sur un bloc note qui est exposé aux mêmes risques, avec en plus celui de la perte.

      Il est important de ne pas mettre de données personnelles (date de naissance, prénom…), de ne pas utiliser le même mot de passe d’un site à un autre ou une même stratégie d’écriture même complexe : un site est piraté ( des éditeurs comme facebook, adobe, linkedin… se sont fait voler des centaines de millions de données , faites le test avec l’appli mesdatasetmoi ), et tous vos autres comptes peuvent être piratés.

      Un gestionnaire de mot de passe fiable a l’intérêt de simplifier la gestion de ses mots de passe qui peut devenir trop complexe : Chaque site a un mot de passe différent mais il est nécessaire de mémoriser un seul mot de passe complexe, géré par un seul outil ultra-sécurisé.

      Si l’on fait le choix d’une telle solution, il convient de choisir l’éditeur le plus fiable possible. Vous trouverez sur http://www.maif.fr/securitenumerique des liens vers des solutions sélectionnées par des experts sécurité.

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 13h49

    • Très bien. Je fais de même. Nos duplications identiques et le bloc note ( a ne pas perdre) sont notre meilleure sécurité. Un ajout portable sur clé usb de grande capacité

      Janclode / 8 août 2019 - 15h20

    • Pour la gestion des mots de passe, bloc note papier : imparable et inviolable

      – un pour les sites avec mail de connexion et codes pour avoir le mot de passe
      exemple : maif.fr _ user@xxx.com _ MP3

      – un (toujours sur vous) avec les codes mots de passe
      exemple : MP3 = #hhe554//heg#GFAJ54

      erwan / 8 août 2019 - 13h05

  • Je suis particulièrement intéressée par une solution pour sauvegarder mes données ET SIRTOUT pour gérer mes MOTS DE PASSE.

    fanfan / 8 août 2019 - 12h46

    • Avatar

      Vous trouverez sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique un lien vers un pack logiciel de securite F Secure à condition préférentielle. Ce n’est pas indiqué dans le résumé, mais ce pack complet intègre un gestionnaire de mot de passe ( antivirus, sécurisation de la navigation et des paiements, gestionnaire de mot de passe, un serveur virtuel (VPN), contrôle parental…)

      Vous pouvez l’essayer gratuitement pendant 30 jours. S’ il vous satisfait, vous pouvez ensuite le souscrire avec une réduction de -25% grâce à MAIF (soit 60€/an pour 3 équipements protégés).

      F Secure est un éditeur Européen et a été élu ‘Meilleure Protection’ par AV-TEST, une organisation indépendante qui teste et évalue les logiciels de sécurité.

      D’autre part vous pouvez aussi tester gratuitement Cozy Cloud pour sauvegarder vos données (gratuit jusqu’à 5 Go).

      40 % de nos sociétaires utilisent un cloud

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 13h05

    • J’utilise Dashlane avec beaucoup de satisfaction. Il permet de mettre à l’abri les mots de passe (et de les gérer), des copies de documents importants, de moyens de paiements, de notes confidentielles, etc à l’aide d’un seul mot de passe. Il n’est pas gratuit, mais très abordable (~30€/an). Une solution en béton saluée par la presse spécialisée, bien plus utile aujourd’hui qu’un antivirus (qui est devenu redondant sur win10).

      DBillard / 8 août 2019 - 13h03

  • J’ai 8 fois demandé au service gestionnaire des sinistres de la maif de me transmettre des documents .Aucune réponse à CE sujet . A Rennes on botte en touche . depuis des mois !!!!!! oui , des mois !!!!!!!!!!!!

    A l’aide ! SOS!

    Quimper / 8 août 2019 - 12h41

    • Avatar

      Bonjour, je prends contact avec vous en privé afin de faire le point avec vous sur votre dossier.

      Aude animatrice du blog / 8 août 2019 - 13h05

  • Je suis particulièrement intéressé par une solution mutualiste pour sauvegarder mes données mais surtout pour gérer mes mots de passe.
    Sentiments mutualistes
    JCPoupon

    JCPoupon / 8 août 2019 - 12h17

    • Avatar

      Comme vous, 46% des sociétaires nous ont déclaré avoir de l’intérêt pour un gestionnaire de mots de passe et 48% pour un espace de stockage.

      Vous trouverez des solutions que vous pouvez essayer gratuitement sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 12h46

    • Pour la gestion des mots de passe, je vous conseille le bloc note papier : imparable et inviolable

      – un pour les sites avec mail de connexion et codes pour avoir le mot de passe
      exemple : maif.fr _ user@xxx.com _ MP3

      – un (toujours sur vous) avec les codes mots de passe
      exemple : MP3 = #hhe554//heg#GFAJ54

      Erwan / 8 août 2019 - 13h04

  • J ai testé votre autodiagnostic conçernant l usage d internet
    Je ne sais pas qui a fait ce test mais les resultats sont totalement erronés et bizarres
    Il serait nécessaire de faire faire un audit par une société soécialisee en hypersécurite ou sur par les spécialistes du ministère chargé de la fraude numérique pour le valider
    Bien cordialement
    Zwingelstein

    Zwingelstein / 8 août 2019 - 12h04

    • Avatar

      Effectivement les résultats peuvent apparaître parfois déconcertants.

      Je vous rassure, le questionnaire a bien été rédigé par des experts en cyber-sécurité et MAIF est membre du dispositif cybermalveillance.gouv qui réunit les spécialistes des ministères ad hoc.

      MAIF finance et édite divers sites avec des contenus bien plus détaillés :

      https://www.cybermalveillance.gouv.fr/ (voir le kit de sensibilisation et les fiches par thème)

      https://www.mesdatasetmoi.fr/ (des articles de fond et un observatoire )

      https://www.maif.fr/conseils-prevention/les-risques-numeriques.html (L’essentiel en 10 pages)

      L’objectif de ce mini quizz réalisable en moins d’une minute est de faire prendre conscience des limites de sa protection et d’identifier rapidement au travers de conseils de nouvelles pratiques ou des solutions permettant de la renforcer.

      Il y a dans le quizz, des réponses « pièges » qui semblent de bonnes pratiques, mais qui ne le sont pas forcément telles quelles.

      Par exemple la réponse « je me contente de suivre les recommandations lorsqu’elles m’indiquent que j’ai un virus », pénalise le score car tout dépend d’où proviennent les recommandations. En effet, il arrive très souvent que des sociétaires se fassent piéger par des messages d’alerte qui les incitent à créer à leur insu une brèche dans leur sécurité ou des arnaques au faux support technique (voir réponse détaillée au commentaire de Raymondrando plus bas).

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 11h28

    • Entièrement d’accord avec vous, c’est sûrement un stagiaire bien « intentionné » qui a fait ce questionnaire. Quand la réponse est bonne on nous confirme bien qu’elle est bonne et on nous met un zéro !!!!

      Monz / 8 août 2019 - 17h34

    • Je suis assez d’accord avec ça, mais au fond ce test n’est pas d’une grande utilité. L’important c’est de connaître les bonnes pratiques et de s’y conformer. S’agissant des mots de passe, je pense moi-aussi que le bloc-note ou le cahier constituent les meilleures solutions.
      Jean

      Jean / 8 août 2019 - 16h30

  • – Test : le récap ne semble pas tenir compte des réponses ??
    Pas grave, l’intérêt est aux commentaires

    – Cozy Cloud : avec un DD de 300Go à 1To, 5Go c’est très peu ! Un (ou plusieurs) DD externe, stocké dans un autre endroit que le PC, me semble une meilleure approche.
    Défaut : on n’y accède pas de partout …

    – Utiliser un réducteur de photos afin de ne pas stocker des photos de voyage à 20Mpix …

    – appli gratuite anti-piratage : pas de version non smartphone ?

    – les packs de sécurité inclus (MS SE) ou gratuits (AVG Avast, …) sont efficaces et suivis de màj.

    RaymondRando / 8 août 2019 - 12h03

    • Avatar

      Merci pour vos remarques pertinentes.

      Pour le test « quizz », le score tient compte des réponses mais il y a parmi elles des réponses « pièges » qui semblent de bonnes pratiques, mais qui ne le sont pas forcément telles quelles.

      Par exemple la réponse « je me contente de suivre les recommandations lorsqu’elles m’indiquent que j’ai un virus », pénalise le score car tout dépend d’où proviennent les recommandations. En effet, il arrive très souvent que des sociétaires se fassent piéger par des messages d’alerte qui les incitent à créer à leur insu une brèche dans leur sécurité.
      Il existe également des arnaques au faux support technique, tel que celle démentellée récemment grâce au dispositif cybermalveillance.gouv dont MAIF est membre.
      Pour en savoir + :
      https://www.ouest-france.fr/high-tech/internet/piratage-informatique-trois-hommes-mis-en-examen-pour-escroquerie-6207617
      https://www.cybermalveillance.gouv.fr/nos-articles/arnaque-faux-support-technique/

      Le but de ce quizz en 5 questions, réalisable en moins d’une minute, n’est pas de faire un diagnostic exhaustif de votre situation ou de lister l’ensemble des risques et stratégies de protection possibles.

      Comme vous l’indiquez à juste titre, son objectif est de faire prendre conscience des limites de sa protection et d’identifier éventuellement au travers des conseils de nouvelles pratiques ou des solutions permettant de la renforcer.

      5 Go de stockage cela peut paraître peu mais suffisant pour de nombreux sociétaires pour sauvegarder les documents importants en Pdf ou des carnets de contacts, tout en étant gratuit et sécurisé en France. C’est effectivement trop peu pour un patrimoine photo, ou des vidéos : Cozy Cloud vous permet d’augmenter votre capacité de stockage (par exemple pour 9.99€/m pour 1000 Go).

      Effectivement, l’alerting e-mail est pour le moment utilisable seulement sous forme d’appli. Bien que 89% des sociétaires possèdent un smartphone, nous réfléchissons à sa déclinaison internet, utilisable depuis un ordinateur.

      Pour les packs logiciels de sécurité, nous préconisons un éditeur Européen.
      28% des sociétaires ont fait le choix d’un antivirus payant pour davantage de sécurité.

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 11h03

  • Tout ceci est très bien.
    Mais, je ne vois pas la solution élémentaire :
    Faire ses sauvegardes sur un disque externe avec un logiciel très facile à utiliser comme COBIAN par exemple.
    AL

    JEFF / 8 août 2019 - 11h34

    • Avatar

      17% de nos sociétaires déclarent avoir été victime de pertes de données informatiques.

      La duplication de vos données sur un disque dur externe permet effectivement de disposer d’une copie de sauvegarde à votre domicile. C’est une solution très utilisée notamment quand on souhaite sauvegarder de volumineux contenus multimédias (photos, vidéo…). Il est très judicieux de l’utiliser plutôt que de laisser vos données seulement sur un ordinateur.

      Néanmoins, un disque dur externe local est exposé aux mêmes risques que l’ordinateur au domicile : vol, orage/surtension électrique, incendie…
      Une solution de sauvegarde en ligne sur un cloud sécurisé (notamment pour les documents très importants), apporte un niveau de protection supérieur, en vous permettant de retrouver vos documents quoi qu’il arrive à votre logement et à vos équipements numériques.

      Pour compléter la réponse de Embruns, il en va de même pour les stratégies de stockage des mots de passe sur un carnet papier exposé aux mêmes risques : C’est pour cela que nous évoquons les logiciels gestionnaires de mots de passe qui les sécurisent et simplifient la saisie au quotidien. L’antivirus auprès duquel nous avons négocié une réduction pour nos sociétaires intègre un gestionnaire de mots de passe que vous pouvez essayer le cas échéant .

      Frédéric Responsable de projets / 12 août 2019 - 09h06

    • Bonjour,
      Sauvegarde : Pour les possesseurs d’iMac ou de PowerBook d’Apple, sauvegarder TOUT son ordinateur via TimeMachine (présent d’origine sur les appareils) sur un DD externe est une excellente solution. À chacun de définir sa périodicité.

      Sécurité : je ne sauvegarde ni ne stocke jamais aucun mot de passe (MdP) sur l’ordinateur, ni la tablette, ni le Smartphone.
      Papier crayon (plus facile pour changer le MdP !) et méthode personnelle qui, le cas échéant, ne parlerait à personne, donnent toute satisfaction.

      Adresses de courriel : si courriels à plusieurs personnes ou groupes, je le fais toujours en « Cci » (Copie carbone invisible). Discrétion oblige !
      Cordialement,
      Embruns

      Embruns / 8 août 2019 - 16h27

  • suite à mes demandes d’explications. avec une promesse de votre part :nous allons vous répondre je n’ai reçu aucune réponse à mes contacts mail . je suis fidèle depuis 1965 poli et respectueux dans mes contacts . me REPONDRE serait une politesse de votre part ! merçi .

    Nicole / 8 août 2019 - 11h33

    • Avatar

      Chère sociétaire, je prends tout de suite contact avec vous en privé, afin d’approfondir votre commentaire et de faire le point avec vous sur le dossier évoqué.

      Aude animatrice du blog / 8 août 2019 - 13h07

    • J’ai le même souci que vous ; L’Assurance militants n’a pas répondu à 7 de mes courriels , sinon en faisant semblant de ne pas comprendre ce dont je parle .

      Quimper / 8 août 2019 - 12h44

  • C’est bien OK, mais je pense que la MAIF pourrait se permettre de faire cette offre à tous ses sociétaires gratuitement !

    QUADBRUXELLES / 8 août 2019 - 11h19

    • Avatar

      Merci pour vos encouragements.

      La gratuité est justement proposée pour une bonne partie de ces services :
      La page http://www.maif.fr/securitenumerique détaille les services. Par exemple :
      L’application d’information et d’alerte de piratage mail mesdatasetmoi est gratuite.
      Le Cloud permettant le stockage sécurisé en France de vos documents importants est également proposé gratuitement jusqu’à 5 Go.
      Le pack logiciel de sécurité est proposé à l’essai gratuitement pendant 1 mois et ensuite à -25% du tarif public de l’éditeur. Un service d’information juridique est également accessible gratuitement à tous les sociétaires.

      Les services payants, comme l’assistance panne, sont quand à eux proposés au juste prix aux personnes intéressées permettant ainsi d’éviter d’en faire supporter les coûts aux autres sociétaires non intéréssés.

      N’hésitez pas à utiliser les services gratuits comme par exemple l’appli mesdatasetmoi qui permet de voir si son adresse mail a été piratée avec d’autres données et de se prémunir d’une partie des risques de piratage.

      Frédéric Responsable de projets / 9 août 2019 - 16h28

  • Belle initiative mais comment fait on pour avoir les explications d’utilisation ?

    dosfin / 8 août 2019 - 11h09

    • Avatar

      Bonjour,

      Sur la page http://www.maif.fr/securitenumerique vous trouverez l’ensemble des services.

      En cliquant dans le pavé correspondant au service qui vous intéresse, vous serez redirigé vers la page dédiée à ce service.

      Vous trouverez des explications à différents endroits en fonction des services choisis.

      Par exemple, si vous recherchez juste des explications – conseils – pour vous prémunir des risques numériques, vous pourrez accéder sur maif.fr à une dizaine de pages d’explications classées par thématiques( https://www.maif.fr/conseils-prevention/les-risques-numeriques.html ) mais aussi à de nombreux articles de fond sur notre autre site http://www.mesdatasetmoi.fr.

      Autre exemple, si vous souhaitez des explications d’utilisation sur le pack sécurité que vous auriez choisi de tester, vous trouverez ces éléments dans la ribriique assistance de ce service https://www.f-secure.com/fr_FR/web/home_fr/support

      Si vous ne trouvez pas les explications d’utilisation d’un service en particulier, n’hésitez pas à nous l’indiquer et nous vous orienterons.

      Bonne navigation

      Frédéric Responsable de projets / 9 août 2019 - 16h06

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici