Plus ouverts car plus que jamais engagés

La crise sanitaire et les moments sans précédents que nous avons tous traversés ont profondément bousculé nos vies, nos quotidiens, mais ils ont aussi renforcé nos convictions et notre espoir d’un monde d’après différent. Mis à l’épreuve, nous avons pu ensemble faire la démonstration que seul un monde solidaire permet d’avancer et de faire face. Pour relever les défis d’aujourd’hui et ceux de demain, notre mutuelle a son rôle à jouer. C’est dans ce contexte si particulier que nous venons de vivre une assemblée générale extraordinaire qui n’a jamais aussi bien porté son nom. Extraordinaire par sa forme, car 100 % à distance pour respecter les précautions sanitaires et extraordinaire de par son contenu.
Une page de notre histoire s’est écrite ce samedi 11 juillet, et c’est avec une certaine émotion et une grande satisfaction que nous venons sans tarder vous faire part des évolutions décidées par l’ensemble de vos représentants.

L’Assemblée générale extraordinaire s’est prononcée en faveur d’un projet politique ambitieux au travers de 3 résolutions adoptées à la majorité qui ont pour conséquence une modification des statuts de MAIF :

  • l’adoption de la qualité de société à mission conformément à la loi PACTE,
  • l’ouverture du champ statutaire pour les particuliers et l’intégration de Filia dans la MAIF,
  • l’ouverture du champ statutaire pour les personnes morales, notamment aux entreprises.

Concrètement, voici ce qu’implique les trois résolutions adoptées.

1 – La transformation en société à mission

Notre transformation en société à mission marque notre volonté d’affirmer encore plus notre singularité et notre engagement. C’est une manière d’assumer nos choix dans leur radicalité et d’ancrer notre démarche dans la durée, avec confiance et détermination. Nous sommes fiers d’être l’une des toutes premières grandes entreprises françaises à opérer cette évolution et nous sommes convaincus que c’est ainsi que nous apporterons notre pierre à la construction d’une société plus juste et plus durable. Comme le prévoit la loi PACTE, nous avons pu adopter la qualité de société à mission par l’inscription dans nos statuts :

  • De notre raison d’être
    « Convaincus que seule une attention sincère portée à l’autre et au monde permet de garantir un réel mieux commun, nous, MAIF, plaçons cette attention au cœur de chacun de nos engagements et de chacune de nos actions ».
  • De cinq objectifs sociaux et environnementaux qui guideront les actions de la mutuelle :
    – placer l’intérêt de ses sociétaires au cœur de ses activités,
    – favoriser par une attention sincère l’épanouissement de ses acteurs internes au sein d’un collectif engagé,
    – contribuer à la construction d’une société plus solidaire à travers ses activités,
    – contribuer à la transition écologique à travers ses activités,
    – promouvoir le développement de modèle d’entreprises engagées dans la recherche d’impacts positifs.
  • De modalités de suivi de l’exécution de la mission et de la création d’un comité de mission qui aura pour objet de contrôler les plans d’actions et les résultats des actions MAIF.
    Pour chaque objectif, MAIF élaborera des feuilles de route avec des indicateurs spécifiques. Nous serons soumis à une double évaluation : par un tiers indépendant tous les deux ans, et chaque année par un comité de mission composé d’une dizaine de représentants de nos parties prenantes, dont la moitié, extérieure à l’entreprise, représentera la cité.

2 – L’ouverture du champ statutaire d’adhésion – Fusion de filia Maif dans MAIF

C’est la volonté d’accroître notre contribution à la société qui a motivé chaque ouverture de notre mutuelle à de nouveaux publics. Forts de notre histoire donc et plus que jamais militants, nous avons décidé de franchir un cap et passer pleinement d’un sociétariat de droit à une communauté de choix.
La MAIF s’ouvre à toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans notre raison d’être qui partagent nos valeurs et notre aspiration à construire une société durable plaçant l’humain au cœur de ses arbitrages. Ainsi, pourront nous rejoindre tous les adhérents actuels Filia MAIF qui auront désormais la qualité de sociétaires MAIF à partir du 1er janvier 2021 (sous réserve de l’accord de l’ACPR).
Dans l’immédiat, cela n’aura aucun effet sur les cotisations des adhérents Filia devenant sociétaires MAIF ou des sociétaires MAIF actuels : les critères tarifaires et les règles sont inchangés et s’appliqueront indifféremment aux personnes qui nous rejoindront. En revanche et c’est là la principale conséquence de l’ouverture, tous nos sociétaires auront le droit de vote pour élire leurs représentants à l’assemblée générale et ainsi participer à la vie démocratique de notre mutuelle.
Nous sommes fiers de cette décision qui met fin à une inégalité d’accès à la citoyenneté MAIF et sommes convaincus que cette communauté renforcée sera bénéfique sur tous les plans.

3 – L’ouverture du champ statutaire d’adhésion aux entreprises

En devenant société à mission, nous nourrissons l’idée forte que les entreprises sont indispensables pour construire une société plus humaine, plus équitable, plus solidaire. Elles produisent un impact concret sur les territoires, l’environnement et les citoyens.
Si nous considérons que les entreprises font partie des réponses aux nombreux problèmes de notre société, aider celles qui partagent nos valeurs en les accompagnant en tant que sociétaires devient une évidence. L’ouverture des statuts MAIF votée lors de l’Assemblée générale prendra effet au 1er janvier 2021. Elle permettra dès lors à tous les acteurs économiques qui adhèrent à notre raison d’être, de nous rejoindre, quelle que soit leur forme juridique (associations à but non lucratif, collectivités, entreprises).
L’ouverture de la MAIF vers les entreprises se fera progressivement, avec un certain nombre de limites règlementaires et techniques. Notre ambition est claire et l’affichage de nos valeurs sera aussi attirant pour celles qui les partagent que filtrant pour les autres. Nous l’assumons. Mieux, nous le revendiquons.
Nous détenons déjà une expertise dans le domaine de l’assurance des personnes morales depuis plus de 60 ans, assurer des TPE et des PME n’est donc pas un changement fondamental de métier mais une vraie source de motivation pour le groupe tant cela donne de nouvelles perspectives motivantes en termes de développement de notre communauté.

Plus ouverte car plus engagée, MAIF sera encore et toujours plus active et plus performante au service du mieux commun de notre société. Fédératrice, MAIF réunira tous ceux qui partagent ses valeurs, sans distinction socioprofessionnelle. Nous sommes heureux de vous savoir à nos côtés pour vivre ensemble cette nouvelle page de notre histoire et sommes convaincus qu’ensemble nous saurons dessiner un avenir enthousiasmant.

Crédit photo : ©ljubaphoto / GettyImages

318  Commentaires

  • 1er septembre 2020

    L’ouverture du champ statutaire aux entreprises ? Je relis le programme des candidats et la lettre de Dominique MAHE… Fallait- il savoir lire entre les lignes ? Je cherche sur internet : le premier résultat c’est mercredi 22 juillet l’émission de BFM business et j’entends par la voix de Pascal Demurger que la Maïf devient une société à mission.
    Les sociétaires ont certainement été informés de ce projet avant l’Assemblée Générale …. Ce qui m’a échappé aussi je deviens plus prévoyante.
    Quelle est la date des prochaines élections pour que les sociétaires puissent voter pour des délégués faisant encore preuve de bon sens, le bon sens première victime de la covid ? Je suis sociétaire depuis 1975 aussi je me souviens que la Camif s’est engagée dans la « modernité » avant son naufrage. Certains me répondront individualisme exarcerbé qui ronge notre société : non , je ne suis pas naïve et je ne crois pas au monde d’après dans le milieu des entreprises ( même s’il y a quelques exceptions)
    Autre nouveauté : le mot laïque a été supprimé et je l’apprends dans les Coulisses de la MAIF. Laïque, ce n’est plus républicain ?
    Dernier questionnement : reverser les économies réalisées pendant le confinement aux trois organismes proposés était une initiative opportune. Mais à la date du 1er septembre serait -il possible que tous les sociétaires soient informés précisément du montant de l’argent collecté et de sa répartition ?
    Désolée, je ne changerai pas mes habitudes et je ne m’informerai pas auprès de BFM. Business.

    Pour sourire, la vertu n’a pas besoin de E pour être féminine dans Les Coulisses…
    Cordialement INSTIT
    Copie adressée aux délégués de l’Isère

    INSTIT / 9 septembre 2020 - 16h48

    • Avatar

      Bonjour INSTIT,

      Merci de votre message,

      Nous avons bien communiqué vers nos sociétaires pour les informer du chemin pris par la MAIF dans la continuité de ses engagements originels où la responsabilité et l’humain restent au centre des préoccupations. Nos élus des sociétaires ont été naturellement associés afin de nourrir les débats avant le vote en Assemblée générale Extra ordinaire. Nos sociétaires les plus fidèles ont été également informés par le biais de cet article cosigné par le Président et le Directeur Général. Les prochaines élections des élus des sociétaires mobiliseront le Grand Est et le Sud Est en Janvier 2021, c’est un moment important de notre vie démocratique afin d’avancer vers une vision partagée d’une MAIF engagée.
      L’ouverture aux entreprises sera une ouverture raisonnée vers celles qui partagent notre raison d’être. Le choix exigeant de devenir société à missions nous engage encore davantage dans les contributions que nous souhaitons apporter en tant qu’assureur militant et accompagner d’autres entreprises éthiques à sécuriser leur activité en tant qu’assureur en est une composante. Il est effectivement important de ne pas oublier les expériences passées. J’ai vécu également avec douleur cette triste page de la CAMIF. Ce fut un moment difficile qui doit nous servir à construire des modèles d’entreprises plus résilients ancrées dans un contexte de changements permanents sans renier les idéaux qui ont pu motiver leur création. La CAMIF a d’ailleurs ouvert une page en fait le choix de devenir également une Société à Mission et démontre également qu’il est possible d’allier Ethique et économie.

      Pour ce qui est de la laïcité, Il y a un risque avéré juridiquement et potentiellement condamnable pour discrimination dans nos statuts actuels. C’est pourquoi toute référence au caractère confessionnel sera supprimée car cela contrevient à la définition républicaine de la laïcité. Le conseil d’administration a toutefois décidé d’inscrire dans sa politique de souscription, la seule adhésion des établissements scolaires publics. L’analyse sera donc fait au cas par cas afin de ne pas assurer les structures qui ne respectent pas nos valeurs.
      Je prends note de votre demande de communiquer sur l’utilisation de l’argent redistribué.
      Merci d’avoir partagé vos interrogations et je vous invite également à poursuivre cet échange avec les Mandataires du conseil d’administration et élus de votre délégation MAIF la plus proche.

      Cordialement

      Laurent Lévêque
      Mandataire du Conseil d’Administration de la MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 23 septembre 2020 - 17h24

  • Bonjour Maif, je veux que vous m’expliquiez ce que vous entendez et ce que cela implique :
    * passer pleinement d’un sociétariat de droit à une communauté de choix = Quezako ?
    * construire une société durable = trop vague pour moi, j’ai besoin de plus de détail.
    * Dans l’immédiat, cela n’aura aucun effet sur les cotisations des adhérents Filia devenant sociétaires MAIF ou des sociétaires MAIF actuels = ah bon ? plus de précision svp
    *L’ouverture de la MAIF vers les entreprises = système d’assurance à plusieurs vitesses d’une entreprise à l’autre, selon ce que la direction investira ? Et quel va être son poids décisionnaire face aux gens ? Poids de valeurs contre poids d’or ? Vos déclarations sont trop floues et suscite des inquiétudes à juste titre.

    Merci de bien vouloir me répondre avec précisions.Cordialement.

    Syloah / 25 juillet 2020 - 00h09

  • Plus de 45 ans à mal Maif ! Et voila l’informatique qui s’installe à tous les niveaux soi-disant pour mieux nous servir ! Désormais plus d’interlocuteur pour vous répondre mais de la musiquette la pub pendant des minutes interminables et enfin une voix métallique qui vous noie sous un déluge de choix et:ou de numéros dont aucun du moins pour moi ne correspond à ma demande …..à savoir pourquoi tout à coup je n’arrive plus à ouvrir ce qu’on appelle « mon espace personnel » si bien sécurisé qu’il me devient inaccessible faute de « données inadéquates » de mot de passe pourtant « robuste » qui ne correspond pas…. de date de validité de ma carte d’identité dont le format refuse de s’adapter au modèle proposé…pourtany suivi avec beaucoup d’application…. etc….etc…
    Je voudrais tout simplement avoir un interlocuteur(ou trice) qui veuille bien se pencher sur mon cas avec bienveillance et ne me réponde pas que pour ce genre de problème il me faut me rendre à la délégation alors que je suis un adhérent de plus de 40 ans qui se croyait adhérent d’une grande famille! et que pour moi faire comme on dit mes démarche en ligne représente un effort de compréhension du langage informatique parfois insurmontable ! Alors oui je me demande si » l’ assureur militant  » n’a pas perdu son caractère convivial … Peut être n’est-il qu’un organisme réservé aux plus jeunes??? …
    Mes amitiés mutualiste si cela a encore un sens.

    ROZALE Henri / 23 juillet 2020 - 17h13

    • Avatar

      Bonjour Mr Rozale, merci d’avoir pris le temps de témoigner sur ce blog. Je suis navrée de constater votre mécontentement. Je prends contact avec vous en privé pour évoquer votre situation.

      Josépha animatrice du blog / 24 juillet 2020 - 14h25

  • LA MAIF évolue avec son temps .Normal!

    H.A / 23 juillet 2020 - 16h36

  • Je reconnais bien l’esprit MAIF (dont je suis sociétaire depuis 1967 je crois) dans cette volonté d’être au service des Autres, ce que vous appelez « le mieux commun ».Mais ne craignez vous pas d’avoir des problèmes de gestion si vous avez de nouveaux adhérents (entreprises etc…) qui n’ont peut être pas les mêmes manières de gérer un travail comme le vôtre ,qui demande un engagement certain et n’a pas un but purement lucratif .

    Ce message est une simple réflexion ,mais je pense que ce risque ne vous avait pas échappé.
    Bien à vous et merci pour tout votre travail ! Merci aussi pour la manière affable dont vous nous recevez soit dans vos bureaux soit au téléphone .

    J.J. Le Men Soc. 0606815J

    Le Men jean-jacques / 22 juillet 2020 - 14h16

    • Avatar

      Merci Jean-Jacques pour votre soutien et vos encouragements. En effet , la tâche est vaste mais je pense que nous pouvons compter sur la mobilisation de tous pour mener à bien ce grand projet. Amitiés mutualistes. Catherine, militante.

      Catherine / 23 juillet 2020 - 14h34

  • J’attends toujours la réponse à la question que j’ai posée le 14 ou le 15 juillet sur le déroulement de l’AGE du 11 juillet.
    Comment les délégués à celle-ci ont-ils délibéré , Etaient-ils effectivement présents ou derrière un écran de télé ou d’ordinateur.
    Quel était le nombre de délégués convoqués? Effectivement présents physiquement ? A distance ?
    Participation au vote ? Pour ? Contre ? Abstentions ?
    La plus grande transparence s’impose face à l’importance des décisions prises en NOTRE NOM. Pour l’instant, c’est loin d’être le cas. Un procès-verbal de l’AG sera-t-il diffusé dans le bulletin de la MAIF ou sur le site internet ?
    Le nombre considérable de réactions de sociétaires à cet article traduit l’émotion ressentie par eux, notamment ceux qui sont attachés (c’est mon cas) aux valeurs de solidarité et de bénévolat qui ont guidé en 1934 les courageux instituteurs LAÎQUES fondateurs de NOTRE Mutuelle.

    Le grossissement sans limites n’est pas sans dangers. Les diplodocus ont disparu de la surface de la terre. Les fourmis,elles, sont toujours bien présentes a

    Raoul / 22 juillet 2020 - 10h49

    • Avatar

      Bonjour Raoul,

      j’avais répondu à un autre sociétaire sur ce sujet. Je comprends votre émotion au regard des choix importants pris mais ceux-ci ne remettent pas cause nos valeurs mais marquent une nouvelle étape.
      Nous étions bien à distance mais en direct pour cette AG et AGE du 11 juillet dernier à cause des contraintes imposées par la crise sanitaire du COVID. Ce temps fort de notre vie démocratique a donc eu un goût particulier. Malgré les circonstances, notre vitalité démocratique a été maintenue en conservant, à distance, une proximité avec les élus des sociétaires. Ils ont pu ainsi adopter des évolutions statutaires historiques pour notre mutuelle.
      L’assemblée générale MAIF est composée de 737 élus des sociétaires, 683 élus présents ou représentés ont donc pu s’exprimer par le vote sur les 20 résolutions proposées en AGE. Le taux de participation à l’AGE 2020 a donc été de 92,62% et traduit une adhésion forte aux choix engageant que prend notre mutuelle. Je vous fais l’économie de l’ensemble des résultats des votes sur les 20 résolutions mais l’ensemble des résolutions ont été adoptées bien au delà des 95%.
      C’est le fruit d’échanges nourris entre administrateurs et élus depuis plusieurs mois sur le devenir de notre mutuelle.
      Je partage avec vous le dernier communiqué de presse qui rend public ces engagements. :
      https://entreprise.maif.fr/presse/communiques-de-presse/2020-07-15-entreprise-a-mission-maif-rend-plublics-ses-engag-1.html
      Vous pouvez toutefois vous rapprocher des Mandataires du CA proches de chez vous si vous souhaitez en savoir davantage.
      Laurent Mandataire du CA MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 23 juillet 2020 - 12h11

  • La MAIF était pour moi jusqu’à présent un modèle de construction collective et d’engagement avec une finalité claire, délimitée et assumée.
    Avec la nouvelle ouverture votée , elle participe à la tendance très actuelle où «  tout le monde se mêle de tout et fait de tout ». Cela crée une dispersion, augmente la complexité et rend la finalité initiale secondaire.
    Ainsi, pour prendre l’exemple d’un organisme très voisin, la MGEN : cette dernière ne rembourse pas ou très mal l’ostéopathie, les lunettes, les soins dentaires, etc… mais elle s’occupe d’habitat, de colonies de vacances etc… usurpant le rôle d’autres partenaires sociaux.
    De même que je demande à la MGEN de couvrir mes soins d’ostéopathie qui me maintiennent en forme et lui évite d’avoir à me rembourser des soins plus coûteux, j’aimerais que la MAIF continue à assurer mon véhicule, mon habitat, mes risques personnels et juridiques avec autant de sérieux et d’équité entre tous les particuliers que nous sommes.
    Je remercie sincèrement la MAIF pour toute l’aide qu’elle m’a apportée jusqu’à présent et souhaite qu’elle reste dans son rôle.

    Claire Engagement / 22 juillet 2020 - 09h07

  • Réponse à la réponse de Marie CA MAIF qui a écrit : »des paroles creuses et vides de sens. Mais il n’en est rien. J’en veux pour preuve ces appels téléphoniques passés pendant la crise sanitaire à nos sociétaires de plus de 85 ans. L’ensemble des militants s’est mobilisé dans un temps record de manière à s’assurer que les plus fragiles d’entre nous n’étaient pas trop isolés et dépourvus face à cette situation inédite pour tous. »
    Ma mére (assurée MAIF ) qui a 91 ans , n’a jamais reçu de coup de téléphone …… c’est bête …. Et je n’ai pas apprécié l’histoire des 30 euros
    qu’il fallait donner pour être un  » gentil assuré- militant-solidaire »qui fait bien ce qu’on lui dit de faire , j’ai passé l’âge de recevoir des leçons ..

    Corinne / 21 juillet 2020 - 19h07

  • Certes les structures créées par nos anciens doivent évoluer avec l evolution de la société mais au jour d aujourd’hui la démocratie participative est plus que nécessaire je dirai même indispensable comment la faire vivre dans un groupe mastodonte que vous êtes entrain de créer avec des adhérents si souvent éloignés de notre philosophie constitutive je suis inquiète adhérente depuis 55 ans à la maif assurance militante, le virage pris me semble ne pas correspondre à la mutation nécessaire pour un nouveau monde qu il faut installer impérativement après la crise sanitaire que nous vivons encore levolution est nécessaire mais elle me paraît décalée

    Michelle / 21 juillet 2020 - 10h16

  • Voilà nous y sommes ! Après une société plus juste, solidaire plus écolo et responsable, le tout dans le « vivre ensemble » qui ne peux pas exister car les valeurs communes qui font une nation n’existent plus ( langue, culture, histoire, civilisation, religion , valeurs, coutumes, comportements) à cause du multiculturalisme importé des Anglo-saxons. Après le soutien financier aux mouvements sociétaux LGBT+, PMA, GPA, et la fondation Hulot. sans oublier le sponsoring aux sportifs y compris les moins méritants, vous fermez la boucle en accueillant les entreprises. Bravo vous ne contrôlerez plus rien et ferez exploser les sinistres et les cotisations des adhérents avec.
    A s’ouvrir à tous vents vous devenez des bisounours naifs et sans discernements. Nous sommes sociétaires depuis 50 ans ( 7contrats) et nous ne reconnaissons plus la MAIF. C’est « tendance ». J’allais écrire tendancieux !
    PS: Je pense que cette contradiction sera censurée !!

    jalec / 20 juillet 2020 - 12h45

  • Ok pour la filiale maif devienne MAIF
    Toujours satisfait de la MAIF

    Berthelon / 20 juillet 2020 - 10h58

  • Bravo, peut-être, mais grande prudence souhaitée. Souvenons-nous de la CAMIF! Ces décisions nous font changer de monde…

    Chalard / 19 juillet 2020 - 18h17

    • Avatar

      Bonjour Chalard,
      merci de cette mise en garde.. Il est effectivement important de ne pas oublier.
      J’ai vécu également avec douleur cette triste page.
      Ce fut un moment difficile qui doit nous servir à construire des modèles d’entreprises plus résilients ancrées dans un contexte de changements permanents sans renier les idéaux qui ont pu motiver leur création.
      La CAMIF a d’ailleurs ouvert une page en fait le choix de devenir également une Société à Mission et démontre également qu’il est possible d’allier Ethique et économie.
      Bien à vous.
      Laurent Militant MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h43

  • Que va devenir la Maif ? Une assurance comme les autres. Victime d’un incident bénin, j’ai eu la mauvaise idée de faire une hypothèse contredite, sans preuve, par l’expert. Refus de prise en charge du sinistre et mépris de ma personne, je suis un vrai délinquant, menteur et escroc ! ASSUREUR MILITANT ! En faveur de qui ? .. A BUT NON LUCRATIF, oui mais en refusant les indemnisations ( 320 €) et avec des cotisations tout à fait comparables à beaucoup d’autres compagnies !

    Denis / 19 juillet 2020 - 17h51

    • Avatar

      Bonjour Denis, merci d’avoir pris le temps de témoigner sur ce blog. Je suis navrée de constater votre mécontentement. Je prends contact avec vous en privé pour évoquer ce dossier.

      Aude animatrice du blog / 20 juillet 2020 - 09h47

  • Bravo la Maif !

    Paul Tousnakhoff / 19 juillet 2020 - 12h07

  • A force de se disperser on le paiera bien un jour…

    Pchitt / 19 juillet 2020 - 11h42

  • Très satisfaite de la fusion filia MAif /MAIF

    Pour l ouverture aux entreprises…je ne sais

    Amicalement

    THEROND solange / 19 juillet 2020 - 07h33

    • Avatar

      Bonjour Solange .Merci pour votre soutien. J’entends bien votre questionnement concernant les entreprises. En temps que militante , j’ai souvent rencontré des assurés à la MAIF à titre personnel qui auraient souhaité assurer leur « outil de travail » à notre mutuelle étant auto-entrepreneurs ou dirigeants de Toute Petite Entreprise. Cela n’aurait été possible qu’avec le statut  » Association » mais désormais cela ne va plus être le cas…Nous sommes ravis de pouvoir accueillir ces acteurs de secteurs qui nous sont chers: éducation, soutien aux familles, développement durable , sport, culture…qui partagent nos valeurs et sont très attachés à notre mutuelle. Amitiés mutualistes . Catherine, militante

      Catherine / 23 juillet 2020 - 14h33

  • Bonjour
    Êtes vous engagés dans une démarche RSO?
    Accompagnez vous les organisations comme les associations dans la démarche RSO?
    Merci

    Bimbeau / 19 juillet 2020 - 05h12

  • Vous avez remarqué ? Les choses importantes se passent « dans les coulisses de la MAIF ». Et nous, les sociétaires hyperconnectés, nous sommes fiers d’avoir accès aux infos comme si c’était des potins de couloirs réservés aux VIP ! Les messages que Dominique Mahé murmure ainsi à notre oreille sont passionnants : le 3 juin 2019 déjà notre mutuelle préférée ouvre « une nouvelle page de son histoire ». Waouh… De quelle révolution parle-t-on ? D’un « nouveau logo résolument tourné vers l’avenir » !
    Aujourd’hui même langage, même emballage, un potin d’un autre genre…
    Etant retraitée, je lance un appel aux collègues en activité : n’oubliez pas d’apprendre à vos élèves à pratiquer la langue de bois afin de décrypter toutes les bonnes nouvelles que chaque journée nous apporte. Dites-leur que dans de nombreux domaines tout se passe dans leur dos et pendant les vacances, Dites-leur que la communication est conçue pour détourner leur attention mais qu’à force de nous prendre pour des idiots, certains pourraient connaître des lendemains qui déchantent…

    ANNE-MARIE LOUIS / 18 juillet 2020 - 19h12

    • Avatar

      Bonjour chère sociétaire. Je vous remercie d’avoir pris le temps de partager votre ressenti. J’anime ce blog depuis 2016. Comme vous le savez sûrement, celui-ci est destiné à nos sociétaires fidèles. Sa ligne éditoriale est orientée sur deux axes principaux que sont la co-construction de nos futures offres ou services et l’annonce d’informations, en avant-première le plus souvent. La dimension co-construction est réalisée à travers des enquêtes et le recueil de vos avis publiés dans les commentaires. Tous les sujets évoqués figurent dans nos archives.
      Et je peux vous affirmer que justement nous ne sommes pas dans un esprit langue de bois quand nous choisissons d’être transparents et de présenter à nos lecteurs nos différentes initiatives. Ces initiatives relèvent de thématiques vastes telles que politiques (comme aujourd’hui), en lien avec la gestion de sinistres, nos offres ou même le domaine RH
      La singularité de ce blog réside dans le fait que nos lecteurs peuvent intéragir directement avec les acteurs MAIF, tous porteurs ou représentants des sujets publiés. Ces acteurs MAIF, militants ou salariés ont à cœur de répondre avec sincérité à vos messages, quelle que soit leur tonalité.
      Enfin, pour répondre plus précisément à votre remarque concernant la date de publication de cet article, elle fait suite à l’Assemblée Générale Extraordinaire qui s’est tenue le 11 juillet.
      Au plaisir de poursuivre cette discussion avec vous ! Très bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 20 juillet 2020 - 10h38

  • Bravo pour l ouverture et bon bent pour sa mise en oeuvre.

    Antoinett9e Leduc / 18 juillet 2020 - 19h00

    • Le principe d une assurance fait que chacun cotise pour être couvert en cas de soucis matériel ou de santé
      Je me félicite d avoir pu bénéficier du soutien de la MAIF et suis ravie qu’BK niune bonne santé m ait dispensée depuis 62 ans…de remboursements de la MGEN et d’avoir aidé d autres adhérents moins chanceux…. Ju ju
      Solange 80 ans

      Solange Therond / 23 juillet 2020 - 16h22

  • Bonjour,
    J’avoue avoir une certaine crainte dans l’optique à élargir l’adhésion aux TPE et PME, car elles auront des contrats plus conséquents financièrement. N’abuseront-elles pas ? Bien sur, il y a des sociétés honnêtes mais d’autres qui le sont moins… Quelles conséquences pour les particuliers comme nous? La philosophie de la société demeurera-t-elle la même? Quelle garantie aura la MAIF si l’entreprise est déloyale??
    Un sociétaire depuis 26 ans, dubitatif.

    Alain H / 18 juillet 2020 - 17h15

  • Que de grands mots, un peu creux. On voit que le service com est passé par là!
    « Placer l’intérêt du sociétaire au cœur de ses activités ». Ce n’était donc pas le cas avant? Diable! Et moi qui ne me doutais de rien!
    Assurée à la MAIF depuis plus de 40 ans, j’étais fière d’arborer son logo sur mon pare-brise. Mais ça, c’était il y a longtemps…La MAIF a bien changé. D’ailleurs, on ne dit plus la MAIF, mais le groupe MAIF. Et ça, ça change tout! Attention: à trop vouloir grossir, on finit par éclater: demandez donc à la grenouille de La Fontaine…
    Je n’ai pas eu beaucoup recours à la MAIF pendant toutes ces années( 2 ou 3 fois peut-être et pour des sommes minimes) aussi si je compare le montant des cotisations tombées dans la poche de mon assurance avec ce qu’elle m’a remboursé, je me dis que j’ai jeté beaucoup d »argent par les fenêtres!!!
    Je n’ai pas apprécié aussi qu’on me force la main à propos des fameux 30€ à reverser à des associations caritatives: on est suffisamment sollicité chaque jour pour que ça en devienne fatigant!!!
    Alors, le nouveau statut du groupe MAIF….Pfff…De toute façon, vous ferez comme vous l’entendez, je ne pense pas que l’avis d’un sociétaire puisse influencer un groupe de technocrates…

    Insolara / 18 juillet 2020 - 17h08

    • Avatar

      Bonjour Insolara,

      merci pour vos commentaires…
      Il n’y a pas de communication sans un vrai projet d’entreprise. Nous ne sommes pas dans la recherche d’image vide de sens mais nous souhaitons rendre concret nos actions au plus grand nombre pour permettre à ceux qui se reconnaissent dans notre raison d’être de nous rejoindre. #ChaqueActeCompte

      La MAIF a toujours placé le sociétaire au centre de ses préoccupations et c’est vrai que ça n’est pas nouveau mais l’inscrire dans dans nos statuts est une façon de réaffirmer que l’humain est au centre et le socle de nos préoccupations sur l’ensemble de nos activités pour le mieux commun. Faisons le souhait que d’autres entreprises prennent ce chemin.

      En vous renversant les économies réalisées sur la baisse des sinistres pendant la crise du COVID du fait de la diminution des accidents de la route, nous ne nous avons pas forcé la main mais laissé le choix d’utiliser cette somme à votre gré. Pour ma part, je trouve cette action concrète et responsable.

      Notre état d’esprit se traduit d’abord par un regard résolument optimiste et réaliste, j’espère que les actions à venir vous permettront d’être rassurée.

      Bien à vous

      Laurent, Militant

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h44

  • Fière d’être sociétaire MAIF. Sensible à la démarche de reconnaître des bénéfices lors du confinement et proposition de remboursement ou don à une association. Il faut continuer dans ce sens.

    Geneviève SIMON / 18 juillet 2020 - 13h34

    • Avatar

      Bonjour Geneviève, merci pour votre message et surtout votre confiance. La MAIF s’est toujours distinguée des autres compagnies d’assurances par sa vision de la solidarité et de l’entraide. L’opportunité pour chaque sociétaire qui le désire de pouvoir reverser les 30 euros de ristourne sur les contrats voiture va dans ce sens. Sachez que votre fierté d’être sociétaire est aussi la notre, celle des ces femmes et de ces hommes, acteurs à la MAIF qui œuvrent au quotidien pour faire vivre un modèle d’entreprise et surtout des valeurs qui nous rassemblent tous. Bien à vous, Marie Filmont, militante.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 16h39

  • ces réformes me paraissent intéressantes,je cherche pour ma part à participer à une association préservant l’environnement ,en plaçant l’humain comme actif dans cette protection de l’environnement ,car jusqu’à maintenant ,beaucoup de solutions ont été trouvées ,leurs valeurs ont été prouvées ,et toujours RIEN ! par exemple nous trions le plastique alors que 20 pour cent du plastique est recyclé ,c’est inadmissible ,d’autant plus que le plastique recyclé actuellement est extrèmement nocif pour la santé ! mais OU va t’on ?? Si vous connaissez une association respectueuse étant affiliée à la MAIF , je veux bien recevoir de votre part un lien , cordialement Flora 4.

    FLORA4 / 18 juillet 2020 - 12h36

  • Au niveau politique environnementale : Les compétences sont rares : avoir au sein du comité de direction MAIF des compétences techniques et économiques reconnues pour éviter les discours et actions de « green Washing ». Dans un contexte de contraintes croissantes de disponibilité des énergies fossiles, la priorité c’est la réduction du CO2 avec une évaluation globale des couts et de leur impact sur les émissions de CO2 réels sur tout le processus de production. Prendre en compte l’impact sur notre compétitivité à court, moyen et long terme.

    Bien cordialement

    Cytoyens 56 58 / 18 juillet 2020 - 11h51

    • Je me souviens d un temps ou la mutuelle était à taille humaine et les rapports basés sur la confiance.
      C est vrai que le monde a changé, mais doit-on courir derrière ?
      Pourquoi vouloir marquer son empreinte en faisant grossir l organisation. Tous les dirigeants quasiment ont intériorisé cette culture du toujours plus.
      Ne peut-on améliorer ce qui existe ?
      C est moins bling-bling mais cela renforce les valeurs partagées et développe le lien social.
      Voilà, ce que j observe là je le retrouve dans maints organisations.
      Et qui sont en train de perdre leur âme.
      Et on assistera sans doute à l élaboration de beaux
      tableaux excel et un reporting d enfer.
      Bien à vous,
      Daniel Granjon.
      Ps: le reporting est cependant nécessaire à dose raisonnable.

      Granjon / 19 juillet 2020 - 22h10

    • Avatar

      Bonjour Granjon, merci pour votre commentaire.
      Je peux vous assurer que notre mutuelle reste plus que jamais humaine et va d’ailleurs jusqu’à l’inscrire dans ses statuts, ce qui n’est pas anodin mais le fruit d’un vrai projet :
      « Convaincus que seule une attention sincère portée à l’autre et au monde permet de garantir un réel mieux commun, nous la plaçons au cœur de chacun de nos engagements et de chacune de nos actions »

      Face à ces nouveaux paradigmes d’un monde qui change à vive allure, les entreprises doivent s’adapter et nous faisons le choix audacieux de questionner notre contribution à la société dans le cœur de notre métier d’assureur et là où notre contribution sera légitime.

      L’optimisme conduit toujours à faire le pari de l’issue favorable contre l’impasse, celui de la solution contre le problème.

      Bien à vous.

      Laurent, Militant MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h42

  • Pour être une grande ouverture ,c’est vraiment une grande ouverture !
    Que les enseignants ne soient pas les seuls à pouvoir partager des valeurs, je suis totalement d’accord
    Mais vouloir assurer des entreprises, je ne comprends pas. Que viennent faire dans le monde mutualiste , les entreprises, dont la vocation normale est le profit ;ça ne répond de la part de la mutuelle qu’à une volonté de vouloir grossir à tout prix . Pourquoi ?
    Mais l’AGE a pris une décision bien plus importante , dont étrangement vous ne parlez pas dans votre article : C’est la SUPPRESSION DU MOT LAIQUE DANS NOS STATUTS
    (2 élus qui ont participé à l’AGE me l’ont confirmé)
    Là l’ouverture est totale, puisque les ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS RELIGIEUSES ET CONFESSIONNELLES VONT POUVOIR ADHERER A LA MAIF!.
    Ce n’est pas une évolution, c’est une révolution ; pourquoi ne divulguez vous pas cette décision ?
    Nos membres fondateurs et tous ceux qui ont œuvré pour notre mutuelle dans le passé , doivent être bien déçus !
    Il ne reste plus, aux membres du Conseil d’administration, qu’à décider de la suppression du i (de instituteurs) du sigle Maif et de supprimer le slogan « assureur militant » et ils auront définitivement vidé notre mutuelle de son originalité et de son âme.
    Leur tache sera achevée. Ils en auront fait une assurance comme les autres. Ce sera la fin d’une belle aventure.
    Quelle tristesse !

    allaria yves / 18 juillet 2020 - 10h16

    • Mille fois d’accord.

      Raoul / 22 juillet 2020 - 10h54

    • Avatar

      Bonjour Yves,

      Le modèle mutualiste permet de réinvestir les excédents dans les défis de demain plutôt que dans les profits d’aujourd’hui.
      Certes, certaines entreprises n’auront pas un statut coopératif, associatif, mutualiste ou plus généralement ne seront pas issues de l’Economie Sociale et Solidaire mais statut ne fait pas vertue.
      Toutefois, permettre en tant qu’assureur de sécuriser certaines entreprises qui ont un impact positif sur la société nous semble pertinent et aller dans le sens.

      Nos prises de positions sont clivantes, nous ne seront pas une « auberge espagnole » mais attirerons auprès de nous, les personnes, les entreprises qui nous ressemblent et avec qui nous pourrons construire un autre modèle de société plus durable et plus responsable.

      Pour ce qui est de la laïcité, Il y a un risque avéré juridiquement et potentiellement condamnable pour discrimination dans nos statuts actuels. C’est pourquoi toute référence au caractère confessionnel sera supprimée car cela contrevient à la définition républicaine de la laïcité. Le conseil d’administration a toutefois décidé d’inscrire dans sa politique de souscription, la seule adhésion des établissements scolaires publics. L’analyse sera fait donc fait au cas par cas afin de ne pas assurer les structures qui ne respectent pas nos valeurs.

      Pour ce qui est du « i » de MAIF, ça n’est pas négociable, c’est notre ADN et ces valeurs guident encore aujourd’hui notre mutuelle affinitaire et pour longtemps.

      J’espère voir pu vous apporter quelques éclaircissements. Vos élus et les Mandataires de votre région sont à votre disposition pour continuer ces échanges.

      Sentiments mutualistes
      Laurent Militant MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h46

  • Bravo pour le principe mais ce « dans l’immédiat  » veut bien dire que à terme les cotisations vont augmenter…

    Barat Françoise / 18 juillet 2020 - 10h12

  • OUVRIR LA QUALITE DE SOCIETAIRE OUI MAIS POUR REALISER ET CONCRETISER LES OBJECTIFS D’UNE SOCIETE PLUS SOLIDAIRE, PLUS JUSTE ET OUVERTE SUR L’ECOLOGIE
    LES VALEURS DE LA MAIF DOIVENT PORTER CES OBJECTIFS AUXQUELS J’ADHERE COMPLETEMENT

    ETOILE / 18 juillet 2020 - 10h10

  • nous sommes adhérents à la Maif depuis les années 70 et sommes satisfaits. Je suis présidente d’une association qui est aussi adhérente à la Maïf. Pas de soucis pour permettre l’ouverture à d’autres personnes.

    marie-claude / 17 juillet 2020 - 19h37

  • J’ai toujours adhéré à la MAIF,depuis ses années.Satisfaction totale

    Bernard / 17 juillet 2020 - 15h37

  • On ne peut qu’adhérer ! En ces moments troublés que n’entend-t-on pas sur les privilèges de certains. Ne recherche t-on pas l’égalité pour tous. Alors il est normal que la MAIF s’ouvre à l’ensemble des activités de notre société.

    François / 17 juillet 2020 - 14h41

    • « L’égalité pour tous ». Belle niaiserie de notre époque. Ça signifie en réalité l’égalitarisme qui se traduit toujours par une régression pour tous (genre le bac pour tous qui ne vaut absolument plus rien). Et tout cela profite à ceux qui resteront toujours « plus égaux que les autres » comme disait Coluche.

      maria gentile / 17 juillet 2020 - 16h53

  • On ne peut qu’adhérer ! En ces moments troublés que n’entend-t-on pas sur les privilèges de certains. Ne recherche t-on pas l’égalité pour tous. Alors il est normal que la MAIF s’ouvre à l’ensemble des activités de notre société.

    Wallerand F / 17 juillet 2020 - 14h40

  • J’ai toujours été adhérente de la MAIF. Ses services m’ont toujours donné satisfaction.

    Édith / 17 juillet 2020 - 14h28

  • J’avais voulu en temps que syndic bénévole d’une petite copropriété l’assurer à la MAIF ; on m’a répondu que ce n’était pas possible.
    Cela va t’il devenir possible .?

    BELLET jacques / 17 juillet 2020 - 14h25

  • Sociétaire MAIF puis Filia MAIF depuis plus de 40 ans, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt l’évolution de cette entreprise à laquelle je suis très attachée.
    Ayant un statut de travailleur indépendant (consultante RSE), j’aurais aimé souscrire mes assurances responsabilité civile professionnelle et complémentaire santé auprès de la MAIF. Cette annonce me laisse espérer que ce sera désormais possible et je m’en réjouis.
    En réponse aux commentaires négatifs relatifs à l’ouverture de la MAIF aux TPE et PME , je voudrais pouvoir témoigner des pratiques vertueuses que j’observe depuis bientôt 20 ans dans ces entreprises dont les dirigeants pensent le long terme en intégrant les enjeux de développement durable.

    Isabelle / 17 juillet 2020 - 13h05

    • Avatar

      Bonjour Isabelle, je vous remercie pour votre message qui perçoit très bien l’avenir de la Maif. L’ouverture aux entreprises sera progressive dès le début de l’année 2021. Elle se tournera, comme vous l’écrivez, avec toute entreprise œuvrant au long terme et partageant notre Raison d’être. Bien à vous, Nicolas – Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 16h47

  • Que faites vous des propositions d’informations gratuites de sociétaire diplômé Master de la fédération mondiale de sopphrologie avec 50 ans de pratique en particulier dans l’enseignement afin de ne pas faire appel à n’importe qui ?
    C’est d’autant plus étonnant que vous vous étes interessés à la démarche quantique !
    0615878975

    jean Boissonnet / 17 juillet 2020 - 12h28

  • Vous auriez dû faire un référendum auprès de tous les adhérents MAIF avant de prendre ces résolutions!!Cela aurait été plus démocratique!!!!Je m interroge sur la résolution de vouloir assurer les TPE et PME .En cas de très graves problèmes avec de très importants remboursements les particuliers bien sûr vont trinquer!!la solidarité a des limites!!!!!J ai l impression que vous voulez du profit ,vous perdez les valeurs de la MAIF,que vous allez faire comme pour la Camif!!!
    Cordialement.

    Interro / 17 juillet 2020 - 12h11

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre message. Vos premières phrases me permettent de présenter le rôle des élus des sociétaires dont j’ai la chance de faire partie. La gouvernance de la Maif repose sur un socle démocratique. Des élections ont lieu par zone permettant un pluralisme géographique et sociétal. Les assemblées d’élus se réunissent plusieurs fois dans l’année afin d’échanger avec les administrateurs, eux-mêmes élus au sein du sociétariat. En tant qu’élu, il m’arrive très fréquemment d’échanger au sien des délégations avec les sociétaires ; cela me permet de nourrir les débats lors des rencontres régionales. En ce qui concerne l’ouverture aux TPE et PME, les maîtres-mots seront ceux de la prudence et du pragmatisme. Des limites se dessinent déjà notamment sur les risques que nous ne souhaitons pas ou nous ne pouvons pas porter. N’hésitez pas à échanger, si vous en avez la possibilité, avec les élus de votre délégation. Bien à vous, Nicolas – Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 16h46

  • Bonjour, le 22/06/2020 une « manipulation maladroite »-surtension, pour les connaisseurs rupture de neutre- de l’Electricien National a provoqué un certain nombre de dégâts dans ma maison: ordi. HS, imprimante HS, moteur volet roulant et de porte de garage HS, four microondes et caferière HS, enfin boitier de raccordement des panneaux photovoltaïques HS.
    Explication des dégâts à l’agence mais à Niort directement par téléphone.
    Il faut retrouver les factures demander des devis et expédier le tout à Niort,mais désolé la personne en charge de votre dossier est en vacances jusqu’à fin juillet!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Inutile d’expliquer qu’en 07/2020 sans ordi. ni imprimante la communication administrative est assez compliquée.
    Centraliser à tout prix pour des problèmes de rentabilité, cela resemble quelque peu à l’ETAT: pouvoir décisionnaire centralisé et difficulté de se faire entendre comme petit sociétaire.
    Papi vous remercie de l’avoir lu mais les nouvelles directions ne sont particulièremnt convaincantes.

    Papy / 17 juillet 2020 - 12h01

  • Je suis adhérent de la MAIF depuis 45 ans car c’est une assurance dont les valeurs me ressemble.
    La baisse du nombre de fonctionnaire nécessite d’ouvrir la MAIF au secteur du privé; ce qu’elle à déjà fait dasn le cadre de FILIAMAIF.
    En espérant que la philosophie MAIF ne se diluera pas totalement dans l’ environnement artificiel de « l’entreprise missionnaire. » résultat de la fusion des secteurs MAIF/FILIAMAIF;
    Espérons également que les cotisations n’en souffrent pas trop lesquelles sont cependant assez proches de systèmes d’assurances de la banque/assurance.
    La solidarité s’exerce déjà pour certains, à plusieurs niveaux individuels en tant que contribuable, en tant que contributeur au fonctionnement financier de diverses associations notamment; faut-il que cette solidarité s’exerce encore au moment de choisir une assurance ? Pourquoi pas ?
    Que viendront chercher à la MAIF les nouveaux associés : une philosophie d’assurance où le meilleur rapport qualité/prix? Faudra t-il faire signer une charte de bonne conduite environnementale aux entreprise adhérentes ? Je pense que c’est indispensable pour qu’après ces modifications, la MAIF demeure toujours une assurance respectueuses des valeurs qui me ressemblent ?

    AVIS MAIF / 17 juillet 2020 - 10h59

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre commentaire qui soulève plusieurs réponses. La Maif est une mutuelle qui repose son « arbitrage tarifaire » sur des critères de mutualisations liés à des comportements semblables en termes de risques, d’équipements et d’usages. La solidarité que vous évoquez s’inscrit dans un fonctionnement étatique (impôts…) ou choix individuels (dons aux associations…). La Maif est connue et reconnue pour ses valeurs qui agissent comme un filtre qui attire des publics et en dissuade d’autres.La Maif continuera, comme elle le fait depuis plusieurs décennies, a construire un rapport de confiance avec les sociétaires. Seuls les comportements non mutualistes pourraient altérer la poursuite d’adhésion d’un sociétaire (c’est d’ailleurs déjà le cas). La singularité de la Maif, nous la revendiquons et l’affirmons à travers notre
      marque, notre raison d’être, nos décisions, nos actes, nos choix. Bien à vous, Nicolas – Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 16h45

  • Je constate avec tristesse, à la lecture de certains commentaires, que l’individualisme exacerbé qui ronge notre société n’épargne même pas les sociétaires de la MAIF: c’est grave et préoccupant. Quant à moi, je partage complètement votre démarche très militante qui vise à « forcer la main » du monde de l’entreprise pour contribuer à le rendre meilleur.

    Evelyne / 17 juillet 2020 - 10h41

    • C’est beau , la naïveté !
      « Convaincus que seule une attention sincère portée à l’autre et au monde permet de garantir un réel mieux commun, nous, MAIF, plaçons cette attention au cœur de chacun de nos engagements et de chacune de nos actions » :ça veut dire quoi ? et il y en a , de ces paragraphes pavés de bonnes intentions ! Ça me rappelle , dans l’Education Nationale , le fameux slogan « Remettre l’enfant au cœur du système éducatif  » : on s’est demandé où il était avant ! Donc prière de se méfier de toutes ces belles phrases creuses et regarder ce qui se passe RÉELLEMENT .

      Corinne / 17 juillet 2020 - 16h02

    • Avatar

      Bonjour Corinne, merci pour votre message. Je comprends parfaitement votre position dubitative par rapport à notre raison d’être. Il est vrai que l’écueil majeur serait de proférer des paroles creuses et vides de sens. Mais il n’en est rien. J’en veux pour preuve ces appels téléphoniques passés pendant la crise sanitaire à nos sociétaires de plus de 85 ans. L’ensemble des militants s’est mobilisé dans un temps record de manière à s’assurer que les plus fragiles d’entre nous n’étaient pas trop isolés et dépourvus face à cette situation inédite pour tous. Par ailleurs, grâce aux 30 euros de ristourne sur chaque contrat VAM, les sociétaires ont pu faire preuve de solidarité en donnant cette somme à une association. La solidarité ne se décrète pas mais se décline en des actes concrets portés par des femmes et des hommes qui partagent avant tout des valeurs communes. Bien à vous, Marie Filmont, militante.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 16h35

  • je ne suis absolument pas convaincu par les arguments évoqués. mettre dans le même enclos le renard et les poules en faisant mine de croire que le renard sera de bonne foi me semble totalement utopique!
    la seule force dont chacun dispose est celle du consommateur. si nous devons nous rapprocher d’instances efficaces, tournons nous vers l’UFC QUE CHOISIR, auquel cas les entreprises prédatrices n’adhéreront pas!

    schircasint / 17 juillet 2020 - 09h46

  • Mais où va la MAIF ? Je ne m’y reconnais plus. Je crains qu’à trop embrasser elle etreigne mal et qu’elle connaisse le même sort que la camif. Un assuré de longue date.

    Noel / 17 juillet 2020 - 08h34

  • Merci pour cette prise de position et par conséquent de responsabilités.Un tel engagement me rend vraiment fière d être depuis plus de 50 ans adhérente à la MAIF.Beaucoup de courage à nous tous pour continuer ce chemin. F.B.

    Bernard francoise / 17 juillet 2020 - 06h02

  • suite à cette assemblée générale , je me demande si vous acceptez les professionnels en micro entreprise , car j’exerce en tant que psychothérapeute sous ce statut et jusqu’alors mes sollicitattions pour bénéficier d’une assurance professionnelle MAIF ont toujours été refusées ; merci de votre réponse ! cordialement !

    pedron / 16 juillet 2020 - 20h50

  • je vous fait confiance depuis tant d’années je ne pense pas faire une bétise
    en vous suivant même si je ne comprend pas l’ensemble de ces changements

    anstett / 16 juillet 2020 - 19h06

  • Qui trop embrasse mal étreint.
    Il y a des sociétaires fidèles qui n’aimeraient pas passer au second plan par rapport au « social » et de ce fait être contraints de payer plus pour avoir moins.

    ICK / 16 juillet 2020 - 18h01

  • Je me pose des questions concernant se changement, à trop vouloir intégré d’autres sociétés la MAÏF ne va t-il perdre son âme ? est-ce favorable pour ceux et celles qui ont adhérer depuis des années et dont le salaire n’est pas mirobolant . et puis une chose m’interpelle, lorsque l’on a un accident, bien qu’il soit spécifié dans notre contrat que nous ayons doit à une voiture le temps de la réparation, nous devons d’abord régler la note, nous serons bien sur remboursés de 30 euros part jours mais ne serait-ce pas plus simple que cela soit directement réglé avec le garage ? il y a aussi le prix de la franchise que je trouve très élevé.

    Gab / 16 juillet 2020 - 16h01

    • Avatar

      Bonjour, vos questions sont légitimes : pourtant, la MAIF n’a cessé de s’ouvrir depuis sa création et d’intégrer de nouveaux sociétaires : enfants de sociétaires non Education Nationale, personnel soignant, etc, et elle n’a pas pour autant perdu son âme. Bien au contraire. Fortement engagée dans ses choix et déterminée dans son ambition d’ancrage dans une société mouvante, elle a pris des décisions en faveur de son sociétariat : absence d’augmentation de cotisations suite aux risque climatiques de 1999 pendant 5 ans. Pour la chose contractuelle, j’en prends note. Merci pour votre témoignage. Mutuellement vôtre.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h19

  • J’ai plus de 75ans et un problème de contrôle technique sur ma voiture qui a18 ans mais moins de 50000KM…mon garagiste depuis le confinement ne trouve pas la pièce pour réparer mon » air bag » et m’affirme que la ste renault n’est pas tenue de fournir la pièce sur les voitures
    de plus de 10 ans ??? Je continue à rouler mais très peu ,si j’ai un accrochage avec un autre véhicule est-ce que mon assurance couvrira les dégâts eventuels causés à l’autre véhicule.???
    j’aimerais avoir une réponse par mail si cela est possible .
    d’avance merci .

    nanie91 / 16 juillet 2020 - 15h43

  • Je n’ai pas apprécié le « chantage aux bons sentiments  » que la MAIF a fait à propos du versement des 30 € , je sais bien que c’est la mode mais ça fatigue vite ! J’ai pris une assurance , pas un directeur de conscience ! Je crois que la MAIF est en pleine dérive …. le changement des statuts n’est pas anodin non plus , même si on le déguise en « solidarité  » , « modernité  » « militantisme  » « valeurs  » ect …..

    Corinne / 16 juillet 2020 - 15h21

    • Avatar

      Bonjour Corinne, merci pour votre message. « Chantage » le mot est fort… » directeur de conscience  » l’expression l’est aussi. En ces temps difficiles ,troublés et troublants mais où de nombreuses solidarités sont apparues , pourquoi pas celles-ci? L’usage des 30 euros reste le choix de chacun: usage personnel : un assuré me disait encore ce matin que les temps sont durs pour beaucoup et que trente euros reste une somme intéressante… ou dons à des associations : celles proposées par la MAIF ou des associations locales soutenues par nos sociétaires qui selon leurs dires auraient fait un geste de toute façon ne pouvant donner de leur temps….Chacun de ces choix est respectable : l’essentiel étant que la MAIF, fidèle à notre esprit mutualiste, est choisie de reverser cette somme à chaque assuré. Bien à vous. Catherine, Militante

      Catherine / 23 juillet 2020 - 14h31

    • Entiérement d’accord avec vous. La Maif n’est pas une association caritative, mais une mutuelle d’assurance.

      marco / 17 juillet 2020 - 08h18

  • Espérons que ces changements importants annoncés soient effectués dans l’intérêt des sociétaires, sans hausses de tarifs ni nouveaux partenariats pour des services que la maif n’assure malheureusement pas actuellement,
    concernant par exemple les conducteurs à faible kilométrage.
    Ayant consulté ce partenaire, il s’avère que je ne suis pas intéressé.
    Dommage que la maif oriente ainsi vers d’autres partenaires…
    Attention aux belles évolutions dans le discours, qui, à l’image de la Camif, s’avèrent regrettables quelques années après…
    Le consommateur, au final, s’oriente toujours vers le moins cher à qualité égale…

    Henry / 16 juillet 2020 - 14h41

  • D’accoRd

    Chemama / 16 juillet 2020 - 14h39

  • J’ai toujours été à la Maif (plus de 50ans…) mais ai toujours privilégié les transports en commun ( bus pour la ville, train pour les longues distances ) et..la marche à pied. En conséquence je trouve que l’assurance voiture me revient cher pour le nombre de kms parcourus dans une année ! Pourquoi la MAIF n’a-t-elle jamais proposé une assurance au nombre de kms comme cela se fait chez d’autres compagnies d’ assurances ?? question de rentabilité sans doute…Je remarque que beaucoup de sociétaires sont dans mon cas ( surtout les retraités ) .
    La franchise est également très élevée , ce que je ne trouve pas normal.
    A part ces remarques j’ai toujours fait confiance à la Maif, et je continue.. Bonne continuation à vous.

    Tulipe 33 / 16 juillet 2020 - 14h22

  • Un jour, encore lointain, hélas, nous adopterons et appliquerons notre identité planétaire.

    MUTUELLE ???

    LA VIE EST ÉCHANGES SUR TOUS LES PLANS.

    On ne retire qu’un infime bénéfice à se cantonner à une confrérie, à un métier, à un groupe. Il est temps, il est même urgent, d’élever nos consciences et de voir un frère, un compagnon de route en chacun, en tous.

    À travers cette ouverture, il se peut que la MAIF fasse des rerreurs. Qui n’en fait pas ? Les erreurs font aussi partie de nos terrains d’évolution. Les erreurs, cela se corrige.

    (Je diffuse l’info autour de moi aux « non _ enseignants ». Les pauvres !!!)

    BRAVO POUR CETTE OUVERTURE. ET BON VENT.

    Terrienne / 16 juillet 2020 - 13h38

  • J adhère a 100 % . J’ai confiance en la MAIF. Merci .

    raffner dominique / 16 juillet 2020 - 13h15

  • Je découvre ces nouveautés et je m étonne beaucoup !!!!!!!

    pascale / 16 juillet 2020 - 12h43

  • Nous sommes fiers d’être l’une des toutes premières grandes entreprises françaises à opérer cette évolution et nous sommes convaincus que c’est ainsi que nous apporterons
    La mutuelle est remplacé par entreprise c’est tout a fait différent??

    Claude / 16 juillet 2020 - 11h49

  • Quo dire de de plus que ……j’approuve ……a 100 %
    je fais entière confiance a la MAIF ,;merci

    marjou yves / 16 juillet 2020 - 11h29

    • Je fais confiance à !a MAIF .Je ne peux pas critiquer cette décision de la MAIF ,il est trop tôt pour savoir si c’est une bonne ou mauvaise décision.

      MAY / 16 juillet 2020 - 16h31

  • Beaucoup de baratin pour pas grand chose!!!!

    Feilles Michelle / 16 juillet 2020 - 11h16

  • Je suis tout à la fois fier et heureux d’être MAIF depuis le tout début de ma carriere d’ enseignant.Toujours bien protégé matériellement et physiquement,avec ma famille’. Toujours bien accueilli, biien conseillé ,jamais contrarié par son evolution . VIVE LA MAIF. et merci encore

    Flies / 16 juillet 2020 - 11h01

  • Cette evolution humaniste de la MAIF en société à mission est reconfortante.

    CH38 / 16 juillet 2020 - 11h00

  • Bravo pour ces choix et ces engagements !

    Je suis de plus en plus fière d’être sociétaire de la MAIF dont je partage la philosophie , l’ouverture ,

    la probité , et l’éthique.

    Merci pour nous tous .

    pontillon catherine / 16 juillet 2020 - 10h48

  • Lamentable !
    Adhérent depuis 1973, en tant que maître d’internat, j’avais eu l’impression d’entrer dans une grande famille (ce terme avait un sens) !
    C’est bien loin tout cela !
    Combien de couleuvres avons-nous avalé, depuis le temps (béni) où les administrateurs étaient des retraités (bénévoles) de l’Education Nationale !
    Tout simplement parce que les nouveaux décideurs, ayant de plus en plus le profil de cadres supérieurs aux dents longues, ont petit à petit, décidé que tout devait devenir « rentable », au profit de qui ???
    Ils se sont vendus, c’est normal paraît-il, ce serait ça, la vie et l’avenir !
    Et les mensonges se sont succédé et continuent, dans tous les domaines, parce que certains sont prêts à les proférer pour en bénéficier !
    Alors, ce sera sans moi, désormais.
    La MAIF n’a plus que le nom d’une « Mutuelle »…
    Si elle change de statut, elle devra aussi changer d’intitulé !

    COURNOL / 16 juillet 2020 - 10h00

    • je partage ce point de vue …
      Présence de la MAIF dans de grands évènements sportifs….Rentabilité…patrimoine…..
      Oui….mais!…pour celui qui cotise depuis + de 50 ans ?…Quid?
      Contrat : DIFFERENCE ,tous risques
      Aucun problème ou réclamation…(esprit de responsabilité et mutualiste )
      Mais : Refus de dépannage à moins de 50kms….franchise de 230 €…..
      Il faut donc payer encore plus cher….même quand on ne coûte….RIEN….
      Ce n’était pas l’esprit initial!….
      Fort déçue

      Queiranne / 16 juillet 2020 - 11h38

    • Avatar

      Bonjour chère sociétaire, merci d’avoir pris le temps de témoigner sur ce blog. Je suis navrée de lire votre déception, souhaitez-vous que nous échangions en privé sur ce dossier ? Je me tiens à votre disposition.

      Aude animatrice du blog / 16 juillet 2020 - 11h46

  • Votre assemblée extraordinaire avec respect des gestes barrières ? Merci de nous le préciser que vous adhérer aux mesures liberticides de l etats. La suite en effets montrent votre penchant pour la politique actuelle et ce n est pas rassurant du tout. Cette pandémie de la peur est très controv6e et vous ne devez pas l ignorer étant directement liée au médical. Alors je préfère que la maif disparaisse plutôt qu elle devienne politique, je ne vois pas l avantage sinon de collaborer avec le pouvoir et de distiller le discours de l etat comme je l ai déjà vu dans vos articles… Rester indépendant, mutualiste et critique si c est encore possible pour vous. C est encore à voir ? Amma

    Amma / 16 juillet 2020 - 09h25

  • Une véritable avancée qui place notre mutuelle parmi les novateurs d’un nouvelle société ,plus solidaire,plus humaine et en fin de compte plus juste.Merci

    Chabrier / 16 juillet 2020 - 09h20

  • BRAVO POUR UNE REMISE EN CAUSE CELA DEMONTRE L OUVERTURE DEMOCRATIQUE DE LA MAIF SANS REMETTRE EN CAUSE SES BASES ET SES ORIGINES. FIDELE JE SUIS FIDELE JE RESTE. NOS BASES MUTUALISTES DOIVENT RESTAIENT TOUJOURS PRESENTES CELA EST NOTRE DIFFERENCE.

    R.. TOSELLO / 16 juillet 2020 - 09h10

  • quelle instance sera chargée de veiller au respect des principes adoptés et au non dévoiement de l’action au bénéfice
    d’actions politiques comme elles peuvent être appréhendées dans de nombreuses associations à visées humanitaires avouées et détournées?

    schircasint / 16 juillet 2020 - 09h10

    • Avatar

      Bonjour,
      Ce seront 2 instances différentes qui vérifieront le respect des engagements et dresseront des conclusions : le Comité de Mission et l’organisme tiers indépendant OTI. Rapport de l’un et avis de l’autre permettront à la MAIF de conserver ou non les liens contractuels avec les entreprises.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h19

  • Accord sur les principes évoqués.
    En élargissant aux collectivités, la Maif ne va t elle pas faire concurrence à sa voisine la Smacl ? Si celle ci se trouve en position difficile du fait de ses sociétaires à risques, ne serait il pas temps d’effectuer un rapprochement intelligent ?

    Pjbu / 16 juillet 2020 - 09h02

  • Bonjour,

    Quand-est-ce que la MAIF offrira un contrat à km limité pour les gens qui roulent peu comme c’est le cas dans tant d’autres assurances.
    Merci.

    Kiki63 / 16 juillet 2020 - 08h58

    • Egalement d’accord….comme le km 0…pour les séniors qui ne coûtent pas grand chose à NOTRE Mutuelle

      Queiranne / 16 juillet 2020 - 11h42

  • Chers sociétaires,
    J’ai adhéré à la MAIF en 1975 Voici maintenant quarante cinq ans et j’ai longtemps utilisé les services de la CAMIF.
    J’ai vu bien des évolutions.
    Aujourd’hui, peut-être à tort je m’interroge :
    A force d’évolutions, a force de surfer sur les modes et l’air du temps, la MAIF n’est-elle pas en train de devenir une assurance comme une autre et de perdre son âme?
    J’espère me tromper
    Très cordialement.
    Denis

    Denis / 16 juillet 2020 - 08h42

    • Avatar

      Cher Denis,
      Je salue votre fidélité car vous avez vu les évolutions de notre mutuelle et vous êtes toujours des nôtres. A chaque changement dans l’histoire de la MAIF, seul un mieux-être collectif était à l’esprit de notre mutuelle : ouverture aux associations, puis création de FILIA MAIF, récemment ouverture aux collectivités territoriales et aux petites communes, aujourd’hui aux TPE et aux petites PME. C’est le seul critère qui a motivé ces ouvertures progressives de manière sereine, et qui concourt encore aujourd’hui à faire de la MAIF une mutuelle d’assurance singulière, ambitieuse et plus intégrante. Cette singularité, c’est notre force. Ayez confiance. Mutuellement vôtre.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h18

  • Sociétaire MAIF puis filia MAIF depuis 37 ans je me réjouis de cette fusion ainsi que de ces nouveaux statuts…

    Bruno / 16 juillet 2020 - 08h07

    • Avatar

      Bonjour, merci pour votre soutien. Nombreux sont les adhérents Filia Maif très attachés aux valeurs de la Maif et je suppose comme vous prêts à devenir sociétaires et à participer à la vie démocratique de notre mutuelle. Sentiments mutualistes.

      Catherine / 21 juillet 2020 - 17h17

  • Nous continuerons à nous intéresser à nos orientations et résultats

    Ces engagements ces ouvertures vont dans le bon sens et en continuité avec le chemin déjà parcouru / 16 juillet 2020 - 07h30

  • quand j’entends certains commentaires j’ai l’impression de voir des gens qui ont travaillé toue leur vie sans aucun souci d’argent, demandez donc à tous ces personnels agents comme moi qui depuis plus de 40 ans de service pour l’état finiront leur carrière avec des salaires bien en dessous des 2000 EUROS net par mois pour des volumes dans nos structures de restauration plus souvent près de 1200 à 1500 couverts par jour matin midi et soir une remise en question permanente avec des charges de travail énorme et une réduction récurrente du personnel, pour ma part chef de cuisine vivement la retraite car je suis usé et notre système est révolu on nous en demande toujours plus de mois en mois PMS charte qualité auto contrôle, bio, local, management de masse pots repas exceptionnels ne somme nous pas au service des élèves parfois je me demande si la priorité n’est pas le personnel enseignant ect.. je vous le dis dans 2 ans après 45 ANS DE CUISINE QUE RESTERA T IL DE MON FUTUR POUR MA RETRAITE, beaucoup dirons si il avait été plus intelligent il aurait fait autre chose malheureusement ce n’es pas le cas à bon entendeur écoutez ceux qui souffrent toute leur vie et la je ne ne parle plus de moi car il y a bien pire dans nos établissements alors vos petits soucis d’assurance c’a ma laisse un peu perplexe.

    VALOIS / 16 juillet 2020 - 07h25

  • Je n apprécie pas les changements de la Maif qui devient une entreprise comme les autres et où je ne m’y retrouve plus……
    Qu est devenu l esprit mutualiste du départ ?
    La Maif risque d avoir le sort de la Camif !!!
    Une vieille ‘ sociétaire ‘

    Tounet / 16 juillet 2020 - 06h58

    • Avatar

      Bonjour Irène, merci pour votre message. Je comprends parfaitement vos inquiétudes mais permettez-moi de vous rassurer. Les valeurs fondatrices de la MAIF demeurent au cœur des préoccupations de notre mutuelle. Savoir évoluer et s’adapter à une société en perpétuelle évolution est un enjeu majeur pour l’entreprise. L’ouverture aux entreprises par exemple ne se fera pas sans que l’on s’assure de l’adhésion des mêmes entreprises aux valeurs mais aussi au modèle de l’entreprise. Se prémunir du triste sort qu’a malheureusement connu la CAMIF nécessite des choix courageux et cohérents dans lesquels nous nous engageons d’ores et déjà. En effet, le statu quo n’est pas un gage d’avenir et en ouvrant par exemple le sociétariat aux entreprises, la MAIF entend aller de l’avant pour mieux envisager l’avenir. Sachez, chère madame, que vous pouvez compter sur le dévouement et le professionnalisme de l’ensemble des acteurs de la MAIF, salariés et militants. Bien à vous, Marie, militante.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 11h14

  • Bonjours, vous parlez d’une nouvelle orientation du fonctionnement de la MAIF très bien pour ceux qui voudront rentrer leur capitaux et ainsi à court terme fini notre assurance de la fonction publique, et quand est il de la part de remise du aux sinistres en moins pendant le confinement vos sociétaires en n’ont peut être besoin eux mais aujourdh’ui plus un mot à ce sujet, quand est il à ce jour 120 euros dans notre porte monnaie serait tout de même bien venu.

    VALOIS / 16 juillet 2020 - 06h57

    • Avatar

      Bonjour, pouvez-vous me préciser votre propos quant au remboursement attendu suite à la mesure auto ?

      Aude animatrice du blog / 16 juillet 2020 - 12h39

  • Que reste – t-il de la MAIF ?
    Quand on parlait de la MAIF, on était fier d’avoir un véritable MUTUELLE.
    Je crains, que les valeurs mutualiste, soient rapidement mangées par l’esprit d’entreprise.
    J’ ai pu déjà constater que les adhérents filia MAIF, ne partagent pas tout à fait les mêmes valeurs que les vieux sociétaires MAIF.

    MONPAPY / 16 juillet 2020 - 02h14

    • Avatar

      Bonjour, merci pour votre commentaire. Que reste-t-il de la MAIF? Avant tout des femmes et des hommes attachés-es à cette belle entreprise mais aussi à son modèle mutualiste. Née voilà plus de 80 ans, la MAIF a été la concrétisation d’un projet humain correspondant à son époque. Vouloir conserver le statu quo alors que chacun peut constater que notre société est en pleine mutation consisterait à prendre le risque de mettre l’entreprise en danger. S’adapter à une société en mutation tout en restant fidèle à ses valeurs fondatrices tel est le défi que la MAIF entend relever. Et pour cela, la confiance de chacun est nécessaire. Nous savons pouvoir compter sur l’engagement de tous, salariés, militants mais aussi sociétaires pour continuer à faire vivre notre mutuelle à laquelle chacun d’entre nous est foncièrement attaché. Salutations mutualistes, Marie Filmont, militante MAIF

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 11h13

  • En total accord avec ce qu’écrit GRAS, malheureusement.

    Salutations multualistes.

    Mouettue / 16 juillet 2020 - 02h13

  • Combien de sociétaires étaient demandeurs de ces  » nouveautés  » qui ont le goût amer de la chute de la CAMIF ( avec perte des parts sociales) . Les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets nous pouvons nous faire du souci …

    Perplexe / 16 juillet 2020 - 00h38

  • Nous sommes loin en apparence de l’assurance des Instituteur de France mais la société libérale est là et pour promouvoir les projets ambitieux d’essayer de rendre le monde nouveau plus vivable il faut se renforcer en s’unissant à des partenaires puissants comme des entreprises qui partagent les mêmes objectifs comme l’a fait également la MGEN avec des mutuelles soeurs Bon vent!Un vieux sociétaire.

    Tonton Cristobal / 16 juillet 2020 - 00h06

  • Appréciant ces éléments de phrase: « construction d’une société plus juste », « attention sincère portée à l’autre », « intérêt d(e s)es sociétaires », et « construction d’une société plus solidaire », je vous demande si tout ceci ne nécessite pas une CONSCIENCE CIVIQUE. Or, suite à des échanges brefs, vous savez que le Cercle Bleu, INITIATEUR DE CIVISME, contribue à cet état d’esprit qui permettra de réaliser tout ce que vous avez écrit. Vous savez aussi qu’il est prêt à collaborer avec la MAIF pour que tous ses projets se réalisent.
    Ma proposition – sociétaire depuis 62 ans – ferait-elle peur, par son contenu, aux dirigeants d’une Association qui pourtant gère les conséquences soit de l’accident, soit de la mort? Dans l’attente – depuis 30 ans – de la discussion sérieuse que ceci nécessite.

    Cristini/Civilabel / 15 juillet 2020 - 23h44

  • Totale approbation. J. M.

    milly jean / 15 juillet 2020 - 23h04

  • Depuis plus de 40 ans sociétaire de la MAIF, je ne vois que des remises en cause permanentes des idées des pères fondateurs. Les évolutions d’aujourd’hui me rappellent celles qui ont précédé le naufrage de la CAMIF (celle des origines). Espérons que la MAIF ait plus de chance!

    Désespéré / 15 juillet 2020 - 22h45

  • La MAIF a été pendant quelques décennies un exemple de ce que l’on peut faire, sans passer par la case « profits / escroqueries ».
    Avec ce virage politique ultra libéral, l’esprit originel de cette mutuelle est mort.
    Nous devrons tenter de réinventer une autre formule d’assurance « mutuelle » si l’on veut montrer que ce modèle Macronien n’est pas le notre.

    Il y a de quoi être écœuré de ce « viol » de nos idées.

    Catastrophe / 15 juillet 2020 - 22h23

    • bravo belle analyse

      Varin Françoise / 16 juillet 2020 - 13h56

  • Je n’ai jamais approuvé l’ouverture de la MAIF à l’extérieur de la sphère enseignante, la MAIF n’a plus d’esprit mutualiste malgré la signature « sentiments mutualistes » apposée en bas du courrier

    GRAS / 15 juillet 2020 - 22h11

    • Avatar

      Bonjour et merci pour votre message. Je respecte votre opposition à l’ouverture de la MAIF à l’extérieur de la sphère enseignante. Par contre je suis en réelle opposition sur l’esprit mutualiste. Il existe encore bel et bien. et c’est précisément cet esprit qui nous amène à l’ouverture. C’est un acte mutualiste fort qui consiste à dépasser la sphère enseignante que vous évoquez, pour aller à la rencontre de ceux, nombreux, qui partagent nos valeurs mais ne partagent pas notre métier. Bien respectueusement. Franck, enseignant du primaire et militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 17h31

  • mission à impact positif…. c’est un peu flou, surtout quand on observe l’investissement de la maif dans un fonds focalisé sur la création et le fonctionnement de CADA par exemple …ESt-ce positif que ces investissements soient portés par des fonds privés plutôt que par l’Etat ? Est-ce positif que le fonctionnement de ces CADA soit totalement tributaire de politiques publiques qui posent question (pas de budget, accompagnement social au minimum, flicage des familles, etc…). J’aurais préféré que la maif reste sur l’identité spécifique « assureur militant »…

    louise / 15 juillet 2020 - 22h03

    • Parlez-vous de ça ? https://multinationales.org/Speculer-sur-l-insertion-des-demandeurs-d-asile-en-France-un-nouvel
      j’en ai bien peur, car c’est à 1000 lieues de servir l’insertion de ceux qui en auraient besoin, ce fameux monde d’après que nombre d’entre nous ont appelé de leurs voeux.
      ouvrir la MAIF aux entreprises, vraiment ? Mes 15 dernières années de service public au sein de l’ANPE devenue Pole-Emploi me laissent malheureusement penser que c’est introduire leS loupS dans la bergerie. Je vous cite « les entreprises sont indispensables pour construire une société plus humaine, plus équitable, plus solidaire. Elles produisent un impact concret sur les territoires, l’environnement et les citoyens. » … allez donc écouter l’émission « les pieds sur terre » du 6 juillet et dont parle un sociétaire dans un commentaire un peu plus bas : ce témoignage est le reflet fidèle et douloureux de ce que nous avons vécu à l’anpe/pole-emploi depuis les années 2000, le reflet fidèle des plaintes de demandeurs d’emploi pendant 15 ans … a priori ce témoignage date de 2018 … en 18 ans rien n’a changé et rien ne changera. Humaine, équitable, solidaire ? je l’entendais déjà sur les bancs de la fac d’éco au début des années 80 !
      A ces 3 adjectifs aujourd’hui on ajoute « durable » et « environnementale » … que la MAIF commence par accepter l’assurance véhicule au km. D’ici là j’aurai le temps d’étudier les propositions de la concurrence.

      kc / 16 juillet 2020 - 02h11

  • Je regrette la disparition du terme « Mutuelle » qui exprime si bien la réalité de notre engagement.J’espère que l’ouverture aux « entreprises » n’est pas un doigt mis dans l’engrenage de la libéralisation, voire de l’actionnariat de notre chère Mutuelle (j’en suis sociétaire depuis 1969).

    Francis ROY-KENT / 15 juillet 2020 - 21h20

    • Avatar

      Bonjour Francis,
      Rassurez-vous, la MAIF est et restera une mutuelle, comme son nom l’indique ! Aucun actionnariat ou engrenage de la libération n’est à craindre, ce n’est pas dans la philosophie de la MAIF ni dans ses projets! MAIF société à mission affichera des objectifs sociaux et environnementaux dans ses engagements et renforcera l’impact concret de son action en conciliant éthique et performance.
      Merci pour votre fidélité! Avec mes sentiments mutualistes,
      Sylvie Mandataire à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h30

  • Le statut de société à mission me paraît une excellente chose. Il serait souhaitable d’avoir à ce sujet une «  feuille de route » précise afin de connaître tous les paramètres et domaines de cette mission.
    En ce qui concerne l’ouverture du champ statutaire, le risque est de transformer la MAIF en une sorte de trust. Comme vous le précisez d’ailleurs, il est indispensable d’imposer des limites et des garde-fous afin de ne pas mettre en danger l’âme même de la MAIF. Par contre il est vrai qu’il faut s’adapter au changement et faire preuve d’esprit d’ouverture.
    Votre fidèle sociétaire et potentiel membre actif de cet esprit missionnaire.

    Hanrigou / 15 juillet 2020 - 20h55

    • Avatar

      Bonjour, merci pour la pertinence de votre commentaire. Faire de la MAIF une société à mission s’inscrit pleinement dans l’évolution de notre mutuelle qui se veut avant tout humaniste. Notre raison d’être « l’attention sincère portée à l’autre et au monde » s’incarne dorénavant dans l’attention portée à nos sociétaires, nos militants, nos collaborateurs et plus globalement à la société en général. C’est pourquoi être sociétaire MAIF,c’est aussi contribuer à sa manière à l’édification d’un monde plus solidaire et plus juste. Quant aux garde-fous, garants d’une ouverture statutaire réussie, ils existent déjà. Chacun aura à coeur à l’avenir de les garder à l’esprit afin que la MAIF ne perde pas son identité. Bien à vous, Marie Filmont, militante MAIF

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 11h11

  • J’ai déjà lu quelques commentaires « chagrins » étriqués;les commentaires de ceux qui professent « l’entre-soi »et qui iront « voir ailleurs »….chiche…ils reviendront vite à la maison!
    Une très belle chose-une très belle évolution de MAIF.
    FÉLICITATIONS

    Toulousain / 15 juillet 2020 - 20h51

    • Avatar

      Bonjour,
      Merci pour vos encouragements et vos compliments que je partage totalement.
      Mutuellement vôtre,
      Sylvie Mandataire à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h29

  • Puisque vous désirez vous ouvrir davantage aux besoins des sociétaires je vous suggère de prendre en compte l’assurance des prothèses auditives comme je vous l’avais déjà demandé. Proposition à laquelle vous n’aviez pas daigné me répondre.
    MAIF assurance militante ?
    Sentiments mutualistes

    Almon Claude / 15 juillet 2020 - 20h06

  • Je ne savais pas qu’en étant à la MAIF je devenais macroniste !

    JF SÉRA / 15 juillet 2020 - 20h05

  • Beaucoup d’enseignants vont aller voir ailleurs ….

    CRIQUET / 15 juillet 2020 - 20h01

    • A nous de relancer une assurance viable sans profit avec un esprit de coopération (donc en sélectionnant les membres )

      Catastrophe / 15 juillet 2020 - 22h28

  • Quid des salaires exorbitants de la direction de la MAIF ? Ont-Ils été revus à la baisse ou encore à la hausse ? Lecteur assidu du Canard Enchaîné, j’attends une réponse claire et nette. J’ai eu un sinistre courant février, qui n’est toujours pas réglé : heureusement que j’ai un forfait mobile illimité, sinon j’en serais de ma poche. Un numéro « vert » est il à l’ordre du jour à la MAIF, assureur militant, mais assureur quand même…
    Cordialement
    P. BAILLY

    Pol Bailly / 15 juillet 2020 - 19h53

  • Non la MAIF n’est pas morte car elle bouge encore…
    Maman était institutrice, ces filles qui ont pris l’ascenseur social dans les années 20-30 et tellement fière de l’émancipation ainsi obtenue! Une hussarde noire de la république ? C’est un peu exagéré ! En tant qu’un de ses 4 enfants éduqués comme il se devait (papa était enfant de troupe et elle l’a aidé à atteindre les sommets de la carrière militaire.. c’est dire leurs vocations et leurs engagements.) j’ai donc adhéré à FILIA il y a un siècle .J’avais alors été sensible au préjugé favorable à l’adhésion d’un non-enseignant que j’étais sur l’héritage moral familial et nullement offusqué d’une discrimination tarifaire si tant est qu’elle ait été réelle.
    Bref, WAIT AND SEE et longue vie

    5130612H / 15 juillet 2020 - 19h49

    • Avatar

      Bonjour Joël,
      Vous êtes bien la preuve vivante qu’ouverture ne signifie pas fin ! La MAIF a en effet choisi de fusionner FILIA et MAIF et de mettre un terme à toute discrimination qui nous était, juridiquement, opposable. L’adhésion à la MAIF reposera non plus sur l’appartenance à une catégorie socio-professionnelle mais à une « communauté de choix » qui partage nos valeurs solidaires, responsables et humaines.
      Avec mes sentiments mutualistes,
      Sylvie Mandataire à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h28

  • Félicitations au tandem Dominique Mahé / Pascal Demurger pour leur totale implication dans ce défi important pour jeter les bases de la Maif de Demain.

    FRECHIN Gilles / 15 juillet 2020 - 19h38

  • Si vous arrivez à trouver des PME et TPE qui partagent les idéaux de la MAIF je suis d’accord pour les faire participer à notre assurance, mais le doute s’instille en moi …
    Je suis adhérente à la MAIF depuis 54 ans, et je n’ai pas rencontré parmi ces entreprises beaucoup d’affinités avec les valeurs que nous défendons..
    peut être un palier pour intégrer FILIA MAIF aurait été suffisant en premier, les cotisations vont elles augmenter ?
    ( dans un premier temps ?’)
    IL ne faudrait pas que la MAIF devienne une assurance comme les autres, elle est la spécificité et le miroir de la philosophie du monde de l’éducation pour tout ce qui est ASSURANCE !
    POurquoi grossir un peu plus ? Est ce pour répondre au marc hé ?
    Peut on avoir les résultats des votes qui ont conduits à cette décision ?
    Salutations mutualistes pourra t on encore le dire dans quelque temps ?

    calis regine / 15 juillet 2020 - 19h24

  • Voilà plus que jamais une raison d’être sociétaire MAIF.
    Ce qui compte c’est que l’esprit mutualiste perdure.
    Je pense que c’est une bonne et une belle cause de devenir une entreprise à mission.
    Bravo pour l’esprit novateur.

    Juga / 15 juillet 2020 - 19h16

    • Avatar

      Merci pour vos compliments. Je partage totalement votre espoir et ai confiance en la MAIF. C’est justement cet esprit mutualiste qui guide son ambition et qui a mené ce nouveau dessein: être une entreprise à mission. C’est un beau projet en effet que la MAIF va mette en oeuvre à travers des actes concrets. Avec mes sentiments mutualistes.
      Sylvie Mandataire à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h27

  • Bonjour,
    Je suis intéressée par la démarche « faire réparer plutôt que jeter » pour mon lave linge : pouvez vous m’indiquer ce que je dois faire, qui contacter, quelle aide de la MAIF ?
    Je vous remercie
    BD

    BD / 15 juillet 2020 - 19h14

  • « Concrètement, voici ce qu’implique les trois résolutions adoptées. »

    Les conclusions sont tout à fait correctes, mais j’aurais écrit « impliqueNT »..

    Jacques Charles / 15 juillet 2020 - 19h14

  • je pense que c’est une bonne chose pour la MAIF et pour nous aussi bien sûr!!! merci

    boudas louis / 15 juillet 2020 - 19h03

  • Bonjour,
    Vous prétendez vouloir vous engager dans des objectifs environnementaux mais proposez des tarifs prohibitifs pour ceux qui prennent l’engagement d’acquérir un véhicule électrique.
    Cotisation de base proposée environ 2700 € par an pour une Tesla modèle 3 grande autonomie (entièrement électrique) alors que d’autres assureurs proposent des tarifs d’environ 1500 € pour la même voiture.
    Où est l’accord entre les promesses et les actes ?
    Pourquoi les véhicules électriques sont ils autant pénalisés alors que cette voiture a été classée par le site de l’Euro NCAP meilleure voiture de l’année 2019 en terme de sécurité ?
    Cordialement

    malain42 / 15 juillet 2020 - 19h00

    • Avatar

      Bonjour Malain42, nous favorisons l’équipement de nos sociétaires en véhicules propres via le pack Auto responsable mais la cotisation d’assurance est juste techniquement. Elle prend en considération le risque dans son ensemble.
      A la fois, la fréquence de sinistre qui peut être meilleure grâce aux équipements de sécurité évoqués mais qui s’avère tout de même élevée compte tenu :
      – du caractère électrique du véhicule (dont les fortes accélérations peuvent surprendre certains conducteurs et dont l’absence de bruit moteur entraîne des accidents avec les piétons et cyclistes)
      – des performances du véhicule dignes d’une sportive (plus de 300 Chevaux cumulés ; 0 à 100 en 4,6 secondes)
      Mais également les coûts en cas d’assistance et de réparation, voire de destruction ou de vol qui peuvent être très élevés (bien que le prix de cette Tesla ait baissé, il approche toujours les 60 000€). Bien à vous. Josépha

      Josépha animatrice du blog / 21 juillet 2020 - 13h37

    • Je confirme vos remarques car factuellement il n’y a plus à la maif de cohérence réelle entre les promesses affichées et les actes concrets réels. Plus grave encore à terme je pense, au delà des aspects purement contractuels (je vais ci-après résumer mon problème concret) je regrette amèrement la dérive des valeurs précieuses et en corollaire des termes qualifiant celles-ci : En effet lorsqu’une entité se qualifiant de mutuelle a toutes les caractéristiques d’une société d’assurance, ou d’un centre de profit, il y a une sorte d’usurpation d’identité, de publicité mensongère, voir de concurrence déloyale à se qualifier de mutuelle.

      Mon problème en synthèse:
      Sur mon avis d’échéance de 2020 je constate une augmentation étonnante (trois fois supérieure à la moyenne).
      1) J’ai un véhicule hybride ami de la planète (Prius Toyota)
      2) J’ai un bonus de 50% depuis des dizaines d’années
      3) Je ne suis pas dans une zone particulièrement à risque (Basse Normandie)

      VOICI UN EXTRAIT DE REPONSE DE LA MAIF (les 3 réponse successives sont toutes de la même veine avec des propos convenus, avec des éléments de langage éculés et de verbiages de contournement d’une demande précise qui était : Transmettez moi svp les éléments de calculs de mon assurance avec tous les paramètres pris en compte pouvant justifier une augmentation tarifaire trois fois supérieure à la moyenne affichée pour les sociétaires) :

      « Une comparaison avec d’autres sociétaires ne vaut que si tous les critères pris en compte dans le calcul de la cotisation de référence sont absolument identiques :même véhicule, même coefficient de réduction majoration, même formule…. A titre d’illustration, la cotisation est susceptible de varier s’il apparaît que les résultats techniques ne sont pas à l’équilibre en combinant uniquement la formule et le niveau de franchise. Vous comprenez par conséquent, qu’eu égard à la multitude de combinaisons tarifaires possibles, il ne soit pas possible de vous fournir les éléments chiffrés que vous réclamez. »

      Je suis déçu de voir qu’en effet la maif n’est pas encore tout à fait un centre de profit comme les autres car elle n’est pas en mesure de fournir une vraie facture détaillée à ses clients (contrairement aux centres de profits qui en sont obligés par la loi).
      Cependant, à choisir, je vais préférer à l’avenir commercer avec des professionnels qui assume leur vrai métier et leurs actes qu’avec la garantie de beaux éléments de langage.

      SLH14 / 16 juillet 2020 - 20h19

  • Ce que je viens de lire me rappelle un peu « La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf », ou la triste fin de notre défunte CAMIF…

    N’oubliez pas, vous qui dirigez la MAIF, que le rôle de celle-ci est de nous assurer le mieux possible, pas de transformer le monde. Pour cela, il y a la politique et le vote !

    Oui, au risque de choquer, j’ai bien dit « vous qui dirigez la MAIF ». Lorsqu’il s’agit d’élire nos « représentants », je n’ai jamais vu la moindre profession de foi, juste une liste de noms, avec l’âge, le département et la profession. Comment choisir dans ces conditions ? Pensez-vous que ces « représentants », élus par des électeurs privés de vue, représentent réellement l’ensemble des sociétaires ?

    Lors de la dernière élection, je ne me rappelle pas avoir eu connaissance de l’intention d’apporter des modifications aussi importantes à notre mutuelle (si cela a été le cas, je n’ai pu que voter contre). Ces élections ne sont qu’une illusion de démocratie.

    Il ne reste plus qu’à espérer, si ces décisions doivent être un jour réalisées, que vous aurez la bonne idée de ne pas assurer des entreprises comme, entre autres, celles de Toulouse ou de Rouen !

    Pour la prochaine assemblée, vous envisagerez d’étendre le champ d’action de la MAIF hors de nos frontières ? Et pourquoi pas à tout l’Univers ?

    Samarien Maritime / 15 juillet 2020 - 18h48

    • Complétement d’accord avec Samarien Maritime.
      Quand j’ai lu l’article, j’ai senti monter les mêmes doutes, la même déception. Toutes les mutuelles sont elle destinées à disparaitre ou à se fonder dans un groupe. Ce n’est pas une ouverture mais une réduction, ces modifications semblent sorties d’un grand chapeau vide.

      ann-clo / 15 juillet 2020 - 22h15

  • A la MAIF depuis… qu’elle existe, je suis assez dubitative. A force de nous ouvrir je crains que nous perdions ‘notre âme et que derrière les grands mots ne se cache plus qu’une compagnie d’assurance comme les autres. Méfions nous de l’émotion généreuse post confinement e’t ne tombons pas dans l’abus de communication qui deviendrait finalement de la simple publicité. Je crains que cela ne soit déjà commencé!

    Nami / 15 juillet 2020 - 18h47

    • Avatar

      Bonjour Claude, merci pour votre commentaire. Nous sommes plus que jamais vigilants quant au fait de garder notre identité mutualiste. La singularité de la MAIF demeure et se trouve même renforcée par les nouvelles orientations votées lors de l’assemblée générale du 11 juillet dernier. Faire de notre mutuelle une entreprise à mission et inscrire de fait notre raison d’être dans nos statuts en est une belle illustration. Parallèlement, il nous faut présenter et expliquer nos choix stratégiques et c’est ce que vise notre communication. La MAIF appartient à ses sociétaires et nous nous devons donc de vous informer au mieux. La crise sanitaire et le confinement qui en a découlé ont généré de grandes inquiétudes pour nous tous. Au delà de l’émotion légitime ressentie, il a été décidé de prendre contact avec nos sociétaires de plus de 85 ans afin d’avoir de leurs nouvelles. Voilà aussi un exemple concret de la singularité de la MAIF qui n’est pas et ne sera pas une compagnie d’assurance comme les autres. Encore merci pour votre confiance, Marie Filmont, militante.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 11h00

  • Tout cela me semble bien !!!

    nell / 15 juillet 2020 - 18h45

  • Je suis totalement convaincu par la solidité et la sincérité des valeurs et des orientations politiques, environnementales, sociales et entrepreneuriales de la MAIF. A un moment où les entreprises sont souvent frappées de suspicion, cela donne confiance dans les projets dont le sens est clairement et collectivement défini. Espérons que d’autres sociétés emprunteront le même chemin.

    NAHORY / 15 juillet 2020 - 18h41

    • Avatar

      Merci Maurice pour vos encouragements et louanges chaleureux. Oui, la MAIF a choisi la voie de la confiance et de l’ouverture progressive en proposant une assurance aux TPE et petites PME. Elle a choisi d’agir en influence sur le monde économique, social et environnemental de demain. Je partage votre espoir de rassemblement. Bien mutuellement,
      Sylvie Mandataire à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h22

  • Adhérente à titre personnel et pleinement satisfaite de l’être , je voudrais savoir si l’ouverture aux entreprises incluait les copropriétés ? En vous remerciant pour tout. Mme BALEDENT

    mimiharlein / 15 juillet 2020 - 18h26

  • Avec cette assemblée générale EXTRAORDINAIRE vous avez avancé dans le sens mutualité et rassemblement
    PARFAIT mais attention de ne pas devenir des GRANDS de l’assurance personnel cela était un atout
    Faire et pouvoir entrer des entreprises c’est parfait surtout pour les petites entreprises et les auto-entrepreneurs qui ont dus s’adapter à cette phase de confinement.
    Pour le rassemblement de tous pouvez vous me communiquer où en est votre étude de collaboration avec LIBERTY RIDER pour les motards c’est un grand plus cela rassure de pouvoir contacter ses proches dés que l’on part et surtout dés que l’on arrive bien à destination
    Merci pour votre intervention au sujet des gains réalisés par la MAIF du fait du confinement Toutes les assurances n’ont pas était aussi participatif

    Cordialement
    AMMELOOT henri

    AMMELOOT/papounet62 / 15 juillet 2020 - 18h25

  • Bonjour

    Pourrait on avoir les chiffres des votes, savoir qui a demandé ces changements??

    J’ai participé à des élections mais je n’ai pas souvenir d’avoir lu que de telles décisions étaient prévues.

    Merci de m’éclairer!

    Gihemaf / 15 juillet 2020 - 18h21

  • Et voilà , il va falloir enlever le i de MAIF !!!!! Il en est de la MAIF comme de la CAMIF….
    Au bout de 65 ans d’adhésion , je suis un peu triste.

    CRIQUET / 15 juillet 2020 - 18h16

  • En fait, la MAIF comme la MGEN devient un groupe financier ouvert à la finance et n’a plus rien de la mutuelle que l’on a tous ensemble défendu durant des années…..
    Les mots ne trompent pas…….tout ce texte reçu est un joli enrobage dialectique pour annoncer que la MAIF est désormais un groupe comme les autres…
    Un passage inquiétant est à souligner :
    « Dans l’immédiat, cela n’aura aucun effet sur les cotisations des adhérents Filia devenant sociétaires MAIF ou des sociétaires MAIF actuels : les critères tarifaires et les règles sont inchangés et s’appliqueront indifféremment aux personnes qui nous rejoindront.  »
    TOUT EST DIT DANS LES 1ERS MOTS « dans l’immédiat  » !!!!
    et ensuite????
    MGEN MAIF tout ce qu’avaient construit les 1ers instits fout le camp………
    Où est le temps où l’on était reçu en collègue par un autre collègue militant dans un local qui ressemblait à une rûche militante……???
    Dans le 83 subsiste un piètre bureau où une seule personne est à la réception…..
    Pour le reste , ben c’est par mail ou tel comme pour les autres groupes SFR FREE Direct assurance ou autres…..
    Je suis retraité et vais rester fidèle à la MGEN et à la MAIF mais ai bien conscience de n ‘être plus qu’un client parmi d’autres et non un collègue, un camarade…..
    Un jour viendra où la bulle va éclater et où l’on devra revenir à des structures à échelle plus humaine.
    d’ici là espérons cette époque future……si elle vient un jour..

    roux raymond / 15 juillet 2020 - 17h48

    • bravo

      Varin Françoise / 16 juillet 2020 - 14h05

    • Avatar

      Bonjour, merci de votre réaction.
      Je ne reconnais vraiment pas notre MAIF dans votre propos. Pas de banalisation mais une volonté de renforcer notre impact sur nos actions concrètes sur le terrain.
      La fusion se fera sans modification tarifaire. Les tarifs intègrent déjà aujourd’hui des critères pouvant être différents d’un sociétaire à l’autre : comme les autres compagnies d’assurance, ils sont calculés sur la base de risques assurés : zones géographiques plus exposées, professions exercées, type de véhicules ou d’habitations, etc… ces critères tarifaires génèrent des cotisations différentes d’un sociétaire à l’autre. Il s’agit d’un principe de saine gestion du risque dans le métier d’assureur. Il restera le nôtre demain. La MAIF reste proche de ses sociétaires et je vous invite à venir rencontrer l’équipe militante en délégation près de chez vous. Ils seront heureux d’échanger avec vous, cela ne changera pas, c’est notre raison d’être.
      Cordialement
      Laurent, Militant MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h13

    • Très bonne analyse.

      CRIQUET / 15 juillet 2020 - 18h18

  • Bonjour,
    Je vous reprends :
    « La MAIF s’ouvre à toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans notre raison d’être…….
    Est que, en conséquence, tout particulier par exemple professeur du privé, pourra adhérer ?

    Merci

    DEMOLIS Bernard / 15 juillet 2020 - 17h28

    • Avatar

      Bonjour Bernard, merci de votre retour.
      Notre volonté politique est bien l’ouverture affinitaire à tous ceux qui partagent les principes de notre raison d’être sans distinction de profession, de statut, de convictions qu’elles soient philosophiques, religieuses ou autres. Sur ce dernier point, il y a un risque avéré de discrimination dans nos statuts actuels : la référence fréquente au « non-confessionnel » est juridiquement très fragile et potentiellement condamnable !
      Il est impossible que nous maintenions plus longtemps cette restriction sur ce point dans nos statuts. C’est pour cela que l’évolution de ces derniers gommera toute référence au caractère confessionnel qui contrevient à la définition républicaine de la laïcité et nous expose au risque juridique avéré de discrimination. Le conseil d’administration garde néanmoins la main sur la « politique de gestion du risque de souscription » de MAIF, qui est validée chaque année, et qui permet d’ajuster des critères, notamment tarifaires, en fonction du risque à assurer : celle-ci
      stipulera la seule adhésion des établissements primaires et secondaires publics (et donc l’exclusion des établissements privés confessionnels sous contrat). J’espère avoir répondu à votre question.
      Cordialement. Laurent, Militant MAIF.

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 09h56

  • Depuis plus de cinquante années à la MAAIF puis MAIF, un nouveau virage avec pour certains des avancées, pour d’autres des questionnements.Vers mes trente ans un peu « jeune chien fou » plusieurs « accidents », accrochages sans gravité (tôle), m’ont valu un rappel péremptoire: courrier me signifiant qu’à poursuivre dans cette voie, je serais exclu de la Mutuelle. Faire confiance aux organes en place ………….aurez-vous la même attitude qu’avec moi (lettre d’exclusion) sachant que les apports financiers des Entreprises seront différents des sociétaires.
    Assurance mutuelle veut dire: en cas de gros pépins appel de cotisations général, idem pour les nouveaux entrants?

    Grémy / 15 juillet 2020 - 17h27

    • Avatar

      Bonjour, En temps que militante je suis chargée des relations avec les associations. La Maif étant le premier assureur de celles-ci, notre mutuelle assure de grosses structures dont la « sinistralité » est « surveillée comme vous l’avez été à l’époque…La Maif privilégie toujours le dialogue et la prévention en proposant des formations par exemple avant de revoir les contrats à la hausse si la situation ne s’améliore pas. Les entreprises seront soumises aux mêmes procédures : même droits mais aussi mêmes devoirs. Quant au fameux courrier dont vous faites référence, il m’arrive de l’envoyer aussi mais sans jamais avoir eu au préalable un entretien avec l’assuré concerné: cela m’a permis de nouer des relations durables: conformément aux valeurs de notre mutuelle je crois aux vertus du dialogue. Merci pour votre message. Amitiés mutualistes.

      Catherine / 21 juillet 2020 - 17h16

  • Je suis pour la formation d’un grand bloc laïque regroupant toutes les Mutuelles issues du Monde enseignant !!!

    Oberti Robert / 15 juillet 2020 - 17h22

    • Avatar

      Bonjour Robert, merci de votre réponse. Il existe bien et regroupe les acteurs partenaires de l’éducation Nationale. Il s’agit de l’ESPER (Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République) . La MAIF et 44 organisations en sont membres. Voici le lien internet https://lesper.fr/lesper/qui-sommes-nous
      Bien à vous
      Laurent, Militant MAIF à Perigueux.

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 09h54

  • Merci pour ce message bienfaisant !
    C’est facile et agréable d’être fidèle à la MAIF 🙂
    Bonne continuation à toutes et à tous.
    Amicalement

    Fidèle :) / 15 juillet 2020 - 17h21

  • TEXTE a priori enthousiasmant par la clarté des idées exposées et par l’engagement qu’il implique.
    L’ouverture est une bonne chose dans la mesure où elle sera correctement maîtrisée, sinon ….

    VERNAZZA André / 15 juillet 2020 - 16h54

    • Avatar

      Bonjour André, je vous remercie pour votre message qui me permet d’écrire sur le CA et les militants de la MAIF. Le socle de la MAIF repose sur des valeurs, connues et reconnues, et s’articule désormais avec une raison d’être. Les projets et résolutions de notre mutuelle sont portés par un Conseil d’Administration. Les membres de ce dernier sont élus par les assemblées générales composées d’élus des sociétaires. Des Mandataires du Conseil d’Administration (MCA) sont présents en délégation et permettent un échange permanent avec le CA et l’ensemble du sociétariat (que ce soit en visite en délégation ou lors d’actions spécifiques). Ainsi « gouvernance et pilotage » sont liés et construisent une gouvernance « maîtrisée » par un fonctionnement démocratique. N’hésitez pas, si vous en avez la possibilité, à échanger en délégation avec les MCA. Bien à vous, Nicolas – Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 14h26

  • Ce qui me dérange quelque peu, c’est l’engagement de la MAIF à « placer l’intérêt de ses sociétaires au cœur de ses activités ». Pour ce qui concerne l’assurance automobile, rien à redire. En revanche, pour ce qui est de la RAQVAM, c’est une autre affaire et on se demande si les experts travaillent bien dans « l’intérêt des sociétaires ». Manifestement, non.
    Une maison que je louais (pour une somme symbolique, je dois le préciser) m’a été rendue totalement dévastée par l’occupant, cas social insolvable. L’expert ayant décrété que les « risques locatifs » n’étaient pas couverts par mon contrat. J’ai donc renoncé à engager une procédure, eu égard à la situation du locataire indélicat.
    D’autre part, j’ai occupé, pour des raisons professionnelles, un appartement éloigné de mon domiciel, dont j’étais devenu propriétaire, par commodité. Suite à des travaux entrepris par des copropriétaires indélicats, puis des négligences du syndic, j’ai été victime de dommages divers, et notamment de dégâts des eaux qui m’ont empêché de louer ou de vendre ce studio lorsque je l’ai quitté, au moment de ma retraite. Cela a représenté une perte financière considérable.
    J’ai le sentiment que, dans ces deux affaires, j’ai été très mal soutenu. Une personne chargée du dernier dossier m’a même rétorqué, de façon fort désagréable, que la MAIF n’avait pas vocation à « défendre des gens qui faisaient des placements immobiliers » ! Or, il ne s’agissait que de rendre service dans le premier cas, et dans le second, d’amortir les frais occasionnés par une mutation qui ne m’apportait aucun bénéfice pécuniaire, bien au contraire.
    Je trouve donc que la MAIF, « assureur militant » ne met pas toujours en pratique ses vertueux engagements mutualistes…

    Agathe Piquetard / 15 juillet 2020 - 16h48

    • Avatar

      Bonjour, je regrette de lire votre déception dans le cadre de la gestion des sinistres mentionnés. Souhaitez-vous que nous échangions en privé sur ces deux situations ? Bonne fin de journée.

      Aude animatrice du blog / 15 juillet 2020 - 17h14

  • La démarche est intéressante mais reste limitée si les cotisations ne changent pas. Il pourrait peut-être y avoir un ‘effort’ pour celles et ceux qui sont adhérents Filia depuis très longtemps.
    Bien cordialement

    Dudu / 15 juillet 2020 - 16h44

  • D’accord sur les 3 résolutions à la condition que l’ensemble des moyens de la MAIF soit intégralement consacré à l’amélioration de l’accueil et de la protection des sociétaires.

    SAUL / 15 juillet 2020 - 16h32

    • Avatar

      Bonjour Saul, merci pour vos commentaires et vos encouragements. La relation sociétaire est depuis toujours au cœur des préoccupations de la MAIF et correspond ‘être d’entreprise à mission. En effet « l’attention portée à l’autre et au monde « est désormais inscrite dans les statuts de la mutuelle. Accompagner, soutenir et aider les plus fragiles s’est traduit par exemple, pendant la crise sanitaire, par un appel téléphonique passé à nos sociétaires les plus âgés. Le premier prix de la relation clients remporté cette année encore par la MAIF est aussi la reconnaissance de son professionnalisme. Salutations mutualistes, Marie Filmont, militante.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h59

  • 3 bonnes résolutions en particulier le fait d’intégrer les sociétaires Filia à la MAIF ayant deux enfants l’une Filia et l’autre MAIF je crois les avoir convaincus de l’importance des valeurs de la mutuelle.

    Personnellement j’ai toujours pensé que notre mutuelle était bien dirigée, par des personnes compétentes et convaincues.

    Quant aux entreprises qui viendront nous rejoindre je fais confiance aux organes en place pour veiller aux respects de nos convictions afin de sauvegarder notre image de marque, la diversité fait aussi la richesse.

    Que cela continue.

    mimie / 15 juillet 2020 - 16h22

    • Avatar

      Bonjour Mimie, un grand merci pour votre commentaire et vos encouragements. C’est en effet grâce à l’adhésion de nos sociétaires que nous parviendrons à faire vivre les évolutions de notre mutuelle. Faire vivre l’ouverture aux entreprises qui se révèle être un enjeu important mais faire vivre aussi notre raison d’être d’entreprise à mission. « L’attention portée à l’autre et au monde » est l’affaire de tous. Nous savons pouvoir compter sur chacun d’entre vous pour promouvoir notre modèle et nos valeurs auxquels nous croyons plus que jamais. Ensemble faisons vivre notre mutuelle, celle d’hier basée sur des valeurs fondatrices plus vivantes que jamais et celle d’aujourd’hui qui sait évoluer pour s’adapter aux exigences de notre société en perpétuelles mutations. Bien à vous, Marie Filmont, militante.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h57

  • Vous écrivez que cette décision de l’ AG extraordinaire a été adoptée à la majorité des délégués.

    Je vous serais reconnaissant de nous dire :
    1) le nombre de délégués désignés à cette AGE,
    2) le nombre de délégués présents à l’ AGE,
    3) le résultat du votre (votants, abstentions, exprimés, pour, contre.

    CROS / 15 juillet 2020 - 16h19

    • Avatar

      Bonjour, malgré les circonstances, notre vitalité démocratique a été maintenue en conservant, à distance, une proximité avec les élus des sociétaires. Ils ont pu ainsi adopter des évolutions statutaires historiques pour notre mutuelle.
      L’assemblée générale MAIF est composée de 737 élus des sociétaires
      Le taux de participation à l’AGE 2020 a été de 92,62% et traduit une adhésion forte aux choix engageant que prend notre mutuelle. C’est le fruit d’échanges nourris entre administrateurs et élus depuis plusieurs mois sur le devenir de notre mutuelle.
      Cela s’est traduit le 11 juillet dernier par une adhésion importante aux résolutions qui engagent la MAIF.
      Ainsi les objectifs sociaux et environnementaux ont été adoptés par près de 99% des votants . je partage avec vous le dernier communiqué de presse qui rend public ces engagements. :
      https://entreprise.maif.fr/presse/communiques-de-presse/2020-07-15-entreprise-a-mission-maif-rend-plublics-ses-engag-1.html« 

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h22

  • Ok

    Bleirad / 15 juillet 2020 - 16h15

  • Une inquiétude pour ma part : serez vous toujours une « vraie » mutuelle donc sans changer de statut
    et quant aux entreprises qui décideraient de rejoindre MAIF comment allez vous filtrer sans faille de façon à ce que ce ne soit que des entreprises « vertueuses » avec tous les critères correspondant
    Sinon je pense qu’il y a des choix obligatoires dans les mutuelles.
    Pour la mutuelle santé au moment de la retraite ; notre employeur (Pôle Emploi) nous « lâchait. J’ai donc fait des recherches et j’avais trouvé – donc c’était en 2012- un article expliquant que les mutuelles étant au départ corporatistes; elles devaient faire face à une démographie en baisse des catégories de leurs adhérents potentiels. Si j’avais bien compris le raisonnement ; c’est ce qui conduirait aujourd’hui à ces évolutions inéluctables. Dès lors que le statut mutualiste pour lequel je milite ardemment sera ( pourra être) respecté il m’apparaît que votre orientation serait indispensable et même signe positif pour continuer à fonctionner.

    Coco / 15 juillet 2020 - 16h06

    • Avatar

      Bonjour, merci de votre réponse. Oh que oui ! Nous sommes et restons une entreprise mutualiste où la personne est au centre du modèle, de ses offres mais également de sa gouvernance.
      Certains secteurs seront exclus par principe (ex : armement, tabac, etc.) et les plus grandes entreprises feront l’objet d’une analyse approfondie de leurs pratiques RSE (responsabilité Sociétale des Entreprises) préalable à la souscription. Cela étant, le principal filtre sera notre capacité à attirer des entreprises qui partagent nos valeurs comme nous parvenons déjà à le faire
      s’agissant des personnes physiques, grâce à nos offres, notre communication. Bien à vous. Laurent, Militant MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 09h53

  • Cette évolution de « mutuelle » vers « société à mission », même en lisant les cinq objectifs fixés, fait un peu peur. La MAIF doit conserver son esprit et son fonctionnement mutualiste. D’autre part, je demande à ce que JAMAIS, la MAIF ne change de nom, de façon à conserver dans ce nom cette part d’Histoire, d’esprit, qui fait sa singularité. Et même si ce nom peut paraître désuet, puisqu’on ne parle plus d’instituteurs mais de professeurs des écoles.
    Ouvrir l’adhésion, intégrer Filia me semblent secondaires, même si, pour les entreprises, un secteur distinct, une filiale me sembleraient bienvenus.
    Longue vie à la MAIF.

    Roger / 15 juillet 2020 - 15h48

    • Avatar

      Bonjour Roger, merci de votre réaction. Je partage votre avis. Pas changement de nom, il n’en a jamais été question d’ailleurs, c’est notre ADN.
      Notre MAIF s’inscrit dans cette histoire mutualiste ancrée dans l’éducation que nous revendiquons. Toutefois, ces valeurs humanistes que vous souhaitons universelles peuvent trouver un écho auprès des citoyens ou des entreprises qui partagent nos raison d’être. Bien à vous. Laurent, Militant MAIF.

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 09h51

  • Je suis ravi de l’orientation nouvelle prise par la MAIF, notamment en faveur des entreprises susceptibles d’être aidées ou accompagnées.
    En effet, mon épouse et moi avons alimenté depuis une trentaine d’années une assurance vie ( AFER ) dont nous aimerions ‘prêter’ une partie à une entreprise ou start up que vous estimeriez ‘digne de confiance’ afin de la booster.
    Or nous avons (+ ou -) 80 ans, et nous voudrions être sûrs que en cas de pépin (décès ou maladie grave de l’un de nous deux) nous puissions récupérer notre argent.
    Cette option est-elle envisageable?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    MIPI / 15 juillet 2020 - 15h46

    • Avatar

      Bonjour et merci beaucoup pour votre témoignage. Je prends contact avec vous en privé afin d’échanger sur votre question.

      Aude animatrice du blog / 16 juillet 2020 - 12h28

  • MUTUELLE DE QUI ? MUTUELLE COMMENT ? MUTUELLE POURQUOI ?
    Le tournant que prend la MAÏF sans aucune concertation préalable de ses futurs feus-sociétaires me parait, pour ce que je comprends de votre charabia, inquiétant.
    Votre charabia à la mode du temps manque cruellement de précisions concernant, clause par clause, le sort de nos actuels contrats : faut-il quitter le navire avant qu’il sombre et nous entraîne vers le fond ? Et ce avant,si possible, la date annuelle de renouvellement de notre contrat, afin de ne pas être ligotés pour une nouvelle année !
    Déjà votre mue a subrepticement commencé. A part l’inclusion de FILIA dans MAÏF – ce qui, bien que vous omettiez de le préciser, ne se fera certainement pas sans augmentation de cotisation – quels seront les avantages de votre relooking ? Déjà on me propose pour ma voiture un contrat de protection juridique qui fait largement double emploi avec l’actuel RAQVAM…
    Toutes choses qui m’incitent – hélas – à prospecter ailleurs : bien que je ne croie pas aux Bisounours, il se trouvera bien une Compagnie pour recueillir vos naufragés…
    La VIEILLE BÊTE que je suis vous salue bien.
    DC.

    VIEILLE BÊTE / 15 juillet 2020 - 15h45

    • Avatar

      Bonjour. Je comprends à la lecture de vos lignes que le lien de confiance qui vous unissait à notre mutuelle est rompu. C’est dommage. Vous évoquez des choses qui ne sont pas au centre de la question actuelle (« relooking », « naufragés », « bisounours »…) de l’ouverture de MAIF et de sa transformation en entreprise à mission. Nous sommes et serons plus encore demain la mutuelle de tous ceux qui partagent nos convictions et respecteront l’état d’esprit qui nous anime au quotidien. Ce n’est pas plus compliqué que cela. A mon tour de vous saluer, le plus respectueusement possible. Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 16h25

    • moi aussi je n’avais pas apprécié les tournures publicitaire et ces nouveaux contrats voitures ou malheureusement je me disais que ça faisait toujours plus d’argent à donner pour ce que l’on avait déjà
      je reste toujours méfiante et dubitative même quand c’est ma mutuelle et mes « tripes » mutualistes et je me sens mal à l’aise avec ce marketing ambiant qui vient même jusque dans notre MAIF déteindre

      Coco / 15 juillet 2020 - 16h12

  • Pas de distinction socioprofessionnelle mais partage des valeurs voilà un chemin d’ouverture pour un avenir plus responsable. Merci la Maif.
    Fidèle depuis plus de 50 ans !

    Eliane ROUSSET-GUEPIN / 15 juillet 2020 - 15h43

    • Avatar

      Bonjour Eliane, un grand merci pour vos encouragements. Nous sommes heureux de constater qu’une grande majorité de nos sociétaires comprenne et partage nos choix. Ouvrir l’adhésion aux entreprises, c’est à la fois réaffirmer nos valeurs fondatrices mais aussi s’acheminer vers un sociétariat de choix. Et, plus que jamais, grâce à notre raison d’être résidant dans « l’attention sincère portée à l’autre et au monde », notre mutuelle entend jouer un rôle majeur dans l’édification d’une société plus respectueuse de l’environnement et des Hommes. Merci pour votre fidélité sans faille. Bien à vous, Marie Filmont, militante MAIF.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h55

  • Une évolution tout à fait dans la doxa libérale: grossir pour être compétitif. Désormais quelle différence entre la MAIF et les sociétés dites mustelles? L’engagement sur des valeurs? Mais toutes disent la même chose. La MAIF suit l’exemple de la MGEN (qui elle grossit par fusion absorption) avec les conséquences que l’on peut constater: hausse des cotisations , perte de relation directe entre la délégation départementale et les adhérents. Tout passe par des centres d’appel anonymes ( c’equi est déjà le cas en partie pour la MAIF)

    Emile / 15 juillet 2020 - 15h42

  • Je suis adhérent à la MAIF depuis plus de 50 années.
    Je suis très sensible aux valeurs relatives à l’écologie et au bien vivre. Toutefois, je trouve que l’assureur que j’ai choisi doit, avant tout, faire le métier d’assureur et ne pas dépenser les sommes qu’il perçoit en les répartissant, de façon inconnue, vers différents organismes choisis (par qui ?). Si encore le militant de base que je suis pouvez avoir droit au chapitre, on pourrait s’incliner et accepter ce qui a été décidé à la majorité. Cette pseudo démocratie qui consiste à avoir des délégués représentant chacun d’entre nous est un non-sens. Non-sens pour nous bien sûr mais certainement pas pour tout le monde …
    Ces dernières nouvelles ne laisse pas présager longue vie à mon adhésion à la Maif. C’est avec beaucoup de regrets, comme je l’ai déjà fait pour la MGEN (avec tant de nouveaux avantages, depuis 4ans !!) que je vais abandonner une institution crée par le monde enseignant.

    Lebreton / 15 juillet 2020 - 15h39

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre message qui nourrit l’échange. La Maif est avant tout une Mutuelle d’assurance. D’abord MAAIF, de nouvelles dispositions ont permis l’ouverture à un public plus large et de manière progressive (instituteurs puis professeurs puis corps d’inspection et de direction…). Ses missions sont toujours restées identiques et se sont appuyées sur un socle de valeurs qui ont un écho différent aujourd’hui (ouverture pour un meilleur commun) ; on retrouve cela dans notre raison d’être. Je comprends votre interrogation concernant les décisions prises notamment sur les processus de choix de tel ou tel partenaire voire organisme. Toutefois en tant qu’élu, nous avons droit au chapitre avec une responsabilité double. Il s’agit non seulement de rester attentif aux engagements (pris ou à prendre) mais aussi de les interroger en tant que représentant de personne. Les réunions d’élus ont lieu plusieurs fois par an et permettent d’interroger les stratégies et les orientations à venir. Je regrette que vous envisagiez un départ de la Maif. Je ne peux que vous inviter à venir échanger en délégation avec les élus et militants de la Maif. Bien à vous, Nicolas Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 17h26

    • Tout à fait d’accord avec mr lebreton.
      Je suis, avec regret, dans une démarche identique.

      Camille24 / 15 juillet 2020 - 15h51

  • Bonjour
    La fusion filia et Maif oui c’est une bonne chose les entreprises je ne crois pas, ceci n’est pas la vocation de la Maif, vous allez perdre l’âme de celle ci
    Cordialement

    andre / 15 juillet 2020 - 15h36

    • Avatar

      Bonjour André,
      Merci pour votre commentaire. La MAIF poursuit son ouverture de manière progressive et réfléchie sans mettre en péril l’esprit mutualiste qui l’anime depuis ses débuts. L’ouverture aux petites TPE et PME se fera en respectant notre raison d’être: respect et partage de nos valeurs, tout en restant fidèle à nos principes fondateurs comme la solidarité, équité, transparence.La MAIF ne perdra pas son âme car les structures qui nous rejoindront partageront ces principes avec la mutuelle. Ayez confiance. Avec mes sentiments mutualistes. Sylvie Mandataire à la Maif

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h25

    • SI LA NOUVELLE SOCIETE GARDE LE MEME ETAT D ESPRIT, ET LA MEME EFFICACITE EN CAS DE SINISTRE, POURQUOI PAS, MAIS MALHEUREUSEMENT JE N’ARRIVE PAS À Y CROIRE ! TOUTE SOCIETE DOIT FAIRE DES BENEFICES IMPORTANTS ET L’ESPRIT MUTUALISTE EST BIEN LOIN DE CELA. SI ON DOIT AVOIR UNE PLATEFORME TELEPHONIQUE QUAND ON APPELLE AVEC DES EMPLOYES QUI NE CONNAISSENT RIEN AUX ASSURANCES, CE NE SERA PLUS POSSIBLE D’AVOIR CONFIANCE COMME ACTUELLEMENT. ATTENTION À BIEN GARDER VOTRE NIVEAU DE COMPETENCE QUI EST ELEVE ET APPRECIE DES ADHERENTS. DE PLUS, À PARTIR DU MOMENT OU VOUS ACCEPTEREZ TOUT LE MONDE, IL N’Y AURA PLUS D’AVANTAGE TARIFAIRE À ADHERER À LA MAIF !!!!!! NOUS VERRONS LA SUITE MAIS NOUS SOMMES TRES DECUS ET NOUS RESTONS MEFIANTS, CE QUI EST VRAIMENT DOMMAGE

      Cougoul JF / 15 juillet 2020 - 17h05

    • Avatar

      Bonjour JF,
      Je comprends vos doutes, néanmoins au fil des décennies, la MAIF a su évoluer et s’ouvrir pour accepter d’autres publics tout en gardant son esprit mutualiste et en restant en bonne santé économique. Preuve que l’un n’exclut pas l’autre! Notre raison d’être, préambule à la société de mission, réaffirme cette « attention sincère portée à l’autre et au monde » sans que cela modifie les critères de cotisations actuels. J’espère pouvoir partager ma confiance avec vous.
      Avec mes sentiments mutualistes,
      Sylvie Mandataire à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h26

  • J’avais proposé depuis plus de dix ans et à plusieurs reprises à la MAIF de prendre la tête et de mener une action « MOINS 10 POUR MA PLANETE » visant à inciter les automobilistes à former un « CLUB des VOLONTAIRES » qui s’engage à viser :
    – une diminution de 10% de la vitesse ( route:80 – double-voies: 100 – autoroute: 120) par choix volontaire.
    – une diminution de 10% du nombre de km parcourus en une année en privilégiant la marche, le vélo et les transports en commun.
    J’y voyais plusieurs intérêts majeurs:
    – une méthode d’associer le citoyen à une cause commune, sans le côté infantilisant, « punitif » des radars (limitant ainsi tout ce qu’ils ont suscité comme haine et comme rancoeur …)
    – un progrès essentiel dans la diminution de la pollution.
    – une diminution importante des accidents et de leur gravité.

    Il me semblait que « MA » MAIF aurait eu tout à gagner pour son image, pour ses sociétaire, pour son équilibre financier et pour l’esprit citoyen et sociétaire qui anime sa philosophie.

    Ne serait-on pas devant une formidable opportunité de faire vivre ce projet?

    Bien cordialement.
    (coordonnées modérées)

    Roland BELIN / 15 juillet 2020 - 15h34

    • Avatar

      Bonjour Roland,
      Votre idée, à vous lire, n’est donc semble-t-il pas nouvelle… Permettez-moi en tant que mandataire du conseil d’administration à la MAIF de la relayer à ses membres. Merci pour votre projet en herbe … et votre fidélité. Bien à vous.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h16

  • Je ne comprends pas en quoi l’ouverture de la MAIF aux entreprises peut être avantageuse pour les adhérents actuels.
    Toutes les entreprises quelles qu’elles soit en majorité en difficulté.

    Jacou / 15 juillet 2020 - 15h29

    • Avatar

      Bonjour Jacou,
      Je comprends votre questionnement mais il ne s’agit pas pour les sociétaires de retirer un avantage spécifiquement matériel de l’ouverture de la MAIF à certaines entreprises économiquement, socialement prometteuses et dont l’activité est cohérente avec nos valeurs. Cherchez plutôt une fierté accrue, un sentiment fort d’appartenance sans rechercher le statut lucratif : tel est l’état d’esprit des dirigeants de la MAIF et de la majorité de nos sociétaires. Avec mes sentiments mutualistes.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h16

  • belle conclusion de l’AGE

    boissy gerard 0925146 j / 15 juillet 2020 - 15h29

  • Si l’intégration de FILIA apporte une amélioration (ce que je crois car la MAIF a toujours cherché à le faire) pourquoi pas ? Autre : à quand la possibilité d’adhésion pour les travailleurs indépendants ? Merci

    Irène COT / 15 juillet 2020 - 15h25

    • Avatar

      Bonjour Irène, nous proposons une assurance pour les travailleurs indépendants, auto-entrepreneurs et freelances. Cette assurance couvre votre responsabilité civile professionnelle (RC Pro) et vos biens (PC, téléphone, locaux…). Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter notre page dédiée (https://www.maif.fr/travailleurs-independants/assurance-professionnelle.html) ou nous contacter au 09 72 72 87 87. Bonne journée !

      Josépha animatrice du blog / 15 juillet 2020 - 15h40

  • Il n’y a aucune raison que la MAIF ignore le monde l’entreprise, celui pour lequel l’Education Nationale forme en majorité les travailleurs. Elle n’y perdra pas son identité, non. Le bien vivre entre soi n’a plus sa raison d’être et nous couperait d’une réalité. C’est une question de bon sens et non de recherche de nouveaux marchés encore suspects aux yeux de certains adhérents d’il y a quelques décennies.
    Enfin, la taille critique doit être atteinte pour un assureur. La question est de ne pas perdre le sens de la qualité du service qui est due aux adhérents et l’esprit qui a été défini et critérié: c’est tout.
    Moi je suis très content de cohabiter avec des entreprises au sein de la MAIF, après tout c’est là que travaille nos enfants non ? Il n’y a pas que des fonctionnaires en France n’est-ce pas ?.

    Michel Sarrazin / 15 juillet 2020 - 15h23

    • Avatar

      Bonjour Michel,
      Je vous remercie de vos mots d’approbation et corrobore ce que vous dites. La MAIF ne perdra pas son âme car elle défend ses valeurs et continuera à la faire. Sa raison d’être et son changement en société à mission continuera de renforcer  » l’attention sincère portée à l’autre et au monde ». La France est en effet composée de tous les corps de métiers, dans le public et dans le privé. Et la MAIF pourra donc prochainement les assurer sans les discriminer. Bien mutuellement,
      Sylvie Mandataire à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 20 juillet 2020 - 09h24

  • D’accord pour l’ouverture sociale et économique de la MAIF ; mais veillez à sauvegarder, voire renforcer, les principes originaux, l’éthique de base de ce qui a fait de la MAIF une vraie mutuelle. C’est la spécificité de la MAIF qui lui a permis de traverser des épreuves difficiles ! Vigilance !!

    Breteau / 15 juillet 2020 - 15h16

    • Avatar

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et soyez assuré que la MAIF, à travers sa raison d’être, préambule nécessaire à sa nouvelle ouverture, perpétuera ses principes fondateurs que vous connaissez si bien et qui fait de notre mutuelle une entreprise si singulière à travers le temps, comme vous le précisez très bien !
      Sentiments mutualistes.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h15

  • toujours satisfaite, sociétaire depuis de nombreuses années, rien à reprocher à la MAIF qui nous à fait bénéficier, cette année, d’une remise sur nos cotisations, toutes les assurances ne le font pas. Merci la Maif;

    marcoup / 15 juillet 2020 - 15h08

    • Avatar

      Merci Marcoup pour vos remerciements qui font chaud au cœur! La MAIF est très fière en effet d’avoir pris cette décision pour montrer concrètement que ses valeurs- ici la solidarité et l’équité- ne sont pas des mots vains dans notre mutuelle. Bien à vous.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h14

  • Je ne sais si mon avis sera seulement publié….Adhérent/militant MAIF depuis 1975,j’ai le sentiment que notre Mutuelle est en train de perdre son âme,son identité,qu’elle se renie….
    Que viennent faire les entreprises dont la vocation est le profit dans le monde mutualiste? Qui pèsera le plus désormais dans les choix d’orientation? L’esprit militant? Ou le poids des adhérents les plus puissants économiquement? Je pense que la MAIF,NOTRE héritage militant va se faire bouffer!! Salutations mutualistes (pendant que c’est encore possible…)

    Mareau Jean-Claude / 15 juillet 2020 - 15h04

    • Avatar

      Bonjour Claude, tous les avis sont publiés. L’objet de ce blog est de laisser nos sociétaires s’exprimer et de pouvoir échanger afin d’expliquer le chemin pris par notre MAIF qui ne perd pas son âme je vous l’assure. Toutes les entreprises n’ont heureusement pas comme objet la recherche à tout crin du profit… Nous n’aurons pas vocation à accueillir les entreprises qui ne partagent pas nos valeurs et notre raison d’être. Nous pourrons être l’assureur d’autres entreprises engagées pour le mieux commun afin de sécuriser leurs activités. Mes salutations toujours et plus que jamais mutualistes et engagées. Laurent, Militant MAIF.

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 09h50

  • Si cet article concourait au classement du plus jargonnant, nul doute qu’il obtiendrait la palme. Félicitation à la MAIF qui devient enfin une assurance comme les autres. En espérant qu’elle le demeure. A quand le changement de sigle ? Mutuelle d’Assurance des Instituteurs de France, bon Dieu, que c’est devenu ringard !

    Marco / 15 juillet 2020 - 15h01

    • Avatar

      Bonjour Marco,
      Merci pour vos félicitations ! Je respecte votre avis mais ne suis pas totalement d’accord avec vous : les propos tenus dans l’article visent à expliquer concrètement ce que la nouvelle ouverture de la MAIF signifie et ce que ces 3 nouvelles résolutions définissent comme changements majeurs pour notre mutuelle : la transformation en société à mission, la fusion de FILIA MAIF dans MAIF et l’ouverture du champ statutaire d’adhésion aux entreprises. Des changements qui impactent notre mutuelle et qui la distinguent encore plus des autres structures assurantielles. Quant à l’acronyme MAIF, je crains de vous décevoir : son changement n’est pas à l’ordre du jour, mais je transmets votre idée !
      Avec mes sentiments mutualistes

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h14

  • bonjour,
    je ne suis pas contre les PME et TPE, mais je crains, que leurs attentes et leurs besoins soient loin de celles d’un particulier ou d’une association à but non lucratif.
    Elle sont aussi beaucoup plus à risque sans pour autant apporter plus de cotisations, donc d’un impact, à mon avis, plus négatif que positif sur l’équilibre d’une mutuelle.
    Je serais donc vigilante à ce que nos droits soient préservés et nos cotisations non impactées par cette entrée sans quoi, je me tournerai vers une autre structure .
    j’aurais aimé une consultation des sociétaires claire sur ce sujet .
    Cordialement et Mutuellement votre.

    maryse / 15 juillet 2020 - 14h57

    • Avatar

      Bonjour Maryse, la MAIF avait déjà engagé cette ouverture en assurant certaines start up avec un statut d’entreprise commerciale. Nous avions accepté de les assurer car leur activité était en cohérence avec les valeurs de la mutuelle. Pour nous, ce n’est pas le statut « lucratif » qui est déterminant mais son activité et son engagement sociétal et environnemental. Par ailleurs, s’adresser à ce type d’entreprise nous semble être une condition pour augmenter notre impact. Autrement, il n’y aura aucun impact sur nos cotisations avec l’arrivée de ces entreprises car il n’ y a aucun lien entre les portefeuilles PM (personne morale) et PP (personne physique). Cette ouverture a été votée majoritairement par les élus de sociétaires que vous avez vous-même élus sur votre territoire et qui ont travaillé sur le sujet depuis déjà plusieurs mois. Espérant vous avoir rassuré, les militants restent à votre écoute dans votre délégation. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 16h19

    • Je suis bien de votre avis, quoique sociétaire depuis plus de 50 ans, je n’hésiterai pas à aller à l’assureur le mieux disant, la MAIF étant entrain de vendre son âme à l’encan et à la bonne pensée, en même temps.

      Marco / 15 juillet 2020 - 15h13

  • Je crains fort que la MAIF perde son identité. Fondée par des instituteurs, cette mutuelle s’adressait au départ à eux seuls et c’était sa force. En général les sociétaires étaient des gens responsables et animés d’un esprit mutualiste indéniable. Ensuite on a ouvert cette mutuelle à la famille des adhérents, ce qui était déjà une ouverture qui pouvait être contestable. Maintenant vos ouvrez cette mutuelle à tout le monde et aussi aux entreprises. Je ne pense pas que les fondateurs seraient de cet avis. Pourquoi ne pas avoir consulté tous les adhérents avant de prendre cette mesure ?

    Alinalo / 15 juillet 2020 - 14h51

    • Avatar

      Bonjour Alinalo, merci de votre réponse… J’ai pu mesurer en tant qu’instituteur (professeur des écoles désormais) que les valeurs n’étaient pas l’apanage d’un champ professionnel et c’est heureux. De nombreux citoyens se reconnaissent désormais dans ce projet politique qui met l’intérêt général au centre sans amoindrir l’intérêt particulier d’être bien assuré mutuellement contre les aléas de la vie. En tant qu’élu des sociétaires, nous avons eu à cœur lors du vote en Assemblée générale extraordinaire de rester fidèle aux principes des fondateurs. Cette démarche n’est pas une rupture, mais le prolongement, la réaffirmation et l’approfondissement de notre engagement. Mes salutations mutualistes. Laurent, Militant MAIF

      Laurent, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 09h49

  • La Fusion filia et MAIF était nécessaire par souci d’équité. J’ai été délégué Maif de 1997 à 2006 et nombre de sociétaires ou enfants de sociétaires ne comprenaient pas la différence… accompagnée d’une ségrégation tarifaire. L’ESS demande une égalité de traitement pour tous. Bravo, il était temps

    Raynaud Alain / 15 juillet 2020 - 14h25

    • Avatar

      Bonjour Alain ! Je crois deviner que tu as effectué cette période de militantisme du côté de notre beau Périgord !!! Merci pour ton message. Il est empli de bon sens. Bien à toi. Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 12h13

  • Ôtez-moi d’un doute : ce n’est pas la MAIF la mutuelle dont il a été question dans l »émission Les pieds sur terre du 6 juillet ?

    RIT / 15 juillet 2020 - 14h17

    • Avatar

      Bonjour RIT, je vous remercie pour votre message. J’ai également écouté avec attention le reportage de cette émission radiophonique. En tant que militant et élu de la MAIF, j’ai eu de nombreuses occasions d’échanger avec les collaborateurs de la MAIF que ce soit en délégation ou en centre d’appel. La dimension humaine du « bien être » est très présente. Les « contrats commissionnés » n’existent pas. Les objectifs sont nationaux et reposent avant tout sur des critères qualitatifs (écoute du sociétaire -> réponse à ses besoins -> propositions). Il n’y a pas une « force » de vente. Bien évidemment, des dysfonctionnements peuvent apparaître ; ils sont régulés et servent de point de repères à ne pas atteindre. Bien à vous, Nicolas – militant MAIF

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 12h11

  • Bonjour,
    Entièrement solidaire de vos engagements pour une société plus équitable, la contribution à la transition écologique et au développement d’entreprises engagées dans ce sens.
    Pas de commentaires particuliers pour l’instant.

    Instit83 / 15 juillet 2020 - 14h17

    • Avatar

      Bonjour, un immense merci pour vos encouragements. MAIF devenant société à mission, c’est aussi synonyme de notre raison d’être qui réside dans » l’attention portée à l’autre et au monde. » Chaque sociétaire contribue ainsi à l’édification d’une société plus engagée et plus juste. Ainsi, par exemple, proposer à un sociétaire de faire réparer son appareil électroménager tombé en panne plutôt que de le remplacer, est aussi un moyen concret de lutter pour la protection de l’environnement. Plus que jamais la MAIF est au cœur de nos préoccupations à tous et évolue dans le sens du bien commun. Salutations mutualistes, Marie Filmont, militante.

      Marie, mandataire du CA MAIF / 21 juillet 2020 - 10h54

  • 1- oui à l’intégration des filia maif.
    2- Intégration des entreprises .
    Que chercheront ces dernières?

    KONINCK / 15 juillet 2020 - 14h10

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre message. Il me permet en tant que militant – élu d’apporter des précisions. La MAIF s’est construite sur un socle de valeurs décliné autour de notre Raison d’être. Au cours de toutes les étapes d’évolution de la MAIF, était et est recherché un MIEUX COMMUN. Il s’agit désormais pour notre mutuelle d’accompagner les entreprises proches de nos ambitions sociales et environnementales. Cette conjugaison des volontés renforcera les impacts concrets de nos actions. Il est fort à parier que les entreprises viendront d’abord pour la proximité de nos idéaux. Bien à vous, Nicolas – Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 14h25

  • Je ne fais aucune confiance a ces nouveaux regimes tous le monde peut etre societaire maif oui mais les anciens societaires depuis des annees que vont ils retrouver de benefique pour leurs adhesion et le suivi ?

    Gaston / 15 juillet 2020 - 14h07

    • Avatar

      Bonjour Gaston,
      Il ne s’agit en aucun cas d’un nouveau régime mais d’une évolution, d’une ouverture pour notre mutuelle : la MAIF reste et restera fidèle à ses valeurs fondatrices : solidarité, équité, respect de la personne avec ses sociétaires – anciens et nouveaux – qui les partagent et les revendiquent. Le suivi de votre adhésion s’en trouvera inchangé et la qualité des garanties contractuelles également. Le bénéfice ? Une fierté accrue de part un positionnement encore innovant et toujours éthique de la MAIF dans la société. Avec mes sentiments mutualistes.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h13

  • Je ne suis pas très sûre d’avoir bien compris le changement qui va être entrepris. J’espère que cela ne changera ni l’esprit MAIF ni les prises en charge de sinistres, et que les cotisations ne grimperont pas en flèche.
    J. GONIN MEYNARD le 15/7/2020

    GONIN MEYNARD / 15 juillet 2020 - 14h06

    • Avatar

      Bonjour, soyez pleinement rassuré sur la place de chaque sociétaire au sein de notre mutuelle. Sachez qu’avant cette ouverture des statuts, la gestion des dossiers, que ce soit un sociétaire MAIF ou Filia, était la même. Elle le sera donc encore demain. Notre priorité reste la satisfaction des sociétaires. Pour information, la MAIF, depuis 16 ans , reçoit le 1er prix de la relation client dans le domaine de l’assurance. Sentiments mutualistes. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 15h58

  • Ce sont des décisions qui vont dans le bon sens et dont je ne peux que me réjouir.

    Villefranque / 15 juillet 2020 - 14h04

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie d’avoir exprimé votre satisfaction quant-à l’évolution de la Maif. N’hésitez pas, si vous en avez la possibilité, à échanger avec les élus et militants de notre mutuelle en délégation. Bien à vous, Nicolas – Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 16h44

  • Historiquement, je croyais que c’était pour des raisons légales que nous avions créé FILIA comme « société distincte » de la coopérative MAIF : est-ce exact ? Aujourd’hui, vous proposez la fusion FILIA et MAIF ce que j’approuve mais quel texte vous fait décider à cette fusion ? Un texte européen ? Un texte français ? L’évolution de la société ? C’est intéressant de voir les « clients » FILIA devenir des « coopérateurs » MAIF à moins que ce ne soit le contraire : les « coopérateurs » MAIF deviennent des « clients » MAIF en fusionnant avec FILIA. En tous cas, cette évolution me paraît bonne. Vous voulez élargir le champ aux TPE, pourquoi pas aux petites copropriétés ? (je suis syndic non professionnel de mon immeuble, adhérent à l’ARC, via l’association locale ARCNA (association des responsables de copropriétés Nantes Atlantique) ?

    RBMalherbe / 15 juillet 2020 - 13h58

    • Avatar

      Bonjour,
      Je vous remercie pour l’approbation que vous exprimez suite à l’ouverture des statuts de notre Mutuelle votée par l’assemblée générale du 11 juillet 2020. Vous avez en partie raison. FILIA MAIF a été créée en 1988 pour accueillir les enfants de nos sociétaires qui ne pouvaient être statutairement MAIF mais qui partageait l’éthique, les valeurs de la MAIF. Il n’y a pas de texte nous obligeant à le faire, mais une volonté forte et inscrite dans notre raison d’être de gommes les différences basées sur les origines socio-professionnelles par exemple au moment de l’adhésion. Notre Mutuelle continue d’assurer des sociétaires – des clients comme vous dites – et s’élargira dès le 1er janvier 2021 aux petites TPE et PME. La MAIF n’a à ce jour pas l’intention d’élargir aux petites copropriétés. Bien mutuellement, Sylvie Mandataire du CA MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 17h27

  • En général je me méfie de tout changement …. c’est rarement bénéfique, l’expérience d’un vieux bonhomme de 80 ans le démontre ( a l’époque il y avait «  »la CAMIF «  » que nous aimions beaucoup et puis un jour une équipe de «  »jeunes » est arrivée qui a voulu tout changer ….faire de la camif une sorte de « Redoute » faire des profits « grandir  » …et bien sur tout c’est effondré !!
    Je redoute que la Maif perde sa raison d’être et suive le même chemin ! ( mais si les « jeunes  » veulent faire comme le crapaud se gonfler pour devenir aussi grosse que le boeuf …pourquoi pas ! mais attendez un peu les vieux vont disparaître dans peu de temps ….vous pourrez « exploser  » à volonté ☻

    BGJG / 15 juillet 2020 - 13h50

    • Avatar

      Bonjour et merci pour votre message. Vous me permettrez cependant de n’être d’accord avec vous sur aucun des points que vous évoquez. Je suis militant parce que je suis optimiste. et je demeure optimiste parce que l’ensemble des sociétaires que je rencontre et connaît me porte à l’être ! Notre société actuelle n’est pas la société d’il y a quarante ans. Il y a des forces de conviction, d’engagement et de sincérité bien au-delà du monde de l’éducation nationale et nous nous devons d’aller vers ces énergies là. Cela est tout sauf vouloir se faire aussi grosse que le bœuf. Respectueusement. Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h23

  • Militant de la MAIFau cours de quelques années, je ne peux que me réjouir de ces orientations. Elles sont ambitieuses et réalistes. Merci à ces collègues qui donnent de leur temps et de leur énergie pour faire vivre notre mutuelle de cette façon. Armel Monnier

    Armel Monnier / 15 juillet 2020 - 13h50

    • Avatar

      Bonjour Armel. Et bien c’est un échange de merci ! Merci car il est toujours bon d’avoir ce genre d’encouragements pour remplir cette tâche prenante mais enthousiasmante de militant. Bien à toi. Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h22

  • Je suis d’accord pour faire partager nos convictions à d’autres entrant dans notre communauté mais il faudra le faire attentivement et progressivement en s’assurant que la communauté MAIF, en s’agrandissant, garde toute son âme de sociétaires responsables.
    Je ne doute pas que les responsables et les sociétaires sauront rester vigilants,
    Personnellement, sociétaire depuis 1958, je n’ai jamais ressenti jusqu’à aujourd’hui, un quelconque changement dans le comportement de notre communauté.
    Je serais très triste de constater un quelconque changement d’état d’esprit dans les années à venir !

    Paule ITIER / 15 juillet 2020 - 13h49

    • Avatar

      Bonjour Paule et un sincère merci pour votre message. Ce qui me semble émerger de vos lignes est la notion de vigilance. Elle m’est chère également. J’ai confiance en la sincérité de notre communauté mutualiste tout comme j’ai confiance en nos futurs sociétaires. Je ne peux pas imaginer qu’ils viendront vers nous alors que nos valeurs ne sont pas les leurs. Il y aura, probablement à la marge, des « erreurs d’aiguillage » mais l’ensemble des personnes qui voudront être sociétaires MAIF le deviendront par adhésion sincère au modèle proposé. Je constate tous les jours dans mes fonctions de militant que cet état d’esprit (qui est le vôtre sans aucun doute) est partagé. Au final, je crois que la vigilance sera nécessaire oui, mais il faudra être vigilants à ce que nous, les anciens !, continuions d’être vertueux et donc à préserver le modèle pour attirer en confiance ceux qui ne nous connaissent pas encore. Bien à vous. Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h21

  • je suis fière d’être MAIF ! depuis toujours avons eu d’excellents rapports avec notre mutuelle d’assurances. Cordialement. nelly darré à CALAIS

    nellya / 15 juillet 2020 - 13h45

    • Avatar

      Bonjour, nous vous remercions pour votre témoignage. Sachez que les salariés et les militants sont également fiers de ce beau projet et s’engagent à satisfaire l’ensemble des sociétaires. Bien à vous. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 12h08

  • Sure le point 3, je reste dubitatif : pourquoi pas , mais c’est quand même une partie de notre  » âme  » ( il vaudrait mieux dire  » esprit « , valeurs  » … ) qui s’en va !.

    Philippe FOURNIER / 15 juillet 2020 - 13h43

    • Avatar

      Bonjour, soyez rassuré, nous n’allons pas perdre notre âme bien au contraire notre raison d’être agira comme un filtre qui attirera des publics qui partageront nos valeurs et notre vision pour l’avenir et en dissuadera d’autres. En devenant une société à missions, la MAIF s’engage à agir positivement sur la société et souhaite également accompagner les entreprises qui feraient ce choix en partageant la même éthique. Sentiments mutualistes. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 12h07

  • J’aime mon métier d’enseignant.semer …..

    Maisonnave / 15 juillet 2020 - 13h37

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre message emprunt de métaphore. Effectivement la MAIF s’est construite sur un terreau de valeurs germant aujourd’hui avec une raison d’être. Permettez-moi de compléter par une citation de Victor Hugo : « Les maîtres d’école sont des jardiniers en intelligences ». Bien à vous, Nicolas – militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 12h02

  • bonjour
    j aimerais avoir un devis mutuelle concernant mon épouse nicole nogues 70 ans et moi même nogues jean paul 73 ans

    cordialement

    nogues jean paul / 15 juillet 2020 - 13h29

    • Avatar

      Bonjour, merci pour votre commentaire ! Nous prenons contact avec vous en privé afin d’échanger sur votre demande de mutuelle santé.

      Aude animatrice du blog / 16 juillet 2020 - 16h10

  • Comment peut-on connaître les arguments des gens d’avis contraire aux décisions prises?

    Mauret Michèle / 15 juillet 2020 - 13h25

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre interrogation. Les résolutions votées sont le fruit d’un long processus. Chaque proposition fait l’objet d’échanges au sein des assemblées d’élus des sociétaires. Ces dernières se réunissent plusieurs fois par an. Les différents avis et débats nourrissent les réflexions de chacun avant les assemblées générales et le vote des résolutions. N’hésitez pas, si vous en avez la possibilité, à en discuter avec les élus et militants de votre délégation. Bien à vous, Nicolas – militant MAIF

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h30

    • Il faut demander à nos représentant élus démocratiquement ce qu’on pense. Les sociétaires votent ils ne peuvent pas être contre. La preuve non?

      Alain Fourré / 15 juillet 2020 - 14h02

    • Avatar

      Bonjour Alain, je vous remercie pour votre message qui me permet de vous apporter des éléments de réponse liés à ma fonction d’élu (et de militant). La gouvernance de la MAIF repose sur un socle démocratique. Les élus échanges régulièrement lors de rencontres régionales avec les représentants du CA (eux-mêmes élus). Les débats sont ouverts et larges. Les réflexions des uns amendent les idées des autres. Les Militants sont présents en délégation et ont souvent l’occasion d’échanger avec les sociétaires sur les évolutions de la MAIF et de nourrir les échanges des assemblées. C’est donc sous la forme du débat et du consensus qu’avance notre MAIF en empruntant désormais le chemin de notre raison d’être. Bien à vous, Nicolas – militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 14h23

  • Fiere d’ appartenir à la famille mutualiste de la MAIF!

    FEREZ / 15 juillet 2020 - 13h14

  • Question : est-ce que les copropriétés d’immeubles entreront dans le champ 3 « ouverture du champ statutaire aux entreprises et collectivités » ?

    jlgem / 15 juillet 2020 - 13h14

  • J’ approuve le fait que Filia Maîf devienne Maîf, par contre je crains un peu l’introduction des entreprises. Nous sommes une mutuelle avec des valeurs mutualistes, et toutes ces introductions ne risquent-t-elles pas d’amener une certaine dérive?

    Cassin Jacqueline / 15 juillet 2020 - 13h13

    • Avatar

      Bonjour Jacqueline, je vous remercie pour votre message. Votre interrogation liée à l’introduction des entreprises a été partagée lors de nombreux échanges au sein des assemblées d’élus des sociétaires. L’ouverture aux entreprises sera progressive et accompagnée. Elle reposera sur notre raison d’être. Nos valeurs sont largement connues et reconnues et agiront comme un aimant sur le fer d’entreprises proches de notre ambition d’un mieux commun. Il va sans dire que pragmatisme et analyse approfondie seront de rigueur avant toute souscription. Bien à vous, Nicolas – militant MAIF

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h29

  • Voilà encore une fois la MAIF que j’aime depuis 45 ans

    YL / 15 juillet 2020 - 13h11

    • Je suis fier d’être à la Maif depuis l’âge de 19 ans et j’en ai 64…
      Une seule chose me gêne un peu, c’est l’accès à la délégation départementale un peu compliqué, un peu comme à tous les services publiques en général…

      Jpc / 15 juillet 2020 - 13h46

    • Avatar

      Bonjour Jpc. Merci pour votre témoignage, ce type de retour est intéressant. Je vous contacte par message privé afin que vous m’en disiez plus sur votre localisation.

      Aude animatrice du blog / 15 juillet 2020 - 15h38

  • Bravo et encouragements !
    Sociétairement votre.

    Michel AMBOLET / 15 juillet 2020 - 13h11

  • ADIEU LA MAIF VIVE LA MAAF !

    MARIBREIZH / 15 juillet 2020 - 12h51

    • Avatar

      Bonjour. J’avoue ne pas comprendre totalement votre message. Voulez-vous dire que la MAIF n’existera plus ? Que vous voulez quitter la MAIF ? Je me permets alors deux remarques. La MAIF a une histoire trop importante, trop forte et a prouvé tant d’années la pertinence de son modèle qu’il n’y a aucune crainte à avoir quant à sa viabilité dans le futur. Si vous évoquez un départ, je ne peux que le déplorer, je crois en effet que le défi que nous nous lançons est enthousiasmant et qu’il ne faut pas en avoir peur. Si votre message avait un autre sens, je suis prêt à en discuter encore avec vous. Respectueusement. Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h18

  • La MAIF devient une Assurance de plus en plus chère et le fait de s’ouvrir encore vers l’extérieur ne va pas arranger les choses!

    Lomonin / 15 juillet 2020 - 12h48

    • Avatar

      Bonjour, la MAIF a toujours eu à cœur de calculer les cotisations de ses sociétaires au plus juste par rapport à la sinistralité individuelle et collective. L’augmentation des catastrophes naturelles que nous déplorons tous, le coût de la main d’oeuvre ou le coût des pièces détachées par exemple expliquent les hausses que nous avons pu connaître. Pour rappel, notre mutuelle n’a pas de but lucratif comme certaines compagnies d’assurance et nous n’avons jamais souhaité aller vers le low cost où au moindre pépin les garanties ne sont pas acquises. Notre volonté a toujours été de couvrir au mieux nos sociétaires en fonction de leurs souhaits et de leurs besoins.
      L’ouverture des statuts n’impactera pas nos cotisations, le calcul de celles-ci restera inchangé. Les critères tarifaires restent les mêmes et sont calculés sur la base des risques assurés (zones géographiques plus exposés, professions exercées, type de véhicules ou d’habitations…). Par cette ouverture, nous allons passé d’un assurance mutualiste statutaire qui pouvait être clivante à une mutuelle communautaire où chaque individu qui se reconnaîtra dans notre raison d’être pourra adhérer fièrement à nos valeurs. J’espère avoir répondu à votre interrogation. Bien à vous. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 12h06

  • Bonjour,
    Cet état d’esprit vers l’autre est beau, à la fois fort de sa solidarité et fragile du détournement toujours possible de celle-ci. D’où la nécessité de garde fous auxquels vous tenez, conformément à notre ADN, car c’est un gage de pérennité.
    Salutations mutualistes

    Delaunois / 15 juillet 2020 - 12h44

    • Avatar

      Bonjour et merci de nous encourager dans cette voie. La MAIF a toujours été précurseur et visionnaire, cherchant toujours à anticiper les évolutions de demain pour être en mesure de répondre aux nouvelles attentes fortes de ses sociétaires. C’est donc un projet ambitieux et fédérateur qui nous uni, nous la communauté MAIF, à s’engager pour demain et à s’ouvrir aux autres et au monde. Notre raison d’être que nous allons fièrement mettre en avant agira comme un filtre qui attirera des publics qui se retrouveront dans cette vision et à l’inverse en dissuadera d’autres qui ne partageront pas nos valeurs. D’autre part, bien que nous continuerons à placer en nos sociétaires une confiance a priori, pour ceux qui feraient preuve d’un comportement non mutualiste, il existe des procédures en fonction des faits constatés qui peuvent aller jusqu’à la radiation. Notre modèle doit être préserver et nous faisons le pari qu’il attirera un public qui partage nos fondements historiques d’humanité et de solidarité. Bien à vous. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 12h04

  • C’est une bonne initiative, mais elle va impliquer une sérieuse révision de la couverture juridique, dont la gestion actuelle est particulièrement obscure, notamment pour le remboursement des frais.

    PAKAD / 15 juillet 2020 - 12h41

    • Avatar

      Bonjour, souhaitez-vous nous en dire plus sur la couverture juridique ? Nous sommes à votre écoute si vous avez besoin d’échanger en privé sur une situation en particulier. Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 16 juillet 2020 - 16h07

  • « nos sociétaires auront le droit de vote pour élire leurs représentants à l’assemblée générale et ainsi participer à la vie démocratique de notre mutuelle ». Voici un bel exemple de démocratie. Bravo. L’AG décide et après, seulement après, on parle démocratie, on informe les « sociétaires » qu’une page de notre histoire s’est écrite. On est effectivement dans un nouveau monde. Beurk!

    Alain Fourré / 15 juillet 2020 - 12h39

    • Avatar

      Bonjour Alain, je vous remercie pour votre message qui me permet d’apporter des précisions que nous, élus des sociétaires, n’avons peut-être pas assez explicitées. Les propositions ne sont pas présentées et soumises au vote le même jour en AG. Elles sont présentées et discutées au fil des mois, voire des années. Les élus portent leurs inquiétudes et leurs interrogations afin de nourrir le débat. Il ne s’agit pas d’ancien ou de nouveau monde, il s’agit juste de la conjugaison de différents points de vue sanctionnés par un choix et un vote. La majorité absolue n’est pas de rigueur, c’est effectivement la démocratie. Bien à vous, Nicolas – militant MAIF

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h28

  • Bravo à la Maif pour ces décisions prises en AGE. L’avenir est prometteur !

    Robert Biollet / 15 juillet 2020 - 12h34

    • Avatar

      Bonjour et merci pour votre message d’encouragement nous invitant à être ambitieux tout en préservant notre vision humaniste. Sentiments mutualistes. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h19

  • Je suis adhérent MAIF depuis l’Ecole Normale. Je félicite ma Mutuelle et tous ses dirigeants successifs pour leur choix et leur gestion.
    J’approuve pleinement les orientations prises.
    L’esprit demeure….

    jean-pierre MARMONTELLI / 15 juillet 2020 - 12h33

    • Avatar

      Bonjour et simplement merci à vous. Il est parfois de courts messages qui, par la force de leur naturel évident, donnent plus d’énergie que certains longs discours ! Bien à vous. Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 16h27

  • Je me pose une question combien de sociétaires ont acheter un véhicule hybride ou totalement électrique. Surtout que généralement le second véhicule n’est pas récent voir le troisième dans la même famille. La MAIF va t elle prendre une initiative au niveau assurance pour favoriser le changement ? Bravo d’intégrer filia surtout pour les proches , Attention aux brebis galeuses. Bien à tous qui ont gardé l’esprit mutualiste dans une société devenue individualiste.

    Loison / 15 juillet 2020 - 12h29

    • Avatar

      Bonjour Michel, pour répondre à vos interrogations nous avons assuré 16 300 véhicules en 2019 sur ce périmètre : environ 4 300 électriques et 12 000 hybrides achetés par des particuliers.

      Nous favorisons l’équipement de nos sociétaires en véhicules propres via le pack Auto responsable mais la cotisation d’assurance est juste techniquement. Elle prend en considération le risque dans son ensemble. Bien à vous. Josépha

      Josépha animatrice du blog / 21 juillet 2020 - 13h50

  • Ce n’est pas une ouverture sur un monde ouvert, mais un tsunami, gros temps sur les valeurs premières de notre  » mutuelle ».
    Sociétaires est-il devenu un gros mot?

    Fanch / 15 juillet 2020 - 12h15

    • Avatar

      Bonjour Fanch, je vous rassure, le mot Sociétaire est et sera encore d’actualité à la MAIF. Notre mutuelle a d’ailleurs choisi ce vocable car il a une signification forte au sein de notre structure; les résolutions récemment votées à l’Assemblée Générale reposent sur une longue réflexion mer calme, mettant encore plus l’accent sur nos valeurs premières: solidarité, écoute, équité. Mutuellement vôtre, Sylvie, Mandataire du CA à la MAIF

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 14h20

  • Bonjour,
    Je serai intéressée de faire adhérer, provisoirement ma fille, 33 ans, en difficulté actuellement.
    Pouvez-vous me dire si cela vous est possible.
    Amicalement.
    Janine Delbecque

    Janine Delbecque / 15 juillet 2020 - 12h10

    • Avatar

      Bonjour et merci pour votre commentaire. Je prends tout de suite contact avec vous en privé afin d’évoquer la situation de votre fille.

      Aude animatrice du blog / 15 juillet 2020 - 14h36

  • Bonjour : pas d’ouverture aux sociétés en vue ? Pour des contrats d’assurance habitation, sur des logements détenus par des sociétaires. Pour l’instant c’est non, obligé d’aller voir ailleurs alors qu’on aimerait regrouper les contrats.
    Cdlt

    didierg. / 15 juillet 2020 - 12h08

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre question. L’ouverture aux entreprises se fera progressivement et dès le début de l’année 2021. Elle reposera sur les valeurs de la Maif et sur la raison d’être votée au cours des dernières assemblées générales. Pragmatisme et outils spécifiques seront construits prochainement afin de permettre une réponse adaptée aux besoins. Bien à vous, Nicolas – militant MAIF

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h24

  • Il ne reste plus qu’ã changer l’acronyme, MAIF n’est plus valable. ..

    Henkel / 15 juillet 2020 - 12h08

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre message. La MAIF a su par ses projets, sa singularité et surtout ses VALEURS s’inscrire comme une référence. Son acronyme, notre Mutuelle d’Assurance des Institeurs de France (autrefois MAAIF) a montré depuis sa création qu’elle savait s’adapter, en proposant ses services à tous notamment grâce à Filia-MAIF. Pourtant, elle n’a jamais renié son Histoire Mutualiste tout en proposant des services répondant aux besoins des métiers liés à l’enseignement. Demain, une « attention sincère » sera porté à tous et s’inspirera d’un héritage que porte l’acronyme. Alors oui, MAIF était, est et sera toujours d’actualité… Mutuellement vôtre, Nicolas – militant MAIF.

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h27

  • La fusion de FILIA dans MAIF est une excellente idée, cela fortifie l’idée de communauté égalitaire

    Bondarenko / 15 juillet 2020 - 12h08

    • Avatar

      Bonjour. Que dire d’autre ? Vous résumez parfaitement l’état d’esprit de cette volonté de fusion. L’égalité est un leit-motiv de notre mutuelle. Il fallait le prouver encore plus lisiblement, c’est fait ! Bien à vous, Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 16h21

  • Je pense l’AG a eu raison de faire en sorte que la Maif s’ouvre à un plus grand public, y compris les professionnels. Par contre, il va falloir une information bien précise lors de l’adhésion à notre mutuelle qui garde (comme il y est précisé et je l’espère) certaines valeurs. Un parrainage aurait été de bon aloi ?

    Jacques Daunay / 15 juillet 2020 - 12h04

    • Avatar

      Bonjour Jacques, je vous remercie pour vos mots. Les décisions de l’AG sont le fruit d’un long processus de réflexion et de consultation. A chaque instant la MAIF, son héritage et son Histoire étaient au cœur des débats. Votre interrogation est tout a fait juste et à d’ailleurs fait l’objet d’échanges entre les élus. En devenant Société à mission, la MAIF prend des engagements clairs, voire clivants, qui éloigneront tous ceux qui ne partagent pas notre vision, et donc nos valeurs. La confiance est à la MAIF le socle de l’adhésion. Cette dernière peut toutefois être altérée en cas d’attitude non mutualiste. A nouveau merci pour votre message, Nicolas – militant MAIF

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h26

  • Merci pour votre travail pour nous J’ai beaucoup apprécié l’article donnant la parole à Gilles Boeuf, je l’ai fait passé à de nombreux amis qui m’ont remercie Rien de très nouveau mais dit très clairement et donc facile à comprendre

    Florette / 15 juillet 2020 - 11h58

    • Avatar

      Merci beaucoup pour vos encouragements qui nous touchent. Ravie que la conférence de Gilles Boeuf vous ait plu ! Au plaisir de vous lire sur ce blog.

      Aude animatrice du blog / 16 juillet 2020 - 12h20

  • J’adhère à ce changement de statut. Permettre à plus de personnes de pouvoir bénéficier des services MAIF.
    Profil toujours professionnel

    suzanne / 15 juillet 2020 - 11h52

    • Avatar

      Bonjour et merci de partager notre vision humaniste, démocratique et non clivante statutairement. La MAIF s’attachera comme auparavant d’adopter une attention sincère aux sociétaires et de faire preuve de professionnalisme, d’écoute et de bienveillance. Bien à vous. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h18

  • De très beaux projets,notamment la filia MAIF avec tous les droits ( et les devoirs) de tous les sociétaires !idem pour les entreprises qui respectent cette vision humaniste, bravo !!

    Deshaulle / 15 juillet 2020 - 11h49

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre message. Votre expression « beaux projets » est très appropriée. En la conjuguant à « une vision humaniste », vous percevez avec justesse les ambitions de notre raison d’être et nos engagements sociaux et environnementaux. La MAIF préserve ainsi son Histoire tout en s’inscrivant dans l’Avenir. Bien à vous, Nicolas – militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h25

    • Bravo à la Maif pour ces décisions prises en AGE. L’avenir est prometteur !

      Robert Biollet / 15 juillet 2020 - 12h34

  • Ça devait arriver! Fini les profs ou les instits. La Camif a déjà disparu. Seuls un « idéal » et « une raison d’être » remplaceront l’engagement militant qui existait, certes de moins en moins, dans les cours d’écoles. Mutuelle d’Assurance des Instituteurs de France…….c’était le bon temps. Nostalgique, ringard ou « éthique réaliste économique ». Chacun choisira. La suite en tout cas est tracée….

    Alain Fourré / 15 juillet 2020 - 11h48

    • Avatar

      Bonjour Alain. Permettez-moi d’avoir un point de vue différent du vôtre. L’engagement militant existe toujours (à titre personnel, je le vis au quotidien depuis 4 ans et n’ai nullement l’intention de m’arrêter pour l’instant !) et c’est probablement la meilleure chose qui pouvait arriver au militantisme : se réinventer, ne plus penser uniquement Education Nationale (et je suis enseignant du primaire, j’emploie même la plupart du temps le mot « instit » pour parler de mon métier), aller à la rencontre de toutes ces personnes qui partagent nos vues, nos valeurs, qui apporteront la richesse de leur environnement … Non décidemment, je ne suis pas d’accord non plus sur la suite tracée : elle ne l’est pas, nous devons l’imaginer ensemble. Il n’y a pas de ringardise dans la nostalgie, il n’y a pas non plus de crainte à avoir parce que nous nous ouvrons encore plus. J’ai confiance dans la capacité que nos nouveaux sociétaires auront à prendre leur place légitime dans notre mutuelle comme j’ai confiance dans notre capacité à les accueillir et en leur montrant ce qui a fait notre histoire et notre force. Bien à vous, Franck militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 15h50

  • Est-ce que cela implique que n’importe quelle personne pourra prétendre à être sociétaire MAIF à partir de janvier 2021 où il s’agit simplement que les filia deviennent sociétaires à part entière?

    Malet / 15 juillet 2020 - 11h41

    • Avatar

      Bonjour, oui cela implique que quiconque le souhaite pourra devenir sociétaire MAIF ! Ce seront les affinités avec nos valeurs et la volonté d’être sociétaire d’une mutuelle responsable, solidaire et humaine telle que la nôtre, qui motiveront tout un chacun à nous rejoindre. Bien à vous, Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 15h47

  • Le début de cette phrase intrigue:
    Dans l’immédiat, cela n’aura aucun effet sur les cotisations…
    Comme vous êtes dans le descriptif de l’avenir, autant aller plus loin pour nous dire ce que sera précisément le futur…

    François / 15 juillet 2020 - 11h37

    • Avatar

      Bonjour, cette phrase indique que les cotisations des sociétaires Filia resteront inchangés. Elles n’évolueront pas à la baisse. Les critères tarifaires restent les mêmes et sont calculés sur la base des risques assurés (zones géographiques plus exposés, professions exercées, type de véhicules ou d’habitations…). Ils peuvent donc générer des cotisations différentes d’un sociétaire à l’autre. Nos cotisations continueront d’évoluer, comme auparavant, en fonction de la sinistralité individuelle (accident responsable) et collective ( catastrophes naturelles, coût des pièces détachées…). J’espère vous avoir éclairer et rassurer sur cette intégration qui n’engagera pas de hausse de cotisations spécifiques à cette ouverture des statuts. Bien à vous. Rudy , militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 16 juillet 2020 - 10h17

    • Bonjour, si vous parlez de justice et d ouverture, pourquoi maintenez vous cette différence de tarif injuste entre sociétaires maif et sociétaires filia ?

      Mimi / 15 juillet 2020 - 12h04

    • Avatar

      Bonjour. Permettez moi de ne pas être en accord avec vous sur le terme « injuste ». La création de Filia en 1988 avait permis d’accueillir les enfants de sociétaires et tous ceux qui ne pouvaient pas être statutairement MAIF mais qui partageaient l’éthique, les valeurs, déjà la raison d’être. ce n’était d’évidence pas pour créer une injustice ! Maintenant une autre et belle étape est franchie : chacun sera sociétaire MAIF, quelle que soit sa profession. Concernant les tarifs : ils intègrent déjà aujourd’hui des critères pouvant être différents d’un sociétaire à l’autre. Comme les autres compagnies d’assurance, ils sont calculés sur la base de risques assurés : zones géographiques plus exposées, professions exercées, type de véhicules ou d’habitations, etc… ces critères tarifaires génèrent des cotisations différentes d’un sociétaire à l’autre. Il s’agit d’un principe de saine gestion du risque dans le métier d’assureur. Bien à vous, Franck militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 15h55

  • Bonne initiative qui, espérons le, ne modifiera pas l’idéal mutualiste de l’ensemble des adhérents.
    Les entreprises privées auront-elles, toutes, la même vision de la société que nous?
    C’est un pari à prendre et c’est bien, si ceci nous rend plus fort et plus solidaire.
    Bonne route!

    QUILLERÉ / 15 juillet 2020 - 11h35

    • Avatar

      Bonjour, cette ambition nous incite à persévérer dans cet idéal mutualiste qui nous anime depuis plus de 85 ans. Avec cette ouverture statutaire, notre raison d’être et notre société à mission, nous comptons œuvrer et montrer qu’il est possible d’être un assureur singulier utile à la société. Nous le revendiquerons plus que jamais. Et, ainsi nous faisons le pari que cela éloignera tous ceux qui ne partageront pas notre vision, et donc nos valeurs et nous l’assumerons. Notre raison d’être agira comme un filtre qui attirera des publics et en dissuadera d’autres. Merci pour votre soutien dans ce beau projet. Bien à vous. Rudy, militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 16h34

  • Sociétaire depuis 1964, je me retrouve complètement dans ces évolutions qui s’inscrivent totalement dans la tradition mutualiste qui a toujours été le moteur de mon adhésion.
    Qu’est-ce que c’est l’esprit mutualiste ?
    – Mon fils alors âgé de 10 ans coupe la route à une voiture. Il est percuté et a subi un traumatisme crânien. On le transporte à l’hôpital. Quelques heures plus tard je me présente à l’antenne de Tours pour demander ce qu’il faut faire comme déclaration d’accident. Le délégué constate mon état et m’apaise « allez vous occuper de votre enfant, bien sûr vous êtes assuré, on aura tout le temps de faire les papiers plus tard ! »
    – Quelques années plus tard je fais un coma de plusieurs jours. A l’hôpital après mon réveil j’ai la surprise de voir arrivée une personne que je ne connais pas. C’était une collègue venue prendre de mes nouvelles de la part de la délégation départementale et me proposer de l’aide.
    Et je suis fier de voir que cet esprit est compatible avec la qualité des services et la réussite économique sans lesquelles rien n’est possible.

    Denis Cheminade / 15 juillet 2020 - 11h35

    • Avatar

      Bonjour, vos exemples sont émouvants et représentatifs de l’esprit qui nous anime. Ce « nous » doit être entendu au sens le plus large : sociétaires, militants, élus, administrateurs, salariés… Alors oui c’est une fierté ! Merci pour vos lignes. Bien à vous, Franck, militant MAIF

      Franck, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 15h45

    • Bonjour c’est bien d’entendre que ça fonctionne comme vous le décrivez dans certaines délégations. Moi je ne peux m’empêcher d’être surprise par l’accueil même qui est fait dans d’autres délégations. La MAIF n’est plus ce qu’elle était D’ailleurs il faudra sérieusement penser au changement de nom pour qu’elle devienne une entreprise qui représente ses différents clients.!

      Rosc / 15 juillet 2020 - 12h50

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie pour votre commentaire. Militant élu, j’ai eu la possibilité de visiter de nombreuses délégations et autres sites de la Maif. S’il est vrai que chaque délégation à son identité, il n’en reste pas moins que l’attention sincère est réelle dans chacun des contrats et produits. J’ai également la chance d’exercer le métier de professeur des écoles. Ainsi je peux observer la volonté des acteurs de la Maif de poursuivre les offres et services dédiés aux enseignants. D’ailleurs sa gouvernance s’inscrit toujours dans les principes de ses fondateurs instituteurs : pas d’actionnariat, pas de dividende mais un « esprit mutualiste » ! Alors il apparaît plus que naturelle qu’aujourd’hui notre assurance garde son nom. L’héritage est présent et les choix d’aujourd’hui nous préparent à l’avenir. Bien à vous, Nicolas – Militant Maif

      Nicolas, mandataire du CA MAIF / 17 juillet 2020 - 09h25

  • Je suis ravie de ces dispositions d’ouverture dans des perspecrives de solidarité et de bien-être pour tous…Cependant il faut que la Maif garde toute sa force ,ce qui exigera une organisation des plus rigoureuses …Merci ! Courage à tous!
    ..

    Josette Rosemberck / 15 juillet 2020 - 11h34

    • Avatar

      Bonjour et merci pour vos encouragements à poursuivre notre vision d’adopter une attention sincère à l’autre et au monde. Ce choix d’ouverture de nos statuts et de devenir une des premières sociétés à mission nous obligent , en effet, à faire preuve de rigueur et de transparence dans nos actes quotidiens. Au delà, d’être une contrainte, c’est une formidable opportunité de montrer notre savoir faire déjà reconnu depuis plusieurs décennies. Salariés et militants allons œuvrer dans ce sens avec réjouissance. Bien à vous. Rudy CHEVET, mandataire du CA de la MAIF.

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 14h54

  • Personnellement bravo…en espérant que les cotisations pour tous soient égales. Belles ambitions partagées sur le terrain. Felicitations

    Begrohu / 15 juillet 2020 - 11h23

    • Avatar

      Bonjour et merci de partager nos belles ambitions d’ouverture et de partage sans perdre de vue notre histoire et nos valeurs. Concernant les cotisations, la structure tarifaire restera inchangée pour les assurés en portefeuille et pour les nouveaux sociétaires. Des travaux sont en cours en vue de repenser cette structure à compter de 2023. Celle-ci reposera toujours sur des critères de mutualisation qui nous sont chers. Bien à vous. Rudy, Militant MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 16h32

  • Beaucoup trop pour pas dire grand chose.
    Ça change quoi à la sortie ?
    Bla Bla…..

    Fleurette / 15 juillet 2020 - 11h13

    • Avatar

      Bonjour Fleurette, je comprends que de loin, vous puissiez penser que la MAIF s’adonne à un verbatim sans fonds et sans action concrète. Détrompez-vous, les 3 résolutions votées en Assemblée Générale vont accompagner les changements espérés par notre mutuelle: intégration des sociétaires Filia à MAIF, ouverture des statuts, et le choix de devenir une société à mission avec une raison d’être inédite dans le milieu entrepreneurial et des objectifs clairs et ambitieux en termes de Responsabilité Sociale des Entreprises. Des choix forts pour la MAIF, qui contribueront à fidéliser les sociétaires tels que vous, parce que fiers d’appartenir à une telle mutuelle ! Bien à vous, Sylvie, Mandataire du CA de la MAIF.

      Sylvie, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 14h17

  • Ces trois orientations dans la ligne d’un bel idéal ne peuvent qu’être approuvées.

    joëlle / 15 juillet 2020 - 11h10

    • Avatar

      Bonjour et merci pour votre message d’encouragement nous invitant à aller de l’avant et porter fièrement les valeurs de notre mutuelle. Sentiments mutualistes. Rudy CHEVET, mandataire du CA de la MAIF

      Rudy, mandataire du CA MAIF / 15 juillet 2020 - 14h55

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici