Ma maison connectée

Les fêtes de fin d’année pointent leur nez… Les parents s’affairent, les enfants trépignent d’excitation, les amis se réjouissent sous les feux des illuminations… Et tout à ces grandes joies, comment faire pour ne jamais avoir à subir les conséquences d’une bougie oubliée ou de la visite d’un cambrioleur ?

art-maison-connectee

Les équipes de la MAIF travaillent actuellement sur un nouveau concept de maison connectée. L’idée : vous proposer un service digital personnalisé pour vous permettre d’identifier facilement les dangers dans votre domicile, prendre les bonnes précautions, adopter les bons gestes…

Et pour cela, nous faisons appel à vous, pour participer à la mise au point de cette solution et la tester en conditions réelles… Vous êtes sensible à ce sujet, vous aimeriez faire partie des testeurs et co-construire avec nous ? Alors inscrivez-vous via le formulaire suivant, vous recevrez un email avec les modalités pratiques.

170  Commentaires

  • Atteinte d’une conclusion de vie.
    L’aide conseillère de ma très ancienne et fidèle connection à la MAIF m’intéresserait sur la question de transmission à mes enfants de notre propriété immobilière à Saint-Genès-Champanelle
    Amicalement.
    Yves et Anne

    Yves de SAINT-DO / 12 janvier 2017 - 09h58

    • Avatar

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire. Vous souhaitez des renseignements autour de la transmission de patrimoine, en l’occurrence du patrimoine immobilier.
      La MAIF a créé un espace web dédié à ce type d’information intitulé le Mag de l’Epargne.
      Je vous invite à suivre ce lien : https://www.lemagdelepargne-maif.fr/categories/preparer-avenir/transmettre-son-patrimoine
      Vous pourrez également bénéficier de conseils gratuits d’experts, tels qu’avocat ou notaire. Ils répondront à vos questions de manière personnalisée. Vous avez la possibilité de déposer vos demandes ici : https://www.lemagdelepargne-maif.fr/votre-question
      Je reste à votre écoute en cas de besoin ! Très bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 12 janvier 2017 - 10h18

  • Bonjour,
    j’ai un contrat « IMAPROTECT »que je mets en service la nuit; sur toute la maison;:il m’arrive d’oublier de le déconnecter si je me lève;le rappel de vérification est nouveau et trés bien,puisqu’il suffit de déconnecter et un message indique sur le phone que l’arrêt a bien été enregistré! Seulement,mon problème ,c’est le soir ou même dans la journée que je crains que l’on s’introduise chez moi?Avez-vous une solution?Je suis trés isolée et je sais que des personnes âgées sur l’île ont été agressées,alors qu’elles regardaient la TV?Jesuis assez handicapée pour me lever rapidement et j’écoute beaucoup de musique et je puis être surprise!
    Par ailleurs,je me couche trés tard~~~3hAM et je suis à 1/2 tranquille!
    merci

    crochet / 10 janvier 2017 - 02h30

    • Merci de votre réponse!
      Par rapport à mes dires,en quoi suis-je concernée par votre offre?
      Je cherche le meilleur!!!
      Bien à vous

      crochet annie / 10 janvier 2017 - 18h29

    • Avatar

      Bonjour,
      Je vous invite à prendre contact avec IMA PROTECT en les appelant au 02 51 17 35 35.
      Ils seront en mesure de vous aider sur le paramétrage de votre outil.
      Très bonne fin de journée.

      Aude animatrice du blog / 10 janvier 2017 - 16h43

  • Bonsoir
    Je souhaiterai savoir en quoi consiste ce projet .Sur le principe je suis interessée. D’autant plus que j’enseigne la prévention des risques en lycée professionnel.
    Bien cordialement
    E.Bianchini

    Edith / 9 janvier 2017 - 21h13

    • Avatar

      Bonjour,
      J’ai fait parvenir votre message à Frédéric, en charge du projet. Celui-ci reviendra prochainement vers vous.
      Au plaisir de vous lire sur le blog.
      Bon week-end !

      Aude animatrice du blog / 13 janvier 2017 - 16h22

  • Je suis une personne âgée. Votre système peut-il m’aider à rester à mon domicile en toute sécurité. merci

    jacha 19 / 31 décembre 2016 - 19h20

    • Avatar

      Bonjour,

      Les solutions de telesurveillance permettent la protection des logements et des biens (vol, incendie, dégât des eaux…) et dans une certaine mesure des personnes (déclenchement d’alerte).

      Pour les personnes qui se sentent fragiles tout en étant indépendante, il existe des solutions de téléassistance médicalisée : La MAIF peut déjà vous proposer une solution de ce type.
      Pour en savoir plus, cliquez sur le lien suivant : https://www.maif.fr/particuliers/services-au-quotidien/serelia-teleassistance/serelia-teleassistance.html
      Sur cette page, vous pourrez également demander à être rappelé par un conseiller spécialisé (cliquer sur le bouton « rappel » sur le côté droit de la page).

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 janvier 2017 - 11h19

  • Suite à l’acquisition d’un logement destiné à la location j’ai téléphoné le 20/12 au bureau d’Annemasse pour demander un devis.
    1er essai le matin: 10mn d’attente, je réessaye en fin de matinée pareil. Enfin, l’après midi j’ai quelqu’un qui m’envoie deux devis.

    Ayant besoin d’explications je rappelle et …….10mn d’attente (plus le « êtes-vous bien assuré »?).
    Quelle chance au 2ème appel j’ai quelqu’un à qui poser mes questions.
    Elle cherche dans mon dossier ce que l’on m’a envoyé et là ……………..la communication est coupée!!!!! Je recommence et re- 10mn d’attente cette fois j’attends patiemment mais surement trop longtemps car la communication est de nouveau coupée. Je recommence encore: 10 mn d’attente mais là ça suffit!
    La personne que j’avais au téléphone avait dans mon dossier mon téléphone, mon portable, mon adresse mail.
    Quelle conception du client puisqu’on ne rappelle même pas?

    J’ai appelé l’agence locale d’une grande assurance privée: j’ai eu immédiatement un conseiller, une réponse à mes explications et en 10mn l’affaire était conclue (et signée par voie électronique)!

    Je suis sociétaire depuis plus de 20 ans et j’ai la chance d’avoir rarement eu besoin de vous contacter.
    Je n’ose même pas imaginer en cas de sinistre. Je suis déçue…………

    N.Pelletier / 28 décembre 2016 - 18h34

    • Avatar

      Chère sociétaire,
      Une réponse vous a été apportée en privé.
      Je reste à votre écoute en cas de besoin.
      Bonne fin de journée.

      Aude animatrice du blog / 9 janvier 2017 - 17h13

  • La sécurité est une affaire très importante. Les accidents sont encore trop fréquents. La maison connectée est elle la solution? Sans doute. Mais cela pose encore le problème des libertés individuelles et de l utilisation des données. Nous sommes dans l ère du big data. Partout l observation ( voire surveillance) est là. Personnellement je suis pour un système à usage limité dans le cercle familial. Que nos systèmes communiquent entre eux ds la maison, pourquoi pas. Mais en dehors, non.

    Dominique Busson / 24 décembre 2016 - 09h50

  • j’ai déjà souscrit depuis longtemps à la sécurité IMA et j’avoue que j’en suis ravie. Je sus très intéressée par les applications de maisons connectées car lorsque j’étais en activité, cela faisait partie de mon métier. Je regrette que mon système de sécurité IMA n’intègre pas les détecteurs de fumée, de gaz, de monoxyde….
    Je trouve que c’est très bien que la MAIF oeuvre sur ces sujets de sécurité qui peuvent sauver des vies.

    NARDOU / 23 décembre 2016 - 18h08

    • Avatar

      Bonjour,

      La nouvelle solution proposée par MAIF en collaboration avec IMA Protect intègre les détecteurs de fumée connectés, des détecteurs de monoxyde de carbone… et également d’inondation…
      https://www.maif.fr/particuliers/habitation/telesurveillance-maif-teleprotection/teleprotection.html
      Je vous invite à contacter les conseillers au 02 51 17 35 35 pour voir dans quelle mesure votre équipement actuel pourrait être changé ou non pour être compatible avec les nouveaux détecteurs.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 janvier 2017 - 11h29

  • Nous avons déjà une alarme connectée avec la Maif, nous avons une partie de la maison connectée, c’est-à-dire les volets roulants et le portail. j’attends de bien manipuler « Somfy » pour demander une nouvelle installation d’alarme compatible avec « somfy ».

    S. Peluttiero / 23 décembre 2016 - 17h29

  • Oui bien sûr l’on se doit d’être sensible à ce concept idéalisé de maison connectée, et ce, d’autant plus, si l’on est déjà électro-hypersensible…

    Alors, qu’effectivement , les Assurances,d’une manière générale, ne couvrent pas les risques et dommages susceptibles d’être générés par les ondes électromagnétiques, il demeure pour le moins curieux que la MAIF, qui mérite par ailleurs bien des éloges,s’engouffre dans un tel projet…

    Loupisgoud / 23 décembre 2016 - 10h00

  • J’ai le compteur Linky depuis très longtemps dans un secteur où il était testé. J’en suis très satisfaite. Il n’y a pas à s’en occuper, pas d’oubli ! De temps en temps, je contrôle.
    Je ne suis pas à l’année dans cette maison de village.
    Je pense à adhérer à un système de protection contre les intrusions, mais suis un peu sceptique sur l’efficacité ! Le temps que la surveillance se déplace, les cambrioleurs se seront enfuis avec leur butin !
    Quant aux autres dangers domestiques, il suffit d’être un peu vigilant et organisé !!!!

    NICH / 22 décembre 2016 - 13h15

  • les USA piratés par l’intermédiaire des objets connectés, l’Allemagne piratée de la même façon…

    Linky nous force la main et installe avec des méthodes de voyous ses compteurs connectés…

    La Maif refuse un attestation pour couvrir Linky mais s’engouffre dans la brèche en nous proposant du tout connecté…

    courage fuyons !!!

    pseudo / 20 décembre 2016 - 19h43

    • d’accord avec pseudo !!!
      fuyons tous ces objets !!! big Brother est parmi depuis déjà trop longtemps ! inutile de l’inviter à chaque instant et en tous lieux !!!!

      Josepha / 21 décembre 2016 - 22h15

  • Je suis intéressé par le concept de maison connectée et suis disposé à participé selon mes moyens.
    Bravo pour votre initiative.

    JPS / 20 décembre 2016 - 18h00

  • Je veux bien contribuer à votre nouveau projet. Je teste déjà 4+2 et en suis très satisfait. Bravo de lancer des pistes.

    Daniel Rouault / 20 décembre 2016 - 15h21

    • Avatar

      Merci pour votre retour d’expérience

      Si ce n’est déjà fait, remplissez le formulaire suivant pour vous inscrire :

      https://www.weezevent.com/test-ma-maison-connectee-maif

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 janvier 2017 - 11h33

    • Avatar

      Bonjour,
      Je vous remercie pour vos encouragements sur les orientations que nous prenons : innovation, co-construction, nouveaux concepts,…
      Comme vous le constatez, ce blog qui est réservé à nos sociétaires les plus fidèles est un formidable espace pour vous présenter en avant-première toutes nos nouveautés.
      Vous évoquez la satisfaction procurée par l’offre 4+2, nous aurons l’occasion de la présenter en détail sur le blog dans le courant du premier trimestre.
      D’ici là je vous souhaite d’excellentes fêtes !

      Aude animatrice du blog / 21 décembre 2016 - 11h37

  • Bonjour,
    Sociétaire depuis 35 ans, je suis très déçue! Vous parlez de maison « connectée »??? alors que vous n’assurez même pas le branchement du compteur d’eau jusqu’à la maison??? Pour ma part, j’ai payé une facture de plus de 3700 euros sans aucune participation de votre part. Et lorsque je me suis déplacée, l’accueil a été plus que froid. Récemment, j’ai eu un problème de surtension sur ma chaudière, et si je n’avais pas mis un commentaire sur un site (opinion Assurances) je n’aurais rien obtenu! Lorsque j’ai été expropriée, votre expert nous a laissé tomber! Vous n’êtes aimables que lorsqu’on prend un contrat ou lorsque vous n’avez rien à débourser. Pourquoi je reste? Sans doute parce que ce n’est pas mieux ailleurs et que je n’ai pas la santé pour faire les démarches.
    Le mot « mutualiste » n’a plus le même sens qu’à vos débuts.

    Gipsy / 20 décembre 2016 - 11h00

  • je réside dans une maison particulière qui figure dans un alignement rue santosDumon tParis 15

    Paul Robel / 20 décembre 2016 - 10h12

  • C’est super : on nous demande notre avis et on écrit qu’on est à notre écoute.
    Bravo à la Maif d’être toujours à la recherche de nouveaux services qui vont augmenter la part de dépenses de confort dans les budgets.
    En février de cette année, les tuiles de mon voisins sont venues transpercer mon toit. A ce jour, et je passe les détails des multiples échanges de courriers, je n’ai toujours pas été remboursé du préjudice total.
    La première des choses que nous sommes en droit d’attendre de la Maif, c’est le règlement du basique, à moins que la maison connectée entoure nos habitations d’un champ magnétique protégeant aussi de la chute de tuile… Revenons vite à la Maïf d’antant, celle qui nous permettait d’avoir un interlocuteur local qui se coupait en quatre pour régler les problèmes…

    Descamps Raphael / 19 décembre 2016 - 21h00

    • Avatar

      Bonjour,
      J’ai lu avec attention votre message. Je prends contact avec vous en privé afin d’échanger sur votre situation personnelle.
      Bien à vous.

      Aude animatrice du blog / 20 décembre 2016 - 08h35

  • Et le piratage? Et les bugs? Je préfère laisser les clés à un voisin, fermer l’eau et le gaz. Désolé, mais tout ce qui brille n’est pas d’or

    PaulBer / 19 décembre 2016 - 17h17

  • Il serait intéressant dans la mise au point des sécurités anti intrusions de tenir compte des petits animaux de compagnie ( chats ou autres ….) qui souvent restent au domicile.

    Pietrob / 19 décembre 2016 - 14h10

    • Avatar

      La solution de teleprotection sélectionnée par la MAIF propose en option un détecteur de présence qui permet à votre animal domestique de petite taille (-18 kg) de circuler librement dans votre maison ou votre appartement.

      Pour les animaux de plus de 18kg, il est recommandé de sécuriser l’habitation avec des détecteurs d’ouverture.

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 20 décembre 2016 - 16h54

  • Alors il faudrait se protéger de tout, partout et tout le temps, et s’en remettre au numérique. Bravo c’est bien et c’est « tendance » ! Dèjà que le travail, les loisirs et le temps libre est très numérique. Il n’y a pas de limite à la fuite en avant du technologique.On communique physiquement de moins en moins, mais numériquement de plus en plus.Tapez 1 puis 3, puis 12 tel est notre destin. La maison du tout connecté sera amusante : bientôt pour ouvrir la porte des WC il faudra au préalable avoir activé l’appli « analyse d’urine ». Ne riez pas, c’est pour demain ! Trop c’est trop ! Qand nous finirons par nous sentir seuls par manque de communication car trop de télétrucs machins,il restera les robots et les poupées gonflables. Lisez ou relisez le livre (en papier qui sent l’encre car il n’existe pas sur tablette ou liseuse) un peu visionnaire de Huxley: Le meilleur des mondes. A méditer aussi l’essai de Yves Lasfargue: Technojolies – Technofolies; éditionsd’organisations (EO) ancien prof et directeur de formation sur la gestion des changements technologiques à l’IFG (Institut Français de Gestion de Paris).

    jalec / 19 décembre 2016 - 12h34

  • nous avons déjà une alarme connectée;votre nouveau concept peut-il nous être utile?

    cattin / 19 décembre 2016 - 12h14

    • Avatar

      La solution numérique que nous vous proposons de tester peut être complémentaire à votre alarme

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 20 décembre 2016 - 16h51

  • Il est essentiel de prévoir un boîtier pour la télécommande pour éviter des déclenchements intempestifs quand l’appareil est dans la poche. Contrairement à celui en usage actuellement pour le service de télésurveillance de la MAIF

    MIFSUD / 19 décembre 2016 - 11h54

  • Je suis disposé à participer à votre projet pour me sensibiliser aux thèmes que vous abordez: je suis désormais seul dans une maison relativement isolée: je suis donc curieux et intéressé par vos approches. A vous lire.

    Alain GARCIA / 19 décembre 2016 - 11h20

    • Avatar

      Ravie de constater votre mobilisation sur cette thématique.
      N’hésitez pas à partager vos impressions sur ce projet !
      Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 12h09

  • Je veux contribuer à votre nouveau projet

    Verneuilh / 19 décembre 2016 - 11h13

  • Le sujet m’intéresse. Je connais une jeune start up dont c’est le cœur de métier.
    Cordialement

    C. CH. / 19 décembre 2016 - 10h04

  • je suis partant pour l’expérimentation mais un peu « débilot informatiquement parlant » mais cela en « boucherait un coin  » à toute ma famille …

    Pierre CLUZEL / 19 décembre 2016 - 10h03

    • Avatar

      Excellent ! Voila un sujet de conversation tout trouvé à l’occasion des fêtes de fin d’année 😉
      Avez-vous pu valider votre inscription ?

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 12h11

  • et une étude sur toutes les ondes nécessaires à une maison si bien connectée; la Maif la commandera aussi?

    claire / 19 décembre 2016 - 09h53

    • Intéressant comme commentaire…je commence un travail d’évaluation du risque électromagnétique sur le base de la directive Européenne 2013-35 … A suivre !

      JL / 19 décembre 2016 - 13h36

  • Très intéressée par les sujets autour de la maison connectée…pour vivre mieux chez soi 🙂

    Sophie / 19 décembre 2016 - 09h16

  • Je demanderais bien humblement à la MAIF , mutuelle des enseignants, de bien vouloir éviter l’adjectif « digital » en lieu et place de « numérique ». Cet anglicisme, très souvent commis, n’aide pas la communauté des lecteurs à bien appréhender le sens précis des mots utilisés et par conséquent la pertinence de l’article.
    Oh! Je sais, combat d’arrière-garde, mais j’aime bien l’idée que l’on puisse encore défendre la langue française.
    Très amicalement, un vieux grognard ….

    Giph / 19 décembre 2016 - 09h10

    • Avatar

      Cher sociétaire,
      Je comprends parfaitement votre point de vue !
      Je veillerai à ce que nous utilisions « numérique » et non « digital » dans nos prochains articles 🙂
      Au plaisir de vous lire sur le blog.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 12h15

  • Comment peut-on me protéger de toutes mes étourderies qui pourraient me coûter cher en ennuis. Pour les cambriolages, tout système me laisse sceptique. De plus je n’aime pas plus que ça être connectée continuellement.
    MC

    Monique / 19 décembre 2016 - 00h08

    • Avatar

      La solution que nous vous proposons de tester peut, peut être, vous aider (sans être continuellement connecté).
      Par exemple, vous rappeler quand cela est nécessaire les entretiens à réaliser (ramonage, que faire avant départ en vacances…)

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 20 décembre 2016 - 16h46

  • Enseignant en STI2D, cela m’intéresse !

    Steph Rodr / 18 décembre 2016 - 21h59

  • Pourquoi pas ! Je suis curieux de connaitre vos propositions.

    Miquelet / 18 décembre 2016 - 21h14

    • une cotisation supplémentaire !

      monique / 20 décembre 2016 - 22h26

    • Avatar

      Bonjour,

      Nous comprenons votre inquiétude.

      Sachez que nous vous proposons justement de tester des services numériques gratuits qui permettent d’avoir un 1er niveau de prévention (en ayant une meilleure connaissance des risques, en profitant de conseils pour agir simplement et en permettant d’être prévenu aux moments clés(événement climatique…)).

      Nous souhaitons ainsi rendre la prévention au logement accessible au plus grand nombre (avec des services gratuits).
      Dans le même temps, nous souhaitons aussi permettre à ceux qui souhaitent s’équiper (et prêts à payer pour) de découvrir les solutions de sécurité connectées (une demande récurrente qui nous est faite par ailleurs).

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 21 décembre 2016 - 11h15

  • Cobaye insatisfait et testeur de l’offre « Homelive » d’Orange qui malgré une approche très pragmatique et une réelle simplicité a révélé ses limites je recherche une solution alternative et suis donc très intéressé.

    Henri PIERROT / 18 décembre 2016 - 21h08

  • Je ne vais pas critiquer le progrès, mais où est l’étique dans tout ce bazar ? Comment accéder à la bonne information quand le seul maître mot est l’ARGENT ».
    En fait, on nous créé le besoin et on nous dit « on pense à vous, vous avez entre vos mains toutes les « solutions », … »
    NON, ce n’est pas dans cet ordre que les choses doivent se dérouler : il faut d’abord informer correctement les gens sous peine de les faire culpabiliser (je parle de ma dernière expérience : on m’a imposée le compteur linky sans me dire que je peux attendre 2020 et je culpabilise pour mes enfants).
    C’est une vraie révolution qui a déjà commencé; des milliards d’objets connectés suivis de milliards de problèmes de connexion à Internet, de fichages, d’usurpation d’identités, de cancers, d’hypersensibles aux ondes, ETC.
    OUI, c’est indispensable de bien se sentir en sécurité (je sais de quoi je parle : j’ai été visitée le 1 décembre dernier. A présent, j’ai une peur supplémentaire).
    Par ailleurs, la PEUR, c’est un marché porteur… surtout ces derniers années.
    MOI, je dis que la prévention c’est avant tout redonner à l’humain sa place privilégiée et non mettre des objets partout sans se soucier de l’environnement et des personnes. Ces objets selon ma perception des choses nous déconnectent du réel, même si effectivement ils sont connectés au big data&co.
    Restons optimistes, peut être un jour, il n’y aura plus de misère, ni de guerre, ni de chômage, ni de faim, ni de restrictions, car nous nous contenterons tous de notre part qui sera la même que celle du voisin.
    Il n’est jamais trop tard pour bien réagir …

    nadouchka / 18 décembre 2016 - 21h01

  • c’est très intéressant cette offre mais pour moi je pense trop tard;je suis équipé du système interactif chez MEDIAVEIL qui me parait très bien. J’ai bien une maison secondaire mais je n’ai pas de ligne connectée dommage.
    salutations mutualiste.

    lefèvre michel / 18 décembre 2016 - 19h58

  • Quelques idées : télésurveillance amélioration de la téléinterpellation SOS pour assistance aux personnes âgées, pouvoir éloigner la Caméra de surveillance de la box, vérifier à distance que la porte motorisée du garage est bien fermée, télécommander le chauffage (pompe à chaleur), téléopérer la simulation de présence

    Jtaoineko / 18 décembre 2016 - 18h38

  • Je félicite André (commentaire du 18/12/2016); la majorité suit le pente des « progrès » technologiques. J’ai assisté à une réunion anti-Linky, les organisateurs et les participants usaient de micros HF pour dénoncer les nocivités électromagnétiques! Que dire des télécommandes, très élaborées, des véhicules?
    Actuellement l’EDF pilote les heures creuses par des trains d’impulsions de 175Hz; le débat technique était lamentable.
    Les détecteurs connectés arrivent; je dirais plutôt que les incitations sont bien programmées.
    La MAIF suit le mouvement, commerce oblige, elle se défend.

    Essel / 18 décembre 2016 - 18h18

  • Je considère qu’un des plus grand danger pour moi dans une maison, c’est la pollution électromagnétique et le pillage de mes données personnelles. Les objets communicant utilisent les ondes radio (catégorie 2B OMS). Potentiellement cancérigène pour l’homme!
    Pour éviter d’avoir des ennuis plus tard, notamment à cause des compteurs Linky qui seront la pierre d’angle de ces technologies, je considère cette idée totalement aberrante et à contre sens de la sécurité au sens large du terme.
    En tout cas, merci de demander l’avis mais, j’ai bien peur que bientôt, éviter cette pollution et cette fuite en avant technologique sera probablement impossible.
    André

    andre / 18 décembre 2016 - 17h21

    • D’accord avec André. Que les chercheurs cherchent, mais qu’on nous laisse libres de nos choix. Peu à peu, on nous impose des pratiques dont nous n’avons pas forcément envie, ou dont on mesure mal encore les effets nocifs. Dans d’autres domaines, je pense aux impôts, à l’obligation d’être connectés, à ces grands services de fourniture d’énergie ou d’eau déshumanisés. De nouvelles directives ne manqueront pas, soyons en sûrs, pour nous contraindre à nous plier à la règle générale.

      Jean-Claude / 19 décembre 2016 - 17h33

    • Cher HPIEC
      votre réponse méprisante et absurde à André qui fait état de dangers bien avérés, hélas, est bien peu informée… Renseignez vous donc.

      claireLILA2014 / 19 décembre 2016 - 09h58

    • Cher André,
      N’oubliez pas que la meilleure façon de ne pas avoir de LINKY chez soi, c’est de s’éclairer à la bougie, d’avoir une cheminée avec la crémaillère et la marmite .. en un mot de ne pas utiliser l’électricité et son flux d’électrons polluants !!
      J’imagine aisément qu’à l’apparition de l’imprimerie vous auriez refusé cette évolution qui ouvrait la porte à toutes les déviances et mettait fin au monopole de l’église qui était la principale source de la transmission de la vérité ‘révélée »

      Henri »

      HPIEC / 18 décembre 2016 - 21h24

  • J’habite en appartement et suis abonnée à IMA téléassistance, Que m’apportera de plus le nouveau concept que vous proposez ?

    Borchard Nadine / 18 décembre 2016 - 16h38

    • Avatar

      Bonjour,
      Notre solution permettra d’évaluer les risques de votre logement (incendie, vol, ..). Vous disposerez des conseils pour vous en prémunir. Vous découvrirez également d’autres types d’équipements connectés pour vous protéger des risques non couverts par la solution MAIF Téléassistance.
      A bientôt,

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 12h19

  • nous voulons bien tester

    caux jean pierre marie-thé / 18 décembre 2016 - 16h05

  • Déjà en relation avec IMA PROTECT via la Maif pour la protection de notre domicile, toutes initiatives nouvelles ou complémentaires seront les bienvenues.

    A votre disposition pour nous en entretenir.

    Sentiments Mutualistes

    MICHEL Alain / 18 décembre 2016 - 16h04

  • Bonjour, nous sommes souvent absent de notre résidense et nous souhaitons pouvoir a distance piloter notre chauffage chauffage gaz , ainsi que volets roulants et éclairage,

    leonard / 18 décembre 2016 - 15h43

    • Avatar

      L’offre de téléprotection sélectionnée par la MAIF propose en option des prises et interrupteurs commandés (pour l’éclairage et éventuellement le chauffage central) ainsi que des commandes de volets roulants (Compatible avec les volets roulants avec interrupteurs filaires* courant uniquement).
      voir ci-dessous :
      https://www.maif.fr/particuliers/habitation/telesurveillance-maif-teleprotection/teleprotection.html

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 20 décembre 2016 - 16h34

  • Adepte des objets connectés je veux bien tester

    Durel Xavier / 18 décembre 2016 - 15h37

  • Mon appartement est équipé d’un système d’alarme (agréé MAIF : IMA Protect), cependant j’ai été cambriolée!.
    Je pense souhaitable d’améliorer le système c’est pourquoi je souhaite faire partie des testeurs.

    EVA / 18 décembre 2016 - 15h37

  • L’utilisation de la technologie est de plus en plus envahissante dans notre vie quotidienne , mais provoque de gros dégâts dans des secteurs dits très sécurisés ;(information régulière des médias qui peut nous laisser perplexes) Alors « maison connectée » donc sécurisée, j’en doute aussi personnellement aujourd’hui comme le fait comprendre , notre collègue (Christian 18/12 10h45).
    Ceci étant,il me parait normal que notre mutuelle appréciée , nous informe d’un mode de sécurisation qui se développe et pouvant convenir à certains.
    Mais n’oublions pas , que des volets,des portes bien solides, difficiles à crocheter pour retarder l’effraction (conseil éclairé de la Maif )font encore leurs preuves auprès de l’artisan cambrioleur, et sont insensibles aux hackers du coin. Bien cordialement

    Jack / 18 décembre 2016 - 15h28

    • Avatar

      Bonjour

      Nous partageons le fait que la téléprotection ne se substitue pas aux autres moyens de protection, notamment mécaniques, et à de bons gestes dans le quotidien.

      C’est précisément l’objet du test : vous proposer de tester un service digital pour évaluer vos risques et vous donner des conseils pour vous en prémunir.

      De nombreuses choses peuvent être faites pour se protéger avant même de choisir d’investir dans une solution de teleprotection : La téléprotection ajoute un niveau de protection supplémentaire (pas seulement vol mais également incendie, dégât des eaux…)

      Frédéric Responsable de projets / 20 décembre 2016 - 16h28

  • Je viens de faire une mauvaise manip en cliquant sur le pouce orienté vers le bas, alors que je n’avais que la volonté de découvrir les reproches faits au projet. J’en suis désolé et accepte donc pour réparation de me porter volontaire au test que vous souhaitez développer.
    Néanmoins , je réside en Martinique; cela peut-il être en contradiction avec l’expérience? je possède une résidence secondaire en Métropole déjà sécurisée par un système développé par le Crédit Mutuel mais qui pourrait évoluer à l’avenir. Mon ancienne résidence principale (louée pour l’instant) bénéficiait de ce système performant.
    cordialement
    JPH

    HELION / 18 décembre 2016 - 15h20

  • Très intéressant. Ma maison est déjà en partie connectée et surveillée en mon absence par une alarme qui, il y a quelques années, m’a coûté un peu cher (près de 4500 euros). La maison m’appelle sur mon mobile si il y a une anomalie, sinon mes voisins. Je pense la perfectionner encore car c’est possible.

    Maurice15 / 18 décembre 2016 - 15h11

  • je suis sur le point de remplacer une alarme (financée à l’époque par un prêt 0% Maif!) je suis intéressé par une formule de maison connectée qui permettrait de combiner protection des lieux et protection des personnes-type « présence verte »

    Koto41 / 18 décembre 2016 - 13h59

  • Cette expérimentation vaut-elle aussi pour un appartement ?
    Ce serait dommage de la limiter aux seules maisons.
    Et puis, les intrusions ne se limitent pas seulement aux locaux mais aussi à tout l’environnement numérique voire même aux véhicules.
    Cela sera-t-il pris en compte ?
    Salutations

    J Peyre / 18 décembre 2016 - 13h49

    • Avatar

      Bonjour,

      Que vous résidiez en appartement ou en maison, vous pourrez tester le service : vous devez disposer seulement d’un accès à internet.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 20 décembre 2016 - 16h16

  • Bonjour, bien sur votre projet est louable,mais à force de vouloir prévoir tout pour tout,nous sommes devenus un peuple de terrorisés et de geignards.Désormais nous avons plus besoin de cellule psychologiques pour après le drame que de bon sens avant. Bonnes fêtes à tous!

    jumpy / 18 décembre 2016 - 12h55

  • Nous serons âgées de 60 et 65 en 2017, Nous sommes très intéressés par votre projet. Depuis longtemps nous pensons à équiper notre appartement afin d’éviter les vols et les divers dangers à notre domicile. Nous sommes très souvent absents et voudrions être sécurisés.
    Nous serions contents de faire partie des testeurs.
    Cordialement
    Philippe et Armelle DESREZ

    DESREZ / 18 décembre 2016 - 12h02

  • Bonjour,
    J’aimerai faire partie des testeurs de « ma maison connectée »
    Cordialement
    B.Domme

    Domme / 18 décembre 2016 - 11h52

  • Excellente initiative.

    Ne pas oublier de traiter des risques propres à l’environnement des matériels et aux matériels (et à leurs composants et accessoires) eux-mêmes.
    Une attention particulière au détournement et la corruption (volontaire ou non) des informations et programmes informatiques, éléments essentiels de toutes les connexions, contrôles et signaux des systèmes connectés.

    Informer des conséquences matérielles et immatérielles qui peuvent en résulter et des solutions palliatives, de prévention, protection et assurances existants.

    POINAS Guy / 18 décembre 2016 - 11h50

  • Connecté à quoi ?? Encore faut-il avoir accès au réseau !!!

    gervaise / 18 décembre 2016 - 11h49

  • La connectique avance à grande vitesse et va laisser au bord du chemin des personnes comme moi qui suis sensible aux ondes électromagnétiques et former une nouvelle catégorie de marginaux qui deviendront les illettrés de la connectique . A moins que quelqu’un ne trouve une solution qui tienne compte du handicap en question . Sera-ce la MAIF ?

    noëlle2R / 18 décembre 2016 - 11h44

  • Je crois que tous ces machins connectés nous déconnectent de la vie, du monde qui nous entoure (et que ces connections détruisent en l’asséchant de ses ressources comme les terres rares) et des autres hommes. Je ne partage pas du tout cette course en avant (?) qui nous mène dans le mur. Restons simples. Apprenons à nous contenter. Méfions-nous des mots « plus » et « mieux », ce sont de faux-amis qui préfigurent « désastre » et un jour prochain « plus rien ». Amitiés mutualistes. Daniel

    Daniel Cambefort / 18 décembre 2016 - 11h33

    • Je vous trouve bien pessimiste! Une grande majorité d’entre nous sommes conscients des avantages mais aussi des dangers des progrès techniques. A l’automne de ma vie, je pense aussi que les mentalités ont évolué sans doute grâce à l’enseignement. Cependant la vie moderne favorise l’éclatement des familles et les politiques actuelles ne favorisent pas les déplacements qui se font pour se retrouver, au détriment de bien des choses; mon professeur d’histoire en 1967 prédisait les affres de la déflation: il avait raison.

      Maurice15 / 18 décembre 2016 - 15h18

  • Cambriolée car monsieur n’avait pas mis l’alarme. Nous avons acheté un gros chien. Le

    Florence91 / 18 décembre 2016 - 11h16

  • Une maison connectée n’est certainement pas plus sure au vu de l’évolution des hackers.
    Il faut avant tout se demander comment ferait un cambrioleur pour entrer chez vous ! et, d’essayer de se mettre ,à la place d’un tel individu pour entrer chez vous.
    Il existent des moyens simples pour sécuriser, surtout les appartements, ses biens.

    HUNZINGER / 18 décembre 2016 - 11h10

    • Avatar

      Bonjour,

      Nous partageons votre avis sur les moyens simples à mettre en oeuvre pour sécuriser votre logement : ll faut s’en rappeler et c’est précisément l’objet des solutions numériques gratuites que nous souhaitons proposer.

      Par ailleurs, à condition qu’ils offrent un niveau de qualité suffisant, nous estimons que les équipements de sécurité connectés constituent quand même un niveau de protection supplémentaire.

      En effet, ces équipements permettent de protéger le logement de divers risques (incendie, dégât des eaux… pas seulement du vol ). Pour ce qui est du vol, une grande majorité des vols demeurent encore réalisés par des personnes n’ayant une connaissance particulière des technologies, susceptibles de les hacker.

      Il convient aussi d’être prudent avec les technologies achetées usuellement dans le commerce qui ne répondent pas aux mêmes exigences et aux mêmes agréments que les solutions proposées par les sociétés de télésurveillance.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 21 décembre 2016 - 12h06

  • bien dit Mengelle

    dupond / 18 décembre 2016 - 11h05

  • Je ne comprends pas cette naïveté de croire que tout vient de la technologie. Vous ne vous rendez pas compte des risques d’utilisation de toutes les données échangées. Les récents exemples de piratage ne servent-ils donc à rien. Quant à moi, il n’est pas question de mettre le doigt dans cette boîte de Pandore et je suis plutôt déçu que la Maif se lance également dans cette vaste entreprise de surveillance générale.

    Bisson christian / 18 décembre 2016 - 10h45

    • en accord avec ces propos . CE N’ EST LE ROLE DE la MAIF.
      Vous feriez mieux d’améliorer l’accueil à EVRY ET créer UN PARKING ( refus de me recevoir à 11 h 30 mn par manque de personnel )
      j’espère que vous publierez cette note .

      vinatier / 18 décembre 2016 - 12h36

    • Avatar

      Cher sociétaire,
      Souhaitez-vous que nous échangions en privé sur votre situation personnelle ?
      Très bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 12h24

  • Tout est bien quel est le prix tout compris.

    Untel / 18 décembre 2016 - 10h34

  • Bonjour
    Est il possible dans jne maison tt connectée de se faire pirater les codes
    Cordialement

    JEan Pierre .MAYET / 18 décembre 2016 - 10h22

    • Avatar

      Bonjour,

      Cela dépend de la solution connectée que vous avez choisi et de la manière dont elle a été installée (des codes usines non modifiés crées une faille).

      Les solutions de télésurveillance sélectionnées par MAIF offrent un niveau de sécurité utilisent des protocoles et transitent par des serveurs sécurisés. Le fournisseur IMA Protect bénéficie notamment d’une certification spécifique APSAD.

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 17h56

  • Je me suis inscrit « pour voir ».
    Les outils informatiques et internet sont comme la langue d’Esope, la meilleure et la pire des choses.
    La connexion centralisée : méfiance , comme beaucoup apparemment…
    Les outils qui simplifient et facilitent la vie, ça m’amuse et m’intéresse…
    En deux mots, faut voir…
    Cordialement

    Christian Zanne / 18 décembre 2016 - 10h04

  • Je suis intéressé par cette nouveauté… Cordialement

    Réaux Christophe / 18 décembre 2016 - 09h52

  • Alors que l’offre en caméras connectées pour le grand public ne cesse de se développer, plusieurs d’entre elles « peuvent être piratées et transformées en véritables outils d’espionnage », selon des chercheurs de Bitdefender, spécialiste des logiciels de sécurité.

    En analysant des caméras du commerce, associées à une application mobile, qui servent à la fois à protéger la maison et à surveiller les bébés, les experts ont découvert que leur connexion au réseau domestique n’était pas sécurisée. La transmission du mot de passe et la liaison avec la borne Wi-Fi ou la box ADSL, notamment, s’effectuent sans chiffrement. Ce qui facilite le travail du pirate.

    Pire: à chaque utilisation, l’application mobile envoie un simple code de connexion au serveur en ligne qui gère la connexion, et ce serveur ne vérifie pas le code, accordant l’authentification automatiquement. Un pirate peut donc «enregistrer un appareil différent en utilisant le code de l’appareil original dans le but de tromper le serveur», expliquent les chercheurs. Il pourra alors récupérer le nouveau mot de passe de la caméra si l’utilisateur a changé celui par défaut. En prime, le pirate peut aussi exploiter les notifications: dès que l’utilisateur reçoit une alerte, quand la caméra détecte un son ou un mouvement suspect dans la maison, il lui suffit d’intercepter la communication, faiblement sécurisée, pour obtenir le mot de passe non chiffré.
    Extrait d’un article publié ce jour sur internet mettant en évidence les dangers des systèmes connectés
    Résultat: «N’importe qui peut utiliser l’application de la même façon que le propriétaire de la caméra, estime George Cabau, chercheur chez Bitdefender, c’est-à-dire allumer l’audio, le micro et le haut-parleur pour communiquer avec les enfants lorsque les parents sont absents ou encore avoir accès en temps réel aux images de la chambre des enfants.»

    Conclusion, il est conseillé de s’informer sur la sécurité d’une caméra avant de l’acheter, en consultant les avis d’autres utilisateurs et en (…)

    claupie13 / 18 décembre 2016 - 09h34

    • Avatar

      Votre commentaire est juste. Des objets connectés proposées usuellement dans le commerce sont souvent peu sécurisés notamment avec des codes de sécurité « usine » facilitant le piratage.

      Les solutions de télésurveillances sélectionnées par MAIF utilisent des protocoles et transitent par des serveurs sécurisés.

      D’autre part, MAIF finance des projets de recherche visant à permettre aux utilisateurs d’avoir une meilleure visibilité et une meilleure protection des données provenant des objets.

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 17h43

  • En accord complet avec le commentaire de MONGELLE (18/12/2016-00h52) je pose la question des ondes électro – magnétiques ainsi engendrées -, à ne pas comparer avec celles des appareils ménagers de base (indispensables pour un quotidien « normal »)! Je suis également intéressé par la position de notre mutuelle sur l’attitude d’ EDF imposant le compteur LINSKY!

    riclion / 18 décembre 2016 - 09h29

    • Avatar

      Bonjour,

      Pour ce qui est de notre projet, nous souhaitons laisser les sociétaires choisir.

      Nous ne formalisons pas d’avis sur la pratique des fournisseurs évoqués.

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 17h34

  • Les premiers commentaires sont très « clivants » pour employer un mot affreux à la mode : les Pour qui veulent en savoir plus et les Contre qui voient Big Brother partout. Pour avoir une maison avec domotique, je n’y trouve que des avantages et accepte qu’un jour une panne oblige à revenir provisoirement au système manuel qu’il est essentiel de conserver. Je trouve pratique que si quelqu’un sonne au portail, je puisse le voir, lui répondre et si besoin lui ouvrir à distance de mon iPhone. Que je sois dans le jardin ou à 500 km. Fermer les volets si je rentre plus tard… Réguler et programmer le chauffage… Tant d’autres choses qui simplifient la vie si on n’en devient pas esclave. Comme un smartphone ou un Mac, comme une voiture ou l’électricité, comme l’eau courante et chaude… Parmi ceux qui ne veulent pas entendre parler de connexion (il y a un danger réel de piratage et de surveillance, il ne faut pas faire n’importe quoi) combien sont déjà totalement prisonniers de l’électricité ? Quid en cas de panne de vos modes de chauffage (ces grille-pains tant vantés par EDF), de cuisson, d’accès (ascenseurs, portails, volets…) sans solution de repli ? La maison connectée peut être un réel avantage (onéreux) mais n’est pas indispensable et on peut très bien vivre de façon plus simple. L’idéal pour moi serait la maison connectée autonome, alors que je suis toujours lié au fournisseur d’électricité et dépendant des opérateurs internet et mobile. Mais j’ai aussi un insert, des plaques de cuisson au gaz butane, une citerne d’eau de pluie… Parler de tout cela sans agiter des peurs et des préjugés peut être intéressant…

    Marcus / 18 décembre 2016 - 09h06

  • Oui c’est très bien la maison connectée.
    Dommage que la MAIF n’ait pas beaucoup anticipé dans ce domaine, en particulier au niveau des systèmes de protection (je ne parle pas de proposer des sous traitants).
    A mon avis ça fait partie du métier de l’assureur que de proposer (et surtout d’investir) dans ces domaines.

    jean michel martin / 18 décembre 2016 - 08h45

    • Avatar

      Bonjour,

      La MAIF propose 2 systèmes de télésurveillance mis en oeuvre par IMA Protect (anciennement IMT). IMA Protect appartient au groupe IMA (Inter Mutuelle Assistance), dont MAIF est actionnaire.

      La MAIF veut aller plus loin en faisant davantage connaître les solutions existantes et en permettant à ses sociétaires d’accéder à davantage de services.

      Merci pour votre encouragement

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 17h29

  • La maif a comme d’habitude un grand retard dans le numérique. Pour ma part la maison connectée fonctionne chez moi depuis maintenant deux bonnes années et j’ai 81 ans.

    Alors cela faire une discussion est un peu ringard à mon avis car le principe est le même pratiquement avec n’importe marque le reste se joue sur des petits détails.

    Mais on en cause à la Maif car il y a de l’argent à gagner, cette année au salon de l’habitat à Limoges j’ai rencontré une petite entreprise qui faisait toutes les marque qui existe, et son problème il ne trouvait pas informaticien pour poser ca et en tant qu »ancien Universitaire me demandait ci je connaissait des jeunes sortant des écoles.
    Malheureusement ces gens là s’ils veulent gagner de l’argent faut quitter la France.
    Et comme j’ai fait mon installation moi même plus quelques maisons d’amis à mon âge il voulait que je travaille pour lui mais à mon âge et depuis ma retraite a 60 ans je fais de l’informatique tous les jours mais bénévolement.
    Alors bon courage à vos discussions qui ne tourneront que sur des marques et des détails allant des 500 euros a plus de 3000 euros tout dépend de ce que l’on veux protéger.
    L.ptogeas
    http://www.thoms87.com

    Louis Progeas / 18 décembre 2016 - 08h39

  • J’ai déjà un équipement de maison connectée (alarme, éclairage, volets, chauffage, caméra etc…), dont je suis très satisfait.
    je peux éventuellement faire partager mon expérience à d’autres sociétaires.

    Cordialement.

    Claude Arrouch

    Arrouch Claude / 18 décembre 2016 - 08h38

  • Ce dispositif représente l’avenir en particulier pour les personnes dépendantes

    René DECHAVANNE / 18 décembre 2016 - 08h33

  • la connexion chauffage à distance est une préocupation d’ordre budgetaire
    ma maison est entiérement electrique et équipée de wifi,
    que faut il faire pour connecter le chauffage à distance à partir de mon iphone ou de mon telephone fixe?
    merci de vos conseils

    mghaniez / 18 décembre 2016 - 04h45

    • Avatar

      Bonjour,

      Les solutions sélectionnées par la MAIF proposent en option des prises connectées avec mesure d’énergie permettant cet usage.
      https://www.maif.fr/particuliers/habitation/telesurveillance-maif-e-veille/e-veille.html

      Si vous voyez un intérêt aux autres usages proposés par la solution (protection, vol, incendie…), cette solution pourrait vous convenir pour piloter votre logement avec une seule interface.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 17h13

    • J’ai vu que SFR propose un kit contenant un thermomètre / hygrométre connectés et un dispositif capable de piloter vos radiateurs à distance.

      Pantaloni / 18 décembre 2016 - 11h58

    • Orange vend une prise pilotable par téléphone portable :
      c’est My Plug 2.
      Elle peut allumer ou éteindre un appareil (max 2500w). Pour piloter le chauffage électrique d’une habitation il faut donc installer un relais de puissance.
      De plus cette prise intelligente envoie un SMS pour signaler une coupure de courant ainsi que pour son rétablissement.
      Coût : actuellement 100 euros, comprenant 3 ans de fonctionnement. Ensuite recharge de la carte sim : 36 euros pour 3 ans de plus. Soit 1 euro par mois, les modèles concurrents reviennent plus cher.
      J’utilise My Plug depuis 4 ans et j’en suis satisfait.

      zoum79 / 18 décembre 2016 - 11h18

    • La réponse à votre question est relativement simple et peu onéreuse lorsque on a une connexion Internet. Pour ma part, j’ai acheté en grande surface de bricolage une prise télécommandable à distance (CHACON Néo, il en existe d’autres) via une application sur son Smartphone. J’ai ajouté un relais dans mon tableau électrique commandé par cette prise. Je peux donc ainsi arrêter ou mettre en route mon chauffage électrique lorsque je ne suis pas à mon domicile. Cordialement

      Guimar / 18 décembre 2016 - 10h40

  • Et la maison déconnectée? Quelle est la position prise par la mutuelle sur les compteurs Linky, Gazpar, et autres compteurs d’eau connectés contre l’avis des occupants….

    Non à l’exploitation sauvage des données!

    Il faudrait peut être tenir compte de ceux qui n’en veulent pas.

    Votre réponse m’intéresse.

    MENGELLE / 18 décembre 2016 - 00h52

    • Avatar

      Bonjour,

      Pour ce qui est de notre projet, nous souhaitons laisser les sociétaires choisir.

      Si l’utilisation des données des compteurs était appréhendée cela serait à l’initiative des sociétaires à des fins de prévention (fuites, risque incendie, consommation énergétique…). Le destinataire de la donnée serait le sociétaire : exemple : il est prévenu d’une fuite, comme il peut l’être lors d’une effraction avec la télésurveillance.

      Nous ne formalisons pas d’avis sur la pratique des fournisseurs évoqués.

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 17h06

    • La tentation du plus sécurisé par la technologie me paraît aussi dangereuse que les « vrais » risques concrets.
      Le tout connecté peut devenir une tyrannie « soft » et les problèmes bien plus sérieux encore si « dérapages » ou panne! Très intéressée aussi par la position sur Linky. Il ne faudrait pas oublier de s’appuyer sur l’humain. Je suis ravie d’avoir donné un double de mes clés à mes gentils voisins (et réciproquement), de convenir avec eux de passages et vigilance pendant nos absences. Et si on s’absente en même temps, ma foi on prend quelques précautions de base…

      Blanche / 18 décembre 2016 - 13h36

    • Bonjour,

      Personnellement je n’en veux pas…
      Mais comme EDF profite de son emprise sur la France…(de son monopole)) …
      « il » impose…//et à moi consommateur moyen « il » ne me laisse pas le choix..
      Alors : quand « on » voit ses lourds déficits!!!! // comment peut-il investir 4 ou 5 milliards d’€ dans ce compteur dit communicant…((sans oublier les 20 milliards d’€…))
      Je veux bien qu’il suive la consommation en temps réel…Mais comment fait’il actuellement…:?//j’ose espérer qu ‘il a des compteurs qui lui permette de délester !!!//
      ((je vous suggère de visiter un département pilote _Indre et Loire…_ à Amboise ..par exemple … pour enquêter sur ce qui s’est passer, réellement lors de cette période « tests »…
      Ensuite : que va faire EDF si je ne peux pas payer ma consommation électrique:?
      _ Va t’il pouvoir me couper le courant à distance;:???//et me faire du chantage:???//
      Ensuite: conséquence sur les emplois…: que vont devenir les personnes qui notaient les « relevés »…:???
      Affaires à suivre…sur le monopole d’EDF !!!
      Bien cordialement.
      M. Létroublon.
      (18 12 16)

      Létroublon / 18 décembre 2016 - 12h59

  • Professionnel de la prévention à la retraite je suis très intéressé par votre démanche et participerai volontiers à votre nouveau concept

    ROMESTANT / 18 décembre 2016 - 00h39

  • Je suis intéressé par cette nouveauté.

    Cordialement

    Mr Andrianjatovo

    Andrianjatovo / 18 décembre 2016 - 00h05

  • bonsoir
    Pourquoi les DOM ne sont pas concernés par ce concept de maison connectée? Sommes nous entièrement français car nous sommes .rsociétaires de la maif et vous n’acceptez pas de nous couvrir dans ce domaine.C’est de la discrimination

    ezelin / 17 décembre 2016 - 23h38

  • Faire des économies d’énergie tout en étant protéger est un solution qui mérite que l’on s’ y intéresse

    Sph / 17 décembre 2016 - 22h40

  • Ayant eu à deux reprises mes messageries piratées et tous mes contacts subtilisés, serait il possible de plancher sur ce probleme

    Porta / 17 décembre 2016 - 22h12

    • Avatar

      Bonjour,
      Je vous confirme que nous traitons le sujet de la sécurité informatique, notamment au sein de Fondation MAIF.
      Nous proposons également une sensibilisation grâce au dispositif Mes Datas et Moi (https://www.mesdatasetmoi.fr).
      Enfin, nous apportons une réponse assurantielle au travers notre offre de Protection Juridique
      Le champ de notre intervention porte entre autres sur l’atteinte à la vie privée, l’usurpation d’identité..
      (https://www.maif.fr/particuliers/services-au-quotidien/protection-juridique/accueil.html).
      N’hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers si vous souhaitez des renseignements détaillés sur cette offre.
      Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 16h34

  • Imaginez un monde où RIEN n’est connecté. Un monde où ‘homme est libre de ne pas déclarer en ligne, de ne pas payer avec son portable, de ne pas avoir besoin de dispositif pour mesurer ses pulsations cardiaques pour aller courir sur la plage, un monde où les robots n’existent pas, un monde où… le mot connecté ne sera jamais inventé.
    Je rigole… Quoique… Je me demande quand même si c’est pas comme ça que va finir le « connecté », en allergie irrémédiable.
    Alors, si voulez toujours avoir une longueur d’avance… ?

    Caputo / 17 décembre 2016 - 21h34

  • j’ai la chance d’avoir ma porte d’entrée principale plein sud qui domine la rue principale du lotissement , par contre la façade nord coté jardin est entourée
    de grande haie de 4 mètres. j’ai donc renforcé les ouvertures par des volets à
    lames épaisses tenues par des gros crochets plus une barre de maintien
    horizontale avec des petites alarmes. ce n’est pas la panaçé! si on vient avec une barre à mine ou une pioche. Dans la maison il n’y a ni bijoux ni argent
    liquide ,on trouvera toujours 2 télé et du matériel informatique qui date de
    plus de 5 ans. je suis toujours à l’écoute de judicieux conseils pour renforcer
    la sécurité…

    colombo / 17 décembre 2016 - 21h24

  • Victime récente d’un cambriolage, je suis intéressé par cette initiative.

    LEFRANCOIS / 17 décembre 2016 - 21h08

  • Je crois savoir que la connexion envoie des informations à un ordinateur central.
    Ces informations sont traitées dans un but louable pour nous aider dans les difficultés de la vie et permettre une intervention rapide.
    Elles peuvent servir aussi à alimenter des bases de données commerciales ou policière pour que notre mode de vie soit décortiqué et exploité.
    Je suis foncièrement contre tous les objets connectés.
    C’est la porte ouverte à BIG BROTHER à grande échelle.
    Cordialement

    DEVOUGE Jean / 17 décembre 2016 - 21h06

  • Voilà bien autre chose ! La peur, la peur ! Mais dans quel but entretenez-vous la peur distillée très insidieusement depuis près d’un demi-siècle par la télévision, sinon contribuer à se méfier de tout et de tous ? Et à faire du fric par-dessus le marché !
    Il y a fort longtemps, une publicité concernant les centrales d’alarme contre le vol à la télé disait textuellement : « Ne soyez plus cambriolables ! » Rien de moins !!
    Il ne vient pas à l’idée de rendre les gens honnêtes ?L’instruction civique nous a enseigné à ne pas dérober le bien d’autrui mais avec cet argument publicitaire, voler devient une banalité quelconque dont il faut se protéger, mais qui malgré tout fait normalement partie du paysage.
    Alors ? N’y a-t-il donc aucun espoir ? Aucun sursaut énergique ? Que vont devenir nos enfants et nos petits-enfants ? On n’enseigne donc plus le respect de la propriété ?
    C’est vrai que quand on constate qu’une assurance de type mutualiste s’est transformée en compagnie d’assurance tout court et parle de la banque en plus on peut s’attendre à tout !
    Où va-t-on ??? je me le demande…

    Orepse / 17 décembre 2016 - 21h04

  • Ben, beaucoup de sociétaires ont certainement fait agir le bon sens avant de lire les recommandations préconisées par la MAIF…Maintenant aussi, c’est en « martelant » les choses qu’on finit par les faire accepter…J’ai équipé ma maison en 2004, neuve de construction : de détecteurs de fumée (pas encore obligatoires), d’un pare-foudre au tableau électrique, de baies vitrées avec un film plastique rendant les effractions plus difficiles…Une alarme ? …Calibre 12, 2 coups…A blanc…Quand même…Le marketing de la peur fait vendre…@+

    Hugues ANTONIN / 17 décembre 2016 - 21h01

  • votre projet m’intéresse et, dans la mesure de mes moyehs ,je souhaite m’y associer

    voisin / 17 décembre 2016 - 20h53

    • Avatar

      Bonjour,
      Cette proposition de participation au test du concept est totalement gratuite !
      N’hésitez pas à vous inscrire au dispositif et à nous donner votre avis.
      Au plaisir de vous lire sur le blog.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 12h32

  • Très bonne initiative. Je pense qu’il existe toujours ponctuellement une bonne solution de protection (supplémentaire) de son domicile que l’on peut associer à une solution déjà connue. Reste à trouver cette solution

    Marc HAMET / 17 décembre 2016 - 20h27

  • Restera-t-il un seul lieu de l’espace ou du corps propre où il soit encore permis de vivre hors connexion ?
    Ou faut-il être connecté jusque dans les… toilettes (pour plagier Poutine en version soft) ?
    On se demande comment l’humanité a pu survivre avant la connexion des casseroles, des lunettes, des montres et des aspirateurs et des bagnoles.
    … et on s’interroge sur la façon dont une mutuelle d’assurances conçoit son rôle. Un bon sociétaire serait-il un sociétaire qu’on tient en laisse (électronique, soyons tendance) 24 h / 24 où qu’il se trouve ?

    Philippe Haviland / 17 décembre 2016 - 20h10

    • Avatar

      Bonjour,

      ma réponse est non : comme vous, je ne partage pas cette vision de la société.

      Le projet vise à permettre aux sociétaires qui le souhaitent de disposer d’une solution (à leur main) qui leur permette de se prémunir des risques du logement (incendie, vol…).

      Etre prévenu d’un risque de tempête, éviter un départ de feu, réduire les conséquences d’une fuite d’eau : c’est le sociétaire qui garde le contrôle de sa maison pas l’inverse.

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 16h33

  • La maison connectée c’est super quand il n’y a pas de problème de connexions avec l’opérateur internet.
    Mais quand il y a un problème c’st la galère.
    C’est actuellement mon cas suite à un orage fin novembre.
    Je tourne en rond avec l’opérateur internet et toujours rien au bout d’un mois.

    DIDIER N / 17 décembre 2016 - 19h46

    • Avatar

      Dans le test, nous espérons pouvoir vous permettre de recevoir des alertes météos pour vous prémunir de ce type d’événement.

      Par ailleurs, les équipements de télésurveillance sélectionnés par la MAIF peuvent être complétés d’une clé 3G de secours qui fonctionne malgré une coupure de courant ou une défaillance de votre box internet.

      Cependant, toute technologie connectée est effectivement dépendante du fonctionnement des réseaux et ne peut se substituer à 100% aux autres moyens de protection que vous pouvez mettre en oeuvre.

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 16h21

  • Ne pas oublier simplement de prévoir une possibilité manuelle de sortir de la maison en cas de panne de courant due a diverses raisons; innondations entre autre (cf Xynthia).
    Cordialement JJB.

    Jean Jacques / 17 décembre 2016 - 19h07

    • Avatar

      Cette possibilité existe.

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 16h13

  • Je serais très preneur d’une alarme qui sécuriserait mon domicile.
    Avez-vous la possibilité de m’aider à sécuriser ma maison contre les intrusions indésirables?
    Cordialement

    alinou / 17 décembre 2016 - 18h47

  • Nous sommes des centaines, voire des milliers, a avoir consacré notre carrière à apprendre le FRANÇAIS (Littérature, Sciences, Math…) aux étrangers, en métropole ou ailleurs et nous aimerions que les textes de la MAIF soient entièrement rédigés en FRANÇAIS, comme font souvent nos amis wallons ou
    québécois. Le mot email en FRANÇAIS se dit C O U R R I E L !

    Denis HENON / 17 décembre 2016 - 18h41

    • Avatar

      Bonjour,
      Le mot « courriel » a l’avantage d’être agréablement explicite et d’avoir une jolie consonance néanmoins son usage dans l’entreprise est rare, j’en conviens.
      Au plaisir de vous lire sur le blog.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 15h18

  • Encore plus de dépendance au smartphone, aux opérateurs et applications qui veulent tellement notre bonheur et nous simplifier la vie.
    Des individus vont aussi développer des logiciels de piratage …
    Avec déjà toute l’ électronique embarquée dans les véhicules empêchant toute intervention de notre part : j’ai bien peur que nous donnions de plus en plus de pouvoir aux nouvelles technologie
    Désolé je n’ adhère pas .

    meziere / 17 décembre 2016 - 18h40

  • Je me pose des questions sur les différents systèmes de surveillance électronique (abonnement, achat d’une alarme…). J’aimerais être « objectivement » conseillé.

    Coulon Jean-Louis / 17 décembre 2016 - 18h32

  • Je ne suis pas du tout d’accord ni partante pour ce gadgets inutiles et opposée à l’homme augmenyé
    vous crées des désirs et non des besoins, je relis actuellement « le salon ses Berces  » de Gilles Clémént c’est dans ma philosophie et vous me décevez énormément

    Riquet / 17 décembre 2016 - 18h12

  • Non, décidément je ne suis pas partisan des connexions tous azimuts utilisant les « NTIC ». Je pense que nous sommes invités à participer à cette grande aventure de sécurisation. A mon point de vue c’est un leurre. Les seuls bénéficiaires de ces « innovations » sont les grandes transnationales de GAFA. Cet acronyme est assez explicite pour qu’il ne soit pas nécessaire de l’expliciter au-delà.
    Sentiments mutualistes. D. MSIKA

    Grincheux / Lucide / 17 décembre 2016 - 18h02

  • J’aimerais savoir de quoi il s’agit

    Chiriazzulli ghislaine / 17 décembre 2016 - 17h57

    • Avatar

      Bonjour,
      Nous vous proposons de participer à la co-construction de notre nouveau concept de maison connectée. Le principe : détecter les risques dans votre logement et bénéficier entre autres de conseils personnalisés.
      Je vous propose d’en savoir plus en cliquant sur le lien d’inscription :
      https://www.weezevent.com/test-ma-maison-connectee-maif
      A bientôt !

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 12h02

  • Bonjour,

    Bonne initiative mais à mon avis le plus grand risque dans la maison et plus particulièrement pour les enfants est la qualité de l’air. Nos maisons et nos appartements sont devenus étanches pour une bonne raison: l’économie d’énergie. Nos habitats ne respirent plus. Le renouvellement de l’air intérieur des maisons est une priorité pour la santé. Les VMC sont réduites au minimum pour ne pas envoyer à l’extérieur nos chères colories. Les VMC double flux qui en récupèrent 95% sont la solution mais les professionnels ne les aiment pas car cela fait beaucoup de gaines d’air à poser.

    arbousier / 17 décembre 2016 - 17h50

    • Avatar

      Bonjour,

      Je vous remercie pour votre contribution.

      Le fonctionnement et l’entretien du système de ventilation ainsi que l’aération du logement constituent effectivement des points de vigilance à ne pas négliger.

      Sachez que nous étudions par ailleurs des détecteurs qui analysent la qualité de l’air.

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 14h50

  • Bonjour

    Généreuses Idées
    LE Problème:
    (C’est celui de TOUS , est le Financement !!!

    Sinon , Qui serait opposé à ces avancées vitales ?
    —Maif Coulisses aurait de pertinentes solutions ? !
    Je prends (je ne peux acheter …!!)
    BON VENT , BONNE CONTINUATION et TOUS MES VOEUX A CHACUNE ET CHACUN. / 2017 Risque d’être « Dure » , avec UE ,NATO , BCE , etc..etc…

    luci2 / 17 décembre 2016 - 17h48

    • Avatar

      Bonjour,

      La solution que nous vous proposons de tester ne nécessite pas forcément de s’équiper et d’acheter des objets connectés.

      Elle vous permet d’identifier les points de vulnérabilité les plus importants pour vous en prémunir parfois assez simplement (en réalisant une vérification annuelle, en ayant les bons réflexes).

      Elle vous permettra de découvrir les objets connectés les plus pertinents et de faire ou non le choix d’acheter ceux les plus adaptés à votre situation.

      Les testeurs nous indiquerons si le dispositif a changé leur manière d’appréhender la sécurité de leur logement et si ils envisagent ou non de s’équiper de solutions payantes de télésurveillance.

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 14h45

  • bonjour
    Qu’entendez vous par service digital personnalisé ?
    Merci

    pierre Wenner / 17 décembre 2016 - 17h36

    • Avatar

      Bonjour,
      Le service personnalisé vise à vous permettre d’identifier les dangers potentiels dans votre domicile. Des « bons gestes » à adopter vous seront proposés par exemple !
      Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 11h57

  • st ce vous avez des expert en ces matériaux et problème que vous montrez? par exemple le problème de feu . comment on peut protéger la maison durant la saison sèche. Merci

    zara / 17 décembre 2016 - 17h29

    • Avatar

      Bonjour,

      En effet, la solution que nous vous proposons de tester permet d’évaluer votre risque incendie, de disposer des conseils d’experts, de vous rappeler les entretiens à réaliser ou les bons gestes…
      et si vous le souhaitez de trouver les équipements ou les prestataires utiles.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 12h21

  • Je trouve l’article assez flou. Que va t il se passer maintenant ?
    A quel endroit et quel moment ?
    Qu’attendez vous de moi exactement ?

    Pierre Blanckaert / 17 décembre 2016 - 17h05

    • Avatar

      Je vous remercie pour votre intérêt pour le test. Vous recevrez fin janvier davantage d’informations sur ses modalités pratiques. Il débutera réellement en février2017 et durera quelques mois.

      Votre contribution consistera à :

      – utiliser le site internet permettant d’évaluer la vulnérabilité de votre logement et d’être prévenu des risques à venir pour vous en prémunir

      – nous faire part de votre avis lors des questionnaires que nous vous adresserons sur le sujet

      Merci

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 11h59

  • Je tiens à préciser qu’il ne s’agit pour moi qu’une prise de contact et que je me réserve le droit de ne pas donner suite.
    Merci beaucoup.
    Bien à vous.
    M.Bodart

    bodart jean-marie / 17 décembre 2016 - 16h55

    • Avatar

      Bonjour,
      Bien entendu ! Nous comprenons tout à fait votre point de vue.
      Sachez que nous sommes à votre écoute pour toute question sur le dispositif.
      Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 19 décembre 2016 - 11h27

  • Bonjour . Je n’ai rien contre le progrès mais avec les compteurs communicants qui provoquent des pannes dans toute la domotique, la première chose à faire serait d’exiger d’enedis qu’ils proposent des filtres anti CPL efficaces.Je ne parle pas des centaines de personnes en france qui ne peuvent plus habiter leur logement à cause du CPL du linky qui rentre et polu tout.(Je fais partie d’1 collectif qui essai de les aider).Alors les maisons connectées c’est très bien sur le papier mais il faut le faire avec des technologies sans ondes et non toxiques pour l’homme.

    Aleth RICHARD / 17 décembre 2016 - 15h24

  • Merci de m’envoyer les informations. Cordialement

    Josserand Michèle / 17 décembre 2016 - 15h22

  • Obscur petit citoyen sans étiquette , je me demande s’il n’est pas plus urgent de développer une réelle sécurité informatique, plutôt que de suggérer à tous de connecter leur maison, leurs allées et venues, leur système anti-intrusion, leur four, leur lave-linge, leur téléphone, leur ordinateur, leur agenda , leurs horaires de travail et leurs projets de villégiature, etc…?
    Au fait, les élections américaines, qui les a suivies « fraternellement » ? Et d’où ? … et en 2017, les élections en France ?

    Jean-Paul Backentrass / 17 décembre 2016 - 14h39

    • Avatar

      Bonjour,

      Nous partageons vos préoccupations sur la sécurité informatique. La MAIF travaille sur le sujet, finance des recherches avec la fondation MAIF et sensibilise le public à ces questions (https://www.mesdatasetmoi.fr). Le test que nous proposons vise à vous permettre d’identifier les risques de votre logement et vous en prémunir sans qu’il soit nécessaire de vous équiper d’objets connectés.

      Bonne journée

      Frédéric Responsable de projets / 19 décembre 2016 - 11h50

  • Bonjour

    Le service que nous vous proposons de tester permet d’évaluer rapidement la vulnérabilité (vol, incendie…) de son logement et de disposer de conseils pour s’en prémunir. Si il apparaît compliqué ou coûteux d’équiper votre logement de télésurveillance, les autres conseils peuvent certainement être utiles.

    Cordialement

    Frédéric Responsable de projets / 20 décembre 2016 - 16h39

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici