Logement : comment réduire la facture ?

Le logement monopolise jusqu’à 50 % de nos dépenses, entre loyer ou mensualité, impôts locaux, énergie, travaux, ameublement… Comment faites-vous pour réduire la facture ? Ce sera le sujet du prochain dossier de MAIF SOCIAL CLUB LE MAG. Vos témoignages sont précieux !

logement-comment-reduire-la-facture

Beaucoup de solutions peuvent être envisagées pour moins dépenser dans son logement.

Il y a ceux qui choisissent la colocation : à plusieurs, on se partage le loyer et les charges…
D’autres renégocient leur emprunt immobilier et leur assurance emprunteur. En passant par la MAIF, nous l’espérons, avec des économies à la clé.

Diminuer ses consommations d’énergie est aussi une bonne idée. Par des travaux d’isolation et de rénovation ou par des petits gestes du quotidien.

Une autre solution peut consister à s’éloigner des zones de tension, puisque le prix de l’immobilier varie beaucoup d’un emplacement à l’autre.
Mais alors, quid du temps de trajet ? Le télétravail est-il envisageable ?

On peut aussi renoncer aux grandes surfaces. Par exemple, quand les enfants sont partis de la maison. Ou même habiter un petit espace, voire même un studio. Cela coûte vraiment moins cher, mais est-ce tenable ?


De plus en plus de jeunes ont même choisi d’habiter un camion aménagé.
C’est votre cas ?

Lesquelles de ces solutions avez-vous mises en œuvre ? Avec quels résultats probants ? N’hésitez pas à témoigner, vous enrichirez le prochain dossier de
MAIF SOCIAL CLUB LE MAG. La rédaction vous en saura gré !

187  Commentaires

  • Pour anticiper la perte de revenus de la retraite, nous avons acheté notre maison en plein centre-ville lors d’un mouvement de baisse immobilière. Quand conduire sera trop coûteux ou impossible, nous irons faire nos courses en supérette ou chez les commerçants s’ils sont raisonnables, sans dépendre des enfants.Nous avons fait aménager une chambre en RDC et du coup les enfants sont dans les étages. Nous envisageons de louer à des étudiants pour parvenir à payer nos impots fonciers qui sont lourds. Nous avons réduit la voilure du lave-linge/sèche-linge malgré notre famille nombreuse en responsabilisant les enfants et nous groupons nos déplacements en voiture pour réduire la consommation de carburant. Nous avons acheté une petite voiture peu chère car finalement je suis seule dedans 5 jours par semaine et très exceptionnellement on loue un véhicule plus grand quand la famille est au complet. Nous utilisons des bus collectifs pour les déplacements individuels dans les grandes villes de la région, c’est rentable entre le carburant, les péages AR et surtout le parking. Nous avons mis une alarme pour la douche, l’activer n’est pas obligatoire pour les enfants. Les enfants ont mutualisé leurs jouets (surtout les grands) et ouvrent une boite(confectionnée par eux-mêmes) chaque semaine. Le petit dernier qui ne connait pas le contenu a l’impression d’avoir un cadeau à chaque fois, les grands retrouvent le plaisir de jouer avec des objets oubliés. Les vêtements des grands sont conservés pour les suivants selon l’état et chacun a des vêtements de jardin à salir sans modération (lavés en début de semaine).

    quetzal27 / 24 octobre 2018 - 17h07

  • Il faut réduire la voilure, anticiper le fait que le coût de la vie deviendra de plus en plus onéreux, vivre juste en dessous de ses moyens pour vivre sans stress. Je vis seul, veuf, les enfants sont devenus parents, j’ai choisi un studio au nord, du coup pendant la canicule la température ne dépasse pas 27°. Du mois de novembre à fin mars je fais l’économie du frigo qui reste débranché. Ma nourriture qui demande une conservation au frais je l’a range dans une caisse en osier sur ma terrasse. Pour mon chauffe eau, je bascule le fusible le matin de façon qu’il ne fasse qu’un cycle de chauffe heures creuses la nuit. Et puis l’essentiel à tout âge, c’est de se maintenir en condition physique. À 66 ans je ne vois jamais le médecin, par contre je m’impose un plaisir presque quotidien, une marche avec dénivelé, ou circuit varié d’une heure de vélo, une petite séance de rameur, trois exercices d’abdos. L’hiver, ski de fond à la place du vélo.
    C’est à la portée de tous, pas d’histoire, faut savoir ce que l’on veut. Le rameur fait tout travailler, si vous ne pouvez pas faire autre chose achetez vous un rameur. Vivre bien dans son corps permet d’aimer, d’aider les autres plus longtemps, et c’est chouette de parcourir les chemins de montagne avec ses petits enfants, « plongeant mon regard dans la profondeur de mon être », pour paraphraser Reinhold Messner.

    Perrier / 14 août 2018 - 09h16

  • je vis dans un habitat groupé, solidaire et participatif. Nous sommes en propriété collective en SCI.
    Cela veut dire que la situation de chacune des familles (nous sommes 11 familles) est prise en compte par les autres. Si besoin d’emprunt (pas de location) pour accéder au logement c’est la SCI qui le fait (auprès de la NEF) et ensuite nous nous entendons pour fixer entre nous le montant des remboursements de chacun au prorata de nos situations personnelles. Les versements mensuels permettent d’acquérir des parts de la SCI jusqu’au règlement total de la valeur du logement occupé.
    Nous partageons aussi des locaux en commun : , rangements, buanderies, atelier, garage à vélos et tous les espaces extérieurs …Des chambres supplémentaires, une grande salle pour les groupes sont financées (en grande partie) avec des prêts solidaires que nous confient des personnes extérieures à notre groupe.
    Pour les charges nous mutualisons et payons mensuellement selon un quota fixé et qui est différent pour chacune des charges (cela peut être au m², au nombre de personnes, au nombre d’enfants …) pour faire jouer là aussi la solidarité.
    Enfin nous prenons en charge matériellement les frais de gestion, entretien, … tout ce qui concerne l’habitat et le projet collectif de notre lieu de vie.

    Tout cela nous permet de nous y retrouver au niveau de l’argent mais surtout nous apporte une qualité de vie incommensurable.

    martine gentili / 3 août 2018 - 13h47

  • Je vis dans un appartement à ma taille et je gère économiquement ma consommation eau+électricité

    Abalone / 15 mai 2018 - 14h09

  • J’ai bientôt 71ans, retraitée depuis 2014 je vis seule, dans la même ville que mes enfants en petite couronne parisienne. J’ai cru bien gérer en me logeant dans un beau studio de 34 m2 en 2010. Clair, dans un bel immeuble, mais froid car orienté au nord, et bruyant lorsque j’ouvrais la fenêtre car situé en plein centre. Tant que je travaillais je relativisais. Très récemment j’ai pu déménager dans un 55 m2 traversant est/Ouest au calme, étage élevé ascenseur a quelques rues de mon ancien appartement . Les frais sont plus importants, certes mais je ne voyage pas j’ai une vie frugale et je m’occupe intellectuellement et socialement à peu de frais , ma vie est transformée . L’essentiel est d’identifier ce qui est prioritaire pour trouver son équilibre.

    Monique F / 9 mai 2018 - 08h10

  • Bonjour

    J’ai un logement ancient vide mais entièrement rénové que je dois laisser inoccupé pour raisons professionnelles.
    – J’ai tenté de le louer plus bas que le prix du marché et les seuls candidats sont ceux qui n’ont pas de revenus pour le payer (en liquididation ou sans revenue declaré)
    – Je l’ai proposé plusieurs fois à des bailleurs sociaux (sans réponse, un comble).
    – Je l’ai propose à 2 associations caritatives (pas de réponse non plus, indécent)
    – je l’ai confié a une agence qui voulait tirer 6’000 euros de profit de la mise en relation avec un locataire (3’000 pour moi et 3’000 pour le locataire). J’ai dû renoncer devant cet etat de fait.
    – l’Etat me surtaxe pour cette inoccupation

    Est- ce que des membres seraient interessés a le prendre en colocation (prix en dessous du marché locative, maison de ville, ville de 10’000 habitants dans le sud)???

    cordialement

    JL

    JL Gaillard / 27 avril 2018 - 05h56

  • Hello.
    If you need to have so much quality traffic without only a few body movements, you can find the funniness here: http://make.ultimate-link-building.info/

    EdwardQuela / 25 avril 2018 - 20h12

  • Moi je fais attention à l électricité.J,allume une lumière dans la pièce où je me trouve. Je fais attention à l.eau en prenant une douche au lieu d un bain.
    J ai du double vitrage et des volets pour isoler mais je n’ai pas un grand logement.

    Nini / 3 avril 2018 - 18h16

  • PRAHDA : La MAIF doit cesser de financer la machine à expulser !

    Sous-couvert d’un investissement à impact social, la MAIF participe au fonds Hémisphère, qui a permis le rachat des hôtels Formule 1 pour les transformer en lieux d’hébergements pour demandeurs d’asile, dans le cadre du PRAHDA.
    >
    > Mais ces lieux sont en fait un hébergement à bas coût avec prestations minimalistes et accompagnement social réduit, qui ont notamment pour but d’assigner à résidence et expulser plus facilement les personnes qui sont déboutées du droit d’asile ou « Dublinées ».

    Ainsi la Maif se met en contradiction avec l’éthique qu’elle revendique pour ses investissements.

    En tant que citoyens, et sociétaires nous dénonçons cette participation et demandons son retrait. »

    vous pouvez signer la pétition associée à la lettre ouverte au président de la MAIF :

    Mauriet / 31 mars 2018 - 14h03

  • comment financer des frais d’aménagement d’une salle de bain, pour personnes âgées.

    DEHOUX / 31 mars 2018 - 08h27

  • Le nombre de M2 par habitant diminue au fil des générations. C’est bizarre?Non! L’immobilier profite à beaucoup et tant que cela ne changera pas, on devra se débrouiller comme d’habitude.

    jc BUIL / 28 mars 2018 - 11h28

  • Mes murs froids sont isolés par des grandes bibliothèques remplis de livres ( le papier isole très bien) : du coup, je lis et n’ai pas besoin de télévision( pas de redevance télé)…Je limite le chauffage à 19 ° maximum le jour, et 16° maximum la nuit. J’utilise le sèche-linge comme sèche-linge bien sûr , mais aussi pour son apport de chauffage; ainsi que la cuisson d’un gâteau, d’un gratin si la température extérieure est en baisse. L’été, quand il fait très chaud, je laisse le linge à sécher, j’emplis la baignoire d’eau froide pour m’y rafraichir, je mouille les rideaux, je mets des bacs d’eau sur le balcon pour y mettre les pieds au frais, je mets des vêtements légers mouillés et je fais la cuisine sur le balcon. Pour l’hygiène du corps : huile de coco , beurre de karité, et une plante d’aloes vera, du savon surgras à huile d’olive ou au beurre de karité comme shampoing cheveux et corps; pour les dents, huile de coco et argile verte ou bicarbonate. Pour le nettoyage du linge , les noix de lavage qui sont très efficaces à l’eau froide en machine ou à la main, qui ont un répulsif insectes naturel qui protège des poux, punaises de lit, mites… Pour la vaisselle, idem… Pour le nettoyage maison, idem. Pour désinfecter et antitartre : vinaigre blanc. L’eau de Javel est à utiliser avec parcimonie :
    polluante et attire cafards!
    Budget annuel cosmétiques et détergents confondus: 50 € pour une personne dans un F2. Quant au chauffage, je dépense moitié moins que mes voisins… Pour l’alimentaire, je n’achète (presque) jamais de produits finis, je cuisine et mes courses me semblent toujours moins onéreuses que celles des autres quand je passe à la caisse …

    Véronique Gantès-Vogt / 26 mars 2018 - 12h14

    • Merci, j’ai beaucoup ri! Le gâteau cuit dans le sèche linge? Ou bien il manque des mots? C’est que je voudrais vraiment procéder comme vous,coller à vos façons de faire… Mais il y a à prendre et à laisser. On est en 2018?

      Zazou / 24 juin 2018 - 17h13

  • à Nana et Clara,

    Pour les renseignements concernant le détail de la consommation EDF par poste (chauffage, production eau chaude, appareil électro ménager, éclairage…) je me suis connectée à internet en prenant les indications sur la facture EDF.
    Que le ciel vous soit clément.

    SIMONE / 25 mars 2018 - 16h03

  • Dans mon cas, j’ai renégocié mon prêt et j’aimerais bien en faire autant avec mon assurance emprunteur très chère à mon avis (mais je suis un sénior donc à grands risques n’est-ce pas ?), cette assurance ayant été souscrite à la Maif d’ailleurs. Alors si vous avez une piste, je suis preneur.

    CB50500 / 25 mars 2018 - 10h34

    • Bonjour, je vous conseille d’aller voir un négociateur (comme meilleur taux.com ou autres). Je suis passée de 18 €/ personne/mois à 11 € pour les mêmes garanties. Sur 15 ans, les frais de ce négociateur sont largement rentabilisés !
      Bonne journée !

      lauda / 28 mars 2018 - 07h19

  • Les solutions sont connues, il faut d’abord isoler toiture et fenêtres.
    Dans mon cas, ces travaux effectués, j’ai installé moi-même deux panneaux photovoltaïques de 300W chacun, achetés sur Internet en kit auto consommation. Je suis un pirate puisque je n’ai pas averti mon fournisseur d’énergie. Ce que je peux dire, c’est qu’après 6 mois de production, j’ai économisé 200 euros sur la facture de 2017.

    jc84 / 20 mars 2018 - 20h37

    • Bonjour jc84
      vos panneaux de 300W sous quelle tension ?
      est ce une installation indépendante ou couplé avec le réseau ?
      qu’est ce que vous alimentez avec les panneaux ?
      merci

      GuyP7873 / 21 mars 2018 - 06h00

  • Si il y a des solutions,je suis preneuse. Avec environ 1600 euros de retraite par mois, pour vivre dans un f3, dans l’Hérault,,il faut verser au moins 800 euros par mois, plutôt plus su l’on veut quelque chose de décent. On trouve des F2 convenable à partir de 700 euros, mais ce n’est pas facile de laisser toute une partie de sa vie, ses souvenirs. Et acheter, sans apport, c’est impensable.
    Moralité : à part vivre dans un logement vétuste, pas de solution ppour les personnes seules;

    Mirella Lassale / 20 mars 2018 - 06h15

  • Comment réduire la facture du logement ?
    D’ abord éviter la location, elle implique automatiquement des versements à perte.
    Donc investir dans un achat : un couple non marié peut cumuler 2 plans épargne logement, donc doubler l’emprunt, c’est ce que nous avons fait, ce qui nous a pas empêché de nous marier par la suite. Notre maison datant de 1944, elle nécessitait quelques travaux : là, il vaut mieux être bon bricoleur, les économies réalisées sont substantielles . 15 ans après, les remboursements sont terminés, et les travaux aussi, juste de l’entretien et le potager …..

    Pierre Letz / 19 mars 2018 - 19h06

  • Nous sommes retraites notre maison à 80 ans bientôt et 73 ans est payée mais elle a 40 ans. Alors bien sûr notre choix et obligation s’est portée sur la rénovation, changement des fenêtres et volets, isolation des plafonds ou sous les toits. Changements du chauffage avec une cheminée moderne avec inser flamme verte et un chauffage réversible air air. Nous avions aussi il y a20 ans fait poser une véranda. Notre facture de chauffage et usage électrique divers dont four et cuisine est à 1200/ 1300€ ces deux dernières année. Mais nous n’aimons pas vivre dans trop de chaleur. Les chambre ne sont pas chauffées ou exceptionnellement. Et nous nous couvrons s’il le faut. 20 degrés nous suffit. Voilà cordialement ck

    Kaspar Daniel et carmen / 19 mars 2018 - 13h39

  • Comment réduire sa facture logement? En refusant les compteurs communicants . Etant dans un collectif , je vois passer sans arret des plaintes pour factures d’électricité multipliée par 2 ou 3 à cause de linky. Je viens moi même de devoir couper les fusibles durant 11 mois à cause de la toxicité du cpl linky des voisins (j’ai refusé le compteur mais le cpl rentre partout). J’ai du m’équiper d’un filtre (3/4 d’un moi de salaire) pour avoir un peu de courant le soir pour corriger mes copies.et nous sommes maintenant de centaines de milliers dans ce cas.

    RICHARD A. / 19 mars 2018 - 07h21

  • On pourrai diminuer le montant de l’assurance du logement?
    Simple et rapide.

    GOIN / 18 mars 2018 - 19h08

  • J’ai fait construire ma maison il y a plus de 30 ans.
    J’ai remboursé mes emprunts depuis longtemps et ma préoccupation majeure est maintenant de réduire la facture d’énergie en améliorant l’isolation , en changeant mes vieux équipement pour des solutions + innovantes.
    J’ai , par exemple mis du double vitrage sur mes baies vitrées.Renforcé l’isolation des combles. Changé mon système de production d’ecs solaire.Installé 20 m² de panneaux photovoltaïques.
    Maintenant il faudrait que je m’attaque à ma chaudière à gaz……

    Poirson Jean / 18 mars 2018 - 15h18

  • je vais de moins en moins au supermarché privilégie les petits producteurs c est nettement mieux et nous mangeons mieux.
    les prises électriques débranchées au maximum , le lave linge 2 à 3 fois la semaine au lieu de presque chaque jour .
    Pour le chauffage avons condamnés un radiateur depuis 3 ans , la facture est mieux aussi , le thermostat réglé à 18° du début a la fin de l ‘hiver.

    anicet lili / 18 mars 2018 - 14h49

  • J’ai environ 20% de mon toit avec des panneaux photovoltaïques qui me permettent d’économiser environ 30% de ma consommation.
    Je veille au quotidien à ne pas laisser brancher des appareils électriques qui ne fonctionnent pas.
    Notre eau de récupération en extérieur est redirigée vers la maison pour alimenter les wc et la buanderie.

    Isabelle / 18 mars 2018 - 14h20

    • en quoi les prises debranchees font elles baisser la facture d’electricité ?

      nana / 18 mars 2018 - 21h11

  • Cas particulier : le montant des charges de copropriété.
    Pour beaucoup de copropriétaires, les charges constituent une dépense excessive. La raison principale en est une législation extrêmement favorable aux agences de gestion qui s’entendent pôur proposer des prix exorbitants. Comme dans la plupart des situations, la loi privilégie l’entreprise au détriment des particuliers sous prétexte de favoriser l’emploi. Dans la réalité, ces agences embauchent très peu de personnel, accumulant les contrats de gestion… qu’elles ne peuvent assumer correctement, mais pour leur plus grand bénéfice. La loi est au service de la production d’argent et de la spéculation, pas du bien commun.

    STEFFEN Louis / 18 mars 2018 - 11h31

  • Je fais fonctionner mon lave linge et mon lave vaisselle aux heures creuses, j’ouvre grand les volets quand le soleil donne pour rechauffer la maison et inversement en ete

    Tom Dom / 18 mars 2018 - 04h51

  • je me suis éloignée d’une soixantaine de kilomètres de mon lieu de travail en réfléchissant à un mode de transport possible sans engendrer trop de fatigue.
    Je fais une coupure entre travail et vie privée, j’ai une surface plus importante et un jardin pour un loyer moins élevé.
    Qualité de vie et moins de stress essentielle pour vieillir plus sereinement

    Pat / 17 mars 2018 - 23h51

  • Nous avons une grande maison de 180 m² vers Aix-en-Provence. Pour économiser l’énergie, elle est chauffée – depuis 1980 – par des panneaux solaires thermiques et une installation photovoltaïque produit deux fois plus de kWh électriques que nous ne consommons. Depuis trois ans, une nouvelle installation photovoltaïque « efface » une partie de notre consommation électrique. Au final, pour deux personnes, nous consommons 1200 kWh électriques par an … et 5 bouteilles de gaz de 13 kg.

    jms84120 / 17 mars 2018 - 19h10

  • Témoignage pour réduire les frais liés au logement :

    – l’assurance du crédit via la MAIF a été la plus compétitive et cela n’a posé aucun problème.
    – Nous avons renégocié notre crédit il y a 3 ans, ce qui nous a permis de réduire de 2 ans sa durée en maintenant le montant des mensualités.
    – notre assurance habitation, groupée avec les assurances des voitures, le tout à la MAIF s’est avéré très intéressante.

    Au quotidien :
    – comme nous avons un thermostat d’ambiance, en allant nous coucher, nous descendons la température de consigne à 18,5°C et remettons à 20 °C le matin en nous levant.
    – idem la journée lorsque nous partons au travail.
    – nous fermons les rideaux quand nous ne sommes pas présents ou lorsqu’il fait froid, afin de faire une couche isolante au niveau des fenêtres.
    – dès qu’il fait nuit, nous fermons les volets pour également limiter les déperditions de chaleur.
    – L’été, nous n’utilisons ni pompe à chaleur ni de climatiseur : avec une maison ayant un DPE estimé à D, nous fermons les volets dès 7h30-8h et rentrons dans une maison à 22-25°C. La nuit, vers 3-4 h du matin, au moment de la « pause technique », j’ouvre grand les fenêtres qui ne sont pas source d’intrusion pour que la fraicheur puisse faire descendre la température.
    – L’été, nous pouvons aussi passer la serpillère jusque pour que l’évaporation puisse rafraichir la maison (vieille recette de grand-mère et principe physique puisque le passage de l’eau liquide à l’eau gazeuse nécessite de l’énergie et donc prend cette énergie dans l’air chaud ambiant)

    – nous récupérons dans une bonbonne d’eau minérale de 5L, l’eau froide qui s’écoule avant que l’eau chaude pour la douche n’arrive. Lorsque la bonbonne est pleine, cela nous permet de remplacer l’utilisation de la chasse d’eau.
    A la cuisine, nous procédons de même et arrosons les plantes avec cette eau non gaspillée.
    – Nous privilégions les douches. Notre eau étant très calcaire et la peau des enfants étant souvent sèche, nous sommes passés à la douche tous les 2 jours.
    – Nous récupérons l’eau de pluie dans des gros récipients de 200L, ce qui est utile pour l’arrosage du jardin.
    L’économie d’eau est telle que, lorsque nous avons été démarchés par un conseiller en économie d’eau, nous lui avons donné le cubage d’eau consommée et il nous a indiqué que, pour ce cubage concernant 5 personnes, il ne pouvait pas nous proposer des aides/conseils pour réduire notre consommation d’eau. Cela nous a conforté dans notre fonctionnement raisonné, tout en sachant que nous pourrions encore trouvé des astuces.

    FloduVexin / 17 mars 2018 - 15h21

  • Isolation par l’extérieur de l’immeuble.
    Eclairage avec des lampes à LED.
    Chaudière gaz à condensation asservie à des sondes extérieure et intérieures.
    Robinets thermostatiques sur les radiateurs coté sud.

    mulber / 17 mars 2018 - 15h15

    • Bien sûr j’ai fait les transformations nécessaires. J’ai même des radiateurs connectés que je peux commander à distance… Ma consommation diminue régulièrement et pourtant la facture continue d’augmenter d’année en année: l’heureux effet des nouvelles taxes….

      sergio / 17 mars 2018 - 16h58

  • Merci GYVR 38 pour ton commentaire. Voici mon témoignage : Effectivement, depuis l’age de 17 ans, et j’en ai 62, j’ai toujours eu des locations, non pas par choix mais par obligation :

    Salaires ne dépassant pas ou peu le SMIC, (actuellement je suis employée par l’inspection académique de l’Isère et ce depuis 11 années)

    Aucun héritage familiale qui m’aurait permis un apport…..

    Bref ! chaque mois, c’est 40 % de mon salaire qui part en fumée en location et sans jardin bien sur…en Savoie le prix des loyers ne me le permet pas !

    Voici donc 45 ans que je paye.

    Alors, les petits problèmes que je vois indiqués dans ces témoignages m’apparaissent bien légers et le dossier que la MAIF prévoit n’est qu’un pansement sur une jambe de bois, de la distraction pour éviter les sujets lourds de la situation sociale de nombre d’entre nous.

    Que le ciel vous soit clément !

    simone / 17 mars 2018 - 12h12

  • Bonjour, j’ai été démarché par Energie Habitat pour la pose de panneaux photovoltaïques avec aides du gouvernement et d’EDF, est ce que qq’un connaît ce projet et sa fiabilité svp car il me paraît intéressant pour les économies d’energie.
    Merci pour vos cobseils

    Virlucant / 17 mars 2018 - 11h24

    • Madame,
      avez vous pensé à l’habitat participatif et à l’accession à la propriété par les organismes sociaux,
      les 2 commencent à travailler en commun.
      Mutualisation des lieux des vies, fini les soucis de l’isolement dus au manque d’argent, solidarité,
      voyez de ce coté, dans votre région ça doit exister
      avec un ordinateur vous cherchez les mots cléfs.
      Ne désespérez pas . Il existe un monde meilleur . A nous de le construire ensemble . A chacun sa part de Colibri.

      nana / 18 mars 2018 - 21h18

    • Ne jamais répondre à un « démarcheur » car il y a toujours un gros risque « d’arnaque » derrière !
      Si vous souhaitez des informations indépendantes sur le photovoltaïque allez sur le site : http://www.photovoltaique.info/
      Si vous cherchez un installateur pour avoir des devis, allez sur : https://www.qualit-enr.org/particuliers
      Si vous souhaitez être aidé dans vos démarches allez sur : http://gppep.org/
      Il y a d’excellents installateurs PV qui ne vous démarcherons pas, c’est à vous d’aller vers eux. Et tous mes encouragements dans votre recherche. Amitiés.

      jms84120 / 17 mars 2018 - 19h25

    • Faut toujours être très prudent avec les démarcheurs , surtout quand ils se présentent avec le label EDFet avancent les aides d’état . Les escroqueries sont légion
      Adressez vous directement à EDF pour savoir ce à quoi vous avez réellement droit et faites faire plusieurs devis .

      clara / 17 mars 2018 - 13h59

  • Bonjour à tous,

    Je viens de découvrir que EDF à un site en ligne qui permet de visualiser nos consommations électriques personnelles par secteurs (éclairage, électro-ménager, chauffage, production d’eau chaude….) et donne des conseils. J’ai trouvé ces informations très intéressantes. Cela n’aura pas d’impact sur ma consommation d’énergie car je minimalise tout, mais j’ai modifié quelques habitudes pour réduire ma facture.

    Bonne journée.

    simone / 17 mars 2018 - 11h24

    • Bonjour Nana, bonjour Clara,
      pour répondre à votre question
      le site: edf.fr
      l’application: e.quilibre
      il suffit de s’incrire et de créer un compte.
      à condition d’être client EDF

      GuyP7873 / 21 mars 2018 - 06h21

    • quel est le nom du site edf pour économiser sur sa facture s’il vous plait ?

      nana / 18 mars 2018 - 21h19

    • Pourriez vous communiquer le lien de ce site ? Merci

      clara / 17 mars 2018 - 14h49

  • En retraite depuis 4 ans je viens de déménager pour surface habitable plus petite, logement plus récent et donc mieux isolé avec panneaux photovoltaiques. Projet de chauffe eau solaire et de pompe à chaleur car l’énergie coute de plus en plus cher (+50% en 10 ans et progression exponentielle). Réduction des distances à parcourir pour aider enfants petits enfants et ascendant dépendant. Avec cela baisse de la retraite nette et projet d’augmentation de la taxe foncière pour compenser la suppression de la taxe d’habitation. Cela ressemble à une course sans fin. Plus nous faisons des efforts plus on nous en demande. Nous c’est les classes moyennes basses et pas les riches ni la classe moyenne supérieure qui sont bien protégés.

    Sylvain LANAU / 17 mars 2018 - 09h54

    • Allez y cher monsieur,
      profitez de votre retraite, quelqu’en soit le montant
      tant qu’il en est encore temps

      nana / 18 mars 2018 - 21h20

    • Bonjour, j’aurais 64 ans en juillet, carrière moitié dans le privé moitié a l’éducation nationale, j’hésite à partir par crainte de ne pas y arriver……..vos commentaire réels ne me rassure pas……….

      Raoul / 17 mars 2018 - 10h12

  • Bonjour,
    Sur 1600 € d’électricité facturée, il y a 420 € de taxes et autres TVA : ça, c’est un impôt déguisé qui ne m’a guère chauffé. Je suis OBLIGE de faire des économies face au racket de l’ Etat ! Et on paye pour vivre chez soi, ça ne diminue JAMAIS, on a un comportement « citoyen et civique » en recyclant, triant compostant et pourtant, ça augmente chaque année… Alors, vivre dans du plus petit, plus étroit : ça peut préparer au caveau ! Alors que sous les ponts, l’espace est grand ouvert ! Cynisme ambiant… Désolé, mais bien réel !

    H.A. / 17 mars 2018 - 08h22

    • … et en plus vous payez la retraite des agents EdF. Regardez sur vos factures à la rubrique CTA, puis regardez sur Internet à quoi elle sert : https://fr.wikipedia.org/wiki/Contribution_tarifaire_d%27acheminement
      Bon courage.

      jms84120 / 17 mars 2018 - 19h30

    • Bien vu et avec humour ! Vous m’avez même fait rire… Néanmoins, il faut garder le moral, le printemps arrive, la consommation électrique va baisser.

      momoq25 / 17 mars 2018 - 11h08

  • c est des choix politiques
    proposer des logements sociaux de qualite enegetique aux familles aux revenus bas
    faire que les proprietaires du parc privé proposent des loyers plafonnes
    reduire les taxes en tout genre ( inegaites de l imposition fonciere d une commune à l autre)

    il faudrait que l etat travaille sur ce domine avec un objectif de solidarite et à  » un toit pour tous »
    on debat à la reduction de la facture alors qu il y a des personnes qui sont sdf ou tres mal loges ( à 5 dans 15 m2)
    Et ne parlons pas de la discrimination dans ce domaine !

    il y a eu l invention de la securite sociale pour la sante

    à quand une securite sociale pour le logement

    d abord permettre à tous de se loger …

    coco / 17 mars 2018 - 06h02

  • Question à laquelle il est difficile de donner une réponse. Se loger est indispensable et dépend de nombreux facteurs exogènes (lieu, type de logement, achat vs location, moyens financiers, taille de la famille et période de la vie…).
    Les choix évoluent au cours de la vie et doivent répondre aux besoins du moment. En théorie, l’être humain présente une espérance de vie de près de 80 ans et des formes variables seul(e), en couple avec ou sans enfant(s). Tous ces facteurs doivent guider le choix de l’habitation.
    De plus, je pense qu’il ne faut pas trop s’attacher à un bien, ce dernier peut ou doit être une forme d’épargne négociable sans penser à faire de la plus valu ni spéculation. Le principal est bien de faire un choix apprécié sur le moment.

    JPH / 16 mars 2018 - 22h10

  • Même quand on vit tout seul et que les enfants ont quitté la maison, on veut garder un peu d’espace et un cadre agréable pour les recevoir et cela a un coût, c’est vrai mais cela est essentiel à mon sens, d’où les efforts financiers que l’on est prêt à assumer pour un logement un peu trop grand et situé dans un environnement agréable.

    Cathy14 / 16 mars 2018 - 20h24

  • les enfants sont partis (sauf un); j’envisage de proposer une colocation dans ma maison avec une autre personne de confiance; mais comment trouver cette personne ? pourrait on publier une annonce sur le site de la Maif par exemple ? il faudrait ensuite se mettre d’accord sur la façon de faire … j’y pense vraiment car les charges sont maintenant trop élevées pour moi

    lecomte / 16 mars 2018 - 18h25

    • c’est vous meme qui pouvez évaluer votre ressenti face à une personne. un /e étudiant/e, ou une personne plus agée, travailleur, de passage pour une courte période (2 jours mini ou 1 semaine, ou au mois), tout est possible. Renseignez vous auprès de votre mairie les lois ont changé récemment.

      nana / 18 mars 2018 - 21h23

  • En HLM peu de solution en ce moment le chauffage a fond 25°!!
    Réduire d’une pièce ne fait pas beaucoup de différence sur le Loyer. Pas façile de se retrouver à la retraite à deux sans air! Diminution énergie et eau ok

    dianes / 16 mars 2018 - 17h12

  • Logé dans une maison de ville jumelles d’autres maisons, celle-ci a seulement une façade côté sud est une coté nord exposés au vent.
    Je pont de l’eau à 10° dans la nappe phréatique qui passe dans une pompe à chaleur eau eau pour rejeter l’eau à 8° dans un puits au fond de la propriété à 4 m de profondeur. Ce transporteur de chaleur chauffe la maison par un chauffage central à au. J’ai fait poser un gros ballon pour stocker l’eau chaude qui est produite par la pompe à chaleur au courant de nuit qui coûte 50 % moins cher. En cas de panne j’ai une chaudière à fuel car il faut toujours avoir deux cordes à son arc . D’après mon chauffagiste l’économie que je fais par rapport à un chauffage au fuel est de l’ordre de 60 %. J’évite aussi de rejeter les gaz brûlés d’un chauffage par le fuel.Il y a peut-être mieux, j’estime que ce n’est pas mal.!

    Bielle / 16 mars 2018 - 16h36

  • Les conditions et les possibilités étant tellement individualisées, il est très difficile de donner une règle générale. Le seul conseil à donner: réfléchir et faire une étude financière (incluant les paramètres de vie)de chaque possibilité et administrative … …
    Pour terrains et villas, visiter le 15 Novembre et non le 15 août !!!

    Oberti Robert / 16 mars 2018 - 15h53

  • J’ai lu beaucoup de commentaires et je les trouve attristants : Vivre dans des surfaces de plus en plus réduites, vendre sa maison, faire des économies de bouts de chandelles : si c’est tout ce que ce système nous laisse comme choix alors nous avons fait un marché de dupes. A ceux qui plaident pour que nous n’occupions chacun qu’une surface réduite je rappelle que le cercueil est idéal de ce point de vue.
    Moi je ne suis pas d’accord pour que chomeurs, retraités, petits salariés, ou classe moyenne en régression sociale nous nous effacions modestement et réduisions nos droits à l’espace comme le voudrait un système qui n’a plus guère besoin de nous, qui transforme tout en fric et les mètres carrés en rentes. C’est trop tard pour les seniors mais pour les suivants il y a des leçons à en tirer
    Est-ce que j’ai eu de la chance ? Le lit dans lequel je dormais quand j’avais 3 ans je peux le retrouver et je sais que le grand père paternel que je n’ai pas connu était très gringalet parce qu’il y a un « bleu » rapiécé lui ayant appartenu dans une antique armoire, fumée et noire d’avoir séjourné plusieurs générations dans le « poêle », seule salle chauffée d’une maison restée familiale. Un grenier, une grange… Je sais maintenant qu’il s’agit là de luxes paysans mais jeune , si seulement j’en avais eu les moyens, je les aurais volontiers troqués contre des biens immobiliers plus citadins et plus modes.
    Etudiante, avec mes copines nous n’accèdions déjà qu’aux colocations. En couple de salariés modestes ensuite nous n’avons pu louer que des vieux logements minables, nous les retapions et les propriétaires augmentaient le loyer pour les gogos qui nous succédaient.. Nous avons compris assez vite que le statut de locataire n’était pas intéressant et ayant appris de nos pairs que c’était possible nous avons emprunté pour acheter un appartement dégradé dans une vieille copropriété. Nous y sommes toujours 50 ans après, il est très agréable et faute de pouvoir nous payer des professionnels nous y avons tout fait de nos mains
    Un brin initiés et une fois débarrassés de nos mensualités de remboursement c’est une masure de pisé au toit écroulé, toute seule sur un coteau campagnard dont le bas prix nous a séduit. Crédit pour le toit, pour le maçon, voiture à trois sous, emplettes chez Emmaux, frigo et lit donnés par les voisins, beauté gratuite de la nature, chantiers avec des copains, vacances passées à faire des choses qu’on ne sait pas faire : dalle, cheminée carrelage, jardin : de la CREATION , du BONHEUR en fait, vraiment du bonheur…
    Maintenant nous ne manquons pas de mètres carrés, l’apprécions et faisons le bilan : Depuis 50 ans nous n’avons jamais contribué au niveau de vie des investisseurs immobiliers, ni au salaires des syndics. Nous avons échappé, de fait, au marché C’est ça la recette : S’AFFRANCHIR SI POSSIBLE DU MARCHE.
    Toute une partie de la nouvelle génération se trouve en situation de la redécouvrir cette recette : lotissements cooperatifs, ruines, entrepôts, terrains paumés, conteners, ils choisissent des biens atypiques brodent autour ou auto construisent des maisons de paille… En ligne de mire l’autonomie énergétique. Lisez la Maison ecologique, vous verrez

    Monique Tisseyre / 16 mars 2018 - 15h21

    • Merci Madame (j’imagine peut etre!) de votre témoignagne oh combien suave de bonheur de chaque heure d’une vie bien remplie de courage, lucidité et d’amour. Bravo à vous, votre part de Colibris est belle. Exemple à suivre… à mon humble avis

      nana / 18 mars 2018 - 21h28

  • Notre capital, c’est la planète. L’énergie à profusion fournie l’est par l’intermédiaire du soleil. Aussi l’habitat durable passe aujourd’hui non seulement par l’utilisation massive de l’effet photopile, donc photovoltaïque, parce qu’elle ne consomme pas d’eau, son impact carbone étant le moindre par rapport à la durée d’utilisation. Cela implique une utilisation aussi proche de la source de production que possible et la fin des autoroutes de l’énergie, comme celle des bouilloires atomiques polluant eaux comme terres pour des centaines de milliers d’années. L’exposition des constructions se doit d’être pensée en conséquence. La gestion de l’énergie produite aussi : passage en triphasé comme en Suisse. La géothermie, complément naturel gratuit, est à mettre en œuvre systématiquement (8,6°C en hiver et 16°C en été).
    La combinaison isolation/ventilation + chaud/rafraichissement permettent une ambiance de confort sur la durée.
    Cela implique aussi une exposition optimale de la couverture.
    Cette manne céleste est tributaire des aléas climatiques et des le succession jour/nuit.
    Aussi, elle est à compléter par des capacités de stockagen p

    NOWAKR / 16 mars 2018 - 15h16

    • Les capacités de stockage fondées sur les batteries de dernière génération ainsi que sur les volants à inertie, technologie balbutiante.
      Les solutions gigantesques telles les barrages hydroélectriques ne résisteront pas à l’usure du temps. Le compléments est à fournir à travers les éoliennes (tant pis pour les paysages classés) à condition qu’elles soient silencieuses, afin d’être proches des habitations.
      Le bois ne peut être utilisé qu’en complément et réservé en premier lieu en tant que bois d’oeuvre. Les forets sont des puits de carbone et donc de vie, nécessaires à notre survie en tant qu’espèce intégrée à la planète. La gestion de la forêt actuelle au niveau non seulement local, national et mondial met en jeu la survie de l’humanité entière.

      L’urgence est la création d’une filière de production PV répondant aux besoins du consommateur, utilisateur de format 6,9,12KWc de puissance instantanée pour l ‘habitat individuel.
      Ceci doit être pris en compte dans toute construction qu’elle soit neuve ou à rénover.
      La filière du solaire thermique, outre le fait qu’elle utilise de l’eau , a été « tuée » par les fabricants car elle ne répond pas aux besoins individuels, encore qu’elle ne ne peut constituer qu’un appoint, jamais une solution pérenne sur une durée de 30 ans au niveau domestique. Point n’est besoin de revenir ici sur les inconvénients des énergies fossiles, connus de tous.

      NOWAKR / 16 mars 2018 - 15h28

  • achat d’un poéle à granulés de bois j’ai divisé ma facture d’électricité de plus de la moitié

    fournier tinel annette / 16 mars 2018 - 15h06

  • Les enfants partis, maintenant à la retraite, on envisage de déménager dans une habitation plus petite à la campagne pour échapper aux impôts locaux
    aux tarifs prohébitifs.

    Londechamp / 16 mars 2018 - 15h04

    • Suivez votre intuition. Et pas l’avis des grognons
      Demandez des voisins amicaux, serviables, et tout peut et doit se passer pour le mieux. Pourquoi pas ? vous le méritez bien. N’etes vous pas vous memes de charmantes gens ?
      J’ai toujours vu le verre à moitié plein et non l’inverse quand j’ai fait un an de lit

      nana / 18 mars 2018 - 21h32

    • Danger : y a-t-il un environnement humain et médical accessible facilement sans voiture ?

      Oberti Robert / 16 mars 2018 - 15h55

  • Pour anticiper une très importante baisse de revenu au moment de la retraite nous avons déménagé dans un appartement plus petit(70m2 au lieu de 100) et gagné ainsi 300€ par mois.D’où l’avantage d’être locataire.

    Si notre situation financière se dégradait ou que l’un de nous se retrouve seul nous pourrions encore diminuer la surface ou changer d’endroit ce qui paraît insurmontable aux propriétaires

    Jacq78 / 16 mars 2018 - 13h57

    • c’est possible de vendre aussi …

      nana / 18 mars 2018 - 21h33

  • Nous faisons le choix de vendre notre résidence et de vivre dans des gîtes ou à chez l’habitant. Notre pouvoir d’achat ne nous permet plus de posséder un logement. Cela peut être un choix de vie, surtout pour découvrir l’étranger. Notre facture va considérablement baisser y compris celle de notre assurance !!!

    Philippe / 16 mars 2018 - 13h51

  • ceci concerne le commentaire vanina : quel pb pose le compteur linky pour l’électricien ?
    J’envisage l’isolation par l’extérieur de certains murs.

    zut / 16 mars 2018 - 13h46

  • Devenue veuve, je me suis décidée à vendre la maison pour un appartement plus petit, moins coûteux, et demandant moins d’entretien (donc correspondant à mes besoins); j’ai mis 3 ans à me décider, mais je crois qu’il ne faut pas trop attendre avant de déménager car seule, c’est une épreuve, physique et morale, même si on peut solliciter les enfants et les copains. J’en suis à l’étape « recherche d’appartement », il reste juste à définir précisément mes besoins, et les diverses charges font partie des contraintes à étudier, ainsi que l’option location ou achat.

    cb73 / 16 mars 2018 - 12h56

    • Je connais ce problème :
      II est souvent difficile de s’intégrer dans un nouvel environnement à nos âges , à moins d’y avoir des attaches ou des relations .
      De plus il est compliqué de trouver une location, car peu de loueurs acceptent des locataires retraités , compte tenu des lois actuelles, à moins de disposer d’une retraite supérieure à 3 fois le plus du loyer et de présenter un garant .
      C’est le parcours du combattant .
      Je ne veux pas vous inquiéter . Bonne chance

      clara / 17 mars 2018 - 12h19

    • Moi aussi je me retrouve seule dans une grande (et jolie) maison à la campagne et je me pose la question (depuis 5 ans) de déménager à la ville pour me rapprocher de mes enfants. C’est une décision très difficile à prendre.
      D’autre part j’ai plus de 70 ans, je pense à mes vieux jours et je me pose la question de la location plutôt que l’achat….
      Que me conseillerait-on?

      nani / 16 mars 2018 - 16h37

  • j’occupe une maison dan sune petite residence de 20 maisons les espaces verts sont entretenus pas la copropriété ;
    mon soucis est de diminuer ma consommation electrique car le chaauffage est tout electrique
    j’ai fait appel à un electricien local qui a tout melangé et qui ne veut plus revenir depuis que j’ai un compteur Linky ;
    A qui puis je m’adresser pour diminuer ma consommation electrique ?

    vanina / 16 mars 2018 - 12h17

  • Bonjour,

    On a l’impression que les riches incitent les pauvres à faire de la colocation afin de pouvoir ne rien changer à leurs habitudes. Il est vraiment difficile de considérer le logement comme un luxe : c’est un des besoins primaires de l’être humain.

    Par contre, toutes les publicités qui nous incitent à consommer des voitures qui se garent toutes seules, des smartphones, etc., bref des choses pas vraiment nécessaires, bizarrement, continuent à nous arroser d’injonctions. Cherchez l’erreur.

    Oui à une vie beaucoup plus sobre en gadgets, vêtements, technologie, etc. mais, s’il vous plaît, n’acceptons pas d’habiter dans notre vieille voiture pour assurer un emploi de larbin chez un ultra-riche.

    Christine / 16 mars 2018 - 12h15

  • Franchement, les solutions proposées dans cet article sont évidentes et présentées un nombre incalculable de fois. Quelles solutions nouvelles ???? Cordialement

    Julia / 16 mars 2018 - 12h13

    • Avatar

      Bonjour Julia,
      nos pistes d’action sont peut-être évidentes. Mais encore faut-il les mettre en oeuvre. Et lisez les commentaires des sociétaires, certains sont pleins d’inventivité !

      Philippe rédacteur / 16 mars 2018 - 13h41

  • Nous avons tenté de faire 2 chambres d’hôtes. La première année, nous nous sommes mis sur un site et nous avons été submergés. Nous nous sommes alors retirés du site et c’est devenu beaucoup plus calme.

    Christian Bourion / 16 mars 2018 - 12h05

  • Après avoir vendu notre bien trop grand et comme nous étions retraités, nous avons choisi loin de nos enfants mais un lieu bien desservi, une maison plus petite en nous attachant à sa consommation générale.

    nicter / 16 mars 2018 - 11h49

  • Bonjour,
    J’opte moi-même pour une de ces options, les enfants sont tous partis et je revends la maison pour occuper un espace plus petit, hors agglomération où les prix sont très élevés.

    Moi / 16 mars 2018 - 11h23

  • Vous avez eu l’audace de sauter le pas ! Forcément cette organisation de nouvelle vie oblige à des choix que l’on peut regretter mais qu’en en partie heureusement ! Il paraît difficile d’emmener tout de son « ancienne » vie !
    Je retiens votre témoignage car pour moi voici venu le temps du choix.

    Claudie / 16 mars 2018 - 11h21

    • où est votre vie ? en vous ? dans les objets ?
      option / faire un « débarras » chez vous : l’ouvrir sur 1, 2 voir 3 jours et faire des gens heureux, circuler des objets … et quelques sous pour vous. Cela vous allègerait il ?
      Une piece suffit : vetements, livres, bibelots dont vous acceptez de vous séparer… Courage, une amie, un ami peuvent vous aider à rendre tout ceci agreable, croyez vous ???

      nana / 18 mars 2018 - 21h39

  • Article qui enfonce des portes très grandes ouvertes….Il faudrait plutôt aborder le problème de toutes les taxes de toute nature qui portent préjudice à notre habitat, taxes immobilières, taxes sur l’investissement, taxes sur le fonctionnement, TVA… bref on est bouffé par les taxes en tout genre… en revanche pour nous calmer et nous gruger le système invente quelques niches, quelques minorations qu’il faut évidement justifiées par A+B… bref…. on nous amuse et on nous occupe….même la MAIF s’y met…. » on nous fait causer dans le poste « ou est ce un moyen de prendre la température?

    Candice / 16 mars 2018 - 11h17

    • je lis votre ralerie. Cela dit , qu’avez vous de concret à proposer ?

      nana / 18 mars 2018 - 21h40

    • Avatar

      Candice,
      j’ai trouvé nos sociétaires très inventifs, certains révèlent aussi leur inquiétude face à la vieillesse et au risque de dépendance. C’est en posant les bonnes questions que l’on pourra avancer.

      Philippe rédacteur / 16 mars 2018 - 13h44

    • Que voulez vous que l’on puisse raconter qu’on ne connaisse déjà?Il y en a des pleines pages dans la presse…. Au delà des descriptifs et des anecdotes en tout genre, au delà d’un inventaire à la Prévert, on aurait pu imaginer que le MAIF problématise cette question ,du style : comment apporter des solutions qui s’intègrent dans le cadre d’une économie liées au développement durable , liées à des solutions alternatives locales, liées à des solutions alternatives associatives …..dans un esprit de mutualisation…

      candice / 16 mars 2018 - 12h37

    • Avatar

      Merci Candice ! Notre intention consiste à recueillir vos façons de réduire vos dépenses liées au logement, pour enrichir le dossier à paraître dans le magazine de juin.

      Philippe rédacteur / 16 mars 2018 - 11h32

  • Une réflexion… Et si on s’organisait pour rendre tous les français propriétaires ? Un dispositif adapté de notre Sécurité Sociale, avec des cotisations dont le montant seraient choisies par le bénéficiaire, et une marge de liberté pour le choix du logement… J’observe que les anciens instituteurs bénéficiaient d’un logement de fonction et qu’ils savaient s’adapter pour leur logement au cours de leur vie.
    Je pense qu’une personne qui a payé pendant toute sa vie une location, doit bien avoir payé son logement à la fin de sa vie !

    Gyvr 38 / 16 mars 2018 - 11h01

    • ça changera quoi ?

      On appelle cela du communisme aménagé.
      Pourquoi pas ?

      Une idéologie très mal vue.
      avec de grandes dents féroces…

      HEU la sécurité sociale ?
      elle est à peu près détruite non ?
      ça ne se voit pas ?

      Il y a eu des programmes d’aide à l’accession à la propriété en France. Le pb est le foncier.
      Il faudrait en réguler le prix.
      Cela n’est pas l’idéologie du moment ..
      vous connaissez ce truc ?
      le marché,
      l’offre et la demande.
      ce SYSTÈME qui ne favorise QUE les riches qui deviennent encore plus riches …

      Faudrait VOTER autrement, éviter la guerre de tous contre tous, …

      dommage / 16 mars 2018 - 11h17

  • Cet article ne fait qu’enfoncer des portes ouvertes. Aucun intérêt

    Georges Langlois / 16 mars 2018 - 10h31

    • Non ce n’est pas enfoncer une porte ouverte.

      Autant je ne suis absolument pas pour le revenu universel que là je pense que l’idée est intéressante.

      En effet avec les parcours cahotiques, les périodes de chômage et les petits salaires les futurs pauvres de demain sont certains salariés d’aujourd’hui qui seront prochainement à la retraite.

      Si en plus cette population qui sera défavorisée à la retraite n’a pas acquis son logement principal durant sa pèriode active on se dirige vers une énorme précarité.

      Oui l’idée pourrait être une cotisation sur le salaire qui permettrait d’acquérir son logement en fin d’activité à des taux et prix très bas pour des logements prévus à cet effet (Hors zônes tendues)
      foncièrement)

      De toute manière à l’arrivée la collectivité devra aider ces personnes, alors répartissons l’aide dans le temps avec un effort partagé (Je ne suis pas pour la gratuité totale …)

      ZAMA / 16 mars 2018 - 11h19

  • j’ai vendu ma maison (F4) où (divorcée) je vivais avec mes 2 enfants dans un village du pays basque, (qui depuis s’est beaucoup agrandi et aménagé);
    quand le moment du collège ou du lycée est arrivé, je passais mon temps à faire le taxi en plus des activités sportives du mercredi;
    plus tard, quand elles sont parties faire leurs études, devant payer le loyer de leur studio à Talence ou à Pau et les mensualités de mon crédit immobilier, je me suis résolue à vendre.
    Maintenant retraitée, je vis dans un T2 de 43m2 en location;
    en ville, près des commerces , cabinet médical, arrêt de bus , cinéma, théâtre,piscine etc
    finies les corvées et les frais de ravalement, de peinture, d’entretien de pelouse, de haies à tailler , le ménage et le chauffage de cette grande maison…
    Maintenant, je me trouve très bien dans mon cocon; il ne me manque que mon bout de jardin où faire pousser quelques fleurs…
    mais je garde quelques bons souvenirs mêlés d’un peu de nostalgie.de ma belle maison …;

    colombe2151 / 16 mars 2018 - 10h30

    • les jardins partagés, (voir à la mairie)
      les colibris (assos)
      je suis sure qu’il y pres de chez vous un endroit ou se ressourcer en jardinant.
      Cherchez vous trouverez

      nana / 18 mars 2018 - 21h43

  • bonjour….
    actuellement a 59 ans je vis dans 40 metres carre.sejour cuisine 25 m chambre salle de bain ds la meme piece ..385 roros…pension d invalidite
    1500 roros..ds 3 ans retr
    aite 1200 roros…le montant de mon loyer en moins
    ..un peu de temps pour resoudre ce …bleme:retour chez les parents..MDR?
    scquater ..petite copine?lol….studio..100 euros moins cher? camping idem?
    camping car solution envisage actuellement…collocation ..surement une des meilleurs solutions…sauf probleme sante dur a partager..maison de retraite…
    lol beaucoup trop cher…squater maison secondaire ..epouser une centenaire
    .bateau..mourir comme Tabarly…je cherche je cherche..;j y pense chaque jour
    merci..;y a pas mort d homme mais a 60 ans c est pas brillant….

    gioser / 16 mars 2018 - 10h17

    • quels gestes simples ?
      remplacer toutes les ampoules par des basses consommations ?
      des LED ?
      quelle difference entre les 2. Lesquelles des 2 sont les moins energésivores ?
      debrancher les prises éléctriques change la donne ?
      quoi d’autre ?`
      bourrer les machines ? à linge et à vaisselle
      plutot que des petites lessives ?
      et ???

      nana / 18 mars 2018 - 21h50

  • Les choix sont très limités. On est surtaxés, et la seule chose envisageable , surtout pour des salaires moyens comme beaucoup d’entre nous, ajoutés à des conditions de vie particulières et difficiles( Voir Violaine ,Zaza et tant d’autres), n’est pas les petites économies de bout de chandelle que vous proposez. Qui peut se permettre un télétravail ? (enseignants, personnel médical?…) Qui peut rajouter des km et du temps de trajet, réorganiser sa vie et à quel prix ? Quels gains financier et de confort, de relative tranquillité d’esprit ? Qui a envie de vivre à l’approche de la cinquantaine dans un F1 quand les enfants sont partis alors que, plus on avance dans la vie, plus on est satisfait d’avoir construit ce que l’on a et que l’on doit en profiter ? On n’ accueille plus ses enfants alors parce qu’on n’a plus les moyens de le faire en France? Peut-on se réjouir que les jeunes se logent dans un camion aménagé pour débuter dans la vie ? Franchement, je ne vais pas cesser de chauffer pour économiser une poignée d’euros que les augmentations de prix et de taxes du gaz explosifs ont déjà dévorés…Certes, on s’adapte.Les gestes simples, on les fait déjà.Mais il me semble qu’on est au maximum. Frustration et culpabilité sont-ils les maîtres mots de notre quotidien ?

    Vénus / 16 mars 2018 - 10h09

    • quels gestes simples ?
      remplacer toutes les ampoules par des basses consommations ?
      des LED ?
      quelle difference entre les 2. Lesquelles des 2 sont les moins energésivores ?
      debrancher les prises éléctriques change la donne ?
      quoi d’autre ?`
      bourrer les machines ? à linge et à vaisselle
      plutot que des petites lessives ?
      et ???

      nana / 18 mars 2018 - 21h47

  • je possède une maison de plein pied de 128 m² construite au milieu des années 70, des combles non aménageables et la traditionnelle couche de laine de verre de 20 cm, je consommais annuellement 2500 l. de fuel.
    J’apprends en lisant un document que dans les pays du nord (Norvège, Suède, Danemark) ils placent de 80 à 100 cm (1 m.) de laine de verre dans leurs combles. Je décide d’y rajouter dans les miennes une couche supplémentaire de 265 mm de laine de verre, l’année suivante j’ai consommé 1500 l. de fuel, alors lorsqu’on entend de ci de là que 20 cm de laine de verre suffisent, qu’une couche supérieure est inutile c’est un mauvais conseil.
    Cordialement

    Mancon / 16 mars 2018 - 09h52

    • Tbonne info. Merci. On est en général très mal conseillés, même par des professionnels (surtout par des professionnels ! ) . Les vraies bonnes infos il faut aller les pêcher soi -même patiemment , dans des circuits non officiels, , pr espérer un jour ne plus faire d’erreurs et surtout ne plus les subir. ..

      Clara / 16 mars 2018 - 11h29

    • La laine de verre, c’est NUL.
      J’explique:
      J’ai acheté itou une maison des années 70, une passoire.
      Pourtant au plafond, dans le grenier, il y avait une couche de laine de verre.
      Elle faisait 1/2 cm ! totalement ratatinée !
      le gel/dégel, le temps ont détruit sa capacité à emprisonner l’air.
      Il faut éviter cette saloperie qui consomme pas mal d’énergie et à peu près pas recyclée.
      il faut DU BOIS. mousse panneau, ouate de cellulose …
      et au moins 30 cm plutôt 40 ou plus.

      En Norvège Suède,.., ils en arrivent à ne pas avoir besoin de chauffage d’appoint.
      isolation récupération et usages suffisent …
      (ça coute ? oui mais on compte comment ?)

      MAIS il y a le reste, la nourriture, les transports, les objets …

      bref on peut ne pas détruire la planète… et nous avec!

      le plus rapide serait de changer LA LOGIQUE DU FAIRE.
      Qui décide, qui fait : le capitaliste….
      qui se moque de tout si la rente arrive.

      changeons le SYSTÈME, le reste viendra très naturellement.

      dommage / 16 mars 2018 - 11h01

  • Article un peu succinct…..il n’inclut pas l’argument « trouver un propriétaire qui pratique un loyer raisonnable ». Pour être tout à clair, si mon fils n’avait pas trouvé une maison en colocation à loyer modéré dans les Alpes, il n’aurait pas pu s’y installer. Pourvu que ça dure, les propriétaires raisonnables!

    2B63 / 16 mars 2018 - 09h51

    • ….et j’ai oublié de dire que certaines entreprises refusent d’embaucher des jeunes dont ils sentent qu’ils n’ont pas les reins financiers suffisamment solides pour survivre dans leur belle région….ce qui réduit bien évidemment le vivier de candidats. Tout cela est parfaitement aberrant et contre-productif. Les loyers ne sont pas à encadrer seulement à Paris….mais partout où les jeunes auraient envie de travailler mais ne peuvent pas se le permettre.

      2B63 / 16 mars 2018 - 09h58

  • C’est un vrai problème, le logement.J’ai commencé par isoler mon grenier, 40 puis 100, puis encore 200 mm de laine de verre (190m²). Puis j’ai sur-isolé les murs intérieurs avant de tapisser (13+100 de styro) .Cette année changement de toutes les menuiseries(PVC double vitrage). Enfin utilisation de la cheminée feu de bois en appoint les jours de plus grand froid. La consommation d’énergie (gaz propane en cuve) a diminué mais pas vraiment le coût car le prix du propane augmente régulièrement malgré une négociation permanente.
    Résultat: surtout un confort thermique et sonore accru mais peu de baisse du coût.
    NB : maison structure bois isolée en campagne, et entourée de forêts.

    Cantin / 16 mars 2018 - 09h51

    • PAS MAL mais trop de pétrole dans les isolants !!!
      si ça brûle empoisonnements certains et
      recyclage nul …

      J’ai fait pareil avec DU BOIS (maison années 70 ossature bois)
      isolants ET ouvertures
      et je n’utilise plus le chauffage central gaz (en cuve)
      (sauf pour eau chaude)
      je chauffe uniquement au poele à bois.
      (pas assez d’argent pour solaire thermique )

      gains certains et vie saine.

      dommage / 16 mars 2018 - 11h07

  • Ai fait remettre à neuf la chaudière dans une grande maison;:résultat: passé de 5000 litres de fuel à 3800 par an !!
    Dans un petit appart sur 1 an en réglant mieux le chauffage et l’èclairage le fournisseur m’a remboursé 15% de mes préréglements

    Tessier Claude / 16 mars 2018 - 09h36

    • j’ai isolé, pas touché chaudière ancienne
      et passé de 2500 à 600€/an

      tititi

      dommage / 16 mars 2018 - 11h23

  • … au lieu de vouloir devenir « propriétaire » à tout crin … OPTEZ POUR L’HABITAT chez un bailleur du PUBLIC. On y vit très bien, on fait oeuvre de patrimoine social collectif.. on reste propriétaire de sa liberté « aux fenêtres des réalités humaines de vraie vie ». Beaucoup de « propriétaires » se croient propriétaire » (par des biais d’aide sociale, crédits pendant 30 ans, de sacrifices divers etc…)
    Etre locataire, la vraie liberté.

    CASTAING LANFREY Maryse / 16 mars 2018 - 09h28

    • complètement d’accord:nous louons dans un immeuble géré par un bailleur social:seul pb actuellement:bientôt plus de mixité sociale car ils cherchent à vendre les appart et pour cela appliquent des surloyers exorbitants aux classes moyennes (immeuble anciennement 1% patronal)dans le but de libérer les logements pour les vendre

      Jacq78 / 16 mars 2018 - 14h11

    • Pour passer par un bailleur social cela dépend des conditions de ressources. La majorité des français ne peuvent pas en bénéficier!

      C. Brachet / 16 mars 2018 - 09h50

    • On se sert un peu la ceinture et on vit avec sobriété (pas de dépenses futiles ni surconsommation, on fait attention le plus qu’on peut à notre empreinte écologique qui est directement liée à nos nombreuses factures). On récolte les eaux de pluie pour l’arrosage. On chauffe au minimum et on a entamé des dépenses d’isolation après avoir déjà changer toutes les fenêtres. On habite dans une ville où le prix moyen est plus faible qu’à Paris mais l’environnement est très dégradé (pollution / axes routiers + bruit). Notre fils de 22ans1/2 vit toujours chez nous et notre fille de 27 ans dans un studio. Et on aide car les 1ers salaires ne suffisent pas pour le loyer qui dépasse dans son cas 50% de ses revenus.

      C. Brachet / 16 mars 2018 - 09h49

  • Le foncier.
    Le foncier est un gros problème de société.

    les sociétés les plus évoluées savent le gérer, comme en Suisse par exemple où le souverain (c’est à dire la population) tente de maintenir les équilibres.
    A savoir ville-campagne, riches-pauvres, travail-résidence,
    transports en commun-automobiles, piétons-véhicules, …

    Cherchez en France ces équilibres, ce sera impossible.
    Les multiples documents, rapports, recommandations n’y ont rien fait.
    le foncier est un lieu de la guerre entre les rares riches et les nombreux pauvres,
    et devinez qui gagne ?

    Il en résulte une vie plus que pénible à multiples points de vue.
    Bref la NON-démocratie est au coeur de nos difficultés de tous les jours.

    On a les dirigeants que l’on mérite et la vie pourrie que en découle.

    dommage / 16 mars 2018 - 09h25

  • Mon fils ,chômeur de longue durée , vit à Marseille dans 22 m2 pour 500 euros par mois charges comprises. RSA = 500 euros . Faites les comptes!
    Ecrivez donc un article sur l’aide substantielle que pas mal de retraités accordent à leur propre enfants et sur tout ce qu’ on va néanmoins nous prélever comme taxes en tout genre . C’est cela , la réalité ,pour beaucoup de gens !
    Alors , vos conseils bien gentillets… ,hein ?

    Elisabeth MARTINELLA / 16 mars 2018 - 09h07

    • Attention: au RSA l’aide éventuelle des parents doit être déclarée
      et vient en déduction du Rsa….
      Cordialement

      Dayrolles / 16 mars 2018 - 09h14

  • Et bien, ayant acheté il y a un an et demi un deux pièces plus cuisine (après mise en vente de ma maison), je constate après pose murale de radiateurs électriques rayonnants une baisse certaine de la consommation électrique, qui sera certainement accentuée après les travaux d’isolation faits (liège plus lambris PVC sur les murs de la chambre munie de vitres panoramiques).
    Il s’agit d’un meublé, dit de tourisme, mais nous y allons souvent, pas de problème avec cette petite surface, mais heureusement nous avons un cellier, tout petit, et un emplacement pour mettre nos vélos… Sinon il nous faudrait sans doute trouver un local de stockage, pour y vivre constamment.
    Nous sommes retraités, les enfants sont grands, nous recevons nos petits enfants de temps en temps, le petit appartement n’est pas un obstacle, mais nous préférons pour cela la maison de mon compagnon, plus grande. Quoique la situation de l’appartement nous permet de nous entasser un peu pour profiter de la montagne et la mer, pas loin…
    Bien réfléchir donc avant de se lancer dans une aventure palpitante !!

    Anne / 16 mars 2018 - 08h43

  • Je compare tous les prestataires et n’hésite pas à en changer lorsque l’opportunité se présente.Cela me parait le début de la réduction des factures…

    JOEL DURIF / 16 mars 2018 - 08h34

    • Que de temps gaché !

      le  »’libéralisme »’ capitalistique c’est passer son temps à optimiser SON temps.
      c’est perdre sa vie à la gagner ..

      bref NUL

      dommage / 16 mars 2018 - 11h51

  • japy tu jappes toi aussi pour ne rien apporter de mieux

    boulhol / 16 mars 2018 - 08h27

  • a lire les commentaires , la situation est dramatique ! je l’imaginaismais pas a ce point pour des societaires Maif qui generalement appartenaient a la classe moyenne qui sans etre riche n’etait si contrainte economiquement . personellemment je suis a la retraite depuis 2ans , une retraite plutot correcte , et c’est vrai que c’est juste . j’ai toujours pense que mes pb financiers etaient liés a un certain laisser aller de ma part , sans doute que non . celibataire , je vis seul depuis pres de 20 ans , ma fille est etudiante a paris , j’ai encore 2 ans a payer ma maison en ville (impots locaux foncier houla )je ne pars quasiement jamais en vacance , fumer devient un luxe , doisje ne plus inviter mes amis a manger ? ne plus alller boire un verre en terrasse ?

    francois / 16 mars 2018 - 08h26

  • Bonjour,
    Article lénifiant!
    On y ressasse les lieux communs des émissions télé bavardes et people qui laissent penser que l’adhérent moyen (supposé complètement déconnecté du réel ), est pris pour un niais inconséquent.

    Ce genre  » d’information » ne valorise guère la réputation de la MAIF.

    japy / 16 mars 2018 - 08h19

  • Bonjour.
    J’habite un immeuble collectif et suis propriétaire de mon appartement.
    Depuis une dizaine d’années nous avons fait l’isolation des combles, changé les fenêtres de notre cage d’escaliers, isolé toute la tuyauterie du chauffage collectif.
    Les fenêtres des appartements ont toutes été changées soit par du PVC soit par de l’alu.
    À titre personnel, en période de chauffage, lorsque j’aère une pièce je ferme le ou les radiateurs de la pièce.
    Je ne laisse pas couler l’eau chaude ou froide inutilement.
    Etc etc

    Voutey/diane / 16 mars 2018 - 07h58

    • L’ALU !!!
      un super bon conducteur pas loin du cuivre ou argent !
      Un super bilan énergétique …
      Le fabricant français bouffé par un canadien ..

      le PVC encore un peu de pétrole …

      et le bois (local) tout le contraire..
      ça stocke du CO2, assez bon isolant et ça se recycle en chauffage, ou ça pourrit gentiment.
      entretien nul, un peu d’huile ..

      dommage / 16 mars 2018 - 11h57

  • Jusque vers 1950, on utilisait des petites serviettes nid d’abeilles, puis on a ajouté des bouclette, puis on a augmenté l’épaisseur et la taille. Bref entre la serviette ancienne et la drap de bain épais la quantité de coton a été multiplié par 15, de même que la quantité d’eau pour la lessive. Sans compter la quantité d’eau pour la culture du coton pour la quelle on a entre autre asséché la mer d’Oural et eu besoin d’esclave.
    En avons nous besoin ou en avons nous envie?

    ancien temps / 16 mars 2018 - 07h37

    • Dans les années 50 on utilisait un peu de pétrole.
      et puis on a vu comme c’est pas cher de voler les pays producteurs, qu’on pouvait en consommer bcp bcp plus.
      Cela a permis de créer les plus grandes sociétés du monde : pétrole et voitures.
      Sans réfléchir, c’est le progrès !!!

      le progrès de la plus brutale extinction du vivant en marche causée par l’humain .. que dis-je par le capitalisme, qui SEUL, autorise à une infime minorité une accumulation de puissance prédatrice aussi formidable.

      Cro magnon est un foutu prédateur du monde
      si le dominant n’a pas de contre-pouvoir ..

      dommage / 16 mars 2018 - 10h48

    • QUI A LE POUVOIR DE CHOISIR ?
      le consommateur ou le producteur ?
      Celui QUI FAIT selon son bon plaisir
      ou celui qui doit survivre ?

      Si par milliers de messages par JOUR on vous explique que c’est bien ainsi, notre cerveau est ainsi fait qu’il SE SOUMET et approuve..

      Les expériences les plus dingues démontrent notre capacité à imiter SANS COMPRENDRE.

      il eu fallu une éducation CRITIQUE, pour lutter contre la propagande massive et constante et savante des commerçants.

      Ce n’est pas le cas : alors ‘ILS’ ont dévasté la planète pour nous vendre ce que nous achetons.

      NOUS le savons depuis pas mal d’années (la planète brûle depuis pas mal d’années et continue de brûler non ?) et nous continuons de VOTER pour LES MÊMES !

      vae victis

      dommage / 16 mars 2018 - 10h41

  • Indécent de demander aux citoyen lambda, aux plus fragilisés de toujours et toujours faire des économies. Mal s’alimenter, vivre dans des logements sans confort…alors qu’il est prouvé que les plus nanti(e)s sont énergivores! Voitures type 4X4, logements luxueux bouffant de l’énergie à tout va….Allez gueux et gueuses, à pied au turbin, chômeurs, chômeuses , précaires logements insalubres…De qui se moquent-on ? Retraités taxés….Nos « gouvernants et gouvernantes » ils et elles revoient leur mode de vie? Leurs statuts particuliers (actifs, retraites…) Quel enfumage?

    wazili / 16 mars 2018 - 07h00

    • @ZAMA

      bien sûr les fonctionnaires qui foutent rien ..

      ce sont eux qui s’enrichissent et capte TOUTE la richesse produite ?
      Je me pince.

      85% de la plus-value en 2017 a été captée PAR le 1% LES PLUS RICHES.
      et le pb de la France ce sont les fonctionnaires !

      IL FAUT VRAIMENT se laisser XXXXX par la propagande pour dire de telles XXXXX.

      je me censure pour ne pas être trop grossier.
      c’est quand même dingue de voir combien l’aveuglement sert un Système de salauds !

      dommage / 16 mars 2018 - 12h02

    • Sans (trop) faire de politique je dirais qu’il faut cesser de se plaindre en permanence. Surtout que certains devraient se taire (Fonctionnaires. EDF, SNCF ….) ils ne sont pas conscients de leurs avantages notamment pour certains ils ne se rendent pas compte ce que signifie partir 5 à 7 ans plus tôt à la retraite.
      La France a besoin de réformes tous ceux qui veulent que rien ne bouge condamnent leurs enfants à une vie difficile pour rembourser la dette que nous leur laisserons …

      ZAMA / 16 mars 2018 - 11h30

    • Je n’ai pas voté pour un tatcher i certainement pas!

      wazili / 16 mars 2018 - 10h47

    • MAIS ON A VOTÉ POUR !!!
      en toute connaissance de cause NON ?

      c’est le choix ‘majoritaire’ de taxer les pauvres et favoriser les ultra-riches (24 milliards de + pour eux).

      Si vous vouliez autre-chose, il suffisait de très peu de voix pour faire passer un mouvement nettement plus solidaire.

      dommage / 16 mars 2018 - 10h34

  • Les petits gestes du quotidien: débrancher tous les appareils mis en veille – ou poser un interrupteur posé sur le sol et actionné par le pied -..
    Le réfrigérateur est un poste de dépense électrique plus important qu’il n’y paraît: bien vérifier ( avec une petite sonde extérieure ) les températures intérieures qui sont souvent trop basses.
    Eteindre les lumières quand on quitte une pièce: c’est de la redite certainement mais ces actions additionnées participent à cette « chasse aux gaspis »: ce vieux slogan bien dans l’air du temps…

    Jean-Louis Belin / 16 mars 2018 - 06h59

  • Économies d’énergie : isolation du plafond, récupérateur eau de pluie pour lessive, arrosage et petit nettoyage, (contrainte transport arrosoir d’eau), éclairage une seule pièce de vie avec ampoule basse consommation, usage de produits bio pour le respect de la terre, limiter l’usage des appareils électriques, couper télé et autres pas de mise en veille… tri sélectif et compostage
    Je suis passée à 17°/18°maxi dans la pièce de vie avec une polaire pas de problème, et de temps une flambée dans la cheminée avec petits bois de récup dans la campagne autour de la maison (contrainte à faire régulièrement, pas d’achat de bois), 14° dans la chambre sans chauffage avec 2 couettes on dort très bien, j’ai pris quelqu’un payé avec cesu pour tailler et entretenir le plus gros 4500m² (déduction 50% des impôts) car je ne peux rien demander à mes enfants cause leur santé défaillante plus que la mienne…
    Veuve depuis peu, je reste seule dans ma trop grande maison dont je ne peux plus faire l’entretien, mais où aller après presque 70 ans de vie en pleine campagne… je ne supporterai pas les bruits de la ville et des voisins.. Difficulté pour vendre la maison de 40 ans dans son jus, les jeunes ne veulent plus des contraintes de ma campagne il faudrait la brader… pour aller où…
    Tant que je peux conduire tout va bien, économie avec dacia GPL de 8 ans
    Je me pose des questions sur l’avenir avec la peur de l’Ehpad où je ne veux pas aller… (exemple de ma mère qui y est à 90 ans !)
    Pas simple quand la vieillesse arrive, mais j’ai encore un toit sur la tête et une retraite qui me suffit pour l’instant..

    mamie / 16 mars 2018 - 06h39

  • Prochainement, pose d’un insert à pellets qui réduira notre consommation de gaz pour le chauffage et pose d’un ballon thermodynamique qui nous permettra de réduire notre consommation d’électricité.

    mamie nanou / 16 mars 2018 - 06h17

  • 50 % des revenus ! La fiscalité est trop lourde en France.
    Une solution consiste à quitter ce pays.

    x33 / 16 mars 2018 - 05h31

    • Il en faut pas mal pour tant réduire !
      donc pas de soucis hein !

      Pour éviter cette fuite tout comme celle de la fuite des capitaux (l’UE a rendu libre la fuite des capitaux donc des richesses produites localement … )
      un mouvement politique de gauche (et oui c’est de gauche) a proposé l’impôt universel ou mondial. On paie en fonction de ses revenus partout dans le monde à concurrence de ce qu’on paierait en résidant en France.
      Donc exit les gains des exilé et des fuites ….

      On ne verra pas notre gouvernement actuel le faire …
      ce serait déroger aux dogmes, à l’idéologie, celle de la guerre de tous contre tous, des riches contre les pauvres, conte la solidarité …

      dommage / 16 mars 2018 - 10h28

    • Oui c’est cela quand le bateau coule les rats quittent le navire…
      Et la solidarité vous avez oublié !

      jean33 / 16 mars 2018 - 08h59

    • Veinard(e)! 50°/° d’impôt! J’aimerais. Vous devez avoir des revenus plus que confortables! Et vous voulez quitter la France pour dépenser ailleurs de l’argent français. Un des maux des occidentaux, les riches comme les pauvres mais c’est plus criant chez les riches, est qu’ils ont oublié le mot solidarité. C’est aussi quelques fois qu’ils ne savent pas faire leurs comptes. Ailleurs, on ne vous prélève pas autant, mais on n’a pas les services que l’on trouve normaux en France.

      ancien temps / 16 mars 2018 - 07h52

  • Dans un premier temps, remplacement de toutes les lampes par des leeds et renforcement de l’isolation( avec déduction d’impots)
    C’est ma participation à la protection de ma planète et j’espère quelques économies!!
    si chacun fait un peu…..

    Vagabond / 16 mars 2018 - 00h02

    • Pour INFO:
      le programme d’isolation MASSIF a été proposé dans les années 70, après choc pétrolier.

      et on en est ENCORE aux balbutiements !

      BREF, la rente pétrole / électricité fonctionne TRÈS BIEN.
      (au point de couper le courant dans les grands froids et/ou de l’acheter très très cher – grâce au Linky ça coupera des gens et non plus des régions, et personne ne pourra se plaindre massivement … du génie ce truc).
      La dette annuelle en énergie est délirante.
      On trime POUR de la chaleur jetée réellement par les fenêtres !!

      Il faut vraiment une volonté POLITIQUE plus que perverse pour avoir maintenu plus 40 ans cette aberration !

      dommage / 16 mars 2018 - 12h11

  • Avec une retraite EN incomplète de 999,56 € pou 2 , à plus de 70ans je fais des surveillances d’examens dans les grandes écoles en espérant garder la ssanté et en plus ça me convient bien!!!Une piste pour d’autres!!!!

    Ldemsa / 15 mars 2018 - 23h14

  • Habiter la campagne à la retraite oui mais avec tous les services: docteur, pharmacie, dentiste, kiné… médiathèque,etc…et le transport? Par qui? Comment ? Avec quel argent? Facile à dire mais à faire pas simple!

    LN / 15 mars 2018 - 23h02

  • Je pense que les personnes qui sont en retraite devraient venir vivre en campagne
    achat de leur logement beaucoup moins cher ou location également à des prix abordables
    leur pourvoir d’achat augmenterait considérablement car être en ville sans pouvoir dépenser pour aller au cinéma ou des spectacles doit être frustrant

    ABEILLE / 15 mars 2018 - 22h01

    • Oui mais quand on vieillit, la campagne est loin. Il faut un véhicule pour le ravitaillement, le médecin, la pharmacie, etc…

      Mistou / 16 mars 2018 - 08h23

    • A la retraite, nous nous sommes fixés dans notre maison de campagne: 12 km AR pour le pain et autres courses alimentaires, entre 35 et 70 km AR pour la plus part des autres activités.
      1) Nous sortons le moins possible
      2) Quid quand nous ne conduirons plus?
      Pour ce qui est des dépenses de chauffage, nous avons renégocié notre contrat de gaz. En nous adressant à un autre fournisseur, nous avons fait réagir le nôtre, qui nous a proposé un contrat à moitié prix sans avoir a déterrer nos cuves de propane.

      ancien temps / 16 mars 2018 - 08h14

  • Si « Philippe rédacteur » n’a que ces suggestions à faire il vaudrait pour lui et pour l’image de la MAIF envisager une reconversion rapide. Pourquoi ne pas proposer de devenir SDF pendant qu’il y est ?

    LEDGE / 15 mars 2018 - 21h56

    • Avatar

      Merci pour ce commentaire mais je crains de n’en avoir pas compris le sens….

      Philippe rédacteur / 16 mars 2018 - 09h19

  • J’élève ma fille seule, et mon salaire est trop élevé pour que j’aie des allocations (je gagne 1800€ net mensuel). Je n’ai plus de voiture, et je suis passée d’un petit F3 de 60 m2 à un F1 de 36 m2 pour pouvoir financer les études de ma fille dans une autre ville. Je dois assurer deux loyers de 470€, 150 € pour le chauffage et l’électricité des 2 appartements, une taxe d’habitation d’environ 45€ mensuelle (celle de ma fille devrait être exonérée si elle fait une déclaration de revenus séparée …). Du coup mes impôts augmenteront puisqu’elle ne sera plus rattachée. Bref, je sais que nous allons passer plusieurs années difficiles et que nous devrons êtres très vigilantes, raisonnables et tout compter …

    Violaine / 15 mars 2018 - 21h42

    • IL faut CHOISIR !

      N’avez-vous pas remarqué ?
      le nombre de milliardaires augmente.
      la richesse des milliardaires augmente.

      et ces augmentations sont nettement plus rapides que l’augmentation du revenu moyen (de tous).

      C’est donc QUE depuis des dizaines d’années SONT FAVORISÉS LES PLUS RICHES
      par nos gouvernements.

      c’est DONC NOS CHOIX.
      alors de quoi, de qui se plaint-on ?

      Fallait choisir autre chose !!!
      fallait refuser l’UE (et le coup d’Etat afférant) qui grave la guerre sauvage des riches contre les pauvres
      et c’est toujours les riches qui gagnent !!!
      bizarre ?

      non logique de nos votes

      dommage / 16 mars 2018 - 10h10

    • Je vous félicite Madame car vous privilégiez les études de votre fille malgré tous les sacrifices que vous êtes obligés de faire

      Mistou / 16 mars 2018 - 08h27

  • Votre texte, écrit par « le rédacteur Philippe », cherche à rendre acceptable une réalité qui est anormale.
    Par exemple : Est-il normal qu’un couple, marié, de 30 ans (mon fils, ma belle-fille) ne puisse pas avoir un appartement à eux et vivent en colocation, comme vous le suggérez ?
    Autre exemple. Faut-il quand on est prof. et que l’on travaille chez soi, diminuer la température du chauffage et se geler les doigts en corrigeant ses copies, à 18 ou 19° ?
    Autre exemple. Dois-je (je suis prof.) quitter Paris, où se trouvent les bibliothèques dont j’ai besoin, pour m’installer dans une campagne déserte, qui (en plus !) allongera mes temps de trajet ? Et bien sûr cela a un coût, pour la santé, pour le budget.
    Autre exemple. Comment un prof., qui n’a pas d’espace personnel dans son établissement et qui a tous ses livres, toutes ses archives, dans son logement, comment fera-t-il, après 30 ans de carrière, pour vivre dans un studio, même sans enfants ?
    Lorsque, jeune prof., j’ai adhéré à la Maif j’attendais autre chose de la Maif que ce qu’elle est devenue. Vous êtes pitoyables.

    Thucydide / 15 mars 2018 - 21h39

    • J’ai 66 ans et la température dans la maison a toujours été de 17° 5 degrés la journée et 16 la nuit. Je corrigeais moukte copies et n’avais pas les doigts gelés. Mais dès l’enfance où nous n’avions pas toujours de quoi acheter le charbon pour la cuisinière, nous avions des pulls et des chausson chauds.
      aA l’époque la température maximale à l’école devait être de 15°, je l’ai appris lors d’une prestation des archives nationale de Bordeaux? Du reste sur mes photos de classe les pulls sous le tablier tiraient sur les boutonnières.
      Je suis scandalisée par des élèves en tee-shirt en classe en hiver, sans chaussettes dans les tennis, parfois même avec des fenêtres entre-ouvertes.Et enfin l’éclairage systématique en entrant en classe et en hiver stores non ouverts jusqu’à la récréation parfois alors qu’il fait largement jour.

      Thomas / 16 mars 2018 - 09h17

    • Je trouve tout à fait déplacé l’article de la Maif. Pourquoi pas faire la manche quand on y est. Mon mari ayant été muté, nous avons habité la campagne. Les déplacements quotidiens les déserts médicaux tout a été compliqué. Nous sommes rentrés chez nous en ville où la qualité de vie est moindre mais où nous sommes en sécurité sanitaire. C’est la triste réalité

      Zaza38 / 16 mars 2018 - 00h42

    • Avatar

      Bonjour, vous avez raison de souligner la question des déserts médicaux. Cela influe nécessairement sur les décisions à prendre en matière de logement. Bénéficier d’une bonne qualité de vie à la campagne ? Se rapproche des villes pour sécuriser la question des soins. Le but de notre publication ici est de mieux connaître vos problématiques, merci d’avoir partagé la vôtre. Très bonne journée

      Aude animatrice du blog / 22 mars 2018 - 12h21

  • La maison est devenue trop grande et trop chère à entretenir pour notre couple. Nous envisageons donc de la revendre et d’acheter un appartement 2 ou 3 pièces maximum et un petit « camping car ».
    Le surplus de la vente sera donné au fils pour qu il s’installe bien avec sa femme et ses enfants. Nous serons aussi plus libre pour voyager.
    La vie change, on s’adapte, on s’allège. Nous n’emporterons rien avec nous a notre décès

    O. / 15 mars 2018 - 21h37

    • Avatar

      Bonjour Jean,
      vous pouvez d’ores et déjà déposer une annonce sur notre site communautaire MAIF SOCIAL CLUB. Peut-être trouverez-vous réponse à votre proposition ?
      Voici le lien : https://www.maifsocialclub.fr/annonces

      Philippe rédacteur / 16 mars 2018 - 11h49

    • Tout à fait d’accord. Nous avons le même problème. Après avoir changé de logement au fil des mutations et de l’évolution de la famille nous occupons une maison très agréable, trop grande pour nous deux et qui sera très difficile à entretenir en prenant de l’âge.
      Nous ne devons pas être les seuls dans cette situation et pourquoi pas créer un site d’échanges ou de propositions?

      Jean / 16 mars 2018 - 07h29

    • Félicitations mme

      Fleurs7r / 15 mars 2018 - 22h24

  • Je suis seul dans une grande maison de quatre chambres, je me suis installé dans une petite chambre plus facile à chauffer et réduis le chauffage dans les autres.
    J’ai profiter d’être à la retraite pour isoler mes combles plancher et toiture moi-même, je dois mettre une deuxième couche, mais la différence est déjà grande. Je proposerais volontié une chambre contre ménage et cuisine……je suis pas difficile. Comment trouver Une personne de confiance ?

    Lucien / 15 mars 2018 - 21h26

    • Avatar

      Peut-être pourriez-vous déposer une annonce sur le MAIF Social Club ?! Vous pouvez y accéder ici :https://www.maifsocialclub.fr/annonces
      A bientôt sur le blog

      Aude animatrice du blog / 21 mars 2018 - 18h32

    • Si vous habitez dans une ville étudiante ou avec des lycées, il y a des associations qui accueillent les demandes d’étudiants à la recherche d’une chambre peu onéreuse en échange de petits services à la personne qui héberge. Ces associations s’assurent de l’honnêteté et de la bonne « présentation » de l’étudiant(e). Vous pouvez chercher sur internet les noms de ces associations.

      Elisabeth / 15 mars 2018 - 22h20

  • Je loue une chambre pour boucler mon budget

    Chevalier / 15 mars 2018 - 21h18

  • En 20 ans, préparant ma retraite, j’ai pensé que l’énergie serait le poste « galopant », je me suis trompé! Ce sont les impôt locaux! Pour agir sur la conso d’énergie de l’ordre de 4000 euros j’ai tout d’abord, pris le contrat EJP, supprimé en 1998, qui permet de payer l’électricité bien moins cher contre 21 jours à un prix excessifs. (il faut donc 2 modes de chauffage, gaz et électricité). J’ai mis ensuite en place des pompes à chaleur électriques qui, si la température extérieure dépasse 7 ou 8 degrés produisent 4 à 5 Kw pour chaque Kw consommé. J’ai aussi mis en place des panneaux solaires qui produisent 1000 euros / an d’électricité (je suis dans l’est). Et enfin, j’ai changé toutes les fenêtres pour du double vitrage

    Christian Bourion / 15 mars 2018 - 21h17

  • Je trouve surtout que ce sont les assurances qui coûtent fort chères même si la MAIF est vraiment top. Je suis à la retraite depuis un an et j’ai du reprendre un travail de commerciale car tout coûtait trop cher et pourtant je n’ai pas de loyer. Je n’ai pas envie de mettre quelqu’un dans mon appartement vpour soulager mes frais mais les factures sont là et je dois les payer. J’avais envisagé de vendre mon appartement et d’acheter une petite maison pour avoir moins de charges de copropriété mais c’est un héritage et mes frères et sœurs ne veulent pas tous me donner l’autorisation de vendre. Je suis coincée donc et… Quoi faire ???? Je ne sais vraiment pas. Vos conseils sont les bienvenus.

    Karen / 15 mars 2018 - 21h11

    • Merci pour votre réponse et proposition d’aide. Pour le moment j’ai pris un nouveau travail. Bien cordialement à la MAIF toujours très attentive à ses adhérents.

      Karen / 26 mars 2018 - 13h22

    • Avatar

      Bonjour, je peux faire le nécessaire afin qu’un conseiller vous recontacte pour échanger sur votre situation. Dites-moi !

      Aude animatrice du blog / 21 mars 2018 - 18h29

    • Faire en sorte de voter pour un mouvement qui différencie les PME des multinationales..

      on parle de, excusez les gros mots, progressivité ..
      de différenciation entre les gros monstres et les petits ..
      en favorisant les petits plus fables ….

      il y en a : cherchez bien. tout un programme …

      Et ce n’est pas notre gouvernement actuel qui vous aidera.

      question de choix politique …
      on a ce qu’on choisit

      dommage / 16 mars 2018 - 10h00

  • Assurée MAIF depuis l’obtention de mon permis de conduire cad plus de 25 années consécutives je me suis vue en conflit relationnel stupide avec les conseillers des plate formes et des agences complètement incompétents et éjectée de mon assurance sans raison digne de ce nom.
    La MAIF semble oublier ma contribution exceptionnelle dans de très nombreux domaines sociaux et ne se fier qu’aux derniers idiots venus.
    Pauvres de vous.

    Guarneri Marielle / 15 mars 2018 - 21h11

    • Avatar

      Bonjour, je suis à votre écoute si vous souhaitez échanger sur un sujet en particulier. Bonne journée

      Aude animatrice du blog / 21 mars 2018 - 18h25

  • en regardant de façon pragmatique il n’y a pas de solution miracle.
    Les travaux d’isolation ont un coût important et des contraintes liées aux intervenant. Au bout de combien d’année je commence à récupérer?
    il faut regarder cela même avec le crédit d’impôts.
    Des gestes simples , réalisable par tout le monde , permettent des économies immédiates:
    – éteindre les éclairages des pièces que l’on quitte
    – couper tous les appareils sous tension : téléviseurs ,chargeurs de batteries,…
    – limiter la consommation d’eau : douche , lavage des dents : il est inutile de laisser le robinet ouvert quand la brosse est sur les dents, lave vaiselle à moitié vide etc …
    – vérifier en quittant le domicile que toutes les lampes sont coupées.

    Vivre dans des petits villages à 20 ou 30 km de la ville où l’on travaille :`
    OK les taxes habitations et foncières sont nettement moins élevées mais coût des moyens de transport ???`
    et surtout temps de trajets et stress dans les bouchons.
    Il n’y a pas de miracles tant que la France sera très mal équipée en transport public fiable et à bas coût .
    Hélas la solution idéale n’existe pas à ce jour.

    TREILHOU / 15 mars 2018 - 21h04

    • l’Idéal qu’est-ce à dire ?
      c’est de ne pas exister on ne consomme et ne coute rien !!

      Les couts les plus importants sont le chauffage et le chauffage (air et eau) plus les veilles et le froid.
      Toute l’énergie consommée est toujours perdue !! et part dans le sol, l’égout et l’air … Donc l’idée est de retenir le plus longtemps possible cette chaleur.
      ISOLATIONS, accumulation.

      la lumière sauf exception c’est negligeable.

      dommage / 16 mars 2018 - 09h53

  • nous avons coupé notre maison de 100m2 en deux logements de 50
    r

    barre / 15 mars 2018 - 20h54

  • j’habite dans une maison ancienne de village en Provence, lors de la réfection de la toiture, des travaux d’isolation du toit ont été effectués. je n’utilise plus la clim l’été, et l’hiver, je chauffe beaucoup moins, la température reste stable entre 18 et 20 °quand le chauffage est éteint. N’ayant plus d’enfants à domicile , j’ai réduit mon espace de vie et ne chauffe qu’un niveau l’hiver.

    claude / 15 mars 2018 - 20h30

  • je cherche à économiser sur la chauffage , pa pompe à chaleur donc électrique ; je condamne une pièce, fermée et non chauffée; je ferme les volets dés qu’une fénetre n’est plus ensoleillée ; j ai placé des doubles rideaux aux fenêtres ;j’envisage de les redoubler ; derrière les radiateurs il y a des feuilles de plastique métallisé qui renvoie la chaleur vers l’intérieur ; et en hiver, je porte des sous-pulls, pulls, gilets ou meme robe de chambre par dessus.

    Nicole / 15 mars 2018 - 20h25

    • les rideaux c’est à peu près inutile.
      l’air passera toujours, surtout au moindre vent.

      les VRAIS économies : les ouvertures étanches et isolantes
      donc de bons doubles vitrages (de grosses différences entre modèles), des murs isolés extérieurs de préférence
      et avec des produits recyclables (bois)
      et plafonds (toits).

      Ensuite vient le rendement du chauffage si utile 00.. mais le réduire par l’isolation est tellement plus intelligent et logique !!!

      Perso je n’utilise plus le chauffage central, un bon poele à bois suffit !

      dommage / 16 mars 2018 - 09h46

  • J’ai réduit ma facture électrique de 20% (suis chauffé au gaz) en remplaçant ma VMC Unelvent Siroc3 qui me consommait 100€/an d’énergie électrique en vitesse normale (mauvais cosinus phi) par une économique hygroréglable Ozeo, onéreuse mais amortie en 3 ans (bouches spécifiques comprises). La sortie toit se fait en 160, l’autre c’était 125(mm). L’ai dit aux voisins du lotissement en réunion de copropriété mais ça ne semble pas les motiver, 100€ c’est peu. (?)

    Photo73 / 15 mars 2018 - 19h53

    • … la VMC est parfaitement inutile tant que vous n’avez pas de mauvaises odeurs ou des moisissures sur les murs. Vous pouvez la couper et observer les conséquences. Puis la remettre si vous avez des odeurs ou des moisissures dans les coins des murs.

      jms84120 / 17 mars 2018 - 19h49

    • un double flux parait beaucoup plus logique.
      l’air extrait réchauffe (ou refroidit) l’air entrant.

      Alors que le simple flux aspire l’air glacé externe …

      mon double flux fonctionne depuis plus de 20 ans … sans pb.

      à une époque je le faisais fonctionner 5mn/10mn et 24h/24
      maintenant en continu. ça ne se ressent pas .
      je retournerai à 1ére solution (pour un gain de conso de 50% !)

      dommage / 16 mars 2018 - 09h41

  • Nous sommes 2 dans plus de 100m2 alors durant l’hiver nous fermons 2 pièces : le bureau et une chambre d’ami qui sert plutôt l’été (nous habitons l’Ardèche). Nous avons par ailleurs gagné une meilleure répartition de la chaleur entre sol et plafond en isolant les combles avec de la fibre de cellulose. Petit bémol : il faudrait la stabiliser car une fine poussière passe par les aérations…

    stefedo / 15 mars 2018 - 19h51

    • poussière de ouate de cellulose

      en l’arrosant avec de très fines gouttelettes, on peut créer une croute protectrice en surface (dixit homme de l’art).
      Perso j’ai couvert d’un film de plastique (laissant passer vapeur d’eau).

      dommage / 16 mars 2018 - 09h35

  • j ai 70 ans affilie a la MAIF depuis quelques années

    nous sommes sur le point d acheter une maison sur le bassin d

    Arcachon le prêt pas de gros problèmes lorsqu il a fallu prendre

    une

    assurance TROP VIEUX sauf pour la MAIF alors merci de pas nous

    considérer comme à jeter ….nous les vieux

    JEROME GERACI / 15 mars 2018 - 19h51

    • A 12 kms des commerces , j’ai une maison trop grande pour moi ,seule à présent …un gouffre !.En 2017 j’en ai acheté une petite ds un bourg tous commerces …pas de souci d’emprunt mais l’assurance … exorbitante !
      parce qu’à bientôt 70 ans ..un tarif spécial  » vieux ‘ semblait inévitable …sauf pour la MAIF ! une fois de plus au top du service à ses clients et qui m’en a proposé une « normale  » .
      oui merci la MAIF …50 ans que je cotise avec satisfaction !

      vivray / 15 mars 2018 - 20h19

  • D’autant plus vrai que les parents ont de moins en moins la possibilité d’aider les enfants surtout à la retraite

    THIBAULT / 15 mars 2018 - 19h21

  • Vous avez parfaitement raison notamment pour les retraités c’est largement les 50% du montant de leur pension ( notamment locataire).
    Quant on est encore en bon état physique, on assure les fonctions essentiels…Mais cela n’influe guère sur peu de monde et celui du monde social.
    C’est parfois désolant, car l’épargne en souffre et diminue pour faire face et voir stagne.
    Veuillez agréer Mesdames et Messieurs l’expression de mes sentiments les meilleurs.
    Jean Claude Hervé

    Jean Claude Hervé / 15 mars 2018 - 19h10

  • De bons conseils générés par une société de plus en plus difficile notamment en matière budgétaire. Je paie 953,00 € d’impôts, 1062,03 € de remboursement de prêt immobilier après saisie et vente de la maison concernée, ce qui débouche sur un total des dépenses mensuelles de 2557,88 €, non compris les autres dépenses relatives à la consommation. Avec une pension de 2400,62 € je dois trouver la différence ailleurs. Je désespère de trouver une solution.

    ALCINDOR Michel / 15 mars 2018 - 18h54

    • insoluble tant que 2+2=4

      Il me semble que les remboursements d’emprunt étaient plus ou moins déductibles non ? il fut un temps du moins …

      C’est pas avec Macron qui favorise les jeunes entreprises innovantes (pour quels buts sinon fabriquer de la rente privée ?) et impose sélectivement l’immobilier que ça va s’améliorer.
      mais on a voté …

      dommage / 16 mars 2018 - 12h19

  • Nous avons chauffage au fioul pour l’apoing et cheminée que nous faisons tournée au maximum tout l’automne et hivers. Cela chauffe 157m2 avec +25 dans le salon. En gros 500€ de bois et 1500€ de fioul avec l’eau chaude pour 6 personnes. Il me semble être le plus économique. Maison très ancienne (1930) avec des murs très épais (70cm) pas d’isolation et pas besoin de clim en été. Juste une bonne isolation sous toitures et menuiserie de qualité.

    Yavn / 15 mars 2018 - 18h51

    • une cheminée PEUT refroidir une maison.
      Il faut mettre un poele !
      avec prise d’air externe.

      de plus il faut utiliser la technique d' »allumage inversé » pour réduire considérablement la production de particules.

      dommage / 16 mars 2018 - 09h30

  • Pour diminuer ma facture de logement, je me suis éloignée de 20 km du centre ville; le prix des terrains étant inférieurs de plus de 30%, j’ai pu construire une maison sympa, bien isolée,avec une facture énergie moindre!

    cats / 14 mars 2018 - 18h52

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici