Les bénéfices du sport sur prescription médicale [Testez le sport sur ordonnance]

Le sport, c’est la santé : l’activité physique que vous pratiquez aujourd’hui améliorera vos lendemains. C’est pourquoi les médecins la prescrivent dans le cas de certaines maladies ou affections de longue durée. Une pratique régulière d’activité physique conduit à la réduction du risque de récidive de certains cancers, à ralentir l’apparition de raideurs articulaires dans le cas de certaines maladies des articulations… C’est aussi une bonne façon de contrecarrer les effets de la sédentarité ou de l’inactivité et permet, lorsqu’on avance en âge, de prolonger son autonomie dans les actes de la vie quotidienne. Sans oublier que ce type d’activité aide à tisser un lien social. Alors, pourquoi s’en priver ?

art-sport-ordonnance

La MAIF est convaincue des bienfaits de la pratique de l’activité physique adaptée et souhaite en faire profiter les personnes qui en ont le plus besoin, qu’il s’agisse de ses sociétaires ou même de leurs conjoints ou enfants à charge…

Pour cela, nous recherchons une cinquantaine de sociétaires souhaitant tester avec nous notre solution de « sport sur ordonnance » à partir de mi-novembre et en avant-première avant la généralisation de l’offre en 2019 sur tout le territoire. L’idée est de financer par cette garantie tout un parcours santé, en lien avec le médecin qui vous suit. De la prise de contact, à la création du programme adapté à vos envies et à vos besoins de santé, comprenant l’inscription en structure, la pratique avec un professionnel diplômé et le suivi de la prestation (dans la limite d’une enveloppe totale de 500 € allouée sur une période pouvant aller jusqu’à deux ans).

La coordination de ce dispositif est assurée par notre partenaire V@Si qui est une entreprise de l’économie sociale et solidaire, avec une forte expertise dans le domaine de l’activité physique adaptée. Elle propose de coordonner votre prestation de sport sur ordonnance et de créer un programme d’activités physiques adaptées à votre situation.
N’ayez crainte, vos données de santé seront stockées par V@Si chez un hébergeur sécurisé, certifié par le Ministère de la Santé. Par conséquent, la MAIF n’accèdera à aucune de vos données de santé.

Alors nous vous invitons à être les premiers sociétaires testeurs de ce nouveau service, à partager votre ressenti et vos suggestions. Si vous disposez d’un justificatif d’Affection de Longue Durée (ALD) en cours de validité et que vous vivez aux environs de Lyon, La Seyne sur Mer ou Niort, rejoignez-nous !

Sociétaires fidèles, votre avis compte.

Ce blog vous permet de partager des informations, des anecdotes, tout ceci permettra de lancer des discussions et d’approfondir la réflexion des équipes MAIF !

Votre commentaire





Que fait la MAIF de vos données personnelles?

Les données personnelles collectées sont nécessaires pour :

  • - Commenter un article. Votre adresse email ne sera jamais publiée
  • - Permettre de vous adresser une réponse ou de vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page
  • - Etre sollicité ultérieurement sur la sortie d’une offre ou d’un service concernant le commentaire publié
  • - Votre adresse email sera supprimée au maximum 2 ans après la publication du commentaire

Pour en savoir plus sur vos données personnelles et sur vos droits, vous pouvez consulter notre charte de contribution.

303  Commentaires

  • eh bien, et nous à la campagne ? Si j ai bien compris, ce programme ne concerne que les personnes proches des grandes villes…..sans commentaires…….

    Mickie / 18 février 2019 - 14h45

    • Avatar

      Bonjour Mickie. Tout le territoire est couvert par le dispositif Sport sur Ordonnance MAIF.
      Vous retrouverez le détail de la garantie ici : http://www.maif.fr/particuliers/sante-prevoyance/sport-sur-ordonnance.html
      Je vous invite à contacter nos conseillers spécialisés au 09 72 72 70 05 si vous souhaitez réaliser une demande de prise en charge. Très bonne fin de journée !

      Aude animatrice du blog / 19 février 2019 - 17h35

  • Je suis extrêmement intéressée par cette proposition, présentant moi-même les critères y correspondant:: nouvellement retraitée, j’aimerais me mettre à des activités physiques appropriées à mon état de santé mais je n’ y arrive pas toute seule…

    Geneviève / 1 février 2019 - 10h55

  • l’intérêt est de développer de la gym pour senior par exemple, afin justement de maintenir une capacité d’adptation à l’effort physique et un corps souple. ce n’est pas qq cours chez un kiné qui vont suffire à changer un rythme de vie. Or les lieux qui proposent ce genre d’activités sont encore peu nombreux : on se trouve souvent face à une offre dont les moniteurs sont des jeunes qui visent la performance et ne comprennent pas les besoins du citoyen lambda.

    tournesol / 1 février 2019 - 10h42

  • Bonjour,

    je suis très intéressée par votre projet Sport sur Ordonnance. J’ai 72 ans et suis en ALD. J’habite à quelques km de Vannes.56000.

    Merci de me donner les informations pour constituer un dossier.

    Michèle

    Michèle56 / 1 février 2019 - 06h14

  • A quand sur Saumur 49400

    Juleg / 31 janvier 2019 - 22h42

  • Bonjour, je suis très interressée pour tester ce nouveau service de sport sur ordonnance. J’ai une ALD : cancer du sein, masectomie totale sein gauche janvier 2017 et 18 mois de chimio. Actuellement sous letrozole et encore pour 3 ans et demi. L’effet secondaire de celui-ci est l’osteopénie et la douleur des articulations. le rhumato me conseille vivement le sport. Suis en mi-temps thérapeutique. Même si j’habite près de Nîmes ( Garons ) , j’aimerais bcp être testeuse de ce nouveau service. Merci pour votre réponse

    Poulain / 31 janvier 2019 - 22h06

  • Avez vous étendu cette option à tout le territoire ??? J’ai 2 ALD et je suis sociétaire Maif depuis 1989. Merci de vos conseils. Bien cordialement.

    anoulita / 31 janvier 2019 - 20h19

  • Je suis intéressé par votre proposition de sport sur ordonnance.
    Atteint d’un myélome, je suis traité à l’Hôpital Lyon Sud actuellement par immunothérapie, après plusieurs chimiothérapies peu efficaces. J’ai subi aussi une autogreffe.
    Bien sûr, je suis en ALD.
    Je demeure dans la banlieue ouest de Lyon.
    Si cela est possible, comment procéder pour être admis à cette proposition très intéressante, quels sont les critères retenus, combien de séances, assurées par qui, où, participation financière, entretien préalable?
    Merci

    &§ lenribio-6 / 31 janvier 2019 - 19h10

  • Bonjour – j’ai pris connaissance de cette nouvelle prestation par MAIF SOCIAL CLUB et c’est une initiative intéressante. Je suis en ALD et je pratique déjà de la gym douce avec une kinésithérapeute à Villeurbanne (69). Est-ce que cette pratique pourra être prise en charge ou faut-il passer obligatoirement le parteniare V@SI ?
    Merci.

    Micheline / 31 janvier 2019 - 18h56

  • je désire participer au dispositif Sport sur Ordonnance en test actuellement et généralisé en janvier, j’ai une ALD en cours de validité .
    Comment faire ?
    cordialement .
    Danièle Rabouam

    rabouam / 23 décembre 2018 - 07h26

  • Il faut être en ALD p/servir de cobaye ???
    Je ne le suis pas

    GEO LEB / 10 décembre 2018 - 07h51

    • Avatar

      Cher sociétaire, je vous confirme que le dispositif Sport sur Ordonnance en test actuellement et généralisé en janvier, s’adresse aux personnes avec une ALD en cours de validité. Qu’il s’agisse du sociétaire, de sa/son conjoint ou de son enfant. A bientôt sur le blog.

      Aude animatrice du blog / 11 décembre 2018 - 09h25

  • Bonjour,

    Bravo pour votre initiative, cela fait du bien. Je suis intéressée par votre programme étant en ALD et suivi pour une maladie inflammatoire (PR),

    J’attends votre premier contact.

    Anna sociétaire de la MAIF.

    palmerini / 2 décembre 2018 - 12h21

    • Avatar

      Bonjour et merci de votre intérêt en ce qui concerne le sport sur ordonnance, ainsi que de vos encouragements.
      Si vous souhaitez bénéficier de la garantie sport sur ordonnance, c’est très simple et très rapide.
      Il vous suffit juste d’appeler le n° de téléphone suivant : 09 72 72 70 05 (joignables du lundi au vendredi de 8h30 à 18h) pour votre inscription en 2019.
      Nous vous laissons donc maintenant le soin de vous inscrire.
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 3 décembre 2018 - 10h29

  • Bonjour, votre initiative m’interesse beaucoup. Je suis pré diabétique et ne souhaite vraiment pas devenir diabétique. Je sais que l’activité Sportive peut inverser la balance. Je suis motivée mais j’aurais besoin de cadre et de conseil de professionnel car je n’ai jamais pratiqué de sport. Je ne suis pas non plus complètement sédentaire.
    J’ai 62ans et je vis au nord de Montelimar.
    Merci de me tenir informé dé vos actions.

    Rosine / 1 décembre 2018 - 10h31

    • Avatar

      Rosine, bonjour
      Un grand merci pour vos encouragements et votre intérêt.
      Si vous souhaitez vous inscrire et bénéficier de la garantie sport surordonnane, c’est très simple.
      Il vous suffit juste d’appeler le n° de téléphone suivant : 09 72 72 70 05 (joignables du lundi au vendredi de 8h30 à 18h) pour votre inscription en 2019.
      Bonne journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 3 décembre 2018 - 11h24

  • Depuis 2 ans voire 3 je ne sais plus,je bénéficie de séances de sport sénior à l’initiative de  » Humanis » qui m’a proposé de bénéficier d’abord de 5 séances gratuites puis de poursuivre les séances hebdomadaires à un coût très modique données par un intervenant spécialisé.
    Je suis en ADL et votre proposition m’intéresse. Mais j’habite à 20 km de Nice.
    L’activité physique adaptée est indispensable pour le physique, le moral et la rencontre des autres. C’est de la prévention bien pensée.
    Merci de poursuivre l’initiative

    Françoise / 29 novembre 2018 - 15h21

    • Avatar

      Françoise, bonjour
      Nous sommes ravis de voir que vous êtes une actrice de votre santé.
      Un grand merci pour vos encouragements.
      Si vous souhaitez bénéficier de la garantie sport sur ordonnance MAIF, elle va ouvrir près de chez vous en janvier 2019.
      Vous pouvez d’ores et déjà contacter nos conseillers spécialisés au 09 72 72 70 05 (joignables du lundi au vendredi de 8h30 à 18h) pour votre inscription en 2019.
      Nous vous encourageons à poursuivre votre pratique d’activités physiques.
      Bien à vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 29 novembre 2018 - 15h33

  • Bonjour
    J’ha Dans le Var à Sanary-sur-Mer
    Je souhaite faire du sport pour mon état de santé
    A partir de quelle date cela sera possible ?
    Bien cordialement

    Biancheri Sylvie / 29 novembre 2018 - 11h06

    • Avatar

      Madame, bonjour
      Je vous remercie de votre message et de votre intérêt sur ce sujet.
      La garantie sport sur ordonnance va se généraliser à toute la France à partir de janvier 2019.
      Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire pour 2019.
      Si vous le souhaitez, je vous invite à contacter nos conseillers spécialisés au 09 72 72 70 05 (joignables du lundi au vendredi de 8h30 à 18h).
      Ils vous donneront toutes les informations nécessaires.
      Nous restons à votre entière disposition.
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 29 novembre 2018 - 14h16

  • J’habite les Hauts de France.

    Nous venons d’avoir à Calais,la conférence d’un médecin oncologue

    de Dunkerque,qui nous a très,très vivement incités à pratiquer une

    activité physique,en prévention,comme en remède,et selon des critères

    bien définis… Pour cette seconde situation :

    prescription médicale et prise en charge par un professionnel,spécialement

    formé à la reconstruction de la santé par le sport : notre Université du

    Littoral, « l’ULCO »,département STAPS, travaille à ces formations.

    On peut bénéficier de ce dispositif dans le Dunkerquois; à Calais,pas

    pas encore. Financement ???

    Plusieurs personnes présentes à la conférence ont manifesté leur souhait

    de pouvoir bénéficier de ce type de thérapie.

    J’ai une » ALD, » ,et aurais volontiers participé à votre action,si ma

    région avait été concernée. J’espère vivement que des bilans puis

    des actions positifs,en découleront.

    N’oublions pas que les Hauts de France est une région bien « pauvre »,

    en ce qui concerne la santé,et que la mortalité,par cancers, la plus

    élevée en France.

    MERCI.

    Catherine / 21 novembre 2018 - 20h32

    • Avatar

      Catherine, bonjour. Vous avez bien fait d’évoquer votre région et des bienfaits, reconnus médicalement, de la pratique régulière d’activités physiques,et ceci sur la durée.
      Il ne vous reste plus que quelques semaines à patienter avant la généralisation du dispositif Sport sur Ordonnance MAIF sur toute la France.
      En effet, dès janvier 2019, le dispositif va ouvrir dans votre région.
      Vous recevrez via ce blog et via le magazine MAIF de janvier des informations complémentaires relatives à la garantie Sport sur Ordonnance Maif vous permettant d’en bénéficier.
      Belle journée !

      Michèle Responsable de projet Santé / 22 novembre 2018 - 11h56

  • J’aimerais beaucoup bénéficier de ce dispositif, mais je trouve que ça démarre bien timidement (3 territoires, limite budgétaire de 500 euros…). Dans ma région, il n’y a aucune structure adaptée (pour l’aquagym) à des tarifs intéressants. Donc, un coup de com’ pour pas grand-chose!

    Fabienne Tobler / 21 novembre 2018 - 19h27

    • Avatar

      Madame bonjour. Nous vous remercions de votre message.
      Il nous permet d’expliciter à nouveau que l’article du blog concerne un test en avant-première avant la généralisation à toute la France en 2019. C’est la raison pour laquelle ce test en 2018 ne concerne que La Seyne-sur-Mer, Niort et Lyon.
      Vous recevrez des informations complémentaires relatives à cette généralisation du dispositif sport sur ordonnance sur toute la France prévue en 2019 dans votre magazine MAIF de janvier 2019.
      Nous sommes surpris de lire que la prise en charge financière vous semble limitée.
      La garantie sport sur ordonnance s’inscrit dans le cadre d’un programme appelé communément « programme passerelle » car il est mis à votre disposition pour vous donner « un coup de pouce » et vous accopmagner dans la pratique d’une activité physique adaptée à votre ALD.
      N’oublions pas que l’accompagnement en activités physiques adaptées des personnes touchées par une ALD demande une formation et des compétences spécifiques.
      Ainsi un professionnel dédié vous suit et vous guide dans votre progression.
      Vous évoquez des structures adaptées telles que l’aquagym.
      Il est important d’avoir à l’esprit qu’une structure adaptée ne correspond pas à un type d’activité (ex: aquagym) mais à une structure qui propose des encadrants diplomés en activiés physiques adaptées.Ce diplôme nécessite une formation très spécifique.
      Afin de garantir l’efficacité des programmes sportifs et la sécurité des sociétaires, Maif référence exclusivement des structures sportives répondant à un cahier des charges strict.
      Nous espérons vous avoir apporté un éclairage complémentaire sur la garantie sport sur ordonnance.
      Bien à vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 22 novembre 2018 - 17h49

  • Je pratique la marche nordique très régulièrement (2 fois par semaine). Je trouve que ce sport me permet de garder une forme physique satisfaisante

    Paul / 19 novembre 2018 - 18h17

    • Avatar

      Paul, bonjour.
      Un grand merci pour votre témoignage. Il démontre bien les bienfaites de la pratique régulière d’une activité physique.
      On ne peut que vous encourager à continuer ainsi!
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 20 novembre 2018 - 12h27

  • J’ai bénéficié de cette initiative de la MAif l’an dernier et je vous en remercie ( spondylarthrite ankylosante et cours de Pilates) Mais je n’ai jamais compris pourquoi la MAIF et pas la MGEN qui est pourtant la mutuelle censée s’occuper de ma santé puisque je lui vers de l’argent pour cela et non à la MAIF. Ne pourrait-il y avoir mutualisation entre vous ?

    Laurent / 19 novembre 2018 - 09h31

    • Avatar

      Bonjour, nous vous remercions de votre commentaire.
      Nous sommes ravis de voir que vous avez déjà bénéficié de cette garantie sport sur ordonnance.
      Ce dispositif est appelé communément un « programme passerelle » car il vous aide à évoluer vers la pratique d’une activité physique dans la durée.
      Vous comprendrez bien qu’il nous est difficile de vous répondre en lieu et place de la mutuelle auprès de laquelle vous avez souscrit votre complémentaire santé, ainsi que des autres mutuelles et assureurs qui proposent des complémentaires santé.
      En ce qui concerne Maif, la garantie sport sur ordonnance s’inscrit dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
      Cette évolution législative est une évolution sociétale importante. La Maif s’engage à en faire une réalité pour les sociétaires concernés.
      Cette implication est un moyen de prolonger notre engagement historique au service de l’innovation sociale (assistance à domicile, aides d’urgence,prise en charge financièrement des services d’aménagement liés au handicap….).
      La logique d’accompagnement personnalisé de la MAIF, présente dans l’ADN de notre mutuelle, va au-delà de la simple indemnisation financière et l’amène tout naturellement à inscrire une telle garantie au service de la qualité de vie de ses sociétaires.
      Nous espérons vous avoir apporté un éclairage vous permettant aujourd’hui de mieux comprendre notre engagement sociétal dans le cadre de sport sur ordonnance.
      Bien à vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 20 novembre 2018 - 13h58

  • Bonjour Michèle, Terrapideau est un structure aquatique dédiée aux sport dans l’eau, référencé auprès de la Mutuelle des sportifs, certaines de mes adhérentes ont profité de ce protocole d’aide pour un retour ou un maintien sportif… Je suis favorable à ce genre d’action, moi même en ALD 30, j’anime des séances de redynamisation et/ou de relaxation aquatique pour les personnes ayant une pathologie…. En Dordogne, je souhaite développer ces actions là…. Le sport dans l’eau est tellement « accessible » en fonction de son état de forme, car le corps est à 80/90% déchargé de son poids, le corps se réveille à sa vitesse, sans traumatisme… Continuez, je vous suis…

    Laurence / 18 novembre 2018 - 18h50

    • Je suis tout à fait d’accord pour échanger en message privé, n’hésitez pas à prendre contact en direct, afin de faire référencer la structure et favoriser le sport dans l’eau à des personnes qui profiteraient des bienfaits de l’eau, retrouveraient du tonus, du dynamisme, un lien social, un meilleur moral….. du mieux être.

      Laurence / 20 novembre 2018 - 15h01

    • Avatar

      Bonjour. Nous vous remercions de votre commentaire.
      A partir de janvier 2019, le référencement des structures pour la garantie sport sur ordonnance sera réalisée par la Maif.
      Je vous propose d’échanger en privé si vous souhaitez faire référencer prochainement la structure Terrapideau, par la Maif.
      Bien à vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 20 novembre 2018 - 12h24

  • Bonjour,

    voilà une excellente initiative dont j’aurais bien voulu bénéficier il y a 13 ans alors que le monde médical me recommandait plutôt le repos pendant un traitement de cancer. J’ai dû me battre contre tous pour continuer à activer mon corps… et aujourd’hui je dis HEUREUSEMENT!

    Esperluette / 18 novembre 2018 - 12h51

    • Avatar

      Un grand merci pour vos encouragements!
      Vous avez raison de mentionner que l’évolution législative « sport sur ordonnance » est une évolution sociétale importante.
      Nous souhaitons en faire une réalité pour les sociétaires concernés grâce à la mise en oeuvre de cette garantie Maif.
      Cette implication est un moyen de prolonger notre engagement historique au service de l’innovation sociale (assistance à domicile, aides d’urgence,prise en charge financièrement des services d’aménagement liés au handicap….).
      Bien à vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 20 novembre 2018 - 14h04

  • Bonjour je trouve votre initiative vraiment très intéressante et bénéfique. Bravo

    Babs / 18 novembre 2018 - 10h31

    • Avatar

      Bonjour. Nous vous remercions sincèrement de vos encouragements auxquels nous sommes sensibles.
      Belle journée !

      Michèle Responsable de projet Santé / 20 novembre 2018 - 12h20

  • Bonjour,
    Je souffre de douleurs chroniques, un diagnostic de fibromialgie a été évoqué, je pratique de la gym pilote et cela me fait énormément de bien, cette activité devrait être reconnue et pouvoir faire partie de mon parcours santé

    Co / 17 novembre 2018 - 17h45

    • Avatar

      Bonjour, nous vous remercions de votre témoignage.
      La garantie sport sur ordonnance s’inscrit dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
      Il est donc important de vous rapprocher de votre médecin traitant afin de voir avec lui si votre situation relève d’une Affection de Longue Durée.
      Si tel est le cas, n’hésitez pas à vous renseigner à partir de janvier 2019 sur les solutions possibles de sport sur ordonnance proches de chez vous.
      Une information complémentaire sur le dispositif sport sur ordonnance vous sera délivrée courant janvier dans votre magazine Maif.
      Bien à vous.
      Bien à vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 20 novembre 2018 - 12h19

  • Bien intéressée par cette information ..Cela fait des années que je pratique et que je suis persuadée du bienfait sur le corps et le moral
    de l’activité physique J’ai 68 ans, je fais de la marche, un peu de course, du vélo, du roller, peu de natation, de la gym, de l’aquagym du yoga, du QiQong, du ski et beaucoup de kayak
    Ça fait des années que je souffre d’arthrose aux mains et d’un .. début de coxarthrose .Les médecins disent..il n’y a rien à faire,que c’est la vieillesse! Ayant toujours refusé les médicaments, je suis suivie par un médecin du sport , Juan Métél ce n’est pas confidentiel à Dieppe qui est formidable ..Je lui ai envoyé une quantité de monde ..je me soigne par homéopathie, kinésithérapie, balnéothérapie et compléments alimentaires On m’avait conseillé l’opération de la
    hanche il y a plus de 10ans ..Je suis bénévole nature
    pour la LPO ett j’enmene les gens decouvrir oiseaux plantes insectes et se ressourcer dans nos belles forêts normandes ou sur nos coteaux fleuris ..Vice présidente du club de kayak de Criel sur mer nous invitons tout le monde à découvrir cette activité , nous avons même obtenu le label handicap et avons un partenariat avec des structures pour jeunes autistes et handicapés .. Malheureusement malgré l’aide des amis, je me vois obligée de réduire les sorties surtout quand le froid et l’humidité s’invitent ..La vie quotidienne ,jardin bricolage est devenue aussi difficile …A ce propos je suis également contrainte d’abandonner mes
    seances en piscine d’eau chaude qui me font un bien fou puisque mon kiné déménageant ne l’a pas installée dans son nouveau cabinet ..Une piscine existe au CHG de Dieppe mais elle est inaccessible soi disant faute de kiné.. c’est scandaleux .Voilà je termine en vous disant que comme d’habitude on marche à l’envers C ‘est ridicule d’attendre d’avoir une ALD pour rentrer dans ce dispositif ..ça ferait faire d’énormes économies ..une licence sportive coûte de 100 à 200€ et pourquoi parler uniquement de sport … Moi j’aimerais bien la prise en charge de seulement quelques séances .. Amicalement Brigitte Laumonier ex prof de bio technologie santé ..Prête a vous rencontrer quand vous voulez ..

    Laumonier / 16 novembre 2018 - 10h10

    • Avatar

      Brigitte, bonjour. Nous vous remercions de votre témoignage auquel nous sommes sensibles.
      Nous commençons nos actions concrètes concernant la pratique d’activités physiques dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
      Par conséquent, nos réflexions sur la thématique du sport santé n’en sont qu’à leur début.
      N’oublions pas que certaines ALD peuvent arriver dès la naissance ou juste quelques années après…
      Vous avez raison de promouvoir la pratique d’activités physiques adaptées dès le plus jeune âge.
      En effet l’inactivité physique est une menace silencieuse pour notre santé et notre qualité de vie.
      La pratique d’une activité physique, même modérée, joue un rôle important dans la prévention et la prise en charge des principales maladies chroniques non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, certains cancers, diabète, obésité…) ainsi que dans l’amélioration de la santé psychologique. Les effets sont bénéfiques quels que soient l’âge, le sexe et l’état de santé.
      Il est important d’avoir à l’esprit que l’’inactivité physique est considérée aujourd’hui comme la première cause de mortalité évitable, devant le tabagisme.
      Nous comprenons, par votre commentaire, que ce sujet vous passionne.
      Par conséquent, si vous souhaitez continuer à échanger, nous vous proposons d’échanger en privé.
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 20 novembre 2018 - 12h07

  • A voir avec plus de précision, mais le principe est super!

    Valérie / 15 novembre 2018 - 11h42

  • Bonjour, je suis complètement pour pour ce genre d’action! En Allemagne ils pratiquent cette aide financière pour le sport et quand vous visitez l’Allemagne c’est fou le nombre de personnes dehors sur les stades en train de faire du sport !!!! Eux donnent une prime quand les gens pratiquent du sport et qu’ils ne sont pas malades !!!
    Je suis en ALD pour mon dos (3 opérations ) et pour 2 cancers du sein. Il me faut faire de la gym’et c’est pour moi le seul moyen de me dépenser et de penser à autre chose ! C’est ma drogue ! Et je suis bien que quand j’ai eu ma dose de sport!!!!! Ça vaut tous les médicaments !!!

    Bonhomme Christine / 15 novembre 2018 - 10h43

    • Avatar

      Bonjour Christine , merci de vos encouragements et de votre témoignage.
      Votre éclairage sur ce qui se passe à l’étranger est particulièrement intéressant.
      La Suède est également bien avancée sur cette thématique.
      Bravo pour votre pratique d’activités physiques dans la durée !!!
      Vous devenez une actrice très active de votre santé.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 16h31

  • Je viens de relire encore une fois votre proposition et je réitère le fait que c’est bien hermetique, les questions et réponses que vous faites ont visiblement été comprise par un groupe de personnes je ne suis pas dans ce groupe là…

    Claude / 14 novembre 2018 - 12h49

    • Avatar

      Claude, bonjour. Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à ce sujet.
      Nous sommes désolés de voir que la rédaction de l’article ne correspond pas à votre mode de fonctionnement.
      Afin de pouvoir vous éclairer au mieux nous vous proposons que vous nous posiez toutes vos questions en échange privé.
      Nous restons donc à votre écoute.
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 16 novembre 2018 - 08h37

  • Dommage je suis sur chartres

    marie / 14 novembre 2018 - 11h56

    • Avatar

      Marie, bonjour. Je vous remercie de votre message sur lequel je vous apporte un petit complément d’information.
      Si vous êtes en ALD avec un justificatif en cours de validité, vous pourrez bénéficier de la garantie sport sur ordonnance dès janvier 2019.
      Vous retrouverez les informations nécessaires pour participer sur le blog mais aussi dans le MAIF Social Club – Le Mag
      Vous n’avez que quelques semaines à patienter.
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 16 novembre 2018 - 08h48

  • Excellente initiative ……. mais j’habite près d’Evreux.

    Bern / 14 novembre 2018 - 11h21

    • Avatar

      Le dispositif Sport sur Ordonnance sera accessible partout en France à partir du mois de janvier. Le référencement des structures d’accueil est en cours. A très bientôt pour des informations complètes sur l’inscription !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 11h39

  • Depuis l’age de 50 ans je marche. D’abord une vingtaine de km par semaine.
    Progressivement je suis monté à environ 40 km semaine.
    En 2008(65ans) commencent les problèmes, genoux, 2009 chute impressionnante avec luxation et arrachement des tendons de l’épaule, et bien d’autres soucis.
    Depuis accumulation de soucis, de juin 2010 à janv 2017,
    11 anesthésies et 9 interventions chirurgicales.
    Depuis sept 2017 j’ai repris la marche à un bon rythme, avec un groupe que n’anime depuis 1999.
    Je vous assure que la marche et l’amitié du groupe m’ont sauvé la vie.

    Yaka / 14 novembre 2018 - 08h15

  • Tout cela paraît bien hermétique !?

    Claude / 14 novembre 2018 - 07h17

    • Avatar

      Bonjour Claude, sur quoi peut-on vous éclairer ?

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 11h43

  • J’adhère complètement à ce projet. Je suis en rémission d’un cancer et souhaiterais pratiquer un sport de façon plus régulière.
    Cela me permettrait également de tisser du lien social.
    Je souhaiterais donc participer à ce projet si possible.
    Merci

    BETTY / 13 novembre 2018 - 17h04

  • Je suis très intéressée par ce projet. Actuellement en congé de longue durée suite à un cancer, j’ai essayé de faire une activité physique autre que la marche pour me remettre en forme. Mais j’ai dû me rendre à l’évidence : je n’y arrive pas.
    La personne qui animait la séance n’a pas vu à quel point je souffrais, physiquement et psychologiquement….. je suis partie en pleurs.
    Alors, oui, si j’avais eu un vrai professionnel de santé pour m’accompagner, à l’écoute de mes mots et maux, je pense que j’aurais pu être mieux guidée.
    Merci pour cette belle initiative.

    Madame / 13 novembre 2018 - 10h46

    • Avatar

      Bonjour, je vous remercie de votre témoignage qui montre bien l’importance de l’encadrement lors de la pratique d’une activité physique ou sportive. C’est la raison pour laquelle dans le cadre de sport sur ordonnance nous référençons les structures sportives selon un cahier des charges strict garant de qualité et de sécurité pour les sociétaires. En outre chaque personne sera, durant toute la durée de sport sur ordonnance, en lien avec un professionnel en activités physiques adaptées. Je vous encourage à vous inscrire à partir de janvier 2019. Le dispositif s’ouvre à toute la France dès 2019.

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 10h07

  • Je trouve votre proposition très intéressante. La pratique d’un sport est bénéfique à la fois pour le physique et le moral.

    Pernet c / 13 novembre 2018 - 06h06

  • Pourquoi attendre que nous soyons en ALD ? Je suis au début d une maladie auto-immune, je dois faire du sport pour des maux de dos générés entre autres par le travail prolongé en classe de maternelle… Je ne suis pas en ALD pourtant mon médecin me rappelle régulièrement de pratiquer une activité sportive mais quand on voit ce que coûte l inscription dans une salle de sport ça refroidit ! Peu de pratiques ne coûte rien !!! Une aide serait la bienvenue. Cela finirait peut-être par me motiver !

    Muriel / 12 novembre 2018 - 22h18

    • Avatar

      Bonjour, nous vous remercions de votre témoignage.
      Nous commençons nos actions concrètes concernant la pratique d’activités physiques dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
      Il est important d’avoir à l’esprit que certaines ALD peuvent arriver dès la naissance ou juste quelques années après
      Nos réflexions sur le sport santé n’en sont qu’à leur début.
      Les idées des sociétaires sont par conséquent toujours intéressantes à écouter.
      Au regard de votre situation de santé, il serait judicieux que votre pratique d’activités physiques soit encadrée par un professionnel de qualité, garant de votre sécurité tout en alliant mottivation et plaisir dans la durée.
      Nous restons à votre service si vous souhaitez échanger en privé.
      Bien à vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 15h58

  • Vous utilisez le mot sport à contre sens .Le sport est un jeu et comme tel il faut des règles ,sinon aucune compétition possible ,il y a aussi la notion d’agon .Si je fais un footing ,pas de règles,pas de victoire.. pas de sport cqfd mais seulement une activité physique (ce qui est bien mieux).Laissons donc le sport aux jeunes et encore car souvent il est très néfaste (quel sera l’état de santé d’un rugbyman à 50 ans ?) .Bougeons ,marchons ,skions ,dansons etc intelligemment, sans viser une performance ; il faut faire durer nos carcasses , actuellement on risque de vivre vieux !Le mieux possible et pas forcement mieux que l’autre .No sport disait Churchill

    sikora henri / 12 novembre 2018 - 21h22

    • Avatar

      Henri, bonjour. Je vous remercie de votre commentaire. Je ne m’attarderai pas sur les définitions savantes des termes sport et activités physiques car il y a régulièment des débats sur ces sujets. Sur le site du Ministère des Sports, vous retrouverez même l’écrit suivant : « On entend par « sport » toutes formes d’activités physiques et sportives qui, à travers une participation organisée ou non, ont pour objectif l’expression ou l’amélioration de la condition physique et psychique, le développement des relations sociales ou l’obtention de résultats en compétition de tous niveaux », Charte européenne du sport.
      Vous avez totalement raison de parler davantage d’activités physiques dans le cadre de notre garantie sport sur ordonnance.
      Tous nos remerciements pour la promotion de la pratique d’activités physiques sans objectif de performance ni de compétition!

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 12h12

  • J’ai 58 ans et ai toujours eu une activité sportive ou physique: danse classique, modern’jazz, claquettes, gym (cardio et stretching depuis 20 ans) et j’ai découvert la danse il y a 3 ans: rock, salsa, bachata, west coast swing etc…Je me dis que beaucoup renoncent à faire du sport qui est associé à la douleur physique : je pense qu’on devrait encourager les gens à danser ce qui fait travailler le cerveau (coordination et mémoire) en plus de faire un bien fou au moral. Il m’est arrivé de penser renoncer à aller danser le soir car trop fatiguée: force est de constater que j’oublie tout en dansant ,la fatigue comme les soucis et Dieu sait si j’en ai eu! Il y a, au moins en province, des clubs pas chers, idem pour la gym via des associations.Dansez si vous ne voulez pas faire de sport!

    eurydice / 12 novembre 2018 - 20h15

  • La pratique du sport est indissociable pour moi de la vie professionnelle , elle permet de libérer le stress , les tensions , de se forger un mental et … d’être en forme ! L’idée du sport sur ordonnance dans le cas d’affections lourdes est excellente , dans la salle de sport où je vais , j’y ai rencontré 2 personnes dans ce cas , ce sont des adhérentes de longue date et continuer à faire du sport et à être entourées leur a permis de surmonter cette redoutable épreuve. Retraitée depuis peu , j’ai intensifié ma pratique sportive … ce qui m’a valu quelques petits accidents ( chutes vélo notamment ) qui ont nécessité le recours à un kiné, à chaque fois j’ai rapidement choisi de travailler les exercices demandés dans ma salle de sport et le chirurgien a été très étonné des résultats .J’ai demandé à ma mutuelle une participation à mon abonnement , la réponse a été négative alors que je fais faire des économies à la sécurité sociale .Je pense qu’il faut que les pratiques et les mentalités évoluent ,que l’on pense aussi aux personnes qui depuis des années font des efforts pour se maintenir en forme , ces efforts là ne sont jamais salués , c’est dommage !

    Evelyne / 12 novembre 2018 - 18h11

    • Avatar

      Evelyne, bonjour. Nous vous remercions de votre témoignage et de vos encouragements.
      Toutes nos félicitations pour votre pratique régulière d’activités physiques ou sportives….Mais attention à ne pas vous faire du mal !!!
      Nous commençons nos actions concrètes concernant la pratique d’activités physiques dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
      Dans ce nouveau contexte, les mentalités de la société française commencent à évoluer.
      De notre côté, des réflexions sur la thématique du sport santé n’en sont qu’à leur début.
      Le sujet du sport sur ordonnance n’est qu’une partie du sport santé.
      Les idées des sociétaires sont par conséquent toujours les bienvenues!
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 16h18

  • je comprends que les personnes ayant de lourdes pathologies aient besoin de ce système ,pour les autres je crois que dans l’enseignement il y a toujours eu des sequences d’activités physiques dès la maternelle,puis gym ou activités sportives en primaire,collège,lycée et parvenu à l’âge adulte,il est bon de se prendre en charge soi-même,au besoin certes en demandant des conseils sans vouloir jouer les champions.Ne pas craindre de faire des initiations dans des maisons de quartier, des centres communaux.Se pencher sur soi,vide les soucis emmagasinés dans son cerveau. Il faut commencer tranquillement et ècouter son corps sans jouer les chochotes!!!!!

    lapeyre / 12 novembre 2018 - 17h03

  • Je trouve cette initiative très intéressante et très positive. En effet, il est reconnu que pratiquer une activité sportive est bonne pour la santé, alors moi, je continue à en faire régulièrement.
    A quand un centre sur Aix-en-Provence ?

    simca1100 / 12 novembre 2018 - 15h55

    • Avatar

      Plus que quelques semaines d’attente, la généralisation a lieu en janvier 😉

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 16h10

  • si vous avez besoin, pour une raison quelconque (groupe témoin ou autre) liée à votre expérimentation, d’un sportif pratiquant le judo trois fois par semaine et âgé de 62 ans et en relativement bonne santé je peux me prêter à l’expérience.

    schiller / 12 novembre 2018 - 15h49

  • existe-il un centre en gironde

    cazaurang / 12 novembre 2018 - 15h18

    • Avatar

      Tout le territoire sera couvert dès janvier !

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 15h36

  • Très bonne idée, avec l’avancée en âge, la liste des sports se restreint, mais il reste je suppose un très large champ de possibilités.

    NINA / 12 novembre 2018 - 13h25

  • bonne idée qui pourrait permettre de libérer quelques de prise en charge kiné .
    Pour ma part accident domestique avec impossibilité de marcher pendant 3 mois..

    cordialement
    Mme Morinet

    pascale / 12 novembre 2018 - 10h49

  • bonne initiative
    dommage que cela n’existe pas à Lille

    Jacqueline / 12 novembre 2018 - 10h25

    • Avatar

      Ce sera le cas très bientôt puisqu’en janvier tout le territoire sera concerné. Nous reviendrons vers les lecteurs du blog pour vous donner tous les détails du dispositif !

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 15h42

  • Excellente idée ! et pourquoi pas aller plus loin et participer aux frais de ceux qui ont déjà pris en main leur santé et qui s’entretiennent en faisant du sport et payent depuis des années leur abonnement à la salle de sport? 😉

    Valérie / 12 novembre 2018 - 09h43

    • Avatar

      Valérie, bonjour. Nous vous remercions de vos encouragements.
      Nous commençons nos actions concrètes concernant ce sujet dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
      Nos réflexions sur le sport santé n’en sont qu’à leur début.
      Les idées des sociétaires telles que la vôtre sont donc les bienvenues. Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 14h49

  • Très intéressant, mais seulement pour les personnes habitant dans ces régions. Pour les autres, qui pourtant sont en ALD., rien de rien.

    Je suis d’accord avec Alexandre, pourquoi ne pas prendre en charge une partie de l’adhésion dans un club de sport (sérieux) ?

    Jeanine / 12 novembre 2018 - 09h41

  • Très bonne initiative mais , j’habite Marseille !!!
    Pourquoi ne pas prendre en charge une partie de l’adhésion à un club de sport ou à une association sportive ? Mais pas dans une SALLE où la Maif aura négocié des tarifs. C’est de la poudre aux yeux ce type d’endroit !!! L’idée de votre projet n’est pas de faire du profit mais de motiver des personnes à se prendre en charge pour trouver un bon équilibre, se détendre et diminuer le stress.

    ALEXANDRE / 12 novembre 2018 - 08h47

  • Mise en retraite anticipée il y a 6 ans pour cause d’ALD, j’ai été diagnostiquée par la suite comme souffrant également du syndrome de fatigue chronique et d’une fibromyalgie partielle, puis de la maladie de Lyme.

    Des douleurs aux 2 genoux et aux épaules, ainsi que de fréquentes sciatiques m’ont obligée à rester enfermée chez moi pendant 3 ans sans aucune activité physique.

    J’ai essayé récemment de me remettre à marcher un peu ou à faire un peu de gymnastique douce, mais comme je n’ai plus de musculature et que je ne sais pas évaluer mes capacités, je me blesse très facilement et me retrouve de nouveau immobilisée.

    Par exemple, j’ai fait une petite marche sur du plat il y a 3 semaines, et il a suffi d’un faux plat de 50 m pour que je me retrouve avec une lombalgie qui me bloque chez moi depuis, avec séances de kiné.

    Je ne sais pas comment rompre ce cercle vicieux, et une proposition comme celle-ci serait exactement ce dont j’ai besoin.

    Anita / 12 novembre 2018 - 08h31

    • Avatar

      Merci de votre témoignage.Il est important que votre pratique d’activités physiques soit encadrée par un professionnel en activités physiques adaptées. Le dispositif sport sur ordonnance va vous accompagner en ce sens.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 08h27

    • Testez le stretching: cela fait travailler les articulations, la souplesse et n’est pas violent.
      Bon courage

      eurydice / 12 novembre 2018 - 20h19

  • aquagym 3fois par semaine depuis 2004 +marche
    convaincue du bien-fondé d’une telle mesure

    Michèle / 12 novembre 2018 - 08h14

  • Besoin d’une activité physique adapté

    daniele / 12 novembre 2018 - 08h03

  • J’avais déjà vu l’article dans un magazine de la MAIF et j’ai constitué un dossier, étant concernée par une ALD depuis peu. Après avoir réuni tous les documents médicaux demandés, j’ai eu la surprise de me voir demander en plus … une lettre de motivation!
    La démarche d’un malade pour s’inscrire n’est donc pas considérée en soi comme un acte motivé… Etre malade ne suffit pas, il faut encore écrire des lignes pour se justifier…. Peut-être suis-je suspectée de vouloir faire de l’abus de sport???
    J’ai préféré renoncer avant que le parcours sportif ne se transforme en parcours administratif.

    Claire / 11 novembre 2018 - 21h03

    • Avatar

      Claire, bonjour
      Je vous remercie sincèrement de votre retour d’expérience.
      La demande d’une lettre de motivation est une erreur car comme vous le précisez il ne s’agit pas d’un parcours administratif.
      Nous souhaitons rendre le dispositif sport sur ordonnance le plus simple possible.
      Seuls le justificatif d’affection de longue durée et la prescription médicale sont demandés.
      N’ hésitez pas à solliciter sport sur ordonnance dès janvier 2019.
      Le nouveau dispositif sport sur ordonnance sera étendu à toute la France.

      Michèle Responsable de projet Santé / 12 novembre 2018 - 15h44

  • Un peu de bon sens ! A-t-on vraiment besoin d’une prescription médicale pour faire 30 minutes de marche par jour !!!

    pascale férec / 11 novembre 2018 - 19h07

    • Je serais intéressé si j’étais éligible ! Vu mon âge ce serait de la gymnastique

      André Saint Girons / 11 novembre 2018 - 21h55

    • il est toujours bon d’avoir un avis médical même sur une activité physique, surtout lorsque nous prenons de l’âge.
      En effet il est intéressant de savoir quel pratique il vaut mieux exercer et surtout à quelle intensité,faut il varier les pratiques? cela bien sur en fonction de nos pathologies.

      pierre / 11 novembre 2018 - 19h28

  • Je fais déjà pas mal d’activités sportives, mais oui l’expérience m’intéresse.

    clarisse / 11 novembre 2018 - 18h40

  • Superbe initiative. Je serai interessée par l’expérimentation

    Marie / 11 novembre 2018 - 17h27

  • votre proposition est elle exclusivement réservée aux trois villes que vous citez?
    je suis intéressée et habite en gironde

    fortin / 11 novembre 2018 - 15h45

    • Avatar

      Bonjour, la phase de test se déroule en effet dans les trois villes évoquées mais le dispositif sera généralisé dès janvier partout en France. A bientôt !

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 16h02

  • J’habite a l’étranger, et je viens voir la famille 4 mois pendant l’été en France près de Bordeaux. \je serai intéressée mais je ne vois pas comment je pourrais bénéficier de ce test ou de cette offre si elle est proposée en 2019.
    Merci

    PINI / 11 novembre 2018 - 15h18

    • Avatar

      Merci d’avoir évoqué votre situation à l’étranger. Le nouveau dispositif sport sur ordonnance que nous testons en 2018 et qui ouvrira sur toute la France en janvier 2019 prévoit des solutions pour les sociétaires en ALD qui ne peuvent pas se déplacer ou pour ceux qui sont éloignés des structures sportives référencées ou ceux résidant à l’étranger comme vous.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 08h46

  • Je pratique des activités sportives comme le vélo, la course à pied. J’ai fait faire un certificat médical d’aptitude chez un médecin du sport et surprise ni la sécurité sociale ni la mutuelle ne rembourse le coût de la visite (50€).
    Pourquoi ne pas prendre en charge une telle dépense?
    Ce n’est pas un encouragement pour eux qui font l’effort de rester en bonne santé. Je suis pour cette raison intéressé par votre démarche.

    Michgau / 11 novembre 2018 - 14h31

    • Avatar

      Bonjour, nous vous remercions de votre idée que nous allons étudier.
      Notre première initiative sur le sujet de la pratique d’activités physiques ou sportives s’inscrit dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée. N’oublions pas que la notion d’Affection de Longue Durée (ALD) n’est pas toujours en lien avec la notion d’efforts que vous pouvez évoquer. Certaines ALD peuvent arriver dès la naissance….
      Nous vous félicitons et vous envoucarageons à maintenir votre pratique d’ activités sportives et à être ainsi acteur de votre santé au quotidien.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 11h49

  • à priori, je ne suis pas dans la bonne zone,
    néanmoins, je suis partant pour une expérience

    haranger / 11 novembre 2018 - 13h25

  • Votre idée est géniale ! sauf que je ne suis pas dans la bonne zone géographique, je suis volontaire pour la suite de l’expérience.

    MERIENNE Gérard / 11 novembre 2018 - 12h59

    • Avatar

      Encore un peu de patience, ce sera possible à partir de janvier !

      Aude animatrice du blog / 13 novembre 2018 - 11h44

  • Expérimenter est une excellente chose ; l ‘ illustrer est plus délicat

    Faut-il se contenter d ‘ une illustration individuelle dans un lieu très équipé ?

    Ayant visionné le film LE GRAND BAIN j ‘ en doute

    Sincérement J.R.

    RIGOLLAUD / 11 novembre 2018 - 12h02

  • Tant d’assistanat n’est-ce pas le meilleur moyen de rendre le monde iconoclaste ?

    georges / 11 novembre 2018 - 11h19

  • Atteint d’une affection de longue durée « dégénérative, »J’ai été mis en Retraite à l’âge de 62 ans pour incapacité au travail.
    Convaincu de l’intérêt que me procure le sport dans ma vie de tous les jours. J’ai décidé de candidater malgré les critères

    Hassan / 11 novembre 2018 - 08h55

  • Très bonne initiative dommage je ne pourrais pas y participer etant donne les lieux de votre expérience.
    Bonne continuation
    Salutations

    Xavier cauquil / 11 novembre 2018 - 08h55

  • Je ne correspond pas aux critères demandés .

    Christiane / 11 novembre 2018 - 08h43

    • Avatar

      Bonjour Christiane, est-ce que le critère évoqué dans votre commentaire est la localisation ? Car dès janvier 2019 tout le territoire sera couvert. La seule exigence pour bénéficier du dispositif Sport sur Ordonnance est de disposer d’un justificatif d’ALD en cours de validité. A bientôt !

      Aude animatrice du blog / 13 novembre 2018 - 11h50

  • Je trouve que c’est une excellente idée mais j’habite les environs de Nantes. L’année où j’ai trouvé le temps et l’argent pour pratiquer 45 mn de natation chaque semaine, je n’ai été malade qu’une fois.

    Dona Sol Maria / 11 novembre 2018 - 08h41

  • J’aimerai participer à votre expérience mais je ne corresponds pas à vos exigences géographiques.
    A quand la région parisienne, ou les DOM ?

    Fréd / 11 novembre 2018 - 08h32

    • Avatar

      Tout le territoire national sera couvert prochainement, plus que quelques semaines d’attente… Nous vous enverrons une communication détaillée dès la fin de la phase de test (qui démarre cette semaine). A bientôt !

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 16h15

  • Encore une initiative remarquable de la MAIF pour accompagner ses sociétaires

    VIVIEN-YAGOUB / 11 novembre 2018 - 08h30

  • « Sport – santé » toute structure sportive s’en réclame, mais la prise en charge en prévention secondaire reste très difficile sur le terrain. Le milieu médical n’est pas formé (et au pire ni croit pas), les associations sportives sont avant tout en charge de la compétition, et les associations dites « sport pour tous » visent l’entretien physique de l’adulte à la personne âgée …en prévention primaire.

    malice / 11 novembre 2018 - 07h45

    • Avatar

      Merci de votre remarque qui donne un éclairage de la réalité actuelle du terrain. Il est vrai que les médecins ne sont pas formés à la precription de la pratique d’une activité physique…..comme ils peuvent l’être à la precription des médicaments. La Haute Autorité de Santé (HAS) a pris conscience de cette situation et a publié en octobre 2018 un guide à destination des médecins pour leur faciliter la prescription d’activités physiques et sportives à leurs patients. Les structures sportives commencent à s’orienter vers le sport santé….ce qui ne signifie pas forcément qu’elles sont en capacité d’accompagner les personnes dans le cadre du sport sur ordonnance. Le sport sur ordonnance n’est qu’une partie du sport santé. Dans ce contexte , pour notre garantie sport sur ordonnance, nous référençons les structures sportives selon un cahier des charges strict, garant de qualité pour l’accompagnement des sociétaires.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 10h28

  • Tout à fait d’accord sur le lien que vous faites entre sport et santé, j’aimerai participer à votre expérience mais je ne corresponds pas à vos exigences géographiques. J’attends de nouvelles possibilités en région parisienne.

    Ghislaine / 11 novembre 2018 - 06h10

    • Avatar

      Vous aurez accès au dispositif en région parisienne dès janvier prochain. Nous serons à l’écoute de vos retours d’expérience ! Au plaisir de vous lire sur le blog.

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 16h18

  • En ALD je souffre de la maladie de Tarlov, maladie pas encore reconnue , un seul hopital en France s’occupe de ce probleme et peut operer, avec les deux neurochirurgiens qui travaillent la bas. Des douleurs sans arret, suis suivie par le centre anti douleur de Marseille, avec un traitement morphinique mais bien sur l’activite physique est preconisee, puisque suite aux douleurs constantes je me suis dessocialisee totalement, je ne sors plus que pour me rendre chez le kine en piscine. Cette initiative est formidable, je suis sure qu’une activite ne peut etre que benefique a tout point de vue j’esper que tout peut se passer pas loin de mon domicile sur ollioules,

    corinne / 10 novembre 2018 - 21h05

    • Avatar

      Je vous remercie de votre témoignage. La garantie sport sur ordonnance s’ouvre à l’ensemble de la France en janvier 2019. Des solutions sont possibles dans toutes les situations : éloignement des structures sportives, incapacité de se déplacer…Nous avons la volonté de proposer un accompagnement personnalisé à chaque personne, selon sa situation de vie, ses besoins, ses envies…

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 10h36

  • j’ai 53 ans et ai une ALD (même 2) mais les lieux d’essais proposés ne correspondent pas à mon secteur, quel dommage.
    Je rejoins le commentaire de Jackie, la piscine apporte beaucoup de bienfaits et pour toutes sortes de pathologies et tend à redonner de l’énergie.
    Ce serait tellement un plus d’avoir une prise en charge pour des cours adaptés plutôt que d’y aller chacun(e) selon ses moyens et sans encadrements.

    christine / 10 novembre 2018 - 20h55

  • je suis en cure du 12 novembre au 3 decembre apres tres disponible

    quirin / 10 novembre 2018 - 20h44

  • il faudrait que d’autres endroits soient indiqués !!! moi j’habite La Baule 4450

    Josiane / 10 novembre 2018 - 18h45

    • Avatar

      Effectivement la phase de test est conduite uniquement dans trois villes mais la généralisation est prévue dès le mois de janvier. Nous vous ferons parvenir toutes les informations détaillées. Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 16h07

  • J’ai 87ans, j’ai eu un cancer du sein en 1995 ,et depuis deux récidives, actuellement sous bi-therapie, je vais à la piscine et a la gym une fois par semaine, je suis donc à même de vous confirmer les bienfaits du sport dans Le cas du cancer!! Ce qui pourrait etre interessant, serait la prise en charge des courts de la piscine

    Jackie Bandol / 10 novembre 2018 - 18h24

    • Avatar

      Je vous remercie de votre témoignage et de votre suggestion.Dans le cadre de la garantie sport sur ordonnance, nous avons la volonté de délivrer un accompagnement sur mesure et de qualité à chaque sociétaire selon sa propre situation de vie. Cet accompagnement en activités physiques adaptées pour les personnes vivant avec une ALD nécessite une formation et des compétences spécifiques.
      Afin de garantir l’efficacité des programmes d’activités physiques et la sécurité des sociétaires, nous référençons exclusivement des structures sportives répondant à un cahier des charges strict.
      Un professionnel suit ainsi chaque personne et la guide dans sa progression afin de l’accompagner au mieux au quotidien.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 11h57

  • Juste deux questions, avant d’aller chercher une tranche de jambon chez le coiffeur :
    Quand pourrons-nous envoyer nos feuilles de soins médicaux à la M.A.I.F. ?
    La M.G.E.N. envisage-t-elle d’assurer nos habitations et nos véhicules ?

    A contre-courant / 10 novembre 2018 - 17h57

  • A quelle distance de Lyon pour être  » dans les environs  » ?

    VIVI / 10 novembre 2018 - 17h45

    • Avatar

      Je vous remercie de votre remarque. Il est vrai que nous ne l’avons pas précisé. Le maintien de la motivation et le plaisir sont des éléments importants à la pratique d’activités physiques dans la durée. Il est donc judicieux que votre temps de déplacement ne devienne pas un frein . Si vous le souhaitez nous pouvons échanger en privé sur ce sujet.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 11h27

  • Bonjour, qu’est qu’une ALD quand vous êtes reconnu travailleur handicapé par la MDPH, que vous avez eu deux accidents du travail à l’origine de douleurs chroniques du dos qui ne font qu’empirer? Conscient des bienfaits du sport, je veux me lancer dès à présent dans une activité douce qui me permette de diminuer mes problèmes.

    chris34 / 10 novembre 2018 - 17h38

    • Avatar

      Bonjour. Je vous remercie d’attirer notre attention sur les personnes ayant un dossier à la MDPH. Il est vrai qu’au regard de la situation de vie que vous décrivez, si vous souhaitez pratiquer une activité physique, un accompagnement par un professionnel en activités physiques adaptées est à recommander . A ce jour la garantie sport sur ordonnance Maif s’inscrit dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des personnes en ALD. Si vous souhaitez évoquer plus amplement vos besoins, je vous propose d’échanger en privé.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 14h10

  • Bravo sujet très pertinent et pleinement actuel. Je croie profondément à la vertue de la prévention.
    Cordialement

    Fraticelli / 10 novembre 2018 - 17h21

  • Bonne initiative de la part de notre mutuelle.
    Gilles, Délégué Départemental à Orléans pendant 35 ans.

    MAZURAY / 10 novembre 2018 - 17h18

    • Avatar

      Merci beaucoup pour vos encouragements !

      Aude animatrice du blog / 13 novembre 2018 - 11h52

  • Bonjour,
    Bonne id mais pourquoi ne pas ,comme la mutuelle des hospitaliers par exemple,octroyer une aide au vu des factures d’inscription à des activités sportives dans nos différents petits clubs ?
    Cordialement

    Martine / 10 novembre 2018 - 17h04

    • Avatar

      Je vous remercie d’avoir partagé cette idée. A ce jour la garantie sport sur ordonnance Maif s’inscrit dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des personnes en ALD. L’ accompagnement en activités physiques adaptées pour les personnes vivant avec une ALD nécessite une formation et des compétences spécifiques des encadrants sportifs.
      Afin de garantir l’efficacité des programmes d’activités physiques et la sécurité des sociétaires, nous référençons exclusivement des structures sportives répondant à un cahier des charges strict.
      L’ensemble des petits clubs n’ont pas tous, à ce jour, des professionnels sportifs encadrants ayant cette formation et ces compétences spécifiques, garantissant cette qualité et cette sécurité que nous voulons absolument délivrer aux sociétaires.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 13h40

  • coiffeuse de métier , je souffre du dos si je ne compense pas par la pratique du pilates , cette envellope budjetaire de 500 euros /2 ans m’aiderai grandement .Il faut avoir ete ALD pour pouvoir en bénéficier ? Ne peut-on faire dans la prévention ?

    palomino / 10 novembre 2018 - 16h56

  • excellente idée pour ceux qui comme moi souffre d’arthrose cervicale

    marie / 10 novembre 2018 - 16h41

  • je trouve aussi cette idée excellente et espère que les résultats des premières régions concernées seront si positives que ce sera étendu à toute la france !
    Alors souhaitons nous bonne chance !

    JACKIE / 10 novembre 2018 - 16h14

  • si ca peut faire du bien j’ai mal sous les pieds jm

    moulin / 10 novembre 2018 - 15h41

  • j’habite sète ai été soignée à l’hôpital de montpellier (cancer poumon) personne ne m’a proposé de sport dans ce cadre

    lepage / 10 novembre 2018 - 15h09

    • Avatar

      Je vous remercie de votre commentaire. Il démontre que les médecins ne sont pas formés, voire même sensibilisés à la prescription de la pratique d’une activité physique en cas d’ALD. La Haute Autorité de Santé (HAS) vient de publier en octobre 2018 un guide à destination des médecins afin de leur faciliter la prescription d’activités physiques pour leurs patients en ALD.

      Michèle Responsable de projet Santé / 13 novembre 2018 - 11h31

  • Bonjour
    Puisque cette proposition s’adresse aux personnes des environs de Lyon, La Seyne sur Mer ou Niort, ce serait sympa de cibler vos envois pour EUX. De ne pas adresser à TOUS!
    idée…
    bonne journée

    cg / 10 novembre 2018 - 14h56

  • Bonjour,
    Apparemment on est pas concerné puisque j’habite Cherbourg dans la manche

    moussali / 10 novembre 2018 - 13h26

  • Dans la Sarthe, une Activité Physique Adaptée est organisée par la Ligue contre le Cancer, gratuitement, pour les malades.J’ai pu en bénéficier, et il a fallu que je fasse 90 km AR à chaque séance pour aller au Mans. Les bienfaits font que cela n’a pas de prix mais les gens de la ville sont quand même favorisés !
    Des bénévoles donnent de leur temps en participant aux manifestations locales pour vendre des fleurs, en octobre et mars par exemple. Les dons qui sont faits servent, entre autres, à payer ces activités. Les petites villes aux quatre coins de la Sarthe sont mobilisées.
    Dommage que cette proposition de la MAIF ne soit que pour les gens des grandes villes. Les autres sont toujours oubliés et sont obligés de prendre leur voiture, d’où pollution, trajets côuteux…

    Lili 72 / 10 novembre 2018 - 13h09

  • J’ai suivi 8 semaines dans un centre de réadaptation fonctionnelle avec une bonne amélioration de mon état de santé ( moins de douleurs, et moins de fatigue ) . Je continue mes exercices en salle mais seule c’est difficile.
    J’habite la Réunion….

    Cathy / 10 novembre 2018 - 13h02

  • Domaine que je n’habite pas dans les régions concernées

    Gouffier / 10 novembre 2018 - 12h38

  • Je le pratique depuis juin et c’est vraiment très bien adapte à chaque personne . J aurais bien aimé que la maif ou je suis sociétaire depuis 30 ans participent aussi dans ma région l aude.

    Lisbeth / 10 novembre 2018 - 12h31

  • Sous prétexte de s’occuper de notre santé ces sociétés labellisées « développement durable » ou « éco-responsable » ou tout ce qu’on veut comme jargon en « able » dans l’air du temps cherchent avant tout à faire du fric. Arrêtez de nous prendre pour des enfants ou laissez-nous être des sales gosses si bon nous semble.

    Franck DALL AGNOL / 10 novembre 2018 - 12h30

  • Oui, le sport est une excellente chose tout au long de la vie, surtout après un accident. Sous le contrôle d’un kinésithérapeute.

    Germanicus / 10 novembre 2018 - 12h17

  • Idée originale et géniale. Je suis tellement convaincue des bienfaits du sport. Dommage que notre region ne soit pas ciblée pour les tests. On mériterait d’être concerné. Meteo et climat social local jouent aussi sur la santé

    Deleforterie / 10 novembre 2018 - 12h05

  • Très bonne idée…
    Et les Yvelines, Rambouillet en particulier, c’est pour quand?

    YLANG / 10 novembre 2018 - 11h59

  • Le sport devient essentiel à la retraite pour tenter de conserver une forme la plus proche possible de celle qui était la nôtre quand nous étions plus jeune
    Ce sont les médecins qu’il faut sensibiliser à l’obligation d’aborder cette question avec tous et en particulier les personnes de plus de 60 ans.
    Tout le monde peut faire au moins de la marche!!!

    Naf / 10 novembre 2018 - 11h49

  • trés bonne initiative je suis pour mais j’habite St Nazaire 44600

    bertho jeannine / 10 novembre 2018 - 11h46

  • Je crois rêver! A-t-on besoin d’une prescription médicale pour faire du sport?? Ne pas confondre rééducation ou kiné avec activité sportive. Nous ne sommes pas des gamins, on nous infantilise!

    Annie Touraine / 10 novembre 2018 - 11h36

    • Avatar

      Annie, bonjour.Il nous semble important que les personnes en ALD puissent avoir de la part de leur médecin des recommandations médicales, voire éventuellement des restrictions au regard de leur pathologie pour la pratique d’activités physiques adaptées en toute sécurité.
      En effet, selon la situation de santé de chaque personne, certains mouvements,certaines durées,fréquences ou intensités peuvent être déconseillés.
      Au-delà de cette prescription médicale, un professionnel en activités physiques adaptées dédié accompagnera chaque sociétaire dans son suivi afin de maintenir cette sécurité tout au long de la mise en oeuvre de cette garantie.

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 15h32

  • Très bonne initiative !
    j’ai une scoliose depuis l’âge de 12 ans (platrer et corset 3 ans au Massue à Lyon). Je vis avec depuis 40 ans mais c’est reparti, la scoliose évolue (et pas dans le bon sens !). J’ai demandé à faire du kiné (1séance balnéo et une en salle /semaine) et je me suis inscrite personnellement à une séance de Pilate par semaine. Sans tout çà, c’est la chaise à roulette assurer !!! Mais c’est moi qui suis demandeuse de tout çà, les médecins eux me prescrivent des médicaments !!!!!
    Alors faites du sport

    sdf95 / 10 novembre 2018 - 11h35

  • hélas j’habite Toulouse mais je suis très intéressée

    christal31 / 10 novembre 2018 - 11h32

    • Avatar

      Des structures pourront vous accueillir dès janvier à Toulouse. Vous retrouverez les informations nécessaires pour participer sur le blog mais aussi dans le MAIF Social Club – Le Mag.

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 11h26

  • J’ai pratiqué rugby(pilier ) , judo (ceinture marron) , football , course à pied , gym fitness et musculation (que je pratique encore) ; j’ai eu une petite alerte cardiaque , je suis censément diabétique 2 , j’ai une prothèse de hanche , une arthrodèse cunéoscaphoïdienne au pied droit , une ménisectomie gauche avec redressement .je ne suis pas assidu à l’effot et j’aimerais retrouver une forme compatible avec un vieux gus de mon àge!

    Stormovitch / 10 novembre 2018 - 11h13

  • J’ai une spondylarthrite ankylosante depuis 6 ans.
    Je fais 40 mn d’exercices doux (étirements, renforcement musculaire) en piscine thérapeutique (30 degrés) quatre fois par semaine, cela fait partie de mon traitement.

    LE BIHAN / 10 novembre 2018 - 10h56

  • Je pratique le sport depuis toujours mais après deux ligamentoplasties et trois arthroscopies C’est le sport qui me permet de reculer l’échéance des prothèses. J’ajoute que de marcher et courir pieds nus est bénéfique. J’ai testé depuis 1963.

    Jeanine / 10 novembre 2018 - 10h56

  • est ce que La MAIF veut remplacer la MGEN?
    L’élargissement à toutes sortes de solidarité va finir par faire plonger la MAIF

    gluescalade / 10 novembre 2018 - 10h34

    • ça risque surtout de leur faire dépenser moins d’argent, c’est un peu ça le principe, pas la philanthropie.

      bertrand / 10 novembre 2018 - 11h09

  • Habitant en France « profonde » (Lot et Garonne), je pratique depuis une dizaine d’années la gymnastique 3e âge deux cours par semaine, ainsi que la randonnée : à 73 ans, je suis en pleine forme !

    Voisine danièle / 10 novembre 2018 - 10h26

  • Bonjour,
    Sociétaire MAIF mais également président de France AVC 73, je ne peux que saluer cette initiative! Notre dossier trimestriel (bulletin départemental de mars 2019) sera consacré au sport sur ordonnance, de façon à ce que nos adhérents, sympathisants et partenaires bénéficient d’une information la plus complète sur le dispositif et puissent être les acteurs de leur propre santé ou les moteurs de l’incitation à pratiquer une activité physique après un AVC…
    Je vais donc suivre de très près votre projet!
    Cordialement, YB

    BARBOUSSAT Yves / 10 novembre 2018 - 10h14

    • Avatar

      Yves, bonjour. Nous vous remercions de votre intérêt à notre dispositif sport sur ordonnance et des informations que vous pourrez partager. Il est important de vous rappeler que le dispositif MAIF est réservé aux sociétaires MAIF en cas d’ALD. Vous avez raison , il est important que chaque personne puisse être acteur de sa santé, quelle que soit sa situation !

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 14h50

  • Bonjour, En ALD pour insuffisance respiratoire je bénéficie depuis 2 ans de l’offre « sport sur ordonnance de la Maif » avec l’aide de la Mutuelle des Sportifs. Je tiens vraiment à remercier et féliciter la Maif pour cette initiative. La première année j’ai pu marcher avec une association qui propose de la marche nordique, et cette année je me suis inscrit à Mon Stade à Paris pour y effectuer un certain nombre de séances combinées (cardio, musculation, endurance) et tout cela en aillant besoin de l’oxygène (4 à 6l/m) à l’effort. Bien sur mon pneumologue et mon médecin traitant m’ont fourni le certificat médical nécessaire ainsi que l’ordonnance. Je suis vraiment très très content de cette possibilité. Merci encore à la Maif et partenaires associés. Patrick dit Cansas.

    Cansas / 10 novembre 2018 - 09h57

  • Voilà que la Maif prépare la future assurance des sportifs ? Sincèrement, la Maif est-elle sérieuse ? Je suis sportif depuis l’âge de 8 ans, j’en ai 54 aujourd’hui et j’ai pratiqué de nombreux sports selon mon désir et ma volonté. Je sport, c’est la liberté, la passion de celui qui veut vivre des sensations corporelles et humaines quand il le souhaite et où il se souhaite. Ce n’est pas le rôle d’une assurance de dire à un individu ce qu’il doit décider pour sa santé. Pourquoi pas non plus proposer un programme concernant notre sexualité tant qu’on y est ? Je suis atterré par ce genre de proposition. Quelle sera étape suivante ? la montre ou la puce sous la peau qui enregistrera l’activité physique de chaque assuré afin de moduler le coût de son assurance en fonction du respect des bons conseils de la MAif ?
    Affligeant de la part d’une grande mutuelle comme la notre, à laquelle j’appartiens depuis plus de 30 ans.

    Richard / 10 novembre 2018 - 09h43

    • Lorsqu’on vous annonce qu’à la fin de l’année vous serez en fauteuil roulant et qu’on vous prescrit des médocs à base d’opium et autres ….. vous vous tournez vers le kiné et le sport pour retarder l’échéance !!! Et c’est ce que veux la Maif : proposer un sport ‘médical’ au lieu d’avaler des « cochoneries »
      dans votre cas c’est du plaisir !!! Ce qui a été mon cas plus jeune (53 ans actuellement)
      portez-vous bien et vive le sport

      sdf95 / 10 novembre 2018 - 11h44

    • …pendant 2 ans.
      Sociétairement.

      LOLALALA / 10 novembre 2018 - 10h28

    • Bonjour monsieur,
      nous avons le même âge, et je me permets de vous dire que vous n’avez pas tout compris de la proposition faite par la MAIF ; il s’agit de personne déjà en situation médicale suivie.
      Je me suis moi-même inscrite en salle cette année et je ne pense pas que la MAIF prenne en charge mon abonnement pendant 2

      LOLALALA / 10 novembre 2018 - 10h20

  • Test très intéressant auquel je souscris avec enthousiasme

    ANDENNAH / 10 novembre 2018 - 09h43

  • Excellent mais seulement pour les communes citées ?

    Francoise / 10 novembre 2018 - 09h38

    • Avatar

      Le dispositif sera ouvert à tout le territoire en janvier 2019. Nous travaillons actuellement au référencement des structures sportives. Bonne journée !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 11h22

  • J ai de la arthrose une tension élevéet du cholestérol une Ald un surpoids que je ai pr

    Danielle / 10 novembre 2018 - 09h37

  • C’est formidable, c’est prendre en compte que nous sommes faits pour agir et bouger, faire des efforts physiques. C’est une des clés de la santé avec la nourriture et l’amour que l’on a autour de soi.

    TERRAS Michèle / 10 novembre 2018 - 09h34

  • Je trouve ça super cette incitation à faire du sport c est fondamental pour bien vieillir et rester en forme

    Danielle / 10 novembre 2018 - 09h33

  • L’activité physique guérit beaucoup de maux à court et à long terme mais elle peut néanmoins en procurer aussi. C’est pourquoi elle doit être encadrée et réalisée avec bon sens.

    Béatrice / 10 novembre 2018 - 09h27

  • Je suis convaincue qu’une activité physique peut apporter une amélioration à l’état de santé. Non seulement l’activité en elle-même est bénéfique mais en plus elle permet de rencontrer d’autres personnes.
    Merci à la MAIF de nous accompagner.

    Claudy / 10 novembre 2018 - 09h18

  • très bonne idée pour des sports un peu particulier

    Brigitte / 10 novembre 2018 - 09h07

  • Bonjour
    J adhère totalement à votre initiative qui fait suite à de nombreux débats que j ai déjà pu avoir face aux pathologies dont tout le monde se plaint.
    Avant d avaler des médicaments et attendre paisiblement « leurs effets », c est à chacun de nous de nous prendre en charge, de nous mettre en marche et de conduire nos guérisons respectives par l amélioration de nos conditions physiques.
    Et les résultats sont extrêmement rapides
    Felicitations MAIF pour cet accompagnement

    HOMAT Claudine / 10 novembre 2018 - 09h05

  • Avant toute chose il est necessaire de clarifier des concepts qui dans les têtes sont semblables; savoir de quoi on parle .

    SPORT – ACTIVITE PHYSIQUE – EDUCATION PHYSIQUE –

    Relire Pierre Parlebas « lexique commenté des activités physiques »
    Je rejoins le commentaire d’Augier

    Un ancien professeur d’EPS (et non prof de sport, ni entraineur, ni APA…..)

    Michel 23 / 10 novembre 2018 - 08h53

    • Avatar

      Michel, bonjour. En tant qu’ancien professeur d’EPS nous comprenons votre sensibilité relatif à ces termes.
      Il y a très régulièrement des débats sur les définitions des termes sport et activités physiques ou autres.
      Sur le site du Ministère des Sports, vous retrouverez même l’écrit suivant : « On entend par « sport » toutes formes d’activités physiques et sportives qui, à travers une participation organisée ou non, ont pour objectif l’expression ou l’amélioration de la condition physique et psychique, le développement des relations sociales ou l’obtention de résultats en compétition de tous niveaux », Charte européenne du sport.
      Dans le cadre de sport sur ordonnance, il est en effet plus judicieux de parler d’activités physiques ou sportives. Il est également aussi possible d’enrichir ces notions avec celle de promotion à la santé…

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 12h04

  • excellente initiative, bravo MAIF.
    J’ai du cholestérol, de l’arthrose et de l’ostéoporose (les 2 !), depuis que je fais de la rando et de la gym en club, je suis plus en forme sans médicaments ….

    Pepa / 10 novembre 2018 - 08h45

  • Très bonne initiative. Je viens d’être opérée d’un cancer du sein et serai par conséquent très intéressée par un tel dispositif.

    Aurely / 10 novembre 2018 - 08h22

    • Avatar

      Bonjour Aurely, merci pour votre commentaire. Le dispositif Sport sur Ordonnance sera ouvert à tout le territoire à partir du mois de janvier. Nous avons la volonté de délivrer un accompagnement sur mesure et de qualité à chaque sociétaire selon sa propre situation. Nous vous donnerons prochainement tout les détails pour vous inscrire. Au plaisir de vous lire sur le blog.

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 11h11

  • je suis traitée pour hyper tension et cet été mon traitement a été fortement augmenté parce que ma tension était encore très élevée
    je me suis inscrite dans une salle de sport avec coaching et dans une activité de groupe : assouplissements ,étirements
    depuis ma tension s’est stabilisée

    arlette / 10 novembre 2018 - 08h15

  • Suite à votre message sur « les bénéfices du sport sur prescription médicale [Testez le sport sur ordonnance] », je vous communique mon lieu de résidence : 9, Bd des Côtes – 73100 Aix-les-Bains.

    Considérez-vous que ma résidence est proche de LYON ?

    Début janvier, j’ai été opérée d’un cancer au sein, je viens de terminer
    mon traitement, et on me conseille de faire des activités physiques.
    Jusqu’à fin novembre, je suis pris en charge par l’hôpital Aix-les-Bains pour cela. Je suis intéressée Cordialement

    FLAMMIER Suzanne / 10 novembre 2018 - 08h11

    • Avatar

      Madame, bonjour
      Nous vous remercions de votre témoignage et de votre intérêt.
      Vous n’avez que quelques semaines à patienter car le dispositif sport sur ordonnance va se déployer sur toute la France à partir de janvier 2019.
      Vous recevrez une information complémentaire dans votre magazine MAIF de janvier.
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 26 novembre 2018 - 12h15

  • Je vis dans les Hautes Pyrénées,jeune retraité ex professeur d’EPS, convaincu de l’utilité d’une pratique sportive régulière.

    RISPAL / 10 novembre 2018 - 08h09

  • la MAIF s’égare, la santé c’est du domaine MGEN:quel gaspillage!

    luclo / 10 novembre 2018 - 07h56

    • Si la MGEN ne le fait pas (elle préfère les colloques…), il faut bien que quelqu’un le fasse ! La Mgen est active pour les « citadins », les ruraux sont oubliés…

      patrick / 10 novembre 2018 - 09h54

    • Tout à fait d’accord avec luclo. Les cotisations ne cessent d’augmenter. Il y aurait des choses à faire (pour la prévention des inondations par exemple), sans empiéter sur le domaine de la MGEN.

      sam / 10 novembre 2018 - 08h14

  • Bonjour
    Je ne suis pas en ALD, mais je fais du yoga depuis 4 ans pour raison de santé. Des que j’arrête ca va moins bien.
    Victime de 2 accidents en 1999, et d’une chute de cheval l’an dernier,
    Je vais chez le kiné depuis plus d’un an.En parallèle je fais du yoga et du coup j’ai pu passer à une seule séance de kiné par semaine.
    Suite à 3 grossesses je dois régulièrement faire de la rééducation périnéale tous les 3 ou 4 ans.
    Depuis le yoga, j’en ai moins besoin souvent.

    Je trouve effectivement que le sport devrait être remboursé, car il permet d’éviter des frais de santé.
    Mais pourquoi attendre l’affection longue durée si on peut l’éviter ?
    Je suis à 80km de Lyon.

    Emma / 10 novembre 2018 - 07h34

  • Apres un A V C en 2004,j’ai été pris en charge a 100% pour les soins et des séances de kinésithérapie. celles ci ne m’apportant aucun bien être, en accord avec mon médecin, je me suis inscrit pour des séances de musculation : exercices de cardio, musculation des bras et des jambes.
    Ma couverture 100% a été retirée parce que je ne faisais plus de Kiné.
    Toujours suivi par mon médecin, il semble que les exercices que j’effectue deux fois par semaine ( 1 h 15 à 1 h 30) par séance me son profitables et ne coûtent rien a la sécurité sociale.
    Depuis Octobre 2016, j’ai une carte d’invalidité ou de priorité

    Il semblerai que je pratique déjà du sport sur ordonnance, avec controle régulier par mon médecin.

    Caudron / 10 novembre 2018 - 07h19

  • Je trouve un peu stupéfiant d’enfoncer des portes ouvertes : il est tellement évident que l’activité physique est bonne pour notre santé ! Est-il vraiment nécessaire de pratiquer « un sport » ? On oublie bien souvent que la marche à pied tout simplement, le jardinage, la natation, les ballades en forêt, en montagne ou le long d’une côte sur les sentiers douaniers sont aussi profitables pour l’esprit, les muscles , les poumons qu’utiliser des agrées dans une salle de sport à l’air vicié. En plus, c’est gratuit !
    Mais les hommes ont construit un monde tellement artificiel, déconnecté de la nature, qu’il leur faut consommer aussi des activités « presque pré digérées » . Pourquoi ne pas financer aussi des séances de massage pour faire disparaître « le stress » de tous ces gens qui courent après le temps, après l’argent, en oubliant parfois de « vivre » tout simplement le moment présent, en prenant du temps avec son voisin, en contemplant la beauté des feuillages d’automne ou les tons magnifiques d’un coucher de soleil…
    Consommer encore et toujours : du sport aussi avec bien sûr tout l’équipement que propose les magasins de sport indispensable évidemment sous peine d’être « has been » !
    Pendant ce temps d’autres humains font des kilomètres à pied pour trouver simplement de quoi se nourrir !
    Je ne comprends pas que la Maif finance pour certains des activités sportives pour démontrer les bienfaits ‘du sport’ ! J’ai l’impression que parfois on marche sur la tête et que le « bon sens » a disparu de nos cerveaux !

    augier / 10 novembre 2018 - 07h09

  • L’aquagym après une année « morte » (causée par chimiothérapie concomitante) m’a permis de retrouver une activité normale

    Taine / 10 novembre 2018 - 06h57

  • Toujours du curatif jamais du préventif ….Il faudrait aider les gens à faire du sport avant d’être en ADL ….
    Je suis à Nice ,si on veut participer au club MGEN à une heure de gym par semaine ( hors vacances scolaires) et une heure d’aquagym ( idem) il vous en coûtera 200 € par an ….
    Heureusement la ville de Nice organise GRATUITEMENT des séances de gym dans les jardins

    Josiane / 10 novembre 2018 - 06h48

  • Bonjour
    J habite la région parisienne et je suis inscrite. A voir.
    Je ne suis pas enALD ça ne marchera pas ?

    Francoise / 10 novembre 2018 - 04h52

    • Avatar

      Bonjour Françoise, effectivement le critère pour bénéficier de Sport sur Ordonnance est bien de disposer d’un justificatif d’ALD . Néanmoins, la lecture des nombreux témoignages sur la pratique d’activité, y compris la marche, nous laisse entrevoir toutes sortes de bénéfices !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 11h00

  • Je suis intéressée par votre proposition. Est ce que nous pourrons pratiquer n importe quel sport ? Combien de personnes à peut près pourront en bénéficier ? Merci

    Françoise / 10 novembre 2018 - 04h46

  • Je me suis inscrit mais j’habite à la réunion. Stenté depuis 2013, je pratique activité physique au moins tous les 2 jours entre 30 et 45 min. Je me doute que vous ne pouvez pas étendre votre expérimentation à trop de départements mais j’ai une suggestion à vous faire. Pourquoi ne pas soutenir la création d’association départementale permettant aux personnes en ALD de se retrouver pour pratiquer marché ou natation encadré par un kiné qui veillerait au respect de la prescription médicale. Un financement serait bien sûr nécessaire pour cet encadrement. Votre soutien permettrait d’obtenir un soutien financier auprès d’organismes tel que l’ARS. Qu’en pensez-vous ? Pourriez-vous initier ce projet ?

    Gerald / 10 novembre 2018 - 04h34

    • Avatar

      Gérald ,bonjour. Vous avez raison. L’expérimentation est limitée à 3 villes.
      En revanche dès janvier 2019, notre garantie sport sur ordonnance ouvre sur toute la France, y compris La Réunion!
      Si vous êtes en ALD, il ne vous reste plus que quelques semaines à patienter. Vous recevrez prochainement une information vous explicitant les modalités pour pouvoir en bénéficier.

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 12h40

  • Bonjour,

    L’an dernier j’ai été opérée en juin pour la pose de 2 stents et je n’ai eu droit à aucune aide ni aucun suivi.
    Je n’ai toujours pas récupéré mon autonomie à la marche et mieux, le stent dont j’avais le plus besoin est complètement bouché.

    J’ai appris cet été lors d’un examen que mon corps a fabriqué un pontage naturel qui fonctionne à 50 %…
    La perspective de repasser sur la table d’opération, compte tenu du résultat, ne m’enthousiasme pas.

    Comment faire pour améliorer ces performances ?
    J’habite à 35 km de Montpellier et 8 de Clermont l’Hérault.
    Merci pour votre retour.
    Cordialement
    Odile SORTAIS

    Odile SORTAIS / 10 novembre 2018 - 04h17

    • Avatar

      Odile, bonjour. Nous vous remercions de votre témoignage et de l’intérêt que vous portez à ce sujet.
      Si vous êtes reconnue en ALD par la Sécurité sociale, la garantie sport sur ordonnance peut vous aider à améliorer votre qualité de vie. L’ouverture à toute la France est prévue dès janvier 2019.
      Vous parlez de performances ?….Sport sur ordonnance ne vise pas à améliorer des performances sportives.
      Nous espérons avoir répondu à vos interrogations. Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 14h57

  • La maladie de Hashimoto n’est pas reconnue comme une ALD, c’est pourtant une maladie chronique avec un traitement à vie. Le sport m’est nécessaire, je pratique la marche nordique mais je ne peux pas bénéficier de votre programme.

    Marie / 10 novembre 2018 - 03h03

  • Je me suis inscrite, mais n’ avais pas compris que cela s’adressait à des personnes habitant Lyon ou Niort.
    J’habite la Seine Maritlme

    Le Goff / 10 novembre 2018 - 02h00

    • Avatar

      Le dispositif sera étendu au plan national en janvier 2019. Nous vous donnerons toutes les informations nécessaires pour en bénéficier.

      Aude animatrice du blog / 13 novembre 2018 - 10h19

    • Bonjour
      J habite la région parisienne et je suis inscrite. A voir.

      Francoise / 10 novembre 2018 - 04h49

  • La marche , le vélo , la natation sont des sports gratuits , très faciles et agréables à pratiquer . Il n est pas n est pas nécessaire d être «  assisté «  pour les pratiquer . C est gratuit et efficace .

    Larcheron / 10 novembre 2018 - 01h06

  • Pas résidant dans les régions retenues, donc pas futur testeur mais mon expérience personnelle me permet de vous féliciter pour cette superbe initiative.
    Depuis très longtemps j’en ai rêvé : me faire rembourser mon besoin de faire du sport pour soulager mes douleurs de dos.

    C’est pourquoi je réagis à ce mail avec une suggestion ci après issue de mon expérience personnelle.
    Elle concerne les très nombreuses personnes qui vont consulter pour des douleurs de dos, la maladie du siècle.
    il faudrait faire faire au patient, dans le cabinet médical, un mouvement basique, révélateur de son besoin de faire du sport, au médecin de prescrire du sport remboursé,

    Personnellement je consulte pour des douleurs dorsales depuis l’âge de 25 ans, j’en ai 70. J’ai une longue pratique des divers soins prescrits.
    En 1992, le choix de faire de la balnéothérapie (avec kiné dans l’eau, quelle chance) m’a évité une opération, au résultat aléatoire, mais conseillée par un rhumato.

    Il y a 10 ans, nouvelle crise, je consulte mon médecin familial -> 15 séances de kiné.
    A la 1ère séance, le kiné me fait faire un MOUVEMENT BASIQUE : allongé sur le dos, soulever son bassin, j’étais incapable de le faire correctement..
    Depuis, cours de gym hebdomadaires
    à l’association gymnastique volontaire du Val d’Oise, abonnement annuel 60€ pour une multitude de cours possible à toute heure par semaine
    Ce mouvement y est régulièrement pratiqué, je me suis progressivement remusclé => les douleurs de dos ont disparu.
    Aujourd’hui, je n’arrête plus cette activité sportive, comme par le passé, pour maintenir une forme physique suffisante qui m’est nécessaire pour éviter une nouvelle crise.

    Ma suggestion consiste à demander aux médecins, généraliste ou rhumato, de réaliser ce mouvement basique dans leur cabinet (bien sûr pas adapté à tous les cas). Je n’ai jamais eu l’occasion de le faire.
    Ne révélerait-il pas au patient son besoin de fortifier ses muscles par le sport, au médecin de prescrire des séances de sport remboursés.
    Ceci ne réduirait-il pas vos remboursements de soins médicamenteux divers ?
    Ce test pourrait même être introduit au programme du bilan de santé réalisable tous les 5 ans …
    J’ajouterai : pour faire du sport dans une association, il faut déjà un avis médical. Mon médecin, sérieux, me fait déjà réaliser des mouvements pour suivre le rythme cardiaque et le temps de récupération.
    Pourquoi pas un test simple et rapide de la forme physique du patient l’incitant à faire un minimum de sport

    milou / 9 novembre 2018 - 23h56

    • Avatar

      Michel, bonjour. Vous êtes devenu un réel acteur de votre santé !!! La pratique régulière d’activités physiques semble vous convenir à merveille !
      Vos suggestions sont porteuses de bon sens.
      En pratique elles sont plus difficiles à mettre en oeuvre. La situation médicale en France aujourd’hui est complexe et différente selon chaque département : déserts médicaux, temps d’attente important pour obtenir un rendez-vous chez un généraliste et trés élevé chez un spécialiste, durée de consultation de plus en plus courte, rémunération de la consultation jugée souvent trop faible par les médecins….
      Tous nos remerciements pour votre soutien.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 15h12

  • Une bonne initiative mais tous ne résident pas dans une grande ville…
    Quadruple pontage coronarien + LED.
    Je marche et grimpe des sentiers chaque jour au minimum une heure dans les collines. Ma moyenne annuelle est actuellement de 6532 pas – jours de pluie inclus.
    La marche est un très bon sport aussi !

    Corsange / 9 novembre 2018 - 23h54

  • Excellente initiative. je regrette de ne pas habiter dans les villes mentionnées!

    françoise / 9 novembre 2018 - 23h42

    • Avatar

      Je comprends mais vous retrouverez l’initiative près de chez vous dès le mois de janvier 🙂

      Aude animatrice du blog / 12 novembre 2018 - 16h09

  • C’est une très bonne initiative, mais actuellement trop restrictive (limitée aux personnes en ALD, et à trop peu de villes).

    MM / 9 novembre 2018 - 23h31

  • Je suis bien sur en ALD pour le diabète type 2. Bien sur j’ai aussi cholestérol et hypertension. Tout en prenant mes médicaments mes résultas se dégradaient lentement. J’ai pris du un peu de poids.c’est tout juste si je ne demandait pas à mon médecin de régler mieux ce problème. Ce jour là il me dit »As tu marcher comme je t’ai dit de faire et en plus avec des batons de marche dite nordique pour faire fonctionner les muscles du haut du corps »
    La réponse fut NON.
    Ce jour là j’ai pris conscience qu’étant en retraite, du temps je n’ai que ça.
    Je me suis mis à marcher tous les jours en 2016 j’ai fait 1500km à pieds, idem en 2017 cette année je vais faire 2000km. Suivi par une diététitienne de « KERDIAB » de Quimper j’ai maigris et mes analyses sont redevenues bonnes.
    Lorsque les gens me demandent pourquoi je marche (environ 11 à 15 km/jour) je leur dit que c’est mon meilleur médicament.

    BARBU29 / 9 novembre 2018 - 23h20

  • Bien qu’ayant passé les 60 ans , je fais du sport régulièrement , mais je trouve que les médecins face à des malades souffrant de MLD ou dépressifs auraient dû depuis longtemps prescrire une pratique sportive . Mais , hélas , ce n’est pas dans leur mentalité, les vieux médecins surtout ne prescrivent que des médicaments et ils ne changeront pas rapidement de comportement. Dommage.

    Camille / 9 novembre 2018 - 23h13

    • Avatar

      Bonjour et merci de votre partage d’opinion.
      Vous avez raison. Les médecins ont des difficultés à prescrire de l’activité physique aux personnes car ils ne sont pas du tout formés à cette prescription.
      La Haute Autorié de Santé (HAS) a pris conscience de cette problématique. Elle vient de publier en octobre 2018 un guide à destination des médecins pour leur faciliter la prescription d’activités physiques et sportives à leurs patients.
      Espérons que les médecins commencent à évoluer grâce à ce nouvel outil.
      Nous ne pouvons que vous encourager à continuer à pratiquer régulièrement une activité physique ou sportive.
      Belle journée.

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 15h22

  • après mon cancer du sein,j’avais pris des kilos et je ne me sentais pas bien, je me suis mise au vélo aquatique,2 sèances de 3/4 d’heure par semaine, cela fait un an maintenant,j ‘ai retrouvé mon poids normal (je rentre à nouveau dans mes jupes),je me sens beaucoup mieux,mais évidemment c’est un coût dans mon budget!

    mirdel / 9 novembre 2018 - 22h42

  • Je ne peux que souscrire à cet article sur les bienfaits du sport. Je fais du sport en équipe depuis l’âge de 17 ans et à 72 ans, je bénéficie à la fois d’une bonne santé et de la convivialité des différents sports d’équipe que j’ai pratiqués.
    Je conseillerais notamment les sports portés que sont l’aviron (sport complet faisant fonctionner 90 % des groupes musculaires), le vélo et la natation.

    Johan Erkelens / 9 novembre 2018 - 22h29

  • Très bonne idée, je suis volontaire

    MAHE / 9 novembre 2018 - 22h21

  • Cela aurait pu être une (bonne) initiative de la CPAM vu les bienfaits de l’activité physique pour la santé… mais c’est une bonne nouvelle que la MAIF s’empare de l’idée. « Sédentaire » avant mon infarctus, je me bouge désormais et ne m’en porte que mieux. Mais il est vrai que le coach et une bonne ambiance de groupe sont importants pour que ces moments soient efficaces et agréables.

    Patrick S / 9 novembre 2018 - 22h21

  • Dommage que ce ne soit pas étendu à toute la France , cette expérience semble très intéressante

    Guycel / 9 novembre 2018 - 21h58

  • Souffrant d’une arthrose post-traumatique depuis plus de 25 ans, je augmenté mes visites à la piscine à 5 par semaine depuis 3 semaines. Alors que j’avais par périodes, en fonction de la météo, de de sérieuses difficultés même à marcher, l’arthrose a presque disparu dans la vie de tous les jours (par de problème pour marcher plus d’une heure). Pour moi c’est un miracle !
    Par contre il faut vraiment augmenter les visites à la piscine de 2-3 à 5 jours par semaines. En deçà les douleurs reprennent.

    C’est un programme difficile à tenir. Sans doute plus facile avec un encadrement médical.

    Dimitri / 9 novembre 2018 - 21h55

  • J’aurais bien participé mais pas de chance, je ne suis pas près des bonnes villes…

    Fred / 9 novembre 2018 - 21h45

  • Je suis convaincue de la nécessité de faire du sport et de bouger le plus possible. Pour ma part, j’en fais depuis que je suis en retraite ( 16 ans).
    Je continue à fréquenter aussi la piscine une fois par semaine. C’est le rhumatologue qui m’incite chaque année à poursuivre.
    Toutefois, je ne souhaite pas participer à votre étude parce que la vie associative ne me laisse que peu de temps.
    Mais c’est une bonne idée.

    Chantal Guilbaud / 9 novembre 2018 - 21h39

  • Je suis inscrite à un club se sport depuis plus d’un an où je suis des cours de Pilates , de bodybalance et de streching. Ces disciplines renforcent les muscles et les appuis pour éviter les chutes et les blessures. Je fais aussi du vélo et du rameur pour entretenir le cœur. et combattre mon diabète..

    MARIE-ALINE / 9 novembre 2018 - 21h39

  • Je bénéficie de ce programme depuis presque 2ans. 69 ans, ald diabetique, je suis pris en charge par la maif/ mutuelle des sportifs qui me rembourse mon aquagym . Je respecte mes 10000 pas/ jour mais c’est plutôt 13000.je suis suivi par un des profs de médecine adaptée. Tout est très sérieux. Je regrette que la mgen consacre davantage ses activites à des
    Colloques plutôt qu’à des actions concrètes comme celle ci. J’ai eu la chance de  » poser ma candidature » à ce suivi dès sa parution dans le mag de la maif, et soumettre mon dossier alors qu’il y avait sans doute peu de « candidats ». Merci la maif, des actions ,pas du bla bla…

    Patrick / 9 novembre 2018 - 21h35

  • Bonjour,
    Opéré d’une sleeve (chirurgie de l’obésité), 31 kilos en 6 mois de perdue donc prescription du chirurgien pour du sport chez le kiné.

    Cécile / 9 novembre 2018 - 21h33

  • depuis ma retraite à 60 ans ,je fais de la gym: aquagym pendant 5 ans,

    qi gong

    actuellement je continue seulement de la gym adaptée
    à mes capacités pour essayer de combattre des ennuis lombaires!

    Thérèse / 9 novembre 2018 - 21h25

  • Je fais de la gymnastique d’entretien et de la randonnée. J’ai de l’arthrose et j’entretiens ma musculature de façon modérée et adaptée à mon âge

    Julmy / 9 novembre 2018 - 21h09

  • Bravo pour cette initiative. Mais comme dans tous les domaines, je pense qu’il faut éviter les excès, pratiquer un sport raisonnablement. J’ai trop de copains qui se sont usés les articulations par des pratiques immodérées. Alors où est le juste milieu ????

    Loulou / 9 novembre 2018 - 20h57

  • Excellente initiative de la Maif. Je suis convaincue que l’hygiène de vie à un impact très important sur la santé.

    Natty / 9 novembre 2018 - 20h49

  • Je pratique le Basket depuis 60 ans en compétition et je peux affirmer que le sport est indispensable pour être en bonne santé.

    Phil / 9 novembre 2018 - 20h45

  • j’ai été opéré pou une hernie discale L4L5 gauche il y a 42ans en 1974 à l’age de 24 ans en 2008 nouvelle opération coté droit suivi d’une infection et donc nouvelle opération mais l’activité physique m’ a permis à chaque fois de repartir seulement avec les séquelles et l’age j’ai besoin de conseils pour savoir quels sont les activités physiques adaptées et puis on a tendance à réduire malheureusement ces activités et donc il faut trouver la motivation et peut être des groupes de personnes pour nous motiver, à plusieurs c’est souvent plus dynamique et entrainant.

    francis49 / 9 novembre 2018 - 20h31

  • Les salles de gymnastique ne sont pas prioritaires à mon goût et je pratique régulièrement la marche. Il m’arrive de marcher seule ou quelquefois à deux ou en groupe.
    Je fais également du jardinage parce que la ville m’a octroyé une petite parcelle de terrain. Je m’amuse mais découvre aussi l’apprentissage de cultiver et récolter.
    L’activité physique (peu importe laquelle) est nécessaire pour l’équilibre en général.

    Colette / 9 novembre 2018 - 20h28

    • Tout à fait d’accord avec vous, la marche étant une des activités les plus rééquilibrantes qui soient à tous points de vue.
      De plus, qui dit salle de gym dit lobbying potentiel,
      donc foncièrement antimutualiste…
      Bien à vous,
      Henry

      hr / 9 novembre 2018 - 21h08

  • Après une intervention chirurgicale en 2013 sur tout le rachis J ai contractée une infection nosocomial J ai ensuite réopéré pour ablation de mon matériel en 2017 suite une infection de mon matériel J ai d énorme douleurs articulaires et musculaire la pratique de sport serait bénéfique pour mon état ! Je suis en ALD depuis 2013 pour ma maladie .Merci à La Maif pour cette belle initiative !

    Isac / 9 novembre 2018 - 20h09

    • Avatar

      Bonjour, Nous vous remercions de vos encouragements. Si vous n’habitez pas Lyon, La Seyne-sur-Mer ou Niort, ne soyez pas déçu !!
      Notre dispositif sport sur ordonnance s’ouvre à toute la France dès janvier 2019. Vous recevrez prochainement une information afin de vous donner toutes les modalités pour pouvoir en bénéficier si vous êtes en ALD.

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 12h35

  • mal aux hanches et aux épaules ; je continue à pratiquer gym volontaire , vélo et beaucoup de jardinage et d’entretien de haies et pelouses ;être à l’extérieur me permet de surmonter ces douleurs et les calme; je m’aperçois que lorsque je passe du temps sans pratiquer mes douleurs sont plus importantes!
    merci de développer cette notion

    charbonnaud annie / 9 novembre 2018 - 20h09

  • Faisant déjà « gym » et VTT assez régulièrement ce projet de suivi pourrait permettre de savoir si cela correspond à ce qui est souhaitable dans le cas du type d’affection concernée .

    Daniel / 9 novembre 2018 - 19h52

  • asthmatique, je m’essoufle beaucoup.
    j’embête tout le monde avec ça ; dans un groupe, je me sentirais mieux.

    Vivement qu’il y ait quelque chose sur Tours

    dani / 9 novembre 2018 - 19h44

  • Faut-il attendre d’avoir une affection de longue durée pour se mettre au sport et espérer être aidé financièrement???

    Monique / 9 novembre 2018 - 19h36

    • Avatar

      Monique,bonjour.
      Merci d’avoir réagi à notre article.
      La garantie sport sur ordonnance s’inscrit dans le cadre du décret du 30 décembre 2016 relatif aux conditions de dispensation de l’activité physique adaptée prescrite par le médecin traitant à des patients atteints d’une affection de longue durée.
      Vous avez entièrement raison de promouvoir la partique d’une activité physique dès le plus jeune âge.
      Il est aussi important d’avoir à l’esprit que certaines ALD peuvent arriver dès la naissance ou juste quelques années après…
      Nous ne sommes qu’ au début de nos réflexions et mise en place d’actions concrètes en matière de sport santé.
      Les idées des sociétaires sont par conséquent toujours les bienvenues!!!

      Michèle Responsable de projet Santé / 15 novembre 2018 - 15h40

  • Belle idée car se bouger, c’est bien mais bien bouger, c’est mieux ! Et pour cela être accompagné, c’est l’idéal !

    MARTIN JEAN-LOUIS / 9 novembre 2018 - 19h34

  • J’ai juste le temps d’être emballée par cette proposition que j’ai compris que malgré mes gros problèmes d’arthrose et d’ostéoporose et habitant en campagne en Vendée, ce dispositif ne serait pas pour moi. Rêvons qu’un jour il puisse bénéficier à d’autres !

    Arobase / 9 novembre 2018 - 19h27

  • Bonsoir
    Y a t il quelquechose de prévu sur Aix en Provence ?

    Jean Marc CERDA / 9 novembre 2018 - 19h23

  • Bonjour,
    Je suis marcheur j’ai diminué de 30 km semaine avant mes accidents de santé je suis à 20 km semaine.
    Après tous ces accidents j’ai repris mon activité d’accompagnement d’un groupe de marcheurs.
    Je vous garantie qu’une activité physique est un gage de santé.
    Le 6 nov 2009 très mauvaise avec une luxation de l’épaule.
    Des mois de rééducation qui n’ont rien amélioré.
    Opération prévue
    Le 10 juin 2010 ou j’ai fait un choc anaphylactique sur la table d’opération.
    J’ai subit suite à ce choc, 4 opérations, ablation d’un lipome sur l’épaule, tentative de réparation de la coiffe tous les tendons détachés, prostate après un blocage urinaire et fécale, ablation d’un lipome sur la nuque(grosseur d’un poing)
    Juilllet 2014 opération d’urgence de nuit d’une péritonite avec éclatement de l’intestin grêle.
    Déc 2014 Opération dune hernie inguinale suivie d’une hémorragie.
    Fév 2015 Opération d’une éventration.
    Janv 2016 Retrait de la prothèse cause rejet avec infection.
    Fin 2016 plus de protection nouvelle éventration.
    Janv 2017 opération de l’éventration avec nouvelle prothèse.
    Ajouter à cela uns coloscopie donc une anesthésie.
    Cela me fait 11 anesthésies et 9 opérations de juin 2010 à janvier 2017.
    Actuellement je suis en pleine forme et je suis le doyen de ce groupe.

    François / 9 novembre 2018 - 19h23

  • C’est bien de communiquer vers les sociétaires , mais vos conseilleurs ne sont pas au courant…… et me conseille de voir avec ma délégation départementale… Ce que j’ai fait en envoyant un mail à ce sujet pour + d’info début octobre et toujours aucun retour….. déçue !

    Isa / 9 novembre 2018 - 19h17

  • Adepte de randonnée, et à la retraite depuis 2008, je suis inscrite dans une salle de sport à Aix-en-Provence (Keep Cool). En traitement de longue durée, j’apprécie les bienfaits du sport, Activités recommandées par mes médecins traitants.BELLE INITIATIVE.

    MO / 9 novembre 2018 - 19h03

  • Dommage pour moi qui habite loin des lieux cités: je suis atteinte d’une maladie neuro dégénérative qui me gène progressivement ds mes déplacements ; les conseils d’un médecin et une prise en charge adaptée m’auraiebt été très utiles.

    Blondel / 9 novembre 2018 - 19h01

    • Avatar

      Francine, bonjour. Je vous remercie de votre intérêt. Si vous êtes en ALD , il ne vous reste plus que quelques semaines à patienter. Notre dispositif sport sur ordonnance s’ouvre à toute la France dès janvier 2019. Vous recevrez prochainement une information en ce sens.

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 12h26

  • J’habite loin de ces trois villes…Mais il est bon de connaître l’existence de l’ALD et je vais en parler à mon médecin. En effet j’ai une maladie de Lyme chronique avec plusieurs souches , ce qui est à l’origine de divers problèmes de santé sérieux.
    Mais où peut-on trouver cet accompagnement quand on n’est pas concerné par les villes citées?

    GERARDIN Anne-Marie / 9 novembre 2018 - 19h01

    • Avatar

      Anne-Marie bonjour. Je vous encourage vivement à vous rapprocher de votre médecin traitant afin de voir avec lui s’il peut constituer pour vous un protocole de soins (formulaire de demande de prise en charge pour les ALD). Votre médecin traitant l’ enverra au médecin de votre centre de Sécurité sociale qui donnera son accord durant une certaine période….ou son refus à votre médecin traitant. En cas d’accord, votre médecin traitant vous remettra le volet 3 de ce protocole de soins qui est destiné au patient. C’est ce volet 3 du protocole de soins qui est votre justificatif d’ALD et qui vous sera demandé dans le cadre de notre dispositif sport sur ordonnance. Si vous êtes en ALD mais si vous n’êtes pas concernée par les villes citées….vous n’avez enncore que quelques semaines à patienter. Sport sur ordonnance s’ouvre à toutela France dès janvier 2019.

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 08h33

  • Bonjour, j’ai 70ans et ai toujours pratiqué le sport .
    Pourtant il y a 10 ans une insuffisance rénale est apparue chez moi .
    Il y a 3 ans j’ai également subi une prostatectomie radicale due à cancer agressif .
    Dans les 2 cas je suis suivi à la clinique St AUGUSTIN de BORDEAUX que je recommande et malgré ces 2 pathologies je ne désarme pas et continue le sport de façon régulière mais à l’effort, en tenant compte maintenant de mon âge .
    J’attire particulièrement l’attention de mes concitoyens sur ce point ainsi que sur la bonne adéquation des exercices pratiqués avec la pathologie que l’on a . ( Attention à l’homogénéité des groupes par exp ).

    DIDIER / 9 novembre 2018 - 18h56

  • Bravo quelle belle initiative ! BRAVO La MAIF

    SG / 9 novembre 2018 - 18h52

  • Excellente initiative, seulement je n’habite pas dans les régions concernées! Vivement que cela s’étende à tout le pays.

    Marie-Angele / 9 novembre 2018 - 18h51

    • Avatar

      Dès janvier ! Nous vous donnerons bientôt toutes les informations pour rejoindre le dispositif 🙂

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h55

  • Je souffre d’ostéoporose sévère, c’est à dire que je me fracture les os de manière inopinée. Mon médecin m’a supprimé les différents traitements , tous inopérants et m’a encouragé à reprendre des activités sportives ce que j’essaie de faire. Je ne suis sûrement pas seule dans mon cas à essayer de résoudre la quadrature du cercle.; faire du sport pour se remuscler et solidifier les os, mais se casser une ou deux côtes , un péroné , un calcaneum, etc , en faisant du sport…En tout ca, j’attends qu’un tel dispositif à titre, expérimental ou pas, me soutienne dans mon combat contre le handicap…

    Nad / 9 novembre 2018 - 18h47

    • J’ai oublié de dire que j’habite à NIORT.

      Nad / 9 novembre 2018 - 18h50

  • le sport c’est la santé je fais environ 100 kms de marche par mois

    marie / 9 novembre 2018 - 18h44

  • Un seul critère manque….! je n’habite pas au bon endroit…!. Dommage…

    Claudent / 9 novembre 2018 - 18h44

    • Avatar

      En janvier ce sera possible, encore un tout petit peu de patience !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h53

  • Ayant suivi le plus assidûment possible les cours de gym volontaire l’an dernier, j’en ai retiré les plus grands bénéfices. Hélas ce printemps, une dépression sévère m ‘à empêchée de poursuivre ….. Je sais qu’il me faudrait recommencer à bouger ., mais ne sortant presque plus de chez moi,des encouragements seraient les bienvenus.

    Françoise retraitée / 9 novembre 2018 - 18h42

    • Avatar

      Bonjour Françoise, merci pour votre témoignage. Je suis sûre que la lecture de certains commentaires postés ici va vous encourager à la reprise. Très belle journée !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h52

  • je suis prêt a m’engager dans une thérapie sportive

    polh2o / 9 novembre 2018 - 18h38

  • Si l’idée est que le sport est bénéfique pour la santé, pourquoi ne pas prendre en charge une partie des frais d’inscription, licence ou autre ?

    Jojo / 9 novembre 2018 - 18h27

  • Excellente initiative . Dommage de ne pas pouvoir participer au test des premiey500!
    Pour ma part je pratique le ski tous les jours de Noël au 15 avril (fermeture de la station . Ensuite activité d’aéromodélisme . De plus je fais des ballades avec mon chien tous les jours (2 à 3 km). Mais j’aimerais avoir une activité physique adaptée et contrôlée par des professionnels ( EPS et médecins )

    Pierre Chaussebourg / 9 novembre 2018 - 18h24

  • Je viens de terminer la pérode de prise en charge de la MAIF et j’en suis enchantée. Je poursuis d’ailleurs, toujours au même endroit. J’habite l’agglomération bordelaise, ville que vous n’avez pas citée. J’ai connu ce centre par la Lgue contre le cancer, qui offrait 8 séances gratuites avec le même professeur qu’actuellement.
    Rien à voir avec la gym qui se baptise « adaptée » et qui ne l’est pas. On est 4-5 par séance d’une heure, le professeur, très vigilant, attentif à la progression de chacun.

    Danièle MASSON / 9 novembre 2018 - 18h13

  • Je trouve qu’ il s’ agit d’ une excellente initiative.
    N’ étant pas en ALD mais souffrant seulement de maux liés à l’âge ( arthrose ostéoporose problème lombaire ) je ne fais pas partie du panel que recherche la MAIF mais cela aurait beaucoup aidé mon fils qui est décédé l’an dernier après de longues souffrances : insuffisance respiratoire puis cardiaque due à la radiothérapie subie il y a 20 ans pour un cancer.
    Oui un véritable suivi d’ activité physique aurait sans doute prolongé sa vie.
    Il était adhérent de la MAIF comme ses parents et grands parents..

    Vigouroux Nicole / 9 novembre 2018 - 18h12

    • Avatar

      Merci beaucoup Nicole pour votre témoignage très touchant.

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h46

  • Je milite afin que la MGEN s’aligne sur la mutuelle des Hôpitaux de France.
    Celle-ci prend en charge une partie des licences de sociétaires pratiquants un sport. Plus l’âge s’égrène plus cette décision prend sens.
    Le sport maintient le corps en conditions proches de notre passé récent.
    Les licences demeurent licences de Fédérations Françaises habilitées et reconnues.

    Sylvestre / 9 novembre 2018 - 18h09

  • J’ai hâte que ça arrive à la pointe bretonne : cancers , arthrose , douleurs généralisées , à chaque fois que je m’inscris à un cours de gymnastique , même douce , je suis obligée d’abandonner au bout de quelques séances …..

    Sonal / 9 novembre 2018 - 18h08

  • Excellente idée, depuis le temps qu’on l’attend…

    Espérons que ce sera généralisé à l’ensemble du pays…

    roland boutter / 9 novembre 2018 - 17h56

    • Avatar

      Je vous confirme que la généralisation est prévue pour janvier 2019 !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h45

  • Sur les recommandations de mon médecin nutritionniste j’ai entamé le sport avec un coach 2 fois par semaine. Cela dure depuis 6 mois maintenant. Je revis. L’équilibre, la stabilité perdues à 70 ans, la notion de coordination, les kilos en trop tout s’améliore régulièrement . C’est indéniable. Par contre je reconnais que cette dépense il faut l’assumer et qu’un coup de pouce serait le bienvenu!

    annie / 9 novembre 2018 - 17h42

  • Je suis en insuffisance renale vivant avec la moitie d’un
    rein depuis l’age de 20 ans. J’ai 67 ans et ma moitie de rein se fatigue. Suivi a hopital necker a paris depuis 3 ans on m’a conseille de faire du sport. Je dois a admettre que mes resultats d’analyses se sont nettement amélioré depuis………le bien fait a la fois du sport et de l’alimentation.
    J’ai fait piscine, aquagym et marche depuis 2 ans. Dorenavant j’ai change et passe au fitness (velo elliptique rameur cous de gym danse….) plus marche. Je suis tres motivee et le moral est tres bon car j’y crois

    Mh / 9 novembre 2018 - 17h39

    • Avatar

      Merci pour votre témoignage particulièrement positif et encourageant. Les bienfaits du sport sur la santé ne sont aujourd’hui plus à prouver. L’OMS identifie l’inactivité physique comme le 4ème facteur de risque de mortalité au niveau mondial. Cela donne à réfléchir sur nos modes de vie…
      Très bonne journée !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h43

  • J’ai 71 ans, j’ai toujours fait du sport, commençant la compétition cycliste à 19 ans, dans des petites compétitions régionales. J’en faisais encore à 62 ans, alors que j’étais déjà en retraite. J’ai effectué deux Tours de France cyclosportifs à 41 et 42 ans, je n’ai pas encore eu de problème médical grave. Je pratique aussi la marche, le VTT, et le ski alpin tous les ans depuis 1973. J’ai toujours eu besoin d’une activité physique , je roule encore deux ou trois fois par semaine. Le sport m’a toujours apporté bien-être physique et moral, ça ne m’empêchera pas de mourir, mais je mourrai en bonne santé.

    Arsène Maulavé / 9 novembre 2018 - 17h38

  • Je suis convaincu de la nécessité d’une activité physique régulière pour se maintenir en bonne forme

    MENARD / 9 novembre 2018 - 17h38

  • Bonjour .j’ai 70 ANS . Je suis suivi pour un diabète 2 (limite) ainsi que de l’hypertension.Je pratique du golf régulièrement.Je suis intéressé par cette enquête . Cordialement . CY .

    Contreras Yves / 9 novembre 2018 - 17h33

    • Avatar

      Bonjour Yves, si vous avez un justificatif d’ALD en cours de validité, vous pourrez bénéficier du dispositif Sport sur Ordonnance partout en France dès janvier 2019. Il prévoit un accompagnement dédié à l’activité physique adaptée et tous types de solutions seront mises à la disposition de nos sociétaires. Nous reviendrons vers les lecteurs du blog d’ici quelques semaines avec toutes les informations nécessaires pour participer. Bonne journée !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h36

  • Je suis traitée pourun cancer de l’utérus ayant migré vers les poumons. J’ai un traitement hormonal depuis 5 ans et je suis bien. Par ailleurs on a dû me poser 3 stents dans les coronaires suite à des obstructions de ces vaisseaux.
    Globalement je me sens assez bien et j’ai repris la gym douce et la marche avezc queques problèmes de souplesse et d’équilibre.

    Peut-être qu’un bilan et cette expérience seraient profitable pour ma santé

    cavillon arlette / 9 novembre 2018 - 17h31

  • Oui je crois dans le sport ou activité physique sans esprit de compétition
    J’ai eu un cancer du sein en 1991 et j’ai continué à faire de la montagne, randonnée à ski l’hiver, ski de piste, randonnée l’été … J’étais plus lente mais pas gênant! Depuis que je suis à la retraite je fais un peu de gym douce en salle une fois par semaine et une heure d’aquagym .. de la marche lorsque je trouve quelqu’un ou la motivation…. Rien d’intensif mais l’été lorsqu’il n’y a pas court cela me manque. Cela ne m’empêche pas d’avoir des articulations… parfois douloureuses! …

    anne / 9 novembre 2018 - 17h24

  • J’ ai toujours fait du sport que ce soit en compétition (hand ball, marathon…) à 78 ans je pratique le stretching postural, la natation (2h par semaine) la marche, le jardinage, l’ entretien d’ un terrain de 4000m2…. Je n’ ai jamais fumé, n’ empêche que j’ ai fait une embolie pulmonaire (pose d’un stent coronaire), le coude droit encombré de chondromes et les dents qui manifestent le désir de me quitter prématurément… Il faut bien mourir de quelque chose, un jour ou l’ autre !

    LERMIER Éric / 9 novembre 2018 - 17h18

  • Quand saurai-je si je suis retenue et où se passe la pratique ?

    cavillon arlette / 9 novembre 2018 - 17h18

    • Avatar

      Bonjour, si vous rentrez dans le cadre du test (c’est à dire si vous résidez à Lyon, La Seyne sur Mer ou Niort) et que vous disposez d’un justificatif d’ALD en cours de validité, nous allons revenir vers vous d’ici quelques jours par email et vous délivrer l’ensemble des informations. En effet, l’objectif du test conduit avec le groupe de sociétaires sur cette fin d’année est de recueillir votre perception sur toutes les étapes vous conduisant à bénéficier du dispositif. A très bientôt !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h26

  • Bonjour,

    J’ai 62 ans, j’habite à Niort et souffre d’une hernie cervicale, d’arthrose dans les mains et de péri-arthrite calcifiante dans les épaules.

    Je suis vraiment très intéressée pour participer à cette expérience et vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à ma demande.

    Sentiments mutualistes

    PETIT / 9 novembre 2018 - 17h10

    • Avatar

      Bonjour, nous allons vous contacter par email dès cette semaine pour vous expliquer le cadre du test. Pour cela, iI suffit de répondre au questionnaire sous l’article et bien sûr de remplir la condition d’éligibilité au dispositif Sport sur Ordonnance (disposer d’un justificatif d’affection de longue durée). Très bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 13 novembre 2018 - 10h05

  • Depuis 3ans je fais la GV à l’Amicale Laïque de La Teste de Buch au moins 3 fois /semaine et l’été au CAP 33 place Daniel Meller Pyla. Un pré-diabète, un peu de cholestérol ont totalement disparu sans le moindre médicament, :à77ans je cours comme un lapin à Péreire et je fais mon 20ème concert à Noêl au Chateau Wllerstein à Arès, en plein forme Merci l’A.L.T. et sa GV.Merci à la Présidente et aux dévoués et efficaces coaches !

    NAUD / 9 novembre 2018 - 17h01

  • Bonjour,j’ai 70ans,opere de la hanche gauche trois fois Il y a 10ans j’ai fait un AVC Plus jeune je faisait du sport actuellement je mesure 179 et pese 93 kilos Je voudrais faire du sport suivant mes moyens et aproprie a mon handicap
    je vous remerçie de prendre en compte mon commentaire
    Mr Fontanel

    Fontanel / 9 novembre 2018 - 17h00

    • Avatar

      Bonjour, si vous disposez d’un justificatif d’ALD en cours de validité, vous pourrez tout à fait bénéficier du dispositif Sport sur Ordonnance. Cet accompagnement est sur-mesure, adapté à la situation de santé et de vie de nos sociétaires. Les activités physiques adaptées sont dispensées par des personnes ayant des compétences spécifiques. Chaque sociétaire sera suivi et guidé. Très bonne journée !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h18

  • Et les autres ? Gros problèmes de mobilité suite à une opération de tumeur au niveau de l’aine…

    Bertine / 9 novembre 2018 - 16h46

  • Dommage que ce soit si loin de mon domicile. J’en aurai besoin, car je sors d’une convalescence après la pose d’un défibrillateur et je souhaiterai poursuivre la gymnastique respiratoire et musculaire comme pendant ma convalescence

    Sevy / 9 novembre 2018 - 16h30

  • Suis volontaire mais pourquoi restreindre les lieux ?

    Coppin / 9 novembre 2018 - 16h19

    • Avatar

      Le test est conduit actuellement dans trois villes mais d’ici quelques semaines la généralisation aura lieu sur tout le territoire. Encore un peu de patience et vous pourrez participer. Nous reviendrons vers les lecteurs du blog pour vous informer de tous les détails !

      Aude animatrice du blog / 13 novembre 2018 - 09h58

  • Je suis volontaire

    Polh2o / 9 novembre 2018 - 15h51

    • Avatar

      Bonjour, n’hésitez pas à vous inscrire via le questionnaire en ligne si vous vivez près de Lyon, La Seyne sur Mer ou Niort. La phase de test va commencer dans quelques jours. Si vous ne résidez pas près d’une de ces villes, vous retrouverez à partir de janvier prochain des structures adaptées proche de votre domicile !

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h12

  • Bonjour, j’attendais vivement cette prise de position , car étant diabétique de type 2, je suis sous médicament et ne souhaite pas en arriver à l’insuline comme pas mal de membres de ma famille;
    Suivant les conseils très avisés de mon médecin , je me suis mise à une activité physique régulière et cela , je le comprends comme un médicament.
    Mais bien entendu , il est d’un coût relativement élevé.
    Donc votre prise en charge , de ce médicament particulier mais TRÈS efficace , me parait un bon choix.
    Je serai donc volontiers un cobaye, mais étant de Limoges, j’attendrai donc encore quelques temps ,2019 , à ce que vous indiquez pour généraliser votre offre.
    Merci , pour l’initiative;

    DANIELE / 9 novembre 2018 - 15h49

  • Je suis volontaire

    VELA / 9 novembre 2018 - 15h11

    • Avatar

      Bonjour, nous vous invitons à bénéficier du dispositif Sport sur Ordonnance qui sera disponible partout en France en janvier 2019. Des solutions sont également prévues pour les sociétaires en ALD ne pouvant se déplacer. Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 14 novembre 2018 - 10h08

  • Bonjour,
    Sportif depuis mon adolescence ayant quitter l’industrie pour une reconversion vers les activités montagne à l’age de34 ans, j’ai successivement passé le diplôme accompagnateurs, puis celui de Guide de Haute Montagne et enfin de Moniteur de vol libre option parapente; Animateurs depuis près de 35 ans de structures sportives multiactivités.
    Je suis depusi 3 ans en difficultés face à de petits accident sau niveau des membres inférieurs, genoux et cheville.
    J’ai des difficultés pour trouver un suivi de soins coordonné.
    je recherche donc des conseiles et soins à ce niveau
    Sportivement
    J.C. NORMAND

    NORMAND / 9 novembre 2018 - 14h25

  • Bravo pour votre initiative. Pour ma part, j’ai commencé à jouer au rugby à 15 ans, puis badminton, gymnastique, ….. A 87 ans maintenant, je fais encore de la gymnastique « douce » et du tennis de table. Je suis certain que ces activités physiques m’ont permis de traverser la vie avec plus de forces morales et physiques.
    cordialement.

    Gonon / 9 novembre 2018 - 14h20

  • Le pb restera le même pour les habitants des zones rurales, n’ayant pas toujours la facilité d’accéder à « la ville » où sont organisees les APA. Je suis dèléguée et patient-expert d’une association de polyarthritiques et ne connait que trop bien les pb liés à l’isolement géographiques.
    Mais je ne peux que dire bravo à votre démarche
    Danielle Vacher

    Vacher / 9 novembre 2018 - 14h01

    • Avatar

      Bonjour. Je vous remercie de vos encouragements. En tant que patient-expert je comprends parfaitement votre intérêt pour ce dispositif qui contribue à améliorer la qualité de vie des personnes fragilisées. Nous sommes également très sensibles aux problèmes rencontrés par les personnes habitants les zones rurales.Nous avons la volonté de proposer le dispositif sport sur ordonnance en milieu urbain comme en milieu rural. Des solutions sont prévues selon la situation de vie de chaque sociétaire en ALD.

      Michèle Responsable de projet Santé / 14 novembre 2018 - 08h21

    • La Bretagne se trouve bien sûr au bout du monde et comme d’habitude il n’est jamais rien proposé près de mon domicile. Cela m’aurait bien plu, car le jardinage qui m’a été prescrit par mes médecins ne peut guère se pratiquer dans ma région où comme chacun le sait il pleut toujours !

      Daniel CUDENNEC alias DANY TRICK / 9 novembre 2018 - 16h42

  • Ce site est trompeur

    Firefox a bloqué cette page, car elle pourrait vous amener à réaliser des actions dangereuses comme installer un logiciel ou révéler des informations personnelles telles que vos mots de passe ou votre numéro de carte bancaire.

    Avis émis par Google Safe Browsing.

    hamilton / 12 novembre 2018 - 06h27

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici