Le B-A BA du bien-vivre

MAIF SOCIAL CLUB – Le Mag, qui paraît trois fois par an, fait régulièrement appel à vos témoignages et contributions. Cela a été le cas sur votre relation à l’argent et aux moyens de paiement, sur le logement, votre relation à la jeunesse… C’est une nouvelle forme de journalisme, en prise avec ses lecteurs, que nous sommes fiers de développer. Grâce à vous, nos articles ont du sens !

art-MSC

Notre prochain dossier sera consacré à la santé et au bien-être, avec un accent particulier sur la seconde partie de la vie. En effet, l’espérance de vie continue de progresser en France. Comment vous imaginez-vous à 60, 70, 80 ans, 100 ans ? Bien vieillir, c’est quoi selon vous ?

Vos témoignages et réactions nous seront très utiles ! Et sans doute nous permettrons-nous de recontacter certain(e)s d’entre vous pour poursuivre la discussion au téléphone ou par courriel. Et pourquoi pas, vos réponses pourraient inspirer la MAIF dans sa volonté d’être en phase avec son époque et de proposer des service utiles.

Un grand merci d’avance !

244  Commentaires

  • a modération en toute circonstance!

    jccrv6 / 6 novembre 2018 - 09h39

  • ce genre d’enquête est interessant dans le sens ou il fait réflechir et il permet

    de se poser ou de se reposer des questions,il interpéle

    cazaurang maryse / 4 novembre 2018 - 17h15

  • Je recherche un(des) sponsor(s) pour parrainer ma saison sportive en échange du port publicitaire sur mes tenues de combat ou de prestation du type diaporama et/ou conférence ou autre…
    Pourquoi la MAIF ne me sponsoriserait-elle pas ?

    HuB / 3 novembre 2018 - 02h13

  • Il est difficile de généraliser une telle étude , les conditions de vie de chacun sont très personnelles et ce en fonction de l’âge du lieu où l’on habite et de son état de santé, état de santé qui peut très vite se modifier.

    Gambaudo georges / 2 novembre 2018 - 17h14

  • Vieillir reste une activité qui vous prend de plus en plus de temps, mais c’est un mal obligatoire. Hélas nous ne sommes pas tous égaux devant le vieillissement et j’en sais quelque chose ! Chacun doit trouver seul ou en étant accompagné un nouvel équilibre, c’est pas facile car il faut constamment le remettre à jour. Toute ma vie antérieure me manque. J’ai appréhendé mon départ en retraite et j’ai toujours du mal à trouver un équilibre entre maladies et autonomies. Renoncer à ce qu’on a été est un exercice bien difficile, même quand on se réfugie dans des activités ludiques choisies dans nos centres d’intérêt.

    Jean-Pierre / 1 novembre 2018 - 19h00

  • La question 8 me parait mal posée.
    « Avoir une stratégie d’évitement d’accident » en maitère domestique, sportive et routière »
    On a beau prendre toutes les précautions l’incident est toujours possible.
    Exemple pour le domaine routier : « On ne peut conduire à la place des autres usagers de la route qui pour certains prenne de grands risques. »

    SELO / 1 novembre 2018 - 16h57

  • Avoir des problèmes de santé, ça peut être un bon déclic pour faire les bons choix, mais l’éducation devrait commencer beaucoup plus tôt, et les gouvernements pourraient être moins hyppocrites et s’attaquer à certaines causes de maladie qui ne relèvent pas de notre ressort (pesticides, adjuvants, polluants…)

    anneault / 1 novembre 2018 - 11h49

  • J’avais compris que le commentaire concernait la publication des réponses. D’où mon commentaire « Sans problème ! »)

    Pour l’enquête, je la trouve intéressante, c’est une enquête d’ordre général sur le rapport entre santé et hygiène de vie, donc l’essentiel y est.

    J’ajoute que j’ai la chance d’être en bonne santé malgré des problèmes, mais que j’ai bien conscience que des risques et problèmes jalonnent le chemin…

    Silhol Françoise / 1 novembre 2018 - 09h46

  • Pas de problème !

    Silhol Françoise / 1 novembre 2018 - 09h27

  • L’entretien de sa santé coûte de plus en plus cher. Lors de certaines maladies il faut avoir recours à des aides extérieures parce que les médecins n’ont pas le temps ou ne comprennent pas toujours le ressenti de la personne. De plus il serait bien d’avoir une assistance à la personne abordable aux petits budgets.

    Le passage à la retraite est difficile aussi financièrement car avec une petite retraite les charges restent tout de même les mêmes qu’en activité.

    Brigitte / 31 octobre 2018 - 20h33

  • Bonjour, votre enquête est très intéressante. Cependant il manque une dimension au-delà du consumérisme et du bien-être physique et social tourné vers notre propre plaisir, même si ce sujet est difficile à aborder. Le don aux autres, et la préparation, l’acceptation, le sens de la mort est essentiel à nos âges, ne pensez-vous pas? Nous vivons la dernière partie de notre vie différemment si nous nous posons aussi ces questions. .

    FTar / 31 octobre 2018 - 10h15

    • Avatar

      Oui Ftar, merci pour cette remarque constructive !

      Philippe rédacteur / 31 octobre 2018 - 16h37

  • C’est incroyable qu’au 21ème siècle on puisse encore considérer que la PNL soit une méthode de développement personnel alors que depuis 20 ans les progrès des neuroscience en démontent tous les concepts les uns après les autres.
    Ajoutez donc à votre liste « Analyse transactionnelle, magie noire et alchimie » ça irait bien avec.

    Thierry / 31 octobre 2018 - 06h41

  • Je ne sais pas si l’an prochain je ferai autant d’activités (qui représentent un vrai budget) compte tenu des retenues que le gouvernement effectue sur les retraités

    Françoise HEIM / 30 octobre 2018 - 22h09

  • Quand nous avons la chance d’être en bonne santé, c’est facile de répondre à ce questionnaire mais pour celui qui n’a pas cette chance, je pense qu’il envisage l’avenir différemment. il n’a pas la possibilité de pratiquer un sport et a besoin surtout d’une assistance morale , médicale et d’aide à la personne.

    toussaint / 30 octobre 2018 - 19h28

  • Je trouve vos questions trop ouvertes, pas assez ciblées. Il serait plus judicieux d’avoir un questionnaire par tranche d’âge.
    Mais vous touchez là un problème majeur de notre société donc je juge le principe tout à fait positif.

    Veronique / 30 octobre 2018 - 13h09

    • Avatar

      Véronique, le questionnaire s’adresse à tous, même si beaucoup de répondants ont plus de 50 ans ! Nous le savons car la plupart d’entre eux ont eu la bonté de nous informer de leur âge.

      Philippe rédacteur / 31 octobre 2018 - 16h42

  • La démarche est intéressante de recueillir l’avis des adhérents quelque soit leur âge, préparer l’avenir cela nous concerne à tous.

    fabienne puech / 30 octobre 2018 - 10h42

  • Questionnaire intéressant. Il permet de parler de l’importance de l’activité sportive sur le moral et la santé.

    Elisabeth3 / 30 octobre 2018 - 08h55

  • Ce questionnaire mériterait d’entrer un peu plus dans le détail.

    Guillot / 29 octobre 2018 - 22h01

  • Questionnaire à affiner, c’est un debut

    Pierrette / 29 octobre 2018 - 20h25

  • questionnaire un peu trop simpliste et généraliste .

    Durand / 29 octobre 2018 - 16h41

  • questionnaire très léger et incomplet

    jivaro / 29 octobre 2018 - 16h17

  • Questionnaire assez restrictif.

    Catherine. / 29 octobre 2018 - 11h11

  • Je suis étonné de ne pas avoir eu de questions sur le suivi médical, avec l’âge, il devient important, et cela a un coût.

    Gil / 29 octobre 2018 - 09h48

    • Avatar

      Merci Gil, en effet certains répondants ont apporté des réponses sur ce point.

      Philippe rédacteur / 31 octobre 2018 - 16h43

  • Je ne suis pas sûr que toutes les questions soient compréhensibles. Peut-être trop ouvertes ?

    A_CHRISTIAN / 28 octobre 2018 - 23h47

  • A ajuster aux tranches d’age

    Jean-Marie / 28 octobre 2018 - 23h21

  • Je ne comprends pas la question sur la stratégie d’évitement d’accidents.
    Nous devons être prudents au quotidien surtout que nos capacités diminuent avec l’âge mais peuvent se conserver et s’améliorer si nous pratiquons plusieurs activités physiques et intellectuelles.
    Je suis adhérente d’un club lié à la FFRS : Fédération Française Retraite Sportive qui permet au plus de 50 ans de pratiquer différentes activités à faible coût , avec convivialité et sécurité (cf site web).

    Michèle / 28 octobre 2018 - 19h27

  • Je partage largement le point de vue de Madeleine Condamin :
    <>

    Gérard / 28 octobre 2018 - 18h43

  • Comme je l’ai dit dans une réponse, certaines questions étant bateaux, elles ne peuvent appeler que des réponses bateaux.
    Je me suis permis de considérer le jardinage comme une activité physique, d’autant plus que notre potager fait 800 m2 aux quels s’ajoutent 2000 m2 à entretenir!

    Letz Pierre / 28 octobre 2018 - 18h38

  • rien de particulier.

    guignon / 28 octobre 2018 - 17h56

  • Rien de plus à ce que j’ai répondu.

    Josiane / 28 octobre 2018 - 17h52

  • Je n’ai pas de commentaire particulier à ajouter. J’ai tout simplement voulu apporter ma contribution au questionnaire.

    BIOT / 28 octobre 2018 - 17h31

  • le vrai questionnaire serait:
    qu’attendez-vous de votre assurance lorsque vos meilleurs trucs d’autonomie seront épuisés? et qu’il faudra trouver des moyens misérables pour se soulager et soulager les autres….
    Il n’y a pas que des couples, familles et des « bien munis »..Tant de femmes seules qui rament….célibataires-hommes aussi, je suppose.
    Peu d’espoir en la MGEN (documents merveilleux, mais….)

    Franche / 28 octobre 2018 - 17h16

  • mon commentaire a été rédigé dans ma réponse à la question 7

    Vieillir est une aventure individuelle ! Mais avoir une vie collective, sociale, associative, culturelle est indispensable tant que la mobilité corporelle et de déplacement est possible…

    Quand cette étape sera dépassés, je souhaiterais avoir A MON DOMICILE les services qui me seront indispensables ( medecins, infirmiers, kinésithérapeutes, services à la personne etc…)

    Condamin Madeleine 05/05/1938 / 28 octobre 2018 - 16h08

  • Autonomie

    PG / 27 octobre 2018 - 19h49

  • Les projets sont des rzudons de vie importants. Apporter son soutien à d’autres ausdi (bénévolat, associations, aide zux enfants ou aux jeunes)

    jj / 27 octobre 2018 - 19h45

  • Ma hantise : la perte d’autonomie pour les gestes intimes. Je préfèrerai mette fin à mes jours que ka déchéance physique ou intellectuelle

    jj / 27 octobre 2018 - 19h36

  • Ma hantise serait de devenir une charge pour mes proches. Par exemple, le pire, de « perdre la tête ». Et cela risque fortement d’arriver avec toutes les adjonctions chimiques aux produits de consommation. A mon avis le « bien vieillir » serait d’apporter des alertes par rapport à la toxicité de certains de ces produits, surtout les plus dangereux.

    Kerh / 27 octobre 2018 - 17h29

  • sans commentaire

    AUSSEIL / 27 octobre 2018 - 16h56

  • j’ai 81 ans j’ai toujours été forte dans ma tête le cancer du sein que j’ai eu il y a 20 ans ne m’a jamais perturbée plus que de raison !!! je viens d’avoir un problème cardiaque ,l’hôpital un mois et pose de 4 stents bon je veux !comme avant, je commence à nouveau de petits randos avec mes amies !!! ce qui m’a le plus perturbée c’est l’incompétence des médecins qui me voyaient sans trouver ce que j’avais réellement, cardiologue, pneumologue, tous se renvoyaient la balle jusqu’au jour ou j’ai enfin été prise au sérieux par un cardiologue et le chirurgien cardio ,cela faisait plus d’un a, que cela durait alors là oui j’ai été en colère mais…c’est la vie maintenant j’essaie d’oublier !!!

    Boudas / 27 octobre 2018 - 16h46

  • La pratique régulière d’activités physiques aide considérablement et au plan physique et au plan moral .

    Brigitte / 27 octobre 2018 - 15h02

  • Vieillir n’est pas une maladie, seule la société « djeuniste » vous renvoie une image peu valorisée. Les anciens autrefois avaient un rôle essentiel au sein des familles, même s’ils représentaient une bouche à nourrir, ils n’étaient pas seuls dans leur coin. Le respect de la vieillesse a disparu, alors qu’il y a de plus en plus de jeunes cons, qui ne savent pas qu’ils deviendront vieux !
    Indépendamment du problème de la maladie, on vieillit comme on a vécu. Une bonne dose d’humilité et de bon sens aide à franchir ce cap difficile, dont le curseur est différent pour chaque individu.

    Ronnie / 27 octobre 2018 - 14h53

  • si vous le désirez

    JOLY Gérard / 27 octobre 2018 - 11h14

  • J’aime rencontrer les autres:famille au sens large(enfants,petits enfants,nombreux neveux,petits neveux,cousins),amis anciens et
    nouveaux,migrants ayant besoin de cours.
    Pour me maintenir en forme,je pratique:qi gong,taï chi chuan ,marche ;
    J’apprends l’anglais ,aime la lecture,les mots fléchés,le sudoku ,quelques jeux informatiques ,les jeux de société avec mes petits enfanfs.
    Ayant perdu mon mari en 2009,j’ai vendu ma grande maison du Loiret(45ans de vie commune),suis revenue en Haute-Saône,ma terre natale,dans un appartement agréable au coeur de Vesoul,petite ville très agréable.

    Martin / 27 octobre 2018 - 09h45

  • Je pratiques plusieurs activités sportives. Cyclisme, aviron, randonnée. Bien entendu, je recherche les effets de ces activités sur ma santé mais c’est aussi un moyen de maintenir le contact avec différentes personnes. La convivialité est un point important qui ouvre sur d’autres activités culturelles artistiques et autres.

    François / 26 octobre 2018 - 19h03

  • Pas envie de long discours. En gros, je cultive encore des passions anciennes (lecture, cinéma, sport). Sans me fermer à des surprises et découvertes. J’aime bouger, rire, voyager, boire du bon vin, faire l’amour. Et cette culture des bonheurs, renforcée par la pratique de l’escalade, suffit à me sentir bien.

    JM / 26 octobre 2018 - 11h23

  • Je pratique le Qi Gong, la méditation et l’EFT entre autres activités de bien être (j’ai 64 ans).
    La recherche avance dans la validation des médecines complémentaires mais je déplore que des organismes comme la MAIF ou la MGEN soient si peu ouverts aux médecines autres que l’allopathie et aux pratiques non conventionnelles de bien être…
    La notion de prévention est souvent absente de la réflexion tout au plus c’est la détection précoce des maladies et la vaccination qui est prônée !
    Pourtant cela leur permettrait bien des économie et serait bénéfiques aux individus et à la collectivité.

    Marie claude / 26 octobre 2018 - 11h08

  • J’ai 70 ans . pour me maintenir en forme je pratique depuis un an tous les jours la méditation pleine conscience et la cohérence cardiaque. Depuis la rentrée je participe à une matinée de Qi gong par semaine.

    Mes petits enfants que je garde régulièrement m’oblige à rester alerte intellectuellement et physiquement.

    Marie-Thérèse / 26 octobre 2018 - 09h41

  • R.A.S

    PASCALE / 26 octobre 2018 - 09h34

  • …à 67 ans je sens bien que mes capacités de récupération après l’effort ne sont plus ce qu’elles étaient…! il faut donc adapter son rythme…compter sur une aide extérieure quand c’est possible…vivre davantage le moment présent et…plus lentement certes…mais que de découvertes…
    …j’aimerai pouvoir continuer à découvrir la Vie…en la partageant davantage sans doute…mais en continuant aussi à me découvrir et à mieux m’accepter….
    Alors des voyages encore ….au bout du monde, bien sur., pourquoi pas……mais aussi autour de moi….découvrir ce que je n’ai pas encore perçu…apprendre encore à mieux aimer ceux qui m’entourent… en particulier mes enfants, petits enfants qui poursuivront le chemin…
    Mieux aimer et partager la Vie….
    ….j’aimerai être présent à la vie jusqu’à l’ultime et partir en paix

    Régis / 26 octobre 2018 - 08h05

    • 67 ans moi aussi, mère et grand mère, et je partage totalement votre vision des choses.
      les évènements de la vie, se chargent de nous rappeler qu’il faut vivre le moment présent à pleine dents. Les voyages, enfin tels que je les vie sont un moyen de rester dynamique, mais surtout de s’ouvrir aux autres, de partager, de découvrir et d’apprendre.
      Il n’y a pas d’âge pour entreprendre, et vivre pleinement notre vie d’homme ou de femme. Bien sur nos petits enfants sont la richesse qui nous gardent bien vivant et nous entrainent à se surpasser.

      Marine / 26 octobre 2018 - 21h01

    • J »ai 75ans et du recul.. J’adhère à votre point de vu. Vous avez peut-être oublié de mentionner l »amour des autres. Bonne route!

      anne / 26 octobre 2018 - 10h44

  • je veux être indépendante le plus tard possible et cela nécessite de s’entretenir comme on peut avec les moyens que l’on possèdent. Mais hélas on nous grignote de plus en plus de possibilités avec nos retraites.

    monique / 26 octobre 2018 - 07h43

  • ne pas être a la charge des autres nécessite de s’occuper de soiil est nécessaire de maintenir la forme physique et intellectuelle

    claude / 26 octobre 2018 - 07h06

  • il est nécessaire de maintenir la forme physique et intellectuelle
    ne pas être a la charge des autres nécessite de s’occuper de soi

    claude / 26 octobre 2018 - 07h06

  • Edilivre va publier avant la noël mon dernier livre HUMUS alternative globale Si vous avez l’occasion de le parcourir vous verrez qu’il apporte des solutions en fertilisation mais aussi en santé

    Fontvieille / 26 octobre 2018 - 06h01

  • Repenser au meilleur tout petit moment de la journée…

    Mary / 26 octobre 2018 - 01h00

  • Avoir une passion.

    Nina / 25 octobre 2018 - 23h24

  • ce questionnaire ne m’amène pas à faire un commentaire

    Jean-Pierre / 25 octobre 2018 - 21h10

  • Bien vieillir = 1) avoir de bons gènes. 2) avoir une discipline de vie saine. 3) être bien entouré et conseillé. 4) un peu de chance car on ne peut rien contre le destin (chacun mettant dans ce mot mille et une choses). Sentiments mutualistes et amicaux.

    Patrick Rocquevieille / 25 octobre 2018 - 19h19

  • Ne faites pas confiance a la maif. Changez d assureur. Le mot solidaire est de l arnaque

    Gabriel / 25 octobre 2018 - 19h01

  • Maif tout est faux changez d assureur. Un voleur la maif. Je signe

    Gabriel / 25 octobre 2018 - 18h59

    • Avatar

      Cher sociétaire, je prends connaissance de votre commentaire. Souhaitez-vous m’en dire plus en privé ? Je suis à votre écoute.

      Aude animatrice du blog / 29 octobre 2018 - 17h24

  • Etre conscient de l,age que nous avons avec ses restrictions,en sachant aussi que nous sommes un citoyen comme tout autre citoyenet que bien des portes sont encore a ouvrir

    gabriel / 25 octobre 2018 - 18h48

  • RAS.

    JEAN MELLINGER / 25 octobre 2018 - 18h40

  • Bien vieillir est pour ma part éviter, ABSOLUMENT, l’EPHAD, ayant découvert la misère relationnelle dans plusieurs maisons de retraite .
    L’alternative demeure en logements privatifs avec une mutualisation des soins.

    Jacques / 25 octobre 2018 - 17h55

  • profiter de sa retraite, oui, mais continuer à être utile. Essayer de donner le goût de la lecture aux enfants, par exemple, avec Lire et faire lire.

    ma / 25 octobre 2018 - 17h49

  • Profiter de sa retraite en bonne santé est un grande satisfaction pour ceux qui ont cette chance. Mais compte tenu des progrès de la médecine concernant le  » maintien en vie » il serait souhaitable de faciliter l’euthanasie sans attendre la souffrance ou la déchéance ultime. Il n’y aurait que des gagnants , ceux qui souhaitent partir, ceux qui accompagnent et aussi les mutuelles. Certains pays le font, la France est bien en retard dans cette voie.

    Pierre / 25 octobre 2018 - 17h43

    • Que faites vous des nombreux bénéfices de l’industrie pharmaceutique qui a tout intérêt à nous garder vivants au moment où nous sommes en mauvaise santé ?

      Berthe / 9 novembre 2018 - 12h32

  • La gymnastique est excellente à mon âge

    BLOQUET / 25 octobre 2018 - 17h13

  • j’ai 76 ans, 20 ans de bénévolat pour l’Unicef, n’ayant plus de comité dans ma région,je m’occupe de services civiques à la mairie en étant formée tuteur
    On me dit tu ne fais pas ton âge …devinez pourquoi?
    Je ne comprends pas les gens qui s’ennuient en retraite, occupez-vous des autres et votre vie sera plus riche.

    Michèle / 25 octobre 2018 - 15h42

  • Je suis enseignant -à titre bénévole- en qigong/dao yin et constate tous les jours les bienfaits que j’apporte aux membres de notre asso.
    Par le fait même, je m’entretiens également.

    Je n ‘ai que septante et un ans.

    HOUSEZ / 25 octobre 2018 - 15h33

  • J’ai 86 ans et je fais comme je peux pour garder vitalité intellectuelle et physique

    Naramsin / 25 octobre 2018 - 15h00

  • Utile si ce n’est pas à des fins commerciales

    Chris / 25 octobre 2018 - 14h32

  • Bonjour,
    C’est le « SPHINX mobilisé» pour le mal de dos.
    Mais voulait surtout me faire comprendre que la mobilisation de toutes les articulations, répétée chaque jour sans violence mais à fond, est la clé d’une mobilité prolongée.

    Daniel / 25 octobre 2018 - 13h54

  • Questionnaire concis qui encadre bien le thème du bien-vivre.

    Robert. / 25 octobre 2018 - 13h37

  • Pour parfaire mon équilibre santé, Il ne me reste plus qu’à minscrire au yoga !
    Je vais certainement vous rencontrez…
    Alors Bonne Santé à tous…

    Béa / 25 octobre 2018 - 13h20

  • Entrant dans ma 80e année et adhérent de la MAIF depuis l’âge de 18 ans ( à l’Ecole Normale d’instit de Paris.. J’apprécie otre publication. Je suis heureux que vous m’adressiez le magazine papier en version ara
    Continuez .

    asssociativement votre, sentiments mutualistes JCG.ndie ( Un zoom aurait été utile sur le questionnaire que je viens d’envoyer

    Guilemard Jean-Claude / 25 octobre 2018 - 12h59

  • Je ne suis pas un « fanatique » des troupes et des groupes. Je ne cherche pas à mourir en bonne santé. Je ne cours pas après le temps (« le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer », écrivait Prévert). Je ne suis un forcené d’aucune chose.
    Je souhaite seulement profiter au mieux du temps qui passe.

    Jean-Jacques / 25 octobre 2018 - 12h55

  • Cette enquête me fait prendre conscience d’un mini bilan de comportements et de risques. C’est super. Toujours bravo à la dynamique de la Maif !

    Karen / 25 octobre 2018 - 12h23

  • trop d’accident de velos ! routes ne s’e prettant pas , aucune anticipations aux amméngement qui semblent devoir etre une obligation dans nos modes de réflexions, modes de vie et de consommer pour se nourrir ,aussi !!! Vaste programme sur une une terre ou la chaleur s’emballe, détruit , un peu plus chaque jour ! Gens d’intelligence Conscience !Solidaire .michelle André

    andré- / 25 octobre 2018 - 12h12

  • merci de cette enquête intéressante

    boyer jp / 25 octobre 2018 - 11h52

  • Le bien être pour moi c’est la sérénité. Peut-être qu’accepter simplement le cycle de la vie, ne pas courir à tout prix vers une jeunesse éternelle,permet de vieillir sereinement. Être vieux, c’est aussi savoir des choses, et pouvoir s’en servir pour mieux vivre. Alors pourquoi ne pas juste accepter sa vieillesse et en profiter calmement ; s’entretenir, juste ce qu’il faut, et prendre le temps de voir et de profiter de ce qui nous entoure.

    Véronique / 25 octobre 2018 - 11h41

  • pas de commentaire

    Denise / 25 octobre 2018 - 11h35

  • Profiter de sa retraite le mieux possible , c’est un moment où l’on est le plus en paix avec soi-même.

    Missdany / 25 octobre 2018 - 11h11

  • Cette course à la longévité , à la  » jeunesse éternelle » m’agacent , de plus en plus de personnes évoquent leur souhait d’être centenaires …
    Les groupes  » maif / mgen  » de marcheurs , joggeurs , skieurs , surfeurs ont un côté p itoyable et leur super-forme est parfois insolente alors qu’ils ont – parfois largement – franchi le cap des 60 balais .
    J’aurai – normalement – 69 ans dans quelques jours , j’ai été prof 41 ans , un métier que j’avais choisi et que j’adorais , j’ai déjà eu un cancer et souffre de multiples pathologies et ne souhaite pas quand l’heure viendra battre des records de longévité !!! Je suis d’ailleurs depuis déjà longtemps adhérente de l’admd .

    péronchantal / 25 octobre 2018 - 11h03

  • Sans.

    Gilbert / 25 octobre 2018 - 10h56

  • enquête très ouverte, la compilation sera difficile, pourquoi pas, avec un bon stagiaire en stat…

    gege06 / 25 octobre 2018 - 10h56

  • bonne idée

    condat andré / 25 octobre 2018 - 10h50

  • Je ne comprends pas très bien le but de ce questionnaire qui semble n’aller nulle part car toutes les réponses ne peuvent être que personnelles et s’appliquer qu’à soi.

    michel64 / 25 octobre 2018 - 10h36

  • C’est un sujet de société important en nombre, en enjeux économiques et sociaux aussi

    mamie annie / 25 octobre 2018 - 10h26

  • je pense que nous sommes acteur de notre santé et que nous pouvons par nos actes actions pensés limiter les risques et prévenir le vieillissement.

    Il faut aussi être dans l’acceptation de la réalité du vieillissement.
    Faire confiance dans la capacité du corps et de l’esprit à nous aider à bien vieillir.
    La douceur et la bienveillance envers nous même et les autres.

    PEREZ / 25 octobre 2018 - 10h25

  • Je pense que les personnes qui prennent le temps de remplir correctement ce questionnaire sont celles qui essaient d’avoir une vieillesse la plus harmonieuse possible. Celles qui sont aigries ont publié des commentaires brefs et sans intérêt.

    soizick 56 / 25 octobre 2018 - 10h15

  • je ne vois pas trop l’intérêt de ce questionnaire.
    Vous ne donnez pas trop d’information quant à l’aboutissement

    VIORT Brigitte / 25 octobre 2018 - 10h02

    • Avatar

      Brigitte,
      vos réponses enrichissent et guident la rédaction du prochain Maif Social Club Le mag. Avec ce questionnaire, nous avons un premier aperçu de l’état des lieux, cela nous est très utile !

      Philippe rédacteur / 31 octobre 2018 - 16h46

  • en vivant équilibré sans céder aux diktats du bio ou autres charlatans….

    gernic / 25 octobre 2018 - 10h01

  • La vieillesse doit être active, sociale le plus longtemps possible !

    Jacques BERCOT / 25 octobre 2018 - 09h53

  • Je ne vis et vieilli pas seul au monde!, aussi toute attitude contributive à un équilibre personnel dans le respect et l’aide de l’autre me facilite mon quotidien.
    Je me refuse tout interdit irréfléchi ou insidieux tout comme toute obligation sous couvert d’impératif absolu.
    je me méfie des promesses de bonheur quand il n’est pas partagé !!
    Votre questionnaire me paraît aller dans ce sens, c’est pourquoi j’y ai répondu spontanément.
    Salutations mutualistes

    Pierre LERE / 25 octobre 2018 - 09h44

  • envisagez-vous de proposer des stages d’évaluation d’aptitude à la conduite?

    LEROY NICOLE / 25 octobre 2018 - 09h39

  • Je suis très intéressée par votre projet sur le bien vieillir. Merci .

    Jacqueline VIE / 25 octobre 2018 - 09h26

  • ne pas rester isolé, bouger, manger correctement, ne pas fumer, pas d’alcool, que lorsque qu’on reçoit des amis… Je pense que c’est ça le bien vieillir.

    Catinot / 25 octobre 2018 - 09h24

  • je n’ai aucun commentaire

    françoise / 25 octobre 2018 - 09h23

  • Le sport et aussi participer à la vie de la Commune (réunions, enquêtes éventuellement,…)

    Monciero Charles / 25 octobre 2018 - 09h10

  • il est indispensable d’entretenir sa santé physique et morale

    philou / 25 octobre 2018 - 09h05

  • j’ai gardé beaucoup d’activités en sachant qu’il est temps de réduire, mais pendant que je peux servir, je continue.

    Hélène / 25 octobre 2018 - 09h01

  • Ce questionnaire m’a intéressée. Vieillir m’interpelle mais c’est inévitable et mieux vaut le prendre avec philosophie et profiter au maximum des moments présents. La citation de Matisse (voir JTC) me convient bien.

    Christiane / 25 octobre 2018 - 08h50

  • Vieillir oui mais en bonne santé…. et pour cela garder une vie sociale essayer de garder aussi la parole en milieu associatif c’est le plus important savoir partager… nous avons des connaissances nous avons de l’expérience de la vie essayons de faire que ça serve à quelque chose… je fais partie d’une association qui se consacre à l’art et au bien-être en milieu rural nous avons un atelier de théâtre d’improvisation que nous souhaiterions intergénérationnel bientôt. Un atelier que j’ai intitulé voyage vers la sculpture un dimanche par mois permet à certains et certaines en milieu rural de passer du dessin à la gravure sur bois du modelage moulage plâtre enfin pour arriver à la stéatite pierre tendre à sculpter… pour moi il est important de rester actif mentalement et physiquement rester dans la recherche artisanalement ou artistiquement et très important pour l’équilibre et peut-être pourquoi pas le recul d’Alzheimer et de Parkinson peut-être…??? Merci pour cette belle initiative démocratique de la MAIF

    Tonon Martine / 25 octobre 2018 - 08h48

  • Intérêt ?

    Framboise / 25 octobre 2018 - 08h42

  • Revoir les us et règles de la retraite forcée conduisant au sentiment d’inutilité et de gâchis d’expérience et de compétences.
    Ceci quel que soit le passé du retraité et selon la volonté et le reste de capacité de chacun .

    Baccella / Mike / 25 octobre 2018 - 08h31

  • Bien vieillir en toute indépendance et sérénité

    Marie-Thérèse A/B / 25 octobre 2018 - 08h28

  • Vieillir étant une pente plus ou moins douce vers sa fin de vie il suffit d’adapter ses possibilités du moment à notre cadre de vie sans chercher à redevenir ce qu’on ne peut plus être…

    BELIN / 25 octobre 2018 - 08h18

  • Bon nombre de sujets ci-dessus (alimentation , activité physique , conduite au sens large devraient être / abordés / enseignés / pratiqués / plus sérieusement à l’école , de la maternelle au lycée .

    Jean-claude / 25 octobre 2018 - 08h12

  • Bonjour, J’ai 76 ans,,je vis en Normandie. Je profite au Maximun de mes enfants et petits enfants, mais je reste actif dans le milieu associatif: traitement de dossiers UFC QUE CHOISIR, peinture en atelier, animation aquarelle dans une maison de retraite, participation à la vie de ma commune. Qq efforts Physiques,marche, vélo, jardinage, bricolage. des voyages tant que ma santé le permettra. Je prends la vie comme elle vient à chaque jour sa peine

    Clement / 25 octobre 2018 - 08h12

  • J’ai 82 ans et la chance d’être dans un état de santé tel que je n’ai restreint aucune de mes activités intellectuelles (recherche, publications) ni physiques (déplacements en voiture sur longues distances en conduisant sans fatigue, vue restée très précise, etc., mais aussi marche sans restriction malgré ou grâce à deux prothèses de hanche parfaites, posées il y a plus de dix ans, etc.).
    Ce qui n’empêche pas ou plutôt favorise le fait que je me sens injustement interdite d’un droit qui me refoule comme citoyen de 2ème zone: je suis privée de toute initiative impliquant des prêts bancaires (et comment faire sans?) puisqu’ils sont implicitement interdits – en tout cas refusés – après 80 ans.

    Gisèle Venet / 25 octobre 2018 - 07h59

  • Bonjour, J’ai 80 ans, en retraite depuis 1998, j’habite maintenant dans le sud (région Montpellier), j’ai plusieurs activités (fonctionnement avec d’autres bien sûr d’un Centre social, avec des réunions hebdomadaires, accompagnement scolaire (niveau collège 2 fois la semaine) . Je me bouge (gym, yoga, marche légère). Si ma vie devrait se prolonger avec de lourds handicaps, je me ferais euthanasier. Je ne veux pas attendre plus qu’il n’est nécessaire avec des handicaps lourds.

    gisele / 25 octobre 2018 - 07h52

  • Prendre conscience que ce qui était possible hier, l’est moins aujourd’hui! Comment? En prenant son temps, en adaptant son rythme de vie en fonction de sa forme du quotidien et surtout ne pas penser à l’âge que l’on a en restant toujours jeune dans son mental!!!

    Backes: Icare / 25 octobre 2018 - 07h49

  • Conserver le moral, privilégier les images positives.
    Ce serait souhaitable que les médias grand public et, bien sûr, plus encore, les chaînes d’information en continue et les réseaux sociaux mettent davantage en avant les images positives, les analyses, et moins les aspects négatifs, émotionnels, les micro-trottoirs débiles et mettent moins en valeur ceux qui râlent pour tout et pour rien.

    Roger / 25 octobre 2018 - 07h47

  • Je vais citer Henri Matisse  » On ne peut s’empêcher de vieillir, mais on peut s’empêcher de devenir vieux ».
    Je savoure chaque jour qui passe dans la plénitude et dans la satisfaction des activités réalisées dans la journée.

    JCT / 25 octobre 2018 - 07h46

    • Avatar

      Joli !

      Philippe rédacteur / 25 octobre 2018 - 12h16

  • Suivant la loi de Meyer du relais technologique (galène, remplacée par lampes puis transistor etc voir livre de JP Petit ) la maif ferait bien d’anticiper sinon elle sera dépassée par Amazon qui se lance dans l’assurance ; en particulier moderniser son utilisation des « experts » ringards, hermétiques sur les coefficients de vétusté qu’ils décrètent (au pourcentage ?) (un mois et dix jours pour faire 20km avant de venir voir un « sinistre » ; n’utiliser qu’une carte météo à 30km du lieu, pour vérifier l’existence d’une tempêtes en oubliant que des tempêtes peuvent être locales et soudaines

    Vidiani / 25 octobre 2018 - 07h45

  • vieillir :OUI mais viellir en bonne santé

    josy / 25 octobre 2018 - 07h34

  • Savoir vieillir, c’est comprendre et accepter avec bonne humeur et philosophie que « demain » sera un tout petit moins bon que « hier » … Cela s’appelle vieillir dans la sérénité.
    Précision : je suis dans ma soixante-dix huitième année !!!

    MAUMONT Bernard

    MAUMONT / 25 octobre 2018 - 07h33

  • Je souhaiterai bien vieillir, mais je souhaiterai prendre ma retraite assez jeune pour pouvoir en profiter!!! mais là je ne pense pas que je le pourrai petite retraite en perspective et age de départ reculé!!!! quel futur!!!

    sylvie / 25 octobre 2018 - 07h31

  • vieillir c’est bien mais vieillir bien c’est mieux …..

    HLecompte / 25 octobre 2018 - 07h26

  • mes réponses seront-elles utiles ?

    lajeanne / 25 octobre 2018 - 07h23

  • J’ai au moins decouvert un mot nouveau : polyvagal. Je vais aller voir de ce côté…

    Mhl / 25 octobre 2018 - 07h22

  • votre questionnaire a été interréssant et j ‘espère qu il vous apportera satisfaction

    patricia / 25 octobre 2018 - 07h04

  • J’apprécie cette « sollicitude » mais que faites-vous de ce que vous recueillez? Comment échanger VRAIMENT, autrement que par les poncifs dictés par le bon sens?

    Maminette / 25 octobre 2018 - 06h55

  • Un peu court comme questionnaire… 🙂

    mamisa / 25 octobre 2018 - 06h49

  • Le commentaire sur quoi ? Le questionnaire ou la vieillesse ?

    Sylvie Vidal / 25 octobre 2018 - 06h05

  • Je souhaite une fin de vie tranquille, sans douleurs, je ne voudrais pas « déranger » ma famille, je ne veux pas être un poids ni un souci pour les miens, je vais prendre des mesures préventives en Suisse ou Belgique dans ce sens dès mes 70 ans c’est-à-dire bientôt. Je pense , sais qu’ils comprendront et respecteront mon choix. Mourir dignement m’importe et l’expliquer est absolument nécessaire.

    JM / 25 octobre 2018 - 05h59

  • Bonjour,

    J’ai trouvé le questionnaire assez pertinent.
    C’est, pour moi, un grand compliment si je compare aux questionnaires habituellement rencontrés à quelque niveau que ce soit (du grand public au scientifique).
    Je souhaite que son dépouillement et son interprétation soient à la hauteur de sa conception. Pour en avoir une idée, il faudrait pouvoir disposer de l’éventuelle grille de lecture de celui-ci.

    Cordialement

    jmathon / 25 octobre 2018 - 05h48

  • Très confiant en vers la MAIF très bonne assurance très sérieux et compétitif cordialement Gérard

    Souton Gerard / 25 octobre 2018 - 05h15

  • Merci du travail de la MAIF en qui j’ai une totale confiance depuis septembre 1968, date à laquelle j’ai acheté ma première voiture (une 4CV) quelques jours avant ma première rentrée

    Pierre BROCHIER / 25 octobre 2018 - 05h05

  • Choisir l’âge de son départ à la retraite et en finir avec des âges couperets,
    Développer des capacités tout au long de la vie,
    Considérer l’activité physique comme la meilleure prévention et la marche comme la plus économique.
    Favoriser la méditation en pleine conscience.

    Zelia / 25 octobre 2018 - 05h02

  • L’activité sportive m’a aidé a supporter et à me rétablir après de graves opérations.
    Je vis mieux ma maladie et mon traitement.

    Jef / 25 octobre 2018 - 04h58

  • Bonne enquête qui mérite d’être approfondie .

    Dejean / 25 octobre 2018 - 04h17

  • Bien vieillir, c’est de pouvoir réaliser ses projets et rester indépendant pour ne pas devenir un poids pour les autres.

    Scottie / 25 octobre 2018 - 04h12

  • Une vie associative riche, tournée vers les autres , qui me permet de rencontrer d’autres bénévoles de tous âges et d’horizons divers, et la réalisation d’un rêve : agir pour et en Afrique, prendre du temps pour moi, en donner à mes enfants et petits-enfants, c’est pour moi la recette pour bien vieillir sans avoir l’impression de vieillir.
    Choisir, oui, découvrir, oui, bouger , oui et donner,donner, donner.

    Maïynou / 24 octobre 2018 - 23h50

  • Heureusement que j’ai une vie associative

    Odette / 24 octobre 2018 - 23h02

  • Je vis bcp à travers la musique. La musique classique me berce … la musique du monde me fait voyager dans ma tête, le jazz me dynamise! La pratique de la darbouka est le meilleur remède contre la maladie de Renaud! L’été prochain, je rêve d’aller à l’école de musique de Ross Daly en Crète! … et je veux le réaliser … car un homme sans rêve est un homme mort ! (Indiens)

    Uschi / 24 octobre 2018 - 22h11

    • Quel lyrisme

      Che / 24 octobre 2018 - 22h16

  • Bien vieillir, c’est pouvoir encore choisir, bouger, découvrir… C’est aussi pouvoir caresser l’espoir (qui s’éloigne) d’une retraite pour aider les jeunes comme on a pu être aidé…

    CC / 24 octobre 2018 - 22h08

    • Ce sont les autres qui nous vieillissent

      Che / 24 octobre 2018 - 22h18

  • Conserver un peu de jeunesse d’esprit, de l’intérêt pour le monde et son évolution, de la curiosité et continuer à partager des valeurs humanistes et laïques. Maintenir des relations humaines et des activités bénévoles au service d’autrui.

    Gilbuc / 24 octobre 2018 - 22h07

  • Bien vieillir, c’est mettre toujours un ou plusieurs projets à l’horizon. Le jour où on arrête d’avoir des projets, c’est qu’on est en sursis…

    nortier / 24 octobre 2018 - 22h00

  • La vie vaut la peine d’

    Nicole / 24 octobre 2018 - 21h57

  • De garder un bon mental par l’activité physique, la lecture , l’amour de mes proches et amis

    Mistou / 24 octobre 2018 - 21h39

  • De garder un bon mental par l’activité physique, la lecture, l’activité dans une association et l’amour de mes proches et amis

    Mistou / 24 octobre 2018 - 21h37

    • Que de poncifs

      Che / 24 octobre 2018 - 22h19

  • avoir une vie saine: acttivité sportive régulière, s’enrichir d’un point de vue culturel et intelectuel ( ce que je fais de par ma profession) ainsi qu’avoir une alimentation équilibrée

    Magali / 24 octobre 2018 - 21h22

  • Physique et mental sont liés, bien vieillir nécessite un mode de vie dynamique, sain et avec un entourage bienveillant.

    Christine Mohara / 24 octobre 2018 - 20h59

  • Le champ des réponses possibles paraît très vaste. Qu’allez-vous faire de tout cela ?

    PAPYLOU / 24 octobre 2018 - 20h53

  • Bonjour,
    Parlons ECOLOGIE

    Sachant que c’est le CO2 le plus nocif pour la Planète il est intéressant de faire la comparaison entre une voiture essence et une même voiture diésel.
    Perso je l’ai fait et ma voiture clio diésel rejette 85g de CO2 au km et si je la remplace par une identique mais essence je vais rejeter 105g de CO2 au Km.
    J’ai fait la comparaison avec beaucoup d’autres modèles de voitures et même constat. Toujours le modèle essence qui rejette le plus de CO2 au Km parcouru.
    Chacun de vous peut vérifier sur les comparateurs de rejets de CO2 qu’au Kms parcourus c’est toujours la voiture essence qui rejette le plus de CO2.

    Alors STOP , nous n’avons pas à couvrir un tel mensonge d’Etat.

    Paul / 24 octobre 2018 - 20h49

    • Question de budget

      Che / 24 octobre 2018 - 22h20

  • Que de bla-bla-bla à la mode!
    Comme si on pouvait être pleinement heureux dans ce monde plus que jamais individualiste et tourné vers le pseudo « développement personnel ».
    Quand je pense qu’à mes débuts dans la profession, nombre d’enseignants militaient dans un syndicat, un parti, des associations. Aujourd’hui c’est le « zénitude » et la psychologie de bazar qui comptent…

    Martin Roger / 24 octobre 2018 - 20h47

  • A 61 ans, je ne crois pas qu’on change radicalement de vie : on continue avec la force de l’habitude, mais les journées sont parfois plus creuses ! Quand j’enseignais, j’avais plaisir à retrouver mes élèves 4 heures par semaines (pas tous, n’exagérons rien !) mais j’ai quand même été très soulagé de pouvoir dire enfin « place aux jeunes profs ! ».

    Jérôme83 / 24 octobre 2018 - 20h26

  • Vie saine, nourriture saine, 7 heures de sommeil, lecture (surtout sur internet !) et écriture (chronique familiale), généalogie etc

    daisy / 24 octobre 2018 - 20h23

    • la chronique familiale, c’est une très belle activité : scanner les vieilles photos, les regrouper ou les mettre en scène avec les commentaires utiles…. Bravo, continuez !

      Jérôme83 / 24 octobre 2018 - 20h28

  • J’essaie d’avoir une vie saine, bouger, faire travailler les neurones et surtout une vie sociale enrichissante

    Eliane / 24 octobre 2018 - 20h05

    • Ne pas arrêter les activités, faire un exercice physique régulièrement comme aquagym par exemple. Surtout avoir des activités intellectuelles qui demandent un effort d’information, de recherche et communiquer les résultats de ses recherches aux autres. Il est important aussi d’avoir des contacts avec des enfants. Enfin avoir une activité militante dans un groupe, une association. Essayer d’être le plus souvent de bonne humeur, souriant aimable et répandre l’idée que la solidarité entre les humains est vitale.

      Blanchi / 24 octobre 2018 - 20h32

  • Ne jamais remettre au lendemain, ce qu’on peut faire le jour même
    avoir des projets, plein de projets
    avoir des activités qui remplissent la semaine et même plus !
    si le temps passe trop vite c’est bon signe !

    lukoluk / 24 octobre 2018 - 20h02

  • c’est bien j’ai aimé la pratique de la montagne, du vélo……….Mais maintenant j’ai développé une maladie neurologique rare et là le choses se parlent et se vivent autrement.

    vernay / 24 octobre 2018 - 19h59

  • A 63 ans, je commence ma vie de retraitée de l’enseignement. Beaucoup de questions surgissent qu’on ne s’était pas vraiment posé avant : la santé, les revenus, la solitude, une nouvelle place à trouver dans la famille, la société …
    Beaucoup de remises en questions sur soi à un âge où l’on n’a plus la vigueur et l’optimisme de la jeunesse pour aller de l’avant, où l’on est plus enclin à l’inquiétude.
    Ce n’est pas facile. On m’a dit qu’il fallait un an pour se faire à cette nouvelle vie. Alors, c’est peut-être maintenant l’opportunité de trouver une nouvelle philosophie de vie avec toujours beaucoup l’envie de partager.

    TIEN catherine / 24 octobre 2018 - 19h40

    • Le pessimisme c’est de l’humeur, l’optimisme de la volonté
      Alain

      Che / 24 octobre 2018 - 22h24

  • Le plus difficile est d’accepter le vieillissement. C’est pourquoi je surveille ma santé et continue de pratiquer de nombreuses activités tant physiques que culturelles.

    zip 12 / 24 octobre 2018 - 19h35

  • Les maisons de retraite médicalisées, les EHPAD autrement dit, demeurent, quel que soit leur degré d’équipement et de projet d’établissement, la honte des sociétés occidentales, le signe d’une dégradation irréversible du vivre ensemble avec les anciens, un sujet de mépris de la part de civilisations dites « moins évoluées ». Le séjour en fin de vie ne devrait pas être pris en charge par une maison-hôpital (=hospice) mais par la famille comme autrefois alors que les maisons n’étaient pas plus grandes et qu’il y avait même beaucoup plus d’enfants, les maisons étaient « surpeuplées » à un degré qui nous est aujourd’hui insupportable. Certes c’est difficile de cohabiter avec les anciens,, mais ils nous montrent pourtant le chemin du ralentissement, de la sagesse, de la décompression, de la méditation, de la préparation au saut dans ce qui reste le grand inconnu. Le matérialisme sera la tombe de l’Occident.

    estelle / 24 octobre 2018 - 19h22

  • Dans le vieillissement ma crainte est relative à la déchéance intellectuelle et physique , à la dépendance qui peuvent frapper et à la solitude dans un pays qui n’est pas très porté à l’accompagnement de ses anciens.
    D’où l’intérêt de votre thème et de votre accompagnement.

    Jean-Claude Selsis / 24 octobre 2018 - 19h10

  • Initiative intéressante, sommes curieux de voir le résultat.

    Hervé / 24 octobre 2018 - 19h09

  • Pour bien vieillir, il faut une bonne prise en charge des ennuis médicaux, une assurance adaptée aux déplacements et une aide aux activités. Si on arrive à maintenir la santé et le moral, le bénéfice sert à la famille, la collectivité, à tous.

    Maitre ioda / 24 octobre 2018 - 19h07

  • Excellente initiative, il faut continuer la création de ce fichier afin de pouvoir en tirer une bonne analyse !!!!

    Maquin / 24 octobre 2018 - 18h59

  • Vieillir n’est qu’un chapitre de la vie, pas plus à redouter que les autres.
    Les projections négatives donnent des réalités négatives

    Jean IGUAL / 24 octobre 2018 - 18h56

  • questions intéressantes…j’espère que les réponses sont satisfaisantes

    majole / 24 octobre 2018 - 18h51

  • Je ne comprends pas bien comment marche le social-club.

    JEANNINE / 24 octobre 2018 - 18h41

  • Questions pertinentes, réponses sincères. Je pense avoir une bonne hygiène de vie si ce n’est 3 verres de vin par jour.

    Minervois / 24 octobre 2018 - 18h40

  • Augmentation de l’espérance de vie en partie en trompe l’oeil. La forte baisse du taux de mortalité infantile a considérablement changé la moyenne que représente cette espérance. A cela s’ajoute la « performance » de quelques champions et championnes du vieillissement. Non seulement pour le plus grand nombre l’évolution n’est pas si fracassante que l:on veut bien dire, mais l’allongement des carrières jusqu’au temps de la retraite va comme dans d’autres pays provoquer la régression !

    Monnaye / 24 octobre 2018 - 18h36

    • Je pense au contraire que le travail maintient une vivacité d’esprit et un éveil, une vigilance, non; préjudiciable, tout étant fonction bien sûr de la nature du travail

      ARARAT / 24 octobre 2018 - 18h42

  • C’est difficile de vieillir et d’envi L’avenir à cause du travail

    Mag / 24 octobre 2018 - 18h35

  • Vieillir cela devrait s’accompagner tout au long de la vie afin de pouvoir agir précocement en cas de maladie, de trouble, de handicap plus sévère… afin d’éviter au maximum la dépendance et quand celle ci advient faire en sorte de préserver l’intimité et respecter les désirs et besoins de la personne. Il y a un gros travail à réaliser autour de l’empathie et la bienveillance au sein des maisons de retraites, hôpitaux et maisons de convalescence. Les vieux de demain c’est nous
    Les vieux de demain c’est nous!

    A.L. / 24 octobre 2018 - 18h31

  • Je peux vous parler du vieillissement et de l’invisibilité des sexualités en tant que membre de l’association GreyPride

    Lefèvre / 24 octobre 2018 - 18h30

  • 1/ – je suis retraitée depuis longtemps et j’ai eu la chance d’être 20 ans militaire et 20 ans dans une usine(secrétaire).
    2/ veuve depuis plus de 20 ans, j’assume ma solitude en ayant eu la possibilité et le goût d’apprendre des travaux manuels..et un cercle d’amis.
    3/ depuis quelques années je fais partie d’un groupe de « lecteurs »de mon quartier et allons lire où nous sommes demandés (par exemple au Musée des B.A. de Bordeaux et devons trouver textes et musiques se rapportant aux oeuvres présentées).
    4/ une ombre au tableau : les travaux ménagers…..?

    Dionnet Jeannine / 24 octobre 2018 - 18h26

    • Rien à ajouter

      Hag / 25 octobre 2018 - 09h42

  • marche,gym,voyagesmais vie chère etimpots élevés et en augmentation!

    tisserant / 24 octobre 2018 - 18h13

  • Il faut absolument améliorer la prise en charge du grand âge . Inventer autre formule que la maison de retraite .

    Maryse / 24 octobre 2018 - 18h11

    • Ma hantise me retrouver en maison de retraite. Ces mourroirs dont on ne ressort que les pieds en avant. On devrait pouvoir choisir sa fin de vie y compris d’y mettre fin quand on le souhaite.

      jj / 27 octobre 2018 - 19h50

  • j’ai commenté et répondu à l’enquête;celle-ci s’est évaporée car je n’ai pas appuyé sur le voyant rouge »commentez »,mais sur le voyant blanc !!!

    rodolphe / 24 octobre 2018 - 18h09

  • Que dire ? Que les politiques actuelles tout domaine confondus, pour nous, nos enfants et petits-enfants sont désastreuses !

    Mme Clerval Dominique / 24 octobre 2018 - 18h09

  • Tél en mon engagement pour nos anciens

    Partenaire de Vie / 24 octobre 2018 - 18h01

  • Nous vivons une époque difficile et je crains beaucoup pour la génération future avec ces gouvernements qui nous pressurent comme des citrons et surtout sont déconnectés de la réalité de chaque jour.
    À quand les taxes sur les piétons ?

    H. POTTAM / 24 octobre 2018 - 18h00

  • Il faut absolument aider à divulguer les bonnes infos alimentaires et d’hygiène de vie, lutter contre les lobies, aider les médecins et chercheurs courageux qui risquent leur carrière à s’opposer à l’Ordre médiéval des médecins et aux gouvernants tous corrompus (11 vaccins alu, interdiction des médecines naturelles, conflits d’intérêts…)

    CARTIER Patrick / 24 octobre 2018 - 17h50

    • Bof

      Che / 24 octobre 2018 - 22h31

  • J’ai 75 ans
    Après beaucoup de différentes maladies:lynphome,pericardithe,coeur, poumons, maladie du sang depuis 7 ans j’ai fait differents séjours en hopital.Perte de 20 kilos…(6 mois pius des période par 15 jours …)
    L’exercice sous différentes formes ma permis de redémarrer chaque fois.
    J’ai fait des nouvelles activités différentes du tennis et courses à pieds et montagne que je pratiquais avant.
    Je fais de la gym personnel à mon rythme en salle. En collectif ces trop rapide. Un kiné pendant un an ma indiqué le gainage et des mouvements spécifiques pour mes membres superieur avec materiéil specifiques. Aquagym ces le meilleurs et super.
    J’étais grabataire anemié aussi sans coatching mission impossible. Aller en salle important tout seul très dur! Le jardinage bien aussi enfin.naturellement marche et vélo en extérieur.
    Excusez moi ça fait donneur de leçon. pour moi ça a éte tellement cruçail.

    JEAN / 24 octobre 2018 - 17h44

  • vivre oui mais vraiment et en restant digne, autrement quel intérêt ,éventuellement s’accrocher pour aider les autres surtout les enfants dont l’avenir me semble plutôt inquiètant?

    alain / 24 octobre 2018 - 17h41

  • Mon ostéopathe et ami d’origine asiatique m’a dit un jour : « Daniel, si tu fais ce mouvement tous les jours, tu le feras encore à 100 ans ! ». J’en ai 80 et je bouge encore. Avec de l’arthrose à un genou, mais je fais avec. Surtout, ne pas s’arrêter….

    Daniel / 24 octobre 2018 - 17h37

    • N’importe lequel bien sûr!

      Mary / 26 octobre 2018 - 01h06

    • Avatar

      Merci Daniel, quel est ce mouvement magique ?

      Philippe rédacteur / 25 octobre 2018 - 12h26

  • Tout devient règlementé et surtout restrictif
    Si nos petits enfants voient un film sur la vie dans les années 50-60 ils n’en reviendront pas
    On vivait dans la confiance, dans la sécurité
    La France vivait « à la française »

    Vaillant / 24 octobre 2018 - 17h35

    • Bravo Renata , je partage complètement votre vision positive et pleine de bons conseils qu’a votre âge vous pouvez vous permettre de donner ! …. savoir ne jamais ennuyer les autres , garder son humour , sourire et prendre les petits bonheurs quotidiens comme des cadeaux de la vie … même si on a aussi ses propres problèmes … hélas tout le,monde n’a pas cette heureuse nature et si on est seul ( e) savoir rencontrer les autres pour ne jamais s’isoler dans sa tour d’ivoire ! Merci de votre écrit !

      Christine / 24 octobre 2018 - 18h18

  • Tout simplement un conseil d’une sociétaire de 84 ans.
    Rencontrer d’autres personnes en faisant partie d’une association
    Ne pas trainer devant la télé- sortir par tous les temps- marcher à son allure.
    rester souriante – avenante – amusante – pour ne pas importuner les amies et la famille. Amitiés

    Rénata / 24 octobre 2018 - 17h33

    • Oui Renata ! Là est l’essentiel ! bouger, être aimable…

      Danielle / 24 octobre 2018 - 18h14

  • Éviter de faire de la retraite une rupture des intérêts (tenant compte des activités professionnelles quand on le peut et que ça en vaut la peine), avec les amis (malgré la réduction journalière du nombre et le départ des plus chers, renouer des liens distendus) – avec la famille (même réflexion que pour les amis), tenter de faire ce qu’on n’a pas pu faire auparavant et préparer sa sortie future dans les meilleures conditions.

    profkossu / 24 octobre 2018 - 17h27

  • pas de commentaire particulier

    Bernard / 24 octobre 2018 - 17h27

  • Comment bien vieillir quand à 60 ans, alors que vous êtes sportif actif la Maif après une chute dans votre salle de bain et une rupture de tendon de l épaule déclare que ce n est pas un accident (donc aucune prise en charge) car votre tendon devait être trop vieux !!!!
    Bravo!!!

    Benard / 24 octobre 2018 - 17h26

    • Oui, on est moins bien indemnisé en cas d’accident quand la lésion concerne une fragilité, c’est ce qu’on m’a expliqué : j’ai eu une lésion accidentelle due à un tiers, et les assurances (la MAIF pour moi) ont cherché par tous les moyens à me trouver une faiblesse pour alléger la cause accidentelle…
      La MAIF m’a expliqué à cette occasion que si on a de l’ostéoporose et une fracture parce qu’une voiture nous a renversé, on est moins bien pris en charge que si on n’avait pas eu l’ostéoporose… on est par notre maladie en partie responsable de la fracture…
      Contrariant, non ??
      Effectivement les assurances pourraient commencer par se pencher sur leur « vieillophobie », et couvrir aussi les personnes fragiles!!!

      Pascale / 24 octobre 2018 - 20h14

    • c’est une honte ! et on nous dit être assuré pour tous les accidents de la vie quotidienne et les différentes activités ? Bon courage à vous.

      ledulcis / 24 octobre 2018 - 18h46

  • bien vivre devient de plus en plus difficile en raison de problèmes de santé ,de mobilité, qui s’accumulent au fil des années .Transports en commun peu adaptés aux personnes âgées et ne parlons pas des trottoirs, des espaces verts et sentiers mal entretenus, avec des ornières ,des vélos qui ne s »arrêtent pas aux passages piétons .. la galère quand on se déplace plus lentement

    ROLANDE / 24 octobre 2018 - 17h17

  • 73 ans ! en pleine forme puisque j’oublie mes 2 prothèses de hanches …une pratique régulière de sports : qi gong , gymnastique , aqua gym , le tout 3 fois par semaine et puis beaucoup de marche en ville ou le long des plages .

    Autre plaisir : la cuisine ! Je suis gourmande !!

    lilou / 24 octobre 2018 - 17h06

  • J’ai 70 ans. Bien vivre c’est avoir un revenu descent permettant de soigner son corps si nécessaire, de prendre du temps pour être plus serein. La grande vieillesse, si je dépasse 80, me fait peur dans la mesure où la dignité de la fin de vie n’est pas assurée dans une société dirigée par l’argent, la performance, la mise à l’écart des plus failes. Je veux le droit d’être euthanasiee .

    Fourcaud Hel / 24 octobre 2018 - 17h04

    • Je suis membre de l’ADMD et je vous rejoins : je n’ai pas envie de mourir maintenant (68 ans), mais je m’y prépare psychologiquement pour le jour ou je ne serai plus qu’une charge ! la Terre est surpeuplée, des gens meurent encore de faim ou de maladies facilement guérissables, et nous, occidentaux, sommes prêts à dépenser des fortunes (ou à les exiger de la collectivité) pour « gagner » quelques années…. Non ! vivre en bonne santé d’accord, mais si c’est trop compliqué, stop !

      Jérôme83 / 24 octobre 2018 - 20h38

  • pas de commentaire particulier ; la vie suit son petit bonhomme de chemin.

    janik / 24 octobre 2018 - 17h03

  • A 90 ans, je me fais aider de plus en plus dans la vie quotidienne, j’ai un bracelet d’assistance car je vis seule.Une voisine a des clés.

    VAN THIENEN ROSE / 24 octobre 2018 - 17h03

  • Je n’ai pas de commentaire à faire

    Ceccaldi / Cecco / 24 octobre 2018 - 17h01

  • Après une vie d’enseignement avec des rapports avec mes élèves qui relèvent d’un pur bonheur( d’innombrables cartes postales, souvenirs notés, et depuis la retraite, petits mots sur FB), tous ces souvenirs continuent à faire ma joie. Pour résumer, comme m’a dit un collègue professeur de philosophie, dont j’ai eu la fille et le fils en classe, en me retrouvant dans la salle des profs : « Les élèves ne t’ aiment pas …. Ils t’adorent ! ». Sinon, à la retraite, je continue à parcourir le monde, je fais de la montagne toute l’année… J’ai un truc particulier, tous les animaux viennent me voir, et j’ai déjà fait de nombreuses conférences sur ce sujet, car chaque fois je les prends en photos… Un pur bonheur ….

    Bernard / 24 octobre 2018 - 17h00

  • Il y a d’abord eu la retraite. Premier choc, et le sentiment qu’un changement
    irrémédiable vient de se produire.
    Puis, rapidement, on organise sa nouvelle vie en se disant que c’est aussi bien agréable: plus de temps, plus de concerts, plus de balades, plus de pauses pour réfléchir aussi longtemps qu’on le veut…
    En même temps, de plus en plus, le sentiment que le temps passe vite, très vite, et qu’on aimerait bien le retenir un peu…
    Et puis, un jour, l’accident grave de santé auquel on survit et qui, paradoxalement, vous donne encore plus l’envie de continuer comme avant.
    Il vous permet aussi de vous rendre compte à quel point la société, qu’on critique si souvent, a su mettre en place tout ce qu’il a fallu pour vous aider à passer ce moment difficile et à repartir pour la suite du voyage. On ne sait pas, heureusement, combien de temps il durera encore, mais je souhaite
    à chacun de connaître, comme moi et comme beaucoup d’autres, une vieillesse qu’on n’a pas l’impression de subir, mais de vivre pleinement, à condition peut-être de ne lui demander que ce qu’elle peut vous donner.
    Et je crois toujours qu’elle a encore beaucoup à donner.

    GerMon / 24 octobre 2018 - 16h57

  • Vieillir, la belle affaire mais ne pas souffrir. Finir en beauté.

    Durant Gaston / 24 octobre 2018 - 16h54

  • A la veille de mes 60 ans et néo retraitée je me sens en super forme même s’il a fallu adapter la pratique quotidienne à l’âge des articulations. Bien s’entourer reste primordial, l’abandon du stress avec l’arrivée à la retraite a eu un effet remarquable sur ma santé et ma façon d’aborder l’avenir: toujours plus de sport, de voyages et de grands moments partagés avec ceux que j’aime.

    Esperluette / 24 octobre 2018 - 16h52

  • A la retraite il faut éviter la sédentarité!

    grenier jean claude / 24 octobre 2018 - 16h52

  • Arrêtez de nous seriner l’espérance de vie statistique prétexte à tout ce qui contribue à diminuer nos avantages mérités.
    Intéressons nous à l’espérance de vie en bonne santé car les limites d’age ne sont plus tout à fait les mêmes.
    Une vie saine, sportive et tournée vers les autres n’a jamais empêché le cancer du sein ou de la prostate….expérience vécue

    Raleur / 24 octobre 2018 - 16h52

    • Empêcher le cancer ou autre Crabe, certes non ( et je sais de quoi je parle) mais quel bonheur au quotidien de pouvoir se mobiliser sans douleurs articulaires, de pouvoir gérer son équilibre pour éloigner les chutes et leurs conséquences souvent dramatiques.
      Du grand air tous les jours, de l’optimisme et du sourire!!!

      Esperluette / 24 octobre 2018 - 16h56

  • 163 ans à nous deux, toujours très unis, nous partageons les mêmes goûts et nos quelques divergences sont mutuellement acceptées.

    Nous sommes heureux de vivre malgré les petits ennuis dus au vieillissement. Nous nous projetons toujours dans l’avenir et faisons toujours des projets.

    Nous avons la chance d’avoir une famille très unie et toujours très heureuse de se retrouver ensemble.

    Paula / 24 octobre 2018 - 16h35

  • Nous avons cette chance de vivre encore en couple avec un total de 168ans
    et en bonne santé..Nous sommes tous les 2 bridgeurs sportifs et campeurs GCU pour la pétanque.et la convivialité dans les 2 activités.
    Ma santé a été mise à l’épreuve avec un cancer du colon et métastase au foie
    guéri depuis 10ans avec l’aide du corps médical et la passion des activités déjà
    citées

    bouguins / 24 octobre 2018 - 16h30

  • Bien vieillir c’est avant tout ne pas se focaliser sur son âge, continuer à avoir des envies , des projets, profiter au maximum des bons instants que la vie vous offre ( en famille ou avec des amis)

    Courtin Jean Marie / 24 octobre 2018 - 16h21

  • Important : que la Maif soit aussi un acteur pour influencer l’évolution de la législation sur le choix de sa fin de vie .

    F. AUDOUY / 24 octobre 2018 - 16h20

  • Bonjour,
    je ne sais pas jusqu’au je vais aller, mais sachez que j’ai 55 ans, je suis sportive (jogging, marche et VTT) et malgré tout, le poids des ans se fait quand même ressentir. Alors rallongement de la vie certes mais dans quelles conditions ?
    Bien cordialement.
    Corinne CIZERON.

    CIZERON Corinne / 24 octobre 2018 - 16h20

  • Question 3 – A part la pratique du Yoga, pouvez-vous traduire en Français – ou expliquer – les termes suivants de cette question ?!!

    regine / 24 octobre 2018 - 16h15

    • Avatar

      Bonjour Régine,
      je ne suis pas spécialiste de ces techniques mais je sais qu’elles existent et visent le bien-être ! Il en existe beaucoup d’autres.

      Philippe rédacteur / 24 octobre 2018 - 17h15

  • Bonjour, bien vieillir, c’est un peu la loterie ! J’ai 68 ans, mon mari 71, nous avons bien commencé notre retraite, déménagement dans un appartement en centre ville, voyages et randonnées, cinq petits-enfants avec qui nous partagions souvent les vacances, des activités diverses. Mais depuis 18 mois, mon mari est soigné pour un cancer du poumon (alors qu’il n’avait pratiquement pas fumé dans sa vie), nous vivons un peu au jour le jour et au rythme des traitements, des rendez-vous médicaux. Certes, nous ne laissons pas abattre, nous essayons de garder une vie sociale, culturelle. Mais nous oublions les échéances éloignées de plus de deux ou trois semaines. Nous avons appris à nous réjouir du moindre élément positif, marche accomplie sans trop de fatigue, rencontre amicale, événement de toute sorte auquel nous pouvons nous associer. Nous avions le sentiment de ne pas arriver dépourvus à l’âge de la retraite, je continuais en bénévole des cours de français aux adolescents hospitalisés ou aux migrants, mon mari était (est toujours) syndic bénévole de notre petite copropriété, et j’ai ma mère, âgée de 93 ans, que je vais voir souvent. Aujourd’hui, la question est celle de l’équilibre entre ce qui nous reste de ces activités et les heures consacrées à la santé, et celle du moral qu’il faut à tout prix conserver!
    Vieillir, c’est, pour nous, maintenir cet équilibre, dont nous savons que nous ne le gérons que très modestement. Cordialement MJ

    Marie-José / 24 octobre 2018 - 16h15

  • Bonne initiative, qui amène à réfléchir.

    Marie-Danièle / 24 octobre 2018 - 16h07

  • Bien veillir c’est avant tout bien se porter physiquement et moralement, c’est pourquoi il ne faut pas rester isolé du monde actuel en participant pleinement à la société présente.

    MESSAGER / 24 octobre 2018 - 16h05

  • Dans l’enquête, il me semble important de soulever des ‘pistes’ de résistances aux bienfaits de l’activité physique, et pour cela d’interroger dans ce sens.

    SEbban Gabriel / 24 octobre 2018 - 15h38

    • Avatar

      Merci Gabriel, c’est noté !

      Philippe rédacteur / 24 octobre 2018 - 17h15

  • je souhaiterais de la part de la maif un dépliant prévention au volant, CIBLE et précis sur les risques à continuer de conduire quand les capacités cognitives diminuent.
    Ce n’est peut être pas à associer uniquement avec le vieillissement (la prise de médicaments est aussi concernée)
    qq chose du type série de questions avec points et conseils résultants du type score par fourchette de valeurs…… attention/déconseillé/risque exrtrèmement élevé avec explication : attention nous pourrions ne pas couvrir un accident pour une personne dont le score est dans telle ou telle fourchette, etc…
    les infos disponibles sur ce sujet sont vastes (accrocs fréquents à la carrosserie, difficulté à gérer des infos complexes, retard de réflexes., possibilité de tests par vraiment probants, etc….) mais rien de bien précis ni de légalement contraignant…

    louise / 24 octobre 2018 - 15h04

  • J’ai bientôt 68 ans. Mes activités physiques sont limitées par un problème au genou : plus d’escalades ni de canyoning, les randonnées se font avec de nombreuses pauses. Plus question de faire des files d’attente. Mais je profite encore de la plongée, la natation, l’aquagym. Et je maintiens la forme intellectuelle par beaucoup de lecture, de jeux avec les mots. Je fais du théâtre, de la peinture et suis bénévole à la Croix-Rouge. J’ai subi Irma, J’attribue le fait de me fatiguer vite (à mon avis!) à tous les efforts qu’il a fallu déployer jusqu’à il y a 1 semaine! (entre autre, 2 lourds déménagements). J’espère bien récupérer dans les semaines à venir. J’ai recommencer à écrire, par exemple. Je pense ajouter le yoga lorsque le professeur qui m’est recommandé reviendra sur l’île en Novembre. Merci pour les cures thermales que la MAIF nous a permis de faire , à mon mari et moi-même.

    Elisabeth / 24 octobre 2018 - 15h04

  • A 67 ans, je pense encore à l’avenir. J’ai des responsabilités dans plusieurs associations et j’essaie d’avoir le plus d’activité physique possible (randonnée, etc…) mais aussi d’activités plus « intellectuelles » (chorale, piano) pour essayer de garder une santé aussi bonne que possible.

    Annie PODEVIN / 24 octobre 2018 - 14h49

  • j’ai envoyé le questionnaire ci-dessus sans mes coordonnées. J’espère que vous pourrez récupérer les réponses.

    journot / 24 octobre 2018 - 14h36

  • à67 ans je continue une activité de consultante en formation et évaluation..secteur personnes âgées, handicapées…Un entretien intellectuel permanent associé à une activité physique régulière, marche, randonnée, streching postural me permettent d’avoir des relations extérieures concourant à mon équilibre psychique qui me permet d’être auprès de mes petits enfants quand il ya nécessité.

    perlab / 24 octobre 2018 - 14h34

  • L’aventure du bien vieillir se vit tous les jours. C’est pourquoi cette année j’ai décidé de mettre l’accent sur mes activités de bien être (yoga, tai chi et shiatsu). En plus je marche 2 fois par jour, cours 2-3 fois par semaine. Ainsi j’ai une activité de mieux être chaque jour, je me sens bien dans mon corps et dans ma tête. Reste la solitude…

    my / 24 octobre 2018 - 14h15

  • sans commentaire

    Annie / 24 octobre 2018 - 14h12

  • Je pratique une politique de prévention dans la mesure du possible et essaie de tenir compte des anomalies dès leur apparition . (Mon mari par exemple prend deux gélules d’arpagophytum tous les matins depuis trente ans et n’a toujours pas la moindre douleur articulaire à 91 ans…Je soupçonne l’Arpagophytum …pourvu que cela dure !!)

    Georgie / 24 octobre 2018 - 13h36

  • impression d’un questionnaire un peu superficiel

    FAUVEY Bernard / 24 octobre 2018 - 13h31

  • Bien vivre c’est bien vieillir ! Le choix de vie est personnel mais soyons égoïstes et altruistes en même temps car la différence est une richesse! Bonne journée à vous

    Paquita / 24 octobre 2018 - 13h31

  • Sujet vaste mais qui mérite d’être à la une, la population vieillissant il faut prendre les devants!

    la petite / 24 octobre 2018 - 13h01

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici