Kits à construire

Clients
Actionnaires
Monde
Intérieur
Fournisseurs
= C.A.M.I.F.

Une reprise de la Camif en 2009. Un centrage sur la qualité, la fabrication française, le durable. La CAMIF s’est réinventée en puisant dans les valeurs de ses débuts. A nouveau pionnière, innovante, elle s’applique à révéler l’ingéniosité d’une manufacture tournée vers la nature, l’environnement, l’humain. Un positionnement qui ne pouvait que séduire la MAIF.

MAIF et Camif à nouveau main dans la main ? Et pourquoi pas !
L’occasion d’imaginer ensemble des services qui facilitent la vie.

bandeau

1er prototype envisagé : Assurez x Meublez, un kit pour simplifier l’emménagement des moins de 30 ans. Au cœur du kit : une assurance, pour le logement, les biens, le déménagement. En complément : des packs mobiliers dédiés qui concilient qualité et prix négociés. Cerise sur le gâteau : la livraison gratuite. 3 ingrédients pour emménager léger 🙂

Vous aimez ? Dites-le nous !
Vous avez des suggestions d’optimisation ? Partagez-les avec nous.
Vous avez d’autres idées ? Inscrivez-vous ! D’autres offres ultra pratiques pourront être imaginées avec vous.

137  Commentaires

  • Un tel message de la part le la MAIF rappelle de douloureux souvenirs!
    En effet, pendant plusieurs décennies, la MAIF conseillait à ses sociétaires de réserver ses achats, en particulier pour l’équipement de la maison, à sa coopérative qu’était la CAMIF — ce que j’ai fait comme je suppose des milliers d’autres sociétaires, Mais lors de la faillite de la CAMIF, pas un seul mot d’explication sur les pages web de la MAIF, pas un seul mot de compassion pour les sociétaires victimes de cette faillite qui ont perdu le montant de leur commande,
    Alors entendre à nouveau une recommandation similaire — quel manque de mémoire!

    Francois / 7 décembre 2016 - 01h20

  • MAIF : Cécile, chef de projet / 1 décembre 2016 – 16h34
    Malheureusement, le droit ne permet pas qu’un sociétaire d’une coopérative liquidée, tout comme un actionnaire d’une société normale liquidée, récupère ses parts.
    Ces dernières ont donc perdu toute valeur suite à la liquidation de Camif SA le 27 mars 2009.

    Voilà ce qu’a répondu madame Cécile à ma question :
    Ou sont passées mes parts sociales ?

    Pour moi, contrairement aux malheureux sociétaires qui ont été gravement spoliés, ce ne sont pas les quelques dizaines ou centaines d’€ perdues qui me soucient, mais le fait que j’ai perdu ma qualité de SOCIÉTAIRE, membre actif et pionnier de l’Economie Sociale et Solidaire.
    Des financiers ont racheté le nom de CAMIF, certes, ils en sont donc légitimement propriétaires, mais moralement, ont ils le droit de l’utiliser : ils ne sont ni une Coopérative d’Achat, ni des Instituteurs (ou enseignants) ni des Mutualistes, peut-être français à la rigueur ? D’aucuns pourraient prétendre que ce sont moralement des usurpateurs, voir qu’il s’agit d’une arnaque, mais je me garde bien de le dire.

    JB / 4 décembre 2016 - 17h23

  • J’ aime le sérieux de la M.A.I.F.

    Raymond Gagner / 2 décembre 2016 - 09h53

  • A quand la même offre sans restriction d’âge ?

    Hugo / 1 décembre 2016 - 17h51

  • Bonjour,
    Je viens de découvrir avec Horreur et Stupeur, votre article sur CAMIF.FR. Comment la MAIF peut-elle annoncer la « renaissance » de La CAMIF ? NON ! La Camif, faut-il vous le rappeler, était la Coopérative des Adhérents de la Mutuelle des Instituteurs de France (La MAIF) ; elle est malheureusement morte et bien morte en 2008. Et je ne reviendrais pas sur le fait que la MAIF et peut-être d’autres mutuelles ont un peu contribué à sa chûte. En tout cas, elle n’a ni été rachetée, ni reprise et ne renaît pas de ses cendres.
    Rappelons qu’Emery Jacquillat de Matelsom a simplement racheté le nom de CAMIF auprès des tribunaux pour en faire une marque, entretenant volontairement la confusion dans l’esprit des ex sociétaires CAMIF et vous en faites autant !
    CAMIF.fr (Choisir d’acheter made in France) n’a ni les mêmes origines, ni les mêmes valeurs, ni la même étique que La CAMIF.
    Je suis donc révoltée, écœurée, extrêmement déçue que ma mutuelle d’assurances que je croyais connaître et que j’appréciais pour ses valeurs, puisse prendre une telle position.Et pourquoi la MAIF au lieu de s’acoquiner avec le Diable, n’a t-elle pas soutenu La Coop Niortaise, qui elle, partageait les valeurs de la CAMIF ?
    Que sont devenues la valeurs mutualistes et les positions qui devraient être celles de l’Economie Sociale ?
    Ma réaction restera t-elle sans réponse ? Sera t-elle publiée dans les commentaires comme elle se devrait de l’être ?
    Puis-je encore espérer un rectificatif, ne serait-ce que par respect pour les fondateurs de la CAMIF, pour tous ceux qui l’ont fait vivre et enfin pour ceux qui ont été les victimes de sa chute ?
    Je suis Sociétaires MAIF depuis plus de 40 ans. Aujourd’hui je m’interroge. Dois-je rester fidèle à cette « mutuelle » qui retourne sa veste ?
    A vous de me le dire.
    Nom, Prénom et numéro de sociétaire modérés.

    SABOUREAU / 30 novembre 2016 - 17h03

    • Avatar

      Bonjour, certains d’entre vous ont réagi vivement à la présentation de Camif.fr. sur notre blog. Elle a pu prêter à confusion là où il ne doit pas y en avoir. Car clairement, Camif.fr est une entreprise différente. C’est une boutique en ligne dont l’activité est centrée sur l’équipement de la maison. Elle mise sur une production française et durable. La société qui la dirige a fait le choix d’une gouvernance familiale garante de l’identité de la société, de ses valeurs et de son ancrage territorial. Ce projet permet de créer de l’activité en faisant travailler localement 110 fabricants français et des emplois, 184 emplois sur Niort. Aujourd’hui pour la MAIF cette coopération mérite d’être testée pour voir quels types de nouveaux services apporter à nos sociétaires.
      Tous les commentaires sont publiés sauf, conformément à notre charte de modération, celui dans lequel vous m’interpellez personnellement.
      Bien à vous

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 15h27

  • Dans mon entourage, à ma connaissance, personne ne s’ installe entre cinq et dix ans, quant aux adultes, il ne me semble pas qu’ il y en ai qui soient assez limité mentalement pour avoir besoin qu’ on le materne à ce point. Quand bien même y en aurait-il je mettrai un peu d’ honneur à les assister.
    Proposer des services d’ assurance, ce que vous faites d’ ailleurs particulièrement bien mais arrêtez de vouloir déborder de tous les cotés.
    Ça décrédibilise l’ enseigne Maif.
    On ne s’ adresse pas à un assureur pour trouver une location de vacances, des cours de soutient pour nos enfants qui passent le bac ou un crédit auto…
    Encore moins pour acheter son matelas ou des étagères.
    Ou sont les limites du ridicule …?

    Loïc / 30 novembre 2016 - 12h20

  • Bonjour,
    Je me demandais si les personnes qui avaient commandé et payé à l’ancienne CAMIF et n’avaient pas reçu leur livraison avaient finalement remboursés.

    HARE / 30 novembre 2016 - 05h09

    • Avatar

      Malheureusement, le droit ne permet pas qu’un sociétaire d’une coopérative liquidée, tout comme un actionnaire d’une société normale liquidée, récupère ses parts.
      Ces dernières ont donc perdu toute valeur suite à la liquidation de Camif SA le 27 mars 2009.

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 16h35

  • Je garde un très mauvais souvenir de la CAMIF qui après son dépôt de bilan nous a purement et simplement abandonné notamment pour ce qui concerne des extensions de garanties sur un lave linge et un lave vaisselle.
    Evidemment en cas de coup dur il n’y avait plus personne au bout du fil.
    Je ne suis pas prêt à les choisir à nouveau comme fournisseur
    La Maif n’est pas non plus tout blanc dans cette affaire et ne de devrait pas faire la promotion d’un organisme malhonnête
    Bien cordialement

    Foult / 28 novembre 2016 - 15h17

  • la question est : qui est la CAMIF maintenant? on a connu la CAMIF associative, qu’en est-il aujourd’hui? une société de caractère privé, et si oui, quels en sont les actionnaires?

    MAUGUERAND / 28 novembre 2016 - 08h39

    • Avatar

      Bonjour,
      Emery Jacquillat et sa famille détiennent 55% du capital. Finalp, fonds de la famille Fournier (du Groupe Fournier, propriétaire de Mobalpa), détient 25% du capital, Citizen Capital, fonds d’investissement à impact positif, détient 14% du Capital. Puis le FCOI, fonds de co-investissement de la Région Poitou Charentes et du FEDER, des investissements inscrits dans la vie économique du territoire détient 6%. J’espère avoir été claire !!

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 16h17

  • Canular grotesque !!!

    GIRARD / 27 novembre 2016 - 22h59

    • J’engage tous ceux qui le souhaite à faire un petit tour sur « camif.fr » pour y voir une vidéo où Mr Jacquillat se fait passer pour le PDG de LA CAMIF. J’appelle cela de l’usurpation d’identité. Il est le PDG de « camif.fr » un point c’est tout. Nos ex vrais PDG DE LA CAMIF doivent se retourner dans leur tombe.

      Felix / 1 décembre 2016 - 17h58

  • INJUSTIFIABLE de la part de la MAIF : comment pouvez-vous expliquer cet article parlant d’une renaissance qui n’existe pas. CAMIF.fr n’est plus qu’une marque. Ou est l’Economie Sociale et Solidaire dans tout ça !

    Cohérence et valeurs que sont-elles devenues ? Que faites-vous de notre coopérative MAIF ?

    En parlant de recentrage et valeurs soit disant retrouvées dans cette société CAMIF.fr, c’est Notre coopérative MAIF, qui s’éloigne de ses propres valeurs et de ses sociétaires.

    Sociétaire depuis 30 ans de la MAIF, je ferai part autour de moi de ce mécontentement et ne maquerai pas de revoir mes contrats lors de leurs renouvellements !
    Salutations distinguées d’un sociétaire.

    Jean-Luc / 27 novembre 2016 - 22h14

    • Avatar

      Bonjour, certains d’entre vous ont réagi vivement à la présentation de Camif.fr. sur notre blog. Elle a pu prêter à confusion là où il ne doit pas y en avoir. Car clairement, Camif.fr est une entreprise différente. C’est une boutique en ligne dont l’activité est centrée sur l’équipement de la maison. Elle mise sur une production française et durable. La société qui la dirige a fait le choix d’une gouvernance familiale garante de l’identité de la société, de ses valeurs et de son ancrage territorial. Ce projet permet de créer de l’activité en faisant travailler localement 110 fabricants français et des emplois, 184 emplois sur Niort. Aujourd’hui pour la MAIF cette coopération mérite d’être testée pour voir quels types de nouveaux services apporter à nos sociétaires.

      Bien à vous

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 15h32

  • Que sont devenues les parts sociales de l’ancienne CAMIF ?
    Les adherents, sociétaires de la MAIF ont été trompés, escroqués et méprisés.
    Non à une nouvelle aventure indigne de la coopération et de la mutualité. Fier d’être Sociétaire de nos mutuelles exemplaires, MGEN et MAIF, j’ai eu honte d’être sociétaire de la CAMIF !

    BOUCABELLE ROLAND / 27 novembre 2016 - 19h05

  • Il faut que la CAMIF propose du matériel innovant et de qualité et surtout en cas de livraison le respect des délais.
    Quant à la MAIF elle doit se porter garante des difficultés survenues dans l’acheminement ( distributeur consommateur)

    SAINT MARTIN / 27 novembre 2016 - 17h48

    • Avatar

      Bonjour, L’innovation et la qualité sont au cœur du modèle CAMIF : par exemple elle propose un tour de France de ses fabricants français à ses clients pour leur permettre de découvrir la fabrication française en toute transparence. Quant aux délais, elle s’attache à livrer selon les engagements pris. Sur tous les produits en stock, généralement les délais sont courts et respectés. En revanche sur les produits fabriqués sur commande comme les canapés et les meubles, la CAMIF est très dépendante de ses fournisseurs qui fabriquent en flux tendus. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h41

  • Depuis des années, je fais confiance en laMAIF

    charles monciero / 27 novembre 2016 - 17h41

    • Avatar

      Merci de votre confiance.

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h42

  • Comme osez-vous travaillez avec la camif qui a laissée des ardoises à de nombreux clients , Cela n’est pas sérieux de votre part aussi je me pose des questions pour le futur

    BOB / 27 novembre 2016 - 16h12

  • Enfin, voilà une excellente nouvelle! Les meubles pas chers venant de l’est lointain et qu’il fallait retourner 3 fois pour obtenir le meuble correct, s’en était trop!

    Jacky78 / 27 novembre 2016 - 12h47

    • Avatar

      Bonjour, Aujourd’hui, 75% de l’offre CAMIF est fabriquée en France. De surcroît, la CAMIF s’engage avec ses fabricants à proposer de plus en plus de produits durables et de qualité. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h45

  • Il est fort dommage que le nom Camif soit utilisé par Camif-Habitat qui profite de l’image positive qu’a gardée le nom Camif auprès des sociétaires alors qu’il semble que le seul but de cette société est d’exploiter le fichier commercial sans avoir aucun respect de bonnes pratiques qui étaient celles de la Camif, bien loin des belles promesses affichées sur leur plaquette publicitaire. Un client qui a été floué alors même qu’il s’est adressé à eux sur la base du nom « Camif ».

    Georgio / 27 novembre 2016 - 11h57

    • Bonjour,
      Attention à ne pas tout mélanger. CAMIF Habitat a été créé par la CAMIF, a les même racines et la même histoire. Elle fait partie des 3 filiales qui ont survécu à lamise en liquidation de la CAMIF.
      Alors que Camif.fr n’a rien de commun avec La CAMIF. C’est une entreprise « capitaliste », rien à voir avec les valeurs mutualistes et coopératives de l’ancienne CAMIF qui voulait dire Coopérative des Adhérents de la Mutuelle des Instituteurs de France ; Camif.fr signifie Choisir d’acheter Made in France. Il est fort regrettable de faire un amalgamme entre les deux. mais ne nous y trompons pas, celà a été voul ; et ça marche !
      Les fondateurs de la MAIF et de la CAMIF doivent se retourner dans leur tombe !!!

      SABOUREAU / 30 novembre 2016 - 17h15

    • Petite précision: LA CAMIF est morte en octobre 2008. Il s’agissait de la coopérative de la mutuelle des instituteurs de France. Ce dont il est question dans ce blog c’est « camif.fr » nom racheté par une entreprise qui n’a rien de coopérative. Attention aux confusions bien entretenues par ce blog.

      Félix / 29 novembre 2016 - 10h40

    • Avatar

      Bonjour,
      Je réitère ma réponse suite aux vives réactions de certains d’entre vous à la présentation de Camif.fr. sur notre blog. Elle a pu prêter à confusion là où il ne doit pas y en avoir. Car clairement, Camif.fr est une entreprise différente. C’est une boutique en ligne dont l’activité est centrée sur l’équipement de la maison. Elle mise sur une production française et durable. La société qui la dirige a fait le choix d’une gouvernance familiale garante de l’identité de la société, de ses valeurs et de son ancrage territorial. Ce projet permet de créer de l’activité en faisant travailler localement 110 fabricants français et des emplois, 184 emplois sur Niort. Aujourd’hui pour la MAIF cette coopération mérite d’être testée pour voir quels types de nouveaux services apporter à nos sociétaires.

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 16h37

    • Avatar

      Bonjour, CAMIF et CAMIF Habitat sont 2 structures indépendantes. Toutefois, un partenariat existe entre les 2 pour enrichir les services proposés par CAMIF. Bien à vous

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h26

  • bonne idée

    BUTEL/DODO / 27 novembre 2016 - 11h43

  • La MAIF : un engagement des équipes dans l’esprit de l’ESS.

    On ne contente pas de vendre des produits et des services. Les collaborateurs de notre Mutuelle ont les ambassadeurs du Projet de la MAIF.

    Préservons cette solidarité entre salariés; sociétaires et bénévoles en continuant à créer la MAIF du XXI siècle sans renier l’historique ( 1934 ) ; « Assureur militant »

    Faure Jean-Marc ( ESS01° / 27 novembre 2016 - 11h39

  • pourquoi se limiter aux moins de 30ans ? les seniors ont aussi besoin de ce genre de service

    bordereau nicole / 27 novembre 2016 - 10h52

    • Avatar

      Merci pour ce commentaire, notre idée est de proposer ces offres à d’autres publics et n’hésitez pas à participer. A très vite.

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h47

  • voir ci-dessus dans le paragraphe 3.

    ce message m’a tout de même permis de m’exprimer, alors MERCI !

    PAULET / 27 novembre 2016 - 10h20

  • pas de commentaire supplémentaire

    Chadeyron Blumenroeder Claude / 27 novembre 2016 - 10h14

  • Pack intéressant certes…alléchant voire. ..
    mais l’obligation d’être assurée en elle même enfreint l’idéal mutualiste. …je ne pourrais pas profiter ď un tarif à la mesure de mon budget (très réduit et fort précaire )si je ne me meuble point camif.

    bertrude / 27 novembre 2016 - 09h42

    • Avatar

      Bonjour, les prix sont négociés grâce au collectif. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h49

  • Bonjour, belle initiative qui peut effectivement servir les jeunes. Mais de grâce, arrêtez de reprendre le vocabulaire des égoïstes abreuvés de fiscalité, et contentez vous d’améliorer au lieu « d’optimiser ». Cette nouvelle tarte à la crème du discours public devient vide de sens et insupportable.

    François / 27 novembre 2016 - 08h57

  • Quand cette offre sera t’elle mise en place, je suis très intéressée pour mon fils étudiant ?

    mld46 / 27 novembre 2016 - 07h13

    • Avatar

      Bonjour, Un grand merci pour l’intérêt que vous portez à cette collaboration. On ne manquera pas de vous tenir informés en avant première. Bien à vous

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h52

  • MAIF * CAMIF = des meubles qui préviennent les accidents domestiques ? Qui concevra l’armoire spéciale enfant, permettant de stocker vêtements, jouets, cartable et sacs de sport et utilisable par l’enfant lui-même ? Même question pour les personnes agées. Venez voir vivre les utilisateurs !

    Sakay / 26 novembre 2016 - 20h48

    • Avatar

      Bonjour, C’est l’objectif de ce test : travailler avec des utilisateurs et co construire les meubles de demain. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h53

  • Tout de même c’est costaud. Faire la promotion d’une entreprise qui, quand bien même ce ne serait plus désormais la même entité juridique, a fait perdre sous ce nom à des milliers de clients des sommes parfois importantes au moment de sa faillite, il faut oser !

    Une nouvelle fois, la MAIF s’engage pour la CAMIF. Mais quand la CAMIF a fait faillite, la MAIF s’est montrée d’une discrétion de rose…

    hal / 26 novembre 2016 - 19h20

  • Bonjour
    Peut- on faire confiance à la Camlf quand en 2009,ayant fait une commande
    pour un montant de 200 € , j ‘ apprenais quinze jours après que la Camif déposait son bilan !
    Résultats : un compte débité – une livraison jamais faite , et après réclamation auprès du liquidateur une réponse m informant que ne serais
    jamais remboursé. .
    Voilà ma dernière aventure avec la Camif

    Bogaert / 26 novembre 2016 - 19h06

  • 1èr achat de meubles en 1978!!!! suivi de nombreux autres jusqu’aux malheureux événements que nous connaissons….
    Qua

    coco / 26 novembre 2016 - 18h03

    • Cher(e) Coco
      En 1978 il s’agissait bien de LA CAMIF mais aujourd’hui, ce n’est plus la coopérative que vous avez connue mais « camif.fr » ce qui n’a absolument rien à voir ni dans l’esprit, ni dans la démarche et il est fort dommage que la mutuelle (la MAIF) entretienne le doute dans l’esprit de ses sociétaires.
      Il me semble nécessaire de rétablir certaines vérités.

      Felix / 29 novembre 2016 - 16h11

    • Avatar

      Bonjour, je réitère cette réponse suite à la vive réaction de certains d’entre vous à la présentation de Camif.fr. sur notre blog. Elle a pu prêter à confusion là où il ne doit pas y en avoir. Car clairement, Camif.fr est une entreprise différente. C’est une boutique en ligne dont l’activité est centrée sur l’équipement de la maison. Elle mise sur une production française et durable. La société qui la dirige a fait le choix d’une gouvernance familiale garante de l’identité de la société, de ses valeurs et de son ancrage territorial. Ce projet permet de créer de l’activité en faisant travailler localement 110 fabricants français et des emplois, 184 emplois sur Niort. Aujourd’hui pour la MAIF cette coopération mérite d’être testée pour voir quels types de nouveaux services apporter à nos sociétaires.
      Bonne journée

      Bien à vous

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 15h31

    • Avatar

      Bonjour, merci de vos encouragements.

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h54

  • La camif nous doit encore 600 euros (chaises jamais recues) avant la structuration……alors ne nous parler pas de la camif ……

    jlv / 26 novembre 2016 - 17h51

  • Le principe de l’opération présentes est très séduisant.
    Mais l’impression de participer à une entreprise de collecte de Big Data me gène.
    L’adresse ci-dessus est fausse.
    Mais celle ou vous m’avez écrite est correcte.

    Michael Poisson / 26 novembre 2016 - 17h02

  • je n’ai plus confiance en la camif , que deviennent les responsables de son échec ??
    Quant à la maif que j’encencée , elle m’a déçue quand eu besoin d’elle suite à un accident corporel .
    Salutations .

    séville guy / 26 novembre 2016 - 16h55

    • Bonjour ,
      L’accident évoqué date de Mars 2011 , faut-il ouvrir ce dossier ?
      Cdlt .

      guy / 28 novembre 2016 - 11h20

    • Avatar

      Merci pour votre retour, je prends contact avec vous tout de suite.

      Aude animatrice du blog / 28 novembre 2016 - 13h46

    • Avatar

      Bonjour,
      Souhaitez-vous échanger en privé sur le dossier évoqué dans votre commentaire ?
      Bonne journée

      Aude animatrice du blog / 28 novembre 2016 - 11h00

  • Les « kit » à construire, c’est bien, mais la construction « naturelle » c’est tellement plus passionnant, vendez donc de l’outillage, organisez des « stages », les vieux seront enchantés de servir à quelque chose, enfin me semble t’il …
    Cordialement PG

    GIRARDIN Pierre / 26 novembre 2016 - 16h10

    • Avatar

      Bonjour, La CAMIF emmène ses clients à la rencontre des fabricants en vue de faire connaitre l’activité et de co-créer des meubles qui répondent aux besoins de chacun. Sur le faire soi même, nous retenons votre bonne idée. A bientôt

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 10h59

  • j’Apprécie moyennement que vous fassiez de la pub pour la Camif, après m’être fait arnaquer ^par cet boite il y a quelques années

    gesimon / 26 novembre 2016 - 15h40

  • la Camif s’est »recentrée » grâce à ma commande de 240€ qu’elle ne m’a jamais livrée ni remboursée !!!!! Je fais partie de ces centaines de clients « lésés »! Ne me parlez plus de la CAMIF!

    nicole pannetier / 26 novembre 2016 - 15h21

  • Bonjour,
    Si la Camif a résolu durablement ses (gros) problèmes de fonctionnement… ça peut être une bonne idée.
    Par contre, je réagis contre l’idée de réserver des services à une tranche d’âge (jeunes – de 30ans ou seniors) ce sont, à mon avis, des schémas d’un autre temps.
    Bon courage à toute l’équipe.
    Cordialement.

    brindacier / 26 novembre 2016 - 14h34

    • Avatar

      Bonjour,
      Je comprends votre réaction et nous ne souhaitons pas limiter à des tranches d’âge. Il s’agit pour l’instant d’une expérimentation, rien n’est figé…

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 15h35

  • Bonne idée

    Mc / 26 novembre 2016 - 13h22

  • Voir renaitre la Camif était déjà en soit un grand moment, sa disparition fut un moment difficile pour tous les Sociétaires…alors la voir revivre toujours dans le champs du projet sociétale est citoyen de la Maif est encore plus enthousiasmant….

    jpee37540 / 26 novembre 2016 - 12h50

    • Félix est bien mon nom et nom un pseudo………ayons le courage de nos opinions.
      Ce n’est pas une « renaissance » de la CAMIF mais une nouvelle société :Matelsomm, qui a racheté le nom de CAMIF après sa disparition en 2008 profitant ainsi de son fichier et de sa notoriété passée. Rétablissons certaines vérités et attention aux amalgames faciles qui entretiennent le doute dans l’esprit de ceux qui lisent ce blog.

      Felix / 29 novembre 2016 - 16h19

    • désolé de vous décevoir mais La CAMIF a bien totalement disparue en 2008 lors de sa liquidation judiciaire. Seule la marque camif.fr a été rachetée ainsi que le fichier client (et non celui des sociétaires). Voir article de QueChoisir : https://www.quechoisir.org/actualite-camif-resurrection-en-trompe-l-oeil-n8837/

      Jean-luc / 28 novembre 2016 - 18h43

  • S’il était en mon pouvoir d’opposer un veto à cette aventure, je le ferais sans hésiter : l’actuelle Camif est à des années lumière des idéaux de la Maif et de la « vraie » Camif, celle des débuts, avant les dérives qui ont entraîné sa chute. Actuellement, la Camif n’est qu’une entreprise comme les autres, et une récente expérience qui restera unique m’a permis de mesurer à quel point ! …

    Alain / 26 novembre 2016 - 12h15

  • Et si la « camif » précédente remboursait les derniers achats non honorés?

    patmaf / 26 novembre 2016 - 11h38

  • Quelle est la différence avec l’ancienne CAMIF? Les anciens sociétaires sont-ils rétablis dans leurs droits? Les parts sociales retrouvent-elles leur valeur?
    Merci

    MICHEL / 26 novembre 2016 - 11h29

  • On oublie un peu vite que la Camif a escroqué beaucoup de ses clients au moment de sa faillite, ne livrant pas des produits qui avaient été payés!

    chatriot / 26 novembre 2016 - 11h26

  • Bonjour.
    Je suis très déçu ! Non pas de l’offre commerciale qui m’indiffère totalement, mais du comportement de ma mutuelle pour laquelle j’avais une profonde estime qui s’écroule à l’instant. Comment expliquer que la Maif ait pu, au prix le plus fort et avec une casse sociale inégalée dans la région, laisser choir l’ancienne Camif, dénigrant au passage et sans vergogne, le comportement des repreneurs ; Ignorer une initiative locale de relance d’une activité Coopérative et solidaire (La Coop Niortaise dont les cendres sont encore fumantes) le tout au titre de » l’incompatibilité entre le métier d’assureur et celui de commerçant », pour aujourd’hui nous proposer cette association avec la structure commerciale de Camif.fr dont nous savons tous qu’elle est aux antipodes des valeurs Coopératives et Mutualistes comme de l’éthique commerciale qui prévalaient dans les structures pré-citées. Faut-il à ce point surfer sur les vagues « marketing » de l’instant (le pseudo « Made in France ») pour trouver crédit auprès de la mutuelle ? Les orientations évoquées il y a moins de 6 mois auraient-elles tourné à 180° ? Quelles sont donc les motivations de pareille coterie ? Autant que questions auxquelles je ne trouve réponse que dans mon envie de quitter la Mutuelle et d’en faire savoir les raisons autour de moi !
    Salutations accablées d’un Coopérateur
    Alain, Assuré Maif depuis 1972 – 44 ans au service de la Coopération solidaire et Mutualiste (commerce, banque, assurance et monde associatif)
    13795 vues ; 35 favorables ; 22 défavorables et 0 commentaires … Modération ou censure ????

    Renaudon / 26 novembre 2016 - 10h44

  • ça me semble très intéressant… gagnant, gagnant comme a pu dire en son temps un ex…mais nous ne lui avons pas fait confiance…alors, un doute subsiste. Il faudra convaincre.

    kris / 26 novembre 2016 - 10h28

  • Bonjour,
    je me sers régulièrement de la CAMIF depuis que je suis à la retraite et j’en suis satisfaite autant pour les achats en ligne , que le conseiller que j’ai reçue pour le ravalement de ma maison. J’apprécie leur fabrication française et de bonne qualité.

    Cordialement.
    JS

    JS / 26 novembre 2016 - 10h23

    • vous faites un amalgame entre Camif-Habitat et camif.fr qui sont maintenant 2 sociétés non coopératives et TOTALEMENT indépendantes l’une de l’autre.

      Jean-Luc / 28 novembre 2016 - 18h48

    • Avatar

      Bonjour, un grand merci pour votre témoignage. Bien à vous

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h01

  • Bonne initiative que cette interface de relation entre vous et nous. Première étape. A voir si elle a une utilité réelle ?

    Bien cordialement

    dany Dutheil

    Dany Dutheil / 26 novembre 2016 - 10h14

  • Ravie de voir que j’existe encore pour la Camif. Beaucoup moins ravie que n’ait jamais été évoqué le devenir des sommes que les coopérateurs ont vu disparaître dans l’aventure. A tout le moins quelques remerciements auraient été les bienvenus.

    fasciotto anne-marie / 26 novembre 2016 - 09h42

  • Je ne suis pas convaincue du bien-fondé de cette collaboration.

    Mme Clarke / 26 novembre 2016 - 09h28

  • manque de confiance dans CAMIF

    didogi / 26 novembre 2016 - 09h24

  • CAMIF : d’abord un bon souvenir d’achats sans problèmes puis une garantie non assurée sur un congélateur très cher. Avec le même nom, ces « dettes morales » vont-elles être réglées ?

    Byor / 26 novembre 2016 - 09h11

  • Très bonne initiative

    GERARD / 26 novembre 2016 - 09h09

  • Bien déçu par la CAMIF qui n’ a pas hésité à profiter de la confiance de ses sociétaires en encaissant les chèques avant livraisons sachant que celles ci ne pourraient avoir lieu, je ne donnerai pas ma confiance à une entreprise qui reprend le nom CAMIF qui m’ a spolié de quelques centaines d’ euros.

    GT 51 / 26 novembre 2016 - 09h06

  • Bonjour,
    La Maif a une éthique et une ligne de conduite que j’apprécie depuis longtemps et que je soutiens.
    La Camif, à l’époque, en avait soi-disant une, sauf qu’elle a plié boutique du jour au lendemain, en ayant pris jusqu’à la veille de sa disparition des commandes et des avances versées par ses clients qui se sont retrouvés avec une perte sèche. La philosophie avait laissé place aux plus froids calculs.
    Je suis séduit par la nouvelle démarche de la Camif, mais ces rapprochements pourraient nuire à tout le monde au final. Prudence, prudence.
    Donc à mon avis, la Maif n’a pas à se lancer dans cette affaire. La course à la surenchère publicitaire (je pense au pack envisagé) doit être évitée.
    Cordialement

    Jean toulgren / 26 novembre 2016 - 08h59

  • La MAIF devrait se pencher sur d’autres problèmes aujourd’hui

    Gestion détestable / 26 novembre 2016 - 08h08

    • Avatar

      Bonjour,
      Souhaitez-vous nous en dire plus sur les problèmes auxquels vous pensez ?
      A bientôt

      Aude animatrice du blog / 28 novembre 2016 - 11h05

  • J’ai pour ma part toujours regretté que les magasins Camif disparaissent car il fut un temps où lorsqu’on achetait du matériel dans ces magasins on était d’une part conseille avec sérieux, compétence et honnete. Enfin on était sur que tout le matériel sélectionné était de qualité car il avait été testé avec rigueur par leur laboratoire.
    Ce fut une erreur gravissime que d’abandonner les principes qui étaient l’originalité et le cœur de leur métier et de laisser partir à vau-l’eau la gestion de l’entreprise.

    Eric / 26 novembre 2016 - 07h37

  • Très bonne idée … Je vous souhaite un plein succès

    BALBERDE JP / 26 novembre 2016 - 07h36

  • que sont devenues les parts sociales des anciens adhérents camif ?

    bouli56 / 26 novembre 2016 - 06h54

    • Avatar

      Bonjour,
      Malheureusement, le droit ne permet pas qu’un sociétaire d’une coopérative liquidée, tout comme un actionnaire d’une société normale liquidée, récupère ses parts.
      Ces dernières ont donc perdu toute valeur suite à la liquidation de Camif SA le 27 mars 2009.

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 16h34

  • je n’ ai rien compris en premiere lecture

    coco / 26 novembre 2016 - 06h38

  • Super idée ! Comme on aurait apprécié lorsque nos trois enfants étaient étudiants en même temps ! Cela nous aurait évité les « courses » épuisantes chez IKÉA et les locations de véhicules et en plus nous aurions sans doute fait des économies ! Car bien sûr, pour que le concept de marche, il faut que le prix de revient de l’opération reste équivalent voir inférieur pour fonctionner. Bonne réussite !

    Françoise / 26 novembre 2016 - 06h15

    • Avatar

      Merci pour vos encouragements. Evidemment, nous nous efforcerons de proposer des prix négociés réservés aux sociétaires MAIF avec la livraison gratuite. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h10

  • C’est une bonne idée de vouloir « reconstruire » la CAMIF que nous avions apprécié il y a pas mal d’années lorsque nous étions un jeune ménage.
    Par la suite, la CAMIF nous avait semblé s’orienter vers une clientèle beaucoup plus bourgeoise…
    Je n’aime pas l’expression « livraison gratuite », car la livraison a un coût et celui-ci ne peut être pris en charge que par le client !
    Je préfèrerais « livraison incluse » qui me paraît plus adapté.

    Dikosins / 26 novembre 2016 - 05h28

  • C A M I F représente pour beaucoup une Coopérative qui vendait des meubles anciens et chers. Est-ce une bonne idée de reprendre ce nom ? Sinon, je pense que la MAIF avance et ce projet est un grand pas.

    BUTT3RFLY31 / 25 novembre 2016 - 23h25

  • Un assureur marchand de meubles, il n’y a pas de limites dans les idées de certains.
    Pourquoi pas, par similitude, à savoir que la MAIF pourrait également vendre des cercueils écologiques qui sont aussi des meubles !
    « ce qui appartient à tout le monde n’est finalement à personne » ou encore « chacun son métier, les ……. seront bien gardées »
    Vous aurez compris que je ne suis pas pour une telle diversification de la MAIF et surtout avec la CAMIF qui nous laissé bien trop de mauvais souvenirs !

    claupie13 / 25 novembre 2016 - 23h24

  • S’agit-il de fabrications françaises ?

    Mouchenotte / 25 novembre 2016 - 23h21

    • Avatar

      Bonjour, 75% des produits vendus sur camif.fr sont fabriqués en France. La CAMIF travaille en collaboration avec 110 fabricants français et valorise leur savoir-faire. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h13

  • très bonne proposition originale et bien complémentaire de la part de deux entités performantes et bien réactives à leur époque

    jackyduchaux / 25 novembre 2016 - 23h03

  • On a collaboré il y a plus de 30 ans ( ancienne CAMIF) et l’ on n’ a jamais su ce qu’ étaient devenues nos parts achetées ????? Vous pensé que c’est normal ??????

    talitrus / 25 novembre 2016 - 22h24

  • Bon soutien pour les jeunes de la part de la MAIF

    Quiclet / 25 novembre 2016 - 22h13

  • Excellente initiative.

    le moigne/ifès / 25 novembre 2016 - 21h30

  • J’ai été cliente-sociétaire CAMIF dés mon premier logement personnel ; la plupart de mes meubles viennent de la CAMIF , de même que la moitié de mes draps .et pas mal de vêtements,il m’en reste . Maintenant je n’ai plus besoin de meubles , ma cuisine est de bric et de broc car ma commande d’équipement était prête à partir quand j’ai entendu la mauvaise nouvelle ; je n’ai plus l’argent nécessaire pour remplacer les blocs d’occasions qui m’équipent . Le choix de haute qualité fait par la CAMIF dés avant 2009,rend ce type d’achat au-dessus de mes moyens . Désolée .

    Nicole / 25 novembre 2016 - 21h09

  • Pourquoi la MAIF veut s’associer avec la CAMIF. Parce que dans le temps cela se faisait mais la CAMIF a changé. Les produits ne sont quasiment jamais disponibles alors qu’ils sont indiqués en stock.
    La CAMIF n’est plus qu’un regroupement de fournisseurs qui se moquent des acheteurs

    anti-CAMIF / 25 novembre 2016 - 20h36

    • Avatar

      Bonjour, La CAMIF n’est pas un simple regroupement de fournisseurs, elle travaille en proximité avec 110 fabricants français sur tout le territoire. Elle soutient l’emploi et le savoir faire local parfois artisanal. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h21

  • La camif était une entreprise de distribution qui s’adressait aux sociétaires, el l’ouverture au public l’Anda a détruit l’esprit originel.
    en achetant à la Camif, pas besoin de se poser la question de la qualité, des experts avertis l’ont fait pour nous!

    pascal courbet / 25 novembre 2016 - 20h27

  • La camif a spolié les sociétaires. Je considère que les dirigeants de notre coopérative nous ont volé, ont détruit la confiance en l’esprit mutualiste. Ne réactualisez pas ce nom !

    Coutance Xavier / 25 novembre 2016 - 20h15

  • Je croyais la CAMIF « Historique » suicidée par quelques administrateurs et la marque rachetée par des privés ? En laissant au passage nombre de ses sociétaires clients sans livraison ni dédommagement…
    Si c’est le cas pourquoi la MAIF, que je crois encore militante et laïque voudrait-elle copiner avec cette entreprise ?
    Sinon merci de m’éclairer sur votre stratégie.

    roger / 25 novembre 2016 - 20h11

  • Bonjour,
    En temps qu’ex employé CAMIF, je m’insurge contre cet article qui mêle LA CAMIF et Camif.fr ce qui n’est en rien la même chose. Que Matelsomm ait racheté la marque Cami est une chose mais que des amalgames soient faits avec LA CAMIF en est une autre d’autant plus par la MAIF . Un rectificatif serait la moindre des choses.
    Gérard Félix

    Félix / 25 novembre 2016 - 19h44

    • Avatar

      Bonjour, encore une fois,certains d’entre vous ont réagi vivement à la présentation de Camif.fr. sur notre blog. Elle a pu prêter à confusion là où il ne doit pas y en avoir. Car clairement, Camif.fr est une entreprise différente. C’est une boutique en ligne dont l’activité est centrée sur l’équipement de la maison. Elle mise sur une production française et durable. La société qui la dirige a fait le choix d’une gouvernance familiale garante de l’identité de la société, de ses valeurs et de son ancrage territorial. Ce projet permet de créer de l’activité en faisant travailler localement 110 fabricants français et des emplois, 184 emplois sur Niort. Aujourd’hui pour la MAIF cette coopération mérite d’être testée pour voir quels types de nouveaux services apporter à nos sociétaires.

      Bien à vous

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 15h49

  • Bof…
    Et pourquoi pas fonder une banque solidaire MAIF ???
    ça serait vraiment une grande avancée pour la MAIF.
    C’est un vrai besoin. On en a assez de ces banques qui se goinfrent et qui ne sont pas transparentes.
    Osez !!!!!
    Vive MAIF banque.
    Jean-Paul Fabre.

    Jean-Paul Fabre / 25 novembre 2016 - 19h38

  • Je oréfère les contrats simples et détaillés

    DIMITRIJEVIC / 25 novembre 2016 - 19h10

  • Bonjour ,ne faudrait-il pas que la Camif rembourse déjà les commandes non honorées à l’époque?

    Jault / 25 novembre 2016 - 18h54

  • Où sont passées mes parts sociales C A M I F ?

    JB / 25 novembre 2016 - 18h22

    • Avatar

      Malheureusement, le droit ne permet pas qu’un sociétaire d’une coopérative liquidée, tout comme un actionnaire d’une société normale liquidée, récupère ses parts.
      Ces dernières ont donc perdu toute valeur suite à la liquidation de Camif SA le 27 mars 2009.

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 16h34

  • Projet qui peut être intéressant !
    A condition de garder toute modestie… et ne pas se laisser à nouveau tenter par les rapaces du sacro-saint « marché » : on y a beaucoup trop perdu !

    GAUCHAIS / 25 novembre 2016 - 18h20

  • CAMIF = Manque de suivi , d’écoute et respect du client

    NOCO / 25 novembre 2016 - 18h13

  • Je n’avais pas rempli la ligne « nom, pseudo »
    Le rappel à l’ordre pourrait s’afficher sur la même page,
    c’est d’autant plus énervant que, de retour sur la page à remplir,
    ce qui était déjà rempli est effacé.
    Je n’avais pas mis de commentaire supplémentaire, vu que j’avais commenté l’offre, et que je considérais ce champ comme « ad libitum »
    Erreur ! donc encore une fois à refaire !
    Et je vois que mes réponses aux questions sur le Kit ont disparu aussi !
    Vous croyez qu’on a du temps à perdre ?
    Mon commentaire était positif, mais je ne le referai pas

    SCHAEFER Christie / 25 novembre 2016 - 18h07

    • Avatar

      Bonjour,
      Navrée pour ce désagrément, je fais part de votre remarque à notre équipe technique.
      Bonne journée

      Aude animatrice du blog / 28 novembre 2016 - 11h42

  • « Chacun son métier et les vaches seront bien gardées ».
    Cette maxime – parmi tant d’autres – m’a été enseignée à l’école primaire il y a fort longtemps…
    Le libéralisme à la Giscard d’Estaing, continué par des gouvernements dits « de gauche », nous a conduit à la catastrophe imminente.
    Pourquoi continuer dans cette voie à l’issue fatale ???

    Orepse / 25 novembre 2016 - 17h58

  • Excellente idée pour « attirer » les jeunes…Bravo!

    Griffond-Boitier Jean Claude / 25 novembre 2016 - 17h52

  • Cela fait trente ans que des adhérents dont moi ont proposé ce rapprochement camif maif ; il était temps.

    Grenié / 25 novembre 2016 - 17h37

    • Avatar

      Merci de vos encouragements.

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h25

  • ne devenez pas une societe commerciale

    autigny52 / 25 novembre 2016 - 17h25

  • un gtrés mauvais souvenir quand on a laissé des plumes a la camif lors de son dernier bouillon quid des parts sociales

    AL49 / 25 novembre 2016 - 17h19

  • Je suis révoltée que la MAIF « s’accoquine avec la CAMIF. Nous sommes plusieurs centaines à nous être fait voler par la Camif en 2006 je crois quand ils ont déposé le bilan.J ‘y ai perdu le prix d’un canapé(2000euros) et les actions que j’y avais. Alors ne me parlez pas de ces voleurs!!!!!!! Je peux vous assurer que je déconseille à mon entourage d’avoir à faire à eux. Mes enfants eux utilisent les liens sociaux. Je vais m’y mettre aussi. J’ai vraiment envie de les démolir!

    Clément Le Brenn / 25 novembre 2016 - 17h13

  • Effectivement, c’est une très bonne idée ! Mais il serait intéressant de connaître le prix de cette offre au moins au minimum.

    Syringo / 25 novembre 2016 - 17h11

    • Avatar

      Bonjour, Les tarifs sont dans le lien. Pack mobilier à 174€ et le pack literie (sommier + matelas) 349€. A bientôt

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h27

  • Le 11/09/08 j’ai commandé à la Camif une chambre à coucher pour un montant de TTC 3342,00€,et donné un chèque d’acompte de 542€. Suite à la liquidation judiciaire de la Camif, la chambre ne m’a pas été livrée et l’acompte ne m’a pas été remboursé malgré de multiples démarches de ma part. Inutile de préciser que je ne veux plus jamais avoir à faire à cet organisme.

    BASSETTE Gisèle / 25 novembre 2016 - 17h01

  • j’ai rien compris à votre texte…!
    cordialement
    eric

    eric / 25 novembre 2016 - 16h58

  • CAMIF: toute personne d’u n certain âge perçoit la dénomination « Camif »,comme une provocation. Cette enseigne m’a spolié , moi et beaucoup d’autres il y a quelques années de quelques milliers d’euros. J’aimerais ne plus en entendre parler§.

    Trossat Roger / 25 novembre 2016 - 16h28

  • J’ai vraiment été déçu de la disparition de la CAMIF. Je me considérais comme un fidèle adhérent .
    J’ai été choqué en tant que membre ayant participé à la prise de participation de n’avoir aucune explication de qui que ce soit de cet arrêt brutal après tant d’années de fidèle participation.
    Bien cordialement Nom et prénom modérés.

    Mr STURMA Georges / 25 novembre 2016 - 16h23

  • Je ne comprends pas ce que vous proposez, je ne peux donc juger.

    Pauly Jocelyne / 25 novembre 2016 - 15h55

  • Je salue avec beaucoup de plaisir le retour de la CAMIF!
    Que de commandes passées avec mon épouse: par courrier ou minitel…
    avec le catalogue à portée de main!
    Cher catalogue attendu chaque année!
    Cordialement
    Jean

    Jean Bassot / 25 novembre 2016 - 15h54

    • Avatar

      Bonjour, la CAMIF continue à éditer différents catalogues thématiques et saisonniers. Je leur demande de vous adresser le dernier dont la thématique est « une maison 100% made in France, c’est possible ». Bien à vous

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h33

  • Lors du dépôt de bilan de la CAMIF , des sociétaires
    ont subi des pertes. Ont-ils été indemnisé

    LAJARA Michel / 25 novembre 2016 - 15h19

    • Avatar

      Malheureusement, le droit ne permet pas qu’un sociétaire d’une coopérative liquidée, tout comme un actionnaire d’une société normale liquidée, récupère ses parts.
      Ces dernières ont donc perdu toute valeur suite à la liquidation de Camif SA le 27 mars 2009.

      Cécile chef de projet / 1 décembre 2016 - 16h35

  • Initiative innovante et pertinente.

    Monnier / 25 novembre 2016 - 14h58

  • Je faisais beaucoup d’achats à la Camif qui ont été extrèmement satisfaisants et j’aimerais qu’un catalogue soit édité à ce sujet;

    Brink Gabrielle / 25 novembre 2016 - 14h28

    • Avatar

      Bonjour, des catalogues sont édités régulièrement selon les saisons et différentes thématiques. Je vous fais envoyer le dernier. Bonne journée

      Cécile chef de projet / 28 novembre 2016 - 11h37

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici