Internet, vos données et vous

Avec 83 % d’internautes en France, le numérique est désormais bien installé.

internet

Flairant le potentiel, la criminalité n’a pas tardé à se doter de nouvelles armes. Virus, hameçonnage, usurpation d’identité… vos données personnelles sont convoitées et tous les moyens sont bons pour les récolter. Moins mise en cause mais pourtant pas hors de cause, la publicité est mauvaise élève en matière de respect de la vie privée. Elle s’introduit partout pour récupérer de la donnée fraîche de première qualité. Nouvelle matière précieuse, vos informations personnelles se vendent à prix d’or.

Pour vous, les risques numériques sont-ils un sujet de préoccupation ? Quelles sont vos habitudes, qu’est-ce qui vous inquiète le plus ? Êtes-vous à la recherche de conseils, de solutions pour vous prémunir ? Attendez-vous une aide de la MAIF ?

Vous avez été très nombreux à participer à l’enquête en ligne et nous vous en remercions. Nous analysons actuellement vos contributions et reviendrons vers vous pour vous présenter les résultats de l’étude et nos futures solutions.

151  Commentaires

  • On se plaint beaucoup de l’utilisation des données pour la publicité, mais en même temps, on veut que ce soit toujours plus simple sur internet : pas avoir à rentrer ses coordonnées à chaque visite sur un site… C’est paradoral

    Peumeuh / 30 mai 2018 - 08h22

  • Beaucoup se plaignent des hameçonnages, des piratages sur internet et demandent des protections !?
    VIVE BIG BROTHER !
    Moi, je ne vois qu’une chose à faire : RESISTER à cet outil qui nous rend esclave d’un danger que nous ne voyons pas venir, tellement nous sommes subjugués par cet outil merveilleux qui « règle » tous nos petits problèmes, notamment de consommation, en douceur!!!!!!!

    Oui, internet est un outil utile qui permet d’avoir accès à des infos pratiques (recettes de cuisine, horaires de train, etc….), à des articles et des points de vue divers et variés sur certains sujets (politiques, historiques, économiques, sociétaux etc….) et de communiquer plus facilement (courrier mail).
    Mais ne nous laissons pas piéger!

    Personnellement, j’utilise le moins possible internet pour des achats ; j’utilise essentiellement, et quand je ne peux pas faire autrement, les « boutiques internet » qui ont une vraie adresse postale, un n° de téléphone et acceptent les commandes payables en chèque. Je consulte le moins possible mes comptes bancaires sur internet. Je n’opte pour aucun abonnement (gaz, électricité) proposé sur internet qui oblige à un prélèvement automatique ; je paie toutes mes factures en chèque. Et n’utilise jamais Facebook, Twitter et autres réseau sociaux. C’est ma façon très marginale, j’en suis consciente, de résister à cet engouement pour cet « outil » tueur d’emplois et de liberté que 83% d’internautes utilisent apparemment sans trop de discernement, par paresse ou facilité, sans se rendre compte qu’il est un piège pour l’humanité toute entière !

    C’est vrai, c’est tellement tentant, tellement plus rapide de « consommer » par internet! Mais l’usage de cet outil contribue au développement des AMAZONs et autres centrales d’achat du même type au détriment des petits commerçants, artisans; et qui contribue à la disparition des petits marchés, des bureaux de postes, des guichets SNCF etc… Il encourage ainsi les paiements par carte au détriment des chèques ou du liquide, et incite les banques, les assurances, les administrations à avoir de plus en plus recours à internet au détriment du contact humain avec un conseiller dans une agence. De plus en plus de transactions se font en ligne ; et maintenant, on nous somme de faire notre déclaration d’impôts en ligne !

    De moins en moins, nous avons le choix. C’est cela, la modernité ?! De plus en plus, notre vie privée est bouffée par Internet, qui nous oblige à avoir des codes multiples et divers pour avoir accès à nos comptes, à nos commandes, à nos déclarations, à nos journaux…Nous devenons des consommateurs et des cerveaux codés, des drogués du GPS et des APPLIS !!!!! Que devient l’HUMAIN, dans tout cela ? Et sa sacro-sainte liberté ?

    Et comble de tout, on nous fait croire que lire un roman papier, qu’envoyer un chèque, recevoir des relevés papier, déclarer ses revenus sur papier etc… est plus énergivore pour la planète .Tout ceci n’est que mensonge, pour mieux nous aliéner un peu plus aux GAFAs, gros consommateurs d’énergie! Et ce serait aux enseignants de transmettre à nos enfants comment continuer à consommer à outrance, grâce à internet?

    Gavroche / 24 mai 2018 - 11h09

  • La véritable éducation au numérique passera par l’école avec des enseignants bien formés régulièrement .
    Cela coupera court au réactions éxacerbées et mal à propos en permettant un recul et une attitude critique.

    Vives / 22 mai 2018 - 20h58

  • aussi malin que nous soyons il y aura toujours un pirate plus malin

    malin /maline / 13 mai 2018 - 22h30

  • Je ne continui pas : treop compluqé dem

    MALIE / 10 mai 2018 - 14h37

  • Je paetage les craintes très justifiées de la MAIF et de la majorité des avis exprimés de la redoutable distribution de nos données par les « réseaux sociaux » C’est pourquoi j’ai refusé depuis que je possède un P.C. de m’inscrire à Facebook, et à aucun de ses concurrents, et je suis chagriné que tant d’institutions y aient sans cesse recours!… France Inter, les grands journaux et magazines etc, etc. Je n’en suis pas moins informé sans eux.
    Merci.

    Frediden / 7 mai 2018 - 18h05

  • Je paetage les craintes très justifiées de la MAIF et de la majorité des avis exprimés de la redoutable distribution de nos données par les « réseaux sociaux » C’est pourquoi j’ai refusé depuis que je possède un P.C. de m’inscrire à Facebook, et à aucun de ses concurrents, et je suis chagriné que tant d’institutions y aient sans cesse recours!… France Inter, les grands journaux et magazines etc, etc. Je n’en suis pas moin informé sans eux.
    Merci.

    Frediden / 7 mai 2018 - 18h02

  • Les piratages de boîte mail sont de plus en plus fréquents malgré les signalements et transferts au site  » mails suspects ».
    Le défilé de publicité des sites visités est déplaisant.
    Jusqu’à ce jour, pas de solution trouvée pour remédier à ces problèmes.
    Je n’accepte jamais la mémorisation des mots de passe, mais est-ce-que cela est une vraie garantie contre la fraude bancaire.
    En ce qui concerne les achats et les paiements sur internet, le numéro de carte sécurisé, qui est différent à chaque règlement ainsi que la vérification du « https » devant l’adresse mail, tranquillisent le détenteur de la carte.
    Tous les conseils supplémentaires que pourra donner la MAIF, pour éviter les problèmes, seront les bienvenus.
    Cordialement.

    anita / 7 mai 2018 - 13h08

  • Bonjour
    Sachez que dernièrement j’ai été pris sur les relevés de mes comptes trois fautes : résultats : plus de 150 € ainsi volés. J’ai fait bien sûr le nécessaire: la gendarmerie et la Poste.
    Sincèrement.
    SH

    herry / 4 mai 2018 - 11h51

  • Le risque numérique est préoccupant surtout quand ça dérape… sinon finalement je ne suis pas obsédée par ce problème, de toute façon ça m’est égal qu’on m’espionne dans un but commercial, j’estime que j’ai mon libre arbitre dans la mesure du possible… quand à m’influencer sur mon opinion de vote ça me fait rire… les manipulations cela a tjs existé, c’est l’outil qui change…après je préférerai éviter les ennuis comme le détournement de fonds ou de fichiers. je fais attention, je suis attentive… si des conseils sont donnés je suis preneuse…évidemment en cas de problème on trouverait bien que son assureur prenne en charge les frais engendrés et je sais que maintenant beaucoup de structures de toutes sortes dde des assurances contre les piratages ou autres, mais pour les particuliers ? quid ? nous faire payer en plus pour un risque somme toute limité ?? et comment apprécier l’erreur qu’a pu faire l’internaute, en ne prenant pas assez de précautions ou trop confiants….

    isabis / 4 mai 2018 - 10h43

    • Avatar

      Merci pour votre commentaire

      Nous avons identifié divers services possibles allant de conseils gratuits jusqu’à l’intervention d’un technicien pour vous dépanner.

      Le questionnaire ci- joint ( https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques ) vous permet d’indiquer les risques qui vous semblent importants, les services pour lesquels vous avez de l’intérêt et si vous seriez prête à payer ou non.

      En le renseignant, nous pourrons intégrer votre avis à ceux remontés par les autres sociétaires et il sera pris pleinement en compte pour l’étude.

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 4 mai 2018 - 10h57

  • Le sujet à traiter dans ce monde numérique qui va nous submerger c’est la confiance et la conscience de chacun. Je me suis posé cette question « pourquoi la maif s’occupe de cela ? ». En fait, si on a confiance dans la maif et qu’elle peut contribuer à des initiatives allant dans ce sens (bravo cosy) et autres démarches de sensibilisation en relation avec celles de l’état (cybermalveillance.gouv.fr par ex) cela concours à une démarche citoyenne qui permettra aux sociétaires d’être plus conscients et confiants dans la société numérique. Personellement je n’en ai pas besoin, mais j’approuve. Toutefois il serait bien de nous informer du financement correspondant.
    Continuez ☺

    Jean / 2 mai 2018 - 11h09

    • Avatar

      Merci pour vos encouragements.

      L’étude permet de vérifier l’intérêt des sociétaires avant de financer la mise en oeuvre de nouveaux services.
      Il peut s’agir de services payants : C’est en général le cas de services correspondant à une prestation ayant un coût récurrent ou nécessitant une intervention humaine (ex: hotline de dépannage informatique). Dans ce cas, le service serait financé par la population des personnes qui souscrivent au service (achat par abonnement ou à l’usage).
      Cela peut être aussi des services gratuits pour les sociétaires (ex: site de conseils), dont les coûts de mises en oeuvre sont plus faibles et qui n’ont pas, ou peu, de coûts récurrents. Les coûts de ces services, mutualisés sur un grand nombre de sociétaires, ne sont pas perceptibles sur les cotisations individuelles. Nous réalisons une approche économique pour mesurer le bénéfice réel que ces services gratuits apportent à nos sociétaires et comment ils peuvent être amortis sur le temps : Bien référencés, ils peuvent notamment renforcer la notoriété MAIF et contribuer à recruter de nouveaux sociétaires (et épargner des coûts publicitaires bien plus élevés) ou encore à fidéliser ceux en attente de davantage d’accompagnement : la préservation du nombre de sociétaires permettant d’assurer la pérennité du modèle MAIF. En sécurisant la vie numérique des sociétaires, ils permettent aussi de garantir une meilleure réalisation des services rendus par MAIF (exemple: vos factures d’achats stockées dans un cloud sont sauvegardées en cas d’incendie détruisant votre logement, un cloud bien sécurisé et indépendant des géants du web, comme celui que vous évoquez).

      Le but des études que nous réalisons auprès de nos sociétaires (dont ce questionnaire) est donc précisément de vérifier l’intérêt pour tel ou tel service, quel budget sont-ils prêts à y consacrer… avant d’investir.

      Quand la MAIF investit dans des solutions externalisées (comme cozy que vous citez), le montant de l’investissement est généralement publié dans la presse ou dans les rapports annuels https://entreprise.maif.fr/entreprise/performances-et-recompenses/rapports-annuels-maif .

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 mai 2018 - 13h35

  • Que la maif se concentre sur son cœur de métier et ne s’éparpille pas sur des accompagnements de vie que toutes les structures font actuellement Cela permettrait de réduire les coûts de fonctionnement
    Quant à la sécurité que vous promettez, c’est certainement « les yeus dans les yeux »que vous le certifiez

    DENIS / 2 mai 2018 - 09h31

    • Avatar

      Bonjour,

      La MAIF n’a ni capital social ni actionnaires.
      La MAIF exerce son activité au seul bénéfice de ses sociétaires, auxquels elle garantit la qualité et la pérennité de sa protection et de ses services.
      Au même titre que l’auto ou l’habitation, la sécurisation de la vie numérique est un sujet pour lequel des sociétaires ont exprimé un souhait d’accompagnement (comme en témoigne ici quelques commentaires).
      Nous comprenons que vous puissiez ne pas partager pas ce besoin et votre attachement à la réduction des coûts de fonctionnement.
      Si par ce questionnaire nous prenons la peine d’associer nos sociétaires à la réflexion, c’est justement pour vérifier leur intérêt (ou non) pour des services de protection numérique, avant d’engager inutilement des moyens pour les développer.

      D’autre part, les moyens mis pour la sécurité des données que vous nous confiez est un engagement de notre charte numérique https://entreprise.maif.fr/chartenumerique
      Cette charte va au delà des obligations légales auxquelles nous sommes tenus et qui vont se renforcer très prochainement.

      La confiance est un principe essentiel de l’ADN MAIF et l’astreint à un fonctionnement particulièrement vertueux.
      (https://entreprise.maif.fr/entreprise/notre-difference-assureur-militant/societaire-au-coeur-du-modele/la-confiance-un-fil-rouge)

      Nous espérons pouvoir regagner votre confiance.

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 mai 2018 - 10h53

  • C’est très bien de mettre en garde sur la protection des données, mais j’ai du désactiver mon bloqueur pour pouvoir ouvrir la présente page et elle comporte pas moins de 7 mouchards, parmi lesquels facebook connect ; twitter button ; Google+ platform ; etc… Que dois-je en penser ? Il est difficile de croire que c’est uniquement « pour nous aider à protéger nos données » que vous laissez ces entreprises scruter vos pages.
    Merci de m’expliquer,
    Cordialement,
    R. LEGLAND

    Legland / 1 mai 2018 - 17h43

    • Dans le cas présent, je ne parlais pas de cookies (on a hélas l’habitude) mais de mouchards. Quel est leur rôle exact et pourquoi la MAIF ouvre-t-elle ses pages à ces sociétés de collecte de données et quelle contrepartie en a-t-elle ?
      Merci de me répondre,
      Cordialement,
      R. LEGLAND

      Legland / 2 mai 2018 - 11h25

    • Avatar

      Bonjour,

      Les sites internet du groupe MAIF utilisent effectivement des cookies. Vous trouverez sur la page suivante des explications, accompagnées d’instructions pas à pas pour mieux gérer ces fameux cookies. https://www.maif.fr/annexes/mentions-legales/gestion-cookies.html

      Les cookies que vous évoquez ici permettent de faciliter la navigation pour les visiteurs qui ont choisi d’utiliser ces réseaux sociaux.

      Le questionnaire joint a vraiment pour but de recueillir l’avis de nos assurés avant de proposer des contenus et des services de protection.
      Il nous permet d’évaluer les usages, les craintes et les préférences de nos assurés sur ces sujets.
      Les informations saisies dans le questionnaire sont sécurisées et restent MAIF (non visibles par facebook…).
      Elles sont exploitées de manière confidentielle :
      – L’identification demandée en amont du questionnaire permet de sécuriser l’accès et garantir qu’une personne ne répond qu’une seule fois
      – La saisie d’un e mail en fin de questionnaire est libre : Elle permet aux personnes qui le souhaitent d’être informées de la suite des travaux. Aucun lien n’est fait entre cet e mail et les informations saisies.

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 mai 2018 - 10h18

  • D’abord regarder si le site est en https:// …..
    Si on demande beaucoup de renseignements, il y a quelque chose de louche.
    Des sites comme la CNIL peuvent éclairer sur les précautions à prendre pour les sites marchands.
    Mettre son antivirus à jour toutes les semaines.
    Ne travailler qu’avec des sites connus sans fautes d’orthographes.

    René / 30 avril 2018 - 17h24

    • Avatar

      Ce sont effectivement de très bons conseils !
      La CNIL traite plus particulièrement du sujet de l’utilisation des données personnelles par les entreprises.
      La MAIF de son côté édite le site https://www.mesdatasetmoi.fr/
      Vous évoquez également les virus ou le risque de fishing.
      Les risques sont très divers et il peut apparaître complexe d’identifier les meilleures solutions pour s’en protéger.
      La MAIF réalise cette étude pour vérifier l’opportunité de vous apporter un meilleur accompagnement sur le sujet.

      Merci pour votre participation

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 mai 2018 - 11h13

  • Oui, je me sens vulnérable par rapport à internet, car c’est un système pernicieux qui, s’y on n’y prend pas garde, peut s’avérer catastrophique. En janvier, pour avoir ouvert un mail néfaste, nous avons attrapé un virus qui nous a coûté 180 €, le prix du dommage à réparer. Et pour finir, nous avons perdu pleins de photos !!

    mariefmus / 30 avril 2018 - 15h53

    • Avatar

      merci pour votre témoignage.

      Si cela n’est pas déjà le cas, pouvez-vous formaliser votre ressenti et votre expérience dans le questionnaire accessible sur la page suivante : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques
      Une question vous demande d’indiquer les risques pour lesquels vous vous sentez le plus vulnérable (comme la perte de données, photos…) et une autre vous permet de nous faire part de votre mauvaise expérience.
      Cela nous permettra de déterminer quels sont les risques les plus redoutés par nos sociétaires, en fonction de leurs usages numériques, pour rechercher les solutions les plus adaptées pour s’en prémunir.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 2 mai 2018 - 08h27

  • Pourquoi effectivement ne pas donner une liste de sites néfastes et surtout la maif doit être présente aux rencontre ou aux actions de préservation des données perso. le hameçonnage a beaucoup progressé en qualité mais une bonne vigilance liée à du bon sens permet de pas se faire arnaquer….
    Merci aussi de parler dans votre journal de la lutte que nous pouvons mener contre le Bullshit.

    Glorieux / 30 avril 2018 - 11h07

    • Avatar

      MAIF a publié une charte numérique (https://entreprise.maif.fr/chartenumerique), encourage le public à reprendre en main ses données (https://www.mesdatasetmoi.fr/)
      et finance des projets pour faciliter cette reprise en main (selfdata).

      D’autre part, vous évoquez certainement les contenus web vides ou erronés (fake news) qui visent à maintenir l’audience ou à la manipuler.
      Il convient de se méfier de l’information qui circule très rapidement sur le web ou les réseaux sociaux en choisissant, par exemple, de ne retenir que des sources d’information réputées pour leur sélectivité.

      Merci pour vos encouragements

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 14h07

  • Oui, les risques sont pour nous sujet de préoccupation ; les personnes âgées- dont nous faisons partie- sont encore moins bien armées que les jeunes.
    Oui, nous apprécions les conseils pour nous prémunir.
    Merci pour votre action.

    Carrouée Michèle / 30 avril 2018 - 11h02

    • Avatar

      merci pour vos encouragements.

      Effectivement, nous n’avons pas tous le même niveau de connaissance sur ces nouveaux risques et sur les moyens de s’en protéger.

      Pour nous permettre de calibrer au mieux les conseils et les solutions que nous pourrions sélectionner, nous vous proposons de nous faire part de vos usages et de vos souhaits en remplissant le questionnaire accessible sur la page :

      https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 11h27

  • Si plusieurs adhérents se sont déjà plaints de la difficulté d’accès aux sites permettant de dénoncer les sites d’hameçonnage, pourquoi la MAIFn’agit-elle pas rapidement afin d’en faciliter l’accès (ou ne crée-t-elle un site adéquat)? A quoi servira de « quantifier » comme vous le dites dans votre réponse?
    Faute de cette opportunité, je me méfie (heureusement que les fautes d’orthographe aident!) et je jette le courriel.

    Mercuryparis / 30 avril 2018 - 10h44

    • Avatar

      Bonjour,

      La MAIF propose déjà un site pour sensibiliser le public aux risques numériques et améliorer les connaissances sur le sujet :
      C’est le site https://www.mesdatasetmoi.fr/
      D’autres actions comme le « MAIF numérique tour » qui s’adresse aux établissements scolaires et au grand public y contribuent également.

      Nous souhaitons aller plus loin !
      Les risques numériques ne se cantonnent pas au hameçonnage et les attentes sont très diverses :
      Préalablement à cette étude, nous avons réuni 10 sociétaires et nous avons pu constater un écart très important sur leurs besoins.

      La quantification nous permettra de connaître :
      – les préoccupations principales des sociétaires : Est-ce le hameçonnage ? La perte de ses données ? l’utilisation d’internet par ses enfants…?
      – le niveau de maturité des usages numériques et d’utilisation des solutions existantes

      Et ensuite de proposer du contenu et des solutions adaptées au plus grand nombre (simples conseils, outils ou besoin d’accompagnement ; éléments de langage a minima technique ou très vulgarisé…)

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 11h52

  • c’est vrai qu’on a réussi à me faire peur en me disant que dans 10 mn mon ordi ne fonctionnerait plus si je ne confiais pas à une équipe qui pouvait m’éviter ce désastre. Ils ont réussi peut-être ais-je été naïf, à me soutirer 99.90 euros.J’ai eu beau les avertir que j’avais flairé l’arnaque, rien n’y a fait.que faire dans ce cas..!

    jeannot / 29 avril 2018 - 21h45

    • Avatar

      Bonjour,

      Ils ont peut être mis en avant la menace de virus ou ransonwares (logiciel d’extorsion bloquant l’accès à vos données ou à votre ordinateur).
      Cette menace existe bel et bien mais il faut également se méfier des mails vous proposant spontanément de vous en protéger (souvent émis par des pirates ou simples escrocs). Une fois la somme payée, les recours sont difficiles, parfois impossibles.

      Nous étudions l’opportunité de solutions pour vous prémunir de ces risques (conseils, hotline en cas d’alerte, protection juridique…).
      N’hésitez pas à nous faire part de votre avis en cliquant sur le lien suivant : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 09h43

    • – par mesure de precaution, eviter d’ouvrir le smessages d’inconnus avec de spieces jointes ou les messages transferes avec des des pieces jointes (qui ressmblent a des photos ou des autres types de documents)
      – ensuite il faut consulter un specialiste qui pourra vous rebooter votre machine a l’original en enlevant le morceau de logiciel qui vous empèche d’acceder a vos données et qui vous met un message sur votre ecran.
      – un smartphone, youtube et vous pouvez le faire vous meme!

      jean-louis / 30 avril 2018 - 09h41

  • Très drôle, je ne peux accéder au questionnaire car le site n’est pas « sécurisé « .

    Domigio / 28 avril 2018 - 17h30

    • Avatar

      Bonjour

      Le site hébergeant le questionnaire est sécurisé : il utilise un protocole de transfert hypertexte sécurisé (https:) et exige une identification avec mot de passe.
      Le questionnaire est ensuite exploité de manière anonyme.

      Il est possible que votre pare-feu ou antivirus attire votre vigilance sur les nouvelles pages pour lesquelles vous n’avez pas donné encore votre accord.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 08h56

  • Ce serait génial si la MAIF pouvait proposer un service de sauvegarde, même payant (mais pas trop !).
    Je n’ai encore trouvé aucun système facile et sûr pour sauvegarder le contenu de mon PC et de mon smartphone.
    la MAIF est, sans doute, le meilleur garant de la fiabilité et de la sécurité d’un tel système (on pourrait dire d’une telle « assurance »).

    Tonton Marc / 28 avril 2018 - 17h01

    • Avatar

      Merci pour votre confiance

      Le questionnaire ci-joint a précisément pour objectif de recueillir vos besoins, comme par exemple un service de sauvegarde, pour ensuite rechercher les solutions les plus pertinentes.
      Des services pourraient être proposés gratuitement, d’autres plus élaborés proposés à tarifs négociés pour nos sociétaires :
      Vous pouvez indiquer quel budget mensuel vous seriez prêt à consacrer pour cette sécurité.

      Nous vous invitons à remplir le questionnaire :

      https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 09h04

  • La procédure pour dénoncer les tentatives d’hameçonnage sur les sites gouvernementaux est longue et pas du tout facile à mettre en œuvre. Si elle devenait plus simple, ça faciliterait la vie des internautes et permettrait de retirer pas mal de sites de la circulation.

    Mercuryparis / 28 avril 2018 - 15h50

    • Avatar

      Bonjour,

      Votre remarque est partagée par d’autres sociétaires.
      Nous vous invitons à l’indiquer dans le questionnaire ci joint, afin de nous permettre de quantifier ce besoin, de l’instruire et potentiellement vous proposer une solution.
      https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 09h14

  • je n ‘arrive pas à répondre au questionnaire

    Nicole Dosio / 28 avril 2018 - 11h43

    • Avatar

      Bonjour Nicole, pouvez-vous m’indiquer quel est votre problème ? Est-ce lié à la demande d’identifiant ?

      Aude animatrice du blog / 30 avril 2018 - 09h14

  • Hameçonnée déjà 2 fois
    Compte FB.piraté 1 fois
    J’aimerais me prémunir

    merci

    PELLETAN Marie-France / 28 avril 2018 - 11h21

    • Avatar

      Bonjour,

      Pouvez vous nous indiquer vos besoins dans le questionnaire ci-joint : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      L’étude que nous réalisons nous permettra de vous proposer les solutions les plus attendues (cela pourrait aller de simples conseils d’usage pour se prémunir, la préconisation de solutions techniques pour se protéger ou des services pour faire face à un problème).

      Vous pouvez déjà consulter le site d’information sur les risques numériques que nous avons développé : https://www.mesdatasetmoi.fr/

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 09h56

  • Des conseils avertis et des rappels sont toujours utiles en cette matière.

    Domi / 28 avril 2018 - 09h07

  • J’avoue que mettre les pieds sur internet, c’est toujours avec une certaine inquiétude. Toute cette récupération occulte de nos données peut faire frémir. C’est pour cela que je fais le moins d’achat possible sur internet.
    Quant à la pub , ras le bol! Cet harcèlement permanent devient un poison
    visuel…

    Prof / 27 avril 2018 - 20h54

  • Il n’y a pas qu’Amazon de non sécurisé.Facebook est le lieu commun des maîtres chanteurs et autres voyous de la toile.Pas facile de croire à certains côtés du progrès.L’engouement persuade plus facilement…

    OTHILY Daniel / 27 avril 2018 - 18h21

    • Avoir 2 cartes bancaires dont une avec retrait limité ( la mienne c’est 300 € ) et pas de découvert .
      Commandes par Internet : j’imprime la commande et je joins un chèque . Délai de livraison seulement 2 ou 3 jours de plus .

      ANNICK L. . / 28 avril 2018 - 05h46

    • Avatar

      Bonjour,

      N’oubliez pas de partager vos bonnes pratiques dans le questionnaire ci-contre :
      https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Cela nous permet de mieux appréhender vos usages (et des sociétaires au global) et de proposer ensuite du contenu ou des solutions adaptées.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 10h13

  • j’achète depuis de nombreuses années beaucoup d’objets, livres etc… sur Internet, en prenant des précautions bien entendu (site connu, connexion sécurisée etc…). Jamais eu de problèmes.
    Mais je viens de me faire pirater 2 fois mon compte AMAZON. Un WE bien entendu, et avec une facilité déconcertante pour les pirates. Changement de mot de passe ? Mais bien entendu répond AMAZON.. Changement d’adresse ? mais bien entendu.. Par contre la CB elle, n’a pas été modifiée …
    AMAZON est un site qui n’est absolument pas sécurisé. La question n’est pas de savoir si on se fera avoir, mais quand.
    Mon cardiologue s’est fait pirater de 11 000 euros (je dis bien onze mille) par un pirate de la région Lyonnaise un WE.
    Solutions ? Une parmi d’autres : la CB à vocation unique (la banque donne un numéro type CB qui ne sera valable que pour une somme donnée et une seule fois), ce numéro étant impérativement adressé à l’acheteur via SMS.
    Quant à mon mail et son mot de passe, il se balade sur le net. Eh oui, je ne peux pas le changer car j’étais sur FREE et à la résiliation du contrat on m’a fait migrer vers ZIMBRA. Très bien, sauf qu’on ne peut pas changer le MDP… Je suis en lien avec FREE mais ils ne font rien d’efficace, car pour avoir à nouveau accès à la gestion du compte, il faut s’abonner à FREE bien sûr …
    Avec l’informatique on est passés de l’ère de la peine à l’ère de la panne.
    Soyons paranoïaques pour tous les achats ..

    LIONEL751 / 27 avril 2018 - 17h46

    • je viens d’être piraté, ma banque m ‘informé de cette CB à usage unique, ce que je ferai à l’avenir

      Nicole Dosio / 28 avril 2018 - 11h48

    • Avatar

      Bonjour,

      Effectivement, l’usage de N° de carte bancaire à usage unique (service proposé par certaines banques) constitue une solution qui permet de sécuriser les paiements.
      Nous vous encourageons à utiliser des dispositifs comme celui-ci.

      Le questionnaire ci-contre (https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques) nous permet de répertorier de manière anonyme, les mauvaises d’expériences comme la vôtre et les solutions utilisées pour se protéger.

      Pouvez-vous partager votre témoignage dans le questionnaire afin de nous permettre de le prendre en compte dans l’étude ?

      merci

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 09h25

  • J’ai eu récemment un souci avec Internet : je crois que j’ai été « piratée »; du coup, je me méfie et vire de plus en plus de messages reçus : même ceux intitulés de ma banque, ou autres.
    Beaucoup d’offres commerciales…pour commander ! Quand je veux faire une remarque ou poser une question sur la commande ou autre, souvent, pas possible !
    Jusqu’à il y a quelques mois, il y avait un endroit où « se désabonner » (il m’a été expliqué qu’il fallait éviter car on se faisait piéger davantage); un message avertissait que cela ne serait effectif que 48 h plus tard… et souvent, les messages continuaient à arriver.
    2 de nos enfants nous aident, heureusement ! car nous sommes souvent bien démunis !

    CABUY Marie-Claire / Mauricette / 27 avril 2018 - 17h45

    • Avatar

      Bonjour,

      Indiquez-nous vos craintes numériques dans le questionnaire suivant : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Une nouvelle législation, le Règlement européen sur la protection des données prévu pour fin mai, va davantage contraindre les sites internet qui recueillent vos infos (qu’il s’agisse de votre consentement ou de l’effacement de vos données). Si les sites qui vous envoient ces mails commerciaux sont des acteurs reconnus, vous devriez pouvoir demander votre désabonnement sans risques (car sinon sanction renforcées contre le site qui ne donnerait pas suite à votre demande).

      Il peut apparaître parfois difficile de reconnaître si le mail provient réellement de la marque commerciale affichée (vérifiez l’adresse de l’expéditeur en affichant les détails et lisez bien les mentions en bas de mail); En cas de doute, supprimez les mails et mettez une règle dans votre logiciel de messagerie pour que les mails de cet expéditeur soient mis dans un dossier « spam » ou « indésirable ».

      LA MAIF est en conformité avec la loi et va plus loin en s’astreignant à une charte numérique :
      https://entreprise.maif.fr/entreprise/pour-une-societe-collaborative/decouvrir-nos-actions/maitriser-les-enjeux-numeriques/chartenumerique

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 10h38

  • Effectivement, je suis inquiet. J’ai reçu un message AMELI indiquant que après controle l’assurance maladie me devait une somme de 100, 45 euros et j’étais invité à fournir le numéro de ma carte bancaire ( avec le code du dos de la carte ) pour recevoir cette somme. Bien que la lettre comporte l’en tête de l’Assurance maladie je n’ai pas donné suite car je trouvais louche que la lettre n indiquait pas mon numéro de sécurité sociale.

    chevallier georges / 27 avril 2018 - 17h44

    • Avatar

      Excellent réflexe,

      Les tentatives de phishing (hameçonnage) sont très fréquentes. Les mails et les pages de réception sont de mieux en mieux contrefaites.
      Quand vous recevez un mail d’un organisme avec un lien pour un paiement, un « avoir » ou « un gain », n’utilisez pas le lien : Ouvrez votre navigateur, et saisissez dans la barre d’adresse, l’adresse du site fournie par l’organisme dans les documents officiels (exemple : http://www.ameli.fr). Vérifiez si la connexion est sécurisée avec la mention « https:// » (protocole de transfert hypertexte sécurisé).

      N’hésitez pas à nous indiquer vos mauvaises expériences et vos craintes dans le questionnaire joint https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      https://www.maifsocialclub.fr étant bien un site officiel édité par MAIF !

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 10h56

    • AMELI est effectivement piraté. Je me suis fait avoir et j’ai compris grâce à une faute d’orthographe. Opposition à la carte immédiate. Ils sont très forts, car c’est en me connectant sur le vrai site qu’un pirate a pris la place. J’ai porté plainte en ligne, mais ça continue.

      Cath 07 / 27 avril 2018 - 18h06

  • Je complète : il est bien évident que je ne suis pas allé plus loin et n’ai donc pas renseigné ce questionnaire.

    CB50500 / 27 avril 2018 - 15h54

  • Il me semble utile de protéger autant que possible toutes les informations qui nous sont communiquées par nos partenaires s’occupant de notre économie . Pour ma part on a tenté 2 fois sous le sigle Orange de communiquzer mes données bancaires …mais flairant l’arnaque j’ai évité de tomber dans le piège.

    Herzog / 27 avril 2018 - 15h54

    • Avatar

      Il existe de nombreux autres risques numériques : perte de données (ordinateur HS)…

      Nous vous proposons de répondre au questionnaire ci-joint pour nous donner votre avis sur les solutions de protection:
      https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 16h19

  • J’ai cliqué sur le lien du questionnaire et en bas à gauche de l’écran défilent tout un tas de noms de fichiers qui doivent être la structure du programme de ce questionnaire. Ca défile très rapidement mais j’ai eu le temps de voir apparaître le nom d’Amazon, ce géant qui s’installe en France avec des aides publiques, dont les conditions de travail laissent plutôt à désirer (les salariés sont des robots humains et qui, cerise sur la gâteau, fait tout pour ne pas payer d’impôts en France ou le moins possible. Que la Maif s’acoquine avec cette entreprise escroc comme avec l’application Nestor qu’elle essaie de nous convaincre d’utiliser, cela me laisse un goût amer. Où va et que veut vraiment la Maif, On est très loin de son esprit initial, c’est une mutuelle d’assurance pas un membre de ce cercle de sociétés sans foi ni loi. C’est très décevant.

    CB50500 / 27 avril 2018 - 15h52

  • Pour ma part , je suis à l’aise avec les ordinateurs , je dépanne même ceux des autres , mon principal métier était ingénieur en électronique à la SA PHILIPS IC. Dans les commentaires j’ai vu que certains utilisaient LINUX et justement la philosophie de Linux est que l’informatique soit accessible à tous . La plus facile à utiliser est UBUNTU , C’est la plus facile pour débuter mais je reconnais qu’autour de moi , nombreux sont ceux qui ont des difficultés avec leur machine.Le problème est souvent qu’ils n’écoutent pas celui qui veut les guider mais suivent leurs habitudes et n’arrivent pas à sortir de ce cercle .C’est pourtant tellement intuitif , et les enfants s’en sortent très bien , attention! jusqu’à une certaine limite parce que si les problèmes sont du ressort d’un spécialiste, ils ne s’en sortiront pas mais ça n’ ai pas souvent le cas et heureusement . le simple fait d’entretenir la base de registre (pour windows) les utilitaires ne manquent pas Ccleaner , Glary
    utilities etc…évite bien des soucis. mais il faut reconnaître que LINUX est plus facile a utilisé et surtout fait intelligemment.En plus chez Linux tout est gratuit…..

    Gérard / 27 avril 2018 - 14h16

    • Monsieur…. l’ingénieur
      vous avez raison l’informatique c’est pourtant simple comme le montage des meubles en Quit (Ikéea pour ne pas nommer la marque) et voilà que quand il y a des difficultés pour les utilisateurs lambda, c’est toujours de leur faute: Pas lu la notice , pas assez futé pour comprendre.!

      SERVAL / 27 avril 2018 - 15h12

  • Oui, là aussi, nous sommes instrumentalisés, pucerons entre les pattes de grosses fourmis.
    Mon souci : de même que je conduis ma voiture sans savoir comment elle fonctionne et que je sais à peine comment on ouvre le capot, je ne sais pas du tout comment fonctionne mon ordi, ni internet. Je grapille par-ci par-là des trucs et des combines, je surnage mais, comme beaucoup d’amis, je suis ttout à fait démunie. Une protection cependant m’a-t-on dit : je suis sous Linux (une version basique), et cela écarterait bien des intrus, et les pub.
    Une aide ? personnalisée et individuelle, empathique (je rêve ??) pas de généralités, de tutoriel général, car dès la 2è phrase, je ne comprends plus, n’ayant pas le vocabulaire nécessaire (même en français) et ne sachant où le trouver. Je peux dire la même choses concernant mon tél portable.

    Joselyne / 27 avril 2018 - 11h59

    • Avatar

      Bonjour

      Comme vous d’autres sociétaires nous ont indiqué qu’ils se sentaient démunis pour identifier les risques numériques et les bonnes solutions pour se protéger.
      C’est pour cette raison que nous travaillons le sujet : Nous vous proposons de répondre au questionnaire :
      cliquer sur le lien: https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Il nous permettra de mieux comprendre vos besoins.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 15h05

  • Les administrations utilisent des méthodes sournoises pour nous faire croire que nous devons tout faire en ligne – retard dans les envois papiers pour nous faire paniquer, on vous dit entre temps qu’il faut faire en ligne, vous le faites complètement avec le sentiment d’être contraint et forcé, puis quelques jours après les documents papier arrivent dans le courrier mais il est trop tard car une fois inscrit en ligne, la marche arrière est impossible. Je me suis fait avoir une fois, maintenant je ne panique pas et j’attends, ou je trouve les documents CERFA en ligne, je les imprime, et je les envoi par courrier en lettre suivie et les chèques sont toujours encaissés – la preuve que l’on est pas obligé de faire en ligne. Les impôts se vantent en ligne du nombre de personnes qui auraient fait le ‘choix’ de passer aux déclarations en ligne, vous êtes obligés de passer par cette information avant d’accéder à votre compte – c’est mensonger, intrusif et ‘commercial’, ce qui n’est pas le but d’une administration de ce type. J’utilise maintenant le terme ‘harcèlement administratif’ pour tout ce que nous subissons dans ce domaine.

    Joan AYLING / 27 avril 2018 - 11h18

  • J’ai bien peur qu’aujourd’hui nous ne puissions échapper à ces méthodes de vols par les publicitaires et les GAFA qui vendent nos données. Tant qu’il n’y aura pas une police d’internet dédiée à cela, tout sera permis.
    J’essaye au maximum de ne pas mettre trop de données mais tout est numérique maintenant…

    Phoenix84 / 27 avril 2018 - 10h55

  • Mon espace client Orange a été piraté et le détail de mes appels (sur fixe ET mobile) a été utilisé à mon insu. J’ai changé de mot de passe en vain.

    MAISANI / 27 avril 2018 - 10h42

    • Avatar

      bonjour

      N’hésitez pas à indiquer ces éléments dans le questionnaire, une question vous demandant de partager une mauvaise expérience sur internet
      (lien: https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques) :

      Il nous permet de recenser les problématiques rencontrées en fonction des utilisations et de rechercher des solutions à proposer à l’ensemble des sociétaires

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 15h12

  • Afin de limiter la casse j’utilise QWANT comme moteur de recherche

    Bianco / 27 avril 2018 - 10h38

  • J’ai été cambriolée voilà 10 jours, on m’a volé 2 ordinateurs qui marchaient bien, trop vieux pour être remboursés. Que fait la MAIF de nos cotisations prélevées depuis des années ?

    Edith Rappoport / 27 avril 2018 - 09h54

    • Avatar

      Bonjour, je vous propose de prendre tout de suite contact avec vous en privé afin que nous puissions échanger sur la situation évoquée.

      Aude animatrice du blog / 27 avril 2018 - 10h35

  • Bonjour,

    Après m’être connecté sur votre site, j’ai  » récupéré  » 11 cookies hormis le votre … Alors, oui, on peut parler de la vente des données. Pouvez-vous m’indiquer les sommes récupérées par la MAIF grâce à la vente de nos données.

    DENIS DORIGNÉ, sociétaire MAIF depuis plusieurs dizaines d’années.

    DORIGNÉ / 27 avril 2018 - 09h34

  • Pour la publicité, se désinscrire, mettre en spam tout cela ne sert à rien,
    puisque les annonceurs utilisent des sociétés écran injoignables, ou changent un signe dans le nom et c’est repart: il y a toujours des dizaines de mails à éliminer. Il faut une action d’envergure pour faire cesser ces pratiques qui « bouffent » la vie.

    Mibo / 27 avril 2018 - 09h32

    • Avatar

      Bonjour,

      Le Règlement européen sur la protection des données, qui sera mis en oeuvre fin mai, va plus lourdement contraindre les opérateurs internet.
      Les sociétés sérieuses ne pourront transmettre ou utiliser vos données aussi librement.
      Les spams publicitaires (communication non sollicitée) devraient réduire, vos demandes d’effacement devant être prise en compte (avec risque de sanctions lourdes pour l’annonceur). Pour autant, la réglementation n’aura pas d’effet sur les escrocs du web, hors la loi.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 11h21

  • nous recevons beaucoup de pproposition de logiciels anti viruq mais nouq n’arrivons pas àà trouvé le plus effica

    la barbe / 27 avril 2018 - 09h13

    • Consultez certains sites spécialiqés très didactiques tels que Commentcamarche, clubic, jdn, 01net, ….revues de retraités..

      …faites des recherches internet avec vos questions

      370lgs / 27 avril 2018 - 23h31

  • Votre site n’est pas exempt de ce que vous reprochez aux autres .
    Le bas de la présente page affiche un bandeau précisant :
    « En poursuivant votre visite, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site, à optimiser votre navigation et à vous proposer des offres et services personnalisés.
    En savoir plus et paramétrer les cookies »

    « vous proposer des offres et services personnalisés… »
    Y’a comme un truc…

    Bien cordialement,
    Tadkoz

    Daniel Le Prince / 27 avril 2018 - 09h04

    • Avatar

      Bonjour, en effet, les sites internet du groupe MAIF (dont fait partie ce blog) utilisent des cookies. La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a souhaité que les internautes soient informés du rôle de ces cookies mais également sur la façon de les gérer (les accepter, les refuser, les effacer). Vous trouverez ici ces explications en des termes simples, accompagnées d’instructions pas à pas pour mieux gérer ces fameux cookies. https://www.maif.fr/annexes/mentions-legales/gestion-cookies.html
      Très bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 27 avril 2018 - 15h27

  • Bonjour,
    pour ma part je m’élève contre la pratique généralisée, adoptée par toutes les entreprises avides de publicité, de confier à des sociétés écrans la diffusion des contenus. Résultat vous pouvez vous désinscrire vous serez effectivement retiré de la liste du diffuseur qui changera de nom et recommencera une nouvelle campagne toujours la même pour le compte du donneur d’ordre.
    Ainsi la loi est respectée puisque la première société ne vous enverra plus la publicité en question, c’est un autre département de la société écran qui s’en chargera; et ainsi de suite. Vos boites sont submergées et vous n’y pouvez rien

    Papitou / 27 avril 2018 - 09h03

  • Il n’existe plus de sécurité sur l’Internet.

    Dès lors que vous vous connectez, votre ordinateur peut transmettre et recevoir des données.
    Quand bien même vous utilisez des pare-feux, du Linux, du TOR (torproject.org), des VPN.

    Nos espions officiels ont des moyens de se promener dans vos machines (vos données). On pourrait leur faire confiance.
    Mais pas dans un monde qui peut acheter n’importe-qui, ou un autre plus vulnérable…

    Même la NSA, l’agence la plus secrète des États-Unis n’est pas fiable.
    Quand à nos services secrets de surveillance, malgré leurs précautions, ils ne sont pas sûrs; il y a toujours des débordements, des ratés.

    Une bêtise, une faille (‘volontaire’ ou non) et ce sont des millions de données PRIVÉES mises à dispositions d’escrocs et ou de marchands – on fait parfois difficilement la différence.

    C’est encore plus ‘GRAVE’ : Les processeurs (et autres matériels) disposent maintenant de tout le code nécessaire à l’espionnage de chaque ordinateur (ou téléphone, ..).
    Autrement-dit le matériel n’a pas besoin du logiciel (OS application) pour transmettre vos données privées.
    Donc toutes les précautions sont insuffisantes dès lors que vous connectez l’Internet.
    Vos précautions ralentissent et ou filtrent les espions suivant leurs capacités.
    Et l’apprentissage grandit avec les gains.

    pluto / 27 avril 2018 - 09h00

    • Avatar

      Nous vous proposons de répondre au questionnaire ci-joint pour nous faire part de votre avis sur les solutions de protection (le sujet couvre un ensemble de risques numériques pas seulement l’usage des données personnelles)
      cliquer sur le lien :
      https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 15h31

  • Il faudrait interdire la vente de données sans l’autorisation préalable des intéressés. Je constate que sfr malgré ma demande de confidentialité continue de vendre ses fichiers. En outre très souvent les demandes de désabonnement ou et desinscription partent dans le vide ou sur des adresses inconnues. Malgré mon inscription a Signal Spam je continue avec certains expéditeurs. Il faut faire une action c’est infernal le nombre de courriels reçu non désiré. Merci

    Beckmann / 27 avril 2018 - 08h21

    • Avatar

      Nous vous invitons à donner votre avis dans le questionnaire joint qui traite plus largement de la sécurité numérique (pas uniquement celui de l’usage de vos données) : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Une nouvelle législation applicable fin mai 2018 (Le Règlement général sur la protection des données) va davantage contraindre les acteurs numériques sur le recueil de votre consentement, votre information, l’usage de vos données et avec des contraintes financières plus fortes.

      De son côté la MAIF a déjà pris des engagements sur la protection de vos données (https://entreprise.maif.fr/chartenumerique)

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 15h44

  • OK, merci. Vous êtes informés mieux que nous sur les risques croissants, parfois les plus inattendus, de cette communication désormais quasi  » incontournable » et imposée par le système. Nous comptons donc sur vous pour nous tenir « au courant ». Merci.

    Papa / 27 avril 2018 - 08h20

    • Avatar

      merci pour votre confiance.

      Nous vous invitons à donner votre avis dans le questionnaire joint : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Cela nous permettra de déterminer plus précisément les sujets à adresser en fonction de vos besoins.

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 15h46

  • C’est très bien que notre assurance nous informe et, si possible, nous protège. Mais ce sera un combat sans fin, tant l’imagination de nos compatriotes malveillants est grande !
    Bonne journée.

    PAUTRE / 27 avril 2018 - 08h08

    • Avatar

      Effectivement, les pirates informatiques (pas tous compatriotes) sont sans cesse à la recherche de stratagèmes pour contourner les protections.
      Pour autant, un grand nombre d’attaques ou de problèmes peuvent être évités avec quelques bonnes pratiques ou des outils dédiés, parfois méconnus.
      Une assistance de spécialistes peut parfois aussi s’avérer nécessaire pour faire fasse à une attaque.

      Nous vous invitons à donner votre avis sur les solutions dans le questionnaire joint : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 15h53

  • Se méfier des mails de votre banque ou même de la Maif contenant des fautes d’orthographe ou des fautes de français.

    dupuy / 27 avril 2018 - 07h56

    • Avatar

      Oui, bon conseil effectivement (même si nous laissons malheureusement parfois passer quelques coquilles).
      Cependant les e-mails sont de mieux en mieux contrefaits et sans fautes.
      Il existe d’autres bonnes pratiques et des outils pour se protéger.

      Nous vous invitons à donner votre avis sur les solutions de protection dans le questionnaire ci-joint : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 15h58

  • je m’inquiète pour la protection des données concernant les associations dont je fais partie. Si la MAIF pouvait nous donner des conseils de base afin de protéger les données es adhérents ce serait super !

    voirin / 27 avril 2018 - 07h48

  • je vous fait confiance pour protéger nos données personnelles, je serais bien incapable de maîtriser ces ‘dangers’…

    voirin / 27 avril 2018 - 07h47

    • Avatar

      Merci pour votre confiance !

      La MAIF sécurise les données que vous lui confiez mais recherche également des solutions pour vous protéger plus largement des risques numériques.
      Nous vous invitons à participer à l’étude accessible depuis la page suivante https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      Elle nous permet de recueillir les principales attentes de nos sociétaires afin de leur proposer des contenus ou des services pertinents sur le sujet.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 30 avril 2018 - 14h21

  • Faire suivre vos mails toujours en CCI de façon á protéger les adresses de vos correspondants. S’assurer de mots de passe complexes. Attention aux mails suspects

    Mistou / 27 avril 2018 - 07h26

    • ça protège contre qui ?

      pluto / 27 avril 2018 - 07h58

  • Les membres confient a la MAIF leurs données, beaucoup de données, et c’est bien elle qui doit faire l’effort de les preserver et les protéger.

    – toutetois la meilleure réeponse consiste déjà à ne pas fermer les antennes et les délégations, car toutes les opérations/transactions/demandes ne peuvent pas etre numériques ou gérées par des centres d’appel. En outré tout dematerailiser est hyper risqué (desastre climatique, grève, ….).
    – il m’est arrivé de ne pas avoir ou plus avoir accés (temporairement ou de facon un peu longue, parfois volontairement, parfois pas) a des données numeriques ou des correspondances que me reclame la MAIF, ses experts ou d’autres personnes. Et la ca devient TRES compliqué, fort heureusement reste le contact physique dans les delégations.

    Je supplie donc la MAIF de PRENDRE GARDE de pas tomber dans le « piège du numérique » comme le font certaines banques et des opérateurs de service divers, y compris le service public (500’000 cartes grises non emises, Ursaff et CAF injoignables sourdes et autistes, MGEN complètement dépassée et incompétente, teléphonie kafkaienne)

    merci de votre attention

    JL GAillard

    JL Gaillard

    C’est la MAIF qui doit gérer les données personelles / 27 avril 2018 - 05h47

  • Vous donnez aux internautes une occasion de s’exprimer. C’est très bien. Vous indiquez « Dans les coulisses de la MAIF »..
    Cela fait des décennies que je suis un adhérent et sociétaire de la MAIF.
    Vos intentions semblent louables. Mais, je vais vous décevoir, comme moi je suis déçu par certains services de la MAIF, notamment la zone sinistres.. Je ne sais pas encore s’il s’agit d’ignorance, de mauvaise foi, d’incompétence, auquel cas, certains ne sont pas à leur place.
    Pourquoi, des agents de la MAIF, refusent d’appliquer les Lois en vigueur dans le seul but de priver des sociétaires de leurs droits.
    Certains comportements laissent imaginer à de l’escroquerie en bande organisée.
    Pardonnez moi si je me trompe, mais essayez de comprendre ce qu’exprime honnêtement un article modifié du code des assurances.
    Exemple, un article du contrat RAQVAM le mien date de 1997., il s’agit de l’article 16 (Prescription), traitant de l’article L114-1 du code des assurances. Cet article a été modifié par le Loi: 2006-1640 du 21 décembre 2006 ART-18 (V) JO du 22 décembre 2006. Conséquence, et portée de cette Loi, l’article L114-1 est modifié. Or, les services sinistres refusent de lire complètement et d’appliquer les obligations décrites dans cette article (Par mauvaise foi supposée).

    Gaston / 27 avril 2018 - 01h48

  • un petit effort permanent pour rester vigilante devant des expediteurs inconnus, ou devant les messages peu cohérents d’interlocuteurs connus, des mos de passe régulièrement modifiés, jamais repris d’un compte à un autre… C’est peu. Sans doute insuffisant, mais c’est ainsi que je procède.

    Jos / 26 avril 2018 - 22h45

  • Internet est devenu indispensable et, simultanément, le réseau de tous les dangers… notamment celui de se croire en sécurité parce qu’on a un pare-feu, un antivirus, un antimalware et qu’on n’ouvre pas tous ses mails.
    Le mooc de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), assez ludique, m’en a appris sur le sujet, notamment que j’ignorais certains dangers et leurs parades. Je ne peux que vous conseiller, sauf si vous êtes un pro de l’informatique, bien sûr, de consulter ce mooc : https://secnumacademie.gouv.fr/
    Vous verrez que vous ne saviez pas tout sur le sujet !

    Satyricon / 26 avril 2018 - 22h41

    • merci pour le lien

      cabossedelile / 27 avril 2018 - 08h10

  • 1° Utiliser le système libre linux (diverses versions),
    2° savoir que *tous* les courriers sont piratables, voir les cas célèbres d’hommes d’Etat espionnés et publiés,
    3° utiliser SA TETE pour réfléchir et éviter les bobards !!

    Helenedetroie / 26 avril 2018 - 21h51

  • Dès que je reçois un mail suspect, je le copie et je le signale sur le site « SIGNAL-SPAM » et tout de suite après, je le mets bien sûr en indésirable.
    J’espère contribuer à ma protection et à celle des autres….i

    dany2503 / 26 avril 2018 - 21h43

  • Bien sur que je reçois quasi tous les jours pub indésirable (où je me désinscrit immédiatement), fishing (auquel je ne donne pas suite) et autres parasites. Mais d’une part j’ai d’efficaces filtres en entrée d’ordi, d’autre part si un mail arrive à tendance malveillante, il est donc déjà dans la machine et de l’ouvrir est une simple visualisation sans danger. Et cette visualisation est utile pour repérer ensuite les autres envois sans intérêt au vu du seul affichage résumé, donc de jeter sans le moindre état d’âme. Car il y a des envois très bien faits, à se tromper avec des vrais et bons. Mais il y a toujours un petit défaut qui trahit son auteur…Bien évident, si c’est seulement l’adresse mail qui est volée, cela n’a aucune importance: on peut la trouver à bien des endroits, et pas seulement chez moi. Tout juste une petite perte de temps pour moi qui reçoit et jette. De là à suivre des instructions folles, il faut quand même être naïf!

    guyot / 26 avril 2018 - 21h26

  • Je suis étonnée qu’en pretendant vous informer sur la e.sécurité vous livriez au destinataire de l’enquête « anonyme » l’ensemble des renseignements personnels des volontaires…. ce que, du coup, je ne suis plus !

    Langue / 26 avril 2018 - 20h54

    • Avatar

      Bonjour, l’enquête est traitée par l’équipe MAIF qui travaille à l’élaboration d’une future offre liée aux risques numériques. Les données restent bien à la MAIF et les résultats sont traités de manière anonyme. Très bonne journée !

      Aude animatrice du blog / 30 avril 2018 - 10h18

  • La protection de mes données est une de mes principales activités. C’est pourquoi j’utilise un OS différent de Windows pour mon pc : un GNU Linux basé sur une variante d’Ubuntu, avec des navigateurs qui permet la navigation privée d’une façon anonyme. Sur ce système pas besoin d’anti-virus ni de logiciel anti-malware etc…….
    Sur mon smartphone Android j’utilise un VPN gratuit et des navigateurs avec une fonction Privée ainsi qu’un anti-virus.
    Quand je fais des achats par Internet j’utilise mon pc sous linux et j’essaye de payer par PayPal où je vérifie qu’il y a bien un cadenas sur le site de la transaction. J’évite d’ouvrir des liens dont je ne suis pas sûr et d’ouvrir des liens dans les messages de mes messageries dont je n’ai pas été demandeur et des personnes que je ne connais pas. En fait je suis un peu paranoïaque sur la sécurité de mes données. Depuis 20 ans que j’utilise internet soit sous windows soit sous Linux je n’ai jamais été pris au dépourvu.

    Darek / 26 avril 2018 - 20h49

  • Dès que je reçois un mail suspect dans ma boîte à lettres, je transmets ce que je pense être un faux message à mon fournisseur d’accès. Un point important dans la transmission ou le transfert de données par mail utiliser, toujours les adresses CC ou mieux CCI pour éviter le piratage des adresses.

    lane82 / 26 avril 2018 - 20h11

  • En dehors, ou en plus, des mesures générales qui devraient être prises ,peut-être existe-t-il déjà des moyens informatiques spécifiques utilisables par les particuliers.

    Biacla / 26 avril 2018 - 19h57

  • « Moins mise en cause mais pourtant pas hors de cause, la publicité est mauvaise élève en matière de respect de la vie privée. Elle s’introduit partout pour récupérer de la donnée fraîche de première qualité. Nouvelle matière précieuse, vos informations personnelles se vendent à prix d’or. »Voilà bien le problème des compteurs Linky (de l’aveux même du PDG d’ENGIE

    Reinnom / 26 avril 2018 - 19h50

  • Le numérique est devenu un magnifique objet d’abrutissement collectif et l’on commence à s’apercevoir que son usage non contrôlé est générateur très probable de graves problèmes de santé que les générations futures apprécieront… Le meilleur moyen de se prémunir, c’est de l’utiliser le moins possible et nous ne nous en porterons que mieux.

    medam / 26 avril 2018 - 19h49

  • Bonsoir.

    Vous passez beaucoup de temps à vous désabonner et vous recevez toujours autant de spams !!… qui viennent souvent de sites auxquels vous vous êtes désabonnée.

    En vous désabonnant, vous allez sur le site que vous voulez fuir. A mon avis, votre désabonnement est contre-productif. Ces spameurs ne demande qu’une chose : que vous alliez sur leur site.

    Aujourd’hui, je me contente de supprimer les spams sans en ouvrir aucun, ni me désabonner d’aucun. Je ne reçois pas plus qu’auparavant.

    Cordialement.

    jjelpe / 26 avril 2018 - 19h41

  • Se désabonner des mail de publicités, c’est confirmer son mail. Il vaut mieux les mettre en SPAM…

    Guy Clerc / 26 avril 2018 - 19h24

  • Un petit outil simple et convivial sur le sujet serait apprécié.

    Bene / 26 avril 2018 - 19h02

  • Je n’apprécie d’être suivi en permanence sur les recherches que je fais et de recevoir des mails d’entreprises que je n’ai jamais contactées, je passe beaucoup de temps à me désabonner de ces mails.

    Maya / 26 avril 2018 - 18h59

  • les risques numériques ne sont pas du tout pour moi un sujet de préoccupation

    Colette Descaves / 26 avril 2018 - 18h45

  • Poursuivre une formation à la sécurité du numérique, avec exercices d’évaluation comme un jeu (gratuit) : aller sur le site secnumacademie.gouv.fr

    Framer / 26 avril 2018 - 18h45

  • Si vous avez des fishings, (lorsque vous avez orange comme moi), surtout ne rien toucher et transférer ceux-ci à « abuse@orange.fr » qui fait le nécessaire. Ne vous laissez pas attendrir vers des remboursement de la CAF (à plus de 70 ans!). Je n’ai aucun avantage,, donc soyez vigilent et en plus regardez bien votre adresse mail qui est soit avec des fautes ou tout en majuscules.

    Nicole / 26 avril 2018 - 18h37

  • TOUS LES JOURS, je suis obligée de supprimer un mail (parfois 2) qui est une grossière tentative de piratage, arborant à chaque fois des adresses et noms différents. Le prétexte : cliquer pour voir les messages sur mon portable (messages évidemment inexistants!). Je suis excédée par le fait que rien ni personne ne semble mettre un terme à ce harcèlement.

    Anne-Marie / 26 avril 2018 - 18h25

  • Il n’est pas de semaine sans que soit rappelé l’or des données collectées via tous les stratagèmes que peut procurer internet. Des pétitions en ligne aux cadeaux de la vente en ligne ….
    Sans oublier la plus grande pompe à données qu’est le LINKY. Ce compteur n’apporte rien de plus que des soucis de santé pour des personnes électrosensibles qui étaient encore épargnées en refusant chez elle les appareils à ondes.
    EN revanche, les sociétés gestionnaires et distributrices d’électricité auront accès à toutes vos données et sauront monnayer toutes les occasions qui vous seront données d’être dérangé, « étudié » …
    Un article classant le LINKY parmi les « nuisibles » serait une bonne initiative.

    Jeanczab / 26 avril 2018 - 18h07

    • Quand l’État organise le pillage de votre vie privée (par linky et gazpar, …) la protection de la vie privée, c’est à dire des données privées devient plus que problématique : C’EST IMPOSSIBLE.
      La CNIL consultée (elle a perdu ses prérogatives prescriptives – la liberté des citoyens est passée en option) a dit son impuissance et l’absence de garanties concernant ce système d’espionnage d’Etat.

      En consultant les déclarations et autres propagandes des autorités, on constate sans le moindre doute que cette opération EST du pur espionnage à la fois commercial et de barbouze.
      Imaginez un basculement fasciste du gouvernement et nous nous retrouvons en prison, en otage.
      Rien n’est jamais acquis.

      Pour exister nos libertés sont un combat de tous nos actes.

      pluto / 27 avril 2018 - 08h18

    • Pour les nuisances causées par les compteurs Linky ; consulter le site:
      http://www.santepublique-editions.fr
      qui présente les enquêtes de la journaliste Annie Lobé …

      Rayluc / 26 avril 2018 - 18h46

  • Je ne suis pas une fan du numérique et j’ai de la peine à lire un article sur l’écran.J’ai besoin du papier pour réfléchir à ce que je lis et y revenir à plusieurs reprises.
    Je pense aussi à toutes mes amies âgées mais intéressées qui n’ont pas accès à Internet.

    Pélissier Hélène / 26 avril 2018 - 18h05

  • Je pense que ce passage au tout numérique par la MAIF est un peu trop obligatoire. Est-il besoin de tout coder? comment se souvenir de tous les pots de passe, en plus il faut les changer. ne pourriez vous pas bloquer les « extérieurs » et rendre plus facilement accessible nos relations?
    Oui les risques numériques sont un sujet de préoccupations, mais si on peut facilement transmettre les informations qui passaient par le journal je me débats pour vous suivre sur internet et j’abandonne souvent si je n’ai pas un besoin immédiat de l’information.
    Je suis passée il y a 1 mois à la délégation, mon numéro de dossier était sur les mails que j’avais imprimé pour expliquer où en était mon dossier. on a gardé le tout pour le transmettre pas mail au siège et je n’ai eu ni récépissé de dossier, ni réponse depuis et sans n) de dossier et mot de passe etc… impossible de contacter la MAIF.Kafkaien, ubuesque???

    DB36 / 26 avril 2018 - 17h37

    • Correction les mots de passe…rendre plus accessibles nos relations que j’avais imprimés

      db36 suite / 26 avril 2018 - 17h42

  • Personnellement, je ne suis pas à l’abri des hameçonnages et Cie, mais depuis plus de 20 ans je ne suis équipé que de logiciels libres et gratuits en toute légalité.
    Cela permet quand même d’être mieux protéger du fait qu’à la différence de windows dont tous les environnement sont identiques et présentent donc un intérêt et une facilité pour les pirates, linux a la particularité de pouvoir être individualisé. Donc aucun intérêt pour un pirate de passer des heures…. De plus, la convivialité est aussi grande avec tous les logiciels utiles en bureautique, graphique, photo, musique, courriel, etc……. Pourquoi payer cher quand l’équivalent, et même parfois mieux existe en gratuit ????? Je vous le demande !

    Linux / 26 avril 2018 - 17h29

    • UNE ILLUSION

      J’ai aussi du Linux depuis qu’il existe.
      Croire est très confortable mais une erreur.
      Car c’est oublier au moins 2 choses :
      – Linux a SES faiblesses et virus
      – C’est le matériel qui est piraté (et non plus OS ou applications)

      Quelles que soient vos précautions, nos processeurs récents disposent, en interne, du code qui permet de vous espionner en toute transparence (sauf à ne JAMAIS être en liaison externe : pas de câble Ethernet, pas de WIFI, pas de Bluetooth, pas de clé USB, …).

      De même, des drivers matériels (du code dans de l’électronique, comme disque dur, carte réseau, carte graphique, ..) permettent l’espionnage.

      Vos défenses par mots de passe et autres SONT VAINES (sauf le menu fretin, le petit délinquant – au même titre qu’une alarme dans une maison elle arrête les petits).

      pluto / 27 avril 2018 - 08h31

  • Imaginez que lors d’un cambriolage, on vous vole tous nos ordinateurs et tous vos portables.
    Imaginez ensuite que le voleur lise tous vos emails.

    Pour rappel, on peut lire le contenu d’un disque dur sans connaitre le mot de passe de l’utilisateur (par exemple sous WIndows).

    franck archimbaud / 26 avril 2018 - 17h24

    • SOUS LINUX AUSSI.

      SAUF à crypter les données.
      Dans ce cas le vol du disque devient inutile sans la clé.

      Mais cette clé peut avoir été lue par espionnage.
      Chaque caractère tapé ou entrée (clic souris) arrive dans une case mémoire et cette case est accessible par ailleurs (logiciel espion).
      Le cryptage des données en mémoire est insuffisant pour protéger sa vie privée.

      pluto / 27 avril 2018 - 08h35

  • Il est totalement inacceptable « d’exploiter » des données personnelles , sauf justice et police. Professionnellement je suis resté sur cette règle pour tous mes collaborateurs.

    Par ailleurs la guerre aux bobards doit être déclarée :ils entrainent des suspicions, la méfiance et sapent les bases essentielles de la société, sans parler des erreurs profondes de jugement de la part de personnes mal informées.

    Babot / 26 avril 2018 - 17h24

    • BRAVO.

      mais illusion ou croyance ou vaines espérance.

      Vous savez parfaitement comme tout le monde que Justice et Police ne sont pas fiables. Vous connaissez les scandales de notre administration qui utilise SES MOYENS LÉGAUX

      pluto / 27 avril 2018 - 08h38

  • Oui! mais comment s’en protéger?

    Kergadallan / 26 avril 2018 - 17h17

    • Avatar

      Bonjour,

      En fonction des risques numériques (très divers), il existe des bonnes pratiques et des solutions.
      Nous travaillons sur le sujet : N’hésitez pas à répondre au questionnaire qui nous permet de mieux comprendre vos besoins.

      cliquez sur le lien: https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 14h54

  • Je ne fais partie d’aucun réseau social, je coupe WI-Fi quand je m’en sers pas et je coche « Navigation privée » quand je navigue sur le net. Mes identifiants principaux ne sont pas en mémoire dans l’ordi et évidemment je me méfie de certains mails. Ce n’est sûrement pas suffisant et, demain, je risque d’être surpris mais le net est si pratique…
    Pour l’instant peu de pub. Pourvu que ça dure…

    Le Gac Gérard / 26 avril 2018 - 17h03

    • Avatar

      merci pour votre partage de bonnes pratiques

      N’hésitez pas à indiquer ces éléments dans le questionnaire (lien: https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques) : une question vous permet de l’indiquer et d’autres recueillent votre avis sur diverses solutions parfois méconnues. Celui-ci nous permet de quantifier les préférences de nos sociétaires et de prioriser la mise en oeuvre de solutions de protection.

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 13h07

  • Après l’envoi il y a 3 minutes, vous me dites « doublons »!!! Or je n’ai jamais participé à R I E N !!!!!!!!!

    Hénon / 26 avril 2018 - 17h02

  • Pas suffisamment sécurisé aux niveaux des données personnelles. Le passs-word doit être renforcé par la reconnaissance faciale

    Serge Wulf / 26 avril 2018 - 16h54

    • Avatar

      La MAIF suit en effet les évolutions de ces technologies qui doivent encore gagner en maturité et rentrer dans les usages.

      N’hésitez pas à remplir le questionnaire suivant pour que nous faire part de vos idées
      lien: https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques)

      Le questionnaire évoque la sécurité des accès (mot de passe) mais pas seulement : Une question avec un champ de saisie libre vous permet de suggérer les moyens que vous utilisez pour vous protéger

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 12h58

  • Quand je vois toutes les connexions qui s’effectuent quand je me connecte dans les coulisses de la maif, je m’interroge sur votre sincérité et j’ai l’impression que vous me faites un pied de nez.

    Michel Roulet / 26 avril 2018 - 16h53

    • Avatar

      Bonjour, je suis navrée de votre ressenti mais en aucun cas nous vous faisons un « pied de nez ». La MAIF a une prise de parole transparente à l’égard de ses sociétaires sur la question des données. Certes nous utilisons des cookies (vous retrouverez ici leur descriptif https://www.maif.fr/annexes/mentions-legales/gestion-cookies.html) mais votre navigateur internet permet de les effacer selon vos souhaits. Ces cookies sont des témoins de connexion, permettant principalement de vous reconnaître pendant votre visite du site. Je vous invite à consulter la charte numérique MAIF avec des éléments forts notamment sur le fait que nous ne revendons pas vos données personnelles et que celles-ci sont stockées en Europe https://entreprise.maif.fr/entreprise/pour-une-societe-collaborative/decouvrir-nos-actions/maitriser-les-enjeux-numeriques/chartenumerique
      Je reste à votre disposition pour échanger sur le sujet. Très bon week-end !

      Aude animatrice du blog / 27 avril 2018 - 17h14

    • Avatar

      Bonjour,

      MAIF a pris des engagements numériques que vous pouvez consulter sur https://entreprise.maif.fr/chartenumerique

      Si l’accès au questionnaire sur les risques numériques (lien: https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques) est sécurisé avec votre identifiant et mot de passe, vos réponses sont elles traitées totalement de manière anonyme. Une dernière question permet à ceux qui souhaitent être informés de la suite des travaux de laisser leur mail (ce champs de saisie est libre et vous pourrez indiquer
      « non », si vous ne souhaitez pas).

      cordialement

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 12h45

  • J’ose espérer que la MAIF ne vend pas les données de ses clients.
    Elle serait sévèrement punie.
    Les autres, ceux qui le font ne sont pas clairs et qui pouvons-nous ?
    Rien.
    Le risque est gros avec internet, certainement plus que nous croyons…
    Je m’en sers et c’est fort pratique, mais vendre nos données revient peut-être à homme de loi puissant avant pour une loi puissante et déterminant une sanction très sévère.
    J’ai confiance en la MAIF.

    Jenhelio / 26 avril 2018 - 16h50

    • Avatar

      Bonjour,

      Nous vous invitons à donner votre avis dans le questionnaire joint qui traite plus largement de la sécurité numérique (pas uniquement celui de l’usage de vos données) : https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      La MAIF a pris des engagements sur la protection de vos données (https://entreprise.maif.fr/chartenumerique)

      Une nouvelle législation (Le Règlement général sur la protection des données applicable fin mai 2018) va davantage contraindre les acteurs numériques moins vertueux avec des contraintes financières plus fortes.

      Nous vous remercions pour votre confiance.

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 11h08

    • Commentaire de quoi ?
      Quel questionnaire?

      Hénon / 26 avril 2018 - 16h59

  • Le réseau mutualiste (ESS) ne pourrait-il pas mettre en place un « net » qui nous mettrait à l’abri de tous ces prédateurs ?

    Jollivet Marcel / 26 avril 2018 - 16h34

  • Bonjour.
    Vous ouvrez une porte intéressante. Est-ce que la MAIF pourrait proposer des outils, éventuellement payants, mais à prix négociés et en quelque sorte certifiés dignes de confiance. Est-ce que les antivirus sont vraiment fiables ?
    Est-ce que le mal ne vient pas de Windows en particulier ? Pour ma part j’utilise Linux et Mac OS avec très peu de soucis de piratage (je touche du bois).
    Merci de d’ouvrir ce débat.

    Brosselin Jean René / 26 avril 2018 - 16h33

    • Avatar

      Bonjour,

      L’étude vise à recueillir les besoins de nos sociétaires pour partager davantage de solutions.
      Il peut s’agir d’informations, de conseils d’experts, de bonnes pratiques, des services ou des solutions techniques.

      La MAIF a développé plusieurs initiatives de sensibilisation aux risques numériques comme le site https://www.mesdatasetmoi.fr/.
      L’objectif de la démarche est d’aller encore plus loin avec des solutions.

      Nous vous invitons à faire part de votre avis en répondant au questionnaire en cliquant sur le lien suivant :
      https://www.maifsocialclub.fr/mag/l-actu/cyber-risques

      merci pour vos encouragements

      Frédéric Responsable de projets / 27 avril 2018 - 10h51

  • Précautions à prendre pour commenter un article???

    Buiatti / 26 avril 2018 - 16h08

    • Avatar

      Pas de précautions particulières à prendre ! Nous sommes à votre écoute 🙂

      Aude animatrice du blog / 30 avril 2018 - 09h26

  • Effectivement il suffit de faire une recherche ( par exemple sur le golf) pour être assailli par des rapaces. C’est très pénible….et insupportable.

    Dufraigne / 26 avril 2018 - 16h02

Que fait la MAIF de vos données personnelles ?
Commenter un article
Votre adresse email ne sera pas publiée.
Elle pourra être utilisée pour vous prévenir qu’un interlocuteur MAIF a répondu à votre commentaire sur cette page.
Consulter notre charte de contribution.
Partager un article
Les données à caractère personnel recueillies ne seront utilisées que pour faire parvenir l'article, de votre part, à son destinataire.
Poser une question, nous contacter et tenez-moi au courant
Les données à caractère personnel recueillies ne sont utilisées que pour la prise en compte de votre demande.
Exercice de vos droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression
Conformément à la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression que vous pouvez exercer à tout moment auprès du Secrétariat général de la MAIF, CS 90000, 79038 Niort cedex 9 ou sec-general@maif.fr.
Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici