Lunettes cassées

Il parait aberrant qu’en cas de verres lunettes cassés, la MAIF refuse de prendre le prix de remplacement à sa charge et renvoie le sociétaire vers la MGEN, qui refuse elle-même de payer sous prétexte que vous avez changé vos verres il y a moins d’un an. Au lieu de s’amuser à éditer des revues MAIF Social Club qui n’intéressent personne, la MAIF ferait bien de se préoccuper des besoins réels de ses sociétaires. Une mutuelle n’est pas un club de vacances.

Oups, cette fonctionnalité est reservée aux utilisateurs connectés. Vous pouvez vous connecter en cliquant ici