Auto : rouler moins, une tendance qui se confirme

Vous avez une voiture ? Vous estimez être un conducteur modéré, voire même occasionnel ? Vous êtes peut-être adepte du covoiturage ou bien des transports en commun… Vous rêvez de conduire moins pour vivre mieux, et payer le prix le plus juste ?

 
art-rouler-moins

Les choix d’un petit rouleur, ses convictions et surtout son mode de vie sont particulièrement éloignés de ceux d’un automobiliste ultra-nomade. Conduire peu, ou moins, c’est avant tout une volonté, motivée parfois par des facteurs géographiques ou urbains, par des idées écologiques, culturelles ou communautaires ou encore par des raisons financières…

Cette tendance s’affiche de plus en plus. Avez-vous remarqué l’apparition de multiples stationnements dédiés au covoiturage dans les villes et villages qui bordent nos belles routes nationales et aux péages des autoroutes ? Même si encore 60 % des Français prennent leur voiture pour aller au travail*, les pratiques collaboratives et les transports alternatifs ont bien le vent en poupe.

Et vous, sociétaires MAIF, vous êtes, pour beaucoup d’entre vous, particulièrement actifs, voire même engagés, dans cette révolution. Alors conduire moins, oui, mais à quel prix ?

Aujourd’hui, votre mutuelle vous demande votre avis, pour construire ensemble un service adapté à ceux qui veulent rouler moins. Comment contribuer ? Tout simplement, en répondant aux quelques questions ci-dessous…

* Source Institut Montaigne, enquête d’opinion sur l’automobile et son usage (12/2016).

2464  Commentaires

  • je parcours entre 6000 et 8000km par an

    marie leonie jacquier / 12 février 2018 - 09h02

  • une assurance petit rouleur serait appreciée

    marcel muriel / 11 février 2018 - 12h26

  • Une assurance pour petit conducteur serait nécessaire

    Thérèse / 11 février 2018 - 08h47

  • C’est une bonne étude de prévoyance

    Alainantoine / 10 février 2018 - 19h49

  • Je viens de laisser un véhicule de 14 ans pour un véhicule en location vente

    DAMESTOY Jean / 10 février 2018 - 10h45

  • Nous sommes deux retraités et souhaitons payer le prix le plus juste pour nos assurances.

    Barot Maria / 9 février 2018 - 23h03

  • Je suis retraité, ma femme est non voyante et je dois la transporter partout ou elle doit aller, son association docteur courses etc. Moi mème je fait partie d’une association ou je prends ma voiture, nous partons souvent dans les alpes. Je prends mon vélo pour toutes les petites courses pas trés loin. j’essaie de prendre ma voiture le moin possible surtout pour un aspect écologique.

    DUFOUR Michel / 9 février 2018 - 16h35

  • Je suis retraitée. J’utilise ma voiture tous les jours pour mes différentes courses (mais en petits déplacements).
    Je souhaiterais payer le prix le plus juste pour mon assurance.

    LE GALL / 9 février 2018 - 15h55

  • bien que retraité, j’ai très souvent à ma charge 3 de mes petits enfants et à ce titre je suis très souvent obligé de prendre mon véhicule . mes enfants sont dans la région lyonnaise et en haute Savoie., mais pas mes petits enfants. Je parcours entre 30 et 45000 km par an depuis plus de 40 ans. Je suis en région parisienne et je n’ai jamais pu utiliser les transports en commun pour aller à mon travail.

    QUERUEL / 8 février 2018 - 19h55

  • blablabla

    blablabla / 8 février 2018 - 10h07

  • A l’ère de l’informatique, les sociétaires MAIF sont capables de gérer leurs comptes et de faire l’inventaire de leurs biens gratuitement sans les divulguer sur des sites très protégés mais piratables. Quels sont les responsables de la création de ces nouveaux outils Nestor et Cbien ? Je me rappelle l’époque où la CAMIF a eu elle-aussi des projets innovants avant de disparaître ! Aura-t-on la possibilité d’élire des délégués qui partagent les idées rétrogrades des sociétaires rebelles à ces innovations ?
    Stupeur : la Maïf sponsorise  » Scènes de ménage » Sur la SIX . J’ai sûrement mal compris, vous allez me détromper .
    Inutile de rappeler que la MAIF ne nous oblige à rien, toutefois les campagnes de publicité à la télévision et au cinéma sont financées par les sociétaires.
    Ce n’est pas le thème, mais je tiens à exprimer mon avis.

    Petit BUGEY / 7 février 2018 - 21h26

  • J’utilise mon véhicule occasionnellement et pendant les vacances.

    THERME Evelyne / 7 février 2018 - 15h43

  • Agée de 52 ans, suite à des PB de santé, j’ai dû arrêter mon
    activité professionnelle (donc mes trajets vers le collège où je
    travaillais), de plus je n’utilise plus mon véhicule que pour faire
    mes courses dans ma localité.
    j’aimerais, moi aussi, bénéficier d’une assurance adaptée aux
    conducteurs occasionnels.

    Sylvie B. / 7 février 2018 - 14h39

  • Bonjour, la principale réponse au questionnaire est de réclamer une assurance au kilomètre pour les petits rouleurs Mais où est donc la solidarité mutualiste.?.Cceux qui roulent beaucoup sont peut être en zone rurale et éloignée de tout, ou obligés de prendre la voiture pour aller au travail suite à une mutation lointaine ou voir un parent isolé ou malade.
    Moi, je devrais demander à payer moins cher d’assurance parce que je ne suis pas en zone inondable. Bien fait pour eux, na ! il n’avais qu’à pas … ! Vous imaginez jusqu’où peut allez un tel individualisme ,
    Vers quel société veut-on aller ? Un mouchard dans la voiture pour dire si on conduit bien et obtenir une réduction. l’horreur ! Chacun a ses petits défauts ou grandes obligations sans être un voyou, un bandit.
    Chacun peut aussi être égoïste, mais ce n’est pas obligatoire.
    On est déjà assez fliqué, surveillé par les radars, les caméras fixes et maintenant sur les toi des voitures…
    Non, vivons la solidarité mutualiste.
    Mutualistement vôtre.

    Passe Jean / 7 février 2018 - 08h54

  • J’aimerais bien que l’assurance soit fonction d kilométrage. Je ne fais que des petits trajets de moins de 20 km autour de chez moi.

    Lyne Jeanne / 6 février 2018 - 20h20

  • Pourquoi ne pas proposer un tarif faible kilométrage?

    Arpo / 6 février 2018 - 17h00

  • Et pour les SCOOTER et MOTO ne pouvez vous pas faire aussi des propositions.

    JLN / 6 février 2018 - 16h55

  • Depuis deux ans je roule peu, la circulation dans Paris empire chaque année. Je fais plus de kilomètres lorsque je suis en vacances.

    trollé / 6 février 2018 - 16h32

  • Si je parcours aussi peu de kilomètres, c’est bien parce qu’avant chaque déplacement je considère l’ensemble des contraintes/besoins…

    Du coup la voiture est peu nécessaire et le vélo ressort souvent comme la meilleure solution.

    Sauf que le vélo n’est considéré à la MAIF que comme un vulgaire meuble, et la prise en charge plafonnée à 750€… Difficile de favoriser les vélos cargos/spécifiques/électriques.
    Cela me chagrine de devoir prendre une assurance spécifique chez un concurrent. J’aimerais que cela existe un jour à la MAIF (moyennant surcoût, ce que je peux parfaitement comprendre…)

    Olivier / 6 février 2018 - 10h59

  • je suis agée et n’utilise ma voiture que pour faire mes courses localement et je dois payer le plein tarif, je souhaiterais qu’il existe un tarif pour les personnes qui utilisent peu leur véhicule. merci

    girard claude / 6 février 2018 - 10h51

  • Bonjour
    J’ai une voiture que j’utilise très peu, environ 1 à 2 fois par mois pour quelques milliers de km par an.
    Je sais qu’il y a des asurances qui propose des tarifs interressants avec des contrats adaptés, ce serait vraiment bien que la maif en fasse autant.
    J’éspère bientôt…
    Cordialement

    Olivier / 5 février 2018 - 21h48

  • Aucun transport en commun à moins de 10 km, dans une zone à forte déclivité ( 10% ), pour rejoindre le 1er village avec commerces et services .
    Là, bus peu fréquents, et dans des directions qui ne correspondent pas à mes besoins.
    Voiture obligatoire !..nous nous en passerions .
    …. ainsi chaque semaine : 120 km pour m’occuper de mes petits enfants

    LAFITTE NIcole / 5 février 2018 - 18h37

  • Je ne me sers que très rarement de ma voiture : commissions, cinéma, piscine car le supermarché, le cinéma et la piscine se situent à environ 4 kms de chez moi. Pour mes déplacements éloignés, j’utilise le train ou l’avion. Ce serait bien de penser à modifier les tarifs d’assurance pour les utilisateurs occasionnels comme moi.

    Bribri60 / 5 février 2018 - 12h01

  • En fait je loue la voiture de temps en temps via koolicar. En 2017 la voiture a ainsi parcourue ~1500 km. J’utilise cette voiture surtout en période de vacances. Mais je dois être en dessous des 6000 km par an.

    Bureau Michel / 4 février 2018 - 20h17

  • Je me rends tous les jours dans mon école à vélo et j’aimerais que celui-ci soit considéré par la MAIF comme un véhicule au même titre que ma voiture, bénéficiant de la même franchise réduite et garanties en cas de vol, accident, ou panne, et non comme un simple « meuble » confondu parmi es autres de mon contrat RAQVAM. La MAIF n’a pas encore pris en compte la nécessité du report modal qui s’impose pour limiter la pollution de l’air et contribuer à une ville apaisée telle que nous la promouvons dans les programmes scolaires.

    PO / 4 février 2018 - 19h38

  • C’est une très bonne idée d’envisager des tarifs proportionnels au kilométrage parcouru . Effectivement , moins on roule, moins on est exposé aux risques de la route ,me semble -t-il .

    Moka / 4 février 2018 - 19h28

  • Très bonne idée !
    Jusqu’à présent à la MAIF, les petits conducteurs, moins exposés aux risques d’accidents graves, cotisent au même taux que les autres.
    L’esprit mutualiste serait aussi d’adapter leur cotisation en proportion de leur kilométrage annuel.

    Marie / 4 février 2018 - 17h23

  • Intéressé par une assurance auto au km parcouru
    Merci

    haour / 4 février 2018 - 16h35

  • sans pour le moment

    theron / 3 février 2018 - 19h16

  • je ne roule que très peu souvent et uniquement dans Chalon/saône
    ma voiture,depuis fin juin 2011 n’a pas encore 2500 km
    mais m’est,tout de même,indispensable !

    VAILLANT Charlette / 3 février 2018 - 19h12

  • J’utilise aussi ma voiture pour des déplacements professionnels. Je pense que nous sommes nombreux dans ce cas. La maif est une assurance solidaire. Il ne me semble pas que le fait de créer une grille tarifaire selon le nb de km soit très solidaire…. je sais malheureusement que c’est une tendance commerciale des assurances « privées ». …

    Isabelle / 3 février 2018 - 18h53

  • je fait 5000 km par an

    poulain / 3 février 2018 - 18h42

  • Merci 🙂

    JMC / 3 février 2018 - 18h20

  • Bonjour, je souhaite un tarif pour les petits kms par an. Ex -de 3000 klms demi tarif.

    Alb / 3 février 2018 - 15h22

  • Nous roulons très peu avec mon épouse 3000km/an sur chaque véhicule
    sans accident depuis plus de 10 ans à quand une réduction sur l’assurance?Merci

    raguet / 3 février 2018 - 12h02

  • je fais tres attention à ma consommation d’essence en roulant moins vite

    sauze / 3 février 2018 - 11h08

  • Je roule très peu sur l’année : moins de 5000 km.. Cela ne devrait-il pas
    entrer en compte sur le montant de ma cotisation annuelle..? Et payer au
    prorata des kms parcourus ?? Ceci me paraitrait plus juste..

    Babou / 3 février 2018 - 09h33

  • Ce serait bien que nos communes prévoient la location de petites voitures
    électriques, comme cela a été fait pour les vélos.. Cela améliorerait aussi
    la qualité de l’air..

    Babou / 3 février 2018 - 09h25

  • Excellente idée ce questionnaire. Surtout si on pouvait aboutir à un rapport kms parcourus / prime d’assurance. Personnellement, je serai intéressée pour mes 2 véhicules « secondaires ».

    Roynic / 2 février 2018 - 18h57

  • Bonjour,
    très bonne idée d’adapter la prime au nombre de Km parcourus.

    Jean-Michel / 2 février 2018 - 18h01

  • En effet moi aussi j’aimerai payer moins d’assurance étant donné que je conduis qu’occasionnellement ma voiture.
    Alors à quand cet avantage ?

    Noël Francine / 2 février 2018 - 17h16

  • bonjour,
    j’aimerais bien que ma prime d’assurance soit indexée sur les kilomètres parcourus.
    cordialement

    Pauline / 2 février 2018 - 17h06

  • A quand l’assurance pour les conducteurs occasionnels avec un faible kilométrage à la MAIF?

    profus / 2 février 2018 - 10h23

    • très intéressée pour assurance avec faible kilométrage

      Misselis / 2 février 2018 - 13h20

  • J’aimerais que la MAIF me fasse payer moins cher mon assurance car je ne roule pratiquement plus !

    Je me sers très peu de ma voiture, sauf pour reconduire ma compagne qui habite Metz… / 2 février 2018 - 09h18

  • Intéressant de réaliser que j’utilise peu mon vehicule

    Zerbib / 1 février 2018 - 19h24

  • Rester mutualiste et moduler l’assurance vam en fonction des km et du lieu de vie cest favoriser le mode responsable et écologique

    maud / 1 février 2018 - 18h38

  • Non, pas du tout d’accord. Il faut défendre l’esprit mutualiste sinon c’est le risque d’une dérive des assurances à assurer que la tranche de la population qui présente statistiquement le moins d’accident etc.
    Qui aimerait entendre de la part de son assureur ?  » Non, je ne vous assure pas car vous ne faîtes pas partie de la bonne catégorie »
    Pour récompenser les « bons » conducteurs, il y a déjà le bonus! A rendre plus attractif?

    W34 / 1 février 2018 - 16h23

  • Très bonne initiative de votre part ! La prise en compte du kilométrage serait fort bien accueillie par le couple de retraités que nous sommes.
    Lorsque c’est possible, nous utilisons les transports en commun (bus, tramway et métro), le train (pour les longues distances) et n’hésitons pas à utiliser nos pieds pour certaines courses.

    SARRAZIN / 1 février 2018 - 14h53

  • Il serait temps que notre mutuelle (je suis adhérent depuis 1968) s’intéresse enfin aux « petits utilisateurs » de leur voiture, comme le font depuis longtemps plusieurs compagnies d’assurance! Malgré mon ancienneté à la MAIF, il m’arrive de songer à changer de compagnie.

    Piou / 1 février 2018 - 14h27

  • C’est bien que la Maïf envisage cette possibilité, car désormais de nombreuses assurances propose une réduction légitime du tarif pour les conducteurs qui préfèrent ne pas utiliser leur voiture quand cela est possible. J’espère que la Maïf fera aussi ce choix. Merci

    Léron Joëlle / 1 février 2018 - 11h16

  • Il serait effectivement intéressant d’avoir la possibilité de personnaliser notre assurance automobile.
    Pourquoi pas une assurance au kilomètre avec possibilité de réajustement en fin d’année.

    anita / 1 février 2018 - 11h13

  • Commentaire sur les commentaires… 😉
    La gestion du questionnaire m’a posé problème.
    Faut-il « envoyer » successivement à la fin du questionnaire puis après le commentaire sur le questionnaire puis après un commentaire sur un commentaire (…)
    Pour ma part, j’ai attendu d’avoir rempli le questionnaire, écrit un commentaire sur le questionnaire et écrit un commentaire sur un commentaire pour « envoyer » et je me suis retrouvé sur le questionnaire vierge… sans savoir ce qui avait été transmis.
    D’autant plus perplexe qu’on m’a alors redemandé de m’identifier !
    Si je me suis trompé, je pense que cela aurait pu être évité en proposant « d’envoyer » après le questionnaire (commentaire éventuel inclus) puis de confirmer sa réception et de proposer alors de lire les commentaires et éventuellement de les commenter (un par un, bien sûr…)
    Cordialement.

    Yves / 1 février 2018 - 10h27

  • très bonne démarche , cette enquête offre des réajustements

    laika / 1 février 2018 - 10h08

  • Je conduis peu (3000 km/an) et suis à la recherche d’1 contrat petit rouleur
    J’aimerais savoir pourquoi vous ne nous proposez pas ce type contrat ???

    Claudine BELVAUX / 1 février 2018 - 01h11

  • Il n’était pas facile de répondre avec précision à certaines questions le choix de réponses étant limité.J’aimerais savoir quel est le but de cette enquête.Merci

    thomas / 31 janvier 2018 - 21h51

  • Je suis retraitée, et donc mes besoins varient au jour le jour; mais pour les loisirs, je m’efforce le plus possible de faire ou de proposer du covoiturage

    Claudie Pabst / 31 janvier 2018 - 21h31

  • En tant qu’inspecteur, je roulais beaucoup (30 000 km par an). Depuis que je suis en retraite, je conduis très peu, et je le regrette.
    Je précise par ailleurs que je conduis de plus en plus lentement, et, par conséquent, de plus en plus mal….

    Pierre DAUSSIN / 31 janvier 2018 - 20h33

  • Nous aimerions savoir s’il existe des tarifs spéciaux pour les personnes qui font moins d’un certain kilométrage par an.

    Nous avons deux véhicules et suivant les destinations nous prenons l’un ou l’autre , mais nous faisons rarement plus de 8000 km par an.

    BILLARD / 31 janvier 2018 - 17h10

  • Petit conducteur qui effectue des trajets localement mais souvent.

    Auvigne / 31 janvier 2018 - 16h44

  • il y a plusieurs années je me suis renseignée auprès de vous pour savoir si vous alliez pratiquer des tarifs spéciaux pour les « petits » conducteurs . Ce serait une bonne chose que vous le fassiez à présent
    Il me semble que moins on roule, moins on a de risques d’avoir un accident…

    Charbit Dominique / 31 janvier 2018 - 15h51

  • adaptez les tarifs en foncton de l’usage du véhicule

    haas / 31 janvier 2018 - 12h54

  • Je vis sur deux régions.Bretagne ,haut de france

    Sénant / 31 janvier 2018 - 08h19

  • Pourquoi ne pas adapter le montant de la prime d’assurance par tranche de kilomètres parcourus ?

    Hubiche Francine / 30 janvier 2018 - 22h00

  • Il paraît important que la MAIF innove sur ce point : une baisse des cotisations pour un faible kilométrage. Notre second véhicule ne roule que 30 km par semaine ; un tarif dégressif serait donc bienvenu, certaines assurances offrant déjà cette possibilité.

    MONTCEAU / 30 janvier 2018 - 21h39

  • je ne conduis presque plus dans Paris, utilisant les transports en commun. ma Fiat 500 parcourt depuis 2 ans 1000 km seulement par an, seulement mes trajets en banlieue si c’est mal desservi. Je serais particulièrement intéressée par une réduction du tarif assurance car je le trouve exorbitant dans ces conditions… Je ne suis pas seule dans ce cas

    Perrin / 30 janvier 2018 - 20h28

  • Habitant en zone rurale nous utilisons essentiellement nos deux véhicules pour faire les courses et pour nos activités associatives et récréatives (cinéma, théâtre, visites chez la famille et les amis…)

    Georges BOURGIER / 30 janvier 2018 - 20h11

  • Retraités, nous utilisons la voiture quotidiennement mais pour de petits déplacements dont la destination n’est pas desservie par les bus de ville.
    L’essentiel du kilométrage se fait en déplacement long (chez les enfants qui habitent à 350 km et les voyages).
    Par ailleurs nous utilisons, quand cela est possible, les transports en commun. Nous avons aussi la chance de pouvoir faire de nombreuses courses à pied ou à vélo.
    Un seul véhicule nous suffit à condition de s’organiser et de prendre les transports en commun.

    Noble / 30 janvier 2018 - 19h36

  • Nous possédons au total 7 véhicules + un scooter. J’ai demandé plusieurs fois à la MAIF la possibilité de bénéficier d’une « assurance flotte » ou d’une assurance fonction du kilométrage parcourue car nous ne conduisons pas plusieurs véhicules simultanément. J’espère que grâce à ce blog une telle demande pourra être prise en compte et que nous pourrons avoir des solutions de ce genre

    jogo / 30 janvier 2018 - 17h30

  • Les questions ne correspondent pas très bien à notre situation : couple retraité.
    Nous prendrions plus volontiers nos vélos pour les petits déplacements hebdomadaires ou quotidiens (courses, activités diverses) si des parkings sécurisés existaient dans notre communauté d’agglomérations pour ce type de déplacement doux.

    MRLM / 30 janvier 2018 - 17h21

  • la MAIF devrait étudier la proposition d’un tarif spécifique, ajusté à la baisse pour un second véhicule utilisé par un sociétaire de façon occasionnelle, en s’appuyant sur un kilométrage annuel à respecter….

    Pietrob / 30 janvier 2018 - 16h27

  • Envisage de ne plus assurer la seconde voiture à la maif, si vous ne me proposez pas une formule plus avantageuse (comme d’autres assureurs mutualistes le propose)au regard des km effectués par année.

    Menant / 30 janvier 2018 - 16h08

  • Quelle bonne idée serait de proportionner la prime d’assurance au nombre de km parcourus en un an !

    Nannybg / 30 janvier 2018 - 15h57

  • pas de commentaire

    popoff / 30 janvier 2018 - 15h35

  • J’ai 72 ans, suis greffée donc vite fatiguée.
    Je n’aime plus conduire.
    La distance maximum que je parcours est 50km (aller et retour) pour me rendre « en ville » quand c’est indispensable.
    J’ai besoin de ma voiture pour faire mes courses hebdomadaires à la grande surface qui se trouve dans mon village.
    Cela m’arrangerait bien d’avoir une cotisation un peu moins lourde.

    pamina / 30 janvier 2018 - 14h16

  • je pense qu’il faut faire une offre pour ceux et celles qui utilsent peu leur véhicule ou sur des petits trajets, faciliter l’accès à des stages de conduite et de révision ! (conduite en ville, conduite par mauvais temps) car les réflexes manquent cruellement.

    ISAB / 30 janvier 2018 - 13h20

    • Excellente suggestion à assortir, au besoin, d’une recommandation de cesser de conduire. Je précise que j’ai 77 ans 😉

      Yves / 1 février 2018 - 10h06

  • Je pense que face à une certaine concurrence toujours prête à faire des propositions « intéressantes » , une adaptation tarifaire au mode d’usage des véhicules sera profitable à l’usager et à la MAIF

    Robert SEYLLER / 30 janvier 2018 - 13h00

  • Je travaille a l’etranger et utilise mon vehicule en France pour les weeks end set les vacances.

    Je suis assuré à la MAIF mais il n’y a pas d’offres kilometres limités.

    Si il n’y a pas d’oofre spécifique de la MAIF sur ce sujet, cela pourrait être un motif de départ de ma part.

    Merci de vos propositions. Sincèrement
    Patrick Lefebvre

    Patrick Lefebvre / 30 janvier 2018 - 12h51

  • Difficile de répondre précisément à certaines de vos questions : mon profil n’est pas envisagé. Exemple : je séjourne à peu près en temps égal en zone rurale et en pôles urbains d’importances dissemblables.
    Sentiments mutualistes. J. Th.

    THIBAULT Jean / 30 janvier 2018 - 12h23

  • je vais me renseigner auprès d’autres assurances de type « moins de 6000 km »

    LEOTARD nicole / 30 janvier 2018 - 11h47

  • Le questionnaire ne correspond pas à tous les cas : les indicateurs jours et heures sont trop approximatifs
    L’indicateur kilométrique est sans doute le plus pertinent ( tout du moins dans mon cas: j’estime que je roule peu!)
    Cordialement
    B.C

    Corrand / 30 janvier 2018 - 10h48

  • Je n’utilise la voiture que pour faire des A/R entre la région parisienne et la Bretagne une vingtaine de fois par an d’où un kilométrage élevé. Le reste du temps j’ai un pass Navigo pour circuler en ile de France

    danpro / 30 janvier 2018 - 09h46

  • Bonjour,
    Je ne fais que 500 à 600 kms par an.
    Actuellement ma prime d’ assurance est au prix fort. Il me serait donc très agréable de n’assurer mon véhicule qu’au kilomètrage.

    La MAIF pourrait elle envisager cette possibilité ?
    J’ai toujours été satisfaite des services MAIF et regrette de devoir envisager, si rien n’est fait en ce sens, de changer d’assureur..
    Cordialement
    Marie José BORDES.

    BORDES Marie José / 30 janvier 2018 - 09h41

  • Avec mon véhicule principal, pour des raisons personnelles, je fais maintenant moins de 3000 km par an; il serait donc normal que ma prime d’assurance tienne compte de ce fait nouveau

    STOSSER / 30 janvier 2018 - 09h05

  • Le 2ème véhicule est utilisé pour les longues distances, car plus confortable

    Bartholin André / 30 janvier 2018 - 08h48

  • Bonjour, je serai d’accord pour que la prime soit plus faible pour les véhicules qui font un faible kilométrage annuel qui serait prouvé par une photo du compteur

    Lassine Alberte et Origer Marcel / 30 janvier 2018 - 07h38

  • Bonjour. Je serai pour un contrat adapté pour ceux qui ont un faible kilométrage annuel

    Remyphan / 29 janvier 2018 - 21h56

  • faire un tarif pour ceux qui roulent peu.

    Poullet / 29 janvier 2018 - 21h30

  • je n’utilise que le véhicule principal, l’autre est utilisé uniquement par mon mari.

    ebagosti / 29 janvier 2018 - 20h09

  • Nous sommes propriétaires d’un logement dans la région parisienne que nous louons. La locataire est,partie sans payer les 3 derniers mois. Elle a emporté avec elle, le frigo, la machine à laver le linge, la machine à laver la vaisselle et la hotte aspirante. Une grande partie de l’électricité était à refaire. Elle est partie sans laisser d’adresse. Elle a gardé les clés.Nous avons porté plainte auprès de la Gendarmerie locale. Nous avons dû faire appel à un serrurier pour faire ouvrir la porte de la maison, de la boite aux lettres et celle du garage. Je ne vous fais pas part du montant de la facture du serrurier ! NOUS AVONS APPRIS, MAIS TROP TARD EN PREVENANT LA MAIF, QUE NOUS POUVIONS FAIRE APPEL A UN SERRURIER DE LA MAIF. QUE CELA VOUS SERVE SI VOUS ETES DANS NOTRE CAS !

    Daulon / 29 janvier 2018 - 18h02

  • je roule très peu. Pour preuve : j’ai fait 3700 km en 15 mois

    ourry geneviève / 29 janvier 2018 - 16h49

  • Je fais beaucoup de km pour mes petits-enfants

    Memie / 29 janvier 2018 - 16h45

  • Je roule très peu. Pour preuve, j’ai fait 3700 km depuis septembre 2016

    ourry geneviève / 29 janvier 2018 - 16h43

  • Je ne travaille plus depuis un an et utilise ma voiture le moins possible, pour faire quelques courses en semaine ou pour voir des amis le week-end.
    Or je paie le même tarif que lorsque j’étais salariée et faisais une centaine de km par jour. Il serait plus juste d’adapter la cotisation en fonction de l’utilisation du véhicule.

    Pascale / 29 janvier 2018 - 15h41

  • Je regroupe mes courses « lourdes »(bouteilles+verre à apporter à la déchetterie)de façon à n’utiliser qu’une seule fois par semaine ma voiture.Je l’utilise également pendant les vacances ou occasionnellement pour aller voir des amis.
    L’utilisation restreinte de ma voiture entrainant nécessairement une diminution des risques, je pense qu’une réduction de la cotisation devrait m’etre accordée

    RIO / 29 janvier 2018 - 14h52

  • il serait agréable que la MAIF se penche sur le sujet- assurance des petits conducteurs dont je fais partie;
    Je roule très peu et utilise les transports en commun et le train pour mes longs déplacements .
    cordialement

    gironde / 29 janvier 2018 - 11h40

  • Bonjour,
    un service adapté pour les automobilistes, oui, mais aussi pour les motards.
    La pratique de la moto, comme vous le savez, n’est pas sans risque. Encore plus en hiver. Le froid, la pluie, la nuit, les infrastructures dégradées et les autres usagers avec moindre vision font que de nombreux motards comme moi – qui roule plus pour le plaisir que par obligation – laissent à contre cœur leur belle au garage pour quelques mois jusqu’au retour de jours plus avenants.
    Votre offre de 4+2 est une bonne idée et certainement adaptée à certains d’entre nous, mais pas dans le cas évoqué ci-dessus.
    Je lance donc l’idée d’une offre 9+3 : 9 mois au tiers ou tous risques permettant de rouler de mars à novembre et 3 mois en « garage » (vol et incendie) pour le stationnement de décembre à février.
    Ainsi faites, les quelques économies permettraient d’investir pour le conducteur dans des équipements plus adaptés et de meilleure qualité pour une pratique en meilleure sécurité.
    En vous remerciant et bonne route à tous

    YANN / 29 janvier 2018 - 11h10

  • Bonjour, en effet je roule peu, car habitant en « centre ville » je fais de la marche
    et de plus c’est plus facile pour stationner ma voiture sur un parking sûr.
    de manière générale, je fais mes commissions 1 fois par semaine en voiture, voire 1 fois toutes les 2 ou 3 semaines et ne fais que 50 km environ
    et je vais à des rendez-vous médicaux 1 à 2 fois par an 150 km environ
    si un rdv supplémentaire 1 fois par an 80 km environ
    Ma voiture a 10 ans et j’ai au compteur un peu plus de 50000 km
    je vais en vacances en espagne (catalogne) 2 ou 3 fois par an soit pour 3 fois environ 2100 km.
    Je fais plus de km depuis que je vis seule (plus de 5 ans) et ainsi depuis je roule plus, les km pour aller en vacances.
    bien cordialement

    SCRIBOT / 29 janvier 2018 - 10h32

  • Pour réduire le roulage et faire des économies nationales …, il serait temps que vous fassiez des contrats au x Km parcourus comme certains de vos concurrents mais qui n ‘ existent pas chez vous …contrairement à toute logique d ‘ économie, qui touche le portefeuille et que tout le monde comprends ….!
    Cela inciterait aussi directement au co-voiturage de voisinage pour aller dans les grandes surfaces , toujours éloignées ….
    Qu ‘ en pensez vous ? Merci pour votre démarche

    valenchon / 29 janvier 2018 - 10h03

  • Clio ( occasion ) pour region parisienne
    Espace pour vacances scolaires , grandes distances et gros chargements

    valenchon gerard / 29 janvier 2018 - 09h46

  • J’utilise volontiers le covoiturage pour mes longs trajets.

    Mannechet / 29 janvier 2018 - 08h59

  • Je fais de plus en plus du covoiturage pour les longues distances

    Bonnye / 29 janvier 2018 - 07h44

  • J’utilise mes véhicules sobrement mais je suis très content de les avoir quand j’en ai besoin.
    Cordialement

    DHOUWT / 29 janvier 2018 - 07h38

  • A cause des problèmes de stationnement nous utilisons souvent les transports en commun voire même les taxis.

    BRET / 29 janvier 2018 - 07h31

  • Je fais un trajet aller retour par semaine pour visiter mes parents âgés. Je ferais volontiers ce parcours en bus, si les transports collectifs n’étaient pas si défaillants à la Reunion : respect des horaires, bus complets, trop peu de passages. Les trains sont inexistants. Une formule assurance auto plus personnalisée pourrait être interessante. Le développement de transports en commun fiables et suffisants reste LA priorité.

    DORA / 29 janvier 2018 - 06h45

  • Nous pourrions effectivement etre intéressé par une formule assurance avec des fourchettes de Km parcourus par an: par exemple: 0, 5000,où 0, 7500 etc à définir.
    Merci de nous tenir au courant.
    Nous avons deux véhicules, l’un fait entre 4 et 5000 Km par an, l’autre environs 10000.

    Delbo Martine / 29 janvier 2018 - 03h07

  • Je n’utilise ma voiture que pour partir en province ou de banlieue à banlieue quand les transports en commun sont inexistants ou « galère ».
    Il serait souhaitable que nos dirigeants comprennent que les Services Publics, dont les transports( trains… ) sont indispensables pour une vie digne pour tous les citoyens et en particulier les personnes âgées qui n’ont pas ou plus de voiture (pas de permis, mal voyant, handicapés,..) au lieu de fermer les gares.
    De plus, moins de circulation, moins d’accident, moins de pollution…
    Bon courage
    Cordialement

    Di Giovanni Nelly / 28 janvier 2018 - 23h24

  • Couple de retraités, nous utilisons beaucoup les transports en commun urbains et les trains et avions. mais nous avons besoin d’une voiture pour notre résidence secondaire, pour transporter nos enfants et petits enfants, prêter la voiture à nos enfants, faire des petits trajets en France, faire des petits déménagements et des courses qui nécessitent une voiture et de l’espace de rangement/chargement

    froidmentel / 28 janvier 2018 - 22h27

  • Bonjour,

    Sociétaire de puis « longtemps » je porte un projet innovant nommé BADJOTO.

    Nous mettons actuellement sur le marché une application innovante de covoiturage pour les trajets du quotidien.

    https://www.badjoto.com

    https://www.technopolepaysbasque.fr/fr/4-sites-technopolitains/izarbel/actualite/badjoto-lance-son-application-de-covoiturage.html

    Je profite de votre question pour me faire connaître de votre organisation afin d’échanger sur ce sujet des assurances « petit km » et covoiturage.

    A votre disposition si vous souhaitez en savoir plus.
    Bien à vous.

    Stéphane
    CEO Badjoto

    Stéphane Perret / 28 janvier 2018 - 21h24

    • Avatar

      Bonjour Stéphane, merci pour votre contribution. Comptez sur moi pour la partager à l’équipe. Longue vie à votre projet ! A bientôt.

      Aude animatrice du blog / 30 janvier 2018 - 17h05

  • Dans notre couple ( 2 X 54 ans ) sommes trés transports en communs, ( Trains et tram. …autobus)
    malgré tout ;
    1 SUV familial 10 000 km/ an
    2nde petite voiture ( < 3 000 km/ an )
    1 petite voiture dans notre maison secondaire ( < 2 000 km/an)

    le tout à 80 km/h sur route …et 120 km/h sur autoroutes

    CA M'INTERESSE !

    LACAVE / 28 janvier 2018 - 19h46

  • Dans notre couple, nous sommes très  » Transports et communs » ( TRAIN, Tram, …)
    Avons 3 véhicules
    1 SUV Familial
    1 Seconde voiture ( Moins de 3000 km/an)
    1 voiture dans notre m

    LACAVE / 28 janvier 2018 - 19h40

  • je souhaiterai une assurance pour « petit kilométrage » parcouru

    mo / 28 janvier 2018 - 17h59

  • RAS

    Garcia / 28 janvier 2018 - 17h29

  • La Maif n’aime pas les motards et propriétaires de voiture à grosses cylindrées ( exemple 607 Peugeot) qu’elle taxe au prix fort, très fort, même pour les conducteurs ayant 50% de bonus!! Comme si c’et Un crime d’avoir une moto et une voiture de fortes cylindrées!! De même le principe de plusieurs véhicules pour une seule personne est inconnu à la Maif. Dommage que la mutuelle décide d’exclure des catégories de personnes par le seul fait des cylindrées… Indigne de faire cela.

    Titouane / 28 janvier 2018 - 17h05

  • Difficile d’être indépendant en zone rurale sans voiture

    baz / 28 janvier 2018 - 17h03

  • Il me serait agréable de payer pour mon 2e véhicule une prime qui prendrait en compte la « très «  rare utilisation…

    Amilien / 28 janvier 2018 - 16h56

  • Si le but de l’enquête est de tenir compte du kilométrage annuel pour moduler les cotisations, tant mieux. Quant à savoir si je souhaite me passer d’un véhicule au moins, il faudrait pour cela que des transports en commun existent où je vis ! Il faudrait aussi que certaines politiques soit-disant menées en ville acquièrent du sens et n’en restent pas à des annonces. Je pense aux parcs relais d’Orléans qui devraient permettre d’utiliser le tram mais qui sont saturés car détournés de leur fonction.

    MB / 28 janvier 2018 - 16h39

  • Bonjour,
    Pour quand une assurance à faible kilométrage ?
    Bonne journée.

    Thierry / 28 janvier 2018 - 15h50

  • Étant a la retraite depuis le début de cette année, je remarque que mes trajets sont plus limités durant le quotidien. Il m’arrive de faire un trajet plus long pour rejoindre mes enfants (aller + retour=800Km) au mieux une fois tous les mois. En prévision de cela, j’ai pris une essence après un diesel.
    A ce rythme j’ai fait 20000Km en 16 mois. 15000Km / an.
    Suis-je dans la moyenne concernée?

    JDJ / 28 janvier 2018 - 15h02

  • Nous faisons peu de km au quotidien mais la voiture est indispensable car l’offre de transport en commun n’est pas compétitive dans notre ville. Pourquoi pas une assurance en fonction des km ?

    Nadine / 28 janvier 2018 - 14h57

  • votre seuil est vraiment bas 14000 km par an . Je suis intéressé pour un seuil plus élevé.

    dufes nicole / 28 janvier 2018 - 14h46

  • La MAIF pourrait proposer une assurance auto au nombre de kms effectués dans l’année pour des assurés qui sont dans mon cas. Certaines assurances le font bien.

    Merci pour votre réponse.

    thérèse / 28 janvier 2018 - 14h06

  • Pour rouler moins, il s’agit de multiplier les transports en commun. Par exemple depuis des décennies nous attendons le train du centre var qui devrait desservir Toulon, Gardanne et Aix-en-Provence. Or la gare de Brignoles a fermé alors qu’elle était florissante. Les autocars n’ont pas compensé la perte, ni le covoiturage. Je crois que la situation est analogue partout, il faudrait faire cesser les prétentions de l’industrie automobile, les influences néfastes de cette industrie, car on sait les moyens de pression qu’elle a utilisé contre le train, associés aux rejets des pompes à essence et à la couardise des politiques.

    BARBIER JEAN-PIERRE / 28 janvier 2018 - 13h09

  • Notre santé physique et psychologique, notre vie sociale, notre porte-monnaie et notre planète ont besoin de beaucoup moins de voitures. Voir article sur « Renault Nissan et la voiture nucléaire » http://www.planetisme.net/2015/09/voiture-nucleaire.html

    Didier D / 28 janvier 2018 - 12h49

  • Je paye l’assurance de mon deuxième véhicule au tarif d’une grande ville comme mon premier, alors qu’il ne sert que dans un village de montagne à peine un tiers du temps et pour 2000 km/an environ.
    J’apprécierais d’avoir un tarif plus raisonnable.

    jeannet / 28 janvier 2018 - 12h36

  • C’est vrai qu’un tarif au Km serait plus juste. Moins on roule moins il y a de risques. Mais d’autres facteurs peuvent entrer en jeu pour pondérer ce paramètre.

    Cabanne / 28 janvier 2018 - 12h24

  • Un tarif au km serait bien plus juste.Il serait utile également de mieux tenir compte de l’absence d’accident au lieu de limiter à 50% la cotisation.

    STEP / 28 janvier 2018 - 12h01

  • Bonjour,
    Il serait bon de distinguer les trajets « obligatoires » : emmener les enfants à l’école, aux activités sportives, aller au travail, surtout en l’absence de transports collectifs adaptés, de l’usage « plaisir et loisir » de la voiture. Perso, je fais plus de km pour les trajets obligatoires (80% environ du km annuel), ce n’est donc pas un choix…
    Merci

    Lionel / 28 janvier 2018 - 10h29

  • En effet, un tarif adapté aux km serait une bonne idée.

    Claire / 28 janvier 2018 - 10h03

  • ce serait intéressant d’avoir un tarif « petit conducteur »

    coco / 28 janvier 2018 - 09h43

  • Maintenant retraité, le nombre de km que je parcours a diminué au moins dans la proportion de mes revenus ! Un tarif adapté au kilométrage serait vraiment le bienvenu. Autres facteurs pourraient aussi être pris en compte : durée d’affiliation, nombre d’années sans accident…! Beaucoup d’autre assurances
    le pratique déjà…

    Dan / 28 janvier 2018 - 09h28

  • L’assurance au km serait la bienvenue.
    Une ristourne pour les clients fidèles serait la bienvenue, et non pas que pour attirer les nouveaux clients !!!!

    dre16000 / 28 janvier 2018 - 07h29

  • Maintenant retraité, le nombre de km que je parcours a diminué au moins dans la proportion de mes revenus ! Un tarif adapté au kilomètrage serait vraiment le bienvenu. D’autres facteurs pourraient aussi être pris en compte : durée d’affiliation, nombre d’années sans accident…bref, un petit geste de reconnaissance pour les sociétaires fidèles et bons conducteurs !

    2Chris / 28 janvier 2018 - 06h52

  • Je souhaiterais une assurance en fonction des kilomètres parcourus.

    Firôme Maryse / 27 janvier 2018 - 23h50

  • Je souhaiterais une assurance adaptée aux kilomètres parcourus

    Firôme / 27 janvier 2018 - 23h45

  • Je souhaiterais une assurance adaptée aux conducteurs occasionnels et au kilométrage

    Chris / 27 janvier 2018 - 23h25

  • Dans l’étude il ne faut pas oublier les grands-parents ? (? pour l’orthographe) qui s’occupent des petits enfants.

    JM² / 27 janvier 2018 - 22h06

  • Agée de 80 ans, je ne prends ma voiture que pour de courtes distances, une assurance aux nombres de kilomètres m’arrangerait énormément!

    TELLIER / 27 janvier 2018 - 20h24

  • Habitant une petite ville je peux faire la plupart des déplacements à pied
    mais je veux quand même garder ma voiture.Etant veuve je ne sors plus
    très souvent sur de longues distances. Une assurance aux nombres de
    kilomètres serait bien venue

    LORGUE / 27 janvier 2018 - 19h32

  • J’aimerai payer mon assurance selon les kilomètres que je fais…..

    Di Marco Marie-thé / 27 janvier 2018 - 19h25

  • Voici des années que nous vous relançons pour que la cotisation d’assurance auto soit proportionnelle au kilométrage.
    Notre 1er véhicule était neuf : – 10.000 km/an, le 2ème véhicule ancien : – 5000 km/an.
    Enfin, l’idée est entendue et comme les cas comme nous sont légion, une offre plus intéressante aura du succès.

    Nicole / 27 janvier 2018 - 18h54

  • Là où nous habitons, il n’existe aucun transport en commun….. Nos enfants habitent maintenant loin de chez nous et là aussi, aucune voie de communication transversale compatible…
    Le 2ème véhicule est un vieil utilitaire qui permet d’aller à la déchetterie (pas de ramassage des poubelles !)
    Un tarif dégressif pour ce dernier serait le bienvenu.

    Fanfan / 27 janvier 2018 - 18h40

  • un 2eme véhicule qui roule 5000k et un 3eme (utilitaire) qui roule 2000k ,une proposition adaptée à ce cas de figure serait la bienvenue!

    spinoza / 27 janvier 2018 - 18h30

  • Notre 1ère voiture 20000 km environ par an.( Pour toutes sorties en général avec ma femme.)

    La 2ème 4500 kms env par an. pour des besoins personnels sur un rayon de 10 kms environ de notre résidence principale. Pour ce genre d’utilisation, une assurance en fonction du kilométrage nous seraient peut-être plus profitable…!

    MARCONI / 27 janvier 2018 - 18h22

  • Etant handicapée, j’ai absolument besoin d’1 véhicule aménagé. Malheureusement, je ne peux plus marcher. Mais je ne fais pour autant, pas énormément de kilomètres. Je m’occupes autant que je le peux. Que ce soit dans mon travail, comme dans les différentes associations dont je fais parti. De plus, j’adore visiter et donc il me faut inévitablement un véhicule dont je suis depuis quelques années malheureusement privée sur de longues distances…

    Sansan / 27 janvier 2018 - 18h19

  • Je ne roules pas énormément et préfères prendre l’avion ou le train lors de mes longs trajets. Il faut dire que j’ai subis un grave accident (A.V.C.) et donc selon les jours, je suis très fatigable…

    Lamiche / 27 janvier 2018 - 17h54

  • notre 1ère voiture 10000 km env. par an est surtout utilisée pour les
    déplacements d’engagements citoyens de ma femme.
    La 2ème, env. 8000kms pour le W-E et les vacances
    La 3ème env. 2000kms près de notre résidence secondaire.
    Des tarifs adaptés aux petits kilométrages seraient bienvenus.

    Jacques Lebouteiller / 27 janvier 2018 - 17h43

  • Nous avons 3 véhicules assurés maif : excellente idée de faire un tarif spécial pour le véhicule qui roule le moins.

    Claudius / 27 janvier 2018 - 17h40

  • Je n’utilise que peu ma voiture (6000 km /an environ ) car j’habite à Paris et suis en retraite. Je pars en vacances en voiture ( courts trajets et quelques weekends par an) et fais quelques courses en supermarché . J’apprécierais un tarif d’assurance approprié , moins élevé que le tarif actuel, mais forfaitaire à l’année .Ainsi le côté « mutualiste  » de la MAIF serait respecté et j’aurais une certaine marge dans le kilométrage,( forfait, par ex pour 10 000 km /an.)

    mamimo / 27 janvier 2018 - 16h53

  • Bonjour, une contribution au nombre de kilomètres pourquoi pas ? mais utilisant régulièrement ma voiture pour des déplacements longs vers ma résidence secondaire, je trouverai juste d’être aussi facturé au temps de conduites et selon les infrastructures utilisées (autoroute moins accidentogène…).

    Griotier / 27 janvier 2018 - 16h36

  • Une cotisation d’assurance proportionnelle au nombre de km parcourus me paraîtrait une très bonne incitation à rouler moins.

    Jean-Luc / 27 janvier 2018 - 16h29

  • Je ne roule presque pas, mais je veux conserver ma voiture encore quelque temps. Par contre un aménagement de ma contribution de mutualiste me semblerait souhaitable.

    Paccioni Suzanne / 27 janvier 2018 - 16h15

  • Une assurance « au kilometre » est devenue indispensable

    Patric rochet / 27 janvier 2018 - 16h15

  • Adapter le prix en fonction des km parcourus, pourquoi pas, mais les compagnies qui le font sont peut-être plus chères que… sans limite de km !

    BMI / 27 janvier 2018 - 15h59

  • Je trouverais normal d’adapter la prime en fonction du nombre de km parcourus/an. Certaines sociétés d’assurances le font d’ailleurs déjà.
    Cela pourrait favoriser les moyens de transport doux. J’habite en zone rurale et la voiture m’est indispensable mais en s’organisant on peut limiter ses trajets. C’est une contrainte mais c’est un bon choix je pense. Et si la MAIF peut l’encourager, ce serait une initiative citoyenne.

    JPL / 27 janvier 2018 - 15h44

  • La situation géographique est un élément déterminant quant à l’utilisation d’un véhicule : aujourd’hui on l’utilise par obligation et non plus par plaisir quelle que soit notre conscience citoyenne. En zone rurale les transports en commun ( cars ) sont inappropriés et sous développés ( notre domicile – centre de Montpellier : 1h30 en car + Tram pour 0h30 en voiture ) . Par ailleurs l’accompagnement des parents et beaux parents âgés ( +de 90 ans ) entrainent de très nombreux et longs déplacements. Les urbains ont sans doute des facilitées pour utiliser les transports en commun mais le co- voiturage ne peut être qu’occasionnel pour les retraités domiciliés en zone rurale. Nous faisons 35000 km/ an par pure obligation en ayant bien conscience du coût économique, une dépense dont on se passerait bien. Par ailleurs mon activité, totalement bénévole, représente à elle seule 10000km/ an sans aucun dédommagement. Il n’y a pas que les parisiens qui habitent le coeur de la ville qui ont une « sensibilité verte ».

    Garden Jacques / 27 janvier 2018 - 13h19

  • C’est certain on roule un peu moins mais pas tous.en ce qui me concerne je roule moins c’est du fait que nous avions deux voitures et ma femme ne conduit plus.voila à mon avis et je ne suis pas seul.

    Lefevre / 27 janvier 2018 - 12h34

  • Utilisation de la voiture:
    – lorsque les transports en commun sont inexistants ou inadaptés (horaire, distance entre le point d’arrêt et le but trop longue),
    – charges à transporter multiples, lourdes ou encombrantes.

    cldut / 27 janvier 2018 - 11h55

  • L’assurance au km parcouru semble plaire à beaucoup de sociétaires. S’il est possible que les gens qui veulent moins rouler pour payer moins puissent être exaucés, d’accord, du moment que ce n’est pas au détriment des autres ! Pourquoi ? Parce que la MAIF est une mutuelle.

    Bertrand Sigward / 27 janvier 2018 - 11h41

  • avec le véhicule principal je fais un aller retour à toulouse dans mon pied à terre 100km puis le véhicule ne circule pas en ville;l’autre véhicule roule peu en campagne

    gazano bernard / 27 janvier 2018 - 10h33

  • Pour les longues distances, je propose occasionnellement des trajets en covoiturage.
    Dans les petites communes rurales, où les transports en commun sont quasiment inexistants, le déplacement en voiture est inévitable à partir d’un certain nombre de km, Certains sociétaires suggèrent un tarif adapté au nombre de km parcourus. C’est la double peine pour les ruraux qui préfèreraient peut-être ne pas investir dans un véhicule (achat, entretien) mais ne disposent pas d’autres modes de transport. A cela s’ajoute le fait qu’il faut souvent faire plusieurs dizaines de km pour rejoindre la gare ou l’aéroport le plus proche, donc frais supplémentaires notamment de parking. Dans les agglomérations, les usagers disposent d’une diversité de moyens que n’ont pas les ruraux. Certains départements expérimentent la mise à disposition de véhicules de prêts. C’est sans aucun doute une formule à développer, mais le problème se pose toujours si l’usagé habite à une distance trop éloignée du point de mise à disposition… La réflexion doit tenir compte de ces éléments.

    dgeenoo / 27 janvier 2018 - 10h23

  • Un souhait : la MAIF pourrait proposer une ASSURANCE AUTO au nombre de kilomètres effectués dans l’année pour des assurés qui sont dans mon cas.
    Merci pour votre réponse.

    POGGI Danielle / 27 janvier 2018 - 10h00

    • Une bonne idée.
      Je suis dans ce cas (moins de 8000 km. par an).

      Quilès / 27 janvier 2018 - 10h36

  • Avec la retraite, je suis devenu un « petit rouleur » (environ 6000 km par an). Je privilégie la marche pour entretenir mes articulations et le train pour éviter la fatigue des longs trajets.
    Sans doute la MAIF pourrait-elle adoucir la cotisation des sociétaires de mon espèce. Il semble d’ailleurs que d’autres assureurs le fassent. À moins qu’elle ne nous trouve plus dangereux car moins entrainés… Existe-t-il des statistiques sur ce sujet ?

    Astrolabe009 / 27 janvier 2018 - 09h49

  • j’utilise ma voiture uniquement pendant les vacances, car j’ai une voiture de fonction. cela fausse peut être l’analyse qui est faites.

    Richard / 27 janvier 2018 - 09h15

  • Il serait facile de se passer encore plus de la voiture si la généralisation des pistes cyclables rendait les trajets en vélos moins dangereux.
    Il est urgent que la loi exige de toutes nos municipalités (grandes et petites) qu’elles prévoient dans leurs plans d’extension d’hurbanisme des accès réellement cyclables jusqu’aux centres des agglomérations.
    En plus des loisirs, il deviendrait ainsi possible d’éviter de prendre la voiture pour les besoins quotidiens. Par exemple aller faire ses courses avec un vélo (électrique) et une petite remorque, serait bien plus agréable, et souvent aussi rapide, que de de s’énerver dans les embouteillages en respirant l’air pollué au volant de sa voiture …

    Daniel TARDY / 27 janvier 2018 - 09h12

  • Je n’utilise plus ma voiture que pour partir en vacances environ 3-4 fois par an, pour des trajets de 600km ou occasionnellement pour un WE.
    J’utilise un scooter pour les trajets quotidiens à Paris.
    Une assurance activable à ces périodes d’utilisation (et « en sommeil » le reste de l’année) serait appréciable.

    François / 27 janvier 2018 - 09h06

  • Bonjour,
    Ma voiture vieille mais en bon état me sert pour les petits trajets et une disponibilité immédiate. Pour les vacances, j’utilise soit le train, soit un véhicule en autopartage très accessible dans ma ville et qui est une excellente formule.

    JM / 27 janvier 2018 - 08h16

  • Je me fais violence pour effectuer mes petits deplacements à pieds ou à vélo.

    jpi / 27 janvier 2018 - 06h42

  • J’ai choisi d’habiter au centre ville pour faire le maximum de courses et d’activités à pied.
    Je vais chez mes enfants et en vacances en transports en commun.
    Je serais intéressée par une assurance prenant en compte le kilométrage du véhicule.

    Nadine / 26 janvier 2018 - 23h05

  • Je roule peu car je dispose de transports en commun pour évoluer sur l’agglomération. Néanmoins, j’ai besoin de ma voiture que pour quelques sorties de la ville afin de randonne dans la région (pratique de covoiturage) et pour conserver une certaine spontanéité dans les déplacements (pas besoin de prévoir, organise une location. Je dépense environ 30€ d’essence par mois.Mais l’entretien (contrôles et assurance) représente un budget important ce qui ramène le coût kilométrique à un taux très élevé. Certaines assurances assurent au kilométrage. Mais je ne souhaite pas quitter la Maïf.

    Martine / 26 janvier 2018 - 22h53

  • Jusqu’à l’age de 65 ans j’ai habité Paris puis sa grande banlieue. J’ai toujours peu utilisé mon véhicule, uniquement pour les longs trajets ou lorsque j’avais des choses encombrantes et très lourdes à transporter, autrement j’utilisais une moto 125 cm3 ou un vélo, ou la marche pied, ou les transports en commun. Lorsque nous partions en vacances et le week end nous emportions nos vélos, pour les très longs trajets de nuit, j’ai aménagé une couchette pour faire une pose et dormir en cas de fatigue. Maintenant que j’habite en province et n’ai plus de moto, j’utilise toujours mon vélo et pratique toujours la marche à pied. J’ai une petite camionnette et j’ai toujours eu une camionnette de préférence à une voiture.

    Monique / 26 janvier 2018 - 20h28

  • Je possède une Renault express camionnette qui a 30 ans et qui parcoure 3000 km annuels voire moins. J aimerais donc que la maif mette en place un tarif voiture de collection et un tarif au Kms annuels parcourus comme le font d autres compagnie d assurances. Merci

    Berny / 26 janvier 2018 - 20h04

  • Je roule peu et ma voiture est sous-utilisée. Pour autant je ne la loue pas à un particulier de temps en temps ce que je pourrai faire si j’avais un tiers de confiance (assurance) pour le cas où il y aurait des problèmes (dégâts matériels, non restitution du véhicule. Peut-être à mettre en place entre sociétaires ?

    responsable / 26 janvier 2018 - 19h56

  • Etant donné que nous roulons très peu, nous souhaiterions que la prime à payer soit en fonction du kilométrage.

    Christophe / 26 janvier 2018 - 19h37

  • Je trouve qu’il est regrettable que le prix de l’assurance ne tienne pas compte de l’age des véhicules : une voiture de 10 ans valeur 3 ou 4000 € coûte aussi cher en assurance tous risques qu’une voiture récente ayant une valeur de 30 000 € .

    MICHEL / 26 janvier 2018 - 19h29

  • Il m’arrive d’utiliser ma voiture pour de plus longs trajets (env 3à 4fois par an)1000 à 1500kms

    Faudot / 26 janvier 2018 - 19h15

  • Il manque une question à votre enquête : combien de conducteurs pour le ou les véhicules !!!

    JCL / 26 janvier 2018 - 18h53

  • J’ai un véhicule à mon domicile principal que j’utilise uniquement pour faire les courses et rendez-vous médicaux, mais le kilométrage annuel est très faible et mon 2ième véhicule est sur ma résidence de vacances utilisé uniquement pour les courses 3 mois dans l’année le reste du temps utilisation des transport en commun. La Maif devrait avoir un tarif spécifique pour faible kilométrage annuel.

    Raymondo / 26 janvier 2018 - 18h47

  • aucun

    millieroux pierrette / 26 janvier 2018 - 18h40

  • J’utilise ma voiture essentiellement pour aller au travail et je roule peu, moins de 6000 KM par an.
    Une assurance « petit rouleur » et du bonus supplémentaire quand on est à 50% sans accident depuis des années seraient les bienvenus, d’autant plus que les tarifs sont un peu chers, même si on est bien assurés !

    Martine / 26 janvier 2018 - 18h27

  • Mon épouse et moi avons remplacé les longs parcours en voiture (essentiellement durant les mois d’été) par l’usage des transports collectifs.

    Jacques Philippe / 26 janvier 2018 - 18h23

  • Bonjour,
    Je me sers de mon véhicule que, environ 6 fois par an; 9000 km et pour de grands trajets, 1500 à 3000 km ( vacances).
    Je souhaiterai que la maif adapte son assurance d’une façon plus avantageuse à mon utilisation.
    Sentiments mutualistes

    Yo / 26 janvier 2018 - 18h03

  • d’accord avec jeanmaire, du 26 janvier! d’ailleurs je vais étudier la question de très près, car pourquoi payer plus ???? d’autant que le package ne donne aucune réduction à la MAIF. on se demande……

    deltour myriam / 26 janvier 2018 - 18h03

  • Je souhaiterais que la MAIF instaure, à l’intention des petits rouleurs (moins de 10 000km), une assurance au kilométrage !

    Jeanclod / 26 janvier 2018 - 18h02

  • Je n’utilise ma voiture que pendant les 3 mois d’été que je passe à la campagne pour des trajets épisodiques dépassant rarement les 10 – 20 km et je laisse ma voiture à la campagne quand je rentre à Lyon. Je reste fidèle à la MAIF, mais j’aimerais disposer d’un assurance tenant compte du très faible taux d’utilisation de mon véhicule durant l’année et du kilométrage réduit ( de l’ordre de 200 – 400 km par an

    BONNET / 26 janvier 2018 - 18h01

  • La concurrence propose des tarifs plus avantageux pour les conducteurs prudents faisant moins de 10000kms par an , ce qui est notre cas . La Maif serai bienvenue de faire de même !
    G. Jeanmaire

    jeanmaire / 26 janvier 2018 - 17h42

  • Au travail, il y a des véhicules de service que je peux utiliser pour mes déplacements pro. De plus, je me suis acheter un vélo électrique il y a 2 ans que j’utilise régulièrement pour me rendre à mon bureau.

    CharlesV / 26 janvier 2018 - 17h07

  • Étant à la retraite depuis peu, je n’utilise plus que ponctuellement mon véhicule. De ce fait je fais beaucoup moins de kilomètres et serais vraiment intéressée par une offre à moindre coût pour un usage moindre moins de 6000km annuellement

    Maryse / 26 janvier 2018 - 17h01

  • je souhaiterais etre assuree au forfait km/an

    favary / 26 janvier 2018 - 16h49

  • J’ai une résidence secondaire dans laquelle je laisse ma seconde voiture et fais moins de 5000 km par an avec cette dernière
    J’ai un bonus de 50% sur chacun de mes deux véhicules et j’appréciais d’avoir une option petit kilométrage

    Manou / 26 janvier 2018 - 16h44

  • Nous roulons très peu en ville ( Paris ).Déplacements longue distance en train. Voiture utilisée pour aller en province et pour des petits trajets 3 mois l’été à la campagne.
    Etant retraités, nous serions très intéressés par des tarifs pour petits rouleurs, et éventuellement tarif adapté à l’utilisation d’une seconde voiture 3 mois par an.

    MARTIN / 26 janvier 2018 - 16h41

  • Retraité je roule beaucoup moins.Je pense qu’une assurance « petit rouleur » serai intéressante. Mes plus longs parcours sont 2 à 3 fois par an pour aller dans les Pyrénées 480 km aller dont 440 km d’autoroute. Je dois totaliser a peut près 10000 km par an. Donc je serai favorable à une assurance modulée.A voir les modalités.

    ALEX / 26 janvier 2018 - 16h26

  • Sociétaire MAIF depuis 1970 ,je bénéficie de 50% de bonus depuis longtemps et malgré cela j’apprécierais un geste sur la cotisation annuelle pour la fidélité et le faible kilométrage(7500km/an).
    Cordialement.

    Nanou / 26 janvier 2018 - 16h24

  • Utilisant de moins en moins mon véhicule (surtout pour des trajets courts), les tarifs devraient être basés sur le nombre de km parcourus (par tranche).

    lou / 26 janvier 2018 - 16h24

  • Ma voiture utilisée :
    Si je vais au théâtre le soir .car peur dans les transports en commun le soir( rarement)
    Pour aller en banlieue chez mes enfants,
    En vacances si ce n’est pas plus de 250km ( 300km maxi) ou je préfère le train,( ou je dors en route dans un B/B car trop fatiguée. )
    Faire les grosses courses une fois tous les 10 jours
    Aller en colloques, stages si pas trop loin

    BIGOT / 26 janvier 2018 - 16h04

  • il serait interessant que la maif est une offre qui concernerait les petits rouleurs ( 5000km par an )

    aufado / 26 janvier 2018 - 15h34

  • Il serait intéressant d’étudier une mesure tarifaire pour véhicule utilitaire ou autre faisant dans les 500km par an .D’autres assurances le prônent….

    jef / 26 janvier 2018 - 15h32

  • En semaine, j’utilise principalement ma voiture pour aller à la gare et prendre mon train (RER) afin de me rendre au travail.
    Un nombre important de personnes font de même : Trajet Maison/Gare.
    Il serait intéressant de proposer de incitations/avantages afin que des automobilistes puissent proposer d’effectuer du covoiturage sur ce type de trajet.

    Hervé J / 26 janvier 2018 - 14h34

  • bon courage

    Gérard / 26 janvier 2018 - 14h29

  • Avec mon épouse nous utilisons les deux véhicules selon le déplacement et le lieu de destination.Ils sont donc tous les deux assurés mais un Plénitude et l’autre Différence.

    DELORME / 26 janvier 2018 - 13h56

  • etant veuf epuis peu, je pense que je roulerai de moins en moins.

    dautriche / 26 janvier 2018 - 13h54

  • Le 1er et le 3ieme vehicule sont assurés à la Maif, j’attends avec impatience une assurance au km.

    Richard / 26 janvier 2018 - 13h52

  • Envisageriez-vous des assurances plus personnalisées?
    Certains utilitaires font très peu de kilomètres mais sont indispensables dans les zones rurales.

    monnier / 26 janvier 2018 - 13h45

  • Tout a fait d’accord , je roule trés peu depuis un certain temps, et je me demande à quand une assurance basée sur les Km PARCOURUS?

    RAMONI SERGIO / 26 janvier 2018 - 13h43

  • je roule très peu, pourrait-il avoir un tarif en fonction de tranches kilométriques annuels;

    coucou / 26 janvier 2018 - 13h40

  • Je partage le point de vue d’un nombre non négligeable de sociétaires qui, pour des raisons diverses, n’utilisent plus leur véhicule que pour des trajets courts.
    Il est important que la MAIF prenne en compte ces situations et propose un tarif pour les petits kilométrages annuels.
    Merci de prendre en compte ces demandes.

    TJ / 26 janvier 2018 - 13h23

  • Si mon 2ème véhicule qui est celui « de mon conjoint », dont je suis co-titulaire, ne doit pas être pris en compte commetel, alors il faut l’annuler .

    luspin / 26 janvier 2018 - 13h18

  • .

    MOTTET / 26 janvier 2018 - 13h01

  • Difficile de faire la différenciation entre temps d’utilisation et temps de conduite. Je roule 10mn puis mon véhicule est à stationné…

    belauto / 26 janvier 2018 - 12h11

  • Ma voiture N°3 est une 4L Renault de collection de 1986 donc très peu utilisée.

    CHAPELLE Maurice / 26 janvier 2018 - 11h49

  • Enfin la MAIF se soucie des conducteurs qui roulent peu ! Mais ne tardez pas, beaucoup d’assuré(e)s pourraient aller voir la concurrence ! Cordialement.

    Pascal / 26 janvier 2018 - 11h45

  • à 81 ans j’ai la chance de pouvoir encore conduire donc d’être encore
    autonome, je l’apprécie

    CORNILLON / 26 janvier 2018 - 11h43

  • pas de commentaire particulier. Je roule la moitié du kilométrage en province et le reste en déplacement urbain

    criqui / 26 janvier 2018 - 11h26

  • Enfin!,la maif va peut-être s’occuper des petits rouleurs et proposer des contrats adaptés pour les retraités petits rouleurs dont je suis. Bonne initiative,continuez!

    sahut / 26 janvier 2018 - 11h23

    • enfin la Maif peut faire des tarifs différent entre les personnes qui travail et roule tres souvent et les retraités qui roulent beaucoup moins. a suivre.

      JOUVENAUD Bernard / 26 janvier 2018 - 11h34

  • Intéressant que la Maïf pense à ce genre de nouvelle assurance, beaucoup d’autres concurrents le proposent déjà depuis un moment.

    Boyer Jean-Paul / 26 janvier 2018 - 11h19

  • La Maif est en retard pour mettre une assurance aux conducteurs faisant peu de Km
    Car de plus en plus : de vélos,autolibs,de tramway, de blablacar,bus,etc…
    d’où économie par rapport à: essence et frais d’entretien d’une voiture et plus…
    Même si j’ai un peu plus de 70 ans la population vieillit de plus en plus tard et conduisons aussi
    Merci

    Branca / 26 janvier 2018 - 11h14

  • une C3 pour tous les déplacements urbains(25000 km en 8ans!!!!)
    Une plus importante pour le reste :W E,Vacances et déplacements vers la famille dispersée aux quatre coins de France.
    Un tarif dégressif pour la petite voiture de tous les jours serait le bienvenu

    Bougie Marie-Louise / 26 janvier 2018 - 11h03

  • revoir tarif pour petit rouleur

    frespech / 26 janvier 2018 - 11h00

  • Je suis retraité Nous utilisons une des deux voitures chaque jour pour de courts trajets (faire les courses à 3 ou 5 km) . Mais 1 ou 2 fois par semaine pour des trajets plus longs d’une soixantaine de kms . Je ne sais donc pas si on peut entrer dans le créneau décrit.

    roby / 26 janvier 2018 - 10h43

  • Beaucoup de trajet sont liés au dernier enfant scolarisé localement sans transport en commun.
    Ce qu’il faudrait favoriser, ce sont les déplacements groupés d’un même village pour faire les courses, le marché, se rendre en ville et avoir des activités diversifiées (bibliothèque, rdv médicaux). Mais comment centraliser des besoins avec des personnes qui ne maitrisent pas internet?
    Il y a peut être qque chose à développer. A +

    mhareng / 26 janvier 2018 - 10h18

  • Retraitée Ma voiture principale 65000km a 10ans. J’habite en zone rurale sans moyen de transport. Je fais mes courses sur place à pied et utilise ma voiture principale pour des trajets courts dans les communes voisines 2 à 3fois par semaines et pour de plus longs trajets familiaux 3 à 5 fois par an.
    La seconde voiture 65000km 35 ans parfait état ne roule qu’exceptionnellement si nécessaire, sinon elle est à l’abri dans mon garage.
    Je pense qu’une option km limités serait utile .

    MFL / 26 janvier 2018 - 09h46

  • Kilométrage effectué pour moitié pour les trajets domicile-travail. Désormais, étant en retraite depuis un mois, je vais rouler nettement moins et utiliser davantage les transports en commun pour me rendre au centre-ville.

    sicoche / 26 janvier 2018 - 09h26

  • Une réduction de cotisation pour les personnes bénéficiant d’un bonus depuis de nombreuses années serait justifiée. Une assurance au kms parcourus inciterait les gens à moins utiliser leur (s) voiture (e) notamment pour les petits déplacements.

    SANCIUM / 26 janvier 2018 - 09h18

    • Effectivement, une réduction allant au de-la des 50 % serait la bienvenue quant un sociétaire est depuis des …années avec un bonus de 50%. certaines compagnies le font.

      GUERIN / 26 janvier 2018 - 09h28

  • Lorsqu’un couple possède 2 véhicules, il y a « un gros véhicule » pour les grands trajets éventuels (week-end, vacances), et un second pour les déplacements quotidiens (domicile -travail). Ce n’est pas logique de payer une assurance qui ne prenne pas en compte le risque lié à l’usage ou au kilométrage.

    firmin / 26 janvier 2018 - 09h16

  • Résidant à 15 km de Lyon entre deux villes avec peu de transport adapté je prends un kangoo de 10 ans pour les petits déplacements occasionnels de courtes distances. Une épouse qui travaille à Lyon utilise une twingo de 10ans pour les trajets domicile travail. Un Touran de 18 mois pour les déplacements familliaux éparpillés en France avec une utilisation en week end ou vacances.

    Si L’assurance pour les deux véhicules de 10ans est adaptée, pour le véhicule récent une assurance aux kilomètres serait plus en phase.
    Nous étudions d’autres solutions: location ponctuelle de véhicule pour les longs trajets entre autres. En tout cas, diminuer les frais des que mon épouse sera à la retraite. Nous attendons de voir ce que la Maif va proposer !!!

    Jean Charles / 26 janvier 2018 - 09h04

  • Il serait souhaitable d’avoir une assurance aux kilomètres parcourus peut-être selon un forfait (inférieur à 5000 km – 7500 – 10 000 par exemple) ou un forfait pour plusieurs voitures peu utilisées mais nécessaires et indispensables pour les trajets du quotidien.
    Un tarif intermédiaire entre tous risques et tiers pour les voitures non récentes mais en parfait état.
    Il est dommage également de ne pas avoir de considération supplémentaire pour les conducteurs dont le bonus est plafonné depuis fort longtemps et qui ont tous leurs points sur leur permis de conduire. Une réduction de cotisation serait appréciable

    Aggar Francoise / 26 janvier 2018 - 08h59

  • J’utilise ma voiture de moins en moins et j’évite les longs trajets

    Aujoulat / 26 janvier 2018 - 08h57

  • intéréssé par assurance aux kilomètre

    Tirouflet / 26 janvier 2018 - 08h33

  • Habitant la région parisienne en proche banlieue et utilisant un véhicule de société pour les besoins professionnels je n’ai plus beaucoup besoin de mon véhicule personnel la semaine. Actuellement celui-ci est domicilié dans le 80 dans un garage et je ne l’utilise que le weekend. J’ai toujours un contrat d’assurance à la MAIF mais je paie le prix pour un vehicule qui stationnerait dans la rue en région parisienne pour un usage quotidien, ce qui n’est pas le cas. Cela n’est plus adapté à mes besoins. Aussi si je ne trouve pas de solution adapté à la MAIF je serai contraint de changer d’assurance pour mon véhicule.

    Flehouel / 26 janvier 2018 - 07h50

  • très intéressée par une assurance AUTO au Kilomètre , je le demande depuis des années , je suis souvent sollicitée par vos concurrents ….

    Claire BLANC / 26 janvier 2018 - 07h45

  • J’aimerai bien avoir une assurance basée sur le kilométrage annuel

    Odile / 26 janvier 2018 - 07h41

  • Peut être pourrais-je profiter d’un tarif préférentiel, compte tenu du peu de km que je parcours maintenant.

    MARCOUP Denise / 26 janvier 2018 - 06h40

  • Mon mari, handicapé est placé en EHPAD depuis 2 ans 1/2. je me sers de ma voiture tous les jours pour lui rendre visite les services de bus n’étant pas pratiques, il faut changer de bus et la correspondance n’est pas toujours effective.

    MARCOUP Denise / 26 janvier 2018 - 06h35

  • A la MAIF depuis 40 ans pour toutes mes voitures, avec 50% de bonus depuis une bonne trentaine d’années, je suis étonnée que ce bonus n’évolue plus alors que d’autres compagnies d’assurance le font progresser. De plus, avec la retraite, je roule beaucoup moins. J’avoue que j’envisage de comparer les offres …

    Doumic / 25 janvier 2018 - 23h46

  • Depuis mon départ à la retraite, j’utilise ma voiture 3 fois maximum par semaine pour des trajets de moins de 10 kms. J’envisage réellement de passer par une assurance au kilomètre.
    Si la MAIF proposait ce choix, je pense y souscrire.

    Doumic / 25 janvier 2018 - 23h36

  • Bonjour.
    Je pense qu’il aurait fallu lancer une enquête pour les actifs et une autre un peu différente pour les retraités .
    A Colmar où j’habite, la municipalité a mis en place un abonnement annuel au réseau bus à 22 euros pour les personnes de 70 ans et plus, leur permettant de se déplacer en ville et vers les communes de la communauté. Cela est très pratique, permet de gagner du temps et de l’argent mais surtout de moins polluer !

    Charles / 25 janvier 2018 - 23h32

  • A quand des tarifs adaptés au marché et surtout personnalisés ?
    A quand la mensualisation sur douze mois sans frais ?

    CROCO / 25 janvier 2018 - 23h23

  • Ras

    Lizot p / 25 janvier 2018 - 22h33

  • Je suis retraitée et effectué environ 7000 kilomètres par an
    Je suis à la MAIF depuis 40 ans mais je ne vois aucun changement concernant l assurance auto
    Pourquoi ne pas proposer des tarifs dégressifs en fonction du kilométrage effectué ???
    Il faut s adapter au nouveau mode de fonctionnement demandé (moins rouler et protéger la planète notamment)

    Ragdoll / 25 janvier 2018 - 22h22

  • commentaire fait sur le questionnaire precedent

    DUBOIS / 25 janvier 2018 - 22h08

  • moins rouler.C’est le cas de beaucoup de retraites,comme moi, qui avons choisi de venir habiter en ville en fin de carriere. Peu de kilometres, beaucoup plus de marche a pied et a velo et d’utilisation des transports publics, mais les tarifs des transports publics (bus, train) ne cessent d’augmenter et les assurances autos aussi. quelle solution ?

    DUBOIS / 25 janvier 2018 - 22h05

  • une modulation de la somme à payer en fonction du nombre de km parcourus

    Jean-Pierre Gavériaux / 25 janvier 2018 - 22h04

  • Quand il m’est possible, j’utilise les transports en commun. Je roule surtout pour aller garder mes petits enfants régulièrement.

    eleane / 25 janvier 2018 - 21h55

  • une assurance au kilomètre parcourru

    DB / 25 janvier 2018 - 21h39

  • Nous vivons dans un monde absurde chaque jour pour aller au travail 1 personne déplace presque 3 tonnes de fer avec une voiture 5places que les fabricants font de plus en plus grosse avec une 5e vitesse économique utilisable à grande vitesse alors que l’on réduit les vitesses autorisées! et avec climatisation, lèves vitres motorisés etc. c’est lamentable! fabriquons des voitures une place, plus légères, louons des 5 places le dimanche en famille! limitons la puissance des moteurs en fonction des vitesses autorisées! n’éclairons plus les routes la nuit… on peut faire d’énormes économies « Si » les chefs qui gouvernent l’imposent aux entreprises qui ont financé leurs campagnes électorales!

    André Caron / 25 janvier 2018 - 20h52

    • Personnellement je trouve vos propositions potentiellement réaliste pour quiconque vit en grande agglomération, mais totalement surréaliste si l’on vit dans une petite commune de zone rurale, non desservie par des transport en commun…J’imagine la plus value écologique d’aller chercher, dans l’agglo à 20KM de chez moi dans mon véhicule à une place, mon véhicule de location 5 places pour la promenade dominicale…Bof bof bof.

      P RADET / 25 janvier 2018 - 21h47

  • J’essaie de rouler le moins possible pour cause de pollution, je prends donc le train et me fais covoiturer quand c’est possible. Je me sers de ma voiture pour aller faire des courses à 15km de chez moi et arriver chez moi depuis la gare quand je vais plus loin.

    MC / 25 janvier 2018 - 20h45

  • J’ai 2 voitures dont une qui ne roule pas souvent, j’aimerai payer un minimum pour celle-là

    eliane defremont / 25 janvier 2018 - 20h38

  • Vu notre age (85 ans)nous faisons de moins en moins de kilomètres.Nous utilisons les transports en commun.Nous serions heureux de voir notre cotisation diminuer.Pourquoi ne pas payer en fonction des kilomètres parcourus comme le font certaines compagnies.Nous ne roulons presque plu mais il faut malgrè tout assurer notre voiture;Depuis 1957 nous avons toujours assuré nos voitures à la MAIF.

    Kirbach monique / 25 janvier 2018 - 20h06

  • L’assurance de la voiture devrait etre proportionnelle au nombre de kilomètres effectués

    Pellerano Aline / 25 janvier 2018 - 19h51

  • Depuis un an à la suite de pb de santé je n’utilise plus ma voiture je la laisse le plus souvent à ma petite fille, étudiante et je dois avouer excellente conductrice !!!

    Me Perrier / 25 janvier 2018 - 19h37

  • Bonjour

    Étant à la MAIF depuis plus de 35 ans, je me suis toujours demandé pourquoi la MAIF ne proposait-elle pas un tarif adapté pour les gens qui faisaient l’effort de parcourir peu de kilomètres et utilisaient leurs pieds ou leur vélo…

    J’ai quitté temporairement la MAIF car un concurrent proposait une tarif spécifique au nombre de km parcouru (- de 5 000 km) ; je suis revenu à la MAIF par solidarité et simplicité pour regrouper tous mes contrats et éviter à avoir à envoyer le relevé de mon compteur à date fixe (avant telle date…)

    Bien cordialement

    GUILBAUD JEAN / 25 janvier 2018 - 19h32

  • Je travaille à 40 km de mon domicile : je vais en voiture tous les jours car le train met 1h30 pour faire ce trajet (contre un peu moins de 40 minutes en voiture). Ma femme utilise un véhicule plus grand et plus récent pour se rendre à son travail et emmener les enfants à leurs activités…

    Tomaz / 25 janvier 2018 - 19h26

  • La MAIF a-t-elle l’intention de proposer un tarif « petits rouleurs » ?
    Ce serait une excellente idée

    DESCHAMPS / 25 janvier 2018 - 19h23

  • Nous habitons proche de Paris, nous avons 2 enfants de 10 et 12 ans et nous avons toujours réussi à vivre sans voiture, que nous considérons comme un véritable acte citoyen, nous déplaçant quasi exclusivement en vélo.
    Un membre de notre famille nous en a donné une il y a 2 ans et nous l’utilisons très peu (1h30 en moyenne par semaine).

    La mis en place d’une formule adaptée de la MAIF serait la bienvenue !

    sylvain / 25 janvier 2018 - 19h22

  • Etant à la retraite j’utilise moins mon véhicule ,je profite d’avantage des transports en commun .
    Une formule adaptée a ma cotisation me conviendrais tout a fait .

    Marie / 25 janvier 2018 - 19h19

  • Je suis très intéressé par une formule petit rouleur de l’ordre de 8000 km par an et je ne trouve pas de réponse à la Maif.

    G. michelin / 25 janvier 2018 - 19h11

  • je suis en campagne, donc besoin de voiture même pour le pain à 7kms.Je roule beaucoup car je vais régulèrement dans mon ancienne région, la Bretagne pour des raisons familiales.

    aguado jacques / 25 janvier 2018 - 18h54

  • Etant donné que je ne roule pas beaucoup je pense que la MAIF devrait mettre en place une formule adaptée à ma cotisation d’assurance

    relandeau / 25 janvier 2018 - 18h54

  • J’attends l’utilisation que vous allez en faire.

    Cornet M. / 25 janvier 2018 - 18h47

  • Je m’occupe de deux personnes « agées », l’une habitant Paris de 90 ans, l’autre habitant en zone rurale en province de 75 ans. Nous formons une équipe solidaire pour les courses, la cuisine et les voyages. Sans voitures (et mon camping car), nous serions tous les trois totalement isolés, cloués chacun à notre domicile et dépendants (de qui ?)

    Chaintreau / 25 janvier 2018 - 18h46

  • Je roule très peu et surtout pas à Lyon.
    J’ai besoin de ma voiture uniquement pour me rendre dans ma maison de campagne( 100kms de Lyon) non desservie par des transports en commun.
    Je souhaite vivement que la MAIF mette en place un tarif petit conducteur.

    Liliane Deloche / 25 janvier 2018 - 18h46

  • j’utilise localement les transport en commun quand cela est possible. pour les grands trajets je n’utilise que la voiture: transport trop cher pas pratique, Car Macron un peu long, et peu pratique pour l’instant.
    Par contre un tarif concurrentiel serait une bonne chose surtout pour les personnes , qui comme moi, n’ont pas encore eu d’accident avec responsabilité. Cette catégorie devrait avoir une sorte de « prime » à la bonne conduite.

    Marc Bonnal / 25 janvier 2018 - 18h43

  • Intéressé par l’assurance au km car je ne fais pas beaucoup de route.

    Pilot Antonio / 25 janvier 2018 - 18h41

  • Je serai content de savoir si je peux payé – d’assurance pour ma voiture .Merci

    Bonnafoux ,Fabre / 25 janvier 2018 - 18h41

  • Je fais surtout des petites distances.

    Guisti / 25 janvier 2018 - 18h40

  • J’utilise le covoiturage en passager (souvent) et en conductrice (ponctuellement) .

    Christine LIQUIER / 25 janvier 2018 - 18h20

  • Je suis en attente d’un tarif petit conducteur concurrentiel Merci donc de cette enquête

    chris / 25 janvier 2018 - 18h18

    • Je suis complétement d’accord.

      mo / 26 janvier 2018 - 11h30

  • La piscine est à 8 km, j’y vais 4 fois / semaine, co-voiturage impossible.
    Je vais faire des courses 1 / 15 jours à 6 km.
    Je vais à Caen (12 km) 4 / 5 fois /mois.
    Je viens d’envoyer ma voiture à la casse : elle avait 25 ans et 156 000 km.
    Je trouve que je fais ce que je peux. (je suis allée travailler à pieds pendant 18 ans)
    Pour une fois que je suis contente !
    Cordialement m

    martine tricon / 25 janvier 2018 - 18h13

  • j’apprécierai vraiment un ajustement de cotisation en fonction de l’usage de mon véhicule;
    siç j’avais une possibilité de transport en commun ou autre à disposition, je me passerais de voiture
    cdt

    sibille / 25 janvier 2018 - 18h12

  • Avec une amie, j’essaye de faire du covoiturage sur de petites distances.

    Jacques martine / 25 janvier 2018 - 18h12

  • J’utilise rarement ma voiture, seulement pour des courses encombrantes ou me rendre chez mes enfants distants de 15 km.

    Pavillard / 25 janvier 2018 - 18h07

  • Les personnes qui utilisent leur véhicule personnel dans le cadre professionnel car ils n’ont pas le choix seront pénalisés par une assurance fonction des kilomètres parcourus.
    Ou bien alors qu’ils puissent bénéficier d’une assurance spéciale (sinon c’est « double peine »!!

    Simon / 25 janvier 2018 - 18h02

  • je pense faire un usage excessif de mon véhicule. La MAIF a-t-elle un avis sur l’avenir des véhicules hybrides?

    landreau bernard / 25 janvier 2018 - 18h01

  • Pour me rendre à mon travail, je ne pourrais pas me passer de ma voiture, les transports c’est trop galère et je gagne plus de temps en voiture vu le peu de trajet que j’ai à faire !

    Véronique / 25 janvier 2018 - 17h56

  • Je n’utilise mon unique voiture que dans ma résidence secondaire, où elle est garée en permanence. Je ne l’utilise que pendant les vacances scolaires et je n’ai roulé que 13000 km en 6 ans. Je viens d’acheter une nouvelle voiture et j’ai dû souscrire la formule Différence, trop chère à mon sens pour un si faible kilométrage. J’aimerais disposer d’une formule plus adaptée à mes besoins et mes risques: tarif au km mais option assistance 0 km car on ne peut se passer de sa voiture à la campagne

    Bach / 25 janvier 2018 - 17h51

  • Pourriez-vous envisager le coût de l’assurance VAM en fonction du kilométrage , comme le font déjà qq compagnies?
    Cordialement

    nabeille / 25 janvier 2018 - 17h46

  • Je ne roule que quelques km. quotidiennement et, ponctuellement, sur des grandes distances (entre 100 et 600 km) pour des déplacements sportifs ou personnels. Je ne me prononce pas sur l’opportunité d’un tarif aux kms parcourus. Même si cela peut se justifier.

    Gérard JACQUEL / 25 janvier 2018 - 17h45

  • Il serait judicieux de prévoir une tarification spécifique pour les adhérents utilisant peu leur véhicule : par exemple moins de 5 000 kms/an.

    Virginie / 25 janvier 2018 - 17h45

  • Etant à la retraite et faisant moins de 10 000 km/an, privilégiant le train pour certains voyages à longue distance j aimerai une assurance adaptée

    Françoise / 25 janvier 2018 - 17h44

  • Retraitée et veuve, j’habite à 6 km de Paris et je me sers de ma voiture une fois par semaine pour aller voir mes enfants à Paris. Il serait raisonnable de proposer un contrat plus léger pour des situations similaires. Je pense déjà à vendre ma voiture et d’utiliser l’autolib ou les taxis.

    verado / 25 janvier 2018 - 17h42

  • J’utilise le train pour les voyages hors département.

    tatalaval / 25 janvier 2018 - 17h40

  • Il serait plus juste de diminuer les frais d’adhésion à l’assurance véhicule pour les personnes qui circulent moins que les actifs. Merci d’en prendre note.

    PERSON Arlette / 25 janvier 2018 - 17h34

  • Je suis retraitée, et veuve depuis peu. Ayant la chance d’avoir tout sur place, je me déplace presque toujours à pied, si ce n’est pour mes visites (famille, amis) ou en vacances, et encore je préfère les transports en commun pour les trajets importants dont la destination est bien desservie.
    Une assurance dont le montant serait calculé au kilométrage me conviendrait donc beaucoup mieux que le forfait annuel actuel…

    Gisou / 25 janvier 2018 - 17h33

  • Prenant de l’âge, je prends pour voyager souvent le train et parfois l’avion:mon véhicule principal sert de moins en moins pour les trajets de plus 200km.
    Une assurance en FONCTION du KILOMETRAGE me conviendrait vraiment.
    En ville, en France ou à l’Etranger,je prends les transports en
    commun… ou je marche….!

    LE Boucher Pierre / 25 janvier 2018 - 17h14

  • Comme beaucoup d’autres, je pense qu’il serait juste d’étudier l’assurance au kilométrage. La baisse de nos revenus qui s’annonce est inquiétante

    juliette gentelet (pseudo) / 25 janvier 2018 - 17h13

  • Assurance adaptée au faible kilométrage de mon 2è véhicule voire aussi de mon 1ER

    tothy / 25 janvier 2018 - 17h12

  • nous utilisons souvent nos voitures car nous habitons à 4 km du centre ville ,nous y allons parfois à pied à condition de n’acheter que le journal et le pain,il y a un bus mais rare en dehors des périodes scolaires

    jeanine / 25 janvier 2018 - 17h10

  • J’ai des contrats haut de gamme, pour me sentir bien protégé malgré que je
    roule peu.
    En plus les gens sur la route font n’importe quoi au mépris des autres.

    Mazaudier / 25 janvier 2018 - 17h08

  • J’ai eu du mal à trouver mes réponses à certaines des questions, mais l’idée est bonne et intéressante .. Cordialement à vous.. F M

    Mesnard / 25 janvier 2018 - 17h08

  • Je supporte mal qu’un petit rouleur comme moi doive subir, comme les gros rouleurs le même contrôle technique tous les deux ans, avec bien sûr plein de choses à changer, les pneus par exemple qui se sont usés sans bouger au garage. Ce qui lui fait un coùt exorbitant au km.
    Mais je suis sans doute hors sujet.

    juliette gentelet (pseudo) / 25 janvier 2018 - 17h07

    • Totalement d’accord ! Le contrôle technique devrait être fait au nombre de km! et les caoutchoucs des pneux ne devraient pas se craqueler sans rouler!!

      AC / 25 janvier 2018 - 21h11

  • Je me sers de ma voiture dans ma banlieue de résidence ,ainsi que les villes avoisinantes pour faire des courses diverses et conduire ma petite fille qui vit chez moi actuellement à son université ou à ses activités sportives

    cobeno Eliane / 25 janvier 2018 - 17h03

  • retraités, habitants en ville, nous utilisons la voiture essentiellement pour des loisirs, hors ville.

    Daniel Hermann / 25 janvier 2018 - 17h01

  • Habitant en zone rurale sans transport en commun,je n’utilise ma voiture que par nécessité .Ma fille me transporte souvent donc j’ai un faible kilométrage.

    G Andrieux / 25 janvier 2018 - 16h59

  • Je viens juste de changer de véhicule (20/12/2017). Il sagit de ma première voiture neuve, les précédentes étaient des occasions.
    J’ai choisi cette fois çi de faire une location sur 3 ans …

    Patané Gérard / 25 janvier 2018 - 16h51

  • retraités, nous habitons en ville, nous nous déplaçons très peu avec notre véhicule

    lepan / 25 janvier 2018 - 16h48

  • La voiture principale est utilisée pour les longs parcours surtout pour les vacances et pour tracter une caravane.

    C.Cazein / 25 janvier 2018 - 16h42

  • Nos deux voitures ont un usage différent et je serai intéressée par une assurance petit rouleur sur l’une des deux.
    C’est une idée qui m’est venue récemment et je n’y ai pas encore réfléchi de façon précise.

    auberger jacqueline / 25 janvier 2018 - 16h29

  • Nous roulons peu.
    La cotisation devrait être adaptée.

    Prost / 25 janvier 2018 - 16h21

  • RAS

    gnoth / 25 janvier 2018 - 16h21

  • Adhérent MAIF depuis de très très longues années (1969), et responsable d’aucun sinistre depuis de très longues années également, j’apprécierais, soit un meilleur bonus que celui de 50% dont je bénéficie depuis très longtemps, soit une remise proportionnelle au temps sans sinistre sur le montant de la cotisation.
    Bien à vous.

    Guy M. / 25 janvier 2018 - 16h12

    • Oui, un super bonus serait plus juste, car souvent les personnes qui roulent très peu perdent les bons réflexes. Bien conduire, c’est aussi savoir anticiper et éviter un autre conducteur en faute. Quelqu’un qui roule beaucoup et n’a pas de sinistre, c’est un très bon conducteur, quelqu’un qui roule peu et a des sinistres n’a pas à avoir de réduction.

      Monique / 26 janvier 2018 - 21h39

    • Je suis tout à fait en phase avec Guy, car aujourd’hui aucun avantages pour les « bons » rouleurs.
      De plus, pourquoi ne pas proposer de boitiers qui enregistrent les kms afin de facturer plus équitablement comme l’étude que la MAIF à mené pendant 2 années.
      Bien vous

      Arthur / 25 janvier 2018 - 16h54

    • Adhérent MAIF depuis 1963 avec un ou deux petits accrochages depuis tout ce temps, j’apprécierais une remise exceptionnelle sur le montant de la cotisation, pour cette fidélité

      Salutations mutualistes

      MThérèse Z / 25 janvier 2018 - 16h49

  • Nous sommes un couple avec deux voitures dont une routière pour les grands trajets et/ou les trajets avec bagages et une citadine qui roule peu de km par an car elle est utilisée seulement en ville. Cette voiture citadine roule encore moins depuis que nous avons acheté des vélos à assistance électrique. Pour cette seconde voiture une assurance moins chère serait la bienvenue, soit au km, soit par paliers de km. Merci de votre consultation.

    JY Maquet / 25 janvier 2018 - 16h08

  • les kms parcourus sont très variables d’une à l’autre…
    le 2ème véhicule est un camping car

    ducept maurice / 25 janvier 2018 - 16h07

  • Cette possibilité de moduler le coût de l’assurance sur le kilométrage correspond vraiment à mes préoccupations

    Bulle / 25 janvier 2018 - 16h06

  • Une assurance « Petit rouleur » serait bienvenue!

    MyriamE / 25 janvier 2018 - 15h59

  • Pour dépanner mon fils je lui ai prêté ma voiture de mars 2016 à janvier 2018.
    Aujourd’hui il envisage l’achat d’un véhicule et j’ai récupéré à la campagne la voiture essence car j’ai besoin d’un véhicule pour consulter ou faire des courses.
    Ma voiture électrique a peu d’autonomie et descendra à la campagne aux beaux jours. Ma fille fait de petits trajets en région parisienne, si besoin les jours de pollution.
    Bien cordialement . Merci

    DUGRENOT ROSE MARIE / 25 janvier 2018 - 15h48

  • Je pense que la MAIF serait bien inspirée de proposer une assurance « petit rouleur », comme beaucoup d’autres compagnies d’assurance le font déjà. Elle éviterait ainsi le départ de mutualistes concernés et peu fortunés. Elle inciterait aussi ses adhérents à rouler moins en co-voiturant plus ou en utilisant plus d’autres modes de déplacement.

    Wakenhut / 25 janvier 2018 - 15h39

  • Sondage trop partiel à mon goût.

    Emejie / 25 janvier 2018 - 15h39

  • J’utilise ma voiture généralement pour faire des achats dans les supermarchés ou des déplacements vers la plage.

    MARTIN / 25 janvier 2018 - 15h35

  • Bonne idée ,
    L’étude du barème : en pourcentage des kilomètres parcourus ou selon des paliers ?

    DEMORTIER Louis / 25 janvier 2018 - 15h31

  • Roulant très peu(petits trajets domicile supermarché, domicile salle de sport, domicile piscine.Tous ces trajets dans mon agglomération. de temps en temps trajet un peu plus long pour me rendre en ville chez un spécialiste(28 Km).Chaque année je pose la question à savoir si la MAIF se décide à faire une assurance faible kilométrage comme le font beaucoup d’autres compagnies.

    Charlotte / 25 janvier 2018 - 15h24

  • j’habite une zone semi-rurale à 25 km de Paris, difficile de choisir la réponse dans votre questionnaire (‘grand village’ de 3500 habitants).. Conductrice très occasionnelle d’un petit véhicule, je fais tous les trajets domicile-travail à pied, et je ne prends ma voiture que pour de courts trajets pour aller faire les courses. Je souhaiterais bénéficier d’un tarif proportionnel au nombre de km parcourus, ou au minimum d’une bonne réduction, d’autant que je suis assurée depuis des dizaines d’années sans accident (même lorsque je conduisais beaucoup plus).

    Béatrice / 25 janvier 2018 - 15h10

  • habitant hors agglomération et sans transport en commun, je suis obligée de prendre ma voiture pour faire les courses, aller au cinéma, faire de la rando, voir mes enfants et petits-enfants etc…même chose pour aller à la gare, laquelle a été inutilisable pendant plus d’un an!

    cheap / 25 janvier 2018 - 15h10

  • Je change de voiture le mois prochain ce sera à refaire

    sultan tvette / 25 janvier 2018 - 15h07

  • Facile à dire !!! Pas possible de rouler moins lorsqu’on habite à la campagne : absence de moyens de transports en commun, difficile de trouver des co-voiturages pour des trajets plus ou moins courts, correspondant aux horaires applicables à mes activités (RDV divers, courses, etc…). En ville, pas de souci, je marche toujours à pied ou je prends le tram, le bus ! Bref, je ne prends ma voiture que pour aller plus loin !
    Ne pas oublier que lorsque l’on conduit peu, on « oublie » parfois aussi le Code de la route (nouveaux panneaux notamment)

    louchrystin / 25 janvier 2018 - 15h01

  • Quand on habite une grande ville sans de nombreuses lignes de métro, qu’on pratique une activité sportive plusieurs fois par semaine demandant un équipement encombrant et qu’on doit s’occuper de ses petits enfants au moins une fois par semaine, une voiture est indispensable. D’autre part, l’usage d’un véhicule personnel l’est aussi pour se rendre dans certains lieux isolés et circuler dans leurs environs. C’est une hypocrisie ou une méconnaissance de nier cela.
    En bref, la voiture est pour moi, depuis plus de 50 ans, un outil lié au travail et à la liberté d’aller et venir. Malheureusement, tout est fait dans certaines grandes villes pour freiner l’usage de la voiture, et ceci à tort et à travers.

    POLAT / 25 janvier 2018 - 15h01

  • y a t il une solution moins coûteuse pour ceux qui roulent peu tout en bénéficiant de la garantie tous risques

    mariolaine / 25 janvier 2018 - 14h50

  • Je n’utilise ma voiture que pour faire des courses autour de chez moi.j’ai fait 70000km en 14 ans

    Serieyssol Dominique / 25 janvier 2018 - 14h47

  • Dans certains pays il existe un système de plaques interchangeables, quand on possède 2 véhicules, où l’on ne peut se servir que d’un seul véhicule à la fois et pour cela on paye une seule assurance, la plus chère et une petite partie pour le deuxième véhicule.
    Y aurait-il une possibilité d’adapter un système semblable en France?

    Fournier / 25 janvier 2018 - 14h41

  • Très intéressée de payer moins cher mon assurances, car je me déplace peu et proche de mon domicile… j’apprécie cette bonne idée, en espérant qu’elle se réalise. MERCI.

    gibaudan / 25 janvier 2018 - 14h33

  • Petit rouleur disposant de 2 véhicules, autour des 10 000- 13 000 km / an, je serai intéressé par un tarif adapté à ce relativement faible kilométrage annuel., d’autant que lorsque j’utilise un vehicule l’autre reste au garage à l’abri.
    La Maif n’a pas cette flexibilité pour le moment! Viendra t elle bientôt?

    Ce serait une bonne évolution, qui existe déjà chez d’autres assureurs. A suivre!

    Nanou / 25 janvier 2018 - 14h33

  • J’ai eu quatre enfants quine sont plus avec moi maintenant.

    ROUYER Marc / 25 janvier 2018 - 14h22

  • Payer au plus juste c’est bien.

    BICHON-POISSON / 25 janvier 2018 - 14h11

  • 1ère ou 2ème voiture?
    C’est assez paradoxal.
    La voiture principale est la +puissante avec un moteur diesel.Donc pour « le courant » et surtout en ville,nous utilisons surtout la voiture secondaire plus maniable et plus économique.
    Pour un déplacement de plus de 25-30 km donc plus rarement mais pour de longs trajets parfois,nous utilisons la voiture principale.

    Bibi / 25 janvier 2018 - 14h09

  • Il serait intéressant que les politiques publiques encouragent l’usage des transports en commun…un mauvais exemple de la région Normandie qui augmente au 1/01/201a le tarification transport en TER sur courte distance de 100%…Incompréhensible.!…à l heure ou il conviendrait de faire l’inverse! Beaucoup de monde sur les routes ça aide à bouchonner! C’est cela qu il faut regarder de prés…et dénoncer ….M.D

    marc delattre / 25 janvier 2018 - 14h03

  • merci pour le questionnaire.

    michel potier / 25 janvier 2018 - 14h03

  • je suis retraité je roule peu mai régulièrement serai intéressé que vous en teniez compte

    barbero / 25 janvier 2018 - 14h00

  • votre questionnaire n’est pas adapté à des personnes qui n’ont plus d’activité professionnelle régulière et qui ont des activités diverses qui nécessitent des déplacements irréguliers plus ou moins long.

    Aubrettes / 25 janvier 2018 - 13h58

  • Avant je roulais beaucoup, vivant en province ;désormais à Paris, je n’utilise presque plus ma voiture : mais je paye le même prix d’assurance. Un tarif plus adapté à cette faible utilisation me semblerait plus logique.

    manufaro / 25 janvier 2018 - 13h57

  • A la MAIF depuis plus de 54 ans, nous souhaitons aussi que la MAIF récompense les conducteurs prudents et prenne en compte ceux qui parcourent moins de 10000 Km par an

    André / 25 janvier 2018 - 13h56

  • Je roule moins de 10000km par an .je suis depuis plus de 45 ans à la Maif j »aimerais un petit bonus supplémentaire mais j’appprécie de pouvoir prêter ma voiture sans conditions.

    carles / 25 janvier 2018 - 13h51

  • Nous sommes à la MAIF depuis plus de 50 ans et souhaiterions que la MAIF récompense enfin, avec un tarif préférentiel, les conducteurs prudents qui parcourent peu de Km par an.

    Michelle / 25 janvier 2018 - 13h37

  • Certaines assurances ont des prix plus bas pour les conducteurs de moins de 10000 km/an.
    Et la MAIF ?

    clam / 25 janvier 2018 - 13h36

  • Première ou deuxième voiture ? Globalement, je parcours environ 3000 kms maximum avec l’une et l’autre.
    Comme « première voiture », j’ai considéré que c’était la plus récente, la plus chère , un moteur diesel que je n’utilise pratiquement que pour les vacances
    Comme « deuxième voiture », j’ai considéré que c’était la plus petite, à essence, celle que j’utilise 3 ou 4 fois par semaine pour faire les courses et visiter des amis proches.

    ledaine / 25 janvier 2018 - 13h35

  • Bonjour
    Je suis à la MAIF depuis des années, conduit régulièrement mais effectue peu de kms annuellement
    Ouf la MAIF va peut être mettre en place ce que les autres assurances proposent depuis longtemps ? Inespéré ! Tout arrive ???

    Monique / 25 janvier 2018 - 13h27

  • Il serait peut-être également judicieux de récompenser par une baisse de cotisation annuelle(c’est un exemple parmi d’autres) les conducteurs qui sont prudents et respectueux des lois en vigueur sur la route

    cloclo62660 / 25 janvier 2018 - 13h27

  • bonjour ,à la retraite ,les activités se faisant ds un rayon relativement peu éloigné de notre domicile.Les quelques excursions ou sorties ne font pas un kilométrage cumulé important dans l’année

    brigitte / 25 janvier 2018 - 13h21

  • je souhaiterais (et depuis quelques années déjà j’en ai fait part à la maif à plusieurs reprises) que soient pris en compte les situations comme la mienne celle des conducteurs « modérés » / nos risques d’accidents sont d’autant diminués … Certaines assurances le proposent déjà il me semble .

    Bleuenn / 25 janvier 2018 - 13h19

  • Personnellement j’utilise ma voiture plus en hiver, plus ou moins tous les jours sur de courtes distances, mais peu des les beaux jours, (1 jour /semaine) préférant le vélo électrique,

    Domy / 25 janvier 2018 - 12h55

  • Par contre, je roule très peu avec le second et plus vieux véhicule : essentiellement en ville.

    Il serait bon que l’on en tienne compte

    durand / 25 janvier 2018 - 12h46

  • Certaines assurances (offre quasi hebdomadaires sur le net !) proposent un contrat pour petit « rouleur ». Pourquoi pas la MAIF ? Il faut vraiment être fidèle pour rester à MAIF ds ces conditions !

    Frann BOUDOU / 25 janvier 2018 - 12h44

  • Si je ne suis pas prêt à limiter les Km parcourus je m’applique depuis longtemps à consommer le moins possible et à rouler moins vite, par prudence aussi.
    J’aimerais bien que la MAIF en tienne compte dans la facturation de l’assurance.

    Merci

    durand / 25 janvier 2018 - 12h42

  • Retraités et affiliés à la Maif depuis notre début de carrière nous souhaiterions une adaptation du tarif car nous sommes de petits rouleurs.

    Mamoune / 25 janvier 2018 - 12h33

  • Habitant la campagne véhicule necessaire mais pas plus de 15000 km annuels.

    ndré Guerard / 25 janvier 2018 - 12h32

  • Nous sommes à la retraite, nous roulons peu.
    Merci d’envisager une assurance adaptée.

    DORNON / 25 janvier 2018 - 12h28

  • nous sommes a la retraite .nous avons 73000km , 05 2010,prévoit une cotisation adaptée aux faibles kilométres .

    serge / 25 janvier 2018 - 12h16

  • Nous ne parcourons guère plus de 1000 km de moyenne par mois…

    BERRONEAU / 25 janvier 2018 - 12h02

  • Nous sommes à la MAIF depuis le début de nos carrières.
    Nous souhaiterions que la MAIF prennent en compte :
    – le nombre d’années cotisées (fidélité)
    – prévoit une cotisation adaptée aux faibles kilomètres parcourus
    – adapte une cotisation en rapport avec un produit de luxe (bateaux … ) susceptible d’indemnisation coûteuse vu les changements climatiques présents et à venir (inondations, cyclones etc…)
    – revoit la cotisation PACS en rapport avec la composition d’une famille
    (risques plus nombreux, plus onéreux et tellement différents entre 1, 2 ou 5 personnes)

    justine / 25 janvier 2018 - 11h58

  • Nous avons des voitures pour avoir la liberté de nous déplacer mais le kilométrage est faible.

    Pohu / 25 janvier 2018 - 11h51

  • Nous sommes des grands-parents qui utilisent le plus souvent le « train + voiture » ou le train seul pour les grands déplacements. Sinon c’est le RER.

    HENRIOT Michèle / 25 janvier 2018 - 11h50

  • Habitant en pleine campagne, la voiture est indispensable pour les nourritures terrestres et les autres.

    gillemaz / 25 janvier 2018 - 11h40

  • Une fois par mois je fais un trajet de 400 km.

    Petit yolaine / 25 janvier 2018 - 11h37

  • En zone rurale la voiture est indispensable si l’on veut garder une vie active et autonome.

    Charlot Bernard / 25 janvier 2018 - 11h36

  • J’ai toujours été à la MAIF. Sauf une fois où j’ai voulu aller voir ailleurs. (Un mois)J’avoue quej’ai vite déchanter quand par la suite cette dernière m’a dit que mes cotisations étaient aussi en fonction des accidents non responsables… et donc je suis à la MAIF depuis plus de 30 ans.

    Réaux Christophe / 25 janvier 2018 - 11h20

  • Mes plus grands trajets sont des allers-retours (700 x 2 km) entre ma résidence principale et ma résidence secondaire, 3 à 5 fois par an

    pergier / 25 janvier 2018 - 11h17

  • Bonjour,

    Ma voiture a eu 1 an au mois d’octobre 2017.
    Je suis allé faire l’entretien annuel obligatoire.
    Mon kilométrage était de 1787 kms.
    J’utilise mon véhicule uniquement pour faire nos courses en ville et en zones commerciales de la ville.
    Autrement, nous allons dans la famille située relativement à proximité.
    Ma voiture précédente avait 4 ans lorsque je l’ai vendue avec un kilométrage de 8153 kms.
    Il est vrai que si on payait l’assurance en fonction des kms réels effectués, ce serait bon pour la planète et mon porte-monnaie.

    LOYON / Bob / 25 janvier 2018 - 11h16

  • Reconnaissance de nos efforts de la semaine en milieu urbain…?

    Anne-Marie / 25 janvier 2018 - 11h14

  • Je roule surtout pour aller chez les médecins éloignés ,pour aller faire les courses lourdes (eau ,lait) et au beau temps environ une fois par mois aller chez notre fille à 50 km . la possession et l’utilisation d’une voiture est indispensable .

    jean Blandin / 25 janvier 2018 - 11h13

  • pas de commentaire particulier!pour mon usage très très réduit de ma voiture, autour de 50km dans Paris pour de petits déplacements le soir et nuit, me fait poser la question :puis-je avoir mon tarif d’assurance auto MAIF ajusté à mon petit kilométrage ?Merci

    rencurel / 25 janvier 2018 - 11h12

  • Il me semble qu’il serait plus logique d’adapter la cotisation en fonction du kilométrage effectué. ( moins on roule moins il y a de risques d’accident)

    Lalldan / 25 janvier 2018 - 11h05

  • Excellente initiative

    Touzot / 25 janvier 2018 - 11h02

  • Il est temps d.adapter les frais en fonction du kilométrage.merci d avance.

    Chris / 25 janvier 2018 - 11h01

  • une question: comment prendre en considération la qualité ( particularités ) de la pratique de conduite, jeunes ou vieux !
    Toutes ces « incivilités », quotidiennes « inconscientes ou déclarées telles »
    méconnaissance ou oubli que le code de la route nous rappelle une manière de vivre ensemble.
    La pollution ( particules fines ) voir nuages de diesel, me font utiliser pour de très courts déplacements ( 2 à 3 km ) , ma voiture en mode de ventilation circuit fermé!
    Cela est-ce une incivilité institutionnelle généralisée ?

    André / 25 janvier 2018 - 10h57

  • Etant retraitées et, bien qu’habitant à la campagne, mon mari et moi, nous roulons beaucoup moins ; nous ne partons même pas en vacances. Quant aux enfants, ils viennent avec leurs propres voitures. Donc, nous aimerions que cette baisse d’utilisation se traduise par une baisse de cotisation des assurances véhicules.

    Marie Nicole / 25 janvier 2018 - 10h56

    • Je suis dans le même cas que Marie Nicole et pense exactement la même chose .

      Blandin / 25 janvier 2018 - 11h04

  • Je pense que vu l’usage d’une voiture au parcours restreint, je trouverais plus juste de payer en fonction des kilomètres effectués durant l’année.

    marafranca / 25 janvier 2018 - 10h53

  • Incitons à moins rouler et moins polluer en adaptant les tarifs

    masse / 25 janvier 2018 - 10h49

  • petits utilisateurs : 85 et 84 ans

    samama roland / 25 janvier 2018 - 10h47

  • Je trouverais normal de payer en fonction de la valeur moyenne des kilomètres effectués dans l’année civile.

    Rita Camaré / 25 janvier 2018 - 10h46

  • Souhaite grandement une adaptation du coût de l’assurance au fait que je sois très peu rouleuse comme le font déjà d’autres assurances.
    Ce serait plus juste puisque le risque est moindre du fait que le petit rouleur soit moins exposé aux risques.

    Sapotille / 25 janvier 2018 - 10h42

    • Non « le petit rouleur n’est pas moins exposé aux risques », je pense qu’il vaudrait mieux renforcer le système du bonus – malus. L’augmentation de plus de pourcentage de bonus et plus de sévèrité sur les malus, permettraient de faire bénéficier de tarifs encore plus intéressants les conducteurs respectueux et peu accidentogènes.

      clo / 25 janvier 2018 - 15h59

  • Ma femme travaille encore, et moi je suis à la retraite

    Gérard CHABROL / 25 janvier 2018 - 10h42

  • IL EST URGENT DE PRENDRE EN COMPTE LE KILOMETRAGE DANS LE CALCUL DES COTISATIONS MAIF

    Jean Pierre / 25 janvier 2018 - 10h36

  • Je fais quelques trajets aller retour de 400 km avec mon 1er véhicule plus quelques petits trajets et avec le second des petits trajets ne dépassant pas 30 km.
    Je serai bien entendu intéressé par des tarifs adaptés à ces petits kilométrages.

    Pachent / 25 janvier 2018 - 10h36

  • Mon épouse et moi-même bénéficiions d’une carte de circulation gratuite sur le réseau local de bus.
    Dans notre ville, des pistes cyclables facilitent les déplacements et la voiture reste au garage.
    La voiture sert essentiellement pour les voyages et les loisirs.

    Albert LIEBNAU / 25 janvier 2018 - 10h35

  • le tarif au km parcourus peut être interessant, à condition, pour les petits km parcourus que ce ne soit pas une augmentation des tarifs……
    Je viens d’assurer 2 véhicules hybride, en 2 mois. à la Maif, j’ai eu la désagréable surprise d’avoir une augmentation substantielle de la cotisation , tarifs même plus élevés que pour le même modèle essence, à l’heure des économies d’énergie à laquelle la Maif s’engage: où est la logique?

    tipia / 25 janvier 2018 - 10h33

  • ma seconde voiture roule environ deux mois dans l’année
    quand à la première une fois par semaine pour faire les courses

    catherine lodola / 25 janvier 2018 - 10h30

  • Oui tout a fait favorable à ce que la Maif instaure des tarifs « petits rouleurs » par véhicule et la spécificité des 2 roues devraient être pris en compte également

    EOR / 25 janvier 2018 - 10h30

  • Le temps de la retraite a beaucoup modifié l’usage de nos deux autos: forte réduction du kilométrage parcouru, diminution des déplacements solitaires, recherche d’organisation des déplacements conjoints avec des amis… Il conviendrait probablement d’étudier une réduction des tarifs par rapport au kilométrage parcouru qui représente aussi une diminution des risques.

    PAPYLOU 01 / 25 janvier 2018 - 10h30

  • Bonjour,
    Depuis que je suis retraitée, moins de contraintes horaires mais aussi moins de revenus, je privilégie les déplacements pédestres, vélo électrique, covoiturage, transports collectifs… quand ceci est possible. J’apprécierai donc que cet effort se traduise par une contrepartie sur la prime d’assurance. Est-ce envisageable ?? Cela se pratique ailleurs il me semble.

    LECLAIR Marie-Jo / 25 janvier 2018 - 10h29

  • Je souhaiterais payer mon assurance véhicule en fonction du peu d’utilisation – merci

    Dubois Nicole / 25 janvier 2018 - 10h29

  • pas de commentaire

    welti / 25 janvier 2018 - 10h28

  • MA seconde voiture est presque tout le temps au garage comme elle est de 2000 elle n’est plus cotée , de temps en temps je la sors pour la faire tourner j’aimerai que la MAIF en tienne compte

    GORGEIO / 25 janvier 2018 - 10h27

  • bonjour,
    je regrette souvent mes dernières six années d’activité à Nantes où je prenais le tram régulièrement ! Mais pour des raisons surtout financières, je suis revenue dans ma commune d’origine à la campagne, donc ici pas de tram !!! Mais un loyer moins cher, et un jardin qui me permet de mettre « du beurre dans les épinards » ! Voiture indispensable donc !

    Raiffaud Andrée / 25 janvier 2018 - 10h21

  • Mon usage de mon véhicule est restreint 6/7000 KM par an, et mes déplacements essentiellement dans l’agglomération paloise.

    MEHR Françoise / 25 janvier 2018 - 10h20

  • JE SERAIS FAVORABLE A UNE PRIME D’ASSURANCE BASEE SUR LE KILOMETRAGE ANNUEL EFFECTIVEMENT REALISE

    MONTAGNE CHRISTINE / 25 janvier 2018 - 10h20

  • Quel est le but de cette enquête ?
    La MAIF va-t-elle réduire montant de la police pour les « petits rouleurs » ?
    Ce serait une bonne idée pour les retraités.

    Moma / 25 janvier 2018 - 10h20

  • Le montant de L’assurance devrait tenir compte du kilométrage parcouru pendant l’année.
    Avec mes sentiments mutualistes.

    Monnier claude / 25 janvier 2018 - 10h19

  • il serait agréable que la MAiF f acture ses sociétaires au kilométrage parcouru comme le font certains assureurs.

    salaun / 25 janvier 2018 - 10h13

  • La disparition des transports en commun réguliers et abordables,à la campagne et en zone péri urbaine, nous oblige trop souvent à prendre la voiture personnelle.Votre enquête ne peut intéresser que les actifs avec horaires fixes.

    alain / 25 janvier 2018 - 10h12

  • Je roule très rarement avec mon deuxième véhicule qui reste dans mon garage.Une minoration du prix de son assurance ,étant donné le peu de kilométrage et l’age (17 ans!), serait totalement justifiée.

    Billieres / 25 janvier 2018 - 10h10

  • Quand on vit à la campagne, et assez loin des pôles urbains consistants, on ne peut pas se passer d’un ou de plusieurs véhicules. Pour nous, Clermont-Ferrand est le « pôle », à 60 km, 120 aller-retour, où nous faisons des courses, allons au cinéma, au théâtre, au concert. Ce que nous gagnons sur l’immo-
    bilier, nous le dépensons en déplacement, mais avec une qualité de vie au calme et au grand air indiscutable, et avec, en prime, l’A 75 qui nous permet d’atteindre Clermont en 40 minutes, en respectant les limitations!

    Le presbytère / 25 janvier 2018 - 10h08

  • Si le fait de rouler beaucoup moins avait une incidence sur le coût de l’ assurance auto, j’ en serais satisfaite !
    3 ou 4 ans auparavant je parcourais plus de 20 000 km.
    Renseignez moi SVP

    NOUVEL Paulette / 25 janvier 2018 - 10h07

  • Je partage l’avis qu’il faudrait tenir compte des kilomètres parcourus et que lorsqu’un sociétaire change de véhicule en faveur d’une motorisation différente et PROPRE, la MAIF qui prône un comportement raisonnable, ne fait aucun geste d’encouragement dans ce sens.
    Je viens de passer du diesel à l’hybride depuis 2 mois.
    Merci d’améliorer vos propositions.

    slowlygirl / 25 janvier 2018 - 10h06

  • Certes la voiture reste indispensable mais utilisée la plupart du temps
    pour de petits trajets, un forfait d’assurance adapté serait une très bonne
    initiative.

    Guy / 25 janvier 2018 - 10h03

  • comme la plupart des autres commentaires: Un bonus petit kilométrage devrait être envisageable.
    De même pour le cas de véhicule électrique qui induit une pratique plus apaisée de la conduite.

    manu35 / 25 janvier 2018 - 10h03

  • je pratique dès que je peux le covoiturage et je trouve que chacune des deux parties a à y gagner. Il est intéressant que les assurances se préoccupent de ces nouveaux modes d’accompagnement.

    cecaruso / 25 janvier 2018 - 10h00

  • J’ai roulé 25000 Km en 7 ans, une assurance adaptée à ce faible kilométrage serait plus juste!

    Nadège / 25 janvier 2018 - 09h58

  • Enquête utile pour l’avenir de l’assurance…

    olive / 25 janvier 2018 - 09h52

  • Depuis 50 ans que nous sommes à la Maif, et maintenant que nous sommes à la retraite, une assurance pour faible kilométrages serait enfin bienvenue. Dépêchez-vous avant que nous n’en ayons plus besoin.

    colin / 25 janvier 2018 - 09h48

  • Un forfait d’assurance pour faible kilométrage serait une bonne solution

    Bernadette Blanchard / 25 janvier 2018 - 09h45

  • CDepuis quelques années, je me sers très peu de ma voiture. J’ai contacté plusieurs fois vos services afin de souscrire à une assurance « kilomètres parcourus ». On m’a dit que cela n’existait pas. Je suis très pénalisée car je paie une cotisation pour des kilomètres illimités et ce n’est pas mon cas. Si cela ne change pas, je vais être dans l’obligation de changer de compagnie d’assurance. Que pensez-vous faire? D’autres compagnies le font depuis plusieurs années . J’attend votre réponse afin de prendre une décision définitive. Merci.. Cordialement. Madame Odile Gaborit 91 boulevard Mansart 21000 Dijon

    Gaborit Odile / 25 janvier 2018 - 09h32

  • un forfait assurance aux kilomètres réellement effectués serait le bienvenu

    aline / 25 janvier 2018 - 09h20

  • J’ai fait le choix d’une Toyota Yaris Hybrid, mais pas de proposition de tarif particulier pour ce véhicule, je fais env 10 000km/an. Avec ce véhicule j’économise 3l d’essence au 100 en comparant avec mon véhicule précedent (renault clio essence)

    Ludo42 / 25 janvier 2018 - 09h19

  • En couple avec un mari à la retraite depuis 2 ans, je n’utilise qu’occasionnellement mon 2°véhicule qui est toutefois indispensable pour préserver notre indépendance.

    amlie / 25 janvier 2018 - 09h15

  • Je voudrais une assurance dont le prix corresponde au faible kilométrage de ma voiture

    Jaja / 25 janvier 2018 - 09h09

  • Bonjour,
    Je suis en couple depuis 3 ans et nous nous retrouvons avec deux voitures rarement les deux roulent en même temps!
    Mais la question est toujours la même: c’est tellement pratique!
    Deux vieux qui font un jeune couple….
    Jean-Claude

    jccrv6 / 25 janvier 2018 - 09h07

  • je suis retraité et je fait environ 15000 kms par an

    MFrançois / 25 janvier 2018 - 09h05

  • moins de longs parcours

    petits parcours plus fréquents

    Mongénie Marc / 25 janvier 2018 - 09h02

  • Bonjour,
    J’ai eu la chance et la possibilité pour mon travail de ne pas avoir à utiliser mon véhicule.
    Habitant la région (ex Languedoc etc…) j’utilise beaucoup les transports 1 €.

    Je paie depuis 1968 environ des assurances « tout risque »

    Je manifeste ainsi ma solidarité avec ceux qui n’ont pas mes possibilités ou ma chance; l’assureur mutuelle (qui s’occupe de ce qui m’arrive et non pas comment cela m’arrive,slogan à remettre au goût du jour tout de même) c’est peut être aussi cela la mutuelle: payer pour les autres.
    Cordialement

    Michel D / 25 janvier 2018 - 08h57

  • J’aimerais une assurance correspondant à mon faible kilométrage

    HENQUINET / 25 janvier 2018 - 08h56

  • Limiter l usage de la voiture s entend mais ayant 70 ans et un problème de marche comment garder son autonomie sa vie sociale.
    Pensez aussi aux personnes qui entendent ne pas etre a charge ou de leurs enfants ou de la société et qui ont droit a la mobilite autonome grâce a leur véhicule.
    Merci

    nany / 25 janvier 2018 - 08h54

  • étant maintenant à la retraite je me sers de mon véhicule beaucoup moins souvent et moins longtemps

    BEN / 25 janvier 2018 - 08h51

  • Habitant d’un centre ville avec transports en commun je n’utlise ma voiture que pour de petits déplacements ( courses importantes, loisirs ou déplacements occasionnels). Mes déplacements importants (+ de 1000 km concernent ma famille)

    dambier gérard / 25 janvier 2018 - 08h48

  • J’habite en zone rurale,
    Il y a environ 15 ans , on avait un passage de plus que maintenant de bus verts du calvados le matin et le soir entre ver sur mer et caen. Eh oui les transports en commun se dégrade en zone rurale.
    De plus Il n ‘y a pas de transport en commun pour venir ou partir de Ver sur mer le dimanche (hormis les 2 mois d’été), donc entre autre pas de possibilité de sortir le dimanche sans voiture, de revenir de week end depuis les gares SNCF le dimanche.
    Les bancs sous les abris de bus ont été supprimés.
    Rues très mal éclairées entre arrêt bus et domicile
    Tout cela va à l’encontre d’éviter de prendre sa voiture.
    Des solutions qui existent dans d’autres régions comme la navette à la demande qui ne circule que si on la réserve serait souvent la solution.
    C’est un cercle vicieux moins c’est facile de prendre les transports en commun, moins on les prends et moins on les prends et moins il y en a
    aura.
    je fais du vélo électrique, du covoiturage pour une activité de proximités, essaie de prendre aux maximum bus et train mais j’avoue que c’est souvent rebutant et cela prends beaucoup de temps : un de mes moyages 400km :bus+train+metro+train+bus= 11 heures au lieu de 6 en voiture

    marie14 / 25 janvier 2018 - 08h47

  • Effectivement, au vu des offres spécifiques à tarif réduit que propose la concurrence aux conducteurs ne réalisant qu’un faible kilométrage, il serait bon que la MAIF en fasse autant.

    FSy63 / 25 janvier 2018 - 08h46

  • Il est temps de mettre au point une assurance aux km peut être pour réduire l’usage de véhicule, mais surtout pour faire face aux offres des concurrents!

    Deangeli / 25 janvier 2018 - 08h42

  • IL SERAIT INTERRESSANT DE PAYER MOINS CHER SA COTISSTION QUANT ON ROULE MOINS QUE LES AUTRES;

    lhuillier / 25 janvier 2018 - 08h32

  • Convaincue que nous devons « économiser  » l’usage de la voiture pour nombres de raisons , pratique difficile lorsque l’on habite en zone rurale

    mj / 25 janvier 2018 - 08h13

  • Votre article est très révélateur de l’air du temps. Je pense qu’il serait peut-être possible d’adapter la cotisation de ceux qui participent à économiser la voiture : points pour des covoiturages nombreux ou réduction pour par exemple un plafond de kilométrages par an ( moins de 20000km par an)à suivre merci pour vos articles toujours intéressants et variés

    Béa / 25 janvier 2018 - 08h00

  • la voiture reste indispensable pour un grand nombre de déplacements quotidiens .Les solutions alternatives sont souvent utilisées pour diminuer le coût de certains déplacements.

    pacouill paul / 25 janvier 2018 - 07h54

  • Effectivement ,une assurance au kilomètre pourrait convenir à ce type d’usager

    Monik46 / 25 janvier 2018 - 07h51

  • Démarche intéressante de la part de la MAIF pour les petits rouleurs dont je fais partie.

    Valérie / 25 janvier 2018 - 07h46

  • Je roule peu, sur trois véhicules, étant à la retraite

    GOMMENDY Jean / 25 janvier 2018 - 07h27

  • j’ai besoin de ma voiture pour travailler…..sinon je prendrai mes baskets…

    v / 25 janvier 2018 - 07h12

  • je serai intéressé par une assurance MAIF, du type « au kilomètre » ; des tranches tarifaire.
    nous permettant d’avoir et conserver une assurance type » plénitude » couvrant le véhicule et son conducteur au plus large avec un tarif moindre compte tenu d’une exposition aux risques moins fréquent (usage occasionnel)

    merci pour votre étude, en espérant à un aboutissement vers une offre (déjà disponible chez d’autre assureur).

    salutations

    Philippe TREMOULU / 25 janvier 2018 - 07h01

  • Ce qui est regrettable c’est que malgré que l’on roule peu on paye le même tarif que les conducteurs qui roulent beaucoup.

    deschamps / 25 janvier 2018 - 06h47

  • J’habite sur mon lieu de travail en dehors de la ville. J’utilise la voiture le week-end ou pour aller faire des courses/

    Pierre / 25 janvier 2018 - 06h33

  • J’utilise un vélo à assistance électrique pour aller travailler. La voiture me sert le week end ou en temps de pluie.

    Giacobi / 25 janvier 2018 - 06h11

  • Ras

    Bebert51 / 25 janvier 2018 - 05h08

  • Je ne tiens pas forcément à posséder une voiture mais j’aimerais disposer d’un véhicule chaque fois que j’en ai besoin

    Anir / 25 janvier 2018 - 00h19

  • Depuis le décès de mon mari en 2011 je n’utilise ma voiture qu’ en hiver et le vélo aux autres saisons (uniquement la voiture par mauvais temps) pour me rendre aux activités sportives ( 3 ou 2 fois par semaine à 1,5 km ). Je fais mes courses à pieds ou en vélo. Je serais contente de bénéficier d’un tarif réduit pour le kilométrage

    Perrier / 25 janvier 2018 - 00h15

    • Néant

      Chinal / 25 janvier 2018 - 03h59

  • Je n’utilise que les transports en commun en région parisienne et ne prends la voiture que pour des activités en banlieue amicales le soir ou sportives à la belle saison.

    PL92 / 24 janvier 2018 - 23h39

  • J’ai utilisé quotidiennement la voiture lorsque j’habitais en zone rurale, puis j’ai habité en région parisienne utilisant les transports en commun les premières années, puis la voiture pour aller au travail et conduire les enfants à leurs activités. Maintenant, je vis en zone rurale et je dois utiliser la voiture pour toutes les activités extérieures. c’est tantôt mon mari, tantôt moi qui conduis selon les besoins

    Monique, Manche / 24 janvier 2018 - 23h33

  • Je n’utilise ma voiture que pour aller chez le médecin,faire mes commissions une fois par semainee et assister aux conférences del’utl de Saint Brieuc

    nic / 24 janvier 2018 - 23h16

  • Je suis à la retraite. Je prends ma voiture pour des activités ou des réunions d’associations à l’extérieur de la ville où j’habite. Je vais voir ma mère une fois par semaine, elle habite à 45km. Quelques rares déplacements touristiques.

    TESSER / 24 janvier 2018 - 23h02

  • ma réponse est complétement biaisée : j’ai 60 ans, j’ai toujours utilisé les transports en commun pour aller au travail et j’ai décidé d’arrêter depuis 9 mois parce qu’on a décidé de rendre le parking à proximité du transport en commun payant. Hors de question pour moi de donner 1 quelconque euro à Vinci. Maintenant, je prnds ma voiture comme la majorité des gens.

    Georges GOUSSEAU / 24 janvier 2018 - 22h55

  • ce serait bien que la maif à l’instar d’autres assurances.fase un geste pour les conducteurs se servant peu de leur vehicule.Je vis dans l’hypercentr toulousain et je circule à pieds le plus souvent ça remplace la gym et puis les transports en commun desservent tres bien le centre et les alentours

    legeleux / 24 janvier 2018 - 22h49

  • Je suis sociétaire MAIF depuis plus de 40 ans.
    La MAIF ne proposant pas d’assurance faible kilométrage (malgré suggestion faite depuis longtemps), j’ai pris ce type d’assurance pour mon second véhicule (avec lequel je roule moins de 3000km/an) auprès d’une autre société.
    La solidarité… et mes finances, ont leurs limites.
    Souhaitant que les offres de la Mutuelle en ce domaine évoluent.

    Fraeti / 24 janvier 2018 - 22h42

  • Je partage ma voiture avec mes enfants qui n’en ont pas…

    Brigitte PONS / 24 janvier 2018 - 22h39

  • Dans l’attente d’un tarif au kilomètre par la MAIF

    JG / 24 janvier 2018 - 22h34

  • Nous sommes retraités et nous nous servons du véhicule familial pour des vacances (plusieurs fois par an).
    Notre deuxième véhicule (plus petit) sert quotidiennement pour les courses (principalement alimentaires) et quelques sorties occasionnelles.
    Un troisième véhicule très ancien me sert principalement pour aller à la chasse 1 fois par semaine sur environ 5 mois.
    Bien que ma femme et moi faisons deux ! je dirais représenter « un petit rouleur » qui estime payer très cher d’assurances surtout quand j’ajoute tout ce que j’assure chez vous.
    Je crois qu’il serait bon pour des clients comme nous, qu’il existe une sorte de forfait …

    Alain / 24 janvier 2018 - 22h16

  • Quand le 2° véhicule sera arrivé en fin de vie, nous prévoyons de ne pas le remplacer.

    Jim / 24 janvier 2018 - 22h04

  • Je suis en attente de votre part, depuis de nombreuses années, d’une possibilité de m’assurer par l’intermédiaire de votre compagnie pour un contrat dit au kilomètre. N’ayant toujours eu que des réponses négatives de votre part, je suis sur le point de me désengager du contrat concernant mon second véhicule.

    PP / 24 janvier 2018 - 22h03

  • Nous utilisons mon épouse et moi-même notre véhicule avec parcimonie et préférons effectuer nos déplacements en transports en commun, à pied ou à vélo. Cela réduit la pollution, nous permet de faire du sport, et est économe (sauf pour l’assurance automobile qui est au même tarif que l’on roule ou pas). Mais nous ne concevons pas de supprimer notre véhicule car en province où nous nous rendons plusieurs fois par an, les transports en commun sont inexistants et la voiture est par conséquent indispensable.

    Billiau / 24 janvier 2018 - 21h56

  • Le 2ème véhicule sert pour les petits trajets

    caralp / 24 janvier 2018 - 21h54

  • OK avant de se lancer dans l’assurance au kilomètre, proposez moi d’équiper mes véhicules de boitier enregistrant mes heures et kilomètres ( et vitesses) de déplacements car je les sous-estime très certainement en zone péri-urbaine.

    eterlette / 24 janvier 2018 - 21h25

  • Belle initiative, merci.

    mzwingel / 24 janvier 2018 - 21h22

  • la voiture principale utilisée pour grand parcours ou plus de deux personnes,donc très irrégulier, la deuxième voiture n’ayant que 2 places pratique pour courses et transport de matériel ou autre , trajets irréguliers mais en principe plus courts

    Mercier Mireille / 24 janvier 2018 - 21h21

  • Avec mon 2ème véhicule je ne roule pas énormément.
    Y-a-t-il une assurance Maif au km ?

    PP / 24 janvier 2018 - 21h15

  • ma voiture peut rester 5 jours sans bouger et je peux faire 100km en un jour pour aller et revenir chez le doc c’est vraiment aléatoire;

    jimbos / 24 janvier 2018 - 21h05

  • Compte-tenu de mon emploi du temps, j’utilise ma voiture pour me rendre au lycée ; idem pour les courses, difficiles à ramener au domicile dans une région en côte ! Mais pour certaines courses ,je prends mon vélo à condition de pouvoir le sécuriser! Quand je fais du bénévolat à quelques km de chez moi, difficile de se passer de voiture. Mon épouse de son côté a un périmètre de marché limité ; la 2ème voiture est donc indispensable. Nous pratiquons aussi souvent que possible le covoiturage. Enfin nos consommations dépassent rarement 5,5l/100, conduite pied léger avant même les dernières augmentations de carburant.
    Cordialement

    Hoarau / 24 janvier 2018 - 20h47

  • Une formule au km serait certainement intéressante pour ma 2cv qui ne parcourt que 100 à 200 km par an.

    cj2cv / 24 janvier 2018 - 20h40

  • je suis en retraite. 68 ans .
    Ma voiture m’est très utile pour tout ce que je ne peux faire à pieds ou en transports en commun mais j’adore l’autonomie qu’ elle me donne quand j’en ai besoin même si Je suis attentive à limiter mes déplacements, à faire du co- voiturage.
    C’est Un budget très lourd mais impossible pour moi de m’en Passer encore !

    Btte / 24 janvier 2018 - 20h21

  • – Question 10 : je suppose qu’il s’agit des enfants vivant avec moi ?
    – Ne pourrait-on imaginer une catégorie d’assurance pour les « petits conducteurs » ?
    – Pour aller dans le sens de votre enquête, j’aimerais avoir des renseignements pour une conduite moins énergivore et moins polluante.
    – La SNCF avait mis en place un TGV ouigo entre Tourcoing et Nantes qu’elle a malheureusement déjà supprimé … Où est la logique ?
    Bravo pour votre initiative.

    Ninette / 24 janvier 2018 - 20h01

  • En 14 ans j’ai roulé en moyenne 8000 km/ an.
    Dois-je continuer à payer plein tarif? ou changer d’assurance? ….

    SKOUTA abderrazzak / 24 janvier 2018 - 19h51

  • Je souhaiterais une assurance au km car j’utilise très peu ma voiture(en raison du double emploi dans mon couple), d’autant plus que j’habite en ville.

    poupry / 24 janvier 2018 - 19h47

  • L’assurance au km parcouru est déjà pratiquée par d’autres compagnies . Pourquoi pas par la MAIF?

    Bien évidemment ce serait une option.

    Ce serait plus équitable

    Benisty / 24 janvier 2018 - 19h40

  • Nous avons fait le choix d’habiter en centre ville d’une ville dans la banlieue lilloise depuis septembre. Cela nous permet de tout faire à pied sauf les « grosses courses » pour lesquelles nous prenons notre voiture une fois par semaine. Pour le reste, c’est le bus ou le métro. Internet nous permet aussi d’être livrés à domicile. Par contre, pour les vacances, c’est indispensable d’avoir une voiture

    jacquel1 / 24 janvier 2018 - 19h37

  • Je ne me sers de mon véhicule qu’en ville, pour des déplacements très courts, dès que je voyage, je prends le train. Je considère qu’un tarif tenant compte du peu de kilomètres parcourus à l’année serait beaucoup plus juste, d’ailleurs d’autres assurances appliquent déjà ce principe.

    Fontenaille / 24 janvier 2018 - 19h36

  • l’assurance au km parcouru est déjà pratiquée par certaines assurances. pourquoi par la MAIF ?

    Bien évidemment , il s’agirait d’une option pour les petits rouleurs

    benisty / 24 janvier 2018 - 19h34

  • Il serait intéressant que le montant de l’assurance soit fixé en fonction du kilométrage annuel effectué.

    Chassagne Claudie / 24 janvier 2018 - 19h33

  • J’utilise la voiture pour faire les courses, les sorties culturelles ou me rendre chez mes enfants qui habitent dans un rayon de 30 km. J’ai des difficultés pour marcher et je dois prendre la voiture même pour de courtes distances. Si il était possible de moduler le montant de la cotisation en fonction du nombre de kilomètres parcourus annuellement cela m’intéresserait.

    POLLET Jean-Marie / 24 janvier 2018 - 19h31

  • Bonjour, en zone rurale la voiture est hélas obligatoire.
    Je fais du co-voiturage pour quelques déplacements plus longs vers la « grande ville », mais impossible d’en faire pour les activités culturelles ou autres, même pour les courses usuelles. Quant au train, il y en a encore ? (des normaux pas des TGV).

    Claude / 24 janvier 2018 - 19h31

  • Bonjour, pourriez-vous nous adresser une simulation sachant que nous utilisons les voitures uniquement pour rejoindre la gare située à 3 minutes ou 10 minutes. Merci par avance.

    Van vaeck / 24 janvier 2018 - 19h30

  • Je roule entre 20.000 et 25.000 km/an. Je pars en vacances en voiture, souvent loin de chez moi (à l’étranger). La voiture est pour moi un élément de souplesse, de confort et d’indépendance.

    LECOMTE Vincent / 24 janvier 2018 - 19h28

  • Habitant une zone rurale, la voiture est le seul moyen de déplacement pour les courses mais aussi pour les activités bénévoles, les sorties culturelles et je me pose la question :  » comment proposer une assurance au kilométrage compte tenu de tous les paramètres en jeu ( sans oublier le sens de la mutualité)?

    Mirou / 24 janvier 2018 - 19h21

  • Très bonne initiative!
    J’utiliserais volontiers le train pour mes longs déplacements, mais c’est vraiment trop cher par personne et beaucoup trop aléatoire, maintenant. En plus, on supprime les lignes secondaires…

    BOULAY / 24 janvier 2018 - 19h20

  • Zone d’habitation qui justifie absolument un véhicule individuel.nous sommes loin de nos centres d’intérêts, loisirs mais surtout santé.De plus je ne fait plus du tout confiance aux transports collectifs.
    Salutations
    C MATTEOLI

    Matteoli claude / 24 janvier 2018 - 19h19

  • Depuis de nombreuses années, je me demande la raison pour laquelle la MAIF à toujours refusé de permettre le choix de l’option kilométrique ( ceci pour ceux qui ne se servent qu’occasionnement de leur voiture ! )

    Blanguerin / 24 janvier 2018 - 19h16

  • Quand on a plusieurs véhicules, on ne les conduit pas tous en même temps.
    Il serait plus juste d’avoir des tarifs ajustés au kilométrage par exemple.

    Par contre, nous pouvons constater sur nos routes de plus en plus d’incivilités. A commencer par des vitesses excessives et vraiment dangereuses, sous emprise d’alcool ou drogue.
    Il est fréquent que des chauffards doublent malgré les lignes blanches, sans visibilité à la cime d’une côte ou dans un virage.
    Sans oublier le non respect des limitations de vitesse et des distances de sécurité. Le tout, en éblouissant avec les anti-brouillards par beau temps…
    Etc, etc…
    Après, on s’étonne du nombre de victimes sur la route et du prix des assurances !!!

    CHAMBON Jean / 24 janvier 2018 - 19h10

  • Sur mon secteur les transports en commun ne sont pas adaptés et ne permettent pas une utilisation régulière

    Dimo83 / 24 janvier 2018 - 19h09

  • En zone rurale pas d’autre choix que la voiture. La petite ville la plus proche pour les courses courantes se trouve à 10km. Pour les autres courses habillement, sorties cinéma, musées, médecins spécialistes…35km environ.
    Bien sur aucun transport en commun, le vélo n’en parlons pas en région montagneuse.

    RACINE René / 24 janvier 2018 - 19h08

  • Diminuer la prime d’assurance pour les camping-cars qui ne roulent que pendant 3 semaines sur 2 à 3000 km/an.
    Idem pour les secondes voitures qui ne roulent que 2 à 3000km/an

    SAINT-MARC / 24 janvier 2018 - 19h07

  • Mon véhicule principal a le moins de km parce que nous l’utilisons tous les jours. L’autre est utilisé pour les longs trajets (tourisme…)
    En zône urale, impossible de se passer de véhicule. C’est même là qu’il semble indispensable.

    FEREY / 24 janvier 2018 - 19h06

  • – Grouper les achats afin de ne pas faire le même trajet ou presque plusieurs fois inutilement.
    -faire du covoiturage autant que possible.
    -Utiliser les transports en commun chaque fois que possible.
    -Marche à pied ou à vélo (électrique ou pas) pour de petites courses ou déplacement quelconques.
    -S’équiper des véhicules les moins polluants.
    Voilà quelques moyens, d’ailleurs bien connus, pour réduire la pollution.

    Brousse / 24 janvier 2018 - 19h06

  • Pourquoi pas une modulation selon les kilomètres, mais SEULEMENT si ça ne fait pas exploser le tarif de ceux qui utilisent leur voiture avec beaucoup de kilomètres et qui bien souvent n’ont pas le choix (exemple : moi qui vit à la campagne…) et qui s’ils le pouvaient l’utiliseraient moins (je ne connais personne autour de moi qui prend la voiture pour le plaisir de faire de la voiture).

    séb / 24 janvier 2018 - 19h02

  • il serait judicieux de faire bénéficier d un pourcentage de réduction supplémentaire au delà des 50% de bonus aux adhérents ayant un certain nombre d années sans accident

    papy / 24 janvier 2018 - 19h00

  • Une modulation de l’assurance tenant compte aussi du kilométrage pourrait peut-être être intéressant. Merci de vous pencher sur cette étude.

    DE BERGH / 24 janvier 2018 - 18h55

  • Je me déplace régulièrement à pied pour aller en ville et pour faire la plupart des courses. Nous n’utilisons notre véhicule que pour les sorties loisirs, lors de vacances ou pour transporter du matériel encombrant et lourd.

    Zaza / 24 janvier 2018 - 18h54

  • j utilise ma voiture tous les jours pour travailler à4 kms de mon domicile environ 4 fois par jour et un jour sur deux le week end pour des distances de 5 kms environ.Sauf exception et 1 fois par an pr les vacances 1800kms aller retour. Et je viens d’acquérir velo électrique pour petits déplacements de loisirs .

    mirellagodiva / 24 janvier 2018 - 18h50

  • Je serais très intéressée par une assurance réduite ,en fonction d’un plafond de kilomètres parcourus : notre 2 ème véhicule ne sert que pour faire des petits trajets dans une zone limitée.La formule au km proposée par d’autres assurances est toutefois trop contraignante , et je suivrai votre analyse avec intérêt.

    Star-lu / 24 janvier 2018 - 18h49

  • Je trouve normal que la cotisation d’ assurance tienne compte du kilométrage annuel et de la valeur du véhicule.

    1) un véhicule au garage a moins de risques que sur la route,

    2) le coût de la réparation d; un véhicule accidenté est en rapport avec sa valeur

    rené / michel / 24 janvier 2018 - 18h49

    • Ah bon ? l’heure de garagiste ou de carrossier est moins chère pour un véhicule plus ancien ?

      passe.jean / 24 janvier 2018 - 20h52

  • Je marche beaucoup.
    Je prends rarement ma voiture pour me rendre en centre ville.
    J’utilise mon véhicule pour  » sortir de la ville » car les transports en commun sont rares en campagne, et ne nous emmènent pas là où on voudrait aller.

    Aimable / 24 janvier 2018 - 18h48

  • Nous habitons à la campagne.Nous devons prendre la voiture pour aller chez les médecins car mon époux est malade et d’autre part j’ai une mère âgèe.De temps à autre nous allons voir nos enfants.

    Brun Annie / 24 janvier 2018 - 18h46

  • Lorsque le nombre des véhicules assurés est supérieur à celui des conducteurs déclarés, il serait légitime de réduire en conséquence le montant total des primes.
    Sauf bien entendu si le don d’ubiquité est avéré chez l’un des conducteurs déclarés

    Magorlec / 24 janvier 2018 - 18h44

  • Habitant une ville bien desservie par les transports en commun,nous n’utilisons notre véhicule que pour nous rendre dans des lieux non desservis ou situés loin de notre domicile.

    Maribar / 24 janvier 2018 - 18h44

  • La voiture nous sert surtout pour aller au marché le samedi et pour les vacances en France.
    Autrement, je suis contrainte de prendre le métro pour aller travailler (sauf pendant l’été) car le temps est supérieur en voiture….Mais, le métro, pas un jour ne passe sans incident (ligne 13 et ligne 10) et je passe facilement d’1h30 par trajet à 1H50 et pas assise pendant au moins la moitié du temps (soit 3 heures par jour de métro + 20 minutes à pied et facilement 1H15 debout). Franchement, pas facile d’être écolo et en bonne santé – promiscuité)!
    Dans l’état du réseau RATP, je ne choisis pas les transports en commun, je les subis.

    Liane / 24 janvier 2018 - 18h43

  • Il se trouve que je roule encore moins qu’il y a quelques années; je suis donc passé récemment à ma Délégation Départementale pour m’informer à ce sujet, car je trouvais que mon assurance me coûte cher au km parcouru. On m’a laissé entendre que ce pb est à l’étude . Je m’en réjouis, ainsi que de cette consultation à la quelle je viens de participer.

    benoit / 24 janvier 2018 - 18h42

  • Il serait bon de proposer un tarif en fonction des kilomètres parcourus par an.
    Salutations.

    Philippe LOURDEZ / 24 janvier 2018 - 18h41

  • J’habite pratiquement en centre ville de Lyon. Je fais presque tous mes trajets à pieds (même s’il me faut 1 heure, 2 heures aller/retour , voir plus). Par contre j’ai absolument besoin de mon véhicule 1 à 2 fois par semaine pour aller un peu plus loin en un temps raisonnable et pour partir dans ma famille tous les week-end. J’ai un garage donc pas de problème de stationnement.Je m’inquiète un peu de savoir comment je gèrerais en cas de mise en place de « péage urbain »….je partirai de Lyon je crois.

    Nathalie / 24 janvier 2018 - 18h39

  • utilisation très réduite l’hiver

    Claeys / 24 janvier 2018 - 18h37

  • Nous n’avons qu’une voiture pour mon épouse et moi, et nous habitons en zone rurale (pratiquement pas de transports en commun adaptés – très peu de co-voiturage).
    Mon épouse se déplace fréquemment pour des petits trajets à caractère associatif
    Je trouve que le questionnaire n’est pas adapté.
    Nous aimerions trouv, en seconde voiture, une petite voiture « 2 litres aux 100 km » plutôt qu’une voiture électrique. Mais cela n’existe pas !

    CABY / 24 janvier 2018 - 18h35

  • Habitant dans un village , un bus toutes les heures , qui commence à 8h le matin , quand vous avez un RV à 8h , bien obligée de prendre sa voiture !

    vatinel dominique / 24 janvier 2018 - 18h34

  • Sujet à la une! Qui en a décidé ainsi, le chef de projets, dans quel but?
    Certaines assurances auraient des tarifs plus compétitifs,soit. Qu’est devenu
    l’esprit mutualiste…Les retraités n’ont-ils pas bénéficié de cette solidarité?
    Les « conducteurs du dimanche » sont-ils moins dangereux que les autres?
    Chaque assuré est un cas particulier, chacun voudrait une assurance qui
    s’adapte à sa situation. Personnellement je préfère garder une mutuelle.
    Je suis moi aussi un vieux retraité.

    yves / 24 janvier 2018 - 18h33

    • Avatar

      Bonsoir,

      Merci de votre contribution. Chaque nouveau sujet dans ce blog est à la une quelques jours, ceci afin de laisser le temps à nos sociétaires de s’y intéresser et d’y répondre.

      J’imagine que certains sociétaires retraités peuvent se considérer comme « petits rouleurs » ou « rouleurs occasionnels ». Notre volonté n’est pas de remettre en cause notre modèle mutualiste, je vous rassure.

      Les solutions que nous proposons doivent s’adapter à l’évolution de la société. Nous essayons simplement ici de mieux comprendre ces évolutions et d’imaginer ensuite la meilleure réponse à apporter à nos sociétaires.

      Bien à vous

      Emmanuel chef de projets / 24 janvier 2018 - 18h54

  • la voiture sert 2 fois par semaine pour courses diverses et grandes sorties
    Expl Gap pour l’est (Hte Saône), Gap Sète où nous avons un appartement, Gap Nice pour nous rendre dans la famille et visiter la région.
    au moins 4 voyages par ans pour environ 20 à 25000km.

    DUFRESNES Michel / 24 janvier 2018 - 18h32

  • Moins on roule moins on risque d’accident. Selon les lieux de stationnement, plus ou moins de risques de vol ou dégradations. Adapter le coût de l’assurance à l’exposition aux risques, notamment au kilométrage annuel (comme les contrats d’entretien ou maintenance selon utilisation) serait appréciable.

    CL / 24 janvier 2018 - 18h27

  • Je suis retraitée et n’ai plus besoin de la voiture pour aller travailler, j’habite dans une grande ville, quasiment en centre ville, et je privilégie les transports en commun ou la marche à pieds.
    Je n’utilise ma voiture que pour sortir de la ville, pour rejoindre un quartier mal desservi par les transports en commun ou pour des vacances en France ou dans un pays européen.
    Un tarif adapté serait le bienvenu.

    Lalleg / 24 janvier 2018 - 18h26

  • En zone rurale le véhicule sert pour les courses une fois par semaine et la majorité des kilomètres pour les vacances d’été.

    MIMI77 / 24 janvier 2018 - 18h26

  • Je me sens très concerné par votre démarche,car depuis 3 ans je fais moins de 3000km par an

    Hayamme / 24 janvier 2018 - 18h22

    • Avatar

      Bonsoir,

      Merci de votre intérêt et de votre participation à notre enquête.

      Tous les messages postés nous apportent une valeur ajoutée très intéressante qui alimentera notre réflexion.

      Nous espérons ainsi pouvoir vous proposer des solutions encore plus proches de vos besoins.

      Bien à vous

      Emmanuel chef de projets / 24 janvier 2018 - 18h29

  • Nous utilisons la voiture pour les grosses courses et pour aller voir ma mère qui a Alzheimer. S’il y avait de meilleurs transports pour aller d’une banlieue à une autre, je n’aurais pas besoin de prendre la voiture pour aller voir ma mère.

    jumeaux11 / 24 janvier 2018 - 18h20

  • A la retraite je conduis beaucoup moins alors que la cotisation n’a pas changé voire augmenté. Les règles ne devraient plus être les mêmes. Certaines assurances y ont déjà pensé.A quand la MAIF?

    Sares Marie therese / 24 janvier 2018 - 18h20

  • J’habite en zône rurale dans un hameau qui fait partie d’un village de 560 habitants où il n’y a aucun commerce ,pas de médecin ……..
    Je dois donc avoir un véhicule pour faire mes courses une fois par semaine ,me rendre chez les professionnels de santé ,fréquenter des cours tels que gym,Aqua gym ,yoga ,….et rencontrer mes amis .Je fais parfois un voyage de 1000 km aller et retour afin de voir ma famille et de ne pas attendre sur eux pour me déplacer.

    Mercier / 24 janvier 2018 - 18h19

  • Pour moi qui suis une conductrice ‘occasionnelle »un tarif adapté serait appréciable

    barneoud / 24 janvier 2018 - 18h19

  • Faire moins de 10 000 kms par an devrait permettre de bénéficier d’un allègement des cotisations car au delà du bonus 50 , il n’y a rien pour récompenser les bonnes conductrices

    Gachet -Beckers / 24 janvier 2018 - 18h19

  • On devrait moduler l ‘assurance en fonction des kilomètres annuels et avoir un dégrèvement pour les petits rouleurs comme on fait pour les bonus

    Marie / 24 janvier 2018 - 18h19

  • Le camping-car est typiquement un véhicule à usage temporaire.

    Fribourg-Blanc / 24 janvier 2018 - 18h17

  • Habitant dans un village sans commerce je suis obligée de prendre ma voiture pour faire mes courses à environ 3 km.Je conduis très peu et souhaiterais avoir une assurance au km

    cOLASSE / 24 janvier 2018 - 18h13

  • Il serait en effet plus juste de tarifer au km parcouru à l’année. Les déplacements sont risqués et la pression « policière » très importante
    Mon deuxième véhicule est une moto, utilisation de loisirs.Ce type de véhicule est mal considéré par les assureurs non spécialistes de la moto.

    Démaret / 24 janvier 2018 - 18h11

    • Avatar

      Bonsoir,

      Sachez que nous proposons d’ores et déjà une assurance Moto Loisir appelée « 4+2 » pour ceux qui assurent à la fois un véhicule et une moto utilisée pour un usage occasionnel. Le tarif de l’assurance moto est ainsi adapté à cet usage moindre.

      Bien à vous

      Emmanuel chef de projets / 24 janvier 2018 - 18h33

  • bonjour,
    Dans les petites villes ou les commerces sont décentralisés et les transports en commun inexistants pour s’y rendre, comment faire ?
    Petite ville très touristique tout est fait pour ceux qui vivent occasionnellement ( brocante, restaurant, banque, agences immobilières), mais cela ne nourri pas son homme.
    Le profit se fait au détriment des habitants permanents : parking insuffisants et maintenant payants, augmentation des tarifs (essence, produits frais locaux….)en périodes de vacances, nous nos retraites restent toujours au même niveau.
    Un véhicule est encore chez nous un gage de liberté mais de frais dont on se passerait bien (assurance, entretien…).
    Cordialement

    MUGNIER / 24 janvier 2018 - 18h09

  • Vu notre âge, nos besoins de déplacements ont diminué.
    Quand on voit comment l’automobiliste est considéré comme « vache à lait »: taxes, P.V., stationnement…,alors que l’industrie automobile emploie nombre de personnes, on hésite à s’énerver au volant d’une voiture!

    Deybach Christophe / 24 janvier 2018 - 18h07

  • Je pense que pour le 2ème véhicule il faut un tarif réduit,tenant compte du nombre de Kms ou alors,par tranches,ce qui serait bien!
    Quant au premier véhicule,des tranches de KmS,ce serait une bonne chose.Celui qui parcourt 20000Kms risque plus d’avoir un accident que celui qui ne fait que 5000Kms.Je sais que ce n’est pas le seul critère à considérer,mais ce me semble être le premier.Le second,c’est le nombre d’accidents dont le conducteur est responsable.Donc,il serait bon de réfléchir à cela car les assurances deviennent trop chères.

    EXERTIER Jean-Marie / 24 janvier 2018 - 18h07

  • Une assurance annuelle au km serait opportune pour les « petits rouleurs » : par exemple 3000 à 4000 km/an.

    Jac / 24 janvier 2018 - 17h58

  • Il serait intéressant de pouvoir assurer son véhicule au kilomètre.
    D’autre part, j’aimerai conserver mon utilitaire Kangoo et acheter un autre véhicule pour la ville plus petit. Mais l’assurance des deux me coûterait trop cher. Trouver une solution plus avantageuse dans ce cas serait intéressant.

    MARIECOCO / 24 janvier 2018 - 17h58

  • C’est une démarc

    poljan / 24 janvier 2018 - 17h54

  • je pense qu’une assurance adaptée aux véhicules faisant un faible kilométrage serait la bienvenue!

    renand / 24 janvier 2018 - 17h54

  • Il serait peut être intéressant d’envisager ( pour les citadins plus aptes à utiliser les transports en commun ou la marche à pieds) une assurance annuelle au km comme d’autres compagnies le proposent de plus en plus…..

    MALOU / 24 janvier 2018 - 17h47

  • Evidemment, quand on fait moins de 10 000 km par an, on aimerait bien une cotisation adaptée.
    Néanmoins, on se doit de penser que nous faisons partie d’une mutuelle et la solidarité est de mise, sans compter que ceux qui roulent plus sont aussi ceux qui contribuent à payer nos retraites.

    goupi / 24 janvier 2018 - 17h45

  • 2 véhicules ,1 pour les sorties ,et 1 pour pour le bricolage 10000mks par an pour les 2 voitures gros maxi ,alors oui pourquoi pas une assurance aux kilomètres

    jean / 24 janvier 2018 - 17h45

  • Je roule tres peu, pour raisons utilitaires.seulement
    Super Marché, Bibliothéque, quelques visites.

    Pau / 24 janvier 2018 - 17h44

    • Avatar

      Bonsoir,

      Merci de votre intérêt et de votre participation.

      Nous tiendrons compte de votre commentaire comme de ceux des autres sociétaires afin d’alimenter notre réflexion.

      A bientôt

      Emmanuel chef de projets / 24 janvier 2018 - 18h58

  • Etant âgée, je ne conduis que très peu, en cas de nécessité absolue. Une assurance réduite en coût pour les petits rouleurs fait partie de mes attentes.

    claudebab / 24 janvier 2018 - 17h43

  • L’obligation d’avoir une voiture en zone rurale du fait d’une offre de transports publics tout à fait insatisfaisante mérite-t-elle un tarif à taux plein? Mais comment définir un petit, moyen ou grand rouleur?Utiliser sa voiture 5 ou 10 mn par jour pour les courses, et faire un ou deux grands déplacements (plus de 1000km) par an pour raisons familiales ou de santé (cure par ex.) devrait pouvoir être pris en compte quant au tarif d’assurance. Pourquoi ne pas imiter la Suisse où on ne paie pas d’assurance lorsqu’on dépose provisoirement ses plaques d’immatriculation?

    Alain COUPAT / 24 janvier 2018 - 17h41

  • Ça serait intéressant. Une réduction pour les titulaires d’un abonnement annuel aux transports en commun pourrait être une piste.

    Max du 77 / 24 janvier 2018 - 17h40

  • Par définition, un retraité ne va pas au travail. Cherchez l’erreur quand il reçoit sa « note » d’assurance …

    pr.Favro / 24 janvier 2018 - 17h39

  • Je pense utiliser peu mon véhicule (seulement pour cours de yoga, rendez-vous kiné à 30km de chez moi) et je profite de ces déplacements pour faire des courses. Etant à la retraite et vivant à la campagne, je peux éviter certains déplacements.

    NICOLAS / 24 janvier 2018 - 17h39

  • Il semble évident que pour les « petits rouleurs » que nous sommes devenus (après avoir beaucoup roulé à titre professionnel), le coût actuel de l’assurance ramené au nombre de km parcourus est élevé !
    Il serait intéressant de disposer d’une option « assurance par Km »

    Schricke / 24 janvier 2018 - 17h33

    • tout à fait d’accord avec vous !
      Espérons que la MAIF va enfin se pencher sur ce problème…

      michèle noguès / 24 janvier 2018 - 17h38

  • Pourquoi pas une diminution des cotisations pour ceux qui font moins de Kms/an ?

    MCG / 24 janvier 2018 - 17h30

    • Je suis tout à fait d’accord avec cette idée de fixer le montant des cotisations proportionnellement aux kms parcourus.

      Gigi / 24 janvier 2018 - 17h41

  • enquête intéressante dans la mesure où elle sera suivie de propositions adaptées aux différents profils, s’il est évidemment possible de faire des regroupements. Affaire à suivre…

    Silvestre / 24 janvier 2018 - 17h30

  • Ma voiture à 4 ans 1/2 et elle n’a que 20 000 kms. Ce serait bien d’avoir un tarif préférentiel pour les voitures qui roulent peu. Dommage que la MAIF ne le fasse pas.

    Elisabeth LATEURTE / 24 janvier 2018 - 17h26

  • M

    LATEURTE / 24 janvier 2018 - 17h22

  • Comme, bon nombre d’entre nous, étant retraités et ayant 3 véhicules (habitation en zone rurale et fourgon aménagé pour vacances) nous serions également très satisfaits que la MAIF étudie la possibilité d’une assurance au kilomètre (nous avons d’ailleurs déjà prospecté d’autres assureurs appliquant ce genre d’assurance). Etant des conducteurs très modérés, la mise en place d’une assurance « aux Kms » nous favoriserait. Merci pour cette étude.

    movi / 24 janvier 2018 - 17h21

  • Effectivement j’utilise très peu mon véhicule, j’habite à 9 kms de Foix et quand le temps le permet, je prends mon vélo pour aller faire mes courses.Quand mes petits enfants sont là, j’utilise plus mon véhicule J »espère que la Maif proposera un tarif dégressif à ceux qui ne roulent pas beaucoup en voiture, car our les longs trajets, je prends le train ou covoiturage.

    monique brullé / 24 janvier 2018 - 17h21

  • J’attends vos conclusions avec intérêt

    Pronost / 24 janvier 2018 - 17h17

  • Je fais moins de 10.000 km par an
    La maif pourrait proposer un tarif pour les conducteurs dans mon cas comme les autres assurances

    Martins luis Patricia / 24 janvier 2018 - 17h16

    • j’ai 80 ans et crains de ne plus être vraiment apte à conduire …Je prends souvent un « chauffeur » ( auto entrepreneur) dès que je dois faire quelques km. Je roule donc très peu et je commence à trouver que l’assurance Maif est très chère dans ce cas. D’autres assurances proposent des tarifs réduits pour les personnes comme moi. Quand prendrez-vous en compte le genre de conducteur que je représente ?
      Merci de votre réponse !

      noguès michèle / 24 janvier 2018 - 17h27

  • je me sers essentiellement de ma voiture pour les vacances: 4à 5 fois par an; pas en ville.
    la Maif pourrait peut-être envisager, comme d’autres ompagnies, de moduler ses primes en fonction du kilométrage annuel parcouru

    doudet / 24 janvier 2018 - 17h12

  • Ayant 2 véhicules, le plus vieux sert le plus souvent pour des déplacements courts (il est plus maniable). Le plus récent, plus grand, sert pour les déplacements de plus de 40 km, et pour les vacances. En gros, chacun roule 15000 km par an.

    jeannot / 24 janvier 2018 - 17h11

  • Plusieurs remarques:
    Il est difficile de se passer de voiture quand on vit en zone rurale.
    Aussi faire une différence entre gros et petits rouleurs (concernant les cotisations d’assurance) ne me semble guère « mutualiste ». Les « gros rouleurs » (souvent par obligation professionnelle ou géographique) sont déjà beaucoup taxés à travers le coût de l’essence, l’entretien du véhicule,….Et le système de bonus/malus permet des économies aux « bons » conducteurs.

    Marie / 24 janvier 2018 - 17h10

  • Nous sommes tous les 2 à la retraite. Actifs mais pas forcément toujours ensemble en voiture, nous avons 2 véhicules. Nous sommes de ‘petits rouleurs’ , surtout moi qui utilise le deuxième véhicule. Assurés à la Maif depuis plus de 40 ans, je suis satisfaite mais apprécierais un tarif d’assurance pour faible kilométrage tout en gardant les différentes formules de couverture des risques.
    Bien cordialement.
    Marie

    Marie / 24 janvier 2018 - 17h05

  • Nous avons 2 voitures assurées tous risques chez vous depuis très longtemps. Maintenant nous sommes en retraite et une seule roule vraiment. L’autre sert particulièrement pour les grands trajets pour cette dernière ce serait bien au kilomètre.

    Lélette / 24 janvier 2018 - 17h00

  • Je prend mon scooter tous les jours mais ma voiture seulement pour 4 000 km pas an maximum
    Il faudrait adapter mes deux police d’assurance !

    Mn / 24 janvier 2018 - 16h59

  • Je souhaite effectivement que l’on tienne compte du nombre de kilomètres faits chaque année pour chaque voiture. Je roule peu et pour les longues distances nous utilisons le train, le bus…Nous faisons 3000 Kms par an et sommes obligés d’avoir 2 voitures( cause attelage d’une remorque pour aller à la décharge à 2 Kms).Assurer une voiture dans le garage pendant plusieurs mois ne comporte tout de même pas autant de risques que sur la route!!!
    C’est injuste!!!
    J’aimerais que la Maif revoie mon assurance voiture.

    maillard Monique / 24 janvier 2018 - 16h57

  • Personnellement, en retraite, je ne roule que pour faire mes courses et aller voir mes enfants
    Mon mari, aussi en retraite, a beaucoup d’activités extérieures (municipalité, sport….) et roule beaucoup plus

    RENOUF SYLVIANE / 24 janvier 2018 - 16h55

  • Je considère qu’a notre époque une mutuelle qui répond aux attentes de ces mutualiste est dans l’air du temps
    l’assurance aux kilomètres est peut être un solution.

    COCCOLO / 24 janvier 2018 - 16h54

  • etant le seul conducteur l’utilisation d’une voiture implique l’autre au garage

    orac / 24 janvier 2018 - 16h52

  • 3 véhicules tous risques assurés chez vous depuis longtemps bien qu’ils soient pour certains anciens . On a gardé cette formule pour la prime finale si on venait qu’à avoir un problème avec l’un d’entre eux. Au final, on a un très gros budget…pour rien. On est « sur assuré ». Nos véhiculent roulent peu, pas en m^me temps et peu de kilométrage à l’année. Il serait bien de prendre en compte nos kilométrages et nos abonnements en parallèle aux transports en communs. On pourrait avoir un bonus supplémentaire en fonction de ces différents paramètres

    patchoulette / 24 janvier 2018 - 16h51

  • Comment réduire le montant de l’assurance de ma 2CV qui ne roule que quelques centaines de kms par an?

    Tourancheau / 24 janvier 2018 - 16h50

    • Avatar

      Bonjour, peut-être pourriez-vous contacter nos conseillers pour vérifier avec eux si ce véhicule rentre dans les critères appartenant aux « véhicules de collection » ? Bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 24 janvier 2018 - 17h17

  • Mon mari et moi devons prendre la voiture tous les jours pour aller travailler car nous habitons en montagne mais la plupart du temps nous faisons du covoiturage ensemble. Mais nous avons besoin de 2 voitures, dont une qui roule ‘peu’, car nous n’avons pas toujours les mêmes obligations en même temps…
    Une proposition de contrat tenant compte d’un faible kilométrage pourrait être intéressant…

    Antau / 24 janvier 2018 - 16h50

  • Pas de voiture perso j’utilise tous les matins et soirs véhicule de notre association pour faire les transports de nos adhérents et me rendre au travail en matinée et retour le soir (je travaille du lundi au samedi et durant le période des vacances scolaires je loue ce véhicule à notre association pour partir en vacances si besoin

    Marie / 24 janvier 2018 - 16h46

  • C’est une formule plus adaptée à la mobilité actuelle.

    Karl / 24 janvier 2018 - 16h45

  • Il est temps en effet que la Maif s’intéresse aux petits conducteurs et propose un contrat à ceux et celles qui font moins de 10000km par an comme d’autres compagnies d’assurances sur le marché…

    Marino / 24 janvier 2018 - 16h43

  • Effectivement les petits kilométrages devraient être pris en compte

    Tournie / 24 janvier 2018 - 16h41

  • nous habitons un hameau d’un petit village,le 2ème véhicule sert chaque jour pour petites courses au « bourg » Nous sommes sociétaires depuis plus d’un demi siècle (!) et trés satisfaits de notre MUTUELLE . Ne changez rien ……….
    On dit bien « mutuelle »

    LOTH Philippe et Marie-José / 24 janvier 2018 - 16h39

  • Les tarifs d’assurance VAM devraient tenir compte du nombre de kms parcourus

    Coquin / 24 janvier 2018 - 16h39

  • La MAIF devrait prendre en compte le nombre de km faits dans l’année pour adapter le tarif.
    Personnellement je n’utilise le véhicule assuré MAIF, que pour les vacances et pour 8000km par an.

    regor24 / 24 janvier 2018 - 16h37

  • J’ai 92 ans et compte tenu de l’endroit où j’

    Herzog / 24 janvier 2018 - 16h34

  • moins de 5000 km mois la Maif comme d’autres assurances devrais proposer un tarif moins chère

    Aronowicz / 24 janvier 2018 - 16h30

  • Il est temps que les assureurs prennent en compte pour chaque véhicule la fréquence d’utilisation et le kilométrage annuel parcouru pour le calcul de la prime d’assurance.

    CHANTRAINE Jean-Marie / 24 janvier 2018 - 16h29

    • Entièrement d’accord avec ces deux commentaires

      KAFARA Marc / 24 janvier 2018 - 16h31

  • Faisant – de 3000 km par, il serait justifié que le montant de l’assurance soit proportionnelle au kilométrage effectué ou tout au moins forfaitaire.

    MEDINA / 24 janvier 2018 - 16h28

  • bien cette enquête. Différencier les usagers et leurs pratiques. Bien… on ne peut pas mettre tout le monde ds le même sac. Comme aussi zone urbaine et zone rurale…

    bouvry isabelle / 24 janvier 2018 - 16h26

  • Habitant Paris, la politique de la municipalité m’empêche d’utiliser mon véhicule, j’utilise les transports en commun. Les 6 mois durant lesquels je vis dans ma résidence secondaire je roule assez peu mais je ne pense pas pouvoir me passer d’une voiture vu le désastre des liaisons ferroviaires locales dans la région PACA.

    Noël BOSETTI / 24 janvier 2018 - 16h24

  • enquete interessante si elle debouche sur quelques chose?

    Jacef / 24 janvier 2018 - 16h24

  • Une assurance au kilometre sera it bien venue ,!,,,,,,,

    Nina / 24 janvier 2018 - 16h22

  • Nous ne prenons plus la voiture pour aller à l’u.i.a.d. Nous la prenons pour aller faire le marché.

    annie escriva / 24 janvier 2018 - 16h22

  • Une assurance au km me conviendrait Je paie une assurance tous risques pour rien J’ai déjà pose la question mais on m’a dit que cela n’existait pas à la
    MAIF j’avoue qu’après des années de maif je suis tentée d’aller ailleurs J’espère que vous allez etudier les cas comme le mien merci d’avance

    GYDE / 24 janvier 2018 - 16h22

  • J’utilise ma voiture , principalement, pour aller chercher mes petits enfants et les ramener chez eux.
    100 km aller retour à chaque fois.
    Transports publics inexistants.
    Pour le reste, j’utilise le métro, le bus et le train, chaque fois que je peux.

    ML / 24 janvier 2018 - 16h19

  • J’utilise le moins possible ma voiture. Je me déplace essentiellement à pied, à vélo ou à moto. J’ai la chance de disposer de presque toutes les commodités à moins de 2km.
    Je constate que la majorité des personnes dans la même situation que moi, utilisent quotidiennement leur véhicule pour « les petites courses du jour » par manque d’organisation et/ou par peur de l’effort et de la météo.
    Il faut aussi faire comprendre qu’ailleurs ou plus loin c’est pas mieux. Les déplacements sont en grande partie responsables de la pollution.
    …..mais comment concilier tout ça avec notre économie qui vit en grande partie des déplacements.(taxes, industrie, tourisme,…et même les assurances dont les bénéfices croissent avec le nombre d’assurés)

    CYRILLE / 24 janvier 2018 - 16h14

  • Est-ce que la Maif va proposer une assurance moins chères aux conducteurs occasionnels ou qui roulent peu?

    FHML / 24 janvier 2018 - 16h14

  • Un véhicule principal qui ne sert qu’un we sur deux et aux vacances et un 2° véhicule qui sert d’appoint certains we ou jours de vacances!…
    Un tarif adapté aux faibles rouleurs serait le bienvenu, surtout pour les retraités!…

    Arpa / 24 janvier 2018 - 16h12

  • la voiture sert essentiellement pour aller aux commissions ou aller chez les commerçants du centre ville ou les services médicaux car notre maison est à 2 km du centre du bourg

    Barbieri Danielle / 24 janvier 2018 - 16h09

  • Il serait souhaitable que la MAIF mette en place une assurance pour les véhicules qui roulent peu, comme le font les autres assurances.

    Marie do / 24 janvier 2018 - 16h03

  • A 10 km de la ville, j’utilise ma voiture pour les courses et pour aller tous les 15 jours à 60km pour garder mes petits-enfants et à chaque vacance scolaire je fais environ 2500 km pour visiter ma famille dans le sud.

    GG / 24 janvier 2018 - 16h02

  • J’aimerais une assurance plus adaptée à mon profil de petit conducteur.

    Planchon marianne / 24 janvier 2018 - 16h02

  • Le coût de l’ass Pour la 2 eme voiture qui roule peu est cher mais il y a un vrai relation de confiance avec la MAIF

    Frédéric / 24 janvier 2018 - 15h58

  • Très satisfait des quelques interventions de mon assureur depuis plus de 50 ans!

    LECINA Denis / 24 janvier 2018 - 15h53

  • pour notre 2éme voiture, d’autres assurances font des tarifs préférentiels pour des voitures ne roulant pas beaucoup.
    D’un autre coté, j’apprécie le dialogue avec la MAIF et ses services

    michele / 24 janvier 2018 - 15h51

  • A quoi servira cette enquête?

    Jacob annette / 24 janvier 2018 - 15h51

  • Nous vivons6 mois en milieu urbain. hostile aux voitures et 6 mois en milieu rural .
    Maintenant nous prenons plus souvent l’avion : enfants à Nice.

    Salina / 24 janvier 2018 - 15h49

  • A part des aller retour, vers Rennes, chez les enfants, je circule surtout sur les départements 56 et 29, étant randonneur pédestre, et sur la commune pour les achats.

    JOLIVET René / 24 janvier 2018 - 15h40

  • je roule moins de 10000kms par an
    j aimerais payer moins chere mon assurance
    d autres compagnies le propose
    je reste à la maif car j apprecie la qualite des services offerts
    je suis néanmoins inquiete car si je de vais changer mon vehicule il m a ete dit que mon contrat changerait
    cela serait prejudiciable pour moi ma ffranchise augmenterait

    sylvie / 24 janvier 2018 - 15h36

  • Utilisation de nos deux véhicules par moi et mon mari. Etant retraités l’utilisation est variable.Aimerions une assurance pour petit rouleur.

    LucasCreps / 24 janvier 2018 - 15h35

  • Commenous fait on lorsqu’on doit aller à Paris avec une persone handicapée , la journée ou le soir?

    les questions n’incluent pas mon mode de vie. En banlieue parisienne et devant utiliser ma voiture lorsque je sors le soir à Paris. Les transports en commun ne me permettent pas de de faire autrement. / 24 janvier 2018 - 15h33

  • le montant de l’assurance auto pourrait être calculée en fonction du kilométrage annuel ..

    Dreyer Brigitte / 24 janvier 2018 - 15h33

  • sans

    deceyere jeanne / 24 janvier 2018 - 15h33

  • A la retraite depuis + de 20 ans, je roule de moins en moins.10000km par an
    Je trouverais normal que ma cotisation soit diminuée ,même au prix d’une surveillance de mon kilometrage.

    QUONIAM Gilbert / 24 janvier 2018 - 15h29

  • Adhérent MAIF depuis 62 ans, Vous pouvez vérifier l’historique des pépins qui ont jalonné mon parcours chez vous. Je pense que vous devez souhaiter avoir de nombreux adhérents de mon espèce.
    Actuellement, j’effectue moins de 100 kms par mois en ne me servant de mon véhicule qu’occasionellement. C’est dire que je regrette que vos tarifs ne soient pas établis en fonction du profil de vos adhérents.
    Meilleurs sentiments.

    Munos Alfred, / 24 janvier 2018 - 15h28

    • L’assurance au kilomètre parcouru, c’est le contraire de la mutualisation.
      Devriez vous bénéficier d’un bonus moindre parceque vous roulez moins?
      Il faut être cohérent, si lamutualisation ne vous intéresse pas, allez vers une assurance privée déguisée en mutuelle, peut-être…
      Vous pouvez cependant demander à votre mutuelle d’esssayer de limiter ses frais au bénéfice d’une cotisation moindre, ou de répondre à vos questions.

      Etrusco / 24 janvier 2018 - 15h38

    • Avatar

      Bonjour,

      Merci d’enrichir notre réflexion.

      Je ne pense pas qu’une mutuelle doivent s’interdire d’imaginer des solutions adaptées aux usages spécifiques de certains de ses sociétaires. Ces solutions ne passent pas forcément par une assurance au kilomètre. Nous pouvons avoir d’autres idées qui répondent aux aspirations de nos sociétaires. Et tous vos commentaires nous y aident.
      Ce qui nous anime c’est aussi de proposer un tarif « juste », et rouler davantage peut induire une sinistralité plus élevée…

      Bien à vous

      Emmanuel chef de projets / 24 janvier 2018 - 16h01

  • La démarche envisagée visant à réduire le coût de l’assurance en fonction du kilométrage risque d’amener par contrecoup un renchérissement de l’assurance pour les « gros » rouleurs.
    Elle me semble par ailleurs plus relever d’une logique commerciale que mutualiste

    Brun / 24 janvier 2018 - 15h28

  • A la retraite kilométrage variable mais < 12 000 km

    olivier / 24 janvier 2018 - 15h20

  • Petit rouleur empruntant souvent les transports en commun (tram),je n’utilise ma voiture que pour transporter des courses lourdes, des courts trajets nécessaires pour la vie courante et partir en vacances une fois par an. Bien que je pense qu’il est légitime de préserver l’esprit mutualiste de la MAIF,je considère qu’un petit geste au niveau des tarifs au profit des petits rouleurs dont je fais partie serait assez judicieux.

    sammy_45 / 24 janvier 2018 - 15h19

  • Effectivement il semble équitable de payer son assurance auto en fonction de son utilisation.
    Merci à vous

    Claudius / 24 janvier 2018 - 15h18

  • Je souhaite un tarif abaisse pour ceux qui roulent peu

    Carrie / 24 janvier 2018 - 15h17

  • J ‘utilise mon véhicule pour faire mes courses, aller chez le médecin, dentiste, ces destinations de situent dans un rayon de moins de 1o km de mon domicile.
    Si je veux aller en ville pour des activités culturelle, si je veux partir en vacances, voir des amis sur St Etienne, Lyon, Toulouse, Aix en Provence, Mulhous, Epinal, je ne peux plus prendre le train puisque le tronçon local St Étienne- Clermont Ferrand a été supprimé.
    Qui parle de désenclavement des zones rurales, d’aménagement du territoire, de désenclavement des banlieues?
    Qui peut faire le choix de vivre ou revenir vivre en zone rurales ? les jeunes retraités . Et quand ils deviennent trop âgés , ils se rapprochent d’un centre urbain pour des raisons de commodités.

    Les territoires ruraux souffrent du même mal que les cités: tout fout ou à foutu le camp et les problèmes « comblent le vide ».
    Ceci dit, j’en reviens au thème de la voiture : si on n’ a pas de voiture quand on vit à la campagne, eh bien on ne peut pas y vivre.

    Sylviane Buisson / 24 janvier 2018 - 15h17

  • Il serait vraiment judicieux que la Maif propose une assurance spécialpetits rouleurs car ces derniers paiyent autant que les moyens à gros rouleurs, ce n’est pas normal !

    anne / 24 janvier 2018 - 15h14

  • A la retraite les conditions de déplacements sont très variables, moins de régularité, plus de distance parfois.
    Cependant le kilométrage annuel a fortement diminué.

    COSNARD BERNARD / 24 janvier 2018 - 15h13

  • J’apprécie le fait que la MAIF se soucie de nous.

    nisou / 24 janvier 2018 - 15h11

  • Bonne initiative que de faire un tarif pour les petits rouleurs, mais à combien de km est-on « petit rouleur » ?
    Par contre, au risque de tordre le cou à une idée reçue, rouler beaucoup n’est pas forcément plus accidentogène, car on entretient ses réflexes au quotidien, et on risque moins d’être surpris par une situation inhabituelle quand on a l’habitude d’avaler des km. Sinon tous les VRP seraient déjà morts! Donc peu judicieux d’appliquer une surprime à ceux qui roulent plus que les autres…souvent par obligation.
    Par contre une surprime pour les véhicules diesel ne serait pas injustifiée…pour inciter à rouler moins polluant.

    Goofy / 24 janvier 2018 - 15h10

    • Avatar

      Bonjour,

      Je pense que nous n’avons pas tous la même perception du nombre de kilomètres roulés pour être considéré comme un « petit rouleur ». Certains vous diront plutôt qu’ils n’utilisent pas tous les jours leur voiture sans savoir exactement combien de kilomètres ils roulent…

      Un gros rouleur, comme vous l’indiquez, a une expérience de conduite plus importante. Néanmoins, plus on conduit, plus le risque d’accident est important…

      Très bonne journée à vous

      Emmanuel chef de projets / 24 janvier 2018 - 15h44

  • Un contrat individualisé serait juste en adaptant les tarifs cela permettrait des économies et un engagement pour préserver l’environnement

    Rovezzo / 24 janvier 2018 - 15h02

  • J’ai plutôt une (deux ) question(s) qu’un commentaire :
    J’utilise ma voiture uniquement pour aller aux courses et mes rares déplacements privés en ville ( médecins , aquagym , etc ) . Je fais donc 2000 à 2500 km par an ; à partir de quel kilométrage annuel un conducteur est-il considéré comme un « petit rouleur » ?
    Mon mari a une voiture avec laquelle nous partons en couple , soit pour les voyages , soit pour aller voir les enfants , pour aller chercher les petits- enfants à l’école , etc…. , mais avec cette voiture , nous ne faisons jamais plus de 10000 km par an . Est-ce que lui aussi serait considéré comme un « petit rouleur » ? Merci de votre réponse.

    Rossi / 24 janvier 2018 - 14h58

    • Avatar

      Bonjour,

      Merci de votre intérêt pour notre enquête. Ce sont toutes vos réponses ainsi que vos commentaires qui nous aideront à mieux identifier les différents usages des véhicules au sein d’un même foyer.

      Vous avez deux véhicules avec deux types d’utilisation. De manière général, le véhicule principal semble être utilisé de manière plus fréquente que le second véhicule. Ce qui induit un kilométrage plus élevé pour le premier.

      Chacun peut avoir sa perception de ce qui peut s’apparenter à un « petit rouleur ». Il suffit de lire les différents commentaires. Je ne peux pas répondre d’ores et déjà à votre interrogations, mais nous reviendrons vers vous par la suite.

      Bien à vous

      Emmanuel chef de projets / 24 janvier 2018 - 16h17

  • C est une piste pour individualiser l assurance

    Dudu80 / 24 janvier 2018 - 14h54

    • Ne fallait-il pas tenir des motos?
      Comment tenir compte des longs trajets de vacances alternant avec de très
      courts trajets?

      Gaugler François / 24 janvier 2018 - 15h11

  • Etant à la retraite, j’utilise mon véhicule beaucoup moins que lorsque j’étais en activité, c’est évident et…. augmentation de l’âge = diminution de l’utilisation de la voiture.

    jean-marc / 24 janvier 2018 - 14h53

  • Je suis un petit rouleur mais mon mari roule beaucoup.

    MME GUGERT QUINTARD / 24 janvier 2018 - 14h51

  • Je n’utilise pas mon véhicule tous les jours, et lorsque je l’utilise c’est la plus part du temps pour me rendre au Super marché, faire des courses et rarement pour me promener

    ECK Marie-Laure / 24 janvier 2018 - 14h46

  • ma vue n’est plus très bonne, je garde ma voiture uniquement pour mes courses tous les quinze jours.

    GRARD Michèle / 24 janvier 2018 - 14h44

  • J’utilise ma petite voiture tous lesjours pour mes déplacements aux commissions. J’utilise ma C5 pour les trajets plus longs très épisodiquement (visites médicales loin de mon domicile, parfois visite à la famille )
    Etant seul conducteur, une seule assurance me suffirait.

    Barjavel / 24 janvier 2018 - 14h40

  • Une assurance adaptée à mon infime utilisation de ma voiture-courses ou visites éventuelles à mes enfants et à mes amis dans un rayon d!une vingtaine de km-serait intéressante.

    Desforge / 24 janvier 2018 - 14h40

  • Nous utilisons de moins en moins notre voiture. Nous effectuons les courses quotidiennes à pied. Même pour le trajet à la salle de sport qui nécessite la voiture,nous avons acheté une trottinette ! Pour les trajets vers le centre des villes de proximité, nous prenons de plus en plus souvent le TER car l’autoroute A31 est généralement saturée. Par contre, pour rendre visite à la famille et notamment nos enfants et petits-enfants qui habitent à plus de 4 heures de route, nous prenons la voiture, ce qui fait que notre kilométrage annuel dépasse les 12000 km. Nous préférions aussi prendre le train, mais ni les horaires, ni le prix ne nous y incitent…

    NOWAK Richard / 24 janvier 2018 - 14h39

  • a la retraite,c’est surtout mon mari qui conduit…à part 1ou2sorties dans la semaine seule…j’appréhende le traffic,et je dois mesurer mon budget …retraite en baisse,carburant cher…d’ailleurs je pense à la suppression d’un des 2vehicules,et investiguer pour bus,ou covoiturage…Pascale Sansrefus

    Sansrefus / 24 janvier 2018 - 14h38

  • Je suis preneuse d’offre car j’utilise de moins en moins ma voiture.

    Clo / 24 janvier 2018 - 14h36

  • J’habite Biarritz,dans une agglomération qui fait de gros efforts pour réduire l’usage de la voiture en développant les transports gratuits par navettes et les transports en commun. Les stationnements sont réduits, les parkings chers, et la circulation routière engorgée par la réduction des voies de circulation (en créant des voies dédiées aux bus et taxis…) Très bien, mais quand vous avez un âge certain et que vous avez pour toute compagnie un chien aussi vieux que vous , vous ne pouvez prendre ni bus, ni navette, ni même taxi.!! Pour promener votre chien qui est arthritique vous prenez votre voiture, pour aller faire vos courses vous sortez de la ville pour aller au supermarché qui a un parking gratuit, pour voyager vous prenez votre voiture avec votre chien et faites de petits étapes …Evidement, je peux faire piquer mon chien, et moi avec !!!

    Denise / 24 janvier 2018 - 14h34

  • il me parait nécessaire d’ajuster les tarifs en fonction de l’utilisation du véhicule comme cela se rencontre chez un certain nombre d’assureurs

    vieyres / 24 janvier 2018 - 14h33

  • pour être plus équitable l’assurance aux kilométrés est la bonne solution
    il est évident que si on roule beaucoup il y a plus de risque

    jo / 24 janvier 2018 - 14h33

  • la voiture me garde une liberté en complément des transports collectifs.En 7 ans j’ai roulé 30200km

    Chédor / 24 janvier 2018 - 14h31

  • Oui merci de vous intéresser à cet aspect. J’effectue moins de 10000 km/an avec chacun de ms deux véhicules, une assurance adaptée à ces risques minorés serait étudiée avec intérêt.

    AC

    cuzin / 24 janvier 2018 - 14h29

  • Bonjour,
    Je trouve plus équitable de pouvoir être assuré en tant que conducteur utilisant peu son véhicule.

    CROS / 24 janvier 2018 - 14h29

  • Je suis assurée à la Maif depuis 40 ans mais ne faisant pas plus de 10000 kms par an et même beaucoup moins j’envisage de me tourner vers une assurance qui tient compte du peu de kilométrages par an.
    J’espère qu’ avec nos réponses ,vous pourrez nous proposer une solution

    patithurbide@hotmail / 24 janvier 2018 - 14h28

  • JE PENSE QUE LES ASSURANCES DEVRAIENT ETRE MOINS ELEVEES . EN PARTICULIER CELLE DE LA SECONDE VOITURE

    gnolles43 / 24 janvier 2018 - 14h23

  • Si mes réponses peuvent aboutir à une diminution du montant de mon assurance auto et de celle des conducteurs similaires, j’en serais ravie, sinon j’aurais une fois de plus le sentiment d’avoir perdu mon temps avec ce genre d’enquêtes sur la toile!
    PS Inutile de publier ce commentaire!

    annie Billon / 24 janvier 2018 - 14h20

  • Les questions sont trop générales en fonction de l’activité (ou non) des conducteurs questionnés

    FERRON / 24 janvier 2018 - 14h18

  • Les enfants ne sont plus à la maison et ne conduisent nos véhicules qu’une fois de temps en temps
    Le véhicule principal sert à la période des vacances essentiellement
    Le 2ème véhiculé sert à aller faire les courses et les divers petits déplacements

    Annie / 24 janvier 2018 - 14h17

  • Roulant moins de 10000km par an , j’aimerais bien que la MAIF en tienne compte pour diminuer le montant de mon assurance , ainsi que le font nombre de vos concurrents.

    Rapaille / 24 janvier 2018 - 14h16

  • Je suis à la retraite et, depuis peu, en centre ville. Je ne fais pas 50 km par mois. Il me semble juste que le montant de l’assurance soit lié aux km parcourus.

    Annick / 24 janvier 2018 - 14h16

  • assure a la Maif depuit ma premiere voiture!…..

    Sauvion André / 24 janvier 2018 - 14h15

  • Cotisation prenant en compte le kilométrage

    Gas / 24 janvier 2018 - 14h14

  • Dans votre questionnaire, vous nous demandez le nombre d’enfants (avec et sans permis). J’ai répondu, mais mes enfants sont à l’autre bout du monde. La question ne devrait-elle pas préciser s’ils utilisent ou pas la voiture ?

    Meylandre / 24 janvier 2018 - 14h12

  • Suite à des problèmes de santé les déplacements concernent surtout la clinique ou de petits trajets pour voir les petits enfants.

    BOUISSIERE Alain / 24 janvier 2018 - 14h12

  • Il serait bon en effet que les cotisations tiennent compte du nombres de kms parcourus et de la fréquence de l’utilisation du véhicule.

    DAURAT / 24 janvier 2018 - 14h12

  • Allègement du prix de l’assurance voiture dans la mesure où on l’utilise très peu

    PASCAUD Jacqueline / 24 janvier 2018 - 14h12

  • Tenir compte des Km parcourus , et du nombre de points sur le permis , par exemple serait une bonne idée. Je précise que je suis titulaire depuis 5 ans de la grande médaille de la prévention routière.

    GUERIN / 24 janvier 2018 - 14h05

    • @Mkiki : il s’agit des « Palmes de l’Ordre du conducteur » de l’association « Prévention Routière ». La « Grande Médaille » c’est la plus haute distinction, il faut 45 ans sans accident corporel ni retrait de permis.

      Grégoire / 24 janvier 2018 - 15h23

    • C’est quoi cette Grande Médaille????????

      Mkiki / 24 janvier 2018 - 14h09

  • La concurrence propose des forfaits d’assurance pour les petits rouleurs, pourquoi pas la MAIF ?

    yves machatschek / 24 janvier 2018 - 14h03

  • Mon mari est malade (Meningiome,opération et tout ce qui va avec depuis 3 ans!) et,bien entendu,il ne peut pas conduire. C’est lui qui conduisait et je n’aime,pour ma part, pas trop conduire (sauf en cas de nécessité.)
    Je vais donc suivre de près votre enquete!

    ECHENE Colette / 24 janvier 2018 - 13h59

  • Proposer une cotisation annuelle qui tient compte du kilométrage

    GOIN / 24 janvier 2018 - 13h59

  • Récemment retraitée je n utilise ma voiture que pour raisons majeures m occuper de mes parents âgés garde des petits enfants et je calcule tous mes Rdv extérieurs en fonction des jours où je la prends. Résultat je conduis en moyenne 3 Jrs par semaine. Je suis attentive à ma conduite et je n’ai pas eu d’accident depuis plus de 25 ans. Je n’a i eu aucun retrait de point sur mon permis ni d’amendes. Dans ces conditions la Maif pourrait elle prendre en considération mon comportement de bonne conductrice ? Mon bonus est au maximum certes mais etant affiliée Maif depuis plus de 40 ans et N’ayant pas eu d’accident une réduction de mes cotisation serait une juste récompense pour une attitude responsable au volant et un geste commercial compte tenu de ma fidélité

    Avec mes meilleures salutations

    Bono Arlette épouse Masselis / 24 janvier 2018 - 13h55

  • Adapter les cotisations au kilométrage, pour notre mutuelle serait une bonne idée.

    J.Paul Castels / 24 janvier 2018 - 13h54

  • Cas particulier : je suis un retraité dont la femme travaille, d’où la seconde très vieille voiture…que j’utilise peu, parce que je me déplace en moto 125cm-cube!i!

    jcc / 24 janvier 2018 - 13h54

  • excellente idée car notre 2ème véhicule roule peu environ 4000 kl par an
    il serait logique d’adapter les cotisations.

    AUCLAIR / 24 janvier 2018 - 13h53

  • J’aimerais qu’on tienne compte du nombre de kilomètres réalisés à l’année pour établir le montant de l’assurance a payer.

    Juju / 24 janvier 2018 - 13h52

  • Je fais entre 9000 et 12000 km par an, ce qui me paraît beaucoup, alors même que depuis un an je prends le train pour me rendre au travail, soit 400km par semaine parcourus en voiture en moins ! J’espère que votre enquête donnera des points de repère pour m’aider à me situer; et que je découvrirai que finalement je ne roule pas tant que ça.

    Dominique / 24 janvier 2018 - 13h51

  • Depuis un an maintenant, je cherche à limiter l’utilisation de ma voiture. Je me rends au centre ville à pied ou en bus.
    Dans mon club de marche, le covoiturage est systématique.
    Je me rends désormais chez mon fils qui habite la région parisienne par le train.

    Burdetr / 24 janvier 2018 - 13h50

  • Veuve de puis peu, retraitée, j’ai baissé l’assurance au tiers (du scenic de mon mari essence 130 000km 18 ans) et gardé le tout risque pour celle que j’utilise le plus (Dacia GPL 80 000 km 8 ans) je devrais peu-être aussi passer au tiers car si j’ai un ennui, vous ne m’en donnerez pas grand chose…
    Alors pourquoi payer 2 assurances alors que je n’en conduis qu’une à la fois (lol) 50 ans de conduite et d’assurance MAIF, donc je paie beaucoup pour les autres….
    Faites évoluer vos contrats !

    Mamilyne / 24 janvier 2018 - 13h46

  • La notion de 1ere ou 2ème voiture difficile à déterminer.
    La petite voiture pour les parcours courts, presque tous les jours (courses, loisirs proches de chez nous, …etc)
    La grosse voiture pour les longs trajets (vacances) passe 9/10ème de son temps au garage.
    La voiture principale s’est selon la période de l’année.

    mild / 24 janvier 2018 - 13h45

  • Excellente initiative! En roulant 4 à 5 fois moins que la moyenne des utilisateurs il ne serait pas anormal que le tarif soit ajusté en conséquence…

    Fati / 24 janvier 2018 - 13h43

  • les 2 voitures ne circulent jamais en même temps,l’une pour les courses ,l’autre principalement pour les déplacements plus longs et les vacances

    Bonnet Michel / 24 janvier 2018 - 13h41

  • Je roule autour de 5000 km par an , j’ai depuis des années un bonus de – 50 % , est-ce que la maif ne pourrait pas envisager comme certaines assurances , des tarifs spécifiques aux petits kilométrages .

    Dalon / 24 janvier 2018 - 13h40

  • C’est bien de penser aux personnes qui ne roulent pas beaucoup. Peut-on espérer un jour un prix plus léger ?

    Barjaud / 24 janvier 2018 - 13h40

  • Le questionnaire dès la première question perturbe le propriétaire de voitures que je suis. En effet je possède 3 véhicules dont le mien en premier, celui de mon épouse et de mon fils étudiant à Rennes.Les questions suivantes reflètent la réalité des 3 utilisateurs de ces véhicules. Pour que l’enquête soit fiable ne retenez que les éléments concernant mon premier véhicule.

    HELION Jean-Pierre / 24 janvier 2018 - 13h39

  • J’envisage de vendre mon véhicule et d’utiliser d’autres moyens de déplacement : marche à pied, vélo, location de voiture.
    J’achèterai une nouvelle voiture lorsqu’on trouvera des voitures à hydrgène.

    nullix007 / 24 janvier 2018 - 13h37

  • bonne idée ,cette enquête.

    gaussy / 24 janvier 2018 - 13h36

  • Etant un citadin dont le domicile est proche de mon lieu de travail, je me déplace essentiellement à pieds ou avec les transports en commun.
    Hormis pendant les vacances scolaires, je ne prends mon véhicule que pour faire mes courses ou me déplacer les week-ends.
    Effectivement, la police d’assurance adaptée au kilométrage pourrait être envisageable.

    Prof / 24 janvier 2018 - 13h35

  • cases mal faites pour enfants, oui j’ai 2 enfants mais qui ont quitté la maison depuis longtemps !

    Je paie 2 assurances alors que je ne conduis qu’un véhicule à la fois… pourquoi ne pas créer une assurance conducteur et un complément moindre par véhicule.
    étant loin de tout commerce (5km) je garde ma vieille voiture de 18 ans au cas où l’autre ait un souci au moment de partir, ou éventuellement pour dépanner mes enfants s’ils ont un souci. L’autre de 8 ans étant au GPL elle est toujours utilisée en priorité.

    Mamilyne / 24 janvier 2018 - 13h31

  • Je regrette depuis longtemps que la MAIF ne propose pas des tarifs petit – rouleur.

    C-L PROST / 24 janvier 2018 - 13h29

  • Nous avons deux voitures, pour des usages différents, mais nous ne les utilisons jamais ensemble. Lorsque l’une circule, l’autre reste au garage.
    Pourtant, nous payons deux primes d’assurance complètes.
    Un seul risque, deux primes d’assurance… cela vous parait-il juste ?

    Kilim / 24 janvier 2018 - 13h29

  • 2 voitures pour 1 couple.
    1 électrique (100km max) pour les petits voyages, 1 essence pour les WE et vacances.
    Pour la semaine : 1 utilisateur du train, 1 utilisateur de la voiture électrique.
    Quelle est la voiture principale et la secondaire de ce sondage ?
    Comment répondre proprement à ce sondage qui est très individuel ?
    Cordialement

    Olivier / 24 janvier 2018 - 13h29

  • Effectivement depuis la retraite, les décès parmi mes proches qui étaient éloignés géographiquement, mon kilométrage a chuté de façon vertigineuse.
    La possession d’un véhicule reste nécessaire pour les courses, quelques promenades et une à deux « expéditions » par an. La location d’un véhicule est difficilement envisageable en raison de l’absence de loueur à proximité et le covoiturage s’applique difficilement à mon cas –

    cornu / 24 janvier 2018 - 13h27

  • La police d’assurance adaptée au kilométrage peut être intéressante, à suivre…

    beley / 24 janvier 2018 - 13h27

  • Difficile de répondre sur les usages par mon fils de la 2e voiture

    REAUTE / 24 janvier 2018 - 13h26

  • compte tenu de mon trajet » vacances  » , je roule environ 13000km/an , mon véhcule est un diesel et je suis caravanier; c’est pour cette raison que j’ai opté pour ce type de carburant ( le couple du moteur permet de meilleures performances )
    y aura t-il un bonus / malus en fonction du kilométrage ?

    PLACE / 24 janvier 2018 - 13h25

  • J’ai déjà demandé à la MAIF s’il y avait un tarif réduit pour les conducteurs occasionnels et vous m’avez répondu négativement. J’aimerai bien que cela change.

    LAURENT / 24 janvier 2018 - 13h25

  • Habitant Paris à l’année, je conduis moins de 10 000 kms par an, surtout en Bretagne et pour transporter des objets entre Paris et la Bretagne.
    A Paris, je prends le bus, le métro ou mes pieds ; je ne prends jamais ma voiture entre le lundi et le samedi inclus.
    Ma voiture ne sort que de temps en temps le dimanche pour aller en banlieue, parce que les transports en commun sont très mal fréquentés et que je préfère ne pas me mettre en danger.
    J’estime donc que je paye pour les autres, parce que :
    1) Je paye le tarif Paris/région parisienne.
    2) Je ne me sers pratiquement pas de ma voiture à Paris.
    Il y a des assurances qui en tiennent compte.
    Pourquoi pas la M.A.I.F ?

    MARTIN / 24 janvier 2018 - 13h24

  • je n’utilise mon véhicule que pour me rendre au centre commercial sur une distance de 5 km environ ou à l’intérieur de la ville
    Je serai favorable à un tarif bas kilométrage

    colette / 24 janvier 2018 - 13h24

  • Je n’utilise ma voiture que par nécessité et actuellement que vraiment des sorties occasionnelles
    Cordialement

    Honnay / 24 janvier 2018 - 13h22

  • Comme Marino, en qualité de petit conducteur, j’apprécierais qu’une cotisation ajustée au nombre annuel de kms parcourus soit proposée.

    Cloclo / 24 janvier 2018 - 13h18

  • Y a t il des primes assurance moindre pour achat véhicule électrique ?

    beaulieu patrice / 24 janvier 2018 - 13h14

    • Avatar

      Bonjour, nous appliquons une couverture et un tarif adaptés aux véhicules électriques. Par exemple, si vous avez choisi une couverture « tous risques » (Différence ou Plénitude), nous vous indemniserons selon la valeur d’achat du véhicule et de la batterie électrique si celle-ci est irréparable. Ceci est important car dans certains cas, la batterie est louée au constructeur (et non achetée). Il s’agit donc de la rembourser au constructeur en cas de destruction. Par ailleurs, si vous avez souscrit l’option assistance panne 0km, le dépannage toute cause est couvert y compris lorsque la batterie est déchargée. Très bonne journée.

      Aude animatrice du blog / 24 janvier 2018 - 15h55

  • J’ai un véhicule à Paris, un sur mon lieu de résidence secondaire. Je suis intéressé par une seule assurance pour les 2 voitures puisqu’elles ne roulent jamais simultanément

    houssiaux / 24 janvier 2018 - 13h11

  • Depuis notre changement de domicile (dans une petite ville ) il nous arrive de ne pas utiliser le véhicule de la semaine.

    arazo rené / 24 janvier 2018 - 13h08

  • À 80 ans je ne me sers pratiquement plus de ma vieille voiture :moins de 200 Km par an ! Je la garde toutefois en cas d’extrême nécessité mais le rapport
    « prix de l’assurance / kilométrage effectué  » est exorbitant.Je ne peux que souhaiter que la MAIF mette enfin en place un tarif plus avantageux pour les très petits kilométrages.

    Marrot Jean / 24 janvier 2018 - 13h06

  • Habitant en ville, je me déplace à pieds ou en transports en commun. Je prends la voiture le week-end et pour partir en vacances, et là je peux faire pas mal de kilomètres. J’aimerais évidemment savoir si je pourrais payer en fonction de cette utilisation restreinte.

    moma / 24 janvier 2018 - 13h06

  • J’ai 44ans de cotisations à la maif et je dois constater que je n’ai pas plus de reconnaissance qu’un nouvel adhérent. Merci la fidélité!
    Je roule peu et je paie plein tarif. Peut-être que la maif proposera un jour un tarif « peu de km », ce qui deviendra la norme. Pour rouler plus, il faudra payer plus…
    Bonne route.

    lolo01 / 24 janvier 2018 - 13h04

  • En zone rurale, voire en zone peri-urbaine, les Tc ne sont pas forcément accessibles, les parkings de délestage insuffisants. Bref c’est voiture ou voiture

    Feredj roland / 24 janvier 2018 - 13h02

  • Etant donné le grand nombre de familles où il y a 2 voitures avec l’une un kilométrage « normal » et l’autre un kilométrage insignifiant, la Maif devrait proposer un tarif en adéquation avec cette situation.

    Babouka / 24 janvier 2018 - 13h01

  • Ce serait bien si l’on pouvait bénéficier d’une assurance adaptée aux « petits »
    rouleurs.

    PASCAL / 24 janvier 2018 - 13h00

  • Ayant un abonnement annuel aux transports en commun de ma ville, et allant tous les jours en tram au travail, je serais intéressé par un tarif d’assurance adapté a mon usage de la voiture.

    grospellier / 24 janvier 2018 - 12h56

  • autonomie après 70 ans est un grand avantage ,un véhicul n ‘ai pas un  » luxe obligatoir  » dans mon espris, et conduire est encore un plaisir . . .

    marrel jean.pierre / 24 janvier 2018 - 12h55

  • j’ai répondu car je roule peu et surtout cool et aimerais payer moins…

    Miss taphta / 24 janvier 2018 - 12h54

  • attention de ne pas renforcer l’adage « dite moi ce dont vous avez besoin , je vous dirais comment vous en passer »
    Cordialement

    Caillotes / 24 janvier 2018 - 12h54

  • effectivement rouler devient de plus en plus difficile et onéreux et perte de temps. D’année en année les véhicules roulent de moins en moins et restent immobilisés au profit d’autres moyens de transport alternatifs. Parfois on se pose la question de revendre une voiture et de louer seulement quand on en a besoin mais la contrainte fait hésiter

    chrisalex / 24 janvier 2018 - 12h51

  • Lorsque j’étais actif, j’ai tjrs pris les TC même quand ce n’était pas le plus pratique. J’ai beaucoup lu pendant ce temps.

    Maintenant, comme retraité, je prends le train même si le temps de parcours domicile à domicile est plus long (2 lieux de résidence) et ce pour les mêmes raisons.

    Metzger / 24 janvier 2018 - 12h48

  • Utilisation irrégulière de mon véhicule

    terrefete / 24 janvier 2018 - 12h48

  • Nous avons + de 70 ans et sommes encore en pleine forme.
    Nous profitons de notre véhicule pour visiter la France et aller chez les amis.
    Nous roulons en dehors des périodes de pointes et des horaires Aller-retour des actifs et faisons environ 18000 km/an.
    Il nous arrive aussi de faire du covoiturage en famille et entre amis mais nous ne voulons pas que les assureurs fassent pression pour tarifer la cotisation annuelle sur le nombre de km, ce serait encore une restriction des libertés déguisée…

    Pat / 24 janvier 2018 - 12h42

  • Il faut arrêter d’acheter des voitures : difficile de rouler, de se garer… aucun bénéfice personnel…!
    Trop de restrictions administratives, trop de contrôles furtifs de la vitesse et de tout… trop de limitation de vitesse de plus en plus restrictives et surtout beaucoup trop de véhicules polluant, ou diésel, alors que depuis des années nous devrions n’avoir que des véhicules hybrides (à essence pas diesel) ou 100% électriques… Les pouvoirs publics ne font pas le nécessaire pour un environnement écologique, équipement des routes pour rouler électrique. Le lobby pétrolier bloque toute évolution vers un meilleur environnement. (pognonus crassus oblige) .

    MICHEL SIMONDI / 24 janvier 2018 - 12h42

  • Petite histoire vraie : il y a deux ou trois ans, un couple d’amis m’a appris incidemment qu’ils avaient opté pour une assurance au kilométrage limité. Comme je faisais la réflexion qu’il faudrait que je me renseigne auprès de la mienne, ils m’ont dit que toutes le faisaient. Fort de cette affirmation, je me suis renseigné. Quand je les ai revus, j’ai pu leur dire qu’il y avait au moins une assurance qui ne proposait pas cette possibilité, la mienne, la MAIF.

    jacques / 24 janvier 2018 - 12h41

  • Une excellente initiative de la MAIF : il faut encourager les gens à rouler moins, et moduler le tarif de l’assurance en fonction du kilométrage annuel pourrait y contribuer (en tout cas personnellement je serais intéressé par une telle formule). Merci.

    Romain Telliez / 24 janvier 2018 - 12h38

  • J’ai acheté ma voiture neuve en mai 2010 et j’étais en activité jusqu’en février 2011 avec parcours domicile-travail. Le compteur de mon véhicule affiche 25490 km à ce jour. Je m’en sers dans un rayon de 10 km, 2 ou 3 fois par semaine. Je conduis depuis 1975.
    Il serait bien pour les petits conducteurs comme moi qu’une cotisation ajustée au nombre annuel de km parcourus soit proposée.
    Bonne continuation.
    Cordialement

    Marino / 24 janvier 2018 - 12h36

  • Il serait bien que la maïf, face des assurance aux kilomètres pour des personnes n’utilisant que très peu leur véhicule.

    BARBERIS Nathalie / 24 janvier 2018 - 12h34

  • J’ai 89 ans je me sert de mon véhicule que le mercredi et le vendredi pour faire mes courses dans JOUE LES TOURS

    Gilou / 24 janvier 2018 - 12h33

  • J’ai une Clio de 135000km Je la fais entretenir et n’ai pas l’intention de changer de voiture, dans un futur proche non pour des raisons financières mais parce qu’elle roule très bien et me convient. Évidemment son look est ancien mais le mien aussi et je ne me soucis pas des remarques qui par ailleurs sont tout à fait bienveillantes. Et puis quand j’ai l’opportunité j’explique que ma position est idéologique et que je me comporte avec tous les objets de la même manière.

    Conan Christiane / 24 janvier 2018 - 12h32

  • j’habite en zone rurale, éloignée du bourg de 9km. J’ai donc besoin de ma voiture.Je limite mes déplacements « alimentaires » avec un grand congélateur, mes journaux me sont livrés par la poste. Cependant, mes contrôles de santé et mes activités de bénévoles exigent des déplacements automobiles.

    leclere / 24 janvier 2018 - 12h29

  • La 2ème voiture est en permanence à la résidence secondaire et ne sert qu’occasionnellement lors de ma présence. Pour les grands déplacements, j’utilise une carte sénior SNCF grand voyageur.

    jean-jacques / 24 janvier 2018 - 12h27

  • j’ai fait le choix en 2016 d’une voiture neuve électrique (BMW I3) C’est la seule que je possède et roule assez peu même si elle est très agréable.

    S. Goldet / 24 janvier 2018 - 12h27

  • Très bonne initiative !
    J »espère que l’on arrivera à des propositions.

    Jacques G. / 24 janvier 2018 - 12h26

  • Je pense qu’il ne doit pas y avoir de tarif au km.
    L’objectif social de la MAIF est la mutualisation des moyens et des risques.

    james alves / 24 janvier 2018 - 12h25

  • je suis retraitée ; j’utiklise ma voiture seulement si je vais unRV médical ou des courses dans un rayon de 15 KM.

    Guichard Bénédicte / 24 janvier 2018 - 12h24

  • Notre second véhicule utilitaire âgé est utilisé occasionnellement le week-end pour les activités sportives (transport VTT) ou les travaux domestiques (transport déchetterie par exemple) donc peu de kilomètre annuel et l’assurance annuelle est donc élevée par rapport à l’utilisation que nous en avons. Une baisse de cotisation pour les petits kilométrages serait une bonne idée que nous attendons depuis longtemps.

    Cathy / 24 janvier 2018 - 12h24

  • Nous avons fait le choix d´habiter en ville, je vais au travail je fais mes courses en vélo . Je vais en ville en vélo , en bus ou à pied et je ne perds pas de temps à chercher une place de parking ou dans les encombrements. Nous avons tout de même une vieille mais assez grande maison( qui n´était pas trop chère) et aussi un petit mais joli jardin qui nous suffit bien!
    La voiture nous sert pour rendre visite à ma maman de 92 ans, à la ransporter et à partir en vacances ( en France, en gîte rural). Sinon , nous voyageons beaucoup en train qui est malheureusement bien trop cher!

    La vie est belle sans voiture même si je passe pour une tarée et/ ou une fauchée !

    Magaud / 24 janvier 2018 - 12h24

  • je trouve que le prix de mon assurance » tous risques » CLIO 3 âgée de 11ans et qui roule entre 3000 et 6000 kms par an est exorbitant .

    je pense que ce types de véhicules vont passer à la concurrence si la MAIF ne réagit pas, ce que je regrette en tant que vieux sociétaire de la MAIF.

    J’ai constaté que le démarchage de la concurrence s’intéresse fortement à l’assurance habitation pour pratiquer un prix d’appel compétitif sur la voiture.

    Alors en bon entendeur, réagissez.

    CHAUVIREY Alain / 24 janvier 2018 - 12h24

  • Cordialement
    amicalement votre

    MAY ET Jean Pierre / 24 janvier 2018 - 12h23

  • J’ai fait le choix d’avoir plusieurs véhicules adaptés à leur utilisation, mais cela me coute cher en assurance alors qu’au moins un véhicule est en permanence dans mon garage, et donc faible en risques à assurer, et pourtant aussi cher à assurer que si il était en permanence sur la route; cherchez l’erreur.
    J’ai une ZOE qui fait 30 000 km/an sans sortir de la région, et une vieille 406 HDI polluante, mais qui ne fait que 4000 km/an; d’un point de vue environnement, je pense qu’en moyenne je ne suis pas trop mauvais, mais financièrement, il vaudrait mieux n’avoir qu’un seul véhicule donc la 406 polyvalente pour 35 000 km/an qui passerai son temps à polluer la banlieue de Lyon car j’habite à la campagne sans solution acceptable au quotidien de transport en commun.

    phil38 / 24 janvier 2018 - 12h22

  • Cela fait longtemps que j’aimerais que la MAIF donne la possibilité d’une assurance aux Km…..
    merci d’y penser.

    Patchouli / 24 janvier 2018 - 12h21

  • Bonjour,
    Je suis gêné par cette démarche qui devient pourtant courante, par rapport à la notion de mutualité. Au cours d’une vie il y a des phases où les déplacements en automobile sont plus fréquents d’autres moins. Pendant les phases à déplacements plus fréquents se demande t’on si la cotisation devrait être plus élevée? Est-ce que la mutualisation ce n’est pas de tout mettre dans le même « pot »? Solidarité entre individus y compris dans le temps.

    Manent / 24 janvier 2018 - 12h19

  • Je suis à la retraite depuis quelques années et mes ressources financières ont baissé de 40%. J’habite une petite ville de province où il n’y a pas de transports urbains et j’ai besoin de mon véhicule pour faire les courses, aller chez le kiné ou chez le médecin (à 20 km). Je ne vais plus en vacances et ne me « promène » plus. Mon kilométrage annuel est de 4000 km… OUI à une assurance à l’assurance au kilométrage ! La MAIF ne serait pas la première à l’appliquer. Au passage il y a maintenant des assurances qui appliquent le bonus 50% à vie, et même un bonus plus important encore. Comme on disait jadis « à bon entendeur : salut ! ». Comme il ne faut pas que critiquer, la MAIF est une très bonne assurance. Merci.

    Danielle S. / 24 janvier 2018 - 12h19

  • je souhaiterai que le prix de l’assurance intègre le kilométrage

    j(utilise mon scooter en ville et non la voiture en principe

    MARIA / 24 janvier 2018 - 12h18

  • Je prends le TGV quand il y a possibilité ( plus rapide et moins cher).,Une assurance au nombre de kms parcourus me paraît intéressante et plus juste pour des retraites qui paient beaucoup pour peu de kms , alors que leurs revenus baissent .

    Demars / 24 janvier 2018 - 12h17

  • Il est vrai que ne faisant que peut de kilomètres il serait agréable d’avoir
    une assurance auto moins chère.
    Cordialement

    Rondreux Jocelyne / 24 janvier 2018 - 12h16

  • Une assurance

    Marguerat / 24 janvier 2018 - 12h16

  • Des déplacements de courte durée pour les courses et voir amis et famille dans un rayon de 20kms pour le véhicule principal (twingo). Le toyota sert 1 ou 2 fois par semaine sur des trajets variables.

    Ortéga Pierre / 24 janvier 2018 - 12h16

  • Retraités et habitant dans un lotissement relativement éloignés des commerces, il nous est indispensable de disposer de 2 véhicules pour pouvoir effectuer nos courses et participer à nos activités respectives.
    Mais au bout du compte, le kilométrage annuel effectué par chaque véhicule est très faible et le coût de l’assurance / km relativement élevé malgré les bonus, et nous envisageons sérieusement de supprimer l’un des véhicules…

    Bernard Jalabert / 24 janvier 2018 - 12h16

  • En général, nous effectuons de très petits parcours. Le plus long (rarement) est d’une centaine de km (aller et retour). Nous utilisons le TGV et l’avion.

    Elyos62 / 24 janvier 2018 - 12h16

  • chaque fois que c’est possible nous offrons des places en covoiturage. Ca permet de diminuer notablement le coût d’un déplacement et c’est parait-il bon pour la planète

    James / 24 janvier 2018 - 12h13

  • Enquête fort utile pour être « à la page » au regard d’autres compagnies d’assurances.

    Gélix / 24 janvier 2018 - 12h13

  • J’ai fait le choix de la voiture électrique pour les déplacements quotidiens (les courses surtout, étant retraité…) et j’ai fait le bon choix !
    Pour les vacances et déplacements hors agglomération,j’ai une berline essence récente (27000 km en 4 ans) et pour le fun ,promenades cheveux au vent, un cabriolet Mercedes-Benz qui reste au garage presque toute l’année (mais qui est promis à ma petite-fille quand elle aura son permis…)
    Je ne suis donc pas un gros rouleur.
    Je regrette que la Maif ne propose pas d’assurance au kilomètre : j’ai pris une assurance au kilomètre chez un autre assureur pour ma Mercedes qui ne roule que très peu ( mon dernier plein date de juillet 2017, c’est dire…)

    Aristophane74 / 24 janvier 2018 - 12h13

  • Bonjour,
    À quand une assurance qui prendrais en compte la non utilisation quotidienne de son véhicule.
    Moins de pollution et d’embouteillages.
    Pourquoi payer une assurance annuelle lorsque l’on se sert peu de sa voiture.
    Ne pourrai t-on pas instaurer une assurance à la sortie de son véhicule ?
    Je pense qu’il est grand temp de revoir le système.
    Cordialement

    Delaspre / 24 janvier 2018 - 12h12

  • Je pense faire moins de km maintenant

    Mangeon / 24 janvier 2018 - 12h10

  • Vu nos âges nous roulons peu, par nécessité (pour les courses par exemple ou les déplacements médicaux)

    muller Jean / 24 janvier 2018 - 12h10

  • Je me déplace en moyenne 5 fois par semaine dans un rayon de 40 Kms et en moyenne 6 fois par an dans un rayon de 200 Kms

    Skrzypczak / 24 janvier 2018 - 12h08

  • pour compléter l’enquête, je conduis depuis 1963, voitures puissantes Citroën jusque 1975. 45000 km par an sur Paris et banlieue, avec caravane pour les vacances.A ce jour toujours a 50% depuis le début, aucun accidents responsable. Il est frustrant et dommage que les sociétaires comme moi, ne soit pas mémorisés et n’ai pas une reconnaissance tarifaire. bon courage pour cette tribune et mes sincères salutations mutualistes.

    milou / 24 janvier 2018 - 12h06

  • Bonne idée d’avoir une assurance au kilometrage

    Patout / 24 janvier 2018 - 12h06

  • Ma voiture principale est une voiture électrique à faible autonomie dont je me sers tous les jours pour mes déplacements dans l’aire urbaine. La 2ème voiture est utilisée pour les trajets dont la distance aller-retour dépasse 100Km.
    De plus, résidant dans le Var, les vacances sont prises sur place en général.

    Mausservey / 24 janvier 2018 - 12h05

  • avec l’âge on roule moins ,mais la voiture reste un moyen de déplacement très utile voire indispensable.L’assurance devrait en tenir compte.

    guyon / 24 janvier 2018 - 12h05

  • A quand une tarification indexée sur les km parcourus à l’instar d’autres assureurs ?

    galatola / 24 janvier 2018 - 12h05

  • Très bonne idée d’un forfait pour faible kilométrage. Je suis preneur.

    MARIE / 24 janvier 2018 - 12h04

  • j’envisage de ne garder qu’un seul véhicule.

    Lavazec Jacques / 24 janvier 2018 - 12h04

  • des mutuelles proposent des contrats au kilométrage ; c’est une bonne idée…
    pourquoi pas la MAIF ?

    irno / 24 janvier 2018 - 12h03

  • bonjour ,oui l’idée par exemple de faire un forfait pour 10 à 12000 kms par an sera judicieuse . Cordialement

    bacchetta / 24 janvier 2018 - 12h01

  • kiliométrage variable d’une année à l »autre

    nicolas henri / 24 janvier 2018 - 12h01

  • Souhaite un contrat adapté à mon kilométrage

    Bienvenu / 24 janvier 2018 - 12h00

  • Résidants en zone rurale.
    Véhicule principal,Peugeot 2008, grand parcours 18000/ an.
    Véhicule secondaire, Opel Agila, petits parcours locaux, 8000/ an.
    Nous sommes revenus aux moteurs essence..

    Delemazure / 24 janvier 2018 - 11h59

  • Je suis retraité. Mon épouse utilise la première voiture assez régulièrement pour des trajets compris entre 50 et 300 km, parfois avec moi. J’utilise la seconde voiture pour des trajets locaux compris entre 10 et 50 km.
    Nous utilisons régulièrement le train et le bus pour des trajets aller et retour compris entre 40 et 300 km.

    MOIRON / 24 janvier 2018 - 11h58

  • J’utilise de moins en moins ma voiture, mais je dois quand même la garder pour les sorties hors de Lyon. Je ne me résous pas encore à la location car pas assez souple à mon avis. Une adaptation de la cotisation Maif au kilométrage serait appréciable.

    Serge MOLON / 24 janvier 2018 - 11h58

  • Il serait judicieux et très appréciable de réduire les cotisations annuelles aux personnes qui font moins de 5000 kms par an.

    VIERNE / 24 janvier 2018 - 11h57

  • Je souhaite une assurance aux kilomètres parcourus

    NEVEUX / 24 janvier 2018 - 11h55

  • je me sers très peu de la voiture car je suis abonnée aux TCL et je suis à coté du métro

    Titane / 24 janvier 2018 - 11h54

  • J’attends avec impatience les voitures électriques à des tarifs accessibles….!

    Prendre en compte les Kilomètres du véhicule pour le calcul de l’assurance
    me parait peu conciliable avec l’esprit MAIF!

    Oneaj / 24 janvier 2018 - 11h53

  • difficile de répondre dans des cases fermées, car notre seconde auto est un cas particulier sur lequel je ne m’étendrais pas
    Mais effectivement nous ne sommes pas hors vacances de gros rouleur,
    et on pourrait se contenter d’une assurance kilométrique si c’est le but de votre étude.

    LAMICHE / 24 janvier 2018 - 11h52

    • tout à fait d’accord pour un forfait kilométrique que je réclame depuis longtemps, de plus j’ai la carte vélo’v, les beaux jours je circule en vélo.
      Lyon fait tout pour limiter les voitures c’est une bonne chose.

      Titane / 24 janvier 2018 - 11h59

  • -Une réduction de cotisation, comme d’autres sociétés serait la bienvenue, et
    -une prise en charge en cas de panne 0km aussi.
    -Meilleurs sentiments, mutualistes..

    gmc / 24 janvier 2018 - 11h51

  • Etant vieux adhérent de la MAIF, j’aimerai voir ma cotisation réduite en raison de bonne conduite, je n’ai jamais eu d’accident depuis plus de 20 ans. Je sais que ce n’est pas dans l’esprit de la MAIF, mais il serait peut être temps d’examiner ma demande, à l’école, on récompensait bien les bons élèves. D’autre part, il me semble que d’autres assurances automobile pratiquent une forme de compensation pour conduite sans accident.

    HERVE BRAGAYRAT / 24 janvier 2018 - 11h51

    • La MAIF, qui a toujours été avant-gardiste, devrait songer à proposer à ses adhérents des contrats en fonction du kilométrage annuel parcouru afin d’inciter les conducteurs à solliciter moins souvent leur véhicule et à recourir à des moyens de communication plus respectueux de la vie : covoiturage, vélo… surtout pour des parcours courts comme le transport des enfants vers l’école.

      Mica / 24 janvier 2018 - 12h00

  • Je suis retraitée, Pour le quotidien je me déplace à pied. j’utilise ma voiture pour faire les course. j’utilise très rarement ma voiture

    Di Napoli / 24 janvier 2018 - 11h51

  • J’utilise pour mes grands déplacements une assez grosse cylindrée car l’un de mes fils habite à 1200 km de chez moi et j’ai effectué 32 000 km depuis août 2011, j’aimerais un mode d’assurance adapté à ce mode d’utilisation.

    NB : je suis adhérent à la MAIF depuis 1968, mes parents et grands-parents étaient aussi sociétaires ; je dois avouer que je regarde de plus en plus les contrats destinés « aux petits rouleurs »

    Le Gallou / 24 janvier 2018 - 11h50

  • mon épouse et moi,vu nos âges (entre 75 et 80 ans) ne faisons que de petits trajets,

    Palombe / 24 janvier 2018 - 11h49

  • Vous parlez dans les alternatives de transports en commun, de covoiturage mais jamais explicitement du vélo qui est pourtant considéré comme un véhicule par le code de la route.
    Et c’est le mode de transport le plus rapide (hé oui!) en ville, si on tient compte du temps perdu dans le stationnement et les embouteillages.
    C’est de plus un mode économe, silencieux, sans émission de CO2 (sauf la respiration du cycliste), bon pour sa santé et celle de la sécu, car sa pratique une demi heure par jour est recommandée pour éviter nombre de maladies.
    Pour toutes ces raisons je l’utilise pour tous mes déplacements urbains depuis une dizaine d’années, après avoir été (trop) longtemps un automobiliste mouton. J’ai 67 ans, sa pratique peut se faire à tout age. Mais si on y a été habitué jeune c’est encore plus facile.

    seuzaret / 24 janvier 2018 - 11h46

  • habite à bordeaux;couple:un travaille;l’autre à la retraite
    necessité de mobilité extérieure à la métropole et donc deux véhicules..

    claude / 24 janvier 2018 - 11h45

  • Avant je prenais la voiture tous les jours. Depuis 5 ans, Installée à proximité de tous les équipements( culturels, commerciaux etc..)
    je marche le plus souvent possible et emprunte le tramway.
    Pour les vacances, je voyage loin… d’où avion le plus souvent !

    Michèle / 24 janvier 2018 - 11h45

  • Il semble impossible en milieu rural de pas utiliser sa voiture. Docteur, pharmacie, commerces, tout est à 5 kilomètres. Alors, comment se déplacer ?

    Dussau-Nebout Françoise / 24 janvier 2018 - 11h45

  • J’habite Valence dans un lotissement juste extérieur, j’utilise la voiture pour des trajets qui ne vont pas vers le centre ville car il y a des bus. Pour les courses, accompagner mes petits enfants à leurs activités, petits trajets…

    Michel Paya / 24 janvier 2018 - 11h42

  • nous vivons dans un village sans transports urbains,la voiture nous est indispensable.

    rosar / 24 janvier 2018 - 11h42

  • A la Maif depuis 1959, j’en apprécie la qualité humaine des services. Retraité nous roulons peu mais par force car en zone rurale.
    L’assurance au Km c’est déjà la Sécu à plusieurs vitesses. Non, il faut garder l’esprit mutualiste. Nous préférons un bonus + pour les bons conducteurs.
    Pour les voyages occasionnels le covoiturage serait facilité par un réseau géographique de proximité. Oui mais comment le mettre en place ? y réfléchir.

    Sgent Triaire / 24 janvier 2018 - 11h42

  • nous envisageons de changer d’assureur si la MAIF ne propose pas d’assurance pour petit kilométrage annuel

    Godon / 24 janvier 2018 - 11h41

  • attention à conserver une véritable mutualisation des risques, l’individualisation conduit au chacun pour soi attitude qui mine la société.

    jacques / 24 janvier 2018 - 11h40

  • L’achat d’ un petit véhicule essence évite l’utilisation quotidienne et en ville d’une BMW de 3l diesel

    RIA Bernard / 24 janvier 2018 - 11h40

  • idée interessante, a creuser?

    Maurice Robert / 24 janvier 2018 - 11h40

  • suis intéressée par les résultats de cette enquête car nous souhaitons rouler moins et utiliser davantage les transports en commun quitte à nous séparer de notre 2è véhicule.

    DELACHAUX / 24 janvier 2018 - 11h40

  • RAS

    martine / 24 janvier 2018 - 11h36

  • Responsabilisation devrait-être le mot clef mais je pense que nous nous en éloignons …
    Nous avons les élu(e)s que nous nous sommes donnés

    Thierry / 24 janvier 2018 - 11h36

  • OK avec genote

    austruy genevieve / 24 janvier 2018 - 11h35

  • Trajets: course, conduites des petits enfants au collège si rentrée après 8 h,
    déchetterie, visites médicales et loisirs.

    M PIERRY / 24 janvier 2018 - 11h35

  • Nous roulons en respectant les vitesses et même souvent en dessous de la limite car beaucoup d’automobilistes pensent gagner du temps en dépassant la vitesse ce qui est faux, ils vont peut-être avoir un gain de 10mn sur 100km et encore au risque de provoquer un accident.
    Je ne suis pas d’accord pour moduler le montant de l’assurance en fonction du kilométrage par année, car il y a des conducteurs qui ne sortent leur véhicule uniquement pour partir en vacances ou de temps en temps en week-end et ils sont parfois plus dangereux que ceux qui roulent tous les jours, l’assurance doit être la même pour tous.
    Pour les voitures électriques nos gouvernants comme la presse spécialisée ne parlent jamais des batteries dont on ne sait que faire aujourd’hui, c’est une véritable hypocrisie que de vouloir des véhicules tout électrique avant même de pouvoir recycler les batteries, mais là, silence radio

    Martine / 24 janvier 2018 - 11h35

  • À mon âge je ne fais que des trajets courts et très exceptionnellement au delà de 50 Km (Retraite) sinon je prends le train

    Mbringer / 24 janvier 2018 - 11h34

  • Mon épouse et moi sommes à la retraite. Nous conduisons tous les 2. mon épouse utilise surtout le véhicule le plus récent et la plus petite pour faire les courses , pour ma part j’utilise l’un ou l’autre suivant les trajets à faire. Nous avons également un camping car pour les vacances, véhicule qui apparemment n’entre pas dans votre étude.

    Goerlinger Georges / 24 janvier 2018 - 11h32

  • Je suis retraitée, vivant dans une ville moyenne de province. Pour le quotidien autant que faire se peut, je me déplace à pied ou en vélo. Cependant, pour assumer différents engagements familiaux, prendre ma voiture est obligatoire. Pour des engagements associatifs, je joue le covoiturage chaque fois que c’est possible. Enfin, pour les vacances, prendre les transports en commun, c’est galère là où j’habite: passer par Paris est toujours obligatoire et génère des durées d’attente et de transports importantes. Je me déplace donc en voiture et emmène sur mes lieux de séjours, chaussures de marche et… vélo.

    A. BRULE / 24 janvier 2018 - 11h32

  • Pour ma part, j’effectue tous mes trajets urbains à vélo. J’aimerais pouvoir me passer de voiture.
    Pourtant, je possède 2 voitures, un camping car et un scooter, que nous utilisons en alternance, en fonction de nos besoins (21 à 22000 kms annuels pour ces 4 véhicules + 6000 kms à vélo).
    Nous venons d’acheter une voiture électrique (ZOE) qui viendra en remplacement d’un vieux diesel.

    Jean / 24 janvier 2018 - 11h31

  • J’utilise beaucoup le train pour les grands trajets et les transports en commun en ville.Une assurance en fonction du kilométrage serait bienvenue.

    Lenoir Nicole / 24 janvier 2018 - 11h31

  • ce serait bien d’avoir une assurance au km parcouru si on roule peu!
    sachant qu’en milieu rural comme moi, un véhicule est indispensable et pas trop petit quand on souhaite optimiser les déplacements par exemple courses, plus rendez-vous médical et autres…

    genote / 24 janvier 2018 - 11h30

  • Je suis retraitée et de ce fait je n’utilise pas ma voiture tous les jours. Que pensez vous faire pour les conducteurs dans mon cas ? existe t-il à la MAIF une assurance suivant le nombre de kms effectué dans l’année ? Il serait bon d’y réfléchir !

    cyclamen / 24 janvier 2018 - 11h30

  • Ne peut-on pas envisager une cotisation annuelle en fonction des kilomètres parcourus annuellement ?( par tranches de 5000 km par exemple )

    G.TARABBIA / 24 janvier 2018 - 11h30

  • Societaire MAIF depuis plusieurs décennies, globalement satisfaite de ses prestations, j’apprécierais que soit mis en place un tarif « très petit kilométrage » pour les societaire utilisant leur véhicule en dépannagesur peu de kilomètres.

    Merci d’étudier la question.
    EP

    PIERRELEE / 24 janvier 2018 - 11h30

  • Il me semblerait juste que la prime d’assurance soit calculée en fonction de la valeur (cote expert) du véhicule, et du nombre d’incidents évidemment

    JBB / 24 janvier 2018 - 11h29

  • j’habite en centre ville.Je ne vais pas faire mes courses avec ma voiture.Je l’utilise une fois par semaine pour aller voir mes parents qui sont dans une maison de retraite à 28 km de chez moi.Je la prends aussi une ou deux 2 fois par an pour partir en vacances à 250km et pour de petits parcours pour aller faire des activités ou pour aller voir des amis ou de la famille.J’ai une grosse réduction pour mon assurance donc je ne sais pas si un tarif adapté à mes kilomètres parcourus serait intéressant pour moi.C’est à voir!

    MACCARI / 24 janvier 2018 - 11h29

  • Je roule le moins possible. En ville je me déplace à pied, à vélo, en tram. Pour les déplacements plus importants, le train dès que c’est possible. La voiture pour aller en montagne et quelques petits voyages, jamais très loin. Je n’ai pas encore trouve la solution idéale sans voiture.

    Chrisschaf / 24 janvier 2018 - 11h29

  • utilisé essentiellement pour faire des courses et 3 longs parcours par an qui totalisent environ 5000Km

    migart / 24 janvier 2018 - 11h28

  • A un certain age on utilise la voiture pour de cours trajet ,ou quand en part en vacances.Le reste du temps nos trajets sont en bus (5.000 km.effectué en moyenne par ans )

    SIMON / 24 janvier 2018 - 11h28

  • Une assurance pour les petits utilisateurs serait la bienvenue

    Broucha / 24 janvier 2018 - 11h28

  • Dans Paris la problème est celui du parking. Les tarifs sont de plus en plus élévés; résultat on intere^t à rouler ou attendre en staionnement pendant que le conjoint fait sa course.
    En réalité si on veut moins de voitures en train de produire du CO2 il faut favoriser le parking et non en faire un enfer. MaisEeiffage et Vinci eux ont une vision capitaliste du problème donc aucun espoir de ce dcôté là.
    Quand les voitures seront electriques restera à résoudre le problème des encombrements de circulation, donc là encore le problème du parking se posera. On n’a pas l’impression qu’il y ait une réflexion long terme de nos dirigeants. Tout comme l’ arme nucléaire, on continue la fuite en avant malgré de traité d’interdiction que nos gouvernanats refusent comme si cela était indécent. Ou est la reflexion pholisophique, sociologique, humaine ? etc….

    Dr Patrice Richard / 24 janvier 2018 - 11h27

  • Je souhaiterais qu’une étude soit faite concernant le montant de l’assurance des véhicules en fonction des KM annuels
    D’avance merci

    AMIOT Gisèle / 24 janvier 2018 - 11h26

  • Nous essayons d’optimiser les déplacements tant vis à vis de l’écologie que de l’économie.

    Nanard30 / 24 janvier 2018 - 11h25

  • Très bonne initiative pour les petits conducteurs ou conducteurs modérés afin d’avoir une modulation du prix d’assurance véhicule.

    BINEAU / 24 janvier 2018 - 11h25

  • proposer une couverture assurance pour les conducteurs qui utilisent à minima leurs véhicules peut inciter certaines personnes à limiter l’utilisation du véhicule.

    alailou / 24 janvier 2018 - 11h24

  • Certaines questions ont des réponses fermées qui ne correspondent pas toujours à ce que l’on veut indiquer…. difficile donc.

    Nominé / 24 janvier 2018 - 11h24

  • Je souhaiterais une offre d’assurance pour les conducteurs roulant moins de 10000 kms par an.

    CHRIS / 24 janvier 2018 - 11h23

    • Sauf erreur de ma part, assurance au km = mouchard dans le véhicule. non merci ! De plus parcourant 5000 km par an en auto (et autant en vélo pour mes déplacements quotidiens) je ne suis pas sûr d’être moins « à risque » qu’un sociétaire qui en effectue trois fois plus…Et la solidarité envers ceux qui n’ont vraiment pas le choix de se déplacer en auto (ruraux) ? Mutualisme où est tu ?

      Jean-Philippe KLAR / 24 janvier 2018 - 11h32

  • Je n’utilise pas ma voiture du 6 juillet au 26 juillet et je fais 10 km par an

    Giroud Anne Marie / 24 janvier 2018 - 11h23

  • Je roule de manière modérée, essentiellement pour faire des courses et j’essaie d’optimiser mes déplacements en prévoyant de regrouper plusieurs destinations afin de minimiser les aller-retour.

    TORCQ / 24 janvier 2018 - 11h20

  • Bonne initiative !

    LE CORRE D. / 24 janvier 2018 - 11h20

  • Enfin!

    FROELHY / 24 janvier 2018 - 11h18

  • Etant retraitée et âgée je n’utilise maintenant la voiture que pour me rendre
    chez des amis résidant à une trentaine de kilomètres de mon domicile une fois environ par semaine. Une réduction de l’assurance devrait pouvoir se faire en fonction du nombre de kilomètres et de l’année de mise en service du véhicule

    TORA / 24 janvier 2018 - 11h18

  • Nous utilisons la voiture 1 fois par semaine (2 x 100 km) pendant 3 mois; et des déplacements occasionnels le reste de l’année, très peu l’hiver.

    MariG / 24 janvier 2018 - 11h18

  • la voiture principale n’est pas utilisée en ville où le vélo ou les transports en commun sont préférables (embouteillages)
    la deuxième voiture est utilisée en zone rurale

    chenaf mj / 24 janvier 2018 - 11h16

  • Bonjour. Ce serait bien que l’assurance prenne en compte les efforts que l’on fait pour éviter d’utiliser son véhicule d’où une réduction de kilomètres, d’où une réduction de pollution, d’où une meilleure prise en charge de son physique puisqu’on choisit de marcher. D’autant plus quand on a un bonus total depuis des années. Merci

    chapeleau / 24 janvier 2018 - 11h15

  • En cours d’année, utilisation irrégulière de mon véhicule, selon la saison, beaucoup plus en été qu’en hiver, selon les activités ou les voyages .
    N’empêche que pour un retraité le kilométrage reste conséquent .

    CANCADE Max / 24 janvier 2018 - 11h15

    • je fais 10000 km par ans pourais avoir uune séduction?

      Giroud Anne Marie / 24 janvier 2018 - 11h20

  • nous avons une 2é voiture dansl la region parisienne et une3é voiture sur le lieu des vacances ou nous residons les mois d ete;lles deux ne roulent pas en meme temps

    PAULY COLETTE / 24 janvier 2018 - 11h14

  • pourrait on envisager qu’une partie de la cotisation soit liée:
    – au nombre de kms annuel
    – au type de trajet
    – zone (urbaine, rurale …)
    – âge du conducteur
    Ce sont qques pistes
    Cordialement

    SANTOUL / 24 janvier 2018 - 11h14

  • Questionnaire fait avec les pieds, sans connaissance des biais et méthodologies ou par un stagiaire… bravo ;(

    DV / 24 janvier 2018 - 11h13

  • Justification de mon commentaire : 23/02/2016 13809km > 12/04/2017 15791km ; et je roule de moins en moins. Donc, mon commentaire est identique à celui des autres adhérents dans le même cas et mon souhait est que la MAIF offre prochainement une nouvelle preuve de son sens de l’équité.

    CASHA Serge / 24 janvier 2018 - 11h12

  • Notre souhait serait de moins utiliser la voiture mais nous habitons un village sans commerces et sans transports en commun… la voiture est indispensable pour tous : actifs et retraités.

    Monchaux / 24 janvier 2018 - 11h11

  • Je ne me sers de la voiture que pour des petits trajets, le plus c’est 60 km et revenir, 1 fois tous les mois environ.

    lysiane queva / 24 janvier 2018 - 11h10

  • Pourquoi pas envisâger une assurance en fonction du kilométrage parcouru?
    Est-ce que le malus actuel est satisfaisant? Non.
    On peut avoir un bonus maximal depuis 10ans ,20 ans ou plus et un petit accident peut fragiliser la situation de l’assuré.

    jadamer / 24 janvier 2018 - 11h09

  • Sociétaire depuis plus de 50 ans mon usage de la voiture a évoluer au fil des ans .Désormais retraité et âgé j’utilise la voiture très irrégulièrement étant souvent en voyage. Je fais en moyenne 3000 km par an, un tarif adapté au petit kilométrage me satisferait grandement même si la solidarité entre sociétaires doit rester le fil conducteur de la Maif, un bonus petit conducteur, révocable en cas d’accident (le fait de conduire peu n’implique pas automatiquement moins d’accident) me semblerai une idée à creuser.

    JC Lavergne / 24 janvier 2018 - 11h09

  • J’essaie d’utiliser au maximum les transports en commun et … mes pieds. Marcher le plus possible apporte un bienfait certain au moral et à la condition physique. Les bus m’évitent aussi de prendre mon véhicule.

    Et tout cela pour abaisser mon impact sur la planète, sujet très sensible pour moi .

    RIGAUDIE MARIE CLAUDE / 24 janvier 2018 - 11h09

  • je participe à cette enquête car elle fait connaître unfait de société

    villalba antoine / 24 janvier 2018 - 11h08

  • j’ai le bonus 50% depuis de nombreuses année. Je fais environ 12000kms par an. J’utilise mon véhicule pour aller faire les courses et dépanner les enfants et petits enfants. Et bien sur pour partir en vacances.

    Machin / 24 janvier 2018 - 11h07

  • A lire tous les commentaires des sociétaires de cette journée du 24 Janvier,quand est-ce que la MAIF se décidera à comprendre qu’il y a des décisions urgentes à prendre si non , même avec un esprit Maif bien forgé,les sociétaires » fuiteront » vers la concurrence. Ce que je ne souhaite pas.

    chalada22 / 24 janvier 2018 - 11h07

  • Nous sommes 2 ã la campagne Et avons 3 véhicules 1 de 10 ans scenic , 1 de 30 ans pour le fun , 1 camping car pour les voyages
    Nous sommes généralement à 2 dans un véhicule
    Nos payons 3 assurances, et constatons que si l’on utilise un véhicule les 2 autres sont au repos (mais continuons à régler leurs assurances)
    Je suggère le développement de l’assurance au kilomètre quel que soit le véhicule.
    On pourrait imaginer un forfait kilométrique pour l’ensemble des véhicules déclarés cela permettrait d’être plus vigilant sur le nombre de kilomètre (merci la planète)et réduire le coût de l’assurance (merci le piété monnaie)
    Cordialement

    Pelegry / 24 janvier 2018 - 11h05

  • Il serait intéressant de minorer le coût de la cotisation en fonction du kilométrage parcouru et du nombre de sinistres survenus dans l’année qui précède. Cela inciterait à rouler moins.

    SIEURAC Henri / 24 janvier 2018 - 11h05

  • Je suis à la retraite et je roule très peu.
    Une petite ristourne sur le montant de la cotisation serait la « bienvenue » !
    Merci

    Andrée / 24 janvier 2018 - 11h05

  • pour mon deuxieme véhicule je souhaiterai que mon assurance tienne compte du peu de km par an que je fais

    nuajepal / 24 janvier 2018 - 11h04

  • Le risque doit être mutualiser sur l’ensemble des sociétaires. Si on commence à segmenter au kilomètre parcouru on risque de sortir de ce principe. Par contre je pense que si on utilise une voiture que occasionnellement on peut s’inspirer de l’usage de la formule contrat des 2 roues, c’est à dire basculer d’une formule au Tiers ou parker à une formule tout risque en fonction de l’usage de l’auto via une application smartphone ou mise en ligne sur internet ou par téléphone.
    Il faut veiller à réduire les accidents ce qui permettrait à tous nos sociétaires de bénéficier de contrats auto plus compétitif.

    997franck / 24 janvier 2018 - 11h03

  • Je suis à la retraite et je me sers beaucoup moins de ma voiture me déplaçant en avion ou train principalement pour les longs parcours. La MAIF pourrait elle envisager une assurance adaptée aux retraités ou au kilomètre. Merci

    Cavallaro Francis / 24 janvier 2018 - 11h02

  • pouvoir assurer sa voiture en fonction du nombre de kilomètres parcourus facilement

    gb / 24 janvier 2018 - 11h02

  • Je roule très peu car je ne travaille plus et je sors peu de Grenoble.Il est préférable pour la ville de prendre quand on le peut les transports en commun.
    Ce qui serait interessant ce serait de moduler le montant l’assurance selon que l’on roule beaucoup ou peu, ce que font certaines assurances.

    sentenac / 24 janvier 2018 - 11h02

  • un tarif spécial existe pour les conducteurs débutants, pourquoi ne pas créer un tarif pour les conducteurs qui utilisent peu leur voiture, surtout quand ils disposent de moyens de transport convenables, ce qui est mon cas.

    Plé dominique / 24 janvier 2018 - 11h01

  • Nous utilisons nos voitures dans
    un but de rester autonomes Sans accident depuis 1957 pour moi et depuis 40 ans pour ma femme

    Deregnieaux daniel / 24 janvier 2018 - 11h01

  • certains assureurs proposent ces formules,

    intérêt pour mes véhicules surtout le second qui roule très peu

    bo bos / 24 janvier 2018 - 11h00

  • J’utilise pour quelques courses le véhicule de mon épouse, qui ne conduit plus.
    Le véhicule principal nous sert pour les trajets A.R. LA ROCHE SUR YON TOULOUSE tous les 2 mois. A Toulouse, je dispose d’un garage et je n’utilise que les transports en commun

    HAVARD / 24 janvier 2018 - 11h00

  • Pendant les vacances j’utilise mon camping-car
    4000 à 5000 km/an

    Leflon Max / 24 janvier 2018 - 10h59

  • lorsque un véhicule a plus de 4 ou 6 ans, la prime représentant la valeur du véhicule dans l’assurance devrait baisser en fonction de la cote Argus

    Renée / 24 janvier 2018 - 10h57

  • Cette enquête est utile et devrait pouvoir déboucher sur une analyse intéressante et productive.

    REVEAU Michel / 24 janvier 2018 - 10h57

  • J’utilise ma voiture quasi quotidiennement car j’habite à la périphérie de l’agglomération où je réside et à environ 1,5 à 2 km du centre administratif et des principaux commerces.
    Quand je me rends à Rouen, situé à près de 15 km de ma résidence, je prends ma voiture et essaie de stationner rive gauche (ce qui est de plus en plus difficile vu l’extension du stationnement payant) et utilise ensuite les transports en commun, le coût des parkings en centre ville étant dissuasif.
    Pour me rendre à Rouen par les transports en commun, je dois prendre un bus, puis le métro, soit une heure ou plus de trajet selon la fréquentation et les attentes entre bus et métro. Je suis âgée et cette solution est fatigante. je choisis donc le plus souvent la solution précédente

    Boulanger Thérèse / 24 janvier 2018 - 10h57

  • Je trouve injuste une assurance au km, cela pénalise les personnes qui travaillent loin, qui habitent dans une zone rurale, et qui n’ont pas forcément des horaires fixes, sans moyen de transport public, et sans possibilité de covoiturage. Et ce n’est pas parce-que certaines personnes roulent moins qu’elles sont obligatoirement moins dangereuses…

    Flonflon / 24 janvier 2018 - 10h57

  • 16000 Kms par an; utilisation très variable; un voyage par an (1000 à 2000), sinon, séjours AR chez enfants ou amis; en ville: à pied ou en bus. Voiture si chargement; ou en nocturne (fin des bus à 19 h30)

    Richard / 24 janvier 2018 - 10h57

  • il s’agit d’une idée intéressante si la cotisation est adaptée au kilométrage annuel !!
    à la MAIF depuis 1958 !!

    Maréchal / 24 janvier 2018 - 10h55

    • Cela doit bien faire une quarantaine d’années que je suis à la Maif et je constate, à lire tous les commentaires, que l’esprit mutualiste se perd…
      Il est vrai que de nombreuses personnes font des choix de vie qui les conduisent à peu rouler, mais ne sont-elles pas tout aussi nombreuses celles que la vie professionnelle ou familiale conduit à faire de très nombreux kilomètres. Doivent-elles pour autant être écartées de la solidarité mutualiste ?
      En matière de santé combien sont-ils ceux qui accepteraient qu’une mutuelle vous demande de passer un bilan de santé avant d’accepter de vous couvrir en couverture complémentaire santé ? Quelle différence y aurait-il alors entre une compagnie d’assurance et une mutuelle ?
      La solidarité est une valeur que beaucoup évoquent aujourd’hui, refuser le paiement au kilomètre est une façon de la faire vivre et de respecter les fondamentaux mutualistes.

      Loupace / 24 janvier 2018 - 11h27

  • Pourriez vous proposer aux autorités LA GRATUITÉ POUR LES VOITURES DE 4 PERSONNES au moins SUR LES AUTOROUTES
    Il me semble que ce serait un encouragement de poids pour les covoiturages spontanés ou prévus
    Amitiés mutualistes

    Villalongue / 24 janvier 2018 - 10h54

  • Je roule peu moins de 6000 Kms par an.

    Une assurance au Km serait une bonne solution.

    Ibrelisle / 24 janvier 2018 - 10h52

  • on se sert de la voiture pour de petits trajets , pour les courses par ex, sinon on privilégie les transports en commun à notre porte!
    Les grands trajets ( 2000 km ) pour les vacances et voir la famille de 2 à 3 fois par an seulement . Quand c’est possible on préfère le train !

    joal / 24 janvier 2018 - 10h52

  • Le projet rouler moins ( cela) est mon cas je suis favorable a la prime auxindex annuelle kilométriques idée à étudier !!!!! ALEXANDRE !!!

    alexandre / 24 janvier 2018 - 10h50

  • je fais effectivement partie de ces gens qui roulent moins, favorisant la marche à pied et le vélo!!

    Luciani / 24 janvier 2018 - 10h50

  • J’espère que cette enquête aboutira à la mise en place par la MAIF
    d’une assurance adaptée au kilométrage parcouru.
    Retraité, résidant en zone rurale, roulant peu, il y a longtemps que je l’attends.

    Jinou / 24 janvier 2018 - 10h48

  • je suis partant pour une assurance aux kilomètres parcourus car il est évident que ceux qui font peux de km avec leur voiture sont moins enclins
    à créer des accidents

    jean claude Godineau / 24 janvier 2018 - 10h48

  • Nous habitons Paris et ne nous servons de notre véhicule pour de longues distances ou avec les petits enfants. Nous faisons 9000 km par an.
    Et utilisons principalement les transports en commun.
    Quelle solution.

    RetD / 24 janvier 2018 - 10h48

  • Pouvez-vous envisager de réduire l’assurance pour les petits rouleurs? Une assurance à la carte !

    Grand Mamouth / 24 janvier 2018 - 10h47

  • un tarif spécial pour les conducteurs qui n’utilisent pas beaucoup leur voiture (par ex les personnes agées), devrait être mis en vigueur. cela semblerait plus juste.

    Plé dominique / 24 janvier 2018 - 10h47

  • Je ne souhaite pas que notre mutuelle s’engage sur une assurance ciblée au kilométrage. Quel serait alors l’avantage par rapport à une société d’assurance à but lucratif? Et que devient la notion de mutualisation?

    Michel / 24 janvier 2018 - 10h47

  • Nous sommes favorables au tarif aux kms parcourus car retraités nous habitons le centre d’une petite ville bien équipée, nous adaptons nos véhicules à nos déplacements, le véhicule principal plus confortable pour les longs trajets et le second pour les courtes distances. Nous utilisons également le covoiturage ainsi que les transports en commun lorsqu’ils sont adaptés.

    Moulin / 24 janvier 2018 - 10h47

  • la MAIF étant une assurance mutualiste, je trouve intéressant, par exemple, que les jeunes n’aient pas de surprime contrairement à d’autres assurances et je trouve normal que tout le monde paie la même chose, quel que soit le nombre de kilomètres parcourus chaque année.

    MN / 24 janvier 2018 - 10h45

  • Je roule entre 3000 et 4000 km par an dont environ 1000 km pendant les vacances.
    Une assurance au km m’intéressait beaucoup.

    DUBUC Raymond / 24 janvier 2018 - 10h45

  • Pourquoi pas?

    myosotis / 24 janvier 2018 - 10h44

  • Si on se lance dans une assurance à la carte selon les pratiques de chacun comme certaines assurances privées que devient la notions de mutualisation du risque ?

    Gildas Thomas / 24 janvier 2018 - 10h44

  • je pense que l’assurance au km. serai une bonne chose.

    Rouchon / 24 janvier 2018 - 10h43

  • Je roule très peu au long de l’année, sauf pour les vacances (300 Km) et aussi 3 grands voyages pour aller voir mes enfants.

    Bonhomme Josiane / 24 janvier 2018 - 10h43

  • Véhicule principal (twingo) 5000km/an ne sert qu’en zone urbaine la plus grande partie de l’année.
    Véhicule secondaire (laguna) (10.000 km/an) ne sert que pour des trajets d’autoroute (Essonne/Drome) et circulation en zone rurale.

    Yvda26 / 24 janvier 2018 - 10h42

  • Nous sommes retraités et n’utilisons nos voitures que pour les courses, vacances et activités de loisirs

    Dany2503 / 24 janvier 2018 - 10h42

  • 2 retraités,25000 km par an avec 6 véhicules assurés à la MAIF (2800 €).
    1 véhicule principal 15000 km par an ,et 10000 km faits avec les 5 autres , chacun ayant une utilisation spécifique . A quand une assurance flotte ? ou forfait kilométrique ? ou au kilomètre ? Idée que je soumets régulièrement par téléphone à la MAIF depuis plusieurs années .Les choses vont elles évoluer ? Nous restons malgré tout fidèles depuis plus de 45 ans .
    Cordialement

    Patrice / 24 janvier 2018 - 10h41

  • avec 2 voitures 1 pour l’hiver et 1 pour les beau jours un contrat assurance petit kilométrage serait bien adapté

    mr Gaudel / 24 janvier 2018 - 10h41

  • L’assurance au km en plus d’un fixe obligatoire me semble intéressane

    lamidieu.guy / 24 janvier 2018 - 10h38

  • Professionnel de la route (transport sanitaire) j’utilise mon véhicule personnel le moins souvent possible.

    noprolemo / 24 janvier 2018 - 10h37

  • Je souhaite que la MAIF me propose une assurance au KM

    Causette / 24 janvier 2018 - 10h35

  • un tarif aux kms parcourus serait judicieux car retraités habitant en zone rurale,2 véhicules nous apportent une autonomie certaine et le3eme véhicule de collection (100kms par an) ayant appartenu à mon père

    j-p / 24 janvier 2018 - 10h34

  • ma femme utilise son véhicule pour son travail en parcourant 10km par jour sur 10 mois; cela à une moyenne de 30/50km/h en zone mi ville mi campagne . La probabilité d’accident étant tres faible le bonus de 50% me parait insuffisant.

    bergamaschi / 24 janvier 2018 - 10h34

  • Je vais avoir 80ans je suis à la MAIF depuis 1961 et j’ai si peu de sinistre que je souhaite que notre mutuelle étudie un bonus + pour les bons conducteurs.
    J’adresse tous mes encouragements sur ces initiatives diverses.

    Caillat / 24 janvier 2018 - 10h33

  • Vu mon kilométrage annuel je pense changer d’assurance , d’autres assurances me propose d’assurer au kms , moins cher. La maif peut elle proposer une assurance identique ?

    millas richard / 24 janvier 2018 - 10h33

  • Obligé de garder mon véhicule pour mes courses, Kiné, visites médicales,

    soins suite à un accident du travail,j’attends aussi une proposition de la Maif

    pour petits conducteurs…..

    Pat / 24 janvier 2018 - 10h33

  • La notion de solidarité si chère – et de par ses statuts anciens – à notre Mutuelle semble en prendre un coup dans l’aile et singer la concurrence « commerciale » …C’est un peu décevant pour un mutualiste de plus d’un demi siècle de cotisation….Sic transit…

    René Louchart / 24 janvier 2018 - 10h32

  • un véhicule est indispensable quand on vit en zone rurale ,a fortiori ,quand on prend de l’âge en désert médical!

    cassini renee / 24 janvier 2018 - 10h31

  • Je n’utilise ma voiture qu’occasionnellement car je privilégie les transports en commun dans la ville. Je l’utilise quand je dois transporter des choses lourdes ou quand les transports en commun ne sont pas pratiques, ainsi que pour des sorties hors de la ville.

    jmelliercrocq / 24 janvier 2018 - 10h31

  • une assurance au kilomètre serait la bienvenue (comme d’autres compagnies…)

    mr / 24 janvier 2018 - 10h30

  • J’ai 2 véhicules car habitant en zone rurale où il n’existe plus de transports collectifs il arrive que dans le couple nous ayons des activités différentes et au même moment. C’est aussi une question de sécurité quand l’un de nous est absent.

    ROBERT / 24 janvier 2018 - 10h29

  • La Maif semble être une des rares assurances à ne pas prendre en compte les « petits conducteurs » !!!
    Ca donne à réfléchir…

    Regina / 24 janvier 2018 - 10h28

  • un aménagement de la prime d’assurance pour les petits rouleurs serait souhaitable

    serge / 24 janvier 2018 - 10h28

  • Pour moi la voiture est un moyen et non une fin. On ne l’utilise que par nécessité… à peine 10000km par an. Je suis favorable à un tarif adapté au kilométrage parcouru. Ce n’est pas nuire à l’esprit mutualiste, il y a bien déjà des options… les plus riches étant le mieux indemnisé.

    Hucteau / 24 janvier 2018 - 10h28

  • Des propositions pour conducteurs sans sinistre depuis très très longtemps seraient peut-être encourageants pour tous

    Le Tacon Nicole / 24 janvier 2018 - 10h27

  • Je suis partisane du transport en commun et n’utilise ma voiture qu’occasionnellement pour certains trajets m

    jmelliercrocq / 24 janvier 2018 - 10h27

  • je n’ai pas de commentaire à faire

    Veyrunes Jacqueline / 24 janvier 2018 - 10h27

  • Je fais moins de kilomètres en voiture au profit des transports en commun (avion et surtout train) pour des raisons de sécurité et d’écologie.
    Cependant, le prix de location d’un véhicule sur le lieu de destination est souvent dissuasif, par ce que ce sont des véhicules neufs et loués souvent inutilement en kilométrage illimité .
    A mon avis, trouver une solution de location de voiture économique favoriserait significativement la fréquentation des transports en commun. L’optimisation des réseaux ferroviaires entre régions également.

    MIKE / 24 janvier 2018 - 10h27

  • JE SOUHAITE BENEFICIER D UNE ASSURANCE AU KM

    HUQUET / 24 janvier 2018 - 10h26

  • Je roule très peu,je serai interressée par une assurance de 5000 kms par an;maximum;

    segado / 24 janvier 2018 - 10h26

  • Je suis domiciliée depuis peu dans une petite ville avec les commerces autour de moi et je ne me déplace rarement sur une grande distance, je serai favorable à une assurance aux kilomètres parcourus.

    CINTRE / 24 janvier 2018 - 10h25

  • sur le plan politique, je ne parviens pas à sortir de cette contradiction: on nous demande de plus en plus de réduire notre train de vie, et par ailleurs cette tendance va nécessairement réduire l’emploi donc augmenter le chômage

    Elisa / 24 janvier 2018 - 10h25

  • ATTENTION à ne pas tomber dans le mythe de la « boîte noire », négation
    de l’esprit mutualiste de nos fondateurs.

    Jacques FEILLENS / 24 janvier 2018 - 10h24

  • J’adhère à la MAIF depuis longtemps,.
    Je suis petit rouleur sur la semaine,en milieu urbain avec ma voiture principale ( 6000kms maxi) garée ds un garage privé et fermé

    La 2ème voiture 20 ans garée sur un parking privé en milieu rural pendant l’annee, ne circule que 2 mois L’Eté ( 1000 les environ)

    J’aimerai que la Maif fasse des propositions plus adaptées à ces situations et moins onéreuses.

    Xav / 24 janvier 2018 - 10h24

  • En zone rurale, l’utilisation de son véhicule est une obligation pour garder de l’autonomie. Les transports publics sont inexistants et aucune politique pour y remédier ne semble à l’étude actuellement. Un placement en Ehpad est- il la seule solution pour les plus de 80 ans

    Tartine 24 / 24 janvier 2018 - 10h23

  • Quid de l’esprit mutualiste?

    jean2 / 24 janvier 2018 - 10h23

  • A la retraite depuis 1 an, j’essaie de limiter l’utilisation de ma voiture. Dans la mesure du possible je prend le vélo ou le bus. J’avoue que ce n’est pas facile: l’habitude, la paresse, les horaires du bus qui ne conviennent pas, … mais c’est un « challenge » que je m’efforce de relever au quotidien

    GARNIER / 24 janvier 2018 - 10h23

  • une prime d’assurance calculée suivant le nombre de Km éffectués annuellement (entre 9000 et 11000 pour moi) me semble judicieux.

    picard / 24 janvier 2018 - 10h22

  • Vivement la location généralisée, et simplifiée, la propriété de véhicules automobiles est un véritable luxe, le calcul du prix de revient à l’ année est vraiment dissuasif. Quand aux mesures récentes propres à vous dégouter, le ras-le-bol est général !!

    Rhodes / 24 janvier 2018 - 10h22

  • Peu de voyages courts, mais plusieurs voyages longs au cours de l’année

    Mathieu Daniel / 24 janvier 2018 - 10h22

  • Étant à la retraite je roule moins sur des petites distances mais fais des plus longues distances plusieurs fois par an.

    EDM / 24 janvier 2018 - 10h21

  • Je roule environ 10000 km par an et je pense que ce serai plus juste de payer l’assurance en fonction du kilométrage parcouru . Mais comment faire ???

    doussin / 24 janvier 2018 - 10h21

  • Le prix de l’assurance devrait se moduler sur le nombre de kilomètres parcourus dans l’année. Pour ma part je roule peu sauf pour quelques vacances en France. Ma voiture a 12 ans pour 82000 kms . J’ai toujours été assurée tout risque par précaution. J’ai mes 12 points de permis.

    scarlett / 24 janvier 2018 - 10h20

  • Votre questionnaire me semble plus adapté pour les gens en activité que pour les retraités. Pour ma part, étant retraité, j’aurais du mal à me séparer de mes véhicules, mais maintenant leurs utilisations sont modérées et non régulières.

    Dan / 24 janvier 2018 - 10h20

  • La question concernant les enfants n’est pas assez précise, j’ai noté 0 pour les enfants car ils sont tous deux majeurs et indépendants

    vansteene / 24 janvier 2018 - 10h20

  • Pourquoi ne pas proposer une offre pour les sociétaires qui sont des petits rouleurs ?
    Il faut également in citer au covoiturage.

    Marthe / 24 janvier 2018 - 10h20

  • comme je suis seule ,que j’habite en ville et que je fais peu de kilomètres pour mes activités , je roule en Smart, je trouve que c’est la voiture idéale pour moi.

    BUR Noëlla / 24 janvier 2018 - 10h20

  • J’ai demandé à la MAIF la possibilité d’assurer mon second véhicule pour 2500 Kms par an mais cela m’a été refusé, alors je me suis adressé à l’assurance AVIVA de ma compagne qui a accepté.

    FIEULAINE / 24 janvier 2018 - 10h19

  • Bonjour,
    Il y a longtemps que j’attends un contrat kilométrique de la part de la MAIF qui serait mieux adapté à ma situation (j’ai même envisagé de changer d’assureur pour cette raison et ne l’exclus toujours pas).
    Je possède 3 véhicules dont un camping-car. Mon véhicule principal servait pour les trajets maison-travail lorsque mon mari était en activité. Désormais, il ne roule que pour les trajets villes-villes ou vacances et enregistre moins de 7000kms/an pour chaque voiture.
    Le véhicule secondaire ne sert qu’aux déplacements en ville.
    Cordialement

    Sablais / 24 janvier 2018 - 10h18

  • Il serait très intéressant d’avoir un tarif adapté au nombre de kilomètres parcourus dans l’année comme cela existe dans certaines assurances.

    paillet / 24 janvier 2018 - 10h18

  • Je ne suis pas encore un vrai « petit rouleur », mais ça va arriver. Je serais favorable à un tarif d’assurance établi en forfait par tranches kilométriques, cela ne me semble pas nuire à l’esprit mutualiste.
    J’en profite pour une autre suggestion, sans rapport avec cette enquête : pour les contrats tous-risques, pourquoi pas un tarif dégressif en fonction de la valeur vénale (liée à l’âge) du véhicule ? (actuellement, à cotisation égale, un sociétaire touchera 2000 € ou moins en cas de sinistre, et un autre peut-être 30 000 ou plus…). Là aussi, on peut certes m’accuser de remettre en question l’esprit mutualiste…, mais ce serait comme pour la sécu, où l’on cotise en proportion de ses revenus…

    Bebert / 24 janvier 2018 - 10h17

  • Oui pourquoi pas.
    J’utilise peu mon véhicule près de chez moi, préférant le vélo, mais je roule sur de long kilométrages 10 ou 12 fois par an, les enfants résidants loin, depuis des années j’ai mon bonnus qui plafonne à 50 %, d’autres assurances me donneraient 50 % à vie ou bien baisseraient davantage la cotisation, pourquoi pas la MAIF ?

    Jass / 24 janvier 2018 - 10h17

  • Pour la modulation des tarifs en fonction d’un kilométrage annuel réellement effectué. 100% pour toute solution du type « Blablacar » sociétaire.

    Raoux / 24 janvier 2018 - 10h17

  • Retraitée je roule beaucoup moins il faudrait ajuster les tarifs en fonction de l utilisation

    Coby / 24 janvier 2018 - 10h16

  • Il serait logique de payer moins quand on roule peu.

    Hélène / 24 janvier 2018 - 10h16

  • Peu de km / jour mais plusieurs voyages longs par an.

    Hachenoi / 24 janvier 2018 - 10h15

  • je suis prête à partager ma voiture à qui en a besoin , de façon ponctuelle et  » encadrée » par la MAIF.

    francine joris / 24 janvier 2018 - 10h15

  • Souhaite assurance réduite ajustée à l’usage réel de mon véhicule

    Grosdemouge Guy / 24 janvier 2018 - 10h14

  • Je trouverais logique que la Maif accorde une réduction pour faible kilométrage

    DULON / 24 janvier 2018 - 10h14

  • Parisienne jusqu’en décembre 2017, j n’utilisais ma voiture q pour longs( vacances) ou moyens( we) trajets. Provinciale depuis janvier, j l’utilise plus fréquemment (2a3x/sem) pour de courts déplacements . Fais facilement du covoiturage (chauffeur) qd trajets directs et anticipés. Concernant assurance voiture, regrette q maif ne propose pas comme autres aSurances une ristourne aux conducteurs ayant atteint leur bonus Max depuis longtemps:… Pour ma part, aucun accident! n’ai fait jouer l’assurance qu’une fois en 25 ans, ss accident!

    Meunier / 24 janvier 2018 - 10h13

  • Etre assuré en tenant compte du nombre de km total parcouru par les deux véhicules,me parait plus cohérent !
    Car entre un total d »environ 50000 km par an et un autre total de 20000 km ?
    cherchons l’erreur, pour moi il n’y a pas photo comme on pourrais dire.
    De plus ! pourrais etre prise en compte aussi l’ancienneté du véhicule dont la valeur diminue progressivement et pour finir à plus rien avec une assurance à tarification maximum.

    Desmougin Daniel / 24 janvier 2018 - 10h13

  • J’habite actuellement en milieu rural. Je serai en milieu urbain dans le cours de cette année (Montpellier, ville très bien irriguée de réseaux de transports en communs).
    Ma voiture ne me servira donc plus qu’occasionnellement. Et peut-être n’aurais-je plus besoin de voiture…

    CRESTO / 24 janvier 2018 - 10h13

  • Je souhaite pouvoir assurer les voitures qui ne roulent pas beaucoup
    a un tarif moindre.

    Madec / 24 janvier 2018 - 10h12

  • Je souhaiterai avoir un tarif tenant compte de peu de kilomètres parcourus en un an, sachant qu’a mon age 97 ans, je n’effectue plus de grands trajets

    moreau / 24 janvier 2018 - 10h12

  • Une Auto c’est très couteux…. mais cela reste très commode d’utilisation pour se déplacer même si j’effectue tous mes déplacements de proximité en vélo.

    DUFAY / 24 janvier 2018 - 10h11

  • La cotisation d’assurance pourrait être au prorata de la distance annuelle parcourue.

    Christiane Bourassin / 24 janvier 2018 - 10h11

  • il serait intéressant que la Maif puisse proposer des tarifs en fonction du nombre de kilomètres parcourus sur l’année

    pascal BESNIER / 24 janvier 2018 - 10h11

  • jamais de grands parcours de novembre à mars.Vous ne pouvez vivre à la campagne ,alors que les commerces et les agences administratives ont quitté les villages,sans véhicule.

    mouton / 24 janvier 2018 - 10h10

  • Effectivement, je roule peu et il serait honnête envers les conducteurs utilisant peu leurs voitures que la MAIF proratise les tarifs assurance voiture pour de faibles kilométrages…

    Nathalie Nantes / 24 janvier 2018 - 10h10

  • À la retraite depuis onze ans, malgré des sorties quotidiennes j’utilise peu mon véhicule qui reste dans mon parking.7000km en presque 4 ans.
    Peut-être que la Maif pourrait adapter les montants au kilométrage ?

    Mfb / 24 janvier 2018 - 10h10

  • Ma politique environnementale et de santé est de privilégier la marche et le vélo mais je garde néanmoins ma voiture car elle est utile pour les activités éloignées, faire des courses de fond, me déplacer la nuit et par mauvais temps.
    Je précise que le transport collectif qui existe dans ma commune n’est pas suffisant (mais utile ) car le passage des petits bus est peu fréquent et ne couvre pas une amplitude horaire suffisante.

    Mamirette / 24 janvier 2018 - 10h10

  • Je prends de plus en plus les trnsports en commun mais suis obligée d’avoir un véhicule car il n’y a pas de ramassage de déchets ménagers et les habitants doivent le faire eux-mêmes.
    J’en ai besoin pour les courses un peu lourdes.

    Delvallée Maryse / 24 janvier 2018 - 10h10

  • Mettre en avant le covoiturage aujourd’hui est une bonne chose, mais on croirait que l’on découvre l’eau chaude. Il y a 40 ans que nous le pratiquions mes collègues et moi dans le cadre du travail. Celui qui ne le faisait pas, c’est qu’il ne le souhaitait pas. Maintenant mettre ce mode de déplacement en avant dans les zones rurales est une hérésie (sauf dans le cas de trajets quotidiens identiques) car qui peut se permettre (même en étant à la retraite), vu qu’il n’y a aucun transport en commun dans nos campagnes, de partir à 7h le matin avec un voisin en activité pour attendre un RDV médical ou autre à15h30? Il faut rester raisonnable et admettre que le covoiturage peut s’appliquer occasionnellement mais pas de façon systématique. Il faut aussi admettre que tous les français n’habitent pas Paris avec métro, RER… à disposition toutes les 5mn et que l’on ne pourra pas développer les transports en commun à la campagne car cette solution à un coût très élevé. Un chauffeur particulier pour conduire 2 personnes au marché voisin le vendredi matin en transport à la demande « coûte un bras » à la société. Réduire le nombre de véhicules est peut-être un fait de société ou une tendance, c’est possible. Mais cela ne sera pas la solution pour tout le monde et beaucoup y perdront en liberté (liberté de partir faire une course et de se rendre à un rendez vous sans prendre 3h de marge pour respecter l’horaire de passage du covoitureur, de faire un crochet pour dire bonjour à un amis qui habite sur le trajet de retour, de transporter des objets encombrants etc…). A méditer.

    françois / 24 janvier 2018 - 10h09

  • Dans un couple de retraités aux occupations différentes, un deuxième véhicule est synonyme d’autonomie.

    anne-marie / 24 janvier 2018 - 10h09

  • L’assurance devrait être calculée selon le kilométrage

    BARRIAT-DUROUDIER / 24 janvier 2018 - 10h09

  • C’est assez difficile de définir le véhicule principal du secondaire. J’ai choisi comme véhicule principal celui que j’utilise le plus souvent, généralement sur de petits trajets mais pas celui avec lequel je roule le plus ( longs trajets et vacances).

    clacla / 24 janvier 2018 - 10h08

  • la Maif devrait, à l’instar de beaucoup de sociétés d’assurance, proposer une formule d’assurance destinée aux automobilistes ne parcourant qu’un nombre limité de kilomètres par an.

    Lindrec / 24 janvier 2018 - 10h08

  • Il me semble que la MAIF pourrait aujourd hui proposer une assurance petit rouleur

    ray / 24 janvier 2018 - 10h08

  • Bonjour à vous.

    JAUBERT / 24 janvier 2018 - 10h08

  • Il est vrai que des conducteurs qui utilisent peu leurs véhicules devraient être récompensés mais aussi ceux qui utilisent un véhicule hybride ou électrique car ils respectent plus l’environnement. Malheureusement certaines personnes pour se rendre à leur travail sont obligées de prendre leurs voitures. Pourquoi les désavantager?

    Teste / 24 janvier 2018 - 10h08

  • en zone-semi rurale, difficile de se déplacer sans voiture

    9derise88 / 24 janvier 2018 - 10h08

  • Retraités, ces véhicules correspondent à un choix de commodité, d’indépendance dans la vie quotidienne.Vu la nature des déplacements des 2ème et 3ème véhicules (moins de 5 km en milieu rural!) le risque accidentel me parait assez réduit et une assurance au km me semblerait pertinente.

    Dédé / 24 janvier 2018 - 10h07

  • pas de commentaire

    dandrimont / 24 janvier 2018 - 10h07

  • Il y a des assurances qui assurent au kilomètre…..ça m’irait peut-être….

    victor ugo / 24 janvier 2018 - 10h07

  • En zone rurale, l’utilisation de son véhicule est quasiment « obligatoire » journellement ne serait-ce que pour aller faire ses courses. La voiture est aussi un gage d’autonomie par rapport aux transports en commun ruraux trop contraignants.

    BL396 / 24 janvier 2018 - 10h06

  • Très bonne idée, une cotisation en fonction des Km parcourus ou d’une utilisation réduite de son véhicule.
    .

    TAIEB / 24 janvier 2018 - 10h06

  • Je roule relativement peu mais très régulièrement.
    Une corrélation entre km parcourus et montant de la prime d’assurance semble justifiée, à moins que les petits rouleurs aient autant d’accidents que les gros rouleurs.
    Adapter le montant de la prime au risque encouru ne concerne pas que la voiture. Dans tous les cas, je souhaite préserver l’esprit mutualiste (et de justice), mais les adhérents eux-mêmes doivent jouer le jeu.

    Sandré / 24 janvier 2018 - 10h06

  • La Maif devrait etudier la possibilite d assurer des vehicules au kilometre comme le font certains assureurs.

    michel / 24 janvier 2018 - 10h06

  • Quand j’habitais en ville (Lyon Paris) je n’utilisais pas la voiture sauf en vacances. Maintenant, ici, les corbeaux ne viennent pas me ravitailler. Avec les premiers commerces à 6 km, les transports à 17 km et la gare à 35 km, je groupe mes utilisations de la voiture, mais je n’ai pas le choix.
    Je suis contre la tarification au km car je la trouve contraire à l’esprit de solidarité qui a présidé à la création de la MAAIF. La MAIF est-elle devenue une assurance comme les autres? Je me le demande de plus en plus.

    Mireille Besset / 24 janvier 2018 - 10h05

  • Le partage responsable de la voiture est la solution d’avenir pour réduire tant les coûts individuels que la circulation collective

    akka / 24 janvier 2018 - 10h04

  • je précise juste que, outre les petits trajets signalés ci-dessus, j’effectue 6 à 7 fois par an des aller-retours d’environ 1000 km

    PAULET / 24 janvier 2018 - 10h03

  • BONJOUR
    En effet les automobilistes qui utilisent pas souvent leur voiture devraient payer moins cher leur assurance .
    Cordialement.

    ETIENNE / 24 janvier 2018 - 10h02

  • l’ indication du nombre de kms parcourus annuellement est plus facile à
    déterminer que l’utilisation quotidienne .Nous avons 3 véhicules ;
    1 pour la résidence principale : 8OOO kms (zone rurale)
    1  »  » secondaire:5000 kms (zone urbaine)
    1 camping-car : 7000 kms
    Total annuel 20000 kms

    NINO2D / 24 janvier 2018 - 10h02

  • En périphérie de grande ville, deux véhicules peu utilisés restent utiles si dans un couple , même en retraite, chacun veut poursuivre ses propres activités. Le covoiturage entre voisins est aussi utilisé pour des activités communes.

    Pierre / 24 janvier 2018 - 10h02

  • l’age et l’observation faite de la baisse des capacités de conducteur observées sur les « anciens » qui nous entourent, m’obligent à décider de restreindre l’usage de notre véhicule. Mon mari et moi avons pris un abonnement BUS pour nous déplacer quotidiennement en ville. Ce n’est pas gratuit et la prise en charge de cette dépense sur l’assurance- auto serait encourageante et appréciable.!

    leontine / 24 janvier 2018 - 10h01

  • Tout d’abord par rapport aux origines de la Maif, le constat ne peut que confirmer la baisse du niveau du savoir parler et/ou écrire du Français. Merci pour le pléonasme « voir même ».
    Pour l’enquête, il faudrait peut-être arrêter d’enfoncer des portes « ouvertes ».
    ROULEZ moins est pour moi une évidence. Entre :
    * Les plus âgés, pour qui la voiture était le symbole de la liberté (et je fais parti de ceux-là), et qui roulent encore, un peu moins longtemps, et un peu moins souvent, tout simplement parce qu’ils ont moins de besoins et parce qu’ils vieillissent aussi.
    * Les vieux, qui n’ont plus les facultés de conduire, ou beaucoup moins.
    * Les jeunes, qui bossent, mais qui n’ont ni les moyens, ni le temps,
    * Les jeunes qui ne bossent pas, et qui ne peuvent pas acheter ni la voiture, ni l’essence.
    * …
    Personnellement je ne prends les transports en commun que quand j’y suis obligé, par raison économique et/ou raison pratique. Le TGV et le métro pour Paris. Cependant jamais de bus dans ma ville. Je souhaite rester libre.
    Les transports en commun « oui » quand ils seront efficaces, le 2 roues quand il y aura (mais ce sera le moment du déambulateur) réellement des pistes cyclables « sécurisées ».
    Et puis en zone citadine-rurale ou rurale-citadine, comment faites-vous?
    Vous devez avoir un véhicule, alors je l’utilise, sans excès, au plus juste.
    Et je le partage au besoin, co-voiturage ou stop. C’est toujours des contraintes supplémentaires.
    MG Bees

    MG Bees / 24 janvier 2018 - 10h00

  • La majorité du kilométrage est due au trajet entre la résidence principale et la résidence secondaire (environ 30 trajets simples par an à 230 km).
    La voiture est très peu utilisée en région parisienne , nous avons le métro à proximité.
    Pour la résidence secondaire, c’est pour des trajets courts.
    Lorsque je travaillais, je prenais les transports en commun.
    cordialement

    hervieu dominique / 24 janvier 2018 - 09h59

  • Quelles solutions apportez vous aux personnes ayant une ou 2 voitures mais qui ne s’en servent pratiquement pas, du moins pour se rendre au travail. Je prend mon vélos tous les matins et sinon les transports en communs.
    Avez vous envisagé l’assurance au km ou une prime pour ceux qui utilisent leur vélo ? Récompenser les covoitureurs pour les petites ou grandes distantes ? Ou peut être autre chose ?

    Kokki / 24 janvier 2018 - 09h58

  • Retraités, nous habitons ma femme et moi à mi-chemin d’une petite agglomération de 8000 habitants et d’un village (3 km de chaque coté). Pas de transports en commun locaux sur place, mais une gare à 3Km pour se rendre à la ville la plus proche (25 Km et 25000hbs) ou bien à la grand ville régionale (70 Km et 300 000 hbs.). Prix du train prohibitif pour 2 personnes pour se rendre à la « capitale » régionale: 60€ AR + tramway. plus cher que auto + parking et moins souple.
    Le vélo, un peu utilisé autrefois mais plus difficile aujourd’hui,

    surtout avec des « courses » un peu lourdes.
    Mon 2eme véhicule est un petit van aménagé en CC.(Diesel) Mon véhicule principal (essence) nous sert sur place et pour quelques déplacements d’une centaine de Km

    philippe / 24 janvier 2018 - 09h58

  • Retraité, je roule peu, je ne fais pas plus de 600km/mois, une assurance au km m’intéresse si cela ce peut

    Widmann / 24 janvier 2018 - 09h57

  • Retraités, nous parcourons beaucoup moins de kilomètres qu’auparavant (environ 10000/an)…Nous estimons que le poids de l’assurance automobile (VAM, Pacs) est trop important au regard de l’utilisation du véhicule.
    Nous envisageons de supprimer notre deuxième véhicule âgé de 10 ans, tout en ayant conscience que cela nous « impactera » dans nos déplacements.
    Les autres solutions de déplacement (bus, train, covoiturage) ne sont pas adaptés à nos besoins… D’autres assurance mutualistes proposent des solutions adaptées à chacun et moins onéreuses pour une couverture quasi identique, pourquoi pas la MAIF ! Nous sommes adhérents depuis 1975 et il faudrait que la MAIF pense à adapter ses offres. Merci

    RV / 24 janvier 2018 - 09h57

  • Pas de commentaires, ce n’est qu’une enquête.

    BLONDEAU Marie-France / 24 janvier 2018 - 09h57

  • 82 ans . J’ai une petite 106 de 19 ans et j’ai déjà demandé à la MAÎF
    si je pouvais avoir un tarif spécial, car je ne roule que 3500 kms environ par an.
    On m’a répondu NON. Je sais que çà existe pour d’autres assurances et j’y réfléchis.

    LANOY Denise / 24 janvier 2018 - 09h56

  • Pourquoi la MAIF n’accorde pas de super bonus aux personnes qui roulent peu ou parcourant peu de km par an ?

    desvignes / 24 janvier 2018 - 09h56

  • Je suis d’accord pour une assurance avec un tarif proportionnel au kilométrage parcouru

    TAFFU / 24 janvier 2018 - 09h56

  • retraité, je roule peu,6000km par an. Je serai vivement intéressé par une assurance au km

    daniel / 24 janvier 2018 - 09h56

    • Je suis intéressée par un assurance aux kms parcourus;

      paulette / 24 janvier 2018 - 10h48

  • J’aime la liberté de pouvoir utiliser mon véhicule sans contraintes. Un des arguments de la Maif est justement la souplesse «  à la MAIF lorsque vous prêtez votre véhicule… »
    Je considère donc ce projet comme une régression

    Pascal / 24 janvier 2018 - 09h55

  • Nos enfants habitent un peu loin et notre petite ville est assez etendue donc difficile de se passer de la voiture ;notre 2ieme vehicule est un camping car donc nous aimons voyager et puis nous faisons partie des vaches à lait de notre gouvernement……….

    r.boulhol / 24 janvier 2018 - 09h55

  • chacun de mes véhicule correspond à des besoins particuliers. Je serai très intéressé par une assurance au km.

    jacq / 24 janvier 2018 - 09h54

  • La voiture était jusqu’à lors une source de plaisir.
    Pourvu que ce privilège perdure…

    LENGUIN / 24 janvier 2018 - 09h54

  • Je souhaite bénéficier d’un tarif  » conducteur occasionnel » pour l’assurance MAIF, au moins pour mon véhicule principal

    BERTIN / 24 janvier 2018 - 09h54

  • Je n’utilise ma voiture que pour des petits trajets : moins de 2000 km en 2017.
    Il serait souhaitable de prendre en considération ce cas de figure.

    chapon / 24 janvier 2018 - 09h53

  • Retraité chacun de mes véhicule correspond à des besoins particuliers. Je serai très intéressé par une assurance au km.
    Sociétaire 1447013M

    Haye guy / 24 janvier 2018 - 09h52

  • les primes d’assurance sont onéreuses pour les kilomètres parcourus à l’année Nous serions intéressés par une assurance calculée sur le kilométrage,

    belet / 24 janvier 2018 - 09h52

  • Je pense qu’i serait judicieux de proposer une assurance avec un tarif proportionnel aux kms parcourus dans l’année .
    Si cela vous paraît impossible il faudrait au moins en tenir compte dans
    le calcul de la prime

    GREG / 24 janvier 2018 - 09h51

  • L’enquête pourrait prendre en compte le fait que mes enfants se servent occasionnellement de mon véhicule et qu’ils n’ont pas de véhicule en propre , ils louent occasionnellement une voiture , si nécessaire..
    Merci

    C maif / 24 janvier 2018 - 09h50

  • Bonjour,
    Caravaniers, nous n’utilisons notre véhicule que de mai à septembre. Cela devrait pouvoir être pris en compte dans nos cotisations.
    Bien cordialement

    BPEU95 / 24 janvier 2018 - 09h49

  • Merci pour cette enquete

    Forgue / 24 janvier 2018 - 09h47

  • Votre sondage ne tient pas compte du travail uniquement les weekend,s ou les déplacements dépassent les 12 500 kms par an.

    Graz / 24 janvier 2018 - 09h46

  • Utilisation surtout en ville, ou qq visites hors de la ville. Il serait intéressant de tenir compte du peu de Km fait par an pour diminuer la prime d »assurance ?
    Tenir compte également des années sans accident.

    M.Laure / 24 janvier 2018 - 09h46

  • Je n utilise que rarement ma voiture…j estime qu il faudrait une assurance en fonction du kilométrage Merci d’étudier cette possibilité.

    guilloré Nicole / 24 janvier 2018 - 09h45

  • Un coût d’assurance adapté sur les kilomètres parcourus annuellement serait
    Un avantage

    Patrick01 / 24 janvier 2018 - 09h45

  • Pour quand une cotisation faisant intervenir le kilométrage ?

    Claude / 24 janvier 2018 - 09h45

  • Prévoir une assurance pour peu de km : un manque flagrant à la MAIF

    chaubet / 24 janvier 2018 - 09h45

  • Je ne voit pas la nécessité d’un commentaire

    PFLEGER / 24 janvier 2018 - 09h44

  • Pour mon cas personnel, je ne serai pas forcément intéressé. Certes l’assurance du second véhicule, qui roule peu, pourrait baisser, mais celle du véhicule principal (133 000 km en un peu moins de cinq ans) risquerait d’augmenter.
    D’autre part, une telle « segmentation du marché » me semble contraire à l’esprit mutualiste de la MAIF.

    Gheeraert / 24 janvier 2018 - 09h43

  • Sans nier les mutations comportementales, sociologiques et technologiques, je considère que ce que l’on appelle communément la segmentation a pris une place trop importante dans la pratique des assurureurs y compris les mutualistes. Elle flatte les assurés mais agit contre leurs intérêts. Sans agrégation de risques hétérogènes …….. plus de garanties possibles catastrophes naturelles,technologiques , accidents à coût abordable. Je me limite volontairement dans la démonstration car sur ce sujet je suis assez prolixe. En réagissant à l’invitation de la Maif j’avoue me faire un peu plaisir.

    Pouponneau mlchel / 24 janvier 2018 - 09h42

  • Habitante des Monts du Lyonnais, j’ai vu les fréquences de bus diminuer depuis quelques années pour rejoindre la gare la plus proche. Allez comprendre ? Si j’ai un rdv à Lyon et que je veux emprunter quand même le bus, cela prend presqu’une journée, avec des temps d’attente de plus d’une heure pour les correspondances. Pas toujours compatibles avec l’emploi du temps familiale…Alors obligé de prendre la voiture pour beaucoup de trajets. Et je ne veux pas faire du stop.

    dans la campagne / 24 janvier 2018 - 09h42

  • Des véhicules anciens bien réglés impactent moins sur l’environnement que ces véhicules dits propres qui imposent des bouleversements de la nature (nécessaires à l’hybride et à l’électrique!)
    Bien qu’en zone rurale nous limitons l’utilisation des véhicules nous avons également moins de risques. Nous roulons peu et nous payons pourtant la même chose que les autres. Nous ne nous en sommes jamais plaints de par notre esprit mutualiste. Mais permettre aux petits rouleurs de payer moins serait une avancée certaine.

    ROBERT / 24 janvier 2018 - 09h41

  • Pas de commentaire

    Annie Conti / 24 janvier 2018 - 09h41

  • Nous vivons mon épouse et moi en zone rurale sans transport en commun au sommet d’une colline accessible par une côte à 12%.
    Le centre de la petite ville la plus proche est à 3 km, soit 3/4 d’heure de marche aller. Nous devons donc utiliser un véhicule pour faire les courses alimentaires environ un jour sur deux.

    Nous possédons également un camping-car que nous utilisons d’avril à octobre en faisant environ 5 000 km par an.

    SOCHARD / 24 janvier 2018 - 09h41

  • Vélo électrique trop cher, pistes cyclables dangereuses à Nancy
    Et vols fréquents . Pourquoi n’y a t il pas de box consignes pour les vélos en ville ou des parkings payants ?

    Capucine / 24 janvier 2018 - 09h41

  • J’utilise ma voiture surtout lors de voyages ou en vacances en métropole. Il me serais agréable de payer une assurance en conséquence et non le même tarif que ceux qui roulent tous les jours.

    Edmonde / 24 janvier 2018 - 09h41

  • Nous habitons à la campagne et notre fille étudiante a besoin d’une voiture pour aller jusqu’à la gare la plus proche (5 km). Mon mari a une voiture de fonction et moi même j’ai besoin d’une voiture étant amenée à me déplacer plusieurs fois par jours pour mon travail.

    Isabelle / 24 janvier 2018 - 09h41

  • Il semblerait juste que le prix de l’assurance auto soit modulé en fonction d’un plus ou moins grand kilométrage. Merci

    BERNOS Marcel / 24 janvier 2018 - 09h41

  • Il pourrait être envisagé un prix d’assurance moins élevé pour le 2ème et les véhicules suivants à partir du moment ou le kilomètrage global est faible.

    NOLIBOIS / 24 janvier 2018 - 09h40

  • une assurance au km devrait pouvoir etre mise en place par la maif pour les personnes dans mon cas
    la voiture reste nécessaire à la campagne.

    laurent / 24 janvier 2018 - 09h40

  • c’est vrai qu’une assurance qui tiendrait compte de la fréquence d’utilisation des véhicules (1er puis dégressive pour le second véhicule ?) serait plus juste !

    aduriz jacky / 24 janvier 2018 - 09h39

  • juste le plaisir

    monnouma / 24 janvier 2018 - 09h38

  • Je circule de préférence à vélo dans ma ville

    Garcia / 24 janvier 2018 - 09h37

  • En couple nous possédons 2 véhicules pour le confort, le + pratique et des économies d’essence: 1 petite cylindrée pour les petits trajets et l’autre routière pour aller et à notre résidence secondaire .Nous n’utilisons jamais les 2 véhicules en même temps .Il pourrait exister un tarif différent pour ce cas de figure autre que le cumul de 2 assurances séparées (comme si nous faisions tous nos déplacements avec un seul véhicule) car au final le risque d’accident et les kms parcourus sont les mêmes dans les 2 cas

    Chantal T / 24 janvier 2018 - 09h37

  • kilométrage annuel approximatif (aux environ de 1000 kms/mois) – mais nous roulerons sûrement moins à l’avenir. Il est urgent que la MAIF considère maintenant le cas des petits rouleurs. Difficile d’appréhender ce facteur lié à de multiples facteurs dont celui de la santé.

    GOULET Fernande et Alain / 24 janvier 2018 - 09h37

  • Nous effectuons 16000 km par an avec notre unıque auto dont 10000 km envıron en 10 voyages puis 6000 km de petits parcours .

    jadamer / 24 janvier 2018 - 09h37

  • réjouissons- nous!l’assurance des véhicules qui font moins de 1000km par an va baisser;

    totorlebutor / 24 janvier 2018 - 09h37

  • Pourquoi pas une tarification modulée en fonction du kilométrage parcouru?

    chaineaux / 24 janvier 2018 - 09h37

  • cette enquête m’intéresse pcq je me demandais comment faire pour ajuster l’assurance ; je n’utilise ma voiture que pour aller faire quelques courses près de chez moi ou me rendre au cimetière de temps en temps . Là où j’habite c’est facile de se déplacer à pieds, en bus ou à vélo .Je suis à la Maif depuis plus de 50 ans .Avec mon mari nous avons voyagé beaucoup; depuis son décès, ma vie a complètement changé . La voiture n’a plus beaucoup d’intérêt .Si elle me lâche je n’en rachèterai pas .

    Lefebvre Marie Chantal 0680339h / 24 janvier 2018 - 09h36

  • Pour moi le questionnaire est inadapté au cas ou l’on possède 2 véhicules, conduits quasiment tous les jours par 2 conducteurs différents (mon épouse et moi). Il n’y a donc pas ce véhicule principal. Nous habitons un endroit ou la ville la plus proche pour faire les courses par exemple, est à 25 minutes en voiture. Pas de transport en commun bien sûr, zone rurale.

    Galvan / 24 janvier 2018 - 09h35

  • j’utilise les transports en commun au maximum et n’utilise la voiture que très peu
    La MAIF devrait adapter l’assurance en conséquence

    Garat / 24 janvier 2018 - 09h35

  • Bravo pour cette enquête, qui explore les possibilités de s’adapter à l’air du temps.
    Il serait utile d’y ajouter un champ de commentaires sur la manière d’utiliser sa voiture, car les questions un peu fermées ne permettent pas de cerner toute la diversité des situations. Ainsi, je suis un « petit rouleur » la plus grande partie de l’année, mais j’aligne quand-même pas mal de kilomètres parce que je vais plusieurs fois par an voir mes enfants à l’autre bout de la France ou dans ma maison de famille à plus de 500 km, en suivant des trajets d’autoroute.

    Bernard D / 24 janvier 2018 - 09h35

  • L’initiative de prendre en considération le kilométrage pour fixer les tarifs serait la bienvenue , d’autant que la concurrence n’hésite pas … Merci

    Vieille claude / 24 janvier 2018 - 09h35

  • J’aurais voulu savoir si je pouvais avoir une assurance voiture identique
    au Km assurance tout risque

    je vous remerçie

    Mr Fontanel

    Fontanel Guy / 24 janvier 2018 - 09h35

  • Prévoir un contrat adéquat.

    Emery / 24 janvier 2018 - 09h35

  • Je pense qu’une assurance « faible kilométrage » serait une bonne initiative. En zone rurale, sans moyen de transport en commun, il est difficile de ne pas utiliser de voiture et on ne peut mettre à contribution trop souvent les « bonnes volontés » du voisinage!

    Mamé / 24 janvier 2018 - 09h34

  • Il est vrai que payer une assurance au même tarif pour une voiture qui fait un très grand nombre de kilomètres et une voiture qui bouge que très rarement est injuste. Trouver un tarif idéal est très difficile. Il est cependant possible de rechercher un tarif plus juste
    Bien syndicalement
    G. JOLY

    JOLY Gérard / 24 janvier 2018 - 09h34

  • La maîtrise de la conduite s’érode avec l’âge et d’autant plus que les voitures disposent d »équipements sophistiqués dont beaucoup de sont guère utilisés.
    Je pense que la MAIF devrait encourager les « seniors » à rafraîchir leurs connaissances en négociant avec les auto-écoles des stages individuels à des prix modérés. La Maif qui est souvent exemplaire devrait avoir le souci de la prévention pour ce public qui ne cesse de croître

    Paul HIGI / 24 janvier 2018 - 09h33

  • nous utilisons en ville prioritairement le tram mais notre voiture sert surtout pour nos déplacements dans notre résidence secondaire où là nous utilisons très peu les bus et trains qui sont peu fréquents!!!!

    marie madinier / 24 janvier 2018 - 09h33

  • J’aimerais bénéficier d’un paiement au kilométrage puisque je roule très très peu.
    cotisation annuelle en fonction du kilométrage, peut on l ‘envisager à la Maif

    guilloré Nicole / 24 janvier 2018 - 09h33

  • Merci d’envoyer la synthèse de cette étude

    Lantoine / 24 janvier 2018 - 09h32

  • Comme je suis retraité, ce sondage n’est pas bien adapté à mon cas. Ma vie n’est pas régulière. Un jour 600 km, d’autre 0km

    alain Démaret / 24 janvier 2018 - 09h32

  • Âgé et partiellement handicapé je roule peu et ne prends mon véhicule que pour faire des courses dans les villages voisins ou pour les déplacements médicaux.

    Lou Cebenou / 24 janvier 2018 - 09h32

  • enquête intéressante

    Rolland CANTIN / 24 janvier 2018 - 09h32

  • en petite campagne, éloigné de tous commerces, indispensable pour pouvoir vivre normalement.
    Pas de transports en communs, 45 km du premier hopital, 15 du premier commerce et medecin, et nous sommes nombreux dans ce cas.
    Alors la voiture est INDISPENSABLE et VITALE …

    Choumac / 24 janvier 2018 - 09h32

  • étant à la retraite nous nous sommes rapprochés du centre ville et faisons toutes l’a courses et nos soins médicaux à pied

    constantino / 24 janvier 2018 - 09h31

  • Nous avons deux voitures assurées à la MAIF depuis 1970 pour la première . nous ne roulons guère plus de 10000km pour l ‘ une et encore bien moins pour l ‘ autre .Cela ne vaudrait – il pas une petite récompense de fidélité d ‘être si raisonnables ?

    Valdenaire Christiane / 24 janvier 2018 - 09h31

  • Difficile de définir l’usage de sa voiture, il dépend en grande partie de l’environnement, la famille, la santé. Il est certain que je roule moins régulièrement qu’avant et surtout dans d’autres conditions, plus préparé et moins pressé.

    Dumoulin Daniel / 24 janvier 2018 - 09h31

  • c’est une très bonne idée de penser aux petits conducteurs qui ont très peu de sinistres!

    mpj / 24 janvier 2018 - 09h30

  • j’attends les propositions de la Maif fonctions des indications fournies

    Reno / 24 janvier 2018 - 09h30

  • AVEZ VOUS UNE ASSURANCE ADAPTER A MA SITUATION

    ROUGEMONT MARCELLE / 24 janvier 2018 - 09h30

  • aucun

    Guilbaud / 24 janvier 2018 - 09h30

  • Avec l’âge les kms se raréfient. Fini les grandes virées et les voyages lointains. La voiture reste l’outil indispensable à l’indépendance vitale pour rester en bonnes conditions à son domicile. En deça d’un kilométrage à fixer la cotisation ne pourrait elle pas être modulable. Je pense avoir diminué de moitié les kms parcourus par an depuis 15 ans , donc les risques en même temps.
    Sentiments mutualistes.

    migeon odile / 24 janvier 2018 - 09h29

  • Pour les rouleurs occasionnels une assurance au kilomètre ou un forfait 5000km seraient les bienvenus. Merci d’étudier cette possibilité.

    papi emcv / 24 janvier 2018 - 09h29

  • Bonjour,
    je fais partie des « petits rouleurs » parce qu’habitant la région parisienne, je fais presque tous mes déplacements en transport commun. Les axes routiers sont surchargés, pas de places de stationnement, bouchons continuels : pas jouable d’aller au boulot autrement qu’en train et là encore, il y aurait à redire mais ce n’est pas le sujet !
    Je ne peux et ne veux pas me passer de voiture, indispensable pour les loisirs, les déplacements hors agglomération alors mettre en place une assurance adaptée à ce genre d’usage me semble nécessaire, voire indispensable. Une assurance au km ? En tout cas je commence à regarder ce qui est proposé ailleurs. Il est urgent que les offres de la MAIF collent à l’évolution des usages et aux nouvelles pratiques.

    B.Caillaud / 24 janvier 2018 - 09h29

  • nous avons moins besoin de la voiture, habitants en ville

    yvon / 24 janvier 2018 - 09h28

  • Je serai interessé par une assurance au km

    CHEVRIER / 24 janvier 2018 - 09h27

  • Mon mari (80 ans lui aussi) et moi, habitons un peu en périphérie de la ville, et donc, un peu loin des transports en commun (tram). Nous utilisons donc la voiture pour certaines courses lorsque la distance est trop importante pour aller à pieds( plus de 1/2 h ou 3/4 d’heure de marche). Par exemple, nous allons toujours à pied en centre ville.
    Par contre, nous prenons toujours la voiture pour aller à notre maison de campagne ( 30 km) et en vacances (400 km). Nous n’avons pas encore essayé le covoiturage.

    Chapelle Monique / 24 janvier 2018 - 09h26

  • L’assurance telle qu’elle est me convient.
    Les personnes qui roulent le moins ne sont pas forcément celles qui ont le moins de pépins.

    lefevre / 24 janvier 2018 - 09h26

  • Effectivement, il est normal que les gens qui roulent peu, donc qui ont moins de risques, paient moins cher ; personnellement je suis sur le point de quitter la MAIF après 50 ans de sociétariat pour une compagnie qui prend en compte ce facteur ! il est urgent que la maif réagisse sur ce point !

    JC URION / 24 janvier 2018 - 09h26

  • Excellente idée ! je n’utilise pratiquement pas mon véhicule car je vais travailler en transports en commun. Mon véhicule reste sur le parking de mon domicile la majorité du temps. De plus, mon véhicule étant ancien…. je ne fais que de très courts trajets avec.

    Dasson / 24 janvier 2018 - 09h26

  • Résidant dans une ville du sud de 150 000 habitants environ, qui bénéficie d’un climat souvent favorable, je suis un adepte (retraité -ça facilite) du vélo ou de la marche en ville et, si nécessaire (pluie) des transports en commun. J’ai complètement renoncé à utiliser mon véhicule en ville (bouchons réguliers, stationnement systématiquement payant). Bref, un choix économique, écologique et de santé.

    BIOT / 24 janvier 2018 - 09h25

  • J’habite en grande banlieue parisienne et mes enfants sont dispersés en France

    Cauchetier / 24 janvier 2018 - 09h25

  • Les personnes âgées limitent leurs déplacements et sont parfaitement conscientes de leurs possibilités. 5, 10, 20…km..Plus, elles prennent. le train ou l’avion. Le nouveau permis n’en tient pas compte.

    Agés; / 24 janvier 2018 - 09h24

  • je suis adhérent Maif depuis de nombreuses années et je fais confiance à cette assurance

    domtao / 24 janvier 2018 - 09h24

    • C’est ma femme qui utilise la voiture pour se rendre en ville, 3 à 4 kms par jour environs.

      Lapierre / 24 janvier 2018 - 09h27

  • cotisation annuelle en fonction du kilométrage, peut on l ‘envisager à la Maif

    bouley / 24 janvier 2018 - 09h24

  • je ne suis pas maif pour les véhicules mais un contrat au km avec une cotisation en rapport je revient.

    jpr / 24 janvier 2018 - 09h24

  • Le bus est utilisé au maximum, mais la santé est la cause de l’utilisation de la voiture.

    Madeline / 24 janvier 2018 - 09h24

  • Je suis de moins en moins utilisateur de la voiture, surtout en ville ! La voiture n’est pas pour moi une priorité même si je trouve utile d’en posséder une .L’idée d’une cotisation en rapport avec le kilométrage est intéressante…Mais le fait de ne pas beaucoup conduire peut induire des effets secondaires ?! Je trouve par ailleurs que la voiture occupe une place trop importante dans les préoccupations des citoyens ( la question des stationnements en ville !!!)

    GENESTE / 24 janvier 2018 - 09h24

  • nos enfants et petits enfants conduisent occasionnellement quand ils viennent en vacances,nous memes ne conduisant que pour faire les courses de proximite,nous avons 83 et 79 ans il nous parait plus sage de ne plus entreprendre de longs trajets quelle assurance nous conviendrait-elle le mieux?

    janik / 24 janvier 2018 - 09h24

    • Je suis très favorable à l’assurance au km comme beaucoup d’autres compagnies.

      amatchi92 / 24 janvier 2018 - 09h43

  • Les bus le soir sont le plus souvent inexistants pour revenir à son domicile après, en tant que bénévoles dans des associations, des réunions qui se terminent tard, même si le covoiturage est fréquent mais pas toujours possible.

    KVO / 24 janvier 2018 - 09h23

  • En milieu rural, il est difficile de se passer de voiture. En avoir 2 est un confort qui permet à chacun une vraie indépendance.
    Le coût des assurances (voiture et AUTRES) est un vrai problème.

    LADEVIE / 24 janvier 2018 - 09h22

  • Mon épouse et moi faisons nos courses à pied. Nous ne sortons pas souvent du département (sorties culturelles). Nos voyages sont organisés par un voyagiste et son limités aux pays voisins. Nous prenons l’avion.

    Jean Mellinger / 24 janvier 2018 - 09h22

  • C’est une très bonne idée, par exemple quand un des véhicules est quasiment pas utilisé

    Framboise / 24 janvier 2018 - 09h22

  • Nous habitons dans une zone collinaire proche d’une grande ville. C’est pour cela qu’une 2 ième voiture nous est nécessaire. Mais les trajets effectués avec ce véhicule sont courts. Nous espérons une fréquence plus importante des transports en commun pour ne garder qu’un seul véhicule.

    Mimi 44 / 24 janvier 2018 - 09h22

  • Bonjour,
    je suis en train d’examiner des solutions d’assurance autres que la MAIF pour un véhicule que j’utilise pas (peu de km) . La MAIF n’offre pas cette option, alors que d’autres assureurs le font depuis longtemps. Cordialement

    anna / 24 janvier 2018 - 09h22

  • Dans la mesure du possible cette utilisation varie selon des impératifs : trajets domicile clinique suivants nos examens médicaux obligatoires , trajets domicile supermarchés ou galeries marchandes pour nos courses , trajets de banlieue à banlieue pour visites familiales chaque semaine . Les trajets dans un rayon de 200 km autour de notre ville , plusieurs fois par an . Enfin , les longs parcours en vacances ( entre 2500 à 3000 km ) .

    Alessandria Jean – Paul / 24 janvier 2018 - 09h21

  • mon objectif au quotidien; privilégier mes déplacements à pied si possible ou en transports en commun.

    TUAL / 24 janvier 2018 - 09h21

  • Retraités, nous disposons d’une résidence secondaire donc, petit véhicule pour se déplacer sur Lille quand on y est et grosse voiture pour aller en Dordogne et y circuler.
    En Dordogne, impossible de faire autrement : pratiquement pas de desserte en zone rurale.
    Sur Lille, malgré les progrès des transports en commun, ça reste difficile de ne pas utiliser son véhicule. Et puis, il y a l’âge !

    André PRUVOST / 24 janvier 2018 - 09h21

  • Même si je roule très peu (< 8 000km/an), je suis un peu inquiet de l'évolution de la MAIF qui renonce petit à petit à l'esprit mutualiste, où chacun devait contribuer pour permettre à tous d'être assurés selon leurs besoins. Cette volonté constante de coller aux tendances du marché de l'assurance, si elle est difficilement évitable à cause de la concurrence des Assurances privées en Europe, va finir par nous tuer : ça me rappelle étrangement ces collègues qui ne se syndiquaient pas (ça coûte de l'argent!) puisque, de toute façon, ils bénéficiaient quand même des augmentations de salaires et de l'amélioration des conditions de travail obtenues par l'action des autres…

    Estève / 24 janvier 2018 - 09h21

  • vu l’évolution des transports en commun, il serait opportun que la maif mette en place des assurances au km pour les véhicules

    Goffart / 24 janvier 2018 - 09h18

  • Oui je suis favorable car moi-même je roule moins de 8000kms par an. J’utilise beaucoup les transports en commun, le covoiturage.
    J’aimerais également que la MAIF fasse un effort avec les conducteurs qui ont un véhicule hybride. Je ne trouve pas normal de payer la même assurance que les véhicules roulant au diesel.
    Merci de prendre en compte ma requête.
    Bien cordialement.

    cheynard / 24 janvier 2018 - 09h18

  • Je ne pratique pas le covoiturage car je crains de tomber sur des gens maladroits ou inconscients

    Martineau Jean Pierre / 24 janvier 2018 - 09h17

  • Etant moi même à la retraite, mes déplacements sont réduits considérablement. Une assurance aux kilomètres serait parfaite, il faut quelle soit avantageuse pour l’assuré.

    chantaloup64 / 24 janvier 2018 - 09h16

  • Le nombre d’enfants est sans doute pour les « actifs ». Etant retraité, le nombre d’enfants réel a peu à voir avec le nombre d’enfants « à charge ».

    Roger BONNET / 24 janvier 2018 - 09h16

  • Très favorable à l’assurance au Km comme beaucoup d’autres compagnies.

    PERRIN / 24 janvier 2018 - 09h16

  • Il est très difficile de répondre objectivement , pour ce qui concerne mon épouse et moi , vu la distance de l’habitation et des transports en commun nettement améliorés , la distance entre les points de charge transports et l’habitation sont et resteront très éloignés de fait de la configuration de l’habitat .

    Giraud / Gillou83 / 24 janvier 2018 - 09h15

  • R.A.S

    hittler / 24 janvier 2018 - 09h15

  • pourquoi ne pas faire une assurance au km ?
    cordialement

    moris1559 / 24 janvier 2018 - 09h15

  • bonne initiative

    ruiz marie-louise / 24 janvier 2018 - 09h13

  • La voiture c’est la liberté de se déplacer . Nous roulons relativement peu comparé à ma période d’activité mais je n’ai pas envie que mon assurance dépende d’un plafond à ne pas dépasser. Je ne veux pas m’occuper de kilométrage maximum comme on le fait avec les voitures en location-vente / leasing.

    Herve001 / 24 janvier 2018 - 09h13

  • Il serait intéressant d’avoir une cotisation en rapport avec les km parcourus

    Berthomier / 24 janvier 2018 - 09h13

  • La question 10 ne me parait pas assez précise par rapport au sujet. Nos enfants adultes habitent suffisamment loin de nous pour que leur nombre et la détention du permis n’aient aucune influence sur le nombre de nos voitures et leur utilisation, même si l’une d’elle peut éventuellement servir de dépannage.
    La question implicite semble être: combien d’enfants utilisent vos véhicules?

    Schneider Emmy / 24 janvier 2018 - 09h11

  • Bonjour,
    1) Pourquoi ne pas proposer une assurance du type 4 + 2 appliquée au véhicule principal et au camping-car, puisque c’est soit l’un soit l’autre qui est utilisé ?
    2) La prise en compte du kilométrage effectué est un élément à prendre en compte dans la fixation du tarif car plus on roule, plus on a de chance d’avoir un accident !

    Bucher / 24 janvier 2018 - 09h11

  • Une question : Le fait de payer de façon différenciée proportionnellement aux Km parcourus ne nous éloigne-t-il pas (un peu plus) de l’esprit mutualiste?

    DP / 24 janvier 2018 - 09h11

  • Excellente idée, que cette enquête.

    Vaugelade / 24 janvier 2018 - 09h10

  • Nous avons 3 véhicules: une Laguna (8ans 60 000km)),une106 (25 ans 60 000km), une Mehari (40 ans 35 000km) pour aller à la déchetterie….Nous avons plus de 75ans. Nos déplacements importants se font en TGV vers notre résidence secondaire dans laquelle nous vivons 6 mois par an….avec une 4éme voiture…. de location !!. Nous avons et assurons nos 3 véhicules car nous tenons à notre autonomie mais ne conduisons pas ces véhicules simultanément !!!Je vous laisse imaginer le surcoût de ce confort. Il est évident qu’une assurance kilométrique serait pour nous avantageuse…..mais pas question de quitter la MaÏf !!!

    Aimé Jean-marc / 24 janvier 2018 - 09h10

  • Bonjour,
    A la retraite tous les deux ,nous utilisons notre véhicule surtout pour les voyages en France et en Europe, et en semaine , pour les courses.
    Il serait opportun d’adapter le montant de l’assurance , aux kilomètres parcourus, par souci d’équité .
    Cordialement

    Rochegune / 24 janvier 2018 - 09h10

  • Je rejoins Aubert ci-dessous quant à la mise en place d’une assurance petit rouleur… Mon vélo, pour tous les trajets de proximité, fait plus de km que ma voiture dans l’année ! A quand une aide MAIF pour changer de vélo tous les 4 ans (blague) ?

    CozYann / 24 janvier 2018 - 09h09

  • Je serais d’accord pour payer l’assurance au kilométrage car je faisais 25000 km par an quand je travaillais et aujourd’hui je fais moins de 1500 km par an.

    PAILLOLE FRANCINE / 24 janvier 2018 - 09h09

    • Je me trouve dans le même cas et moi aussi j’aimerais bien au kilométrage

      Mimie87 / 24 janvier 2018 - 09h13

  • en attente d’une proposition

    Deldicque R / 24 janvier 2018 - 09h08

  • Il serait intéressant que la MAIF propose un contrat petits rouleurs (moins de 4000 km par an)

    BADOR / 24 janvier 2018 - 09h07

  • Un tarif « petit rouleur » serait le bienvenu à la MAIF. Je songe à changer de compagnie d’assurance à cause de cette option qui est offerte par certaines assurances.

    petit rouleur / 24 janvier 2018 - 09h07

  • Ça serait bien de payer pour la 2e voiture en fonction du Kilométrage annuel

    LAPIERRE / 24 janvier 2018 - 09h06

  • proposer une assurance au kilometre

    mick / 24 janvier 2018 - 09h06

  • Très intéressant.

    Maniere / 24 janvier 2018 - 09h06

  • Le point 4 n’est pas une question mais un choix ! Comment y répondre par Oui ou Non ?

    Rousset Pierre / 24 janvier 2018 - 09h06

  • Les deux enfants déclarés ne sont plus à ma charge.

    avisse / 24 janvier 2018 - 09h05

  • Une assurance petit kilomètre surtout pour les retraités serait plus normale

    maté / 24 janvier 2018 - 09h05

  • Véhicule utilisé uniquement 4 semaines par an, pour les congés. Reste au garage sans bouger 10 mois sur 12 hors déc et juillet/aout. Mon assurance tout-risque me coute plus cher qu’un an d’essence (je ne fais que 3 a 4 pleins par an) puisque je ne conduis ni la semaine, ni le week-end. Une assurance au KM serait plus intéressante ou alors pouvoir l’assurer au tiers/minimum et ne la passer en tout-risque que quand on l’utilise…

    Gus / 24 janvier 2018 - 09h04

  • Pour aller au travail, je fais le choix des transports en commun (train de banlieue et bus) pour plusieurs raisons : sécurité, moins de fatigue et de stress, empreinte carbone nettement plus faible, économie. Je n’utilise mon auto que pour aller faire des courses d’épicerie (lourdes) et selon mon mode d’accueil en vacances (pour emmener la tente et tout le matériel de camping).
    Je fais donc très peu de kilomètres par an. Si un jour, il y a dans ma ville un système d’autos à louer pour répondre à mon besoin quasi hebdomadaire d’aller faire les courses, je n’aurai même plus de voiture et je louerai occasionnellement pour les vacances.
    Donc, statistiquement, parcourant très peu de kilomètres, il me parait logique que j’ai bien moins d’accidents, même uniquement matériels que l’on déplore sur les petits trajets du travail.
    Je pense que proposer un « rabais » pour les personnes effectuant moins de kilomètres n’est pas contraire au fonctionnement solidaire de toute forme d’assurance.

    Azylis / 24 janvier 2018 - 09h03

  • Nous sommes « des vaches à lait  » la voiture automobiles est une pompe à fric dans tout les domaines : Augmentation du prix des assurances, du prix du gasoil, des amendes . La soit disant pollution automobile(gasoil essence) et en plus le 80 Km /h sur les route secondaire, d’où une augmentation du trafic sur les autoroutes c’est tout bénéfice pour les sociétés exploitantes . Habitant dans une zone rurale, je suis obligé de posséder deux véhicules, l’un pour mes déplacements à la déchetterie, mon jardin et l’autre pour les loisirs et le reste.

    gege 70 / 24 janvier 2018 - 09h03

  • Il est évident que je ferai plus attention à limiter mes déplacements,en nombre et en distance.

    Mairesse / 24 janvier 2018 - 09h03

  • Une assurance au km parcouru serai plus juste pour les rétraités qui ont un véhicule et qui roulent peu

    Pastor / 24 janvier 2018 - 09h02

  • commentaire: erreur sur la dernière question: aucun de mes enfants n’est à ma charge.

    bergeal jean (sociétaire: Françoise) / 24 janvier 2018 - 09h02

  • La MAIF est probablement la dernière compagnie d’assurances a ne pas proposé un tarif « faible kilométrage ». Je le réclame depuis des années pour mon 2nd véhicule, sans succès!! Pourquoi?

    jacques / 24 janvier 2018 - 09h01

  • Cette enquete est utile a qui??

    aumaitre / 24 janvier 2018 - 09h01

  • Les kilométrages que j’ai indiqués dans le questionnaire sont bien sûr approximatifs. Mais au-delà du nombre de km le facteur zone urbaines et zones rurales semble important. La densité de la circulation, le temps réellement passé dans un véhicule en fonction de ralentissements, de bouchons, du manque de places de stationnement… sont des éléments qui peuvent compter. La voiture contribue au sentiment de liberté pour tout le monde et reste, pour les ruraux, le seul moyen de s’évader et ce, toutes générations confondues.

    SOULSONNE ALAIN / 24 janvier 2018 - 09h01

  • A quand une assurance  » petit kilométrage  » pour les petits rouleurs ?

    Van Thienen Yvonne / 24 janvier 2018 - 09h00

  • une assurance au kilomètre pour des retraités serait plus juste, le contrat devrait s’adapter aux besoins réels des conducteurs
    étant en zone rurale on utilise la 2 ème voiture pour les courses et la 1 ère voiture pour les déplacements plus longs

    sartori / 24 janvier 2018 - 09h00

  • je pense qu’un tarif pour petit kilométrage sera très intéressant !

    cloco54 / 24 janvier 2018 - 08h59

    • je pense que cette idée est très valable

      muller Jean / 24 janvier 2018 - 09h03

  • Nous vivons moitié du temps dans le nord,l’autre moitié dans le sud ,de ce fait
    nous n’utilisons qu’une voiture à la fois,mais nous payons 2 assurances

    lesoing rejane / 24 janvier 2018 - 08h59

  • Quand la MAIF proposera une assurance « au km » je serai sûrement preneur.
    En zone rurale la voiture est indispensable mais on l’utilise surtout pour de petit trajets.

    AUBERT / 24 janvier 2018 - 08h58

  • Je serais intéressé par une assurance au km au moins pour mon second véhicule qui roule moins de 5000 kms par an.

    Patrick M. / 24 janvier 2018 - 08h58

  • Retraitée résidant en pleine campagne j’utilise mon véhicule surtout pour faire les courses dans un rayon de 20 km et aller chez ma fille à 35 km de chez moi.
    Une ou 2 fois par an trajets plus longs pour vacances.

    Jédynak-Savard Eliane / 24 janvier 2018 - 08h57

  • Ceci peut inciter à utiliser des transports doux et transports en commun en limitant la voiture particulière. Souvent les bons sentiments de développement durable ne suffisent pas et la motivation financière peut être bien plus incitative.
    Bravo pour cette réflexion. Peut être faudrait-il ajouter des stages à la conduite plus écologique qui permettraient aux sociétaires de conforter ce changement.

    Royannez / 24 janvier 2018 - 08h55

  • Bonjour,
    Nous sommes retraités et par conséquent nous roulons moins,
    nous allons nous séparer du second véhicule. et nous possédons un fourgon aménagé qui sera utilisé à la fois comme véhicule de loisir et occasionnellement comme deuxième véhicule
    cordialement..

    jper / 24 janvier 2018 - 08h55

  • Je suis très intéressée par une assurance au kilomètre. Je pense qu’il y aurait un grand intérêt écologique de réfléchir au mode de déplacement sans voiture et de favoriser les petits rouleurs…étant enseignante, je pense aussi que favoriser la marche et les déplacements en vélo pour les enfants serait très bénéfique pour tous.

    Caroline / 24 janvier 2018 - 08h54

  • La majorité des accidents mortels ont lieu sur des routes de campagne, plein jour, ligne droite, beau temps, excellente visibilité… Les morts, étaient-ils petits ou grands rouleurs ?
    Que l’on soit petit ou grand rouleur, le choc et les dégâts d’un accident ne sont pas proportionnels aux kilomètres parcourus dans l’année…
    C’est comme pour la sécurité sociale, je ne suis jamais malade… devrais-je cotiser moins pour autant ? Si un jour, je développe un cancer, qui paiera? Comment serais-je soignée? A hauteur de ma cotisation?
    De même, si un jour, je suis handicapée à la suite d’un accident de voiture, qui paiera pour moi ? les petits ou les gros rouleurs?
    Au-delà des réductions de cotisation, il me semble qu’il s’agit avant tout de réfléchir à la société dans laquelle nous voulons vivre. Le chacun pour soi? (et je ne résiste pas de rajouter … et Dieu pour tous!!!) …. balivernes…

    RMaz / 24 janvier 2018 - 08h53

  • je ne roule qu’avec la 2ème voiture uniquement sur des trajets travail course. Elle m’est nécessaire car je dois emmener du materiel regulierement. Sinon nous circulons a vélo en ville.

    vincent / 24 janvier 2018 - 08h53

  • Avec notre véhicule principal, bien moins de km annuels qu’il y a quelques années ; causes : l’âge, et un bon service de transports en commun dans l’agglomération. Mais ce véhicule reste indispensable, ne serait-ce que pour rejoindre les transports en commun (nous habitons un quartier un peu isolé, sans commerces).

    Le Bail Louis / 24 janvier 2018 - 08h53

  • Le mieux serait un tarif par tranche de 5000 km par exemple, ou au km même.
    Je paye trop malgré mes 50% pour 24500 km en 7 ans.

    LightWeight / 24 janvier 2018 - 08h52

  • Rouler pour moi n’est pas vraiment un plaisir mais une nécessité absolue quoiqu’en pense certains ayatollahs » anti-bagnole ». Dès que je peux en ville j’utilise le tram. mais à la campagne comment se passer de voiture individuelle ? Faiblesse du réseau de transports en commun, prix du billet SNCF etc…

    AGAPITO / 24 janvier 2018 - 08h52

  • 2ème véhicule: camping car

    windels / 24 janvier 2018 - 08h50

  • Retraités tous les deux, une seule voiture ; d’accord pour une assurance au
    au km proposée par la MAIF.

    JackieB-C / 24 janvier 2018 - 08h50

  • Retraités, nous utilisons la voiture uniquement pour les loisirs (voyages, camping, départs de randonnées pédestres, … ) et pour effectuer les achats distants de plus de 5 km aller-retour de notre domicile soit environ 15000 km par an. Le prix du carburant nous aide à moins rouler!!!

    FrAl / 24 janvier 2018 - 08h50

  • Nous habitons en zone rurale, aucun commerce dans le village, pas de transports en commun : impossible de se passer de 2 voitures; la petite ville à proximité est à 6 km, la vraie ville à 15 km.
    Comment réduire notre utilisation de la voiture? Des idées?

    simone megelink / 24 janvier 2018 - 08h49

  • RAS

    Christian / 24 janvier 2018 - 08h49

  • ras

    Fort / 24 janvier 2018 - 08h49

  • j’ai répondu en remplaçant voiture par véhicule
    Mon véhicule principal qui me sert pour mes déplacements quotidiens est un scooter
    Mon véhicule secondaire est une automobile qui me sert pour les vacances et les transports de charges et de personnes exceptionnels de ma famille car mes 3 enfants n’ont pas d’automobile

    eric wetzel / 24 janvier 2018 - 08h48

  • pour courses , et familles.
    de temps en temps (2 ou 3 fois dans l’année) je vais voir mes enfants d

    nanou / 24 janvier 2018 - 08h48

  • J’habite le centre ville. Je fais les courses tous les jours ou presque. Je ne prends ma voiture que pour aller visiter la famille ou les amis. Je fais de moins en moins de longs trajets mais je ne souhaite pas me priver de voiture aussi longtemps que ma santé me le permet. C’est une liberté de mouvement indispensable aujourd’hui. Je suis pour une cotisation proportionnelle.

    Houssaye Yvette / 24 janvier 2018 - 08h48

  • J’habite le centre ville. Je fais les courses tous les jours ou presque. Je ne prends ma voiture que pour aller visiter la famille ou les amis. Je fais de moins en moins de longs trajets mais je ne souhaite pas me priver de voiture aussi longtemps que ma santé me le permet. C’est une liberté de mouvement indispensable aujourd’hui.

    Houssaye Yvette / 24 janvier 2018 - 08h47

  • Je roule peu en voiture car j’habite une ville favorisant les déplacements à vélo.

    DKD / 24 janvier 2018 - 08h47

  • Pas de commentaires

    Lechevallier / 24 janvier 2018 - 08h47

  • Favorable pour payer une assurance en fonction de l’utilisation de la voiture et de sa vetuste

    LAMOLLE jean / 24 janvier 2018 - 08h46

  • Que le contrat s’adapte aux besoins réels des conducteurs est une bonne chose

    Naud Christiane / 24 janvier 2018 - 08h46

  • C’est mon cas. Avec l’âge, finies les grandes distances. Je pense ne pas dépasser actuellement 5 à 6000 km/an

    BON René / 24 janvier 2018 - 08h45

  • Très fidèles à la MAIF et à son éthique depuis 40 ans, nous serions heureux que l’assurance automobile puisse être indexée sur le mode (manière de conduire) et l’intensité d’utilisation des véhicules.

    Dumas / 24 janvier 2018 - 08h45

  • Je n’utilise quasiment pas mon véhicule (Paris intra-muros et convictions écologiques) et propose du covoiturage sur trajets longs. Je suis donc demandeur d’un tarif adapté à mon profil… au kilomètre?

    Iwann / 24 janvier 2018 - 08h45

  • Pour être précis le 2e véhicule est un camping-car

    LOMBARD Hélène / 24 janvier 2018 - 08h45

  • Je pense que les conducteurs qui font peu de kilomètres par an devraient avoir une réduction de leur cotisation

    xavier / 24 janvier 2018 - 08h44

  • Bonne initiative. Construire une offre plus personnalisée aux usages de chacun.

    Bernard / 24 janvier 2018 - 08h44

  • mes enfants ne se servent pas de ma voiture hors exception

    Ricard / 24 janvier 2018 - 08h44

  • Démarche intéressante. Cependant n’oubliez pas que le « M » de MAIF signifie Mutuelle.
    Il n’est pas nécessaire d’expliquer ce que mutuelle signifie.

    Pierre DEMEYER / 24 janvier 2018 - 08h44

  • La voiture est pour ma femme et moi un irremplaçable istrument de liberté et de mobilité. Il est regrettable qu’elle sit de plus en plus fréquemment présentée comme un simple facteur de pollution (il y aurait des comparaisons instructives à faire en ce domaine) et une source de profits potentiels par les pouvoirs publics. Les récentes mesures (80 km/h par ex.) sont navrantes parce qu’elles seront inefficaces en termes de sécurité et qu’elles témoignent à la fois d’une méconnaissance de la réalité et du mépris des automobilistes.

    FOUCHER Jean / 24 janvier 2018 - 08h44

  • une assurance au KM pour les petits rouleurs serait intéressante

    redford / 24 janvier 2018 - 08h43

  • Bonne initiative pour ce questionnaire si la finalité est une adaptation plus individualisée des tarifs

    Jean-Marie / 24 janvier 2018 - 08h43

  • Pour mon usage, courses, petits trajets 20 km assez fréquents, difficile de dans une petite ville se passer d’un véhicule.

    gabyour / 24 janvier 2018 - 08h42

  • situation : couple = retraité + travailleur. 2 véhicules = 1 principal + 1 camping car.
    Nous utisons les véhicules par commodité (loisirs) et nécessité (travail, famille, intempéries). Sinon nous « sportivons » autant que nous le pouvons nos déplacements, à vélo ou à pied ,et, utilisons les transports en commun, le réseau de notre agglomération le permet.
    Suggestion d’assurance : une couverture en 2 parties cumulées : la 1ère liée au véhicule et au personnes; la 2de liée au kilométrage.

    Pierre-Paul / 24 janvier 2018 - 08h42

  • Je ne verrais surement pas la generalisation des véhicules sans conducteur,
    mais j’en ai toujours rêvé ! Concernant la vitesse les véhicules connectés actuels pourraient limiter eux même leur vitesse nous serions alors tous égaux devant le code de la route reste l’alcool, les stupéfiants que l’on va bientôt légaliser

    Scenic / 24 janvier 2018 - 08h42

  • J’assure à la MAIF 4 véhicules et je suis le seul conducteur. Dans ce cas ne pourrait-on pas bénéficier d’ une réduction du montant des assurances ?

    Patrick / 24 janvier 2018 - 08h41

  • En plus je fais un ou deux allers et retour vers le midi de la France par an (1600 à 3000 km en plus )

    Mamido / 24 janvier 2018 - 08h41

  • une assurance au klm sinon il faut voire ailleurs

    PELLETIER / 24 janvier 2018 - 08h41

    • retraité( j’ai 80 ans et mon épouse- qui ne conduit pas- en a 75) et habitant en ville je n’utilise la voiture que pour faire les courses et ce sur un périmètre d’environ 20 km .Elle est utilisée parfois- un fois par an- pour aller voir la famille à 150 km.Je suis adhérent à la maif depuis 1963. Avez vous une proposition intéressante à ma proposer?
      Merci

      Robert KOEHLN° sociétaire0440246J / 24 janvier 2018 - 09h10

  • Sans commentaires

    EHRISMANN / 24 janvier 2018 - 08h41

  • une assurance au km est indispensable pour la 2ième voiture
    (1700 KMS en 2 ans)

    Tonton Chris / 24 janvier 2018 - 08h41

  • L’assurance devrait être en fonction du kilométrage effectué., et du véhicule.Quand l’un roule, l’autre est au garage.

    DENIS / 24 janvier 2018 - 08h41

  • L’enquête n’est pas assez précise en ce qui concerne la « zône »d’habitation.
    « Zône rurale » sous entend un réel éloignement d’une agglomération alors que
    l’on peut habiter à 8 kms à vol d’oiseau ,d’une grande ville (c’ est mon cas) et devoir aller en voiture en ville car il n’y a pas d’autocar après 19h45 et que les autocars,dans la journée ,sont peu fréquents .
    Les habitants des zônes rurales,eux, doivent toujours se déplacer en voiture pour aller à la ville.

    Votre enquête devrait mentionner la possibilité ou non de prendre les transports en commun.

    Ligerienne / 24 janvier 2018 - 08h40

  • Bonjour : ma fille est chez un autre assureur. Celui-ci lui verse tous les ans une petite somme d’argent parce qu’elle ne dépasse pas un certain nombre de kms pas an. Avez-vous le projet de faire la même chose ? Bien entendu, sans pour cela augmenter nos cotisations annuelles. Cordialement.

    Coco / 24 janvier 2018 - 08h40

  • Consultation intéressante. A renouveler.

    CloCLo / 24 janvier 2018 - 08h40

  • j’utilise moins mon véhicule car grosses difficultés de stationnement ou trop onéreux en parking en grande ville.
    Par contre dans le midi'(4 mois de l’année utilisation presque quotidienne)
    malgré mon age(78 ans) je ne pourrais me passer de ma voiture.
    Ai toujours grand plaisir à conduire sur longs trajets

    hawaii / 24 janvier 2018 - 08h40

  • néant

    guy / 24 janvier 2018 - 08h39

  • Nous vivons dans une zone avec d’assezbon transport en commun.

    Daniel / 24 janvier 2018 - 08h39

  • Retraité, habitant Paris, je réside la moitié de l’année dans le midi à la campagne: je n’utilise ma voiture (indispensable à la campagne) que dans le midi, ou je la laisse quand je remonte à Paris. A Paris, je n’ai pas besoin de voiture.
    La Maif pourrait-elle imaginer un tarif adapté ?

    cévenol / 24 janvier 2018 - 08h39

  • Je roule très très peu et je souhaite que la MAIF étudie une cotisation appropriée pour « les petits rouleurs ».
    Ex : MMA propose un tarif pour les  » moins de 8000 km »
    (ce n’est pas cet exemple qui me fera quitter la MAIF où je suis sociétaire depuis 60 ans !)

    Foligné / 24 janvier 2018 - 08h38

  • Intéressant et justifié pour un deuxième véhicule peu utilisé.

    Fréard / 24 janvier 2018 - 08h38

  • Je trouverais intéressant de pouvoir assurer un véhicule pour une durée déterminée, par exemple pour la période des vacances d’été (voiture dans une résidence secondaire).

    Lubé / 24 janvier 2018 - 08h38

  • Je ne pense pas solidaire de présumer d’un kilométrage annuel.

    GG / 24 janvier 2018 - 08h37

  • J’essaie de substituer le plus possible les trajets en voiture par la marche ou le bus. Dommage que les autres transports SNCF , RER soient peu fiables
    car on les utiliserait davantage.

    vevie / 24 janvier 2018 - 08h37

  • Vous ne mentionnez pas les petits enfants qu’on doit véhiculer dans leurs diverses activités pendant que leurs parents travaillent et des parents évidemment plus vieux qu’on doit aussi transporter ou rendre service.

    GILDOLT / 24 janvier 2018 - 08h37

  • Excellente initiative que cette enquête.
    Vive la maif.

    Pataud / 24 janvier 2018 - 08h36

  • Bonne idéee. une assurance au km parcourue serait très appréciée. De plus , des prix pour ceux qui ont 50 % de bonus

    chantal / 24 janvier 2018 - 08h35

  • Je roule très peu ordinairement mais je fais environ cinq grands déplacements par an, de 2000 à 3000 km AR.

    Bédé / 24 janvier 2018 - 08h35

  • A la retraite avec mon épouse, nous partageons notre temps entre la banlieue parisienne et l’Auvergne, à la campagne. Nous utilisons très peu notre voiture en banlieue parisienne. En revanche, nous l’uitilisons pour nos aller-retour Paris-Auvergne(1 à 2/mois) et quotidiennement lors de nos séjours en Auvergne. Au total, nous parcourons environ 30000 kms/an. Pour nous, posséder une voiture est indispensable.

    Gérard / 24 janvier 2018 - 08h34

  • en ce qui concerne la vitesse, il me semble simple d’établir une modulation selon les parcours. Le problème, s’il y en a un, est celui de la bonne éducation des automobilistes et de l’investissement des pouvoirs publics en matière de de sécurité, certes, mais aussi du respect de la liberté individuelle. Or, actuellement la règle est uniquement répressive, elle est décourageante.

    genber75 / 24 janvier 2018 - 08h33

  • ll est regrettable que la MAIF ne propose pas une assurance adaptée pour les véhicules anciens(collection) qui roulent très peu !

    PAUL-ROLAND / 24 janvier 2018 - 08h32

  • Vivant dans la campagne, les véhicules automobiles nous sont indispensables. Pour moi, conduire a toujours été un plaisir et un facteur de liberté et d’indépendance. La situation actuelle pousserait vers les véhicules électriques mais Quid de la fourniture d’électricité lorsque nous rechargerons tous nos voitures en même temps après le boulot?

    Jim / 24 janvier 2018 - 08h32

  • pas de commentaire

    Maria / 24 janvier 2018 - 08h32

  • Bonne idée. Faire une assurance au km parcourus serait très appréciée. De plus faire des propositions pour ceux qui ont des bonus à 50% .

    chantal / 24 janvier 2018 - 08h31

  • il est très intéressant de penser à adapter les tarifs d’ assurance aux kilomètres effectués
    beaucoup de compagnies d’ assurances le font déjà
    beaucoup de personnes notamment âgées sont concernées

    Lylian / 24 janvier 2018 - 08h31

  • Nous pratiquons vélo et marche pour rester en forme et utilisons nettement moins la voiture. Néanmoins elle nous est indispensable.

    Théo / 24 janvier 2018 - 08h31

  • Nous sommes deux conducteurs le plus souvent dans la même voiture donc pendant ce temps les autres véhicules ne sont pas utilisés

    daniel / 24 janvier 2018 - 08h30

  • Il est bien de responsabiliser chaque conducteur sur la fréquence de ses déplacements par contre il ne Peut-etre pas nécessaire de placer des mouchards connectés à bord des véhicules pour connaître la façon de conduire de chacun.

    ROBERT BOUHOUT / 24 janvier 2018 - 08h30

  • Tout a fait favorable à cette proposition qui peut correspondre, et c’est mon cas, à un second véhicule de ville.

    Taburel / 24 janvier 2018 - 08h30

  • Je souhaiterais que la Maif propose une solution d assurance pour les gens qui, comme moi, n utilisent leur voiture que pendant une période assez brève (vacances ou week-end). Cela doit concerner un certain nombre de Parisiens ou d habitants d Ile de France, entre autres, qui ne veulent pas s encombrer d un véhicule en ville et le laissent sur leur lieu de vacances’
    Merci

    MLT / 24 janvier 2018 - 08h30

  • Je souhaiterais que la MAIF, comme certaines autres compagnies d’assurance, module ses tarifs vraiment élevés si, comme moi, sur 2 véhicules, je totalise à peine 15000 km par ans. Tarifs au Km par exemple… cela existe ailleurs mais je reste pourtant fidèle depuis plus de 50 ans à la MAIF… Ai-je tort ?

    Jean-Pierre LADEL / 24 janvier 2018 - 08h29

  • Pourquoi pas une assurance aux kilomètres ????
    Merci. Bien à vous

    Schwartz G / 24 janvier 2018 - 08h29

  • Partisan et utilisateur du covoiturage

    Jab / 24 janvier 2018 - 08h29

  • 13000 km par an maintenant contre 35000 il y a 15 ans. La retraite y est pour beaucoup. Ma voiture a une vignette CRITAIR jaune, elle peut durer encore longtemps.

    BOUVIER (RAYBOU) / 24 janvier 2018 - 08h28

  • La voiture reste une belle liberté pour sortir d’une grande zone urbaine et se rendre à des spectacles, rendre visite à des amis, répondre à leur invitation.

    Les locations sont à des prix élevés et l’auto partage n’est pas plus attrayant que les locations chez l’habitant. Il est agréable de conduire pour voyager, aller dans une petite crique, découvrir une église romane, se libérer de la ville et de la pression. Tout de même c’est un luxe et un choix de vie.

    KARINA / 24 janvier 2018 - 08h27

  • C’est en effet une bonne idée de proposer une assurance tenant compte du kilomètrage annuel . exemple personnel,j’ai une voiture de 2011 qui n’a que 34000km soit moins de 5000km par an.

    marie christine aufit / 24 janvier 2018 - 08h27

  • Voir à étudier un barème en fonction des kilomètres effectués peut être?

    Elichiry jean-claude / 24 janvier 2018 - 08h27

  • Habitant en périphérie d’une agglomération, le véhicule est utilisé chaque semaine pour le marché hebdomadaire, les courses lourdes tous les 15 jours, aller au départ de promenades 2 jours par semaine soit moins de 100km par semaine.
    La grande partie de la famille se situant à 500/750km nous y allons 2 ou 3 fois par an plus les « vacances » 2 ou 3 fois par an font 8000 à 10 000 km par an en plus.

    jpd / 24 janvier 2018 - 08h27

  • Payer ce que nous consommons ça peut être sympathique, mais n’est ce pas prendre le risque de compromettre une certaine solidarité entre mutualistes?

    JacPal / 24 janvier 2018 - 08h26

  • Sondage intéressant permettant l’étude de l’utilisation des véhicules, par les sociétaires, dans des situations réelles, en fonction de différents paramètres.

    ROUILLÉ / 24 janvier 2018 - 08h26

  • Tout à fait souhaitable pour les faibles kilométrages sur la voiture principale et d’autant plus pour le second véhicule de la famille utilise en trajets courts
    Dans le même cadre d’idee, généraliser les boîtiers embarqués enregistrant le mode de conduite avec des remises de primes à la clef pour les conduites fluides (écologique et prudente) et respectueuses des codes de la route

    Dominique / 24 janvier 2018 - 08h23

  • Pas de commentaire.

    mével / 24 janvier 2018 - 08h22

  • Bien cette enquête, il serait bon de faire de même avec un avantage lié à la non déclaration de sinistre depuis des années

    loeillet / 24 janvier 2018 - 08h22

  • Je serai partisan de pouvoir mesurer le style de conduite et son implication financière
    Cordialement
    YA

    AYACHE Yves / 24 janvier 2018 - 08h21

  • Je suis dans une réflexion de suppression de la propriété d’une automobile, en France, de mon art de vie, pour ne plus financer et nourrir un racket d’état en bande organisée.

    Loul / 24 janvier 2018 - 08h19

  • une assurance au kilomètre serait la bienvenue pour les véhicules roulant peu

    Ben / 24 janvier 2018 - 08h19

  • Je me passe de la voiture pour aller en ville ( je prends bus et métro), mais elle reste indispensable pour circuler dans le quartier. , et surtout pour le « ramassage scolaire » des petits- enfants . A Marseille, les transports sont en rayons de roue et pas en toile d’araignée.

    Grand-mère / 24 janvier 2018 - 08h18

  • Pas de commentaire

    BOULER / 24 janvier 2018 - 08h17

  • Habitant en zone rurale, retraités, praticant un peu de sports et autres activités cultuelles, ayant des petits-enfants, qui font du sport, de la musique, il est même difficile, parfois de covoiturer avec son conjoint. Les dépenses pour ce domaine est élevé : entretien, assurance et carburant.
    Croyez-vous que pénaliser les moteurs (de particulier) Diesel soit une bonne mesure ? N’avons-nous pas des ingénieurs capables d’inventer des filtres efficaces. Mais peut-être que les intérêts ne sont pas que la pollution et notre santé qui seraient en jeu ?
    Je maintiens la vrai solidarité quant à l’assurance, voiture neuve, kilomètres parcourus, jeune (ou vieux) conducteur etc… Seul écart à faire, à maintenir : favoriser la conduite accompagnée.
    à regarder les commentaires : Les personnes qui parcourent peu de kilomètres devraient avoir une prime d’assurance plus élevée : Ils perdent l’expérience sur la route, leurs réflexes et deviennent accidentogènes. Ou alors avoir un suivi de conducteur comme Maif and Go avec caméra, précisions sur l’allumage des phares, mise en fonctionnement du clignotant, ect…
    Mais est-ce que les dirigeants de la MAIF vont faire perpétrer l’esprit mutualiste qui l’anime ?

    Jacques Daunay / 24 janvier 2018 - 08h15

  • j utilise lorsque cela est possible les transports en commun pour me déplacer

    arnaudin jeanine / 24 janvier 2018 - 08h15

  • kilométrage faible . petits trajets .moins de 50 000km depuis juin juin 2011.

    DANNY / 24 janvier 2018 - 08h14

  • Pourquoi pas un tarif spécial pour les petits rouleurs ? En fonction du kilométrage annuel.
    Ce serait trés bien pour les personnes âgées près de leur retraite de conduite.

    Jean Farré / 24 janvier 2018 - 08h14

  • Seule utilisatrice pour les courses, le shopping et les loisirs ( essentiellement cinéma et pétanque) à moins de 20 km et exceptionnellement à 60km!!! J’apprécierais un tarif adapté.

    mimirun / 24 janvier 2018 - 08h11

  • avec une diminution du montant de la cotisation ? si oui , c’est o,

    vary / 24 janvier 2018 - 08h11

  • intéressée par une assurance adaptée à l’utilisation de mon véhicule

    Bourg / 24 janvier 2018 - 08h10

  • Je possède une voiture et un camping-car que je n’utilise que pendant les vacances et jamais je ne conduis les deux véhicules en même temps…

    DANIEL DIDIER / 24 janvier 2018 - 08h09

  • Bjr. Habitant en ville, je prend les transports en commun. Je fais mes courses en auto 1x par semaine. Le carburant étant cher, je modère mes sorties sans me priver évidemment.
    Me Wiart M

    WIART / 24 janvier 2018 - 08h09

  • Merci de m’adresser un devis pour assurances tous risques Ford Fiesta 2014. Pas de Malus, que du bonus, peu de kilomètres/an

    JOUQUEY GRAZIANI / 24 janvier 2018 - 08h08

  • Je souhaiterais avoir une assurance qui tiendrai compte du kilométrage annuel,nous ne nous servons qu’occasionnellement de notre voiture.

    Chapron jacques / 24 janvier 2018 - 08h08

  • je n’utilise ma 2eme voiture garée dans ma residence secondaire en zone rurale que lorsque je m’y rend (3 fois 1 mois par an)

    berig / 24 janvier 2018 - 08h07

  • Etant petit rouleur, la MAIF pourrait elle proposer une assurance auto aux Km roulés

    Mistou / 24 janvier 2018 - 08h07

  • J’utilisé un de mes véhicule (espace) pour de tous petits trajets (decheterie, courses de proximité )pour moins de 1000km par an.

    Jacques guibrunet / 24 janvier 2018 - 08h07

  • Il est temps en effet que la MAIF établisse un tarif en fonction du kilométrage parcouru.
    TRES SATISFAIT DE NOTRE MAIF MAIS QUAND MÊME ELLE EST CHERE!!

    Dumas Georges / 24 janvier 2018 - 08h07

  • 2 utilisateurs des voitures moi 69 ans (retraité) et madame 59 ans (active avec 2 employeurs dont 1 en milieu rural)

    chatain / 24 janvier 2018 - 08h06

  • Ma Twingo acquise en 2009 ou 10 a seulement 80.000Km. Je l’utilise le week end et à la campagne, jamais à Paris. J’apprécierais un tarif ou une prime ‘petit rouleur’

    françoise basch / 24 janvier 2018 - 08h06

  • Ce serait bien de réduire un peu les cotisations pour les petits conducteurs….

    rosebrune / 24 janvier 2018 - 08h05

  • L’assurance voiture devrait s’adapter au kilométrage parcouru.

    PASTOR EMILIEN / 24 janvier 2018 - 08h05

  • je prefaire 1 geste suplementaire pour les bons conducteurs deja a 50 pour cent de bonus

    berthelin jean-françois / 24 janvier 2018 - 08h05

  • Retraite je n’utilise mon vehicule que pour faire mes courses (une fois p

    FIEVEZ / 24 janvier 2018 - 08h03

  • Je suis petit rouleur (6000 Km par an). La MAIF pourrait elle proposer une assurance auto aux Km roulés

    Mistou / 24 janvier 2018 - 08h03

  • Je pense qu’il faut proposer une assurance adaptée aux petits rouleurs et notamment à ceux qui n’ont pas d’accidents dont ils sont responsables depuis des années.

    jean-claude prudhomme / 24 janvier 2018 - 08h00

  • j utilise cette voiture pour partir en balade avec mes chiens et faire quelques actions de bénévolat sur la côte basque.

    MARTINAUD / 24 janvier 2018 - 08h00

  • J’utilise assez peu ma voiture et j’aimerais que la Maif propose des réductions de cotisation

    Dugue / 24 janvier 2018 - 08h00

  • je roule très peu et très prudemment aussi j’apprécierais un tarif adapté comme chez AXA (j’accepterais même un « mouchard » dans la voiture pour faire baisser l’assurance )

    AMB / 24 janvier 2018 - 07h59

  • Les bons conducteurs qui sont obligés de faire beaucoup de kms ne doivent pas être pénalises. Cependant, ce serait une bonne chose de réduire la cotisation pour les petits rouleurs qui ont déjà un gros bonus car ils ont montré leur prudence au volant.

    Nelly / 24 janvier 2018 - 07h59

  • Etre petit rouleur, c’est très bien pour tout, environnement, dépenses etc… mais ce n’est pas possible actuellement en zone rurale (pas de transports en commun). Il faut faire au moins 15 mn de voiture pour aller prendre un bus ou un train et que dire de la fréquence de ces moyens de déplacement!

    Mag / 24 janvier 2018 - 07h59

  • Commentaire N° 2 et donc re bonjour à tous,
    La Maif est une assurance mutualiste cela à mes yeux a du sens.
    Ainsi nous considérons un risque global avec de bons conducteurs, de moins bons, des prudents, des moins prudents des chanceux peut être, des moins chanceux aussi, bref nous assurons ensemble une estimation du risque et nous le couvrons ensemble par notre cotisation.
    A l’heure ou notre société devient de plus en plus individualiste, si bien que chacun est de plus en plus pressurisé, exploité, surveillé, réduit au silence et à l’obéissance n’en rajoutons pas. Ne vendons pas notre âme au diable pour quelques sous.Prudence, prudence!

    Frédéric BLANZAT / 24 janvier 2018 - 07h59

  • Si vous mettez en place cette disposition. cela réduira le coût général des dépenses et donc il faudra s’engager sur une réduction significative des cotisations pour tous les sociétaires.

    PETIT pierre / 24 janvier 2018 - 07h58

  • En effet, depuis quelques année en retraite nous avons avons décidé avec mon épouse qui est encore en activité, de conserver notre vieille 406 Peugeot (270000kms achetée neuve) qui me sert maintenant pour faire quelques courses et qui malgré le maximum de bonus me coûte encore trop cher en assurance. Pour mon épouse , nous avons une Zoé électrique en location et nous faisons 10000 kms par an.
    Lorsque nous descendons dans le sud de la France où qui plus est, à l’etranger, nous utilisons l’avion ou le train. Même si nous devons louer une voiture sur place. Cela nous revient moins cher car nous nous y prenons à l’avance pour prendre nos billets. Pas de péages qui augmentent régulièrement, pas de radars et moins de fatigue.
    Pour avoir été un fana et un grand utilisateur de la voiture , j’avoue que je lui tourne le dos de plus en plus. Il y a encore beaucoup d’efforts à faire pour encourager l’utilisation des TC.
    Plus de sérieux de la part de la SNCF avec des tarifs compétitifs, aménagement de parkings autour des grandes villes, favoriser l’utilisation des véhicules électriques.
    Je partage l’idee de limiter le tarif des assurances pour les bons conducteurs et les petits rouleurs dont nous faisons partie
    Je garde aussi l’esprit mutualiste et demeure fidèle à la Maif
    Bien cordialement
    Claude PIERQUIN

    Pierquin Claude / 24 janvier 2018 - 07h58

  • Moi, j’ai une grosse voiture puissante que nous utilisons que pour les voyages en famille, les vacances en caravane, c’est pratique et confortable :).
    Le reste du temps, nous utilisons au quotidien, vélo, vélo électrique, bus, au pire la petite citadine.
    Dommage que pour rester au garage la plupart du temps, l’assurance soit très chère… trop chère. On recherche une solution.

    Stan / 24 janvier 2018 - 07h57

  • J apprécié énormément la MAIF et suis de la génération mutuelle en priorité.
    Maintenant quand je vois des assurances au km, je m interroge..,.je serais bien tenté.
    Si c est par la MAIF c est OK

    Philippe b / 24 janvier 2018 - 07h57

  • Favorable à une assurance gratifiante pour les petits rouleurs en espérant des propositions en ce sens par la MAIF.

    Nils / 24 janvier 2018 - 07h56

  • Bonjour,
    Il serait temps que la MAIF adapte le montant de la raqvam aux km parcourus
    Merci pour ce sondage,qui je l’espère portera ses fruits
    Cordialement
    Mr Routier Paul

    routier paul/michèle / 24 janvier 2018 - 07h56

  • Un risque automobile est normalement lié au nombre de kilomètres parcourus.
    Il apparaît donc logique d’envisager un tarif d’assurance lié au nombre de kilomètres parcourus. D’autres assureurs pratiquent déjà cette méthode.

    SABOT / 24 janvier 2018 - 07h55

  • Je souhaiterais une baisse de mon assurance vu la faible utilisation de ma voiture.

    BASSETTE Gisèle / 24 janvier 2018 - 07h54

  • Nous avons 2 véhicules et nous sommes plusieurs chauffeurs à les utiliser: deux de nos enfants circulent en vélo et disposent de nos véhicules en cas de besoin. En cas de pluie les voitures circulent, ainsi que les week-ends. Le kilométrage n’est donc pas un élément pertinent pour nous.

    Catherine / 24 janvier 2018 - 07h53

  • Sondage intéressant, mais qui oublie les 2 roue motorisés. Pour ma part je roule autant en voiture qu’en moto soit 10000 km par ans.
    La moto est une solution en ville, moindre consommation, moindre emprise au sol, etc. Je réfléchit à utiliser la proposition d’assurer ma moto aux jours roulés.

    un piéton venellois / 24 janvier 2018 - 07h49

  • Favorable à une assurance aux km parcourus ou moins de 6000 km par an et un bonus porté à 60% pour ceux qui ont un bonus maximum depuis plusieurs années.
    Pour les vacances nous optons pour le train ou l’avion pour rejoindre la destination et louons un véhicule sur place.

    JEAN / 24 janvier 2018 - 07h49

  • je souhaiterai que la cotisation annuelle soit proportionnelle au kilométrage effectué

    Annick Vinay / 24 janvier 2018 - 07h48

  • Ce serait une bonne initiative de prendre en compte les kilomètres parcourus. Le risque est proportionnel, en gros, à ces distances.

    pozzi / 24 janvier 2018 - 07h47

  • La voiture correspond à une ligne budgétaire conséquente. Réduire son utilisation répond à plusieurs facteurs dont celui de la diminution de la pollution par le co voiturage.

    MIGLIACCIO / 24 janvier 2018 - 07h47

  • la retraite permet les déplacements utilement regroupés ; tout prévoir le jour où l’auto est utilisée ; optimiser l’utilisation et prendre les transports en commun , la hâte n’est plus la règle ; il est évident qu’un autre mode est à mettre en place et sans doute , pour les grands trajets fatigants , le covoiturage; donc un autre système de protection et/ou d’assurances …

    * voire même n’est pas »français » ; soit voire , soit même , jamais les deux , synonyme de voire voire ou même même…..

    fournajoux / 24 janvier 2018 - 07h47

  • Le temps mis à récupérer le bonus maxi après un simple accrochage matériel est exagéré.
    La cotisation concernant les véhicules devrait être modulée chaque année en tenant compte de sa valeur résiduelle, il n’apparait plus normal de cotiser le même prix pour un véhicule de 25 000 € que pour le même 2 ans après,
    à 13 000 € . Même s’il s’agit là de solidarité mutualiste.

    marie france / 24 janvier 2018 - 07h46

  • Peut être mettre en place une assurance au km parcouru. Mon second véhicule ne servant que lorsque je me rends sur ma résidence secondaire.

    Ricard serge / 24 janvier 2018 - 07h46

  • Des réductions selon le nombre de déclarations d’accidents, ou de kms parcourus, c’est pareil. La Maif gère la solidarité. Très petite conductrice,mais toujours à la merci d’un accident ou d’en provoquer un. La solidarité. Pénalités en fonction du nombre d’accidents, et bonus dans le cas contraire. Merci.

    kosmic / 24 janvier 2018 - 07h46

  • Mais encore?

    Frédéric BLANZAT / 24 janvier 2018 - 07h41

  • Je suis dans l’ensemble satisfait de la Maif mais il est vrai que la modularité des cotisations auto devrait être introduite.
    D’autant plus que nous venons de déménager pour le centre ville avec garage
    et que nous allons diminuer assez nettement nos petits déplacements urbains.

    Brusset Alain / 24 janvier 2018 - 07h39

  • Je souhaite une assurance adaptée au kilométrage parcouru .

    Puech / 24 janvier 2018 - 07h37

  • Bonjour Madame, bonjour Monsieur,
    Moduler un tarif selon un kilométrage parcouru, pourquoi pas mais cette seule donnée est insuffisante, la nature du parcours, l’expérience du conducteur, le réseau routier, etc, sont autant de paramètres qu’il faut aussi prendre en compte, bien que plus difficiles à estimer que le kilométrage parcouru.
    Bien cordialement.
    Frédéric BLANZAT.

    Frédéric BLANZAT / 24 janvier 2018 - 07h35

  • Je n’aurai pas d’autre voiture, mais comment ferai je à la campagne pour porter les poubelles et les commissions (pas de magasins.)?

    Kosmic / 24 janvier 2018 - 07h35

  • J’utilise a 99,99% mon véhicule pour tous mes déplacements.
    J’ai horreur d’utiliser les transports en communs ‘train, bus…).
    Ils sont globalement plus chers, vous déposent quasiment toujours loin de votre destination, ce qui contrains a prendre un taxi pour arriver au lieu souhaité.
    Les horaires sont très contraignants, et, il est très fréquent de devoir prendre des correspondances pour arriver au lieu souhaité. Et toutes les destinations ne sont desservis par les transports en commun.

    Thevenin Joël / 24 janvier 2018 - 07h34

  • Je souhaiterais que l’assurance soit minorée pour ceux qui prennent très peu leur véhicule.

    narmandie / 24 janvier 2018 - 07h33

  • Moi aussi je pense qu’un effort devrait être fait pour les petits rouleurs et les bons conducteurs qui sont à 50% depuis longtemps.
    Mon amie est à la MAAF ( pas plus cher que la MAIF et autant d’avantages ), elle bénéficie d’un bonus Lauréat de 8% (elle est à 50% depuis longtemps ), d’un bonus kilométre (moins de 8000km/an ) et d’un bonus 50% à vie.
    Le bonus à vie est accordé par de plus en plus d’assurances mais rien à la MAIF.
    En somme à la MAIF vous roulez 1000 ou 20000 km/an, vous avez un bonus 50% depuis 1 an ou 20 ans vous payez pareil !
    L’enquête de La Maif n’aborde pas ces sujets

    Bernard / 24 janvier 2018 - 07h30

  • je souhaite une assurance mieux adaptée à l’utilisation des véhicules

    RUAULT / 24 janvier 2018 - 07h28

  • Je fais environ 50 kms par semaine.
    En revanche, je rends visite à ma sœur 1 fois à 2 fois par an ( 600 kms aller-retour ) auquel cas je propose généralement un covoiturage.
    Cotisation modulée envisageable?

    dbouis / 24 janvier 2018 - 07h25

  • Il faudrait moduler la prime d’assurance par rapport aux kilomètres parcourus

    claudette andrée / 24 janvier 2018 - 07h23

  • J’aimerais me passer de voiture mais les transports en commun pour les loisirs sont inexistants. Je covoiture un maximum

    Masson MJ / 24 janvier 2018 - 07h23

  • un prix prenant en compte le faible kilométrage du second véhicule me paraîtrait intéressant

    candid21 / 24 janvier 2018 - 07h19

  • Une très bonne idée pour une cotisation au kilométrage

    ALCARAZ François / 24 janvier 2018 - 07h18

  • un tarif réduit « petit rouleur » serait bienvenu

    more2b / 24 janvier 2018 - 07h17

  • Je souhaiterais une assurance au kilomètre.

    costedoat / 24 janvier 2018 - 07h15

  • Prendre en compte le nombre d’années avec bonus 50%.

    Doval / 24 janvier 2018 - 07h15

    • Oui, j’aimerais un bonus à 60% pour petits rouleurs, ou ajuster les primes aux Km

      françoise basch / 24 janvier 2018 - 07h26

  • tout à fait d’accord avec le commentaire de Billl: créer le bonus à 60% pour les petits rouleurs.

    rubens / 24 janvier 2018 - 07h13

  • Bonne idée d’ajuster les primes en fonction des KMS parcourus et du bonus à 50% Cordialement, Marc.

    Oustabachieff Marc / 24 janvier 2018 - 07h11

  • Envisager une cotisation « kilométrage modéré » comme le font certaines assurances.

    M.t. / 24 janvier 2018 - 07h10

  • Le tarif modulé en fonction des kilomètres parcourus. Ce n’est pas une mauvaise idée….

    Nel / 24 janvier 2018 - 07h10

  • RAS

    Pierrot / 24 janvier 2018 - 07h09

  • Créer le bonus à 60% pour les petits rouleurs qui sont à 50% depuis plus de 20 ans!

    Bill / 24 janvier 2018 - 07h07

  • Sociétaire MAIF depuis 1965, j’ai toujours été satisfaite de mon assurance.
    Mon mari et moi souhaiterions que les cotisations soient au pro rata des kilomètres parcourus maintenant que nous roulons très peu.

    CURAU Mireille / 24 janvier 2018 - 07h06

  • moduler le montant de l’assurance en fonction des kilomètres parcourus.

    PAGANI / 24 janvier 2018 - 07h04

  • comme je j ai signale j ai acheté un véhicule boite 6 vitesses comme
    m explique en roulant a 80km/h comment passer la 6 eme sans que
    le véhicule broute

    dajo / 24 janvier 2018 - 07h00

  • Habitant la vallée de l’Arve, très polluée, j’ai modifié mon rapport à la voiture depuis 7 ans environ. Je ne l’utilise que le week-end, et rarement seule (covoiturage avec amis pour loisirs ou blablacar si déplacement plus long.)
    Mais cette modification de l’usage de la voiture est compliqué pour qui habite en zone rurale. Il y a là quelque chose à inventer pour développer la mutualisation des déplacements.

    Catherine / 24 janvier 2018 - 07h00

  • Je privilégie les transports en commun.
    Une prime d’assurance tenant compte du kilométrage parcouru serait la bien venue.

    THURON / 24 janvier 2018 - 06h58

  • Vos tarifs sont raisonnables, je pense que se sera difficile de trouver un équilibre entre « rouleurs » ou non. De plus les accidents ne sont pas lier aux Km parcourus et peut-être même à l’inverse.

    PELISSIER / 24 janvier 2018 - 06h55

  • Bonjour,
    Je ne suis pas une adepte de la voiture et j’utilise plutôt le train. Mais d’une part, dans ma « campagne », le service ferroviaire diminue rapidement. D’autre part, les suppressions de train inopinées ne facilitent pas notre vie.
    Enfin, je suis engagée dans différentes associations et le co-voiturage n’est guère possible : lieux à atteindre situés dans de petites localités, horaires fantaisistes…
    Bravo pour les efforts que vous faites pour diminuer l’usage de la voiture, mais malheureusement la situation des transports publics en France oblige tout de même à prendre sa voiture…
    Bien cordialement,

    Kristiane

    Kristiane / 24 janvier 2018 - 06h55

  • Véhicules indispensables, en dehors des transports publics.

    Jean-Louis Laffont / 24 janvier 2018 - 06h53

  • il faut quand meme conduire car a force les reflexes manquent
    peut etre organiser des séances de remise a niveau pour les retraités
    la seule chose c’est que heureusement nous avons le temps donc nous conduisons plus prudemment donc peut etre diminuer les assurances
    pour les bons conducteurs ou valoriser le bonus.

    dussour / 24 janvier 2018 - 06h52

  • Pourquoi ne pas moduler le montant de l assurance en fonction de l utilisation de la voiture ? Et pourquoi ne pas revoir une légère augmentation des bonus au delà des 50% lorsque le conducteur n a pas eu d accident depuis longtemps ?

    Lea2206 / 24 janvier 2018 - 06h48

  • Ce serait sympa s’il existait un aménagement de cotisation, correspond à l’utilisation temporaire de mon véhicule

    Ninou / 24 janvier 2018 - 06h46

  • Evaluer le nombre de kilomètres parcourus et établir la cotisation en fonction.

    Bergamote / 24 janvier 2018 - 06h45

  • bonne initiative

    devignaud roland / 24 janvier 2018 - 06h41

  • Je me sens concernée par cet article. j’habite une petite ville oú la voiture est indispensable mais je fais de moins en moins de grands trajets. Resultat, en dix ans,ma voiture a roullé 6000 kms. Pourtant, je ne souhaite pas diminuer mes garanties. Alors ne pourrait on prévoir une cotisationen fonction du kmtrage parcouru comme on assure la maison en fonction des biens mobiiliers qu’elle contient…
    Avec mes sentiments les plus cordiaux.Annick.

    Annick LB / 24 janvier 2018 - 06h41

  • ce n’est pas parce que l’on conduit peu que l’on est moins dangereux qu’un conducteur fréquent , au contraire pour certains faibles conducteurs
    l’assurance au km ne prend pas cela en compte

    regine / 24 janvier 2018 - 06h36

  • Oui, pourquoi ne pas moduler la cotisation à l’usage de la voiture ??? Surtout à Paris ou autre grande ville, où le stationnement et la circulation deviennent un souci !!!!

    Dérobert catherine / 24 janvier 2018 - 06h27

  • R.A.S

    Fuzier / 24 janvier 2018 - 06h16

  • Si votre enquête servait à mettre en place un bonus supplémentaire pour ceux qui ne roulent pas bcp et qui ont _50 pour cent depuis plus de 40 ans (donc pas d’accident responsable) ça pourrait me concerner.

    Françoise / 24 janvier 2018 - 06h14

  • C’est vrai que la GMF a un tarif « petit rouleur »
    A force de multiplier les tarifs, on perd le rôle mutualiste de la MAIF
    D’un autre côté, aucune comparaison possible entre un retraité et un actif obligé d’utiliser son véhicule tous les jours.

    Lelaypat / 24 janvier 2018 - 06h06

  • Je roule peu. Autre type de contrat d’assurance mieux adapté ?

    CHAPELET / 24 janvier 2018 - 06h04

  • Si votre enquète vous incite à diminuer les cotisations en fonction des kms parcourus,serait parfait et plus juste!
    cordialement

    lubrano / 24 janvier 2018 - 06h03

  • je conduit pour aller au supermarché et faire les commissions et de temps en temps pour me rendre à ma résidence secondaire à Ax les thermes

    beret charles / 24 janvier 2018 - 06h03

  • Je passe l’été à la campagne…voiture obligatoire… mon fils utilise un scooter à Paris…il utilise ma voiture quand il peut en avoir besoin…qqs fois par an…

    Une solution aux km nous interesserait au plus haut point..

    Christiane / 24 janvier 2018 - 06h03

  • En zone rurale la voiture est vitale. Sans transport en commun, tout commerce à au moins 5 km.
    Pas de piste cyclable
    Réflexion pour remplacer le deuxième véhicule par une voiture électrique. Mais encore trop chère

    KREISS / 24 janvier 2018 - 05h55

  • Difficile de se passer de la voiture en zone rurale pour les courses,les rendez-vous médicaux…

    Monchy / 24 janvier 2018 - 05h54

  • 1 voiture à Paris
    2 à la campagne surtout utilisées par les enfants ou petits enfants !

    Morault Loïc / 24 janvier 2018 - 05h54

  • Oui, nous circulons autrement.
    Les conseils et témoignages seront utiles à tous.

    GGonTheFields / 24 janvier 2018 - 05h42

  • Nécessaire ajustement des tarifs en fonction des km parcourus, en fonction des zones à risques habitées, en fonction des sinistres commis, en fonction de l’ancienneté dans la société Maif, en fonction du nombre de points sur le permis, en fonction de l’évitement des jours de très grande circulation. Je n’ai jamais supporté le flicage d’aucune sorte, mais à l’instar des poids lourds, pourquoi ne pas équiper les véhicules des volontaires et des personnes qui ont provoqué un accident d’une sorte de « mouchard » ? Pour les volontaires qui paient et ne coûtent point, cela devrait être assorti d’un super bonus XXXL.

    Moreau / 24 janvier 2018 - 05h34

  • Prendre en compte un kilométrage annuel pour fixer la prime ne serait pas une mauvaise idée. Ainsi ceux qui ont roulé moins, quelque soit la raison pourrait être encore récompensé. Pourquoi pas ?

    Cade / 24 janvier 2018 - 05h32

  • Je n’utilise ma voiture que pour aller faire des courses dans un rayon de 15 km, de petites sorties dans un rayon de 40 km, et pendant les vacances mais ce n’est pas systématique; je peux aussi voyager en bla bla car. Pour les déplacements dans la ville la plus proche, je privilégie les transports en commun.

    RIVIERE Annie / 24 janvier 2018 - 05h31

  • Dés que le temps le permet je vais travailler en vélo. Mais il m’arrive d’aller à la montagne ou bien à la plage mais souvent nous partons à plusieurs.
    Dés que possible je pratique le covoiturage. Si moi je roule moins, mes enfants lui utilise la voiture le week end plus facilement surtout que leurs copain n’ont forcement pas de voiture.
    Alors un tarif pour peu de KM je ne suis pas forcement pour. Une assurance que va plus loin que les 50% de bonus OUI ,une assurance qui aide au Covoit. oui mais comment quantifier ou vérifier ?

    gerard / 24 janvier 2018 - 05h25

  • TARIF ANNUEL AU KILOMÈTRE PLUS ÉQUITABLE

    DUPAS / 24 janvier 2018 - 05h22

  • Il serait souhaitable que les assurances ajustent leur tarif en fonction des km parcourus

    moumou / 24 janvier 2018 - 05h17

  • La voiture ça rend service ……

    Jb / 24 janvier 2018 - 05h12

  • Je conduisais bcp qd je travaillais maintenant je suis à la retraite je le fais moins je suis pour le covoiturage et le transport en commun ( même di c’est pas trop rassurant pouf les seniors)
    À un certain âge la conduite devient lourd!!!

    Jojo / 24 janvier 2018 - 05h11

  • En effet, de plus en plus de mutuelles tiennent désormais compte non seulement de la qualité mais de la « quantité » de conduite de leurs assurés et adaptent la cotisation en fonction de ces 2 paramètres. Il serait normal qu’une mutuelle telle que la MAIF ne reste pas plus longtemps sourde à cette demande …

    LOIN Françoise / 24 janvier 2018 - 05h06

  • le montant de l’assurance devrait tenir compte des kms parcourus.

    francoise / 24 janvier 2018 - 05h06

  • Ras

    Dais / 24 janvier 2018 - 04h53

  • Cela fait longtemps que je cherche cette solution: payer en fonction des km annuels . j’espère que votre enquête aboutira à une proposition.

    Ikono / 24 janvier 2018 - 04h49

  • J’attends que mon deuxième véhicule tombe en panne pour m’en débarrasser

    RACHEDI / 24 janvier 2018 - 04h46

  • Idée judicieuse de calculer l’assurance proportionnellement à son utilisation en dessous de 5000 km/an

    Sicard / 24 janvier 2018 - 04h41

  • Merci de prendre en compte ceux qui roulent très peu dans les tarifs d’assurance.

    HONNORAT / 24 janvier 2018 - 04h39

  • Très bonne idée,surtout pour assurer une seconde voiture qui roulera moins de 5000km par an.

    NOIRE Michel Claude / 24 janvier 2018 - 04h30

  • Bonne idée de tenir compte plus finement du conducteur.

    Jean / 24 janvier 2018 - 04h30

  • Merci pour votre enquête.
    Je songeais pendre une assurance qui tienne compte des conducteurs occasionnels. J’ai toujours adhérer à la maîf. Je serais heureuse d.y rester.
    Cordialement

    brigitte / 24 janvier 2018 - 04h25

  • Pas de commentaire

    MORA / 24 janvier 2018 - 04h00

  • Sans commentaire

    Li Sun fui / 24 janvier 2018 - 03h58

  • Pas de commentaire

    De rock Gérard / 24 janvier 2018 - 03h38

  • Faire une assurance au km, donc moins chère en principe ne me parait pas une excellente idée.. Cela impliquerait une augmentation de la prime, pour l’équilibre du produit VAM, pour les « grands rouleurs ».
    Si l’idée qu’un petit kilométrage annuel entraîne une réduction du nombre d’accidents, le bonus le prend déjà en compte… Pourquoi ne pas « inventer » une tranche à 60% ou plus?
    Cordialement

    Bala / 24 janvier 2018 - 03h34

  • Un contrat (cotisation faible) pour les petits rouleurs (au km) manque cruellement à la maif.

    jo / 24 janvier 2018 - 03h19

  • Un contrat pour les petits rouleurs manque à la maif.
    Bien sûr il ne s’agirait pas d’augmenter les cotisations des contrats classiques pour financer ces nouveaux contrats « faible kilométrage ».

    Jean-Marc / 24 janvier 2018 - 03h16

  • Un contrat avec cotisation réduite pour les petits rouleurs (moins de 5000, voire 3000 km/an) serait logique, non?

    LE GÔ / 24 janvier 2018 - 02h53

  • Un contrat avec cotisation réduite pour les petits rouleurs (moins de 5000, voire 3000 km/an) serait logique, non?

    Hélène / 24 janvier 2018 - 02h37

  • Un bonus 50% à vie après plusieurs années à ce niveau serait bienvenu tout comme la possibilité de choisir une tranche kilométrique pour laquelle on choisit d’assurer le véhicule.

    Michou / 24 janvier 2018 - 02h36

  • Sans

    Doan / 24 janvier 2018 - 02h34

  • Retraité utilise hors agglomération pour rejoindre des résidences secondaires ou transporter quelques objets lourds ou volumineux

    BIONDI / 24 janvier 2018 - 01h46

  • A quand dune formule assurance pour petit rouleur ou au kilometre avec prime réduite ?

    morval / 24 janvier 2018 - 01h21

  • C’est étrange ! Presque tous les commentaires que je lis envisagent une prime d’assurance variant avec le kilométrage parcouru, alors que je ne vois aucune allusion à cela dans le texte précédant le questionnaire…

    Pour compléter les commentaires que j’ai lus, et bien que ne voyant aucun rapport avec l’objet de l’enquête, je suis opposé à une prime variant avec le kilométrage parcouru. Devrions-nous alors prévoir d’avance les kilomètres de l’année à venir, et trembler devant le risque de les dépasser pour des raisons imprévues ? J’ai lu aussi dans un commentaire « moins de kilomètres = moins de risques »… Est-ce sûr ? Les statistiques montrent pourtant que la majorité des accidents a lieu dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres autour du domicile… Le kilométrage annuel parcouru n’a que peu d’effet sur le risque, on peut très bien avoir un accident au cours des dix kilomètres annuels parcourus, il y a d’autres facteurs de risque : l’état des routes, la signalisation, les conditions météorologiques, l’état du véhicule, le degré de fluidité de la circulation, le hasard, sans oublier, bien sûr, l’élément principal : le conducteur ! Un conducteur égocentrique, roulant peu, distrait, hésitant, ayant égaré depuis longtemps son livre du code de la route, peu habitué à la circulation aurait-il moins de risques qu’un conducteur roulant davantage, respectueux d’autrui , attentif, ayant de bons réflexes, connaissant bien les règles de conduite, habitué à la circulation, ayant une bonne appréciation des distances et des vitesses ? J’en doute !

    Le « bonus – malus » suffit bien, n’en rajoutons pas ! Ne trouvez-vous pas qu’il serait temps d’oublier un peu les automobilistes que l’on pressure et culpabilise sans cesse ? Sans compter l’abaissement prochain des vitesses ! Moi, profitant d’avoir, pour une fois, la parole (bien que ne me faisant pas d’illusions sur son utilité), et ne craignant pas de sortir, comme d’autres, du sujet, afin de diminuer drastiquement le nombre de victimes de la route, je proposerais 20 km / h sur autoroutes, 15 sur les 2 x 2 voies séparées, 10 sur les routes ordinaires, et 5 en agglomération… et même ainsi, je parie qu’il y aurait encore des victimes !

    PS : Pour réfléchir pendant les longues soirées d’hiver : savez-vous que les maladies nosocomiales font davantage de victimes que la route ? Peut-être serait-il possible de faire aussi des efforts de ce côté-là, mais cela nécessiterait des dépenses en personnel plus importantes, alors que les radars, eux, rapportent …

    Philippe / 24 janvier 2018 - 01h19

    • Philippe, effectivement le texte de la MAIF et le questionnaire annexé ne mentionnent aucunement le problème de l’assurance au kilométrage … mais c’est volontairement fait pour faire réagir les sociétaires.
      Donc le thème non évoqué est devenu une évidence !
      C’est donc ce qui préoccupe les sociétaires.
      L’enquête de la MAIF est subliminale. Bravo !
      Ou, comment susciter la réponse attendue sans poser la question.
      C’est du grand art en matière de communication!

      DIMCLEAT / 24 janvier 2018 - 02h42

  • Pas de transport en commun proche de ma residence pour,me rendre à mon travail.
    J’utilise le train ou le covoiturage pour mes vacances

    Brigit / 24 janvier 2018 - 01h16

  • Réduire la vitesse est une source de stress, on finit par avoir plus l’œil sur son compteur que sur la route. C’est encore plus vrai depuis qu’on a supprimé le « pourcentage » de dépassement de la vitesse admise. Rouler sur les routes départementales est devenu un enfer. Quand on voyage et qu’on roule plusieurs heures en respectant les vitesses – et le code en général – et qu’on se fait flasher à 91 km/h, ça fout vraiment les nerfs.
    En tant qu’assureur, la MAIF devrait intervenir.

    J / 24 janvier 2018 - 01h11